DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    She's a maniac on the floor (Dactyle) I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 2:32PNJ
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 0:02Ersa Vatt'Ghern
    L'Équilibre de la ConcordeHier à 23:31Lyra Leezen
    Mon Voisin Du DessusHier à 23:17Cyradil Ariesvyra
    [Flashback] Le Pilon et le MortierHier à 22:57Lyra Leezen
    Sous pression — StadzankHier à 20:55Hizuk
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 9 Fév - 13:41
    Katra c'était un peu comme une comète à "pop" dans la vie des gens et à disparaître aussi vite qu'elle était apparue. Un coup tu la vois un coup tu la vois plus et peut-être qu'un beau jour elle sera à nouveau là /sûrement par interêt(s)/. Depuis qu'elle avait quitté les champs de son enfance elle s'était plus trop attachée aux gens. De toute façon ils finissaient toujours par partir, peu importe dans quel sens même si c'était souvent crever. Alors elle avait développé une putain d'indifférence, que pour contrebalancer elle était devenue madame "égos" : pour égoïste et égocentrique. Certains diront que c'est pour se protéger et bla-bla, mais en réalité elle est juste comme telle, têtue, bornée et profondément solitaire. Se sentir attachée à un lieu ou PIRE à quelqu'un ? L'horreur, vraiment. C'est que la lycanthrope a beau être ratée et finie à la pisse, d'après ses propres mots /c'est qu'elle connaît quand même l'auto-dérision/ sur le plan métamorphose, ses instincts eux sont à cent pour cent ceux de la bête et d'une créature vagabonde.
    Bref, elle avait quand même des proches, de fidèles compagnons et des connaissances dans le monde /qui lui voulaient pas toutes du bien, certes/. Et Dactyle en faisait partie, de la catégorie proche et ex-compagnon d'infortune. Ça faisait d'ailleurs un bail qu'elle l'avait pas vue et elle avait plus entendu parler d'elle depuis la guerre. Katra était pas là à ressasser le passé et à déterrer de vieux démons, mais ça lui arrivait de penser à elle. Dactyle, ben c'était la seule à connaître le problème lycanthropique de la brune en plus de sa bande, mais eux connaissaient pas autant de détails.

    Quelle fut donc sa surprise quand dans une vieille taverne miteuse du coin, elle tomba sur elle. Au début elle avait cru qu'elle avait mal vu, puis elle s'était rapprochée de la carcasse empestant la bière de sa vieille amie. Elle se tira une chaise, s'assit comme une malpropre et croisa les bras sur la table en avançant son buste pour presque causer sur le ton de la confidence. C'est qu'elle voulait pas brusquer la madame non plus.

    Eh ben alors. Si on m'avait dit que je tomberais sur toi ici... Ça en fait du temps.

    Elle afficha un sourire chafouin, le regard sombre.

    On dirait que la binouze t'es passée dessus, ma pauvre.

    Katra lâcha un rire dénué d'humour et fit signe à quelqu'un de venir lui servir un godet.
    Elle était là en chaire et en os, mais pour combien de temps ?

    Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Par pitié me dis pas que c'est un mec, je viens à peine de réussir à me faire pousser les ongles...
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Dactyle Venari
    Dactyle Venari
    Messages : 160
    crédits : 1673

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t127-dactyle-venari-la-bete-du-razkaal-termineehttps://www.rp-cendres.com/t194-dactyle-aka-le-desert-socialhttps://www.rp-cendres.com/t219-errance-du-pterodactyle
  • Jeu 9 Fév - 23:53
    Si elle s’était douté une seconde que retourner traîner dans ces sombres ruelles paumées après tant d’années la remuerait à ce point, elle n’y serait probablement pas retourné. Elle l’aurait évité, comme tout le reste. Résultat, la voilà encore plus perdue qu’avant, assaillie de souvenirs stupides, et avec plus de questions que de réponses. A la montagne c’était peut être aussi stimulant qu’une mort cérébrale, mais au moins, là bas on lui foutait la paix.

    Quant à sa rencontre avec la Gorgone, elle ne savait toujours pas quoi en penser. Alors, pour une fois, elle avait décidé de ne plus penser, du tout. Dormir ici, en ville, pouvait s’avérer…risqué. Pour les riverains bien sûr. Elle ne pouvait pas risquer d’en croquer un par mégarde. Et pour allier nuit de veille à veille de cerveau, la solution s’était pointée d'elle-même. C’est donc son sac sur l’épaule, masque de limier soigneusement rangé dedans, et son bras gauche dissimulé sous une longue cape bleue sombre, qu’elle s’était lancée en quête d’une taverne ou s’échouer. Non sans avoir trainassée dans les sombres ruelles de Liberty toute la fin d'après-midi. En souvenir du passé, en bonne nostalgique qu’elle était. Avait un peu changé, les odeurs, les bruits et la population locale n’avaient en rien évolué. Et elle se fondait toujours parfaitement dans le décor. Peut-être même mieux qu’avant étrangement. A l'époque, l'étincelle du défi vrillait encore dans ses yeux, le goût du danger, l’appel de la bravade, la nécessité de faire ses preuves. Aujourd’hui elle était surtout blasée. Et les quelques balafres qui zébraient son visage ne la rendait pas plus engageante. Et depuis la guerre, elle pouvait ajouter sur le tas, un bras gauche à l’allure bestiale, recouvert de fourrure brune et terminée de griffes sombres, il constituait la pièce finale de son allure d’individu un peu louche à qui on évite de demander le chemin.

    Et plus précisément dans le cas présent, le genre de personne un peu louche qui se laisse mourir dans un coin de taverne, bière à la main.
    Mais bon, c’est pas comme si qui que ce soit était là pour voir ça. La plupart étaient.. morts ou en vadrouille quelque part, à faire … quelque chose de plus constructif que de se laisser crever dans une taverne miteuse à la bière à peine buvable. La boisson était meilleure dans la taverne précédente, dommage qu’elle n’ait pas pu y rester. Mais il faut croire que menacer un abruti aux goûts musicaux douteux de lui arracher la tête n’était pas très bien passé auprès du gérant. Ne plus pouvoir jouer de vièle la frustrait plus qu’elle ne l’aurait crû. Ou alors l’alcool la rendait plus exécrable que d’ordinaire. Probablement un peu des deux. Sur ces conclusions, elle avala une nouvelle gorgée de bière amère, bien qu’ à ce stade elle n’avait plus vraiment de palet. Plus vraiment d’oreilles non plus, au vu du brouhaha ambiant, tellement que ça en faisait tourner la pièce. Ou alors c’était la bière ?
    Bhaa peu importe. Dactyle ferma les yeux quelques secondes, la tête appuyé sur la main deux doigts pinçant l’arrête de son nez comme si ça pouvait empêcher la pièce de tourner. Et lorsqu’elle les rouvrit, elle tomba nez à nez avec un visage étrangement familier. Elle mit quelques secondes à réagir, le regard sceptique, avant que ses pupilles ne se réduisent à deux fentes. Elle marmonna avec une absence de tact évident

    - Eh..Katra ? Vous avez décidé de tous vous repointer aujourd'hui ou c’est comment !?

    Et inconsciente que sans contexte cette phrase n’avait absolument aucun sens. Elle se redressa un peu en arrière, laissant ses omoplates reposer contre le dossier de sa chaise. Pour meubler, histoire de laisser à ses derniers neurones noyés dans l’alcool le temps de se reconnecter. Si la rencontre était fortuite, elle n’était pas si surprenante que ça. Après tout c’est dans ce genre de ruelles pas fameuses et de recoins perdus qu’elles s’étaient déjà retrouvées plus d’une fois. Et quoi de plus normal qu’un bandit dans une taverne de Liberty ?Non, Dactyle n’était clairement pas sous son meilleur jour. Mais Katra ne s’en formaliserait pas, elle en avait vu d’autres. Alors pour toutes réponses, elle se contenta d’un roulement d’yeux et d’un rictus amusé. Des années sans nouvelles et c’est tout ce qu’elle trouvait à lui dire, tsss typique. ça faisait quoi .. trois ans ? Depuis le retour des Titans au moins.

    - Ah amusant, toujours aussi perspicace à ce que je vois. elle leva dans sa direction son … combientième verre déjà ? T’en fais pas pour tes ongles, c’est rien de ce genre là. Et puis si c’était le cas, je m’en f’rait plus pour le type que pour tes ongles.

    Un sourire amusé vint ponctuer sa phrase, tandis que son regard se faisait plus suspicieux.  Et bon, elle n’était pas vraiment de ce bord là. Mais ça ne changeait rien au problème, puis ses priorités étaient ailleurs. Pour l’heure, avec Katra dans les parages, la soirée s’annonçait encore plus chaotique que prévu. Et l’ex limier aurait probablement besoin du peu de clarté d’esprit dont elle pouvait encore faire preuve.


    - ça fait longtemps oui, je pensrai - pensais- pas te croiser non pus. Qu’est ce que tu fais dans l’coin ?

    Pour l’articulation c’était pas trop ça, mais elle pouvait encore donner le change. Ou du moins elle pouvait encore s’en convaincre.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum