DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Mise au point et poisson au fromage I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-BleueAujourd'hui à 17:36Dorylis de Rockraven
    Rosae rubrae Melancholiae [Isolde]Aujourd'hui à 17:26Isolde Malkyn
    Visite de courtoisie [FT. Corvus]Aujourd'hui à 17:23Corvus Sanariel
    Entre l'ombre et la lumière (PV Cyradil Ariesvyra)Aujourd'hui à 17:14Cyradil Ariesvyra
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 16:12Qwellaana Airdeoza
    Les roses dispersées par la pluie [PV Isolde]Aujourd'hui à 13:57Vaenys Draknys
    Achats de Pouvoirs - IsoldeAujourd'hui à 13:03Isolde Malkyn
    Liberté encrée dans la peau - feat. ErsaAujourd'hui à 11:23Ersa Vatt'Ghern
    Recherche rps/liens [ouvert]Aujourd'hui à 11:12Dimitri Chagry
    Reflets BrisésAujourd'hui à 9:42Erwin Staal
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 2:33
    Le temps semblait prêt a tourner a l'orage quand il acculera sur les pavés de la rue principale de Taisen. Il profitait d'une de ses rares sorties depuis leur arrivés pour se dégourdir les jambes, ainsi que promener Zim un peu plus loin, lui qui n’était pas habitué a rester inactif aussi longtemps. Enfin, il aurait pu dire la même chose pour lui. Mais pour la premiere fois de sa vie, il n'avait aucune envie de sortir la journée. La chambre etait un havre de paix.

    Il portait un petit sac a la main, contenant le repas pour le midi. Il connaissait une boutique ou il etait possible de commander a l'avance une livraison de poisson. Il etait venu quatre jour auparavant, sans préciser exactement ou a sa compagne, pour lui faire la surprise. Il etait évident qu'elle n’était extrêmement ravie des repas qu'ils avaient quotidiennement. Ce n'etait tout simplement pas son régime alimentaire le plus habituel.

    - Zim, on rentre.

    Ce dernier etait en train de renifler une odeur quelconque, et poussa un aboiement pour passer devant, et courir jusqu'à la porte de l'auberge un peu plus loin. Shan le suivit en souriant légèrement, plus en joie qu'il ne l'avait été depuis...longtemps. Même lors des trois semaines a Ikusa, il n'avait ressentit cette force et cette sérénité. Il se sentait capable de déplacer des montagnes.

    - Oh, tavernier.

    Il approcha du comptoir et tapota pour attirer son attention. Ce dernier se retourna et approcha, tout sourire en le reconnaissant aussitôt. L'elfe Reikois et l’étrangère du désert étaient désormais bien connu dans l’établissement.

    - Pouvez vous faire monter de quoi manger pour mon chien ? Oh, trois ou quatre carafes d'eaux, et enfin...une bouteille d'un très bon alcool que vous avez. Et un jus de fruit aussi. On vous paiera ça en redescendant.

    - Prenez votre temps pour ça, y'a pas de soucis.

    Shan hocha la tête et se retourna vers l'escalier, ou Zim était déjà en position pour monter, mais finalement il se retourna et fit signe qu'il allait prendre la commande immédiatement. Il s'appuya au comptoirs, en repensant aux longues cessions muettes qu'ils avaient passés l'un contre l'autre. Il n'avait pas réussit a se pousser un faire un peu plus, mais il songea que pour lui, c’était déjà beaucoup, et il en était assez heureux.

    Il attrapa le plateau sur un bras avec facilité, et emporta le tout dans l'escalier a la suite de son chien. Il grimpa jusqu'à l'étage ou était leur chambre, traversa le couloir et tendit l'oreille vers les bains communs, pour vérifier qu'elle n'y était pas. Mais pas de bruit. Elle était donc soit dans la salle de bain privatisé de la chambre qu'ils partageaient, soit a la table, ou peut etre bien encore au lit a l'attendre. Ils avaient fait ça plusieurs fois, l'un ou l'autre, par simple envie de retrouver l'autre et de sentir son contact dans la chaleur des couvertures. Il poussa la porte de l'épaule et Zim bondit dans la piece comme un diable.

    - Me revoila, pardon pour l'attente.

    Sans regarder directement, il alla droit vers la table du fond ou il y avait la place de manger et déposa le plateau, et le sac. Puis il se retourna vers la piece, observant simultanément la plus petite table ou se mettait souvent pour ecrire, ainsi que le lit, afin de la repérer.

    - J’espère ne pas vous avoir fait trop attendre, mademoiselle Ironsoul.

    Il sourit légérement, a nouveau. Ca devenait une habitude, et il ne savait pas si il aimait bien ça ou non.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 11:27
    Novembre était arrivé silencieusement. Durant des jours, Rowena avait pris le temps et ce matin ne faisait pas exception. Shan'aël était sorti tôt pour une balade qu'elle avait eu un plaisir fou à ne pas faire. Après l'écriture de plusieurs lettre pour divers proches, elle s'était plongé dans la baignoire avec un livre, la porte ouverte sur la chambre vide, et elle n'en était plus sorti.

    Malgré le temps qu'elle passait avec Shan'aël, elle en était à son troisième ouvrage depuis leur arrivé, et elle n'avait acheté que des livres parfaitement inutile. Un livre d'étiquette reikoise, un roman et une pièce de théâtre avant-gardiste toute fraiche de la veille et trouvé dans le même endroit ou cette femme lui avait tatoué la main gauche au henné. Un truc local visiblement... Elle avait la paume, le revers et les doigts couverts d'arabesques et de symboles ocres-rouge. Perdu dans les boucles, il y avait même un dragon aux ailes déployés. C'était original et pour le moment, elle trouvait ça vraiment joli et assez hypnotique quand elle bougeait la main.

    L'eau clapotait autour de ses jambes nues et ce n'est pas l'envie de se transformer qui lui manquait. Comme toujours cependant, elle hésitait à cause de la douleur de la transition et finalement elle s'était posée en gardant ses deux jambes, le cou marbré de lignes rosées qui la trahissaient. Elle s'était promis de sortir rapidement pour retourner sous la couette et pouvoir appeler Shan à revenir s'y blottir une fois qu'il serait de retour, mais évidemment, elle n'avait pas vu le temps passer.

    La porte s'ouvrit et les bruits de papattes sur le plancher lui confirmèrent qu'il s'agissait de Shan.

    Sans qu'aucune main ne s'y pose, a porte de la salle d'eau se ferma à demi, juste pour libérer le chemin qu'elle prendrait pour attraper son peignoir. Un bruit d'eau s'échappa du bassin lorsqu'elle se leva pour s'en extirper, inondant le sol de toute l'eau qui coulait le long de sa personne. Elle ne se sécha qu'à peine avec le drap de bain et enfila le peignoir léger que l'auberge mettait à leur disposition. Suffisamment court pour dévoiler ses genoux, suffisamment fin pour être agréable même sous le climat Reikois et dans la touffeur d'un orage qui se prépare, le tissus lui collait par endroit à la peau sans la troubler le moins du monde. Au cours de la semaine écoulée, elle avait de nouveau perdu la pudeur qui s'était brusquement emparée d'elle. La pointe de ses cheveux, mouillée, accrochait à ses épaules et c'est dans une bouffé de parfum léger de savon et d'huile de bain aux fleurs qu'elle poussa la porte de la salle d'eau.  

    Découvrir Shan de bonne humeur était une chose. Le découvrir souriant en était une toute autre et elle se retrouva à sourire de plus belle rien qu'avec l'effet que cela produisait dans l'atmosphère de la pièce.

    - C'était absolument insupportable, Monsieur Shan'aël... Tu as fais une bonne balade ?

    Elle vint jusqu'à lui pour le serrer doucement dans ses bras et l'embrasser avant de regarder le plateau près de lui.

    - Ouuuh...

    Un pas et elle se retrouvait près de la table à repérer ingrédient par ingrédient, carafe par carafe, tout ce qu'il y avait sur le plateau... Et c'était plutôt une très bonne nouvelle. Elle se retourna pour lancer un sourire rayonnant à son compagnon. Elle ramassa les trois quatre lettres qu'elle avait laissé trainées sur la grande table pour les reposer sur celle qui lui servait à écrire, tira une chaise et s'assit de travers, les jambes croisées.

    - ça va ? L'aubergiste ne s'est pas encore étonné de te voir prendre autant pour manger seul ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 13:36
    Il ne l'avait pas vu directement, et en tendant l'oreille, entendit nettement les gouttes d'eaux tomber sur le sol quand elle sorti du bain. Elle y etait, comme il l'avait deviné. Il n'y avait pas énormément de possibilité d'endroit ou se trouver ici de toute façon. Quand elle sorti et qu'elle vint vers lui, il écarta gentiment les bras, accepta le baiser, avant de la serrer fort contre lui, la soulevant légèrement du sol un bref instant.

    - Oui c'est une honte, pardonne moi.

    Il retira sa cape et la laissa tomber sur une chaise, révélant sa tenue a moitié déchiré qu'il portait en dessous. Il n'avait pas encore fait de nouvelles tenues, et il ne comptait pas s'en occuper pour l'instant. Il allait simplement raccommoder celle la le temps qu'il faudrait.

    - Je...j'ai commandé du poisson, l'autre jour et il est arrivé ce matin. J'espere que ca te plaira.

    Dans le sac il y avait effectivement plusieurs petites barquettes de papier contenant différents poissons déjà cuisiner. Du saumon et du thon, chacun un peu fumé. Il y avait également une sole meunière cuisiné aux herbes, et enfin, une dernière contenant un saumon découpé et reformé, recouvert d'un fromage étrange qui, d’après les dires du marchant, était également fourré d'un autre fromage local.

    - Pour celui la, il m'a dit que c’était un peu sa spécialité. Je lui ai fais confiance, on va voir si c'est bon.

    Pour accompagner le tout, alors qu'il y avait également un petit peu de viandes, du poulet préparé sous différents aspects, plus des petites barquettes de légumes frit pour diversifier le tout. Shan commença a tout mettre en évidence sur la table, dans le but de manger tant que c’était chaud.

    - Tu sens bon.

    Il avait dit ça sur le ton de la normalité, en passant devant la porte de la salle de bain ouverte pour aller jusqu'à l'emplacement ou Zim attendait, et déposa le récipient contenant sa pitance. Il se jeta dessus comme un mort de faim, et se perdit dans le dévorage de sa nourriture. Il revint jusqu'à la table, et détailla son aimée comme pour évaluer son niveau de satisfaction, espérant qu'elle était vraiment ravie.

    - Comme on va bientôt partir, je me suis dis qu'on pouvait faire un vrai repas agréable, plutôt que ces pattes gluantes que nous mangeons depuis une semaine.

    Rien de mauvais, mais les auberges de Taisen avaient bien souvent plus de ration de combat que de met délicat. C’était une ville militaire après tout. C’était pour ça qu'il avait fait la commande a l'avance et il était content de voir l'expression de sa Rowena.

    - Je me suis dis que....nous devrions faire le point maintenant. J'ai...pris des notes. Enfin j'ai essayé...

    Il se pencha et prit une carte plié sur son sac, ainsi qu'un carnet, qu'il n'ouvrait pas souvent. En voyant faire Rowena plusieurs fois, ça l'avait un peu motivé a essayer lui aussi de se montrer plus carrer dans son mode de penser. Écrire aidait forcément.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 17:09
    Un échange humoristique. Une étreinte naturelle qui la décolla du sol. Une attention pour son estomac. Autant détails absolument anodins pour bien des gens menant une longue vie normale et ennuyeuse. Autant de perles de plus au collier de souvenir qu'il façonnait pour elle depuis qu'ils s'étaient retrouver dans cette même auberge en plein milieu d'une tempête qu'elle pensait devoir affronter seule.

    Elle n'était pas vraiment certaine que le poisson laqué et fourré au fromage soit l'idée du siècle, mais avec lui, elle voulait bien goûter aux mets les plus étranges qui peuplaient le Reike. Au pire ils seraient malade à crever, Shan s'en remettrait en moins d'une heure et elle serait KO trois jours à cause de l'intoxication alimentaire a moins de réussir à se concentrer assez pour utiliser ses propres pouvoirs de guérison... Hmmm... Elle lança un regard suspicieux au saumon-fromage mais se sentait toujours d'attaque.

    Elle avait faim.

    - Toi tu sens le chien. Mais je m'y fais.

    Ce n'était pas la première fois qu'elle le lui disait sans remord. Il n'y avait plus que de l'amusement dans sa réponse. Ce côté homme des bois et ami des bêtes faisait parti de Shan et si ça l'avait réellement insupporté, mieux valait le savoir très vite.

    - C'est une idée géniale. ça donne vraiment envie... Même de la sole !

    Alors qu'il finissait de tout déballer, elle avait piquer dans le papier en question un petit morceau de chair. Rigoureuse sur tout ce qui était important, les moments comme celui là révélaient aussi des tendances bien plus chapardeuses et chaotiques.

    A vrai dire, ils n'avaient pas encore parler de leur départ et Rowena n'avait pas spécialement envie de le faire. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas profiter d'une pose comme celle qu'ils s'accordaient là en ayant l'impression d'en aimer chaque instant sans réussir à se lasser... Et sans qu'un amant particulièrement rodé lui fasse oublier le temps qui passe. C'était un temps hors du temps et même l'étonnement des habitués de l'auberge, les présentations répétitives du personnel et les accueils radieux du propriétaire qui lui réexpliquait les horaires et le plan des lieux à chaque fois qu'elle rentrait n'avait pas entamé son moral.

    Mais elle n'était pas déraisonnable non plus et ils profitaient depuis plus de temps que nécessaire. Le temps était sûrement venu d'envisager de retourner dans le monde réel. Celui où les emmerdes volaient en escadrilles.

    Elle leur servit un verre de jus de fruit pour lui, un verre de vin de palme pour elle et ouvrit un peu plus grand les yeux en entendant la déclaration finale du jeune homme.

    - Des notes ? Tu es très préparé. Je dois te prévenir, je n'ai absolument pas réfléchi à la suite... Mais tu as raison. Il faut bien en parler un jour ou l'autre.


    Elle rapprocha sa chaise de celle du semi-elfe et lui tendit tout de même son verre pour qu'ils trinquent avant de se pencher littéralement sur la question qu'il venait d'ouvrir sous la forme de ses papiers.

    - Vas-y. Explique moi tout.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 18:03
    Il avait encore une fois un peu tiqué sur sa remarque. Il ne répondit rien mais se demanda si il sentait vraiment mauvais ? Pour un maniaque de l’hygiène comme lui, humour ou pas, ca le travaillait forcément. Et elle avait peut etre remarqué que durant la semaine, depuis qu'elle lui avait dit ça, il avait passé plus de temps a se récurer. Il faisait vraiment attention a ces choses la.

    Comme au reste. Il avait les cheveux attachés, et semblait penser de plus en plus a les couper. Il etait toujours rasé de prêt et elle avait pu constaté que pour ce faire, il n'avait d'autres choix que de le faire matin et soir. Ca poussait vite chez lui, et si il n'avait rien fait, il aurait eu une barbe fournit en quelques jours seulement. Les joies de la génétique.

    - Quand je dis note...ne t'attends pas non plus a ce que toi tu aurais pu faire.

    Il ouvrit le carnet, révélant, plus que des notes, des croquis, des petits dessins semblant représenter plus aisément ce qu'il voulait mettre en forme qu'avec des mots qu'il ne savait pas écrire. D'ailleurs, les quelques mots étaient toujours mal orthographiés, et écrit maladroitement, malgré l'attention et la concentration évidente au vu de la propreté des lignes et des boucles. Il avait l'écriture d'un jeune enfant en plein apprentissage.

    - J'ai listé ce que, selon moi, devait être nos priorités. Je n'ai pas fais de listes séparés, j'ai juste mis ce qui était important pour toi, comme pour moi.

    Il poussa un peu son assiette. Il ne mangeait pas beaucoup et généralement, il la laissait faire a sa convenance, manger a sa fin, et il grignotait a coté. Il déplia la carte, révélant la map classique du Sekai qu'on pouvait acheter un peu partout. Elle etait visiblement assez vieille au vu des multiples ratures, dessin et griffonnement plus ou moins ancien qui la composait.

    - J'ai profité de mes deux ou trois sorties de la semaine pour faire des recherches et écouter les bruits qui court. J'ai ainsi pu obtenir la piste d'un des acheteurs de la vente au enchère d'esclaves. Si j'en retrouve un, j'en retrouverais plusieurs.

    Même en repos, il ne pouvait définitivement pas s’arrêter de réfléchir a tout ça. Il lui fallait toujours réfléchir a la meilleure chose a faire. Après ses deux jours complets de sommeil, il avait eu du mal a s'endormir a nouveau celle d’après, les pensées tournés vers la peur que devait ressentir les pauvres gamins vendu comme des objets.

    - Nos trois priorités sont assez évidentes, je pense ? La première c'est de te soigner, et tant que nous ne l'aurons pas fait, ce sera la priorité numéro un.

    Il désigna un dessin du masque qu'il avait fait, en première position sur le carnet.

    - La seconde...c'est ton clan. Il est évident que leurs jours sont comptés et nous n'avons pas le temps d'y réfléchir longtemps. Si nous voulons les aider d'une quelconque façon que ce soit, alors il faut agir maintenant.

    Il avait dessiné le lac en dessous, et sur la carte, il désigna une croix qui déterminait plus ou moins l'emplacement ou ils avaient été prisonniers. Puis il remonta le doigt, bien plus au nord, vers Melorn et ses alentours.

    - L'acheteur est reparti vers le nord. A priori, c'est un homme d'affaire établit dans la ville des elfes. Mais il travaille plus a l'ouest de la ville. Dans une vallée ou beaucoup de rumeur indique que c'etait avant ça un endroit prospère et qui maintenant, pour des raisons obscures, est de plus en plus pauvre.

    Il tira de son sac un papier.

    - C'est un ordre de mercenariat. Venant d'un village de cet endroit. Visiblement, ils recrutent des mercenaires pour une mission de protection. Je n'ai pas tous les details, mais ce serait une bonne occasion d'aller y jeter un œil.

    Il posa le papier sur la table, sur la carte, et recula, croisant les bras. C'etait les trois actions dont ils devaient s'occuper en priorité, avec moins d'importance pour les esclaves. Mais ca lui tenait a cœur.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 20:05
    - Chacun à sa façon de réfléchir donc chacun a sa façon de prendre des notes. " dit-elle seulement lorsqu'il la mis en garde.

    Tout en se servant une copieuse assiette, elle regardait la carte qu'il dépliait et suivait l'ordre de ses priorité tout en retraçant les lignes sur la carte... Et bon sang, il avait sacrément réfléchi à tout ça. Elle le reconnaissait bien là.

    Elle avait tiqué à la mention de son clan. Il en fallait plus pour lui couper l'appétit, mais tout de même... Elle fini calmement sa bouchée et pris encore quelques secondes de plus pour réfléchir après qu'il ait fini de lui exposer ses réflexions... Particulièrement lacunaires à ses yeux. Mais il n'y était pour rien, c'était elle qui avait les cartes en mains. Son humeur détendue et joyeuse était redevenue sérieuse et attentive avec le professionnalisme qui la caractérisait lorsqu'il était question de ce genre de choses.

    - Pour l'instant tu peux descendre les Zasqa en bas de la liste. Nous ne savons pas ce qui se passe pour eux et Hoyalat m'a clairement fait comprendre que si je m'impliquait à nouveau avec eux, il fallait que je soit prête à en assumer les conséquences. " Elle secoua la tête. Elle n'était clairement pas prête à assumer les conséquences de tout un clan maintenant, pas alors qu'elles risquaient de lui demander de laisser ses recherches sur le côté. " A l'époque, j'étais Jalina, une sorte de... d'apprentie chef ? Ce n'est pas exactement ça mais en tant qu'élève de Hoyalat, j'étais pressentie pour prendre sa suite en tant que protectrice et guide des chasseresses lorsque le moment serait venu. Si je reviens et qu'on prend une place centrale dans ce qui se passe là-bas, je ne sais pas à quel prix elles me laisseront repartir... Et selon la tradition, puisque je suis toujours en vie, je devrais reprendre mon époux de l'époque. Ca fait trop de chose à résoudre en plus de Xo'Rath... Je dois leur faire confiance pour s'en sortir ou au moins tenir jusqu'à ce que j'ai levé la malédiction.

    Même si ne rien pouvoir faire lui fendait littéralement le cœur en deux. Une partie qui bouillait de rage et d'inquiétude et une autre considérant qu'elle ne faisait plus partie de ce clan. Elle secoua la tête une nouvelle fois et passa une main dans sa crinière blanche, si semblable à celle des Zasqa que Shan avait pu rencontré.

    - Ces esclaves seront peut-être plus faciles à aider... Cela prendrait combien de temps entre le voyage et l'enquête à ton avis ? Et puis il y a la vieille elfe qui connaissait ta flûte ? Tu ne veux pas essayé de la retrouver ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 20:22
    Il eu un petit rictus quand elle évoqua a son tour son clan. Visiblement elle n'avait pas du tout la même vision des choses que lui. Elle semblait penser que si ils refusaient qu'elle parte, elle serait coincée. Visiblement elle ne voyait pas la route que lui avait en tête sur le sujet.

    - Crois moi que si jamais tu vas les aider et qu'ensuite ils décident de te forcer a faire quelque chose dont tu n'as pas envie, cela ne se passera absolument pas comme ils l’espèrent. J'ai été gentil, avec eux, par respect pour toi.

    Quand elle pensait qu'il y avait pensé, elle ne pensait peut être pas qu'il l'avait fait a ce point. Il avait vraiment réfléchit au pour et au contre, et avait même songé a trouvé une excuse pour l’empêcher d'y retourner. Connaissant Tensai, il n'aurait pas a gagner beaucoup de temps pour qu'au vu de l’état actuel du clan, il n'y ai plus rien a aller aider.

    - Ce sont ces traditions qui sont en train de les pousser au bord du précipice. Si ils continuent a s’ente ter et qu'ils préfèrent mourir avec, je ne te laisserais pas te faire happer par la vague.

    Il s’était fait avoir dans le desert. La magie mentale était un de ses points faibles, et lors de l'attaque il ne s’était pas du tout attendu a ce qu'un troisième groupe intervienne. Mais en lui laissant du temps et de la préparation, c’était une autre histoire. Toute magie pouvait etre contrecarré avec le bon équipement, et n'ayant aucune magie lui même, il avait apprit a travailler pour contrer les sorciers et les magiciens de tout type.

    - Tu ira ou tu voudra, et tu épousera qui tu voudra. La vie n'est pas une prison, contrairement a ce qu'ils semblent croire.

    Il s’arrêta. Il s’était un peu emporté et pendant un instant, avait retrouvé son air qu'elle avait désormais déjà vu. Il tourna la tete a l'opposé d'elle. Il avait bien sur aussi réfléchit a l'elfe, mais il ne voyait absolument pas ça comme une priorité.

    - La flûte est importante pour moi. En terme sentimental. Mais la vérité c'est que cela n'a aucune importance. C'est une relique du passé.

    Son corps, dans le désert, avait réagit en réflexe a la perte de l'objet avant que son cerveau puisse avoir véritablement procéder a l'analyse de la situation. Il s'en voulait pour ça également. Si il avait gardé son sang froid, alors il aurait sans doute pu faire en sorte que les choses soient différentes.

    - ..Toi, tu es mon présent.

    Il repoussa légérement le papier. Il n'avait vraiment aucune envie de s'éloigner d'elle.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 21:06
    - Je ne compte pas y rester contre mon gré ni me faire happer par la vague... Par contre je sais que je devrais briser tout lien et peut-être tuer certaines personne que j'ai aimé pour pouvoir reprendre le cours de ma vie...  Et je me sentirai responsable de chacun d'eux alors il est possible que je veuille les prendre en charge au final, alors que je n'en ai ni le loisir ni les moyens.

    Alors à quoi bon ? Elle avait posé la main sur son bras, sentant la tension et la certitude qui l'animaient à l'idée qu'elle se laisse faire, ou de ce que pourrait lui imposer les gens du désert. Elle était sincère quand elle avait dit à Hoyalat qu'elle ne resterait pas et elle n'aurait jamais envie d'y rester. Plus maintenant.

    - J'ai vu trop de chose pour vouloir rester là-bas. Ils en connaissent trop peu pour vouloir autre chose. Ils n'abandonneront pas le Lac Aveugle parce que le clan a passé des millénaires à s'y adapter biologiquement... Le clan a du avoir une reproduction eugéniste, aidée par la magie, pendant ds siècles pour pouvoir retrouver une longévité décente et limiter les maladies pour des sirènes vivants en plein désert. Nous supportons moins bien l'eau salée et nous avons besoin d'obscurité. Sans ça, l'ethnie et les traditions de leur peuple est condamné... Et leur longévité sera réduite. Ils feront tout pour tenir là-bas. Je les connais assez pour ça.

    La sienne l'était. Elle ne mourrait probablement pas plus vieille qu'une humaine vraiment âgée. Mais franchement quand on avait un petit siècle de vie, quelques décennies de plus ou de moins ne changeaient pas la brève durée de son existence. Alors à choisir entre se terrer dans l'ombre ou vivre parmi les terrestres, le choix avait été vite fait.

    - Très bien alors si je comprends bien on se retrouve avec deux priorité en réalité. Expertiser le Masque à Ikuza. Et aller dans ce village pour retrouver les enfants... Et il semblerait que ni l'un ni l'autre ne puisse attendre, c'est ça ?

    Elle avait relevé les yeux en réalisant que la demande d'aide était urgente et sans avoir envie de trancher l'évidence, elle observait Shan. Son pouce lui caressait le bras et elle fini par sourire un peu. Elle ne pouvait pas se permettre de prendre encore du retard. Elle n'était pas au bout de ses peines... Et les yeux verts de Shan hurlait qu'il ne serait pas non plus en paix avant d'avoir tirer cette histoire d'esclave au clair.

    - Je crois qu'on sait tous les deux ce que ça veut dire...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 21:24
    Il écouta attentivement. Cela ne changea pas son avis. Ils ne pouvaient pas vivre pour l'éternité dans cet endroit. Tôt ou tard, ils disparaîtraient. Par la nature, par les hommes. Il ne pouvait pas le dire précisément, mais il savait bien quel genre de résultats les attendaient. Il était quand même rassuré sur une chose, c'est qu'elle ne semblait pas du tout résigné. Il espéra qu'elle ferait le bon choix pour elle.

    - Tu as disparue depuis plus de vingt ans et ils te croyaient morte, non ? Ca m'étonnerait que depuis, personne n'ai prit ta place. Elle te l'a dit, tu n'es plus vraiment des leurs. Je ne veux etre désagréable sur ce sujet. Mais elle avait raison sur ce point la. Tu ne pourra pas reprendre cette place. Ce n'est plus toi. Ca ne marchera pas, pour toi comme pour eux.

    La main sur son bras se fit recouvrir de la sienne, passant ses doigts sous sa paume, et la serrant gentiment.

    - Nous pourrons les aider, mais uniquement si ils ont envie. Et les aider ne veux pas dire faire tout pour eux. A la fin de la journée, il n'y a qu'eux qui pourront choisir par quelle méthode ils ont décidés de vivre. Et ca, ce ne sera pas a toi de le décider pour eux.

    Lui aussi était arrivé a la même conclusion qu'elle, vis a vis des possibilités qu'ils avaient. Et c’était même la meilleures solutions quand on pensait a leur capacités respectives. Ikusa, le nord, deux destinations.

    - Je ne serais d'aucune utilité a Ikusa de toute manière. Étudier le masque n'a pas besoin de ma présence. Comme pour tes études a l'académie. Tu pourra toujours demander le soutien d'Aelle si jamais elle peut t’être utile.

    Quand a lui, partir vers le nord, pour une mission de mercenariat, c’était son métier, a la base. Pas le sien a elle. Qu'elle décide de le suivre plus tard, une fois soignée, ce serait une autre histoire. Pour l'instant elle était encore une limier de la République. Leurs vies n’étaient pas encore totalement entremêlés.

    - Pendant que tu y vas je...

    Ça semblait difficile pour lui de le dire. Ce n’était pas une séparation comme la derniere, d'une petite semaine tout au plus. Et il n'avait en plus pas eu le temps d'y réfléchir qu'elle etait déjà partie, et lui a ses trousses. Ça avait été sans doute plus compliqué pour elle, maintenant qu'il y pensait, il s'en rendait compte juste la.

    - Je vais partir au nord. Et on se donnera un endroit ou se retrouver. A mi-chemin, ou bien une fois que tu aura terminée tu pourra me rejoindre plus au nord. Ça devrait prendre...un mois peut etre.

    Il serra sa main plus fort. En se retournant pour bien la regarder. Aprés avoir décidé ça, il vaudrait mieux partir vite, car plus ils repousseraient, plus ce serait difficile. Pour lui en tout cas.

    - Sincérement je...je n'ai jamais eu aussi peu envie de partir quelque part mais...je crois que nous n'avons pas le choix, si nous voulons etre efficace.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 21:53
    Un mois...

    Un dixième de ce qui lui restait potentiellement à vivre...

    - C'est la bonne chose à faire si nous ne voulons pas finir par nous étouffer l'un l'autre aussi. Et c'est ce qui aidera le plus de monde.

    C'était long, mais c'était le plus malin. Shan ne serait pas tranquille à se tourner les pouces à Ikuza. Elle ne pouvait se permettre de retarder ses recherches, les choses s'imposaient d'elles-même. C'était exactement comme ça qu'elle envisageait une relation, depuis toujours. Chacun traçant sa route et chacun profitant des moments de retrouvailles parce qu'il avait envie d'être avec l'autre. Il n'y avait pas à arrêter de vivre sa vie pour celle de l'autre et le fait qu'il ne veuille pas absolument la suivre pour l'aider était incroyablement doux pour la peur de l'engagement qui rodait dans la psyché de la sirène.

    Il n'y avait qu'un seul "mais", qui persistait malgré tout et qui la fit déglutir et passer un voile d'inquiétude dans le regard asymétrique de Rowena.

    - Le premier qui a fini rejoint l'autre à Ikuza ou à Melorn ?


    Les réflexions concernant son clan ne lui avaient pas coupé l'appétit mais cette perspective là, un peu. Elle souffla en venant poser son front contre celui de Shan'aël.

    - Envoie moi un dessin de temps en temps. A l'auberge à Ikuza. Comme ça je saurai que tu ne m'as pas oublié...

    Parce qu'un mois, c'était long... Et c'était au bas mot selon comment les choses tournaient. Ils pourraient tout aussi bien resté séparer une saison parce que l'un se retrouvait à sauver la veuve et l'orphelin sur le chemin du retour.

    - Et... Tu accepterais que j'établisse un lien d'esprit à esprit, entre nous ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Fév - 23:00
    - Hum...peut etre...

    La phrase lui avait fait bizarre dans un certain sens. Il n'y avait pas du tout réfléchit, mais n’était pas vraiment étonné qu'elle, si, au vu des récents événements. Elle avait toujours une petite crainte. Mais il n'allait pas la relancer vraiment sur le sujet. Après ce qu'elle lui avait dit dernièrement, ce serait simplement stupide.

    - Mais...tu sais...certes ca ne fait pas si longtemps et c'est peut être un peu tot pour dire ça...mais je n'imagine pas une seule seconde me sentir étouffer avec toi. Au contraire.

    Il se souvint de la réaction qu'il avait eu lors du départ de son amante, deux semaines plus tot, de l'auberge de Ikusa. Ça semblait si loin, et pourtant cela ne faisait vraiment pas si longtemps. Il s’était passé beaucoup de choses depuis.

    - La seule fois ou j'ai vraiment étouffé ces derniers mois, c'est quand tu as disparu au petit matin en me prévenant a peine.

    Il accepta le contact de son front en fermant les yeux un bref instant. Il grimaça légèrement en s'imaginant a Melorn. Il n'y avait pas beaucoup d'endroit dans le Sekai qu'il considérait comme l'inconnu. Melorn en faisait parti.

    - Pas Melorn...Un village un peu au sud. Ce sera plus simple de se retrouver plutôt que devoir se chercher dans ce dédale. Il paraît que c'est immense.

    Et il préférait l'avoir avec lui quand il poserait les pieds dans la ville. Il comprit son changement de voix, et ce qui l’inquiétait. Mais lui n'y avait pas pensé un seul instant. Ce n’était jamais arrivé, et il y avait une raison a cela.

    - Je ne t'oublierais pas, Rowena. Nous sommes liés et tu le sais. Ce n'est pas arrivé parce que ca n'arrivera jamais. Si je t’oublie, je m’oublie moi même.

    Il ne savait cependant pas trop quoi répondre a sa proposition. Il ne savait pas de quoi elle voulait exactement parler. Il n'avait jamais eu personne lui proposant ça, mais au vu de son air, ca ne semblait pas etre une proposition a faire a la légere. A n'importe qui. Il hocha la tete.

    - Je ne sais pas exactement ce que c'est. Je veux bien que tu m'expliques.

    Il tourna un peu la tete et lui embrassa le dos de la main avant de conclure.

    - Mais je doute avoir une quelconque raison de refuser si cela nous permet de garder l'impression d'etre un peu plus proche l'un de l'autre.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév - 0:39
    Pas Melorn, elle s'en doutait un peu, mais il ne faudrait pas qu'elle se trompe de village... Il avait intérêt à bien le lui expliquer. Pour le reste aussi, elle s'en doutait.

    - Je ferai en sorte que tu n'étouffes plus par ma faute alors. " avait-elle sourit.

    Il faisait toujours ce genre de grandes déclarations sur le fait qu'il ne se lasserait jamais d'elle, qu'il n'en aurait jamais assez et qu'il ne l'oublierait jamais. Peu à peu c'était devenu moins terrifiant et plus réconfortant. Il se répétait, mais il avait entendu qu'elle avait besoin de temps pour accepter de perdre une partie de son autonomie au profit de leur complicité. Elle en était convaincue.

    - Tu sais que je n'arriverai jamais à m'en convaincre tout à fait. Surtout maintenant. Je ne veux pas te perdre. Alors un dessin de temps en temps. S'il te plait.

    C'était bête mais ça la rassurerait tellement... Comme pour le lien. Ce n'était rien finalement. Elle n'était plus assez puissante pour que cela soit utile aussi loin. Mais elle pouvait rêver ou au moins espérer. Des petites choses symboliques pour se rassurer elle-même.

    - Honnêtement ce sera totalement inutile je pense...

    N'y tenant plus, elle se leva pour venir s'assoir sur les genoux de Shan et se serrer contre lui. Si, comme elle le craignait, il lui annonçait qu'il partirait dans quelques heures ou demain matin tout au plus, autant en profiter à fond.

    - C'est seulement établir un lien télépathique. Tu n'es pas formé, alors tu ne pourras pas répondre, mais je pourrais partager quelques mots ou quelques images à distance. Pas très très loin. Une grosse ville et ses environs je dirais. Je ne pourrais rien voir de tes pensées et si tu ne veux plus m'entendre le simple fait de le vouloir bloquera ma présence.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév - 18:25
    Il n'aurait sans doute pas la possibilité de lui envoyer aussi réguliérement qu'elle voulait des documents, des courriers, des dessins. Mais vu le visage qu'elle avait en lui demandant, il pouvait au moins lui dire qu'il essayerait. Il n'avait pas dessiné durant cette semaine de repos. Il aurait peut etre du un minimum.

    - Promis. Je ferais mon possible. Et quand on se retrouvera je te ferais a nouveau un dessin.

    Il n'avait pas oublié sa promesse de faire un nu d'elle, mais pour le coup, il ne comptait pas spécialement lui rappeler, il savait qu'elle le ferait pour elle. Il leva ensuite un sourcil devant son manque d'enthousiaste a sa proposition.

    - Développe ?

    D'une certaine manière il s'attendait, au vu du nom, a l'explication. Mais il ne comprenait pas la retenue qu'elle semblait avoir. Il se retourna légèrement juste a temps pour l'accueillir et la serrer fort contre lui. Ne plus pouvoir le faire aller etre compliqué au début, mais ce n'etait que temporaire.

    - Pourquoi diable crois tu que j'aurais envie de ne plus t'entendre ? Au contraire, c'est une mélodie qui sera bien agréable a mon oreille. Faisons le.

    Il resta immobile, sans vraiment savoir la marche a suivre. Peut être qu'il devait dire quelque chose. Ou faire une action, canaliser son mana ou il ne savait pas vraiment quoi. Mais il jugea quand même bon de préciser.

    - Quand nous aurons terminés, tu pourra m'apprendre ? Pour que je puisse te répondre.

    Avec un peu de chance, ils pourraient même parler librement en se concentrant, peut importe ou ils étaient de par le monde. Enfin, c’était ce qu'il imaginait, la vérité était sans doute autre.

    - Je vais partir a la fin du repas. Ce sera mieux comme ça. C'est abrupte mais ce sera plus simple. Enfin, pour moi en tout cas.

    Il posa son visage au niveau de son épaule pour ne pas la regarder directement. Il ne savait pas comment elle allait le prendre et il ne voulait pas avoir l'air égoïste.

    - Ca ira... ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév - 19:50
    Comme toujours, Rowena préférait prendre trop de pincettes que pas assez avec ses pouvoirs. Consciente de l'intimité que cela pouvait engendrer comme des abus qu'elle pouvait commettre, il ne lui serait pas venu à l'idée de créer un lien sans l'expliquer à son compagnon, bien qu'elle se doutait de sa réponse. Son air sérieux et décidé était charmant... Il n'avait absolument pas la moindre idée de la façon dont on devait s'y prendre et s'attendait à toutes les demandes les plus singulières.

    - Je pourrai t'apprendre, mais étant donné que tu ne sais lancer aucun sort et que la théorie ne te servirait à rien, ça risque de prendre un peu de temps. Le plus simple sera sans doute de t'habituer à la sensation, que je t'aide à la repérer, à la comprendre et que tu essaie de la reproduire pour me répondre en sens inverse... Ouvrir un canal sera plus difficile cela dit.

    Elle allait ajouter encore quelque chose mais referma la bouche. Pas de jargon magique... Elle lui caressa plutôt la joue, s'apprêtant à passer à l'acte, mais il se défie d'elle pour poser le front sur son épaule.

    ...

    Oui, c'était brusque oui... Et désagréable, un peu. Mais pas spécialement nouveau ou difficile à gérer. Elle souffla longuement par le nez en fermant les yeux.

    - Ce n'est pas la première fois que je vois un proche partir pour une mission d'une heure sur l'autre. ça m'arrivera autant qu'à toi, alors oui, ça ira. " Si c'était le plus simple à gérer pour lui...

    Elle se retourna vers la table sans quitter ses genoux, l'empêchant par son simple mouvement de rester appuyer sur son épaule, et tira vers eux le papier de la "spécialité" du marchand de poisson. Son couteau, posé un peu plus loin, lui sauta dans la main et elle découpa deux morceaux du saumon reconstitué.

    - Par contre il est hors de question qu'on se quitte en tirant la tronche. Et il est hors de question que je goûte ça toute seule. Déjà ça sent vraiment beaucoup plus le fromage que le poisson...

    D'une main, elle tendit couverts et baguettes à son compagnon, de l'autre lui présentait le papier pour qu'il puisse prendre l'un des deux morceaux. Puis elle piqua l'autre sur sa propre fourchette. Un regard en coin et elle goûta en tordant le nez, prenant le temps de mastiquer avec application.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Fév - 21:18
    - Ça t'arrivera ?

    Il avait un peu tiqué, alors que l'histoire de la magie l'avait laissé un peu de marbre. Rien de nouveau sous le soleil, il n'avait de toute manière aucune idée si il aurait pu apprendre si il avait voulu ou non. Tous le monde n’était pas un manipulateur hors pair de magie. La quantité utilisable différait selon personne, entre autre.

    - Bon, alors essayons.

    Il se remit face a la table et la laissa se retourner. Malgré ce qu'elle avait dit, il n'avait pas l'air d'avoir énormément envie de sourire. Mais c'etait normal.

    - Sincérement je ne sens rien du tout.

    Dans cette position, il avait le nez dans ses cheveux, et il semblait s'y plaire tout particulièrement. Il tendit le bras et prit les baguettes, avant de prendre la bouchée.

    - Goûtons a trois.

    Il fit le décompte et mâcha au même rythme qu'elle. Ce n’était pas mauvais. Ça aurait même pu être très bon. L'idée etait la. Mais ce qui etait une spécialité chez cet homme de Taisen ne changeait pas le coup des aliments, la qualité des produits. Le fromage était de piètre qualité, et le poisson pas très goûteux.

    - Hum...c'est...caoutchouteux.

    Il du mâcher encore un petit moment avant de pouvoir avaler le fromage sans risquer de s'étouffer.

    - Nous pourrions réessayer, mais la prochaine fois, c'est moi qui le cuisinerait et qui choisirait la garniture.

    Il attrapa un verre d'eau qu'il englouti pour faire passer le goût, n'ayant pas envie de s'attarder avec ça en bouche. Il écarta la viande de sa vision, n'en mangeant pas, et attrapa plutot quelques légumes.

    - Alors hum...ce lien, on peut le mettre en place ?

    Il avait hésité mais relança, l'air très motivé pour a mettre ça en activation entre eux. L'idée d'avoir toujours un petit contact avec elle lui rendait du baume au cœur.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum