DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Mise au point et poisson au fromage - Page 2 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-BleueAujourd'hui à 17:36Dorylis de Rockraven
    Rosae rubrae Melancholiae [Isolde]Aujourd'hui à 17:26Isolde Malkyn
    Visite de courtoisie [FT. Corvus]Aujourd'hui à 17:23Corvus Sanariel
    Entre l'ombre et la lumière (PV Cyradil Ariesvyra)Aujourd'hui à 17:14Cyradil Ariesvyra
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 16:12Qwellaana Airdeoza
    Les roses dispersées par la pluie [PV Isolde]Aujourd'hui à 13:57Vaenys Draknys
    Achats de Pouvoirs - IsoldeAujourd'hui à 13:03Isolde Malkyn
    Liberté encrée dans la peau - feat. ErsaAujourd'hui à 11:23Ersa Vatt'Ghern
    Recherche rps/liens [ouvert]Aujourd'hui à 11:12Dimitri Chagry
    Reflets BrisésAujourd'hui à 9:42Erwin Staal
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév - 21:46
    - On dirait du calamar trop cuit... " acquiesça-t-elle à la remarque de son compagnon.

    Elle continua à mastiquer un moment, ses traits criants à quel point elle n'était pas convaincue par ce qu'elle était en train de faire. *chomp chomp chomp*

    - Et il y a qu'un Reikois pour appeler ça du fromage. C'est surprenant, ça en a l'odeur mais aucun goût. "

    Enfin, elle parvint à avaler, poussant sa bouchée d'un verre de vin.

    - Ok. Si tu veux tenter je te suis, mais je ne finirai pas ce truc là...

    Elle tira plutôt à elle le VRAI poisson. Il suffit d'une bouchée de sole meunière, picorée du bout de la fourchette comme lui picorait ses légumes, pour lui remettre du baume au cœur. Les assiettes étaient visiblement de trop maintenant qu'ils n'avaient même plus une chaise par personne. Elle coula un regard par dessus son épaule, aussi taquine qu'une renarde et se rinça la bouche d'une nouvelle gorgée de vin sans répondre.

    Délaissant son repas, elle se tourna bien face à lui et s'approcha jusqu'à effleurer ses lèvres sans l'embrasser vraiment.

    * C'est déjà fait. * souffla une voix éthérée au creux de l'esprit de l'elfe. Elle n'avait ni timbre, ni ton, ni harmonique. Elle n'était pas faite de son, mais il savait que c'était celle de Rowena. L'expérience était atypique pour une première fois, mais elle pensait qu'il la connaissait trop bien pour avoir le moindre doute. Elle posa quelques bécots rapides sur le nez et les joues du jeune homme avant d'afficher un sourire de sale gosse.

    * Maintenant je pourrai te dire les choses les plus indécentes en publique sans que personne d'autre que toi ne les entende... ou te prévenir que l'un de nos interlocuteur est un mage. *

    - Mais la première option est une perspective bien plus drôle.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév - 23:01
    Il sursauta quasiment en l'entendant dans sa tête. Il ne répondit pas vraiment a l'approche des lèvres, trop concentré par les bruits dans sa tête. Il connaissait la télépathie, mais ça ressemblait plus a une discussion muette. La, la voix était différente, et pourtant c’était elle. Instinctivement il aurait pu la reconnaître même sans savoir.

    - Tu sais...je crois que je commence a changer d'avis sur la magie.

    Il semblait sérieux. Il avait toujours mis ça de coté, pas par manque de croyance en la matière, il connaissait parfaitement ce qu'on pouvait obtenir avec, mais plutôt par manque de motivation, et surtout, car il était persuadé qu'il n'aurais jamais aucune chance de comprendre comment ça fonctionnait.

    - Tu peux me parler comme ça n'importe ou ?

    Ce serait une bénédiction. Un petit mot a chaque instant de son parcourt vers le nord. Il posa les mains sur ses hanches, la ou il pouvait la ressentir sans être trop brouillon dans ses émotions.

    - Et si je fais ça ?

    Il se pencha gentiment et l'embrassa tout doucement, moulant ses levres de façon a l'empecher totalement de pouvoir parler. Il passa une main de sa hanche vers le bas de son dos en glissant de sorte que sa poitrine vienne se coller contre son torse et achève de les coller l'un a l'autre. Il resta ainsi pendant deux bonnes minutes, la laissant prendre la mesure du contact et prendre la main pour mettre un peu d'expertise dans son baisé aussi passionné que timide et inconsistant.

    - Hum.

    Il recula finalement et se leva de la chaise. Si il ne partait pas maintenant, il n'y arriverait pas. Il devait fournir l'effort avant qu'il ne soit trop grand. Déjà, il s'etait surpris a penser que les esclaves pouvaient attendre. Mais il savait bien que c’était faux. Alors il alla jusqu'au lit et l'y déposa aprés un baisé supplémentaire sur le front.

    - Je vais finir de préparer mes affaires.

    Ce qu'il commença a faire, tournoyant dans la piece a pas de loup, silencieux, rassemblant les quelques objets dont il avait besoin.

    Durant toute ce rangement, il ne posa pas le regard une seule fois sur elle, l'évitant au maximum pour éviter d'avoir trop son esprit en tête. Peine perdu, il ne voyait qu'elle, au final.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 21 Fév - 0:39
    - Certaines personnes peuvent le faire de très loin. Je n'ai jamais essayé à plus de quelques centaine de mètres, pour organiser des actions de groupe sur le champ de bataille. Je pense pouvoir tenir sur quelques kilomètres mais pas jusqu'au Nord du Reike, ça c'est certain... On verra bien sur quelle distance j'y parviens.
    - Et si je fais ça ?
    - Si tu fmm...

    Sous ses lèvres, elle se tue et sourit. Malgré la lenteur prévisible de son mouvement, il l'avait surprise d'une certaine façon. Il était rare qu'il l'embrasse sur les lèvres, surtout en installant une telle proximité. Geste par geste, il ciselait chaque détail consciencieusement. Doucement. Elle n'avait pas tenté d'accélérer quoi que ce soit, se faisant attraper par son rythme et le calme qui l'habitait même quand lui se sentait fébrile.

    La main de la jeune femme était remonté sur sa joue, l'autre sur son col, pendant qu'elle lui apprenait que, si la perfection le poussait à demeurer figer de façon à épouser parfaitement ses lèvres, les meilleurs baisers n'étaient pas parfait. Le mouvement léger qui déployait de toutes autres sensations. La découverte qu'une langue ne servait pas qu'à parler. Sans aller très loin, elle cherchait à partager sans prendre l'ascendant. Avec toute la retenue dont sa tendresse la rendait capable, rien ne lui aurait fait plus plaisir que de ne plus savoir qui menait la dance.

    - Monsieur, vous devenez entreprenant... " souffla-t-elle lorsqu'ils reprirent leur souffle.

    Il la déposa sur le lit et elle resta là, à l'observer bouger dans la pièce. A se remplir les yeux pour les semaines à venir... Si elle avait su la veille qu'il comptait partir aujourd'hui, elle aurait pu davantage profité de son contact, de sa voix, de ses mots, de sa chaleur. Elle ne serait probablement pas sortie et ne lui aurait pas demandé de l'accompagné. Elle caressa sa main tatouée au henné avec un léger regret qu'elle rejeta en se rasseyant au bord du lit alors qu'il finissait de boucler son sac, tous deux trop conscients de la présence de l'autre sans que leurs regards ne se croisent.

    Des rares objets de valeur qu'elle avait tout le temps sur elle depuis des années, les Zasqa ne lui en avait laissé qu'un. Celui qu'elle portait autour de son cou lorsqu'ils avaient été enlevés. Elle n'avait plus ni sa fibule aux armoiries des Ironsoul, ni la pièce de fer gravée d'une hydre et d'un lancier, ni ses boucles d'oreille préférées. Mais elle avait encore la petite grue en vol de Gail.

    Elle défit le fermoir de la chainette d'argent et lorsqu'il fut fin prêt à partir, elle s'empara de sa main pour déposer le bijou dans sa paume et refermer ses doigts dessus.

    - Il y a l'emblème des Ironsoul sous les ailes. Comme ça si ta mémoire vacille tu sauras où chercher pour qu'on finisse par se retrouver... Je sais, tu ne m'oubliera pas... Laisse moi juste faire à mon idée. ... C'est un cadeau, jusqu'à ce qu'on se retrouve.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 21 Fév - 19:49
    Faire le tour de la pièce ne lui prit pas plus d'un quart d'heure. Il rangeait quasiment automatiquement tout ce qu'il déballait, si bien qu'il n’était pas la source de beaucoup de bazar. Il avait en plus de cela perdu ses deux poignards et son arc, et avait prévu de trouver un endroit ou en racheter. Pour le reste, tout etait déjà dans son paquetage a coté de sa jument.

    Il se tourna vers Zim, l'air un peu songeur, et finalement secoua la tête négativement.

    - Tu vas rester avec Rowena mon bon Zim. Une fois a Ikusa, tu ira a l'auberge et Aelle veillera sur toi.

    Il leva la tete vers son amie.

    - Ca ne te dérange pas ?

    Il lâcha un double sifflement, et le chien laissa ses oreilles retomber sur sa tête tristement. Mais c’était mieux comme ça.

    - Si tu viens a ma rencontre et que tu es a Ikusa, tu pourra le prendre avec toi. Tu le sais déjà mais c'est un bon compagnon de route. Et en plus, avec lui, tu devrais me trouver encore plus facilement. Il peut me pister de très loin, même après plusieurs jours, voir semaine.

    Finalement il déposa son sac sur le sol et se retourna totalement vers elle, avant de cligner des yeux en constatant le cadeau qu'elle voulait lui faire. Il pouvait deviner l'importance qu'elle mettait dans cet objet, et il cligna des yeux en la regardant.

    - Tu es sur... ? Et si je le perd ou...

    Il s’arrêta. Refuser aurait été encore plus compliqué a exprimer. Il valait mieux hocher simplement la tete. Il voulait la rassurer, et avec ce porte bonheur, il pouvait le faire au moins un minimum. Il posa l'autre main par dessus la sienne, et la regarda très sérieusement.

    - J'en prendrais le plus de soin possible. J'ai hâte de pouvoir te le rendre. J'ai hâte de pouvoir te voir.

    Il hésita, et ajusta légèrement la chaîne pour l'attacher autour de son propre cou, et le passa sous ses vêtements, juste contre sa peau. Le contact le réchauffa aussitôt. Elle était la.

    - ...Tu descends avec moi ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 21 Fév - 21:50
    - Non ça va. On s'entend bien maintenant. Hein, Zim.

    Le gros mâtin gronfla en tourna la tête vers elle, se relevant à demi en reconnaissant son nom, comme si l'intérêt de la jeune femme avait mis un peu de baume sur sa tristesse de voir une fois de plus son maître s'éloigner. Il n'avait pas l'air au mieux de sa forme et elle s'attendait à le voir en faire des caisses jusqu'à ce que le semi-elfe disparaisse à l'horizon, mais au moins il serait peut-être un peu moins apathique.

    - Je ne manquerai pas de le prendre. " avait-elle promis.

    Comme il prenait le collier avec lui en quelque sorte. Une façon de se retrouver... Quoi qu'à force, Zim était plus agréable à vivre qu'un collier, elle était bien obligé de l'avouer.

    - Prend soin de toi surtout. Moi aussi j'ai hâte.

    Elle posa la main juste là où le vêtement couvrait le collier qu'il venait de passer, puis elle lui pris la main pour poser un baiser sur ses doigts et répondre avec le sourire le plus doux et le plus aimant qui soit.

    - Non.

    Elle l'attira jusqu'à la porte et l'ouvrit elle-même. Si lui voulait partir vite, elle ne voulait pas le regarder s'éloigner le long de la rue pendant de longues minutes de solitudes pour finalement remonter à la chambre comme une âme en peine. Sur le pas de la porte, elle l'embrassa une dernière fois. Un long et langoureux baiser qu'elle fini en lui offrant une expression rayonnante.

    - Allé file avant que je décide de te garder pour moi. On se retrouve plus tard.

    Ce ne fut que près d'une heure après qu'il eut franchi la porte de l'auberge qu'une voix éthérée murmura à l'oreille de Shan'aël. * Zim a arrêté de pleurnicher. Je prendrai soin de lui... Je t'aime. *
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum