DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Tu es une sorcière Rulka | Pv Eloise / Neera - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:23Gwynneth De Evelune
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Mar 11 Avr 2023 - 17:27
    Un sentiment de danger.
    C’est ce qui oppresse un court instant Neera alors qu’elle est penchée sur Eloïse, qu’elle vient tout juste de rattraper.
    Un sentiment de danger aussi court qu’éphémère, en réalité. Car lorsque la demi-titan dévie son regard vers la belle élémentaire de lave, la diviniste ne rencontre que ses prunelles incandescentes et son regard froid, détaché de tout. Cette fille est une véritable énigme et, si on peut dire que si elle a le tempérament d’un volcan, on peut également affirmer qu’elle a gelé son cœur dans de la glace, pour que rien, ni personne ne puisse l’atteindre. En l’état, il semble s’agir d’une simple élève comme les autres, d’une fille toute sage… Pourquoi alors ce prodige de la nature a réveillé son instinct un court moment ? L’enseignante n’a rien vu, elle ne peut donc rien supposer, mais elle se promet intérieurement de ne plus baisser autant en sa garde en la présence de la jeune femme. Quand bien même leur nouvelle protégée semble sous contrôle, rien ne dit que cela durera pour toujours, aussi, mieux vaut-il être préparé à réagir, en n’importe quelle circonstance.

    Neera, évidemment, a assez de doigté pour garder ses réflexions pour elle, et la Tornade laisse Rulka se pencher légèrement pour voir comment se porte Eloïse. Celle-ci semble heureusement bien se remettre de ses blessures, même qu’elle se permet une petite boutade, ce qui rassure indirectement l’élémentaliste. Sa collègue reçoit ensuite des excuses de Rulka. Ce sont des paroles froides, desquelles on ne ressent aucun sentiment véritable. On dirait presque que toute émotion l’a quittée depuis quelques minutes, comme si elle les avait refoulées dans un coin de son esprit. Difficile, dès lors, d’estimer la sincérité de son intervention, mais elle a quand même le mérite de s’exprimer. Quant à se faire pardonner… Y a-t-il seulement moyen de faire amende honorable vu les circonstances ? La sang-mêlée n’en est pas sûre, et puis, la personnalité d’Eloïse est si bienveillante qu’elle ne demandera aucune réclamation à l’élémentaire de lave. Comme son homologue l’affirme, c’est la professeure des pratiques interdites qui est allée près de l’élémentaire, mais il n’en reste pas moins qu’il faut impérativement calmer ce feu ardent qui coule dans les veines de Rulka. Sinon, nul doute que c’est d’autres citoyens honnêtes qu’elle va traumatiser avec ses pouvoirs de magma.

    Neera acquiesce quand Eloïse leur suggère de passer à la suite, à savoir d’entrer dans ces fameuses salles d’entrainement à Magic. D’ailleurs, c’est elle qui leur ouvre la voie et qui reprend la parole.

    - Je vais prendre la salle qui été conçue spécialement pour les élémentaires. Elle a été un casse-tête pour ses constructeurs, mais elle est redoutablement efficace pour canaliser la magie, même quand on se donne à pleine puissance. Ainsi, le campus ne risque pas d’être explosé suite à nos tests ensemble. Elle est insonorisée, aussi. De la sorte, aucune chance que ça n’effraie nos élèves. Mais hormis nous trois, je n’autoriserai aucun spectateur. Pas même Gabriel, notre Représentante, si elle me le demandait.

    La maîtresse de la foudre ouvre la porte d’un des bâtiments et laisse les deux femmes entrer à l’intérieur. Puis Neera continue alors qu’elle reprend leur marche dans les couloirs de l’édifice.

    - Comme je l’ai peut-être expliqué tout à l’heure, ces salles permettent d’inhiber le mana d’un ou plusieurs utilisateurs. Il suffit de déterminer le palier qu’on ne veut pas outrepasser. Evidemment, en fonction de l’élément qu’on veut maîtriser, divers accessoires sont mis à notre disposition pour nous entrainer. J’aimerais qu’on commence par la base. Les sorts de débutants. Le niveau le plus petit possible. Je pense que tu es dans un bon état d’esprit pour t’entrainer, Rulka. Mais il faudra voir… Il faudra aussi voir quand tes émotions reviendront comment tu pourras t’autogérer. Le problème, fondamentalement, ce n’est pas la nature de ton pouvoir, ni sa puissance. Je crois qu’il y a plutôt en toi des pulsions, comme le volcan qui t’a formée, et ces pulsions deviennent par intermittence si fortes que tu dois les expulser.

    Contrairement à Eloïse, Neera n’a pas été brûlée en son for intérieur par leur toute première rencontre avec la belle aux cheveux grenat. Elle est prudente alors qu’elle est en tête de leur petit trio, mais soit sa longévité l’aide à avoir du recul sur cette fille aux somptueux talents, soit sa propre arrogance joue en sa faveur et l’empêche d’être désarçonnée par cette invitée mystérieuse et fascinante.

    - C’est ici.

    Neera ouvre la porte, et au contraire de la plupart des auditoires, dotés de sièges et de tables, on est dans une vaste salle immaculée, les murs étant surtout d’un blanc cassé. Ce qui attire l’attention, forcément, c’est le terrain d’entrainement qui occupe majoritairement l’espace : on dirait un large cercle dont les bords sont légèrement fluorescents d’ailleurs. Plus en retrait se tient une sorte de tableau de bord, protégé par un verre opaque qui a été enchanté pour qu’il ne fonde pas, ne se griffe pas, et ne s’abîme pas quelle que soit la férocité des éléments. Cela a dû coûté un pont à Magic, mais la qualité du matériel en valait certainement le coup. Le tableau de bord est un peu surélevé par rapport au reste de la salle, et permet donc à celui qui manie la densité de mana de voir tout ce qu’il se passe devant lui. De vastes micros permettent de communiquer avec les participants dans l’arène, dont les propres voix sont retransmises dans la sorte de cage en verre.

    - L’énorme cercle, là-bas, c’est la zone où nos pouvoirs seront restreints. Rulka, je te propose d’y aller si tu veux. On arrive tout de suite le temps de mettre les choses en place.

    Neera emmène donc Eloïse près du tableau de contrôle, et elle lui explique, dans les grandes règles, comment les enchantements et le mécanisme marchent. Sur un écran, on peut voir la densité de mana contenu dans la salle et une estimation du niveau du danger, mais le plus important, c’est cette manivelle qu’il faut tourner pour passer d’un palier à l’autre. Puisque les deux femmes sont seules, Neera se permet de dire quelques mots à sa collègue.

    - Je compte aller en bas, dans le cercle, près de Rulka. Tu peux venir aussi si tu veux, mais il faudra que l’une de nous change le niveau des paliers à un moment. Je pense que pour ta sécurité, il vaudra mieux que tu restes derrière ce verre à un moment, quand on passera au niveau d'expert, par exemple, mais d’autre part, tes paroles ont plus de poids que les miennes.  J’aurais besoin que tu communiques beaucoup avec cette fille, j’ai comme l’impression qu’elle te fait plus confiance qu’à moi. La professeure désigne d’ailleurs un micro à côté de la nouvelle. Si on l’active et qu’on parle, le son de nos voix est retransmis dans le reste de la salle. Joignant le geste à la parole, Neera appuie sur un bouton puis reprend la parole. Rulka, tu nous entends, c’est bon ? L’enseignante attend un signe de leur élève si particulière, puis elle tourne sa tête vers Eloïse. Je te laisse décider ce que tu fais en tout cas. En tous les cas, nos pouvoirs ne peuvent dépasser le cercle que tu vois là-bas. Tout sera contenu dedans, comme un mur infranchissable.

    La demi-titan, de son côté, va dans l’arène, puis elle propose à son homologue de mettre en place le premier palier. La magie de l’élémentaire est aussitôt bridée, et Neera, plus habituée à cette sensation, s’amuse à faire jaillir un pitoyable arc électrique par rapport à ce qu’elle a l’habitude de produire.

    - Alors ? Tu sens la différence non ? Essaie d’utiliser ton pouvoir, de toute ta force. Tu ne devrais savoir créer qu’une petite quantité de lave, beaucoup beaucoup moins chaude que celle d’un volcan. Mais n’utilise pas ton don que de manière instinctive et sauvage. Essaie de revenir à la source qui coule en toi, pour mieux en percevoir le cœur, les veines, et les articulations qui font ton pouvoir. Approprie-le-toi. Ce n’est pas lui qui doit imposer ta volonté, mais bien toi qui dois savoir le dompter. Pour l’heure, on peut dire que ton volcan est endormi, mais qu’il soit en fusion ou en pleine éruption, il doit être sous tes ordres, quoi qu’on te fasse, quoi qu’on te dise.

    Il ne restait plus qu’à voir si tout cela évoquait quelque chose chez Rulka…
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 16 Avr 2023 - 10:38
    Tu es une sorcière Rulka
    Feat Eloise/Neera


    Perplexe...

    Naturellement, tu ne pouvais pas rester éternellement dans cet état de calme profond. Si tu en avais été capable depuis le début, alors tu n'aurais jamais eu le besoin de te présenter face à ces deux femmes... C'était pour te contrôler, persister dans cette tranquillité éphémère que tu te faisais souffrir de la sorte, que tu acceptais les regards, que tu te retenais de ne pas tout immoler d'un mouvement de la main. Ainsi, plus les minutes s’égrenaient, plus tu perdais ton sang froid, retournant dans tes travers habituels alors que l'on te perdait dans des explications que tu ne comprenais qu'à moitié et encore... Difficile de saisir l'implication de cette salle, de ce cercle, de tout ce qu'on pouvait bien te raconter. Contrairement à elles, tu n'étais pas érudite, et même si elles tentaient de t'expliquer avec des mots simples, la subtilité derrière tout ça t'échappait complètement.

    Et à mesure que ton esprit s'embrouillait à nouveau, laissant place à l'émotionnel au lieu de la raison, tu comprenais encore de moins en moins ce qu'on te racontait. La seule chose que tu avais saisi au vol, dans ces élans d'explications détaillés, c'était qu'ici, cela pourrait t'empêcher de tout cramer, d'exploser littéralement. Une pensée qui te satisfaisait en apparence... Même si tu te retrouvais à nouveau en proie aux émotions, tu n'aurais pas à craindre le fait de gâcher tes chances d'évolution.

    Malgré tout, même toi tu arrivais à être inquiète...

    Tu ne connaissais rien en anatomie des races, absolument rien... Mais tu savais une chose et une seule... C'était qu'il paraissait bizarre d'essayer de te dissocier de ta magie. Tu n'étais pas une humaine qui manipulait les éléments à l'image de cette Neera. Tu étais littéralement une personnification de l'élément lui même. Une évolution naturelle de la magie qui avait su se construire au fil des âges. Et même si tu n'en savais pas davantage, toi qui n'était qu'instinct et magie primaire, tu pouvais redouter l'inévitable.

    Cependant, tu te contentas d'hocher docilement la tête alors que tu t'avançais vers là où on te désignait, laissant les deux femmes organiser les préparatifs. Encore calme, tu tournais la tête de droite à gauche, tentant d'observer ce qui pouvait bien t'entourer. Ici, tu n'étais clairement pas à ta place... Tu avais toujours vécu soit dans un volcan soit dans une maison miteuse... Tu n'étais pas faite pour toute cette complexité ambiante. Pas encore.

    Finalement, tu les écoute te parler, avant que l'élémentaliste s'approche de toi, faisant alors la démonstration de ce qu'elle avait essayé de t'avancer jusqu'ici. Elle qui semblait être fière de ses prouesses magiques se retrouvait à ne faire qu'un ridicule tour de passe passe... De quoi impressionner les plus crédules ou les plus jeunes... Mais de ton côté, tu n'arrivais que trop peu à t'attarder sur ses paroles, ses actes. Tu sentais ta gorge se nouer, ton corps être opprimé par les effets du cercle.

    S'il entravait la magie en toi, alors il t'entravait toi avant toute chose. Le souffle court, tu semblais presque tomber en apnée alors que tu n'arrivais plus à respirer. Tombant à genoux, écrasée par les effets du cercle, les deux femmes pouvaient voir tes yeux se révulser, alors que tu étais en proie à une torture physique.

    Qui pouvait penser dans ce monde qu'il était bon d'entraver la magie d'un être fait entièrement de magie ?! Même si cette salle était soi disant principalement conçu pour les élémentaires, ils avaient oublié que contrairement à beaucoup de tes paires, tu étais un produit extrêmement rare de ta race. Couplée au fait que tu étais venue dans cette existence déjà au sommet de ton potentiel, ton corps n'avait jamais apprit à vivre soumis à une quelconque pénurie. Même dans ton passée, quand tu étais maltraitée et torturée activement, celui-ci bénéficiait encore de condition prompt à sa survie...

    Ici... C'était comme si un humain expérimentait une gravité cent fois supérieur à celle dont il avait l'habitude. Naturellement paniquée tu fixais la femme... T'avait-elle mentis depuis le début ? T'avais t'on trompé ?! Désormais que tu paraissais impuissante et lourdement affaiblit, tu ne pouvais plus fuir, ni même contre attaquer.

    - Arrêtez... ça !

    Il devenait dur de garder un semblant de conscience face à ces conditions aussi extrêmes pour toi. Peut-être que ton corps finirait par s'habituer avec le temps, mais il était inconcevable qu'il puisse survivre avec si peu de marge... Naturellement, tu essayais de lutter, tombant dans tes plus bas instincts pour lutter face à cette cage magique invisible. Si celle-ci n'était pas entrain de t'entraver, tu aurais sans doute fini par réduire l'endroit en un cratère infernale... Mais tu perdais la guerre et tu voyais déjà ta vision se troubler.

    Tout c'était passé si vite.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 29 Avr 2023 - 16:39
    Un casse-tête à construire… Je veux bien les croire. Toute cette partie de l’école ne me concerne pas vraiment, je sais qu’elle existe, je connais les grandes lignes de son fonctionnement mais je ne me suis jamais vraiment penchée sur l’aspect plus technique de l’histoire. Ce qui est sûr c’est qu’effectivement la question ‘comment canaliser la magie d’entités purement magiques’ a dû être un vrai casse-tête. Il faudrait que je me penche un peu sur la création de ces salles un jour ou j’aurais un peu de temps libre, il doit y avoir bien plus de choses à apprendre que ce que je pensais. “Gabriel serait bien du genre à venir fourrer son nez dans l’histoire… Surtout en sachant que je suis impliquée.” La remarque de Neera me tire un sourire. Certaines choses seraient intéressantes à voir, la présence de Gabriel dans notre exercice de la journée en fait partie, mais même pour il vaut définitivement mieux que nous restions un petit comité. Même comme ça il ne suffit pas de grand choses pour que les choses nous échappent. On vient d’en avoir un bon aperçu.

    L’exposé de Neera continue pendant notre avancée dans les couloirs. Rulka parvient-elle à saisir les implications de ses explications ? Difficile à dire. Son regard se perd de plus en plus souvent sur les murs, les salles de classes, dans les virages. L’éclat de ses yeux semble aussi progressivement changer. Comme prévu, et comme nous le craignions, l’état de grâce dans lequel elle est semble n’être que temporaire. Que va-t'il se passer une fois qu’elle sera revenue à son état premier ? Baladée par ses sentiments, par ses pulsions et ces voix dont elle me parlait ? Elle est ici pour apprendre à se contrôler mais est-il possible d’atteindre ce résultat quand se sont les émotions qui ont le contrôle et non la raison ? Une question à laquelle je n’ai pas la réponse, ma spécialisation n’est pas vraiment de ce côté là. Par contre ça ne m’empêche pas d’avoir des idées et entre une que je soumettrais à Neera dépendant l’évolution de la situation.

    “Je verrais en fonction des événements. Pour l’instant je vais me concentrer sur m’approprier tout ça. J’ai eu les formations obligatoires sur le fonctionnement de ces salles mais non seulement c’était il y a quelques temps… Ça doit faire quelques années en fait, et je vais t’avouer que je n’ai pas été la plus assidue à ce moment-là. Comme sur beaucoup de choses qu’on a pu m’apprendre ou je ne voyais pas en quoi elles pourraient me servir concernant les pratiques interdites.” Petit sourire gêné. Définitivement dans cette affaire c’est elle qui va devoir s’occuper du plus gros du travail et je ne vais pas réellement pouvoir lui venir en aide. Répondre à ses demandes concernant le matériel et c’est à peu prêt tout. Non, pas vraiment, il y a autre chose qu’elle a souligné. Lui parler. Ma plus grande magie finalement, les mots. Et l’une des plus dures à manipuler.

    Néanmoins, pour l’instant les mots ne sont pas nécessaires. Rien de plus à faire que régler l’appareil au plus faible niveau et les laisser commencer. Je vais pouvoir m’avancer finalement. Ou… Pas ? Est-ce que c’est moi qui ait mal fait quelque chose ? Hormis suivre les indications de Neera je n’ai rien fait de plus, le soucis ne vient pas de la. Enfin. Si. Le soucis est directement lié à la machine et son impact sur notre belle écarlate mais ce n’est pas tout. Une seule question à se poser ici. Enlever la restriction ou non ? Pourrait-elle revenir à elle, tenir, si je laisse les choses dans leur état actuel ? Non… Ce n’est pas le bon raisonnement. “Neera, prépare toi je vais remonter progressivement le niveau de magie pour qu’elle se sente mieux. Je ne sais pas ce qui pourrait se passer mais il n’est pas impossible qu’elle… Explose. C’est le terme le plus adapté.” Si elle tente actuellement de compenser l’absence de magie par un afflux plus puissant alors il est presque certain que lui donner plus de marge pourrait avoir des répercussions directes.

    Doucement je redresse la roue au centre du tableau. Légèrement, étape par étape. J’aimerais aller plus vite mais je ne prendrais pas le risque de mettre en danger Neera. D’autant plus qu’une chose est réellement importante dans cette histoire. “Pardonne-nous Rulka, c’est une erreur de jugement de notre part. On va changer un peu les exercices.” Vrai ou pas, l’important est qu’elle sache que tout cela n’est pas volontaire, que nous ne voulons pas aller contre elle. Même si je doute qu’elle soit en mesure de m’entendre dans son état. “Je suis en train de te redonner progressivement accès à ta magie, ça va aller de mieux en mieux. Encore une fois c’est une erreur de notre part d’avoir traité la situation comme on le fait normalement.” La Rulka mesurée va probablement disparaître avec tout ça et nous laisser avec cette fameuse version plus bestiale que j’ai pu entre-apercevoir au début de notre rencontre. Peu-importe, nous avions connaissance de cette possibilité. Ce qui importe c’est qu’elle n’ait pas perdu confiance, si on peut appeler ça de la confiance, en moi. Je jette un regard inquiet vers Neera, attendant avec appréhension une évolution. La magie ne peut pas sortir mais j’aurais dû lui demander si elle peut entrer. L’idée de pouvoir pétrifier Rulka en cas de soucis ne m’enchante pas mais représente au moins une solution efficace.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Jeu 4 Mai 2023 - 20:49
    Huuuuuum. Parfois, il y avait de fausses bonnes idées.

    La première consistait à expliquer le principe des salles élémentaires à Rulka. Cela partait d’un bon sentiment, pour ne pas qu’elle soit surprise ni qu’elle ne se sente attaquée de nulle part. Mais la jeune femme avait besoin d’actions, pas de paroles, et encore moins de longs discours. Cela pouvait peut-être l’agacer ou l’impatienter, ou alors, cela pouvait ne pas coller à son caractère, tout simplement.

    La deuxième fausse bonne idée de Neera avait été de directement bloquer leurs pouvoirs au niveau de débutant.

    En tant que demi-titan, la professeure avait une affinité quasi-surnaturelle avec la magie, mais son enveloppe humaine la protégeait dans une certaine mesure. Impossible qu’elle se sente attaquée dans son énergie vitale si on lui restreignait ses pouvoirs par exemple. Comme toute magicienne de renom, ça l’embêterait profondément, mais elle pouvait s’en remettre – ou essayer de casser ledit inhibiteur pour récupérer toutes ses facultés magiques.

    Les élémentaires, eux, étaient différents. Non seulement ils étaient unis comme jamais avec leurs éléments, mais, comble de l’inexplicable, ces êtres rayonnaient d’une magie particulière. Ils vivaient et se nourrissaient d’elle. C’était aussi intuitif que le fait de respirer chez les humains. Alors quand Neera vit Rulka tomber à genoux, en suffoquant et en étant comme en proie à une torture physique, la Tornade comprit qu’elle avait été trop vite en besogne, et qu’elle en avait trop demandé à sa protégée. Celle-ci n’était pas habituée à canaliser ni sa puissance, ni sa magie : elle la laissait couler à son gré, l’invoquait quand bon lui semblait, et n’avait jamais essayé de se brider. Ou alors, elle n’y arrivait tout simplement pas, et puisqu’elle était venue jusqu’à Magic, elle s’était rendu compte de cette lacune.

    Imposer de grandes restrictions trop vite, même dans le but d’apprendre à se maîtriser, pouvait cependant être néfaste – la diviniste s’en rendait compte maintenant. Neera devait donc s’adapter à cette élève particulière et sans se détourner de Rulka, elle s’adressa d’une voix forte à sa collègue.

    - Eloïse, remonte les paliers progressivement !

    La même pensée avait traversé l’esprit de son amie, évidemment, et la semi-titanide ne tarda pas à acquiescer face à l’avertissement de la professeure. Effectivement, Rulka pouvait exploser, elle en avait conscience. Ce serait tout à fait logique que la belle aux cheveux écarlates ait voulu compenser cette « asphyxie » en appelant désespérément sa magie et cela pourrait créer une sorte de « tsunami » une fois les restrictions levées.

    - Je ne vais pas me laisser réduire en cendres. Redresse les paliers. Va au moins jusqu’au niveau trois pour la laisser récupérer.  

    Les yeux de l’enseignante s’illuminent alors qu’elle retrouve ses pouvoirs en même temps que l’élémentaire de lave, et sans attendre, Neera s’entoure d’un bouclier solide si jamais Rulka tombe dans un état incontrôlable. D’une part, elle pourrait être très en colère, et vouloir instinctivement la viser avec sa lave ; d’autre part, elle pourrait aussi perdre pied, sans que ce soit sa faute, et il vaut mieux parer à toute éventualité. Un solide bouclier de foudre entoure donc la Républicaine, qui ne tarde pas à se mettre à hauteur de Rulka en s’agenouillant vers elle.

    - Je suis désolée que les choses se soient passées ainsi. Je n’ai jamais dû apprendre à une élémentaire de se maîtriser, alors qu’elle a déjà une très grande puissance.

    C’est la pure vérité, Rulka ne sentira aucun mensonge dans les propos de la Tornade. Mais est-ce que ce sera suffisant ?

    - Respire et prends le temps de récupérer. On va aller à ton rythme. Tu sens ta magie revenir ?

    Et on allait procéder autrement. Mais ça Neera ne le dit pas encore. Elle attend, elle regarde dans quel état va être Rulka : quelle va être son humeur et son contrôle sur son pouvoir. Difficile de pouvoir faire des projections avant d’être fixé sur ces deux derniers points.

    - Tu vois, en cinq cent ans d’existence, j’ai encore des choses à améliorer, glisse Neera dans un sourire, dans le but de détendre un peu l’atmosphère. Mais comme l’a dit Eloïse, on va procéder autrement. Je m’excuse, encore une fois. Tu te sens capable de continuer ?
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 4 Mai 2023 - 21:17
    Tu es une sorcière Rulka
    Feat Eloise/Neera


    Enragée...

    Difficile de formuler une pensée dans ces conditions. Tu entendais des paroles, des mots... Du bruit... On s'adressait à toi, on tentait de tempérer le volcan qui hurlait, qui se déchaînait. Ces entraves, ces blocages, te ramenaient dans tes périodes les plus sombres, les plus douloureuses, les plus traumatisantes. Tu ne comprenais plus rien à ce qu'on essayait de te dire, à ce qu'on voulait te faire comprendre. Tu ne pouvais que hurler intérieurement et bientôt au grand jour alors que ton visage se déformait dans une soupe de lave torrentielle.

    Voilà vers où t'avait amené ta raison ? Vers des tortionnaires qui avaient réussi à te tromper, à te faire encore plus de mal. A quoi bon cela servait de renier tes émotions quand c'étaient elles qui te tenaient à l'écart du danger. Lorsque tu étais enragée, tu n'avais rien à craindre, tu étais invincible ! Tu étais le danger !

    Relevant ton visage vers Neera, la température de la pièce augmentant à vive allure à mesure qu'on t'enlevait tes liens.

    - Foutaises ! Foutaises ! Foutaises !

    Pas le temps d'y aller progressivement, chaque effort que tu avais fait pour lutter contre le blocage magique s'était accumulé en toi. Toutes tes émotions, toute ta rancœur... Tout ça s'était réuni en un point dans ton esprit alors que tu luttais encore contre cet environnement contre nature visant à soumettre ton être une bonne fois pour toute. A peine prononçais-tu tes dernières paroles que de ta bouche se déversait un jet puissant et continu de lave en direction de Neera mais pas que...

    Tes mains crispées sur tes tempes, tu venais à convulser de colère et de rage alors que tu continuais à déverser tout ton pouvoir dans l'ensemble de la salle. Qu'importe si celle-ci avait été faite pour entraver la magie, elle ne tiendrait pas longtemps face à cette assaut infernal. Magie ou pas, tu le savais sans doute, cette pièce ne pouvait pas avoir été préparé pour résister à l'explosion d'un volcan.

    Et à mesure que tu retrouvais tes forces, tu t'assurais qu'elles ne te soient plus jamais enlevés en inondant les lieux d'une lave torrentielle. Plus tu te retrouvais dans ton élément, plus tu pouvais sentir l'emprise de ce monde se perdre, se détacher de ta chair. Tu te vengerais, tu te libérerais. Cela avait été une erreur de te présenter à elles, d'espérer qu'elles seraient capable de te comprendre et de t'aider. Tu t'étais trompée.

    Tu avais eu tord de faire confiance à autrui.

    - AAAAAA !

    Aveugle, enragée, haineuse... Ta lave sortait par tout les pores de ta peau, tentant de dévorer Neera, l'observatrice derrière sa tour d'ivoire, les murs, le sol, le plafond... Ton pouvoir voulait engloutir l'ensemble de ce monde alors que tes yeux s'étaient perdus en coulé de lave, te rendant inconsciente de ton monde extérieur. De ta bouche sortait encore toute la haine d'un volcan, et les quelques étincelles de conscience qu'il te restait se perdait dans ces hurlements viscéraux.

    Quelle erreur de tenter d'arrêter un volcan par la force.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 26 Mai 2023 - 17:42
    Réfléchissons, essayons de trouver une solution, un angle d’approche, n’importe quoi qui la fasse revenir à elle. Ou au moins dans un état ou elle ne risque pas de détruire tout ce qui l’entoure. Avant même de commencer tout ça nous savions très bien que l’aider à se contrôler allait représenter une montagne de travail et d’efforts. Pour tout le monde. Mais il faut bien avouer que plus la journée avance et plus nous découvrons la réelle étendue de ce travail, comme si le sommet de la montagne décidait de s’éloigner au fil des heures. Et de son côté elle semble décidée à ne pas nous simplifier la tâche et repousser elle-même ce fameux sommet. Peut-être sommes-nous responsables de la situation actuelle. L’idée n’était pas mauvaise en soit, et je ne doute pas un instant que dans la plupart des cas, avec à peu prêt n’importe quel élémentaire parcourant le monde en fait, c’était la meilleure chose à faire, la décision non seulement la plus logique mais la plus à même d’apporter rapidement des résultats visibles.

    Sauf que nous ne sommes vraiment pas avec n’importe quel élémentaire. Ce qui complique nettement la situation. Cependant, ce n’est pas parce que la montagne grandit, que son sommet s’éloigne, que nous allons lâcher l’affaire. Probablement que beaucoup de monde aurait arrêté les frais ici, lui aurait souhaité bonne chance avant de passer à la suite. Les professeurs de Magic ne sont pas comme beaucoup de monde. Et particulièrement les deux présentes dans cette pièce. Nous sommes curieuses, obstinées et (dans mon cas du moins) mauvaises perdantes. Je lui ai promis de l’aider à trouver une solution, d’apprendre à se maîtriser, faire taire ces voix qui la hantent. Cette promesse ne sera pas tenue en une jour, probablement pas en une semaine non plus, mais je ne lâcherais pas l’affaire. Reste à trouver comment faire. Et il ne s’agit pas de repartir de zéro ici, nous sommes sûrement bien plus proches de moins dix.

    Neera ne pourra pas la calmer avec des mots, si on pouvait résoudre ses problèmes de la sorte une solution aurait été trouvée depuis longtemps. Probablement. Reste donc les actes ou la magie. Je n’ai vraiment pas envie d’avoir recours à la deuxième méthode mais force est de constater qu’elle sera sans aucun doute la plus efficace. Pour un temps. Bon. La machine est bloquée au troisième niveau de puissance, Neera semble globalement protégée par sa propre magie et Rulka… Rulka fait des choses. La salle est faite pour retenir la magie mais pas ses conséquences, l’air a déjà bien commencé à chauffer et au vu du flot de magie qu’elle libère ce n’est pas prêt de s’arrêter. Comment calmer un volcan. Comment calmer un volcan sans le tromper, sans mentir ou le manipuler. La situation serait plus simple si je pouvais me contenter de ça.

    En bas des marches la chaleur est difficilement supportable. La lave s’écoule d’elle en un flot continu, frappant avec rage ce qui l’entoure comme si elle était elle-même habitée par une conscience, par une envie de destruction. Nul moyen d‘entrer seule dans le cercle, il me faudrait l’aide de Neera pour ça et quand bien même elle me donnerait les moyens de ne pas me consumer en un instant, en un battement de cil qu’est-ce que ça changerait ? Avoir des convictions est une chose, être capable de les respecter une autre. La première partie d’un enseignement classique que nous inculquons à nos élèves et que je n’ai pas respecté. La deuxième partie concerne le fait de ne pas faire de promesses que nous ne pouvons pas tenir. “Désolée que la situation ait pris cette tournure… Tu ne risques rien ? Votre magie est limitée mais elle ne semble pas avoir de réel problème avec ça…” Ce qui en soit est impressionnant il faut bien le reconnaître. Un tel flot d’énergie malgré les restrictions que nous lui avons imposées, en voyant ça n’importe qui serait en mesure de comprendre pourquoi un apprentissage normal ne convient pas. La réponse est peut-être la d’ailleurs… Ne pas rester sur des choses normales…

    “Neera… Est-ce que le cercle et la salle sont réellement résistants ? Si par exemple on la laissait se déchaîner jusqu’à être totalement vidée de son énergie, que se passerait-il ?” Vu son état, on ne peut pas espérer un retour à la normale alors autant prendre le problème à l’envers. La faire constater que nous pouvons l’aider et ne partons pas au premier problème. Ce qui peut apporter un autre lot de soucis, entre autre voir que sa magie est incapable de nous toucher pourrait amplifier sa colère. “Honnêtement je n’ai pas beaucoup d'idées pour résoudre cette situation. Tu as déjà dû faire les mêmes constats que moi sur son état et sur nos possibilités alors si tu as un plan… Personnellement je commence à me dire que le plus efficace est encore de la forcer à dépenser toute son énergie, tout son mana et commencer à travailler à partir de la. La restreinte devrait lui sembler plus légère à ce moment-là en plus de lui donner un premier aperçu de ses capacités.” Si elle est capable de s’en rendre compte dans son état mais cette partie est un autre problème. “Tu es plus à même de me dire si l’idée est réalisable et pertinente. Dans l’ensemble je m’en remets à toi, je n’ai pas beaucoup de moyen de te venir en aide. Enfin… Le contrôle des émotions est une solution mais j’aimerais que nous n’ayons pas besoin de la tromper pour l’aider. Juste… Ne prends pas de risques s’il te plait…”
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Ven 16 Juin 2023 - 22:41
    C’est impressionnant.

    Neera devrait être effrayée de la situation. Elle devrait se dire qu’elle a merdé aussi. La professeure le pense peut-être un peu, mais il faut bien admettre qu’elle est admirative de la démonstration de puissance de l’élémentaire.

    La diviniste ne devrait pas considérer avec autant de curiosité et de fascination ce phénomène magique, pourtant. Et dans un certain sens, l’enseignante n’oublie pas l’ordre de ses priorités, à savoir de protéger Eloïse et Magic, et puis seulement, protéger Rulka d’elle-même.

    Mais quand même.
    En cinq siècles, elle a peu eu l’occasion de voir une jeune femme utiliser d’une telle manière la force qui réside en elle. Et c’est fascinant de voir une telle créature en si grande symbiose avec son élément.

    Cela étant dit, les choses les plus courtes sont les meilleures, et en l’occurrence, la température qui grimpe de manière exponentielle devient sacrément pénible. Neera a fini par s’envoler pour se mettre en sécurité, et a déployé son pouvoir de glace instinctivement autour d’elle, ce qui fait que la zone autour d’elle est peut-être un peu plus fraîche. Mais c’est une sensation éphémère, car Rulka a un plus grand pouvoir que le sien en ce qui concerne en ce qui concerne cet élément précis. La glace qu’elle génère fond presque instantanément, et il faut en finir assez vite. D’une oreille, l’élémentaliste écoute son amie s’adresser à elle.

    - Tu n’as pas à t’excuser, Eloïse. On savait toutes les deux que la situation pouvait prendre cette tournure… Et on a choisi d’entrer dans cet Enfer quand même, pense-t-elle en son for intérieur. Je ne suis pas immunisée contre la lave, je n’ai donc absolument pas intérêt à être touchée par elle, comme n’importe quelle créature du Sekai, déclare-t-elle en réfléchissant rapidement. Mais je me suis entourée d’une protection électrique, qu’elle ne devrait pas pouvoir passer. C’est mon élément le plus fort et je suis sûre de ma puissance. Puissance qu’elle ne retient pas au vu du danger. Quant à l’expansion de la lave dans la salle, elle doit reconnaître que c’est un joli exploit. Rulka lutte contre l’entrave magique du cercle. Assez bien je dois le dire. Je saurai sans doute faire la même chose si je le voulais vraiment et que je voulais tout détruire. Mais même ma foudre serait moins dévastatrice que son élément. Neera continue à fournir son analyse alors qu’elle se protège et tempère la chaleur qui cherche à l’assaillir, avec des résultats assez moindres. La salle résistera. Elle a justement été prévue à cet effet pour enrayer les forces les plus démentielles des éléments. Ca n’arriverait sans doute pas à supprimer le pouvoir d’un Titan ou celui de la Dame, mais celle d’un élémentaire, si. Elle en est certaine, au vu des spécialistes qui ont été convoqués pour créer ces pièces. Cela étant dit… Cela n’empêchait pas qu’on pouvait faire des dégâts au sein même de ces pièces. Là où il faut faire attention, c’est que la salle n’est pas prévue pour protéger ceux qui utilisent leurs pouvoirs à l’intérieur. C’est un sceau qui empêche d’avoir l’explosion d’un volcan au sein même du campus, mais ça n’empêchera pas la bombe d’exploser à l’intérieur même de la zone d’entrainement. Tu vois l’idée ? Quant à laisser Rulka s’épuiser, pour l’heure, c’est le meilleur plan viable. Elle finirait par s’écrouler si elle déployait toute sa magie. Sa lave cesserait et disparaîtrait. Ca la calmerait peut-être aussi et il lui faudrait du temps pour se regénérer, ce qui lui permettrait de n’utiliser que des pouvoirs basiques ou modérés pendant quelques heures. On pourrait peut-être l’entrainer davantage à ce moment-là… Et peut-être nous écouterait-elle plus. Je pense que ce serait préférable d’agir ainsi que de la paralyser avec ma foudre ou d’utiliser ton contrôle des émotions. On lui paraîtrait alors trop hostile. La seule chose, c’est qu’épuiser sa réserve magique peut prendre du temps, murmure-t-elle d’un air préoccupé, et je ne crois pas que nos résistances tiennent aussi long….

    Neera s’interrompt quand la demoiselle aux cheveux de braise lance un regard furieux vers la demi-titan et lui hurle littéralement au visage. Bon, ça, encore, c’est relativement acceptable. Le fait que décidément, toute la salle va être recouverte de lave, ça l’est moins. Elle ne peut permettre que le magma recouvre l’ensemble de la pièce jusqu’au plafond. Alors elle déclare, d’une voix où se trahit l’urgence de la situation :   « Renforce les parois du cercle. La lave sera contenue et accumulée dedans. ». Evidemment, la magicienne se trouve toujours à l’intérieur également, mais elle ne compte pas mourir comme une idiote à cause d’un accès de colère d’une inconnue.

    Coupée de sa source, le magma dans la salle ne va pas tarder à refroidir, à devenir plus froid et à disparaître, mais celui dans l’entrave magique, lui, rugit de plus belle.  A dire vrai, il s’élève, tourbillonne, vient bientôt à dépasser Neera et à attendre le plafond de la pièce. Mais la professeure ne compte pas se laisser faire. Ses yeux brillants comme deux diamants face à l’afflux de son propre pouvoir, elle canalise trois magies en même temps. La glace pour se donner une protection rapprochée, même mineure, qui lui permette de tenir un bref instant dans cette chaleur infernale. Et puis, bien sûr, la foudre et l’air l’entourent comme deux furies prêtes à tout soumettre et à tout faire plier. Au début, on pourrait croire que Neera est au centre d’une bulle faite de vent et d’éclair, qui repousse tout jet de lave qui veut se projeter sur la fille de Lothab. Mais bientôt, cette même sphère grandit, prend de la hauteur, vient rejoindre le sol de l’entrave magique, si bien qu’on a une tornade dans la tornade, un tourbillon déchainé dans ce flux terrible de magma.

    La belle aux cheveux d’argent souffle, se concentre, sait qu’elle doit agir vite pour ne pas que sa tête tourne à cause de la chaleur. Alors elle continue et ses pouvoirs, jusque-là axés sur la défense, prennent un tour plus offensif. Rulka se croit forte ? C’est bien. Mais le duel entre l’élémentaire et la demi-titan n’est pas terminé. Cette fille est têtue, orgueilleuse, sûre qu’on l’a lésée, mais en termes de puissance et d’expérience, Neera est encore au-dessus d’elle. Peut-être que la demoiselle la dépassera un jour, mais ce n’est pas encore le cas, et pour une fois, la sang-mêlée remercie les Divins de lui avoir donné un potentiel magique écrasant. Aujourd’hui, elle va allègrement s’en servir, et elle sent ses réserves être à sa disposition pour agir au moindre de ses ordres.

    Plongeant ses prunelles immaculées dans celles furieuses de Rulka, l’enseignante déclare d’une voix profonde, et d’un calme absolu, tant elle se concentre pour canaliser ses éléments :

    - Calme-toi. Observe. Et apprends.

    Tout le reste se passe très vite. Ses éclairs et sa foudre sont désormais arrivés à un niveau suffisant pour être dévastateurs, et Neera les projette sans hésitation sur la tornade de lave. Il y a le bruit d’un choc, celui de plusieurs éléments qui s’affrontent, puis, le tourbillon de lave semble coupé en une multitude de fragments. Comme les morceaux d’un puzzle, la tempête de feu est brisée et le magma retombe sur sa créatrice en une douche qui serait dévastatrice pour n’importe qui d’autre. Seule reste en hauteur Neera, qui est toujours protégée par sa sphère, mélange d’air et de foudre. Toujours alerte, elle dévisage l’élémentaire pour voir si celle-ci reprendra ses esprits. Ou si elle deviendra encore plus en colère… Vu la démonstration qu’elle vient de voir, il est bien possible qu’elle ne pardonne pas les différentes actions de la demi-titan.  

    Mais celle-ci a encore de la réserve pour affronter sa fureur s’il le faut.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 18 Juin 2023 - 10:19
    Tu es une sorcière Rulka
    Feat Eloise/Neera


    Perdue...

    Aveuglée par la colère, assourdie par la rage... Tu n'avais plus aucune emprise sur ta réalité, sur ta vie, sur ta destinée. Subjuguée par tes émotions, par ton instinct, tu étais si facilement manipulable. Que ce soit par tes émotions, par les autres voir même par le mauvais sort lui même, tu étais entravée par ce monde qui ne te voulait que du mal. Les mots des deux femmes ne t'atteignaient plus, tu n'étais déjà pas capable de les assimiler, désormais tu ne pouvais même plus les entendre. Enfermée dans ta tête, tu étais en proie à cette chambre d'écho qui te répétait de te laisser aller à ta colère, à la rancœur, à la violence...

    Tu étais un pantin dont le marionnettiste changeait bien souvent... Manipulée par des chaînes qui s'inscrivaient jusque dans ta chair...

    Des chaînes... Tandis que la bête en toi vociférait face à la contre-attaque de Neera, une autre partie de toi s'interrogeait... Cette part de raison, de quiétude, qui n'avait jamais eu l'occasion de s'assurer un quelconque contrôle. Elles avaient déjà rencontré cette personne tantôt, qui avait rapidement remplacé par la boule de haine qu'elles avaient désormais en face d'elles...

    Et si ? Et si il était possible de reproduire la prouesse magique que t'imposait ce cercle sur toi. Tu te déchaînais autant que tu le pouvais, et même la pièce qui pourtant avait été prévue pour ce genre de cas, voyait ses défenses commençaient à s'éroder. Ta magie était une représentation pure de la destruction, l'on ne pouvait faire plus violent que la lave elle même. Voilà pourquoi tu étais comme ça, voilà pourquoi on ne pouvait pas te maîtriser.

    Et pourtant... Ce cercle agissait bien sur toi, ayant déclenché ta furie qui suivit... Ça et l'attaque de Neera te permit l'espace d'une micro-seconde, de récupérer un semblant de clairvoyance dans cette tête meurtrie par les traumatismes passées. Et si, tu pouvais te servir de ce cercle à tes propres fins, appliquer ce principe sur toi même afin de reprendre une bonne fois pour toute le contrôle de celle que tu étais... ?

    Cela ne pouvait pas être si complexe... Tu en avais subit les effets de plein fouet... Te fallait-il quelque chose de plus...

    - AAAAAAAAA !

    Hurlant presque à l'agonie, ébranlée par ton combat intérieur mais aussi par celui qui se passait à l'extérieur, tu venais à ouvrir grande la bouche avant de charger un puissant noyau de lave que tu allais déverser sur la professeure... Pouvait-elle s'en défendre ? Certainement. Sans blessure ? Pas forcément...

    Mais la suite n'arriva jamais vraiment, du moins pas comme on aurait pu l'espérer. Bien que les paroles d'Eloise et de Neera n'arrivaient pas à atteindre ta conscience, celle-ci résonnait pourtant dans ton subconscient, lui donnant la force de lutter activement mais surtout d'apprendre. Une fois, c'était tout ce qu'il lui avait fallut pendant ta rage effrénée afin d'assimiler certains concept du cercle sur toi. Pas assez pour le reproduire, mais suffisamment pour s'y essayer.

    Aussi tôt, venait alors à émerger de ta peau plusieurs chaînes de laves qui cherchaient à s'enrouler autour de ton corps, venant même à te museler violemment alors que tu fus traînée sur le sol par ta propre magie.  Ces chaînes n'étaient pas suffisantes pour t'arrêter, mais elles étaient le symbole de ta lutte interne. Le symptôme d'une guerre que jusqu'ici tu avais toujours perdu, que ce soit face à tes émotions, ton instinct, tes traumatismes... Tes démons. Tu ne saurais chasser ta rancœur définitivement, mais peut-être serais-tu capable dans le futur de la canaliser, de la déchaîner uniquement lorsque tu le voulais...

    - Eloise... Neera...


    Tu bredouillais quelques mots, tandis que d'autres chaînes venaient à surgir à nouveau, s'agrippant alors à tes bras, ton visage, presque l'intégralité de ton corps. Elles étaient brûlantes, même pour toi, mais elles étaient surtout un moyen de détourner ta propre magie afin de faire en sorte qu'elle s'annule par elle même. Une manière bien plus efficace que simplement s'épuiser en vain... Tu n'aurais cependant jamais réussi cette tentative sans les actions conjointes des deux femmes. Tout n'était pas encore gagné, mais dans ces entraves nécessaires, tu voyais désormais une opportunité de garder cette magie en toi.

    Tu étais vulnérable, tu l'avais toujours été. Parviendrais-tu à l'accepter et à avancer en sachant cela ? Tu avais trop de chose à faire, de vengeance à mettre à termes, pour abandonner aussi proche du but.

    Pourtant, les chaînes commençaient déjà à craqueler par endroit, menaçant de s'ébranler à chaque instant. Ce n'était là qu'un prototype, une vulgaire tentative de reproduire une magie qui te dépassait en tout point. La suite des choses étaient sans aucune doute dans les mains des deux femmes qui pouvaient aussi bien t'achever ici et maintenant ou t'aider. Tant qu'elles le pouvaient encore.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 6 Juil 2023 - 16:46
    Je le savais. C’est un fait évident, dont j’ai bien conscience, d’ailleurs je me suis bien déjà fait la remarque dans la journée, mais ma place n’est pas ici. Qu’est-ce que je pourrais faire pour arrêter ces deux titans, ces deux monuments qui s’affrontent de toute leur puissance. Pas réellement toute leur puissance, le cercle fait toujours effet, réglé à la moitié de ses capacités… Ce qui veut dire que ce que je vois devant moi, l’opposition de ces deux forces de la nature, n’est qu’une pâle représentation de ce qu’il pourrait se passer si elles décidaient de recourir à la totalité de leurs forces… Néanmoins ce n’est pas pour autant que je ne peux rien faire. Je le sais, Neera le sait, ce ne sont pas mes capacités magiques qui me permettent de me démarquer. Ce n’est pas non plus grâce à elles que j’ai réussi à devenir professeur.

    Calme, travail et réflexion.

    Elle est là, la recette. Et j’ai tendance à l’oublier. Je me suis précipité en me jetant sur la première hypothèse, sans prendre le temps de considérer le reste. Attendre qu’elle se fatigue ? À quoi bon ? Même si cela venait à arriver alors tout cet exercice n’aurait aucun sens. Au mieux elle prend conscience d’une limite qu’elle n’est pas censée rencontrer de nouveau avant un long moment. Et cette idée de simplement la pétrifier ? Si elle a été rapidement balayée c’est pour une bonne raison mais je m’en veux encore de l’avoir simplement envisagée.

    Calme, travail et réflexion.

    On se pose, on respire et on pense. Je m’inquiète pour Neera, la situation est préoccupante mais elle est plus que capable je le sais. Et elle connaît l'appareil mieux que moi. Dire qu’il n’y a rien à craindre est faux mais je n’ai pas à m’inquiéter pour elle. Elle sait ce qu’elle a à faire, la situation l’aide un peu il faut bien l’avouer, mais elle reste fidèle à elle-même. Est-ce qu’il n’y a pas un moyen de détourner ce que j’apprends à mes élèves pour cette situation ? Probablement, mais est-elle capable de m’écouter, de me comprendre ? Elle a pu rentrer dans un état de grâce pendant un temps, elle a prouvé que d’une certaine manière nos mots sont entendus. Écouter est une autre chose mais au moins entendus.

    Bien.

    J’ai mon angle d’approche maintenant le rendre réalisable. Et à sa manière elle semble presque décidée à m’aider. La situation évolue, dans une tournure somme toute surprenante mais elle évolue. Jusqu’au bout, tout aura fait écho à ses propres paroles, plusieurs voix qui s'affrontent. Pourquoi celle-ci a-t-elle décidé de se faire connaître maintenant, même elle ne le sait pas c’est une certitude, mais ça fait bien mon affaire. Des chaînes. Une restreinte. Ça c’est quelque chose que je connais. Là j’ai des sorts sur lesquels je peux me baser pour avancer des théories et l’aider à avancer.

    Neera serait-il possible de la soigner ? Il est possible qu’elle prenne mal ton intervention mais non seulement les chaînes la blessent et… Je pense que mentalement cela pourrait l’aider. Je vais la prévenir, essayer de la préparer, intervient quand tu penses que c’est le bon moment.

    Et ne baisse pas ta garde. Une évidence que je ne mentionnerais pas. Rulka reste la, elle nous entends, je pense, et tenir de tels propos iraient totalement à l’encontre de ce qu’on veut, de ce qu’on essaye de lui faire comprendre depuis notre rencontre. Nous n’avons pas peur d’elle. Peu importe la situation, nous serons toujours là pour lui tendre la main.

    Rulka. Neera va venir à côté de toi pour t’aider. Peut-être as-tu peur mais essaye d’avoir confiance s’il te plait. Je te l’ai dit, je te le répète, nous sommes là pour toi. Nous avons fait des erreurs mais nous allons nous racheter. Il faut juste que tu nous fasse confiance.

    On y revient, calme et réflexion. Rapide de préférence la réflexion. Pourquoi des chaînes ? Pour la symbolique ? Ce n’est peut-être pas si loin mais elle est trop… Sauvage pour passer par ce genre de méthode. Elle veut nous faire passer un message, son appel ne laisse pas de place aux doutes, mais elle se bat contre elle-même… Alors, encore, pourquoi des chaînes ? Qu’est-ce qu’elles représentent dans ce combat ? Une restreinte ? Ou un moyen d’avancer ? Dans un sens on peut noter un net progrès avec la situation précédente, sa magie a pris une forme tangible, il y a une notion de contrôle dessus… Mais vraiment, la clef est là, pourquoi des chaînes ?

    Rulka, si tu le peux calme toi, respire, concentre-toi, écoute moi. Ce que tu fais est très bien, tu es sur la bonne voie. Continue comme ça, ne te précipite pas, n’essaye pas d’aller trop vite. Je te l’ai dit, Neera est là, si tu perds le contrôle elle peut t’aider.

    Les chaînes commencent à céder, elle perd pied, le temps va nous manquer. Même en la soignant, même en lui parlant rien ne dit qu’elle ne va pas de nouveau se laisser submerger. Mais si ces chaînes sont bien sa propre magie, et au vu de leur couleur incandescente je pourrais mettre ma main à couper que c’est le cas, j’ai des solutions pour ça.

    Si tu m'entends, j'aimerais que tu te concentres sur ta magie, sur les chaînes. Écoute moi mais ne te concentre pas sur ma voix. Je suis là pour te guider mais c’est à toi de travailler. Tu as déjà fait le plus gros du travail, et tu l’as fait seule.” Je tire un mouchoir de ma poche pour m’éponger le front avant de faire le tour de la cage et m’accroupir face à elle. “Ne te concentre pas sur les chaînes qui faiblissent, ne prête attentions que aux plus solides… Ce n’est pas grave si ça casse au contraire. Laisse les disparaître… Voilà, doucement tu te concentre sur une minorité, disons quatre… Doucement tu oublies les autres, il n’y a que ces quatre là, les autres disparaissent, s’envolent, ce n’est pas un souci. Juste ces quatre chaînes… Une fois que tu les as, à ton rythme prends le temps que tu veux, tu laisse les autres chaînes ne faire qu’un avec. Imagine les, vois les se superposer, ferme les yeux si tu as besoin. On est là, on est avec toi, si jamais tu sens que tu commences à te disperser ce n’est pas grave, on peut recommencer. On ne va pas te laisser, même s’il y a des incidents, même s’il y a des problèmes on est là et nous ne partirons pas.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 9 Juil 2023 - 18:21

    Imperturbable malgré la tornade de lave qui fait rage autour d’elle, Neera ne se retient pas. Il est malavisé de réprimer ses pouvoirs face à une élémentaire de lave instable. La professeure n’hésite donc pas un instant à briser le flux de magma qui tourbillonne autour d’elle, autant pour se protéger que pour arrêter, peut-être, cette colère innée qui semble habiter Rulka. Comment peut-on seulement être ravagée à ce point ? La demi-titan a plus de mal à comprendre, étant depuis toujours issue d’un milieu privilégié. Elle n’a jamais connu (et ne connaîtra sans doute jamais) la solitude et les sentiments qui se bousculent dans le cœur de demoiselle aux yeux de braise. Il est plus facile pour la diviniste de reprendre la main dans ce duel sévère, mais nécessaire. Lorsqu’elle la voit ouvrir la bouche pour lui lancer sans doute un puissant projectile de lave, Neera s’apprête à renforcer un bouclier de foudre autour d’elle, mais contre toute attente, des chaines apparaissent subitement et s’enroulent sur la future ennemie de Magic. Comme muselée par son propre élément, Rulka semble combattre, lutter. Mais contre quoi ? Contre elle-même ? Et comment l’aider, si c’est le cas, à prendre le pas sur ces émotions, à davantage avoir confiance ? Comment lui faire maîtriser ces entraves – car c’est bien de cela qu’il s’agit – pour qu’elle soit moins une menace pour autrui ?

    Rulka prononce leur nom, et Neera descend prudemment vers l’élémentaire, prête à se protéger pour ne pas être calcinée sur place. Son regard se pose à nouveau sur ces chaines et elle murmure, plus pour elle-même que pour sa protégée :

    - Une nouvelle magie…

    La Tornade a suffisamment étudié la magie pour savoir quels sont les pouvoirs les plus courants, et celui-là n’est pas répandu dans le Sekai. Compte-tenu des facultés si particulières de la voyageuse, il s’agit sans aucun doute d’une toute nouvelle capacité de la jeune femme. Mais c’est un don encore vacillant, preuve en est face aux chaines qui se dissolvent pour réapparaître ensuite.

    - Rulka. Tu sens ces chaines, n’est-ce pas ? Elles te brûlent, elles te font peut-être mal mais tu les sens se manifester autour de toi ? Cela a été créé par ta propre volonté. Tu dois suivre cette intuition et continuer à créer une image mentale dans ta tête, que tu peux convoquer à souhait quand tu en as besoin, intuitivement, sans même réfléchir. L’élémentaliste a un air préoccupé alors qu’elle voit les efforts de son interlocutrice. L’enseignante s’interrompt néanmoins lorsqu’elle entend Eloïse lui adresser la parole. La soigner ? Bien sûr qu’elle peut la soigner. Mais ce sera, dans une certaine mesure, faire durer son calvaire car aussitôt que le petit volcan sera guérie, son pouvoir viendra de nouveau la brûler. Rulka a assurément une résistance innée face au magma, mais il n’empêche que ce n’est jamais agréable de sentir la douleur et la souffrance sur son propre corps. Quoi qu’il en soit, Neera se contente d’acquiescer subrepticement pour marquer son accord, et elle attend qu’Eloïse prenne la main et prévienne la jeune furie de son intervention avant d’invoquer sa magie. Si évidemment, la jeune femme aux cheveux écarlates ne veut absolument pas être soignée, elle s’en abstiendra. En attendant, la sang-mêlée laisse son amie parler. Sa collègue a toujours eu un don pour bien parler, pour trouver les bonnes paroles, pour atteindre les âmes et les cœurs, aussi il n’y a qu’à espérer que cela marche encore cette fois-ci. Il est clair que c’est moins évident sans des pouvoirs comme la séduction ou le contrôle mental, mais utiliser de tels artifices pourraient très bien aussi ne faire qu’attiser la méfiance de l’élémentaire de lave.

    Alors qu’une brise vient entourer Rulka et refermer ses plaies, Eloïse tente comme elle peut de guider cette force de la nature. La faire se concentrer sur les chaines les plus solides est une bonne idée, car c’est justement celle qui manifeste le mieux l’essence de sa nouvelle magie. Lui suggérer ensuite de les combiner en une seule entrave contribuera également à renforcer son efficacité… Si l’élémentaire daigne seulement les écouter. Mais le fait qu’elle ait prononcé leurs noms signifie qu’elle a encore une part de conscience, qu’elle ne s’est pas totalement abandonnée à la colère et à la rage.

    - Quand tu auras réussi à stabiliser ta chaine, concentre-toi sur sa puissance. Renforce ses maillons. Ne laisse pas ton feu ou ta lave les détruire ou les éroder. C’est toi qui en est la maîtresse, pas l’inverse. Impose ta volonté à ton pouvoir. Doucement. Prends ton temps, rien ne presse. Diminue l’intensité qui brûle en toi. Il est inutile de vouloir que ta puissance disparaisse, mais tu peux l’endormir, comme lorsqu’un volcan s’apaise et se rendort après avoir montré à tous sa puissance sur les éléments.

    Est-ce que leur tentative vont fonctionner ? C'est dur à dire.

    En tout cas, dès que les choses seront terminées, la Tornade se promet qu'elle ira toucher un mot à sa Pléiade pour aborder au mieux la situation de Rulka.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Aoû 2023 - 15:43
    Tu es une sorcière Rulka
    Feat Eloise/Neera


    Complexe...

    Leurs voix... Tu les entendais. Leurs morts, leurs paroles... Tu t'en servais comme ressource pour renforcer tes chaînes, renforcer ton pouvoir. Sans elles, tu aurais sans doute croulé déjà sous la propre pression qu'exerçait ta magie sur ton corps, sur ta psyché. Tu te serais ébranlée, brisée à tout jamais, dans un état végétatif, perdue dans les limbes d'un monde vide.

    Mais ce n'est pas le cas. Elles sont là pour toi. Malgré les tentatives vaines de te restreindre pour que tu puisses plus aisément contrôler ton pouvoir, manquant sans doute de te tuer, elles restaient là pour toi. Difficile à dire si c'était pour t'utiliser, pour t'étudier ou simplement pour t'aider. Mais elles étaient là. Levant alors la tête, le souffle court, tu venais à fixer l'élémentaliste et à te perdre dans les paroles de la mage noir.

    Pour apprendre à te contrôler, il te manquait quelque chose. Un truc que l'on t'avait prit ou du moins que ne t'avait jamais offert. Un élément essentiel à la construction d'une personne saine d'esprit. Et sans cela, tu ne serais jamais de te fondre dans la masse, d'être une personne comme une autre.

    Cependant, en ce simple instant, elles servaient de substitut à cet élément manquant. De palliatif à ce mal qui te rongeait. Tu pouvais reprendre tes esprits, tu pouvais te contrôler tant qu'elles t'aidaient à le faire. L'élémentaliste était d'une puissance redoutable, elle saurait te contraindre à l'épuisement. Et Eloise saurait chercher un semblant de raison dans ce crâne morcelé qu'était le tiens.

    Et soudainement, tu venais enfin à respirer. Une énorme bouffée d'air. Comme si la pression qu'exerçait ton pouvoir sur ton corps s'était soudainement disloqué. La chaleur venait à redescendre presque immédiatement, alors que tu venais à t'écrouler, ayant trop lutté contre le flot naturel de ta magie. Tu étais épuisée, accablée, vulnérable mais tu n'étais plus dangereuse pour l'instant. Pour toi comme pour les autres.

    Le son se distordait dans tes oreilles tandis que ta vision se floutait. Elles avaient réussi à perturber le fonctionnement d'une machine infernale, d'une machine folle perpétuelle. A deux, elles avaient su t'arrêter sans une once de dégât irréparable. C'était là une prouesse que peu avait accomplit. Est-ce que tu pouvais vraiment leur faire confiance ? Tu ne les connaissais pas après tout. Tu étais si méfiante après tout ce que tu avais vécu que tu avais du mal à t'imaginer une vie sans rancoeur, une vie où tu pourrais simplement passer du temps avec elles et apprendre à vivre simplement.

    Une vie de paix... Pouvaient-elles te l'offrir ?

    Dans ce dernier instant, te séparant encore de l'inconscience, tu venais à le penser. Tu venais à le croire, dans une sincérité touchante. Seul l'avenir saurait sans doute te dire si tu avais eu raison d'espérer. Mais pour le moment, tu t'écroulais dans une torpeur profonde, ayant besoin de récupérer. Ton corps se servirait de ce repos forcé pour se paramétrer à nouveau, se réguler et se réaligner.

    Et pendant ce sommeil profond, tu étais totalement vulnérable, t'offrant entièrement à la sympathie de ces deux femmes.

    CENDRES
    Noble de La République
    Noble de La République
    Neera Storm
    Neera Storm
    Messages : 530
    crédits : 1403

    Info personnage
    Race: Demi-titan
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t832-neera-storm-termineehttps://www.rp-cendres.com/t837-neera-liens#5839https://www.rp-cendres.com/t836-neera-storm-chronologie#5836
  • Dim 27 Aoû 2023 - 22:55
    Le changement s’opère.
    Lentement.
    Très progressivement.
    Mais il s’opère.

    C’est d’abord le flux de magie qui est régulé par la volonté de Rulka. La chaleur semble aussi diminuer plus le temps passe ; pour ainsi dure, la température chute même drastiquement sans crier gare, et l’élémentaire de lave s’écroule en même temps sur le sol. D’épuisement, sans doute. Elle avait trop donné en si peu de temps, et son esprit, également, avait été malmené par les derniers événements. Prudente, Neera descend vers elle et s’approche, remplaçant sa protection de foudre par un bouclier d’air. Mais leur protégée est désormais inoffensive.

    - Rulka, tu nous entends ?

    Aucune réponse, ce qui lui fait penser que la demoiselle aux chevuex de braise a véritablement rejoint le pays de l’inconscience. Toujours sur ses gardes, Neera se penche, s’agenouille et, pour la première fois, touche la fille du volcan de Kaizoku. La saisissant par les épaules, elle la redresse pour la mettre dans une position plus acceptable et vient déposer sa tête sur ses genoux. Ses yeux s’illuminent pour lui donner d’autres soins et une brise tiède l’enveloppe. Bientôt, ses blessures et ses brûlures seront totalement refermées. Quand Rulka se réveillera, son corps sera parfaitement indemne, mais il reste une question : qu’est-ce que les deux enseignantes vont faire d’elle ? Si la Dame étaient là… Elles auraient pu aller lui en parler directement. La Présidente de Magic est sa Pléiade, après tout, et elle a déjà vu passer bon nombre de cas particuliers, du haut de ses 5000 ans d’existence. Mais elle a été enlevée… Il faut donc qu’elles se tournent vers d’autres professeurs et Pléiades. Sans aucun doute vers le Conseil d’administration de l’Université. Mais par les Divins, qu’est-ce que la conversation sera houleuse. En plus, Neera a déjà promis d’aller mener une enquête près d’une ville minière, il s’y passerait des phénomènes étranges. Si elle s’absente, est-ce que l’élémentaire restera calme ? Eloïse tiendra bon ? C’est une situation délicate, et Neera ne peut s’empêcher de pousser un long soupir. Décidément, la journée est bien longue.

    - Eloïse… On ne peut pas la laisser sans surveillance le temps qu’elle restera à l’Académie. Je te propose qu’on la place dans une chambre spéciale, soit dans un dortoir de mon cursus – on y rencontre parfois de puissants élémentaires et il faut bien savoir les gérer . Il faut aussi qu’on parle de sa présence aux corps professoral de Magic. Pour décider ce qu’on fait d’elle. Un silence. Outre la promesse qu’on lui a accordée, en lui disant qu’on allait l’aider, je pense qu’il faut qu’on lui apprenne surtout à se maîtriser. Qui sait quels ravages elle pourrait faire dans la République avec une telle puissance ? Il faudra aborder tous ces points devant le Conseil. Qu’ils refusent son séjour ou non à Magic, on ne pourra pas décemment la gérer toutes seules, à l’insu de tous.

    Neera prend le temps de réfléchir un instant, puis elle continue.

    - Tu sais où se trouve Gabriel ? Tu pourrais aller la chercher pendant que je termine de la soigner et de l’entreposer dans une chambre ? Vu son épuisement, elle ne se réveillera pas tout de suite. Même chose pour son mana. Elle l’a trop épuisé. Evidemment, Neera demanderait à un professeure de la surveiller le temps de se réunir avec ses autres collègues. Gabriel étant la représentante des élèves, et nous deux professeurs, le Conseil se réunira plus vite si on demande nous trois une réunion en urgence. Bon, Gabi allait leur passer un savon. Mais ça, c’était une autre histoire, et la demi-titan poursuit, en songeant aux autres Pléaides de l’Académie. Il va bien falloir réfléchir à ce qu’on va leur dire...

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 29 Aoû 2023 - 18:29
    Les secondes s’écoulent avec une lenteur perverse, interminablement, comme si le monde leur appartenait. Dans un sens, c’est le cas. Mais aujourd’hui, en cet instant précis je donnerais beaucoup de choses pour les forcer à aller plus vite, les contraindre à suivre mon propre rythme… Et m’apporter les réponses en avance. Mais les choses ne marchent pas ainsi. Le temps ne se contrôle pas, encore moins pour voir l’évolution des gens. Alors nous allons devoir attendre. Prendre notre mal en patience, réfléchir, se préparer et, quand elle et ce temps si capricieux, se seront décidé à passer à l’étape suivante alors seulement être présent pour l’aider. Pour l’heure il faut que nous nous fassions confiance. Nous avons fait ce que nous pouvions, malgré quelques erreurs de jugement (et nous y sommes tous passés dans cette histoire, bien sagement, chacun à tour de rôle) le résultat actuel semble satisfaisant.

    Neera vient de la redresser et lui procure les premiers soins. On pourrait presque croire voir deux amis prenant soin l’une de l’autre après un entraînement particulièrement fatiguant. Dans un autre univers ou dans un futur idéal peut-être… Ça ne pourrait faire de mal à aucune des deux de côtoyer quelqu’un capable de rivaliser avec elle en termes de puissance. Et je ne suis vraiment pas celle capable de remplir ce rôle. Le levier grince un peu en se remettant en place, leur rendant accès à la totalité de leurs pouvoirs. La salle va peut-être avoir besoin de quelques révisions après tout ça… Ce n’est pas mon problème, j’en ai bien assez fait pour aujourd’hui. Et ce n’est pas terminé. “Quand bien même on déciderait de la garder à l’insu du monde, qui doit déjà bien se douter de son existence, malheureusement nous sommes d’accord, la première étape est de l’aider à se maîtriser.” La pierre fondue de la salle semble appuyer silencieusement mes propos. “Si pour une raison ou une autre elle décidait de relâcher la même puissance que tout à l’heure dans un espace… Moins propice à la retenir le résultat risquerait d’être catastrophique. Mais nous sommes là.” Et si Magic ne veut pas d’elle, si Magic est, encore, un endroit qui la rejette, alors nous trouverons une autre solution. C’est la promesse que nous lui avons faite, la main que nous lui avons tendue. “Alors nous t’aiderons Rulka.” Une phrase à peine murmurée, qui ne l’atteindra probablement pas… Qui n’a pas pour vocation de l’atteindre. Ce n’est plus qu’une promesse que nous lui faisons, avec ou sans son accord, je compte Neera dedans, mais une promesse que nous nous faisons.

    Je m’occupe de Gabriel, elle n’est généralement pas dure à trouver. Et j’ai un peu envie de voir sa réaction. Encore du travail et des problèmes. Elle va dire que j’ai un talent pour me mettre dans un et éviter le second.” Ce qui est réducteur sans être totalement faux néanmoins, il faut bien l’avouer. “Mais à la fin elle nous aidera quand même.” Elle sait aussi bien que nous les enjeux que tout cela peut représenter. Sans être présente, sans avoir vu en personne ce dont est capable de faire l'élémentaire, elle le sait. Il est même possible qu’elle ait déjà commencé à se préparer à la situation. Si c’est le cas, réunir le conseil ne sera pas si long. Le convaincre… “Réfléchir à ce qu’on va leur dire…” Je sens un petit sourire narquois naître sur mes lèvres alors que je descends les marches de l’estrade, le regard posé sur le volcan endormi. “Après ce que nous venons de faire, ce n’est pas à nous de réfléchir aux propos que nous tiendrons devant le siège.” Mes pas résonne dans la pièce, sortir va me faire du bien, après tout ça la température de l’air est bien trop élevée. Ou c’est moi qui ne supporte pas la chaleur… “S’ils prévoient de refuser de l’aider alors qu’ils préparent une plaidoirie en acier. J’ai aidé un volcan à s’éteindre aujourd’hui. Si demain je dois balayer de vains efforts pour ne pas tendre la main à une personne dans le besoin je le ferai.” La porte s'ouvre, un courant d’air frais vient me caresser le visage, réconfortant, encourageant. Personne ne m’empêchera de tenir cette promesse. Trop de gens oublient ou se situent ma véritable magie, ma véritable force. Quelques-uns risquent de s’en rappeler. À leurs dépends. “Prends soin d’elle, je m’occupe du conseil. C’est à mon tour de briller.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum