DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    La Traqueuse et la Sirène [PV Siriane] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Silence | Meradev & SiameAujourd'hui à 17:31Siame
    La lune et ses étoiles - PAAujourd'hui à 2:31PNJ
    Théorie du ComplotAujourd'hui à 2:23Mortifère
    Fissurer le marbre [Siame - Rêve]Aujourd'hui à 0:53Rêve
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 0:36Dimitri Chagry
    [Challenge] L'Ombre ailée de la jungleAujourd'hui à 0:34Dimitri Chagry
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 28 Fév - 11:44
    Tu te tournes. Te retournes. Finis par te lever pour faire les cent pas sur le sol de marbre blanc. Tu n'es rentrée qu'avant-hier mais tu te lasses déjà Kashana. Ta somptueuse demeure familiale dans laquelle tu es censée couler quelques jours de repos après ta dernière capture t'apparaît de nouveau trop étroite pour ta seule présence. Si à la limite ta mère était là... mais elle est partie il y a maintenant plus d'une semaine pour enseigner à Darkstrang. Il n'y a donc personne à qui raconter tes derniers exploits si ce n'est les quelques domestiques qui se chargent de la maison quand personne n'est là. Plus d'esclaves comme la Lune l'avait souhaité et tu avais été la première à t'offusquer quand les autres familles de ton rang
    tentaient de maintenir cette odieuse pratique. Tu avais grandi avec, elle ne t'avait donc jamais vraiment posé problème jusqu'à ce que la Divine Impératrice pose le sujet sur le tapis. Alors tu avais compris. Ce fut comme une révélation et désormais tu comptais bien respecter la volonté de la grande Ayshara. Mais bon, aussi convaincue sois-tu par les propos de ta magnifique souveraine, il n'y avait rien de bien glorieux à conter tes traques au personnel de maison n'est-ce pas ? Avec ta mère, tu pouvais détailler et parler un petit peu plus du régiment, avec le commun des mortels il te fallait être prudente. On ne dit pas que l'on travaille pour le RSAF au premier venu. Pour la plupart des citoyens, tu étais seulement une chasseuse d'ailleurs. Et c'était très bien comme ça.

    Un large tentacule d'eau claire s'étire de la fontaine centrale de ta chambre. Tu t'amuses avec en agitant distraitement les doigts, l'allongeant à souhait et renforçant les détails des ventouses effrayantes avec lesquelles tu as l'habitude de chasser. C'est avec un griffon que tu es revenu lors de ta dernière traque. Une belle bête, solide et féroce qu'il t'a fallu amadouer pendant plusieurs jours afin de le ramener au RSAF dans un état physique et psychologique parfait. Mais les griffons, aussi utiles et puissants soient ils n'ont rien d'exceptionnel. Tout chasseur digne de ce nom en a déjà ramené au moins un au régiment et ta dernière proie n'était même pas particulièrement grande ou avec des dons uniques. Tu as été utile toi aussi. Mais pas exceptionnelle, or tu as l'habitude de l'être Kashana. Ta poigne se resserre comme pour broyer un fruit imaginaire et le tentacule explose en une multitude de puissants jets d'eau. Le sol s'en retrouve trempé. Tu esquisses alors une grimace quand une femme d'âge mûr aux bras musclés fait irruption dans la suite après s'être annoncée.

    "Excuse-moi Laya, j'étais un peu... distraite, je crois. "

    Tu te redresses et saisis ta besace de voyage.

    "Je sors. Ne fais pas préparer le déjeuner mais je devrais être de retour pour le dîner. Je repars en mission le plus rapidement possible."

    Laya est comme une nourrice pour toi. Elémentaire de la Terre, elle te connaît probablement aussi bien que ta mère et fait partie des rares à savoir quelles sont vraiment tes missions.

    "Mhh. Madame votre mère voudrait que vous profitiez de vos jours de repos."

    Tu te contentes de répondre par un sourire éclatant et tapotes l'épaule de la solide guerrière:

    "Mais Mère n'est pas ici Laya. A ce soir."

    Tu sors sans plus de cérémonie, laissant ton trident et tes équipements de chasse dans leur local. Tu n'as rien à craindre dans la Cité qui est la demeure même du Soleil et de la Lune et de toutes façons, même si c'était le cas, l'Eau te protège. Il te faut des informations et des provisions. Fini les griffons et autres Traque-manas de pacotille. Cette fois tu veux du lourd et du rare et pour ça, les rues commerçantes riches en boutiques et tavernes sont tes plus belles sources d'informations. Et puis, les astres guident tes pas : tu sens qu'aujourd'hui sera un bon jour, propice aux rencontres utiles. Ton sourire carnassier se plaque sur ton visage à mesure que tes pas te guident entre les étals colorés et bruyants. Tu prends une grande inspiration : bons dieux, que tu aimes Ikusa !



    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 19 Mar - 10:50
    Me revoilà seule dans la grande demeure de Cyradil. Je vie depuis quelques semaines dans cette demeure et plus le temps passe, plus je prend mes marques. Mais je sais que je vais devoir partir à un moment donner. Prendre mon envol pour vivre pour moi et être indépendante. Pour ce faire j'ai besoin d'un logement. Logement que je trouverais lorsque j'aurais de quoi le payer. Donc il me faut de l'argent. Pour avoir de l'argent je dois travailler. C'est décidé je dois me rendre en ville et trouver du travail.

    Sans perdre de temps, après avoir signaler aux domestiques de maison mon départ et échappé à la surveillance de la matronne qui me suit partout, je me faufile jusqu' à la place d'Ikusa.

    Il me faut peu de temps pour trouver le bon chemin. Il faut dire que je me suis perdu plus d'une fois et que ça m'arrive encore si je m'éloigne trop. Mais aujourd'hui il y a du monde sur a place du marché et je saurais retrouver mon chemin par tout les moyens. Enfin je l'espère.

    Les étales sont remplis de marchandise et de provision pour les habitants qui veulent se nourrir. Je m'arrête chez un marchand de pomme et en prend une que je paye 1 pièce d'or.

    Je croque dans la pomme en regardant autour de moi les différents vendeurs et aperçoit un petit écriteau marqué "Si vous rechercher de 'aventure c'est ici qu'il faut venir ! Demandé Tonck Lecourageux."

    Mon amie m'a toujours dit de me méfier des gens qui mettent en avant leur nom. Ma curiosité me pousse quand même à aller voir. J' avance près de l'écriteau et un homme est attablé avec une chope à la main. Il doit avoir la cinquantaine, son visage est fatigué et une bourssouflure marque sous œil gauche. Il lève son verre en face de moi et dit avec un accents à l'âme de couteau.

    - B'journ dame. Chercher l'aventure ? C'est ici qui fait venir ! Quoi que j'peux faire pour vous ?

    Je le regarde et même s'il me fait un peu pitié je ne le laisse pas sans réponse. J'avance près de la table et je vois son regard plonger dans mon décolleté et s'arrêter ici. Je soupire en demandant.

    - Bonjour Monsieur, si vous avez un défi simple pour gagner facilement d l'argent je suis preneuse. Je sais chanter et jouer de la musique, je sais nager et me débrouiller seule. Pour ce qui est du reste ce n'est pas négociable.

    En disant cela je place ma main sur le décolleté de mon habit et attends de savoir ce qu'il peut me proposer. Il lève la tête vers moi avec un air grognon et dit en levant et abaissant son échoppe.

    - P'tete bien qu'vous pouvez remplir c'te verre à la taverne. Et ramener du sanglier avec.

    Tout mes espoir de faire une quête viennent de s'effondrer en quelques secondes. Je soupire et recule d'un pas. L'homme pose son échoppe vide et sourit en me regardant avec insistance. Je saisie la choppe et regarde autour de moi pour voir où est la taverne la plus proche. Décidément, il faut vraiment que je me trouve un travail convenable dans cette bourgade.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum