DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    La nuit ne porte pas toujours conseil - Page 3 EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 1 Jan 2023 - 17:07
    Elle reçu le poids d'Aelle sur son épaule sans bouger, plutôt flattée. Elle était étrangement... planante. Présente et absente tout à la fois.

    - Je ne te proposais pas d'oublier. On oublie jamais vraiment... Enfin sauf si les malédictions s'en mêlent il faut croire. "

    Elle sourit pour elle-même. C'était la première fois que cet adage dont elle était plus que convaincu lui revenaient aux lèvres depuis Sancta. Plus exactement c'était la première fois qu'elle le prononçant sans bloquer. Elle y croyait encore finalement. Malgré son état.

    - Souffrir et remettre sans cesse des coups dans une blessure n'est pas obligatoire. Si tu en as besoin, soit. Et si un jour tu changes d'avis et que tu as envie d'un peu d'aide, je peux aussi t'aider à l'affronter pour en guérir. Que ce soit avec moi ou non, faire ce chemin seule n'est pas non plus obligatoire.

    Elle allait tout naturellement ajouter une phrase, mais sa gorge s'était serrée et elle prit le temps de respirer calmement. ... C'était gros. Dans la catégorie faites ce que je dis, pas ce que je fais, elle se posait là. Elle aurait aimé pouvoir prendre ce qui lui était venu de façon ironique, mais cela la touchait de façon bien trop juste. Aussi, quand elle laissa enfin aller sa dernière phrase sur un ton doux, elle le prononçait autant pour se l'entendre dire que pour l'offrir à Aelle.

    - Accepter de l'aide et aller de l'avant demande parfois beaucoup plus de courage que de continuer à souffrir.

    Chaque syllabe la faisait frémir de l'intérieur. Quelque chose bougeait. Elle regardait par la fenêtre lorsque la rouquine se retourna vers elle et mit quelques instants de plus à la regarder dans les yeux. Elle était plus intense qu'à l'ordinaire. Elles touchaient à des choses qui n'étaient pas souvent prononcées.

    - Non. Shan m'a convaincu de prendre une journée de repos. Depuis le temps que tu me dis qu'il faut que je fasse une pause... J'aurais du t'écouter je crois. Mais honnêtement, même aujourd'hui je n'en ai pas envie. J'ai pas envie de grand chose.

    Elle sourit un peu plus et détourna les yeux sur ses doigts entremêlés avant de remonter sur le visage de la rouquine lorsqu'Aelle commença à retrouver petit à petit son effronterie taquine habituelle.

    - Oui. Je ne peux pas mal dormir, parce que je ne dors pas vraiment. Mais ça m'a fait... du bien. Bon allé, vient. Ils vont finir par tout manger sans nous.

    La sirène embraya de suite et se releva aussi sec, tendant la main à la jeune femme à moitié peignée. Inutile de dire qu'elle avait vu le visage de Shan endormi. Ce même visage qui venait de lui revenir en tête quand elle avait posé la question. Peut-être un jour, lors d'une nouvelle après-midi entre fille. Elle lui en avait assez dit lors de celle-ci pour l'instant.

    La chambre voisine n'était qu'à deux pas et apercevant une fois de plus sa robe bleue en tapon et trempée d'alcool, cette fois Rowena prit sa honte à deux mains, ramassa le tissus et tourna les talons pour le descendre à faire laver. Elle en profita pour s'excuser auprès du propriétaire avant de remonter aussi sec. Ce qu'elle n'avait pas vu lors de son départ, c'était qu'une petite pièce de fer blanc était tombé de la boule de tissus bleu, près de la petite table que Shan et Cirdan avait dressée. D'un côté était gravé une hydre, de l'autre un lancier. Elle ne l'avait pas entendu tombé sur le parquet, mais plus important, la veille elle avait passé sa chemise propre sans y penser.

    En franchissant à nouveau la porte, elle tenait à la main quatre fruits de la passion bien mûres et les présenta à ses trois comparses avec un certain enthousiasme.

    - Le patron m'a donné ça, il vient de les recevoir et il m'a dit que c'était très bon.


    Ils n'étaient pas si rare que ça en Reike, mais elle n'en avait pour sa part jamais mangé.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 1 Jan 2023 - 19:28
    Le regard d'Aelle sembla relever la remarque sur le fait que Rowena ne dormait pas vraiment, mais elle ne fit pas de commentaires. De la même manière qu'elle ne voulait pas elle même parler de ses cauchemars. Et visiblement, elle semble plutôt dubitative aux tentatives de Rowena de la convaincre de se faire prodiguer des soins psychiques.

    - C'est gentil, mais cela n'a rien a voir avec ça. Ce n'est pas une question de ne pas vouloir demander de l'aide. Quand j'en ai besoin j'en demande. Mais ça, ça ne servira a rien. Parce qu'ils ne sont pas la, ils sont la.

    Elle avait désigné sa tête, d'abord, puis son cœur, montrant ainsi la position de ses angoisses. De son traumatisme. Peut être qu'elle l'aurait toute sa courte vie d'humaine, ou qu'au contraire elle parviendrait a passer au delà. Personne ne pouvait encore le savoir.

    Elle hocha la tête a la remarque de la Republicaine et glissa sur le sol. Elle portait juste un haut large et une culotte de tissu de couleur neutre, et se dirigea vers un coin de la pièce pour attraper une serviette et se la passer sur le visage. Elle décida qu'elle prendrait un bain après, puisque visiblement, Shan et Rowena allaient rester ensemble pour la journée. Elle l'avait déduit aisément suite a l'expression de la jeune femme suivi de l'explication du fait qu'elles n'allaient pas faire de recherches aujourd'hui. Elle enfila uniquement une sorte de peignoirs et fit signe a son amie qu'elle était prête a la suivre.

    Les deux garçons n'etaient pas revenu visiblement, et Rowena la quitta bien vite pour arranger ses propres affaires. La rousse l'avait observé attraper sa robe en boule, presque comme une preuve a faire disparaître, mais encore une fois, ne fit pas de commentaire. Elle remarqua plutôt le « paquet » qui etait tombé, et avant d'avoir pu dire quoi que ce soit, la Sirene tait déjà partie.

    Elle l'avait prit dans les mains quand Shan et Cirdan était revenu, et avaient commencés a installé les couverts sur la nappe. Shan avait tiré la table plus prêt du lit pour qu'ils puissent tous se mettre autour en ayant de la place. Aelle posa doucement sa trouvaille dans l'assiette de Rowena histoire qu'elle ne puisse pas le manquer et n'ajouta rien. Elle aida plutôt Cirdan a installer les chaises, et tomba assise sur l'une d'elle en soupirant.

    Quand Rowena apparut, Shan la regarda un instant sans rien dire avant de lui tirer la chaise, et de s'asseoir lui même. Il était en face de Cirdan, et avait les deux jeunes femmes de chaque coté. Il observa les fruits en question, de sacrées belles pièces, qu'on trouvait difficilement. Il en avait déjà mangé quelque fois, mais Aelle et Cirdan observèrent avec des yeux curieux.

    - Commençons par en découper un en quatre peut etre. Je ne sais pas exactement ce que le patron nous prépares, mais ce sont des fruits qui sont assez bourratif. Si vous en mangez un entier, vous ne pourrez pas diversifier avec d'autres choses, pour votre alimentation.

    Il en prit un et commença a le découper quand on frappa a la porte. Deux serveurs portant chacun deux plateaux. Un de poisson, un de viande, un composé de pain, de beurres et de différentes confitures, et un dernier avec des petites pâtisseries. Un troisième apporta également de l'eau chaude avec un assortiment de thé, et une poudre moulue permettant d'infuser du café dans une tasse pour ceux qui voulaient. Un carafe d'eau, et une de jus d'orange fraîchement pressés. Un vrai festin.

    - Comme d'habitude, il en fait toujours trop.

    Shan avait marmonné ça d'un air fatigué, mais pas agacé. C'etait bien le genre du patron de toujours vouloir en faire plus pour lui, a tel point que Shan etait gêné de ne jamais rien vraiment payer. La vérité c'etait qu'il faudrait un sacré paquet de déjeuné comme celui la pour rembourser tout ce que Shan avait fait pour l'établissement. Rien qu'en convertissant toute ses actions en valeur monétaire, il y avait beaucoup a rembourser. En prenant un bout de pain, Aelle demanda négligemment.

    - Ce truc la, qui est tombé de ta robe, c'est quoi ? C'est plutot jolie.

    Shan l'avait remarqué mais n'avait rien dit. Cirdan, lui, posa les yeux dessus avec une petite curiosité qu'il n'arriva pas a dissimuler.

    Le petit déjeuné commença.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 1 Jan 2023 - 21:49
    Quelle drôle d'habitude qu'ont les gens de croire que la tête et le cœur ne marchent pas ensemble. Où ses trop nombreuses années prêt de l'âme des vivants avaient changer la perspective de la Limière ? ... Oui. C'était sans doute ça. Elle aurait voulu avoir une longue discussion avec elle concernant les tenant du cœur, de l'esprit et de l'âme, les secrets de la mémoire et ceux des émotions... Non, elle aurait surtout voulu faire comprendre son point de vue, mais pour ça il aurait fallut que Rowena puisse lui faire ressentir les choses qu'elle avait senti et quelque part, elle ne le lui souhaitait pas.

    Elle savait d'expérience qu'on ne gagne rien à aider quelqu'un contre sa volonté. Le regard de la sirène se fit infiniment plus âgé, plus fatigué, mais elle hocha la tête.

    - Je te souhaite de trouver ton chemin alors.


    Au retour dans la chambre, sur les conseils de Shan'aël, ils partagèrent l'étrange fruit brun à l’extérieur, jaune à l'intérieur.

    - Il est généreux pour son jeune maître Shan, le taquina-t-elle en portant le premier morceau de fruit à sa bouche.

    Elle n'était pas encore assise, raccompagnant par principe les serviteurs de l'auberge à la porte en les remerciant. Le goût à la fois acide et très sucré du fruit lui fit froncé le nez. C'était vraiment particulier... Mais pas mauvais en fait. ça ne ressemblait trop à rien qu'elle connaissait. Ou peut-être un mélange d'agrume et de baies d'hiver... Vaguement. Elle partageait son avis, s'accrochant à ce changement drastique d'ambiance depuis leur levé pour ne pas commencer à cogiter sur quoi que ce soit d'autre et posait à peine les fesses sur sa chaise en face d'Aelle lorsqu'elle vit l'hydre dans son assiette.

    Son estomac fit un bond si soudain qu'un hoquet la fit sursauter. Mais... Elle... Elle porta une main à la ceinture qui fermait sa robe de chambre juste sous sa poitrine comme pour vérifier quelque chose. Qu'est-ce que ça foutait là ?!

    - Je...Hic ... MercHic de... Hic

    Elle fini par fermer la bouche en faisant un signe d'excuse et désigner la carafe d'eau. Elle du attendre de longues secondes que la crise se calme un peu pour respirer pleinement. Cela faisait très très longtemps qu'elle n'avait pas eu le hoquet... A croire que son diaphragme protestait à l'idée de se remettre à travailler en souplesse, crispé depuis des semaines. Les yeux baissés sur son assiette, détaillant le jeton de métal clair, elle fini cependant par le prendre entre ses doigts pour l'y faire tourner. Que pouvait-elle bien dire... Que voulait-elle bien dire ?

    Elle n'avait pas envie d'y penser ce matin...

    ...

    Pour la première fois depuis longtemps, en effet, elle n'avait pas envie de penser à lui. Une vague de culpabilité colossale lui monta au cœur, coupant net l'enthousiasme un peu trop appuyé auquel elle s'accrochait.

    - Pardon... Je disais... " Elle remonta le regard sur les trois visage qu'elle tenait malgré elle en otage. Heureusement, elle ne leur avait pas coupé l'appétit. " Merci de l'avoir ramassé. C'est un souvenir... Mon collier avec la grue est un souvenir de Gail, ma mère adoptive, et ça, ça appartenait à... à mon ancien compagnon... Ici vous diriez fiancé je suppose.

    Elle s'efforça de respirer profondément et sourit en accrochant le regard de Cirdan, lui tendant la pièce, elle la déposa près de lui pour qu'il puisse la voir, se doutant qu'après ce qu'elle venait de dire, il hésiterait sûrement à la toucher. Le regard noisette particulièrement moqueur d'Elzéar flottait près de la fenêtre et lui chauffait la nuque, un sourire provoquant et orgueilleux sur les lèvres. Il plastronnait d'avance du compliment qu'elle allait lui faire et elle l'entendait en rajouter une couche d'ici.

    - C'était un élémentaire de métal. Il a façonné cette pièce lui-même en l'hommage à ses parents. Il était presque aussi doué en dessin et en jardinage qu'en forge. Ses parents étaient dans le même ordre que nous, on les surnommait le Myrmidon et l'Hydre. Leur histoire nous a permis d'éviter certains dangers alors c'était un souvenir important entre nous...

    Elle avait tout laisser couler... Sans s'arrêter. Sans demander à ce qu'on change de sujet. Elle n'était pas sûre de savoir elle-même si c'était pour jouer la brave ou simplement parce qu'aujourd'hui, elle y arrivait. Mais elle ne pouvait pas rester sur cette note, sinon elle allait encore se mettre à pleurer. Elle renifla discrètement, jeta un regard indéchiffrable à Shan, un sourire penaud, et se retourna vers Cirdan.

    - Alors ? Tu la trouves comment ? " Puis une fois la réponse obtenue. " En fait, tu veux bien la poser sur la table de nuit derrière toi ? ... Je préfère... Désolée.

    De phrase en phrase le sourire de la jeune femme était devenu de plus en plus triste, elle ne savait trop quoi dire pour relancer la conversation. Pour une fois, même en voulait se jeter en avant, rien ne lui traversait l'esprit. Rien d'autre que la leçon à laquelle était rattaché ce bijou. Et franchement, ça commençait à faire beaucoup pour si peu de temps !

    Elle attrapa les plats de poissons pour se composer une assiette pantagruélique.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 1 Jan 2023 - 23:21
    Tous le monde avait cessé de manger. Cirdan n'avait même pas encore croqué dans la part de son fruit, Aelle était en train d'ajuster la découpe, et même Shan sembla un peu prit au dépourvu par la réaction de la Sirène. Il baissa les yeux pour suivre du regard la ligne de vision de la Republicaine qui sembla chercher quelque chose, et le retrouva visiblement devant elle. Cirdan se jeta quasiment sur la carafe d'eau pour lui servir un verre, et resta debout, la carafe dans les mains, a coté de la Sirene, le visage confus et un peu inquiet.

    - C...ca va ?

    Ils écoutèrent tous les trois l'explication, chacun arborant une expression différente. Cirdan avait l'air dévasté de la voir ainsi, comme sentant la tristesse sortir par tous les pores de sa peau, et semblait se retenir a grandes peines de venir lui prendre la main. Aelle resta de marbre, regardant le vide sans un mot, l'air un peu l'esprit ailleurs. Quand a Shan, il la regardait assez intensément, pas beaucoup plus expressif que la rousse mais avec un air très concerné.

    Cirdan prit l'objet avec une infinie délicatesse, comme si elle venait de lui donner un trésor d'une valeur inestimable, et n'osa même pas l'examiner. Il se recula en marchant en arrière, jusqu'à l'endroit désigné par sa sauveuse, et le posa tout doucement, pour ne pas l’abîmer, avant de revenir jusqu'à sa chaise et de s'asseoir doucement, silencieusement, pour ne pas rompre le silence. Il se rendit compte cependant qu'elle lui avait posé une question et répondit en bredouillant.

    - Je euh...je trouve ça incroyable. Que quelqu'un ai fait une œuvre comme celle ci. Les élémentaires et tout ça me...dépasse un peu. Je n'en ai jamais rencontré. Mais c'est admirable. Vous...vous avez toujours eu des connaissances très doués en art.

    Il jeta un regard timide a Shan, vu que c'etait la seule autre connaissance qu'ils avaient en commun finalement. Ce dernier hocha doucement la tete sans rien trouver a dire vraiment. Ce fut Aelle qui brisa le silence...en se levant, le visage un peu creux.

    - Finalement je n'ai pas très faim...je vais aller dans ma chambre.

    Elle se retourna avant que quiconque ai pu dire quoi que ce soit et dépassa Rowena, la plus proche de la porte, en s'y dirigeant. En passant, elle posa doucement la main sur l'épaule de la Republicaine, la lui caressant brièvement, avant de sortir. Cirdan avait l'air tout gêné et Shan semblait se creuser l'esprit pour trouver quelque chose a dire. Malgré tous ses efforts et ses progrès, la discussion était toujours un point faible pour lui. Il faisait juste ce qu'il pouvait.

    - Je me disais que...nous pourrions aller nous reposer quelque part cet aprés-midi ? Je connais un endroit assez calme.

    Il avait dit ça naturellement, comme sur le ton de la conversation, avec son expression neutre habituelle, mais il avait moins de cœur a la parole. Ca sonnait creux après ce qu'elle venait de raconter. Comment passer après ça, en fin de compte ? C’était comme un violent coup de coude dans toute sa confiance en lui. Qui n’était déjà pas bien large. Pour une fois, Cirdan sembla vouloir aider quand il ajouta :

    - Monsieur Shan, vous pourriez me faire un dessin de l'endroit a me montrer ce soir ?

    Il ne sortait pas encore, son corps encore affaiblit, puisant constamment dans ses réserves pour régénéré des années de manques, couplé a l'aide que son etre devait fournir a son corps pour soutenir les soins qu'il recevait chaque jour.

    - Je suis sur que Rowena trouvera un endroit qui te plaira, et j'essayerais de le représenter fidèlement. Si ca te conviens, Rowena ?

    Il lui fit un petit sourire timide, mais visiblement, lui non plus n'avait plus vraiment faim.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Lun 2 Jan 2023 - 0:53
    - Désolée... d'avoir casser l'ambiance. Tout va bien Cirdan. Je t'assure. Cela fait un certain temps maintenant... "

    Voir Aelle se lever pour partir lui avait fait mal. Depuis la veille, elle faisait vraiment tout à l'envers. Prenait de la place quand elle n'aurait pas du. Se taisait quand elle aurait du parler. Elle devait être un véritable poids pour chacune de ces trois personne pourtant attentionnée. Elle se sentait gauche, maladroite, blessante et vulnérable. Peu importe où était ses chaussures elle n'était pas dedans et cela ne faisait que blesser ceux qui l'entouraient. Ils n'avaient pas besoin de ça en plus. Un vrai boulet...

    Alors elle soupira et se frictionna les bras énergiquement. Il n'y avait plus qu'à se reprendre un peu et tout se passerait mieux. Elle sourit, un petit rire nerveux soulignant sa première tentative.

    - Je n'en parle pas d'habitude, je ne sais pas ce qui m'a pris. J'irai m'excuser auprès d'Aelle après. " En parlant, elle paraissait de nouveau un peu plus normale et chercha le regard du semi-elfe en lui répondant. " Oui. Avec plaisir, Shan. ça me ferait vraiment plaisir.

    Elle remarqua qu'il venait de reposer le morceau de pain qu'il venait de prendre et ravala le nœud qui commençait à contracter sa gorge. Et merde... Elle détonnait de plus en plus. Elle avait vraiment tout gâché. Cirdan, quoi que désarçonné semblait être encore le seul à ne pas avoir perdu totalement l'appétit et elle ne voulait pas l'inquiéter davantage alors elle persista.

    - C'est une bonne idée, mais peut-être pas cette après-midi. ça peut prendre beaucoup de temps de faire un dessin fidèle, tu comprends ? Tu préfères les jolis bâtiments ou les paysages avec par exemple de la mer ou des plantes ?

    Elle était devant une assiette pleine mais aurait préféré couper court au petit déjeuner. Elle aurait peut-être pu s'excuser plus proprement envers Shan... Ou juste s'enfuir à toute jambe pour disparaitre dans un trou.

    - ça te dis que je te fasse une tartine avec du beurre et du miel ? " proposa-t-elle pourtant au garçon. " Shan ? tu en veux une aussi ?

    Une question anodine. Un regard qui cherchait surtout à savoir s'il n'avait pas trop mal prit ce qu'elle avait dit. La situation lui glissait entre les doigts et elle ne parvenait pas à se poser pour prendre le recul nécessaire.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Lun 2 Jan 2023 - 19:40
    - Ah oui, très longtemps ? Monsieur Shan semble dessiner si vite, je ne me rend pas compte. Il est sans doute très doué alors.

    Shan ne faisait pas vraiment des œuvres qu'on aurait pu exposer dans des salons ou des galeries, il était plus proche du croquis que de la vraie œuvre d'art. Mais il avait un don pour rajouter ce petit quelque chose en plus qui donnait littéralement vie a ses œuvres. Il avait un vrai talent pour la composition et surtout, pour retranscrire de façon presque brute ce qu'il voyait.

    - Je...je ne sais pas trop. J'aime bien tout.

    Il n'etait pas difficile, et en effet, il n'avait que des compliments sur ce qu'il voyait de sa fenetre. Pour autant, ils avaient vite compris que l'emmener dormir dans une cabane en pleine foret ne l'aurait pas spécialement déranger. Il prenait la beauté la ou il la trouvait, et avait une vraie ame de quelqu'un de constamment heureux et satisfait.

    - Pardon alors si c'est trop long. Je ne voulais pas faire une demande impossible a réaliser.

    Il sourit plus timidement et regarda Shan également. Quand la proposition pour la tartine fut mise en place, il hocha la tête en souriant pour acquiescer. Shan leva les yeux, et fixa lui même Rowena, sans vraiment montrer ce qu'il avait en tète...et accepta d'un petit hochement du menton, également. Meme si il n'avait pas faim, il n'allait pas la mettre ainsi en difficulté.

    Surtout qu'elle n'avait absolument rien fait de mal a ses yeux, et que ça aurait été vraiment de lui reprocher de se souvenir d'un être aimé. Mais c’était sans doute un peu compliqué aussi de la voir réagir comme ça en pensant a un autre. Ça tapait dans la poitrine.

    - Si cela ne te gêne pas, je vais faire mon entraînement avant que nous sortions. Je ne suis pas a l'aise quand je ne l'ai pas fais.

    Shan avait dit ça doucement. Il pourrait ainsi respirer un peu. Il en avait quand même besoin malgré ce qu'il venait de dire et de penser. Il garda son regard posé sur la Sirene, l'air de toujours réfléchir a ce qu'elle avait dit et fait juste avant. Et ajouta simplement comme si c’était la suite logique de la discussion et qu'il n'y avait eu aucune interruption.

    - Ne vas pas voir Aelle. Tu n'as rien a te reprocher. Elle devait penser a autre chose.

    Il ne voulait pas accabler la rousse, mais il n’était pas très content de son attitude. Et il etait bien loin, très très loin même, de voir la raison véritable pour laquelle elle était partie. Rowena avait sans doute du comprendre elle. Mais lui était souvent un peu a l'ouest pour ça.

    Il avait plutôt grignoter sa tartine distraitement sans rien dire, et Cirdan lui même était plongé dans son petit déjeuné, cassant bien la croûte comme le devait les jeunes de son age. Au début il s’était clairement restreint, pour ne pas gêner sans doute. Mais c’était fini et maintenant il mangeait a sa faim.

    - Je vais aller m’entraîner, mais prenez donc le temps de finir. Cirdan, ne débarrasse pas. Ce n'est pas a toi de le faire. Je m'en occuperais en remontant.

    Le garçon allait dire quelque chose mais Shan se détourna pour ne pas l'écouter et l'empecher de répliquer. Il alla plutot vers l’armoire pour prendre une serviette.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mar 3 Jan 2023 - 22:31
    - Je m'en occuperai, ne t'en fait pas. Profite. Je te rejoins en bas.

    C'était clair, tout le monde avait besoin de se retrouver un peu seul après ce qu'elle avait dit. Aelle avait ses raisons. Shan aussi. Alors elle n'allait pas insister. Elle lui sourit, gardant une façade parfaite et le laissa descendre, faisant la conversation à Cirdan... Ou plutôt monologuant des histoires et retrouvant un peu de son allant pendant qu'il mangeait en l'écoutant, sans qu'elle ne sache vraiment s'il était heureux de l'écouter parce qu'il était serviable ou parce que ses histoires de voyage l'intéressait. Il était d'un naturel satisfait et c'était toujours agréable.

    Une fois que le gamin eut fini de manger, elle le raccompagna à sa chambre. Après la nuit en pointillé qu'il avait passé, il était fatigué, ça crevait les yeux malgré ses efforts. Les soigneurs ne passeraient pour ses oreilles que plus tard dans la journée. L'étage redevint donc parfaitement calme, comme il l'était avant qu'ils ne tente de l'éveiller à leur convenance. Entassant les plats d'une façons qui n'avouaient que trop son passé de servante - ou son affection poussée pour les jeux d'équilibre - elle redescendit les plateaux. Le patron, évidement, s'empressa d'envoyer des gens s'occuper de la table et des chaises sans lui demander son avis.

    Le tout n'avait pas prit tant de temps que ça. Rowena ne s'était pas attardé avec Cirdan et ne s'était pas arrêté pour lire. Elle était toujours en robe de chambre, n'ayant aucun vêtement de rechange ici, lorsqu'elle se glissa dans la cour arrière pour voir si Shan s'y entrainait ou s'il était parti ailleurs. Il avait des habitudes bien ancrées et il n'y dérogeait finalement que rarement. Il y était donc. Le même muret avec son olivier. Les mêmes boxs au fond sur la droite, près de l'espace communiquant vers l'avant de l'auberge.

    Elle avait ouvert la porte machinalement, elle lui avait dit qu'elle le retrouverai en bas. Mais peut-être avait-il encore envie d'être un peu seul. Il était trop tard pour y penser. Elle lui fit un signe de main, les bras croisés sur sa poitrine et lui lança en faisant l'effort de ne pas s'attarder sur ses mouvements.

    - On a fini de petit déjeuner. Cirdan s'est recoucher. Le patron a envoyé quelqu'un chercher une tenue de rechange chez Tagar et prévenir mon majordome. ça m'évitera à devoir faire le chemin en vêtement d'intérieur. " Inutile de préciser que sa tenue actuelle était nettement plus couvrante que bien d'autres vêtements que cela ne lui poser aucun problème de porter en publique. " Prend le temps qu'il te faut, je vais lire un peu en haut.

    En fait, elle ne s'était jamais senti aussi seule auprès de Shan et Aelle que depuis que ces fichus mots lui avaient échappés. Comme quoi... On apprécie vraiment la valeur de quelque chose que lorsqu'on la perd.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mar 3 Jan 2023 - 23:26
    Il était descendu lentement, sa serviette a la main, et il n'avait pas tardé pour commencer son entraînement matinal. Des étirements, principalement, puis de la musculation au poids de corps, fortifiant et solidifiant son corps a l’extrême, l'aiguisant comme une lame. Il était plus affûté que jamais, et mentalement aussi, il était plus serein.

    La scène qui venait d'avoir lieu ne l'avait pas fragilisé tant que ça. Il était déjà au courant qu'elle avait eu quelqu'un qu'elle avait fortement aimé, et il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir d'avoir une vie. Elle n'avait pas commencé a respirer trois mois plus tôt. Il était juste un peu étonné qu'elle ai eu cette réaction. Et surtout, qu'elle ai tout fait pour l'éluder. Comme si elle se cachait. Peut être même vis a vis d'elle même. Ce n’était pas vraiment la bonne attitude, surtout pour surpasser un deuil. Il était bien placé pour le savoir.

    Il etait sur une main, la tete en bas, en poirier, quand la porte s'ouvrit. L'autre bras ramené en arrière dans le dos, il fléchissait le coude soutenant tout son corps, dans une pompe quasi parfaite, l'équilibre stable, le dos bien droit. Il ne pouvait pas se faire mal en maintenant une telle perfection dans la position. Il travaillait le muscle dans sa forme le plus pur, et le fait qu'il soit torse nu permettait de voir les traînés de sueur qui roulait entre ses yeux.

    Il remonta droit de toute sa hauteur en tournant les yeux vers elle, et l'écouta sans changer de position. Il eu un tremblement bref en entendant le son de sa voix, un peu morne, et sa phrase disant qu'elle allait remonter. Elle n'avait pas encore compris, semblait il. Que le fuir n'allait jamais arranger quoi que ce soit. Même après la nuit qu'ils venaient d'avoir. Lui il avait fini par le comprendre, après les deux ou trois fois ou elle l'avait secoué en lui opposant le fait que lui dire de partir n’était pas ce qu'elle voulait. Et bien c’était la même chose maintenant, dans le sens inverse.

    - Qu'est ce que tu racontes ? Viens lire ici. Ou discuter.

    Il changea de bras, passa l'autre dans son dos, et recommença ses mouvements, sans vraiment la perdre des yeux, sauf quand elle passa dans son dos, si elle le fit. Il était sur le plat de la main et commença a retirer un doigt, puis deux, augmentant la pression de la gravité sur son corps. Il se retrouva en équilibre sur le pouce pendant, une, deux, quatre, six, dix secondes, et reposa tous ses doigts, en lâchant un souffle profond.

    - Tu ne veux pas parler, ou penser a lui ? Tu penses que je t'en veux pour ce que tu as dis ?

    Il sauta sur ses pieds, et leva haut les bras en partant un peu de l’arrière, liant les mains en poussant vers le ciel pour étirer ses épaules. Puis il prit sa serviette et s'essuya le visage. Il ne savait pas trop comment dire ça autrement alors il décida de la faire simple, et précis, pour qu'elle comprenne bien.

    - Tu crois que comme je suis...attiré par toi,  je ne supporte pas que tu ai déjà eu quelqu'un dans ta vie ? Que je t'en voudrais pour ça ? J’espère que ce n'est pas le cas, parce que sinon tu te trompe lourdement.

    Il fléchit un genou en tendant la jambe opposé devant lui, le talon posé sur le sol, étirant ainsi sa hanche, sa cuisse, qui se gonfla légèrement dans le tissu, a cause des frictions des muscles, lourdement arrachés suite aux efforts. Mais si une fois en recomposition, ils étaient souvent censé grossir, Shan avait atteint plus ou moins la limite naturelle de son héritage physique. Il ne serait jamais un monstre de muscles, et ça l'arrangeait bien. Il n'avait pas besoin d'attirer tous les regards, ça aurait été compliqué.

    - Le deuil est une épreuve difficile. Tu dois en parler avec quelqu'un. J'ai l'impression que tu en a besoin. Peut être a Aelle. Ou bien a dame Myriem quand tu la reverra. Il ne faut pas le...le dissimuler de la sorte. Enfin, c'est l'impression que j'en avais, pardonne moi si ce n'est pas le cas.

    Il n'imaginait pas qu'elle ai envie de parler de ça avec lui de toute maniere. Ce n'etait pas parce qu'il n'avait pas envie qu'il avait dit ça, c'etait surtout pour elle.

    Il se redressa et s'éloigna vers le fond du jardin, toujours naturellement, vers une barre de bois installé par ses soins, qu'il attrapa, se soulevant plusieurs fois en traction visiblement, pour s'échauffer avant la suite.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 4 Jan 2023 - 12:40
    - Je préfère rem...
    - Tu ne veux pas parler, ou penser a lui ? Tu penses que je t'en veux pour ce que tu as dis ?

    Elle n'était pas passé dans son dos et était donc toujours en vue. En même temps pour manœuvrer ainsi elle aurait du avancer dans la cour ce qu'elle n'avait pas l'air décidé à faire, ses bras croisés soulignant toujours sa poitrine orgueilleuse. Mais lorsque la question de Shan fusa, elle ouvrit la bouche sans que rien n'en sorte. Pourtant, étrangement, elle n'avait pas l'impression qu'il venait de s'en prendre à elle, ni l'impression qu'on venait de lui porter un coup. C'était autre chose qui montait.

    - Et bien si... Euh... Enfin à peu de choses près, oui. Si c'est exactement ce que je pensais. Je sais pas, j'en parle rarement et là j'ouvre la bouche, j'ai essayé de moins tout garder pour moi, comme vous me le répéter à longueur de temps et tout le monde trouve subitement toutes sortes de priorité pour partir. Excuse-moi d'avoir l'impression de pas être à ma place, maladroite et d'avoir fait fuir tout le monde.

    Elle avait progressivement durci le ton et s'en apercevait elle-même. L'évidence tranquille qu'il affichait après ce qui s'était passé autour du petit déjeuner était particulièrement agaçante! Sérieusement, lui sortir qu'il ne lui en voulait pas et que c'était elle qui ne voulait pas en parler alors qu'ils s'étaient barrés les uns après les autres ?! Fiouuu... Mais elle n'avait pas envie de s'énerver et surtout pas envie de s'en prendre à lui ou de monter la mayonnaise inutilement. Le soulagement de sortir de l'impasse était tel qu'elle lui aurait sauté au cou... en hésitant entre le remercier et le gifler probablement.

    Elle avait fait quelques pas dans la cour cette fois, sans venir directement vers lui cependant. Elle avait amorcé une courbe, trépignant un peu, les bras plus collés à son corps que jamais, l'une de ses mains s'agitant dans l'air, rigide. Puis elle s'arrêta et s'accorda quelques respirations silencieuses avant de soupirer plus bas.

    - Pardon, je suis à fleur de peau et c'est toi qui en fait les frais...

    Elle avait eu peur... Ses bras retombèrent le long de ses flancs et son timbre avait changé du tout au tout. Il fallait qu'elle sorte de sa propre tête...

    Elle s'assit sur le muret, à l'ombre des feuille vert-de-gris du vieil olivier qui laissait serpenter ses racines sur la pierre. Elle appuya son dos contre son tronc penché, comme elle le faisait presque à chaque fois qu'elle avait atterri dans cette cour. L'endroit lui semblait presque familier à présent. Elle aimait autant la légère odeur de sève qui l'entourait que l'ombre fraiche. Tournant la tête vers Shan, elle posa réellement son regard sur lui pour la première fois depuis qu'elle était arrivée dans la cour. Tout en parlant, il continuait a bouger avec précision et régularité, comme si le mouvement de son corps ne rendait sa pensé que plus fluide.

    Même maintenant, ses mots lui donnaient l'impression qu'il n'était pas à son aise avec le sujet... Elle pouvait le comprendre, mais elle n'avait pas envie de faire comme si cet autre n'avait jamais existé. Elle embrassa sa silhouette du regard et remonta ses pieds sur le muret, les jambes repliées contre elle.

    - Quand tu en parles comme ça, j'ai l'impression que tu ne veux pas que j'en parle avec toi... Est-ce que tu préfères que je n'aborde plus le sujet avec toi ? Enfin plutôt, est-ce que ça te gêne si j'en parle ?

    Heureusement qu'il était de dos, elle avait pu être totalement directe sur un sujet qui n'était pas des plus simple pour elle. Elle n'aurait pas été contre mais discuter de ça avec Aelle était impossible finalement et l'opinion de Tagar était la meilleur raison pour ne plus jamais lui en reparler. Quand à Myriem, elle était partie depuis le temps et elle ne savait pas quand elles pourraient se croiser à nouveau autrement que par lettre. Et puis tout simplement, c'était avec lui qu'elle se sentait à son aise.

    - J'ai arrêté de compter les deuils.

    Elle posa le menton sur ses genoux pour observer le demi-elfe, ses déplacements, ses mouvements répétitifs, les muscles qui roulaient sous sa peau. Et comme il n'était pas entièrement opposé à l'idée, elle se permit quelques mots encore.

    - Je ne cherchais pas à le dissimuler... Au contraire, c'était la première fois sue je parlais de lui sans y réfléchir à huit fois. Et c'était la première fois que j'en parlais à des personnes qui ne l'ont pas connu. Le fait que la pièce représente ses parents, mêmes mes plus proche frères d'armes n'ont jamais été au courant. Il ne voulait pas que son ascendance soit connue dans notre Ordre. ça m'a... J'ai dit ce que j'ai dit parce que j'ai l'impression que je peux vous parler... te parler surtout, sans faire semblant ni réfléchir de trop.

    Elle passa une main dans ses cheveux blancs qui commençaient à reprendre une longueur acceptable en arrivant à ses épaules. Elle avait l'impression d'avancer dans un monde qu'elle ne connaissait pas, mais elle préférait ça à la falaise face à laquelle elle était quelques minutes plus tôt.

    - Merci d'avoir dit franchement que tu ne m'en voulais pas. Je déteste m'apitoyer... Je ne voulais pas en faire des caisses, seulement dire ce que cela représentait pour de vrai. Hier soir... ça compte pour moi. Je n'ai jamais... enfin tu vois... craqué comme ça devant quelqu'un... Jamais de toute ma vie d'adulte. Et j'ai pas du tout compris ce qui s'est passé ce matin.


    Ses yeux suivaient pensivement une bulle liquide qui roulait le long de la peau légèrement bronzée de Shan. Elle aurait aimé le voir poser pour un sculpteur ou un dessinateur au fusain. Il était beau et vu sa musculature, cela lu aurait rendu hommage bien plus que la peinture.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 4 Jan 2023 - 17:47
    Malgré qu'elle ai demandé si lui il voulait bien l'écouter, voyant qu'elle continuait, il n'avait rien ajouter pour l'instant. Il avait plutôt passé souplement ses jambes au dessus de la barre et s'etait retrouvé pendu la tete en bas. Malgré tous les mouvements qu'il faisait, il restait toujours silencieux, presque comme si il n’était pas la. Elle pouvait ainsi enchaîner au rythme de ses pensées.

    Il avait vraiment songé qu'elle n'aurait pas voulu vraiment parler de ça avec lui, mais au vu de sa façon de tous lâcher, et de ses explications sur la confiance qu'elle avait en lui, il réalisa vraiment qu'il avait du se tromper. Il l'écouta donc attentivement, pour ne rater aucune information. A la moitié de ses mouvements, il se retrouva même assit sur la barre, sans avoir utilisé ses mains, se hissant juste a la puissance de ses abdos et de ses trapèzes pour servir de levier.

    - ….Je comprend un peu.

    Il se laissa retomber sur le sol, et prit la serviette avant de venir tomber assit dans l'herbe juste devant elle, en tailleur. C’était déjà plus difficile de parler. Elle ne devait pas s'en être rendue compte, mais il n’était jamais ouvert que durant l'effort physique. Le prendre durant l’entraînement pour discuter, c’était la meilleure façon d'entendre ce qu'il avait sur le cœur.

    - Moi non plus je n'y arrive pas. C'est ironique mais ce que je t'ai dis hier, je n'arrive pas a le faire moi même. Je suppose que ça pourrait être pas mal pourtant.

    Il songea a sa propre réaction du matin. Bien sur qu'il avait ressentit une pointe de jalousie mais il s'en était aussitôt voulu. C’était injuste vis a vis d'elle. Vis a vis de lui, qu'il ne connaissait pas. Et il devait bien reconnaître que l’œuvre en question, était une magnifique pièce. Il comprenait parfaitement qu'elle le garde en souvenir.

    - Moi aussi j'ai un souvenir de la sorte. Ma flûte. Si je la perdais, je pense que je le vivrais mal. Ta réaction n’était pas disproportionné.

    Il inclina légèrement la tête devant elle, un peu a la manière de Cirdan, laissant la question en suspend de savoir si ce n’était pas lui, après tout, qui donnait cette habitude au jeune elfe. Il redressa ensuite le visage pour la fixer de ses yeux toujours aussi coloré.

    - Je suis désolé, pour ma réaction. Ce n’était pas ce que je voulais te faire comprendre. Personne ne doit supprimer ainsi sa vie, au contraire. Il faut en être fier, non ?

    Il ouvrit légèrement la bouche, et sembla hésiter a dire quelque chose. Au vu de son expression, c’était sans doute plus proche d'une révélation, mais finalement, il se retint. Ce n’était pas encore assez bon. Il n'y arrivait pas. Peut être que si elle reparlait d'elle, ça viendrait plus facilement, mais comme ça, de but en blanc, impossible de laisser les mots qu'il avait eu en tète sortir. A la place, il s'excusa encore.

    - Désolé d'avoir appris ainsi une information que tu voulais garder pour toi. Mais au moins tu n'as pas perdu l'objet, alors c'est plutot une bonne chose.

    Puis finalement, en se laissant partir un peu en arriere, sans que son corps ne chute totalement, restant a moitié droit en contractant le bas du torse.

    - Je suis content si hum...si tu veux bien me parler. Tu peux le faire ou et quand tu veux.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 4 Jan 2023 - 18:48
    C'était étrange de le surplomber ainsi. Comme lorsqu'il marchait près de Kelpie dans le désert. Lorsqu'il s'était approché, elle s'était un peu redressé, son menton quittant ses genoux. Il n'y avait pas vraiment la place pour qu'elle se laisse glisser à bas du muret mais ses jambes étaient au moins revenues s'appuyer sur le sol.

    - Fière, oui, je suppose. Vivre en accord avec ses choix au moins. " Elle ajouta avec un léger rire complice dans la voix. " C'est plus facile que d'exprimer ce qu'on a à l'intérieur.

    Elle ne savait pas pour sa flûte. La beauté qu'il savait en tirer en avait donc d'autant plus de valeur et elle pouvait se considérer comme chanceuse de l'avoir entendue si souvent. Un ami ? Ses parents peut-être ? Peu importait le nom au final, c'était important pour lui.

    Il y avait encore une certaine raideur dans le dos de la jeune femme, ne parvenant pas à trouver comment se positionner naturellement. Elle se serait bien mise par-terre... Ou tout simplement contre lui. Quittant un instant les yeux verts pour examiner le sol et trouver une façon de se remettre sur le même plan que lui, elle se fit la réflexion qu'elle commençait vraiment à déconner sec avec lui...

    - Désolé d'avoir appris ainsi une information que tu voulais garder pour toi. Mais au moins tu n'as pas perdu l'objet, alors c'est plutot une bonne chose.
    - Oui c'est une bonne chose, mais tu n'as pas à t'excuser ! " Elle remonta soudain son attention sur son visage, prenant garde à ne pas s'attarder sur son torse en plein effort. " Je ne voulais pas le garder pour moi. Si j'avais voulu ne rien dire, rien ne serait sorti.

    Le petit rituel qu'elle avait d'ordinaire avec cette pièce, elle n'y avait pas pensé un instant la veille. Ce matin, elle n'avait pas eu envie de laisser macérer ses mots à l'intérieur d'elle-même. Elle ferma les yeux et secoua légèrement la tête après que son regard se soit balader sur les lèvres de l'elfe durant quelques instants furtifs. Elle rit à mi-voix., à la fois heureuse et soulagée.

    - Merci. " Elle rouvrit les yeux et lui sourit. " C'est réciproque.

    Elle glissa enfin à bas du muret, un peu sur le côté pour ne pas être coincée entre lui et la pierre. Ses jambes tendues devant elle passaient près de son genou dans une proximité qui en disait long sur la confiance qu'ils avaient développés l'un et l'autre depuis cette discussion dans les bois où il restait systématiquement à plusieurs mètres.

    - Et pour être honnête... Merci aussi d'avoir respecter ce dont je ne voulait pas parler, concernant le désert, la brulure sur mon épaule... " Sa tête s'était penchée d'un côté puis de l'autre pour marquer  les deux sujet avant qu'elle ne s'occupe d'une poussière surs ses doigts et en revienne à Shan. " J'aimerai te parler de tout cas... un de ces jours... Sûrement en plusieurs fois parce que ça fait beaucoup. " ajouta-t-elle comme une plaisanterie un peu maladroite.

    Elle continuait à malaxer son doigt comme si la petite trace de terre n'était pas déjà parti au moins effleurement. Elle fini par arrêter, regardant Shan'aël en silence pendant un moment.

    - Au moins... ce sera moins bêtement triste que lui... Elzéar. "
    Elle eut un sourire et une légère respiration. C'était la première fois depuis très longtemps qu'elle prononçait son nom. La culpabilité lui pesait toujours sur la poitrine, mais sa voix elle-même n'avait pas tremblée, comme si la douleur violente qui l'agitait à chaque fois qu'elle osait tenter d'aligner ces trois petites syllabes n'était plus. Plus la même ou plus là.  " Elzéar, c'est comme ça que s'appelait mon c... ancien compagnon. ... Si tu veux un coup de main pour certains exercices, n'hésite pas. J'ai l'impression de t'interrompre dans ta routine.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 4 Jan 2023 - 20:46
    - Non pas du tout. A vrai dire il y a deux raisons pour laquelle tu ne peux pas m'aider mais que je peux continuer en t'écoutant.

    Il s’était dressé droit en disant ça, pour la regarder sans donner l'impression qu'il faisait autre chose. C’était un peu le soucis avec son activité actuelle. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'il ne l'écoutait que d'une oreille distraite ou qu'elle l'ennuyait. Au contraire. C’était juste un peu plus compliqué que ça.

    - La première c'est que faire de l'exercice...m'aide a mieux t'écouter. Je ne pourrais pas te dire pourquoi, mais quand je bouge, je me sent un peu plus...serein ?

    Elle avait peut être déjà remarqué que plus il écoutait et plus les émotions grandissaient, plus il se recroquevillait sur lui même, et semblait même parfois disparaître dans le sol ou le mur. Bouger l'aider a respirer et a ne pas se laisser engloutir a l'intérieur de lui même.

    - Et puis la seconde c'est que je n'ai jamais fais d'exercices a deux, alors je n'ai aucune idée de ce que nous pourrions faire.

    Il lui fit un petit sourire coupable. S’entraîner a deux ? Qu'elle idée aussi ? Tout seul il avait juste a imaginer ce que son corps pouvait faire, a deux, il fallait imaginer le corps de l'autre. Et imaginer le corps de Rowena pouvait s’avérer...problématique, pour ne rien dire d'autres.

    Il la fixa un peu, mémorisant le nom avec une aisance presque coupable. Il l'aurait en tete pour longtemps, maintenant, surtout en restant avec elle. C’était facile. Il avait une bonne mémoire, affûté par l'habitude des enquêtes et des recherches. C’était un prénom assez original, sans aucun doute. Et qu'il avait une connotation puissante entre ses lèvres. Mais sa façon de parler de lui était un peu...étrange.

    - Tu veux en parler ? De lui. Vas y.

    Il songea alors que c’était un peu culotté de demander toujours plus d'informations sans jamais rien dire sur lui meme. Qu'est ce qu'il aurait pu dire pour un échange ? Il sembla réfléchir un moment aprés avoir dit ça, et pour le coup elle pouvait etre certaine qu'il n'écoutait pas si elle avait commencé a parler. Il voulait quelque chose, un échange, un présent. Puis il fit simplement.

    - Eria'ael. C’était le nom de l'ancienne propriétaire de la flûte.

    Ils étaient un peu sur un pied d'égalité maintenant, non ? Comme ça, elle pouvait parler si elle en avait envie, et lui n'avait pas l'impression d'etre toujours dans la position de celui qui gagne des informations sans en donner une seule sur lui. Bien que comme ça, l'information qu'il venait de donner n'avait pas exactement la même valeur.

    Il se retourna, et recula, pour venir se mettre assit juste a coté d'elle. Il s'appuya a son tour contre le petit mur. Ses mèches de cheveux, sur son front, était collés, et il songea une seconde que les couper pourrait être utile, actuellement. Il jeta un œil vers elle et resta silencieux, espérant ne pas l’incommoder par sa présence un peu suante. Un peu géné par cette idée, il repassa la serviette sur lui, sans pouvoir totalement masquer sa présence. Il venait de faire du sport aprés tout.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 4 Jan 2023 - 22:57
    Elle avait repérer qu'il était plus franc et fluide lorsqu'il était en mouvement. Ce n'était arrivé que deux ou trois fois et pourtant, il l'avait surprise à chaque fois. Mais si en plus il était même émotionnellement plus paisible comme ça, grand bien lui fasse !

    - Oh, je ne faisais que proposer ! ça en me gêne absolument pas que tu fasses autre chose en parlant. Bouge autant que tu le souhaites. C'est pas comme si tu donnais l'impression de ne pas écouter. Ou c'est peut-être une vieille habitude. Certains faisaient ça à l'entrainement quand j'étais encore dans les forces actives.

    Elle bougea un peu, par réflexe, lorsqu'il vint s'appuyer contre le muret à côté d'elle. Plutôt, elle se souleva légèrement et se remit confortablement au même endroit, lissant le tissus de sa robe de chambre sur ses jambes. La proximité d'un guerrier en sueur de la faisait pas même sourciller. Il fallait dire qu'après avoir vu l'Ogre roder dans le Razkaal au minimum torse nu en revenant de sa baignade en eau glaciale, mais portant toujours son masque de fer au visage, le principe de "normalité et de "promiscuité" changeait de jour en jour.

    - Tu es sûr que ça ne te gêne pas ?

    Elle souriait toujours, pensive, ne sachant trop si elle avait vraiment envie d'en parler maintenant ou non. Après tout que pouvait-elle bien dire le concernant qui ne soit pas totalement dénué d'intérêt pour Shan ? Au final, sa voix chantante la surpris dans ses propres réflexions.

    - C'est un beau nom. Melornien, non ?

    En tout cas, il sonnait elfique, comme celui de Shan. Eria'aël. On imaginait de suite une jeune et belle elfe aux longs cheveux soyeux qui jouait de la flûte lorsque le vent se levait dans la forêt du printemps éternel. Il y avait surement tout une histoire derrière.

    - Je te préviens, je crois qu'on pourrait écrire une tragédie shoumeïenne sur la vie d'El'. " laissa-t-elle échapper. Elle se tue quelques instants, regardant la porte donnant à l'intérieur, encore ouverte. Elle n'avait même pas pris la peine de la refermer tout à l'heure. " Je crois que tu l'aurais détester. " Elle jeta un regard amusé à Shan. C'était pas vraiment difficile, ils étaient si opposés en apparence qu'on aurait pu jouer une pièce en prenant l'un pour représenter la lune et l'autre le soleil... Et pourtant, en un sens, ils avaient un plus en commun qu'elle n'y avait jamais pensé.

    - En fait, je l'ai rencontré en entrant chez les Limiers, les gardes du Razkaal. C'était il y a une dizaine d'années. Je venais juste d'être acceptée dans la famille et pour mérité leur respect, j'ai postulé là-bas avec un diplôme de mage-médecin en poche. Les Ironsouls ont toute une réputation... Je n'ai jamais su si c'était parce que le Prévôt me considérait comme une pistonnée ou s'il croyait que j'étais une élémentaire de métal, moi-aussi, mais il m'a mise sous sa tutelle. Il a été mon mentor pendant un an et c'est lui qui m'a autorisé à rejoindre l'Ordre en tant qu'égale. Et bon sang, c'était l'un des Limiers les plus redoutés et les moins apprécié de tout l'ordre. On lui a confié une dizaine d'apprentis, on est que deux à être arrivé au bout. Même après, il a toujours été arrogant, exigent, perfectionniste, ironique, orgueilleux... Une vrai tête de con quand il voulait. Il avait une répartie mordante et souvent cruellement précise. Je te jure, il aurait été capable de rabaisser Tensai en le regardant droit dans les yeux, quitte à y laisser sa peau !

    Un portrait particulièrement peu flatteur qu'elle donnait pourtant avec un enthousiasme palpable. Elle en profita pour lui raconter une anecdote à laquelle elle avait assisté pendant leurs années de collaboration. Un pauvre bougre avait tenté d'aller dans le sens inverse d'une théorie magique qu'il venait de mettre au point. Le roitelet avait pointé avec une telle violence les manquements du pauvre bougre que ce dernier avait demandé à pouvoir quitter l'ordre et revenir à la vie civile. Elle soupirait rien qu'à y repenser.

    - Il avait coutume de dire que pour soumettre des monstres, il fallait des démons. Je lui disais constamment qu'il avait tort, mais tant qu'il portait son masque de Limier, c'est ce qu'il était. Même sans, il vivait avant tout pour son travail et il y excellait. Mais il était aussi plein d'esprit, loyal et courageux. Entre nous, c'était tout le temps des provocations, des taquineries, des défis. C'était pas vraiment... reposant... " Elle leva un sourcil et eu un sourire jaune "... Ni même sain maintenant que j'y pense. Mais au Razkaal, rien ne l'est. C'était intense et on était là l'un pour l'autre sans en avoir l'air.

    Leur histoire avait été bien étrange finalement...

    - En fait... Ses parents étaient des Limiers et ils avaient déjà été rongé par le métier qu'on fait. Les horreurs quotidiennes... Ils l'ont éduqué pour prendre leur suite dès l'enfance et il n'était pas adulte quand il les a vu sombré. L'un est devenu fou, l'autre a sombré à cause de ça. Ils ont commis des choses atroce... Et dans ce métier, ce ne sont pas des cas isolés.

    Elle n'avait pas le droit de dire ce qui se passait réellement au Razkaal. La magie maligne de Xo'Rath ne devait pas être connue de qui que ce soit. Leur Ordre y veillait et elle aurait été prête à mourir pour que cette magie soit endiguée, maintenue enfermée, détruite. Avec Dactyle, elle était aujourd’hui seule à avoir vu ce qui se cachait dans les Profondeurs et elle risquait de devenir folle rien qu'en rappelant ces souvenirs indicible dans lesquels, ni logique ni raison n'avaient plus cours... Elle secoua la tête et porta la main à son cou pour chasser le début de malaise et revenir à ce qu'elle racontait.

    - Je crois qu'il a toujours eu peur d'être la cause de la déchéance d'un proche... " Il était sûr qu'un jour, il ne remonterait pas de ses expéditions. " Le soir ou nous avons fêté l’obtention de mon masque, nous nous sommes embrassés et il m'a dit qu'il ne fallait jamais tomber amoureux d'un frère d'arme. Que j'y laisserai ma peau. Tu parles... " Elle ricana et regarda Shan, comme le prenant à témoins. " Je crois qu'on était déjà mordu à cette époque. Pour moi, la vie était simple. J'acceptais ce que je ressentais et je savais que ça ne me tuerai pas. Je savais que j'avais un béguin et je savais que je survivrai s'il devait vriller mais je ne voulais pas le pousser si lui avait des doutes. Nous avons été amis pendant six ans... ou sept. Enfin presque jusqu'à la guerre. J'ai appris à voir les ombres qu'il cachait et lui les miennes. Mais, on en parlait pas. On était très indépendants, très secrets. Là, mais jamais trop près pour ne pas risquer de blesser l'autre. J'avais mes amants, il avait ses liaisons. ça semble surement bizarre raconter comme ça, mais c'était simple. 

    Ils n'en parlaient pas. Jamais. Ils ne retiraient jamais totalement leur masque en un sens.

    - Et puis on est passé très près de la mort, à peu près six mois avant l'arrivée des Titans. Qu'on pose les mots sur ce qu'on était l'un pour l'autre ou non, on était lié l'un à l'autre et on s'en est rendu compte. Alors on a décidé de tenter le coup pour de bon. C'est là qu'il m'a donné la pièce. En tout on a été ensemble moins de deux ans seulement. C'était... comme un brasier de vie dans une nuit d'horreur. C'est avec lui que j'ai fondé les Spectres... Même si c'est théoriquement un secret d'état, et on est parti. A Maël, il a mouché plusieurs fois Tagar d'ailleurs. Et il est mort là-bas. A Sancta. Face à Xo'Rath, il s'est sacrifié pour essayer de me sauver et ça a créé l'explosion à l'origine de mon mal...

    Sa voix s'était faite plus grave, mais ce n'était que très partiellement pour son souvenir à lui. C'était là qu'elle avait été blessée. Elle se surprenait elle-même. Même à ses propres oreilles, l'histoire paraissait neuve, pleine d'enseignements qu'elle n'avait pas vu jusque là. Pleine d'une vie chaotique, finalement moins idéale que ce qu'elle gardait au cœur... Toute cette histoire semblait appartenir à quelqu'un d'autre. Elle avait vraiment changé à ce point... ?

    Elle eu besoin de se tourner vers Shan, cherchant son regard, le sourire un peu pâle. Une preuve qui l'ancre dans le présent, l'empêchant de partir à la dérive. Elle avait si peur de ce qu'elle venait de dire, elle le gardait depuis tant de temps en craignant que cela lui lacère la gorge et finalement, ça n'était pas si douloureux. C'était déstabilisant... et de nouveau la culpabilité venait la mordre et ses doigts se posaient bien à plat sur ses cuisses.

    - La seule chose qu'on m'a ramené, c'est son masque. Son corps était trop abimé et gorgé de magie noire. Il a été brulé avec les autres. Il n'y a pas de tombe. Pas de proches. Pas de famille ni de descendant connu. Il n'y a que moi... Je sais qu'il n'aurait pas voulu être un boulet pour moi. Il aurait surement ricané en disant qu'au final, je n'avais pas les épaules pour supporter notre relation, que je suis vraiment qu'une gamine capricieuse... Et il m'arrive de passer des jours sans penser à lui maintenant. Mais quand je m'en rend compte, je culpabilise tellement... J'ai l'impression de le laisser tomber.

    Elle soupira.

    - Depuis que je suis sorti de Magic, je garde sa pièce contre ma peau, serrée dans mes vêtements. " Elle fit un geste pour toucher la ceinture qui passait juste sous ses seins pour fermer sa robe de chambre. Un geste similaire à celui qu'elle avait eu le matin même. " C'était plus fort que moi. Parfois, je paniquais même quand je pensais l'avoir perdue. Saoule ou non, ça ne changeait rien. Mais hier soir... Je n'y ai même pas pensé. Elle était dans ma robe parce qu'en me changeant, je n'ai même pas réaliser qu'elle était là et je n'ai pas eu besoin de la récupérée. Tu vois ? C'est comme si j'avais avancée les yeux fermés en ayant peur de me retourner parce qu'il est juste derrière moi, que la tentation de le rejoindre aurait été... " Ses lèvres battirent l'air mais elle n'acheva pas sa phrase cette fois. " ... Et finalement j'ouvre les yeux, je me retourne et il est... loin.

    Elle battit des paupières. Elle avait fait un geste de main, comme pour toucher quelqu'un juste devant elle et finalement, ne trouver que du vide. Elle ramena ses mains sur ses genoux et se tourna à nouveau vers Shan, retrouvant par habitude ce sourire léger et amusé qui dédramatisait tant de choses et lui permettait de passer au travers des moments difficiles.

    - Et du coup je me retrouve à te déballer ma vie dans une arrière cours d'auberge alors que tu étais parti pour te changer les idées en t'entrainant. Un grand moment encore.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 419
    crédits : 908

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 4 Jan 2023 - 23:33
    Il n'avait pas eu un seul vrai frémissement durant tout le long de l'histoire. Il avait connu un bon nombre d'histoire de la sorte. De loin, observant la vie humaine et toute sa faiblesse, sa naïveté. Ils n’étaient pas grand chose. Et au final, quand on y pensait, qu'elle meurt depuis ou dans cent ans, qu'est ce que c’était au final, du point de vu du monde ? Rien ?

    Il tapa doucement du bout du pied. A un rythme lent, un peu sourd, pas dérangeant.

    Mais c’était peut être pour cela que c’était beau, au final, non ? Parce qu'il n'y avait pas de calcul. Son histoire était tragique, mais tellement improbable, dans leurs différences puis dans leur liaison, affrontant les ténèbres avec deux âmes grises qui essayaient de résister a leur propre démon en s'aidant l'un l'autre. Et au final, l'un des deux y avait succombé.

    - Je suppose que c'est le problème, quand on cherche un soutien face aux ténèbres.

    Il avait murmuré ça doucement, sans même donner l'impression que c’était pour elle. Plutôt une constatation qu'il avait lui même après avoir écouté toute l'histoire. Il n'avait absolument pas rebondit sur sa dernière phrase. Elle l'avait dit uniquement pour se donner une contenance, comme si elle était ridicule de dire ça. Mais simplement en l'écoutant parler, sans qu'il y réponde directement, elle pouvait savoir qu'ils avaient dépassés ce stade depuis longtemps, l'un et l'autre.

    - On est seul face a l'ombre. Puis un autre vient, nous porte, nous enserres, nous soutiens. Mais il apporte avec lui ses propres démons. Et quand il meurt, il ne reste que nous. Face aux deux entités maintenant réunis, maintenant terrible et immuable. Et on fini par sombrer.

    En plus de taper du pied, il avait laisser ses doigts vagabonder, tapoter sa propre cuisse, dans un rythme un peu différent. Les deux réunis formaient une petite mélodie étrange qui etait finalement assez agréable a l'oreille. On aurait dit que tout ce qu'il faisait était une forme de support, d'art. Comme si son corps était programmé pour soutenir son âme, prise au vent de façon perpétuelle depuis des siècles.

    - Je te l'avais dis vaguement. Mon père était Reikois. Un humain. Classique. Un peu bagarreur. Il venait du village que tu as vu. Il était très fort. Il avait un peu l'air de Tensai. Enfin, tu peux oublier tout le coté magique. Mais dans la mentalité, la détermination, la crainte qu'il voulait prodiguer aux autres. Enfin, tout ça c'est ce que je suppose. Au final je ne le connais pas.

    Il ne savait pas quoi dire de plus sur elle, sur son histoire, sans avoir l'air de la juger, ou de faussement comprendre une situation dont il n'avait absolument aucune idée de comment lui aurait réagit, agit, vécu, a sa place. Il ne pouvait, en échange de son histoire, que lui raconter la sienne.

    - Ca n'a jamais marché dans l'armée. Je me souviens avoir entendu des histoires sur lui les premières années. « L'humain colérique, désobéissant ». « Celui qui a humilié ses chefs en combat de force quand il ne voulait pas obéir aux règles. » Il aurait pu devenir général. Il a fini par être radié après une ultime désobéissance.

    Il avait de nombreuses fois imaginé cette scène. C’était l'histoire préféré de sa mère quand il avait été tout petit, forcément. Et impossible de l'oublier, après l'avoir entendu d'une façon si joyeuse. Si fascinée.

    - « La mort était la, elle avait agité sa faux sur mes compagnons, et le nœud coulant de la corde me tirant vers les enfers était en train de se serrer autour de mon cou. Il est apparut, comme un dieu venant braver l'entité immuable, invincible. Et lui, il a réussit a la vaincre. Il m'a sauvé. »

    Il était sur, après des années, que la scène qu'il imaginait, son père n'en faisait pas parti. Il imaginait un bel homme, fort, héroïque. Tout le contraire de l'image qu'il avait eu de son père durant la courte période ou ils avaient été ensemble.

    - Mon père a sans doute défendu ce convoi d'elfes juste par esprit de contradiction avec sa hiérarchie. Il a sauvé ma mère, la dernière. Contre des esclavagistes, il n'avait rien contre eux en plus, il était Reikois dans tous les préceptes que cela inclut. Mais cette femme il l'a sauvé. Alors il a quitté Taisen, quitté l'armée avec sa petite solde de soldat a la retraite, qui n'avait jamais monté un seul grade alors qu'il avait le niveau en combat des plus grands guerrières de l'Empire. Parce que sa tète n'avait jamais suivi.

    La suite de l'histoire il l'a connaissait par cœur. Il avait entendu plein de gens en parler, de loin, vu de ses propres yeux la fin de ces lignes. Et écouté sa mère le dire lentement, dans son oreille. Quelque mots qu'il était sur d'avoir entendu pendant une période, puis qu'il avait comprit avoir totalement imaginé. Elle ne respirait déjà plus quand il était arrivé.

    - Il était vraiment amoureux d'elle. Enfin, je crois. Mais il était triste, vide. Et le coup de grâce, je n'ai vraiment comprit que des décennies après. Il était humain. C’était une elfe. Il avait prit trente ans de vie depuis son départ de l'armée. Il avait mal au dos, les muscles vieillit. Elle, elle était exactement identique a ce jour ou il l'avait sorti d'une carriole fumante dans le désert. Non. Elle avait l'air plus jeune encore. Il a commencé a boire. Pas comme avant, a boire vraiment.

    Et puis l'acte final, le centre de tout. Le centre de lui.

    - Puis je suis arrivé. Je crois qu'il n'avait absolument aucune idée qu'elle était enceinte, et il fut le premier surpris. Ça l'a rendu fou. Si jamais en plus de sa femme, son fils aussi ne vieillissait pas comme lui. Sa famille commencerait sa vie quand lui allait l'achever. Alors il a bu encore plus. Il a commencé a quand j'avais douze ou treize ans, mais il n'a pas réussit a...voir au delà.

    Ses deux mains jouaient en rythme maintenant, comme un conteur jouant de la musique au rythme de son histoire. Mais ce n’était clairement pas pour elle. Ni volontaire. Son corps jouait tout seul. Elle pouvait se souvenir de ce qu'il avait dit. Il ne réfléchissait jamais quand il se battait, et parfois, il se souvenait a peine des mouvements qu'il avait fait. Son corps était comme une entité a part entière.

    - Il ne voulait pas mourir tout seul. Alors un jour, ivre de folie ou fou d'ivresse, il l'a étranglé. Jusqu'a la mort. Je suis arrivé, une ou deux minutes trop tard. Je l'ai poignardé pour qu'il la libère. Je n'aurais pas pu le faire lâcher autrement. Mais elle était déjà....alors il m'a regardé et il a sourit. Comme si c’était ce qu'il avait vraiment attendu. Depuis le début. Il m'a dit une phrase, puis il est mort. Et je suis parti. Sur les routes.


    « Tu es fort, tu seras fort ».

    Ses mouvements avaient stoppés. Plus un bruit. Plus que leur respiration. Il avait ramené un genou vers lui, pour y appuyer son bras. Il observait l'arbre, un bref instant, avant de murmurer, comme une conclusion a leurs histoires.

    - ...Il ne reste que nous deux.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 611
    crédits : 3889

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Jeu 5 Jan 2023 - 0:13
    - On ne sombre pas toujours... J'en suis la preuve vivante après tout.

    Elle ne s'attendait pas à une réaction particulière... Elle ne s'attendait pas à une réaction tout court. Un regard peut-être. Ou une fulgurance qui sortait parfois de la bouche de Shan, aiguisée comme une lame de rasoir, une flèche qui tapait toujours en plein cœur de cible. Quelque chose comme ça. Ou rien du tout. Mais elle ne s'attendait pas à ce qu'un flot dense et rythmé ne coule de ses lèvres. Un conte. Une rencontre.

    Il ne s'en apercevait probablement pas, mais il articulait ses  mots et ponctuait ses phrases en synchronisation avec le léger tapotement de son pied. Elle garda le silence, observant vaguement son profile. Elle accueillait surtout ses mots et tout ce qu'ils portaient.

    Ce dont il était question, c'était lui. Ce qu'elle avait vu en lui ce jour à l'auberge. Ce qu'elle avait reconstitué, compris, élaboré et supposé au fil des discussions, des quelques mots et des regards. Avant qu'il ne le formule, elle vit à nouveau cette femme sur le plancher. Cette femme aux yeux verts. Et le vide, la gangrène suintante qu'il sentait l'entourer. Elle ferma doucement les yeux pour mieux l'écouter, pour mien entendre la mélodie qu'il offrait, se laissant aller à ces mouvements qu'il ne retenait pas, auxquels il ne pensait pas. Son corps et son âme semblaient parfois plus proche que son esprit.

    Lorsqu'il arriva au bout, le silence éclatant en note finale, elle tourna la tête vers lui, les yeux ouverts, seul geste qu'elle fit pour l'approcher d'une quelconque façon. Lui regardait ailleurs. Pas vraiment ailleurs mais pas elle pour autant.

    Parricide.

    Un crime considéré dans toutes les sociétés comme la pire des ignominies. L'acte impardonnable qui demandait une âme particulièrement corrompue et néfaste. Il n'y avait rien de tout ça chez lui et pourtant, il en portait lourdement le poids. Elle aurait voulu le soulager... Pas le changer, seulement qu'il sente qu'il avait passé assez de temps à porter ça. Peut-être était-ce qui avait changé lors de leur voyage jusqu'à ce fameux village. Depuis, sans qu'elle ne le sente vraiment différent, le peu de rencontre qu'ils avaient prit un tour nouveau.

    Dans tous les cas, la marque de confiance que cela représentait à ses yeux la réchauffait des pieds à la tête, aussi doux-amer soit cet échange de souvenir.

    - Il reste tout un monde...

    Elle tendit la main, la glissant, paume vers le haut, sur le bord de sa cuisse pour l'inviter à y glisser ses doigts.

    - Mais je me sens mieux quand on y est tous les deux.

    Un aveu. Passablement stupide. Totalement inapproprié. Mais vrai. Ils étaient venus à Ikuza ensemble parce qu'il n'avait pas le choix si elle voulait s'assurer qu'il ne serait pas brisé par les conséquences de sa malédiction. Mais à force d'aide, de présence et d'attention, elle ne s'imaginait plus affronter tout ça toute seule... Sans lui. Son regard asymétrique restait posé sur sa main. Elle laissa tomber sa tête sur son épaule.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum