DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Conversation au pilori - Akouma I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 885

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Dim 29 Jan - 15:49
    (date a déterminer JANVIER AN 4  SAUF avis contraire)


    Un ennui... Un ennui mortel. Et qu'est ce qui arrive à un Halewyn qui s'ennuie? Iel devient détestable au possible. Iel a bien essayé de rejoindre un de ses mortels favoris, Tagar Reys en personne, mais il n'étais pas là. Du coup, à la place de rentrer directement, iel a décidé d'arpenter la campagne Reikoise pour voir comment se remettre d'une humeur acceptable pour rentrer chez iel. Parce que la Réṗublique n'a pas, pour le moment, à endurer ses frasques.

    Notez le détail important, pour le moment.

    Du coup, aprèes avoir causé par dérivation un homicide, la destruction d'un poulailler, la perte de trois chiens gardien, l'incendie d'une grange et d'autres méfaits divers éparpillés dans le Reike, iel a repris doucement la direction de Justice. Apaisée? Nullement. Halewyn doit vérifier par contre ses affaires courantes. Le plus difficile sera de se tenir tranquille le temps que ca se fasse.

    C'était un de ces soirs, un de ces soirs là ou, tranquillement attablée, iel mangeait et buvait relativement modérément, assistant à une scèene du genre qui le met en rogne. Notez que le constable, quand même assez bel homme il faut l'avouer, avait l'oeil vagabond et la main leste sur laquelle brillait une alliance. Ce qui est assez pour attiser la curiosité de votre succube favorite. En tant que tel, ca n'aurait pas posé aucun problème. Si l'on excepte trois petit, minuscules détails.

    -Il est quarantenaire et la fraicheur qu'il convoite pourrait être sa fille... Ce qui ne serait pas vraiment un problème si il n'y avait pas les autres soucis affiliés.
    -L'élue de son corp n'est vraiment , mais vraiment pas réceptive, essayant de se dérober sous l'oeil de pure détresse de ses parents.
    -Il est accompagné et ces lourds ne savent réellement pas vivre.

    Aussi, entre deux verres de vin, Iel succube à ouvert sa grande bouche, l'oeil noir brillant durement et sa voix de soupir portant des notes glacées de vent du nord tandis qu'iel lève son verre en direction du groupe de lourd.  

    -Messire le constabulaire, aussi avenant soyiez vous, je crois que les voeux vous liant au derrière de dame votre épouse prime sur l'attrait de la chasse aux fines gazelles qui doivent être, ma foi, destinées aux taureaux de leur âge. A moins que vous n'ayie quelque chose à vous prouver, auquel cas, je crois, que votre main droite suffira amplement à la tâche. Et si c'est la vision de la chair de votre femme qui vous met dans un tel état, puis je humblement vous suggérer de l'honorer dans le noir?

    Verdict? Une bataille de taverne, le constable en question s'est fait entailler d'un coup d'éventail, Halewyn bien battu, trainé et condamné à une semaine de pilori. Une semaine à se faire lancer des tomates... Ce à quoi pour le moment, iel a échappé, les éclats de son acte s'étant rendues aux oreilles de la Reikoise quasi cocufiée.. ou peut-être l'a t'elle été, mais il est quand même drôle de voir comment elle surveille son mâle.

    Halewyn roule outrageusement des yeux, coincé au pilori, sa lèvre fendue et sa tempe le lancant délicieusement.  

    Aujourd'hui c'est la troisième journée de sentence l'inconfort causé par sa position commence à l'ennuyer profondément. Halewyn espère qu'ils n'ont pas nettoyé son éventail, pour qu'iel puisse rendre ce gros porc impuissant. Iel aurait préféré le rendre eunuque, mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie non plus.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 30 Jan - 12:40
    Quelques heure avant le Oni  avait décidait de se détendre après une longue quête solitaire. Il entra dans la taverne locale, où l'ambiance était gaie et animée. Il se mit à jouer aux cartes avec des voyageurs de passage, riant et bavardant avec eux.Mais alors qu'il se croyait en sécurité, un jeune aventurier insolent et sûr de lui s'approcha de la table. Il avait un sourire arrogant sur les lèvres et une détermination féroce dans les yeux. Il proposa une partie de cartes à Akuma, qui, pensant que ce serait un défi facile, accepta sans hésiter.Mais très vite, Akuma comprit que le jeune aventurier était un joueur expert. Il bougeait les cartes avec une habileté déconcertante, manipulant les chances en sa faveur avec une audace incroyable. Akuma perdit la partie, et avec elle, son sang-froid. Il se mit à hurler sur le jeune aventurier, insultant son honneur et son intelligence.Ce qui semblait être un simple défi de cartes dégénéra rapidement en une violente altercation. Les autres clients de la taverne se mirent à hurler, à jeter des objets, à se battre. Akuma, enragé, se battit avec férocité, brisant les tables et les chaises, semant la destruction autour de lui.Finalement, la garde locale fit irruption dans la taverne et arrêta Akuma. Il était accusé de trouble de l'ordre public, de vandalisme et de violence envers les autres clients. Il fut rapidement jugé et condamné au pilori, un châtiment publique destiné à humilier les criminels et à les punir de leurs actions.Il était furieux et frustré. Il avait perdu la partie de cartes, sa fierté et sa liberté au passage .

    Akuma,était emmené au pilori dans les rues de la ville, sous les regards curieux et effrayés de la foule. La garde locale, qui était bien armée et entraînée, était consciente de la force physique surhumaine de leur prisonnier, et ils avaient donc dépêché quatre de leurs hommes les plus forts pour le maintenir en place.Le pilori était une structure solide en bois, située au centre de la place publique, entourée de bâtiments en pierre grise qui se dressaient fièrement vers le ciel. Les chaines qui retenaient Akuma étaient enroulées autour de ses poignets et de ses chevilles, le maintenant en place à la vue de tous.Malgré la solidité de ses liens, Akuma se débattait et hurlait, mettant à l'épreuve les compétences de la garde pour le contrôler. Ses muscles puissants saillaient sous son torse nu, révélant des cicatrices  qui recouvraient tout son corps . Sa colère déchaînée émanait de lui en vagues oppressantes, évoquant les images d'un démon pris au piège.Les quatre gardes, le souffle court, s'efforçaient de maintenir Akuma en place, leurs mains crispées sur les chaines tandis qu'ils luttaient pour maintenir son corps en mouvement constant. Chacun d'entre eux pouvait sentir la force incroyable qui se dégageait de ce prisonnier, et ils savaient que leur seule chance de le maîtriser était de s'unir et de faire preuve de tout leur courage et de toute leur détermination. Et ainsi,  le geant , se retrouvait emmené au pilori, sous les regards effrayés et curieux de la foule,certains chuchotant et d'autres le regardant avec peur et émerveillement.

    Une fois sur place, Akuma se retrouve attaché au pilori, son corps robuste enserré par les chaînes qui le maintiennent en place. Il observe les alentours, remarquant les nombreux visages de ceux qui ont été condamnés avant lui. Certains semblent être là depuis plusieurs jours, leur corps affaibli par la chaleur du soleil, la soif et la faim.L'air vicié est rempli des lamentations des prisonniers, chacun d'entre eux racontant leur histoire, leurs peurs et leur douleur. Parmi eux, Akuma voit un homme trapu aux cheveux longs qui semble s'être fait attraper pour vol. Il y a aussi une jeune femme qui pleure, attachée à un pilori voisin, son visage taché de larmes et de crasse.Akuma est étonné de voir que, malgré les conditions difficiles, la plupart des prisonniers ne perdent pas espoir. Ils se parlent, se réconfortent mutuellement et partagent le peu qu'ils ont. Ils sont solidaires et cela renforce la détermination d'Akuma à survivre à son épreuve et à s'échapper de là.
    Akuma était ligoté sur le pilori, ses poignets enchaînés au bois dur et froid. Il pouvait sentir le poids de son corps se faire plus lourd à chaque instant qui passait, et le soleil brûlant qui s'abattait sur lui sans pitié. Autour de lui, des passants venaient jeter des pierres et des insultes, tandis que d'autres se contentaient de le contempler avec mépris

    Cependant, une pensée le hantait : son épée fétiche, qui avait toujours été son compagnon fidèle, avait été confisquée. Il se demandait comment il pourrait se battre sans elle, comment il pourrait protéger sa vie sans cette arme. Il se sentait vulnérable, pour la première fois depuis très longtemps.
    Akuma se concentra sur les visages qui défilaient devant lui, cherchant à repérer une expression qui pourrait lui apporter un peu d'espoir
    Akuma fixait les prisonniers attachés au pilori, cherchant désespérément une échappatoire à sa situation actuelle. Cependant, ses pensées sont bientôt distraites par un jeune individu aux cheveux rouges qui attirait son attention. Il se pencha en avant, plissant les yeux pour mieux voir, mais il ne parvint pas à déterminer si c'était un homme ou une femme. son visage était à moitié dissimulé par les cheveux, il semblait calmes . Akuma ne pouvait s'empêcher de se sentir intrigué par cet individu. Il se demandait qui il était, d'où ils venait et ce qu'ils avait fait pour se retrouver dans cette situation. Il sentait que ses pensées étaient en train de divaguer, mais il ne pouvait s'empêcher d'être distrait par cet étranger.
    Malgré tout, cet étrange personnage continuait de hanter les pensées d'Akuma. Il se sentait curieux et déterminé à découvrir qui se cachait derrière cette façade énigmatique. Mais il savait qu'il devait d'abord se concentrer sur ses propres problèmes et trouver un moyen de s'échapper du pilori avant qu'il ne soit trop tard. Il se força à détourner les yeux de l'inconnu et se concentra sur les plans d'évasion qui se bousculaient dans sa tête.Cependant, il est bien conscient que sa situation actuelle n'est pas enviable et qu'il doit trouver un moyen de s'échapper.
    Ainsi, il décide de briser la solitude en se tournant vers le jeune...." homme?"  lui adressant la parole.

    Akuma :"  comment ca ce fait que tu reste aussi calme ? , pendant que tout le monde est en train de se plaindre ... "

    Il tourna alors la tete en dirrection de place et ajouta hurlant " DE CETTE PUTAIN SITUATION . !!! "

    L'oni avait ajouté les derniers mots en criant bien fort pour faire comprendre son mécontentement aux gardes sur place
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 885

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Lun 30 Jan - 18:58
    Demande t'on à un artiste comment il fait pour admirer sa toile, à un enfant comment il fait pour aaimer sa mère ou bien comment le mélomane peut sextasier devant une symphonie impeccablement jouée avec doigté et émotion?

    Répond la voix de son  voisin d'infortune avec un calme désarmant. La lourde redingote indigo galonnée d'argent est poussiéreuse par l'immobilité et ce dernier ne semble pas souffrir plus qu'il ne faut de sa position fantasque. Les grandes mains effilées gantées de noir bougèrent, s'ouvrirent et se fermèrent à quelques reprises la figure de l'être aux cheveux rouges se relevant, la longue tresse touchant le sol. Tournant le visage légèrement, un visage d'ange crasseux de terre et de sang séché se révèle, ainsi qu,une làvre fendue. Ce qui impressionne est plutôt cet oeil noir de chez noir, surnaturellement rendu terne d'ennui.

    Du moins jusqu'à ce qu'Halewyn ne voie la splendeur cornue à côté d'iel. Grand, massif... Des battoir capable de vous couper en deux à main nues, une figure renfrognée à souhait, des cornes et une crinière superbe. Et que dire de cet épiderme du plus beau bleu cendré qui soit. Il lui plait, moins quand il gueule mais quand même. Etre lié à côté de celui ci a un petit quelque chose d'excitant. Du moins, le serait si ce dernier avait été libre de lui claquer les fesses.

    Parfois, iel succube a des petites fantaisies étranges. Mais quoi? Tout est permis avec le consentement.

    -Oui, je crois que les autorités judiciaires sont des excités du pilori par ici. A croire que c'est une tradition locale.
    Dit la voix de soupir, ni homme ni femme, mais néanmoins empreinte d'une classe folle. Arrête de crier veux tu? Et si tu me disais plutôt ce qui t'emmène ici de si bonne heure?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 31 Jan - 5:35
    Akuma était intrigué par la réponse de Hale. Ce dernier semblait presque amusé par la situation dans laquelle il se trouvait, alors qu'Akuma se sentait piégé et impuissant. Il ne comprenait pas comment cette personne pouvait être si calme et détendue dans un endroit aussi peu accueillant.Cependant, la curiosité d'Akuma était piquée, et il décida de poursuivre la conversation. Il voulait en savoir plus sur cette personne étonnante, qui semblait avoir un regard différent sur la vie et sur les situations difficiles.
    Arrête de crier ? voila qu'elle lui donnait des ordres maintenant

    Akuma : " une histoire de con  "

    Répondit-il avec un air dépité, comme s'il prenait conscience qu'avec quelques verres d'alcool en moins il aurait pu éviter tout ça, avant d'ajouter

    Akuma : " disont que .... j'ai cru que j'étais tombé sur une poule aux oeufs d'or , et c'est moi qui me suis fait plumer comme débutant. et comme j'ai le lancer de tabouret facile, je te laisse imaginer la suite ....

    Akuma se concentra sur ses liens, essayant de trouver une façon de s'en échapper. Il tira sur les chaines qui l'entravaient, les grimaçant sous la pression. Mais malgré ses efforts, il ne parvint à les défaire. elles étaient solidement attachées au pilori, et il était clair qu'il ne pourrait pas se libérer tout seul. Il se retourna alors vers sa voisine d'infortune, celui aux cheveux rouges et ajouta

    Akuma " et toi alors ? ...j'espère  qu'au vu de ton calme, tu vas m'annoncer que tu est un maitre voleur ? "

    Le bruit des chaînes qui grincaient contre la pierre résonnait dans la grande salle, annonçant les mouvements d'Akuma qui s'agitait sans relâche. Les gardes étaient habitués à ce genre de comportement, mais celui qui se trouvait tout près d'eux ne semblait pas partager leur patience. Il s'approcha d'un pas lourd, brandissant sa massue avec menace.

    "Assez ! rugit-il en direction d'Akuma. Vous ne pourrez pas vous échapper ainsi. Taisez-vous et acceptez votre sort avec dignité."

    Akuma soupira et se cala contre le pilori se laissa aller à ses pensées .Il savait qu'il devait garder son sang-froid s'il voulait avoir une chance de s'en sortir. Il se mit à réfléchir à toutes les possibilités qui s'offraient à lui, mais il ne trouvait aucune solution. Il était pris au piège, et il ne voyait aucun moyen de s'en échapper
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 885

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Jeu 2 Fév - 0:41
    " une histoire de con  "

    Il y a toujours un con de différente nature caché au fond du problème. Parfois c'est nous qui sommes dans le con et parfois c'est le con qui nous fais sortir de nos gonds.

    Répond l'autre prisonnier avec un rire étouffé qui fait soulever la tête un peu à la suite de la tirade.

    Je ne sais pas quelle poule ta plumé, mais j'espère que tu n'a aps cherché de l'or dans son con, habituellement on n'y trouve que des choses peu ragoûtante si elle n'a pas une hygiène irréprochable... Dommage, cela fait longtemps que je n'ai pas joué du tabouret....A t'écouter, je présume que ce n'est pas une allégorie mais à prendre au premier degré parce que tu es atrocement terre à terre.  Donc je présume que tu t'es fait arnaquer aux jeu d'argent, tu n'a pas la carrure à te faire plumer par une poule mal famée.  


    Répond t'iel avec bonhomie sur un fond de chaîne mises à l'épreuve. L'oeil noir le suit avec acuité, ne ratant aucun de ses faciès d'Oni fort qui essaye de soulever le poid du Sekai entier. Il se tourne alors de nouveau vers iel, aprèes de longues minutes à s'épuiser tout seul. S'en était presque mignon.

    " et toi alors ? ...j'espère  qu'au vu de ton calme, tu vas m'annoncer que tu est un maitre voleur ? "

    Pardon? S'exclama soudainement la voix de soupir toujours affable, mais avec une légère froideur dans le ton.  Je te prierais de ne pas m'insulter avec cette vulgaire dénomination commune! Voler les gens? Moi? C'est un scandale qu'on m'associe avec des actes d'une telle bassesse.

    C'est alors que l'autre garde chiourme imbécile savance, avec sa masse d'arme en main. Se tourdant le cou, Akuma peut voir son voisin, ou sa voisine rouler outrageusement des yeux avant de sourire d'une facon fort avenante au garde. .

    "Assez ! rugit-il en direction d'Akuma. Vous ne pourrez pas vous échapper ainsi. Taisez-vous et acceptez votre sort avec dignité."

    Halewyn se mit à roucoule sans se préoccuper de sa position qui est nettement en infériorité face au pécore.

    Cher monsieur. J'endurerais mon sort avec pas malplus de dignité si vous étiez à ma place et moi à la vôtre, ma turgescente virilité bien enfoncée dans votre si adorable postérieur. Vous savez que d'ici j'ai une vue imprenable sur votre outillage quasi inexistant? Celui qui vous a castré a fait un travail d'amateur. Serais ce votre épouse ou votre capitaine qui sont la cause de votre déplorable état? øh, laissez moi deviner, vous êtes une dame déguisée en homme pour pouvoir accomplir vos ambitions!!!! Vous voulez me battre? Allez y, fais moi mal papa!!!!
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum