DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    De bières de cape et d’épée [ft Elia] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 0:11Kilaea Sliabh
    Étincelles Couragéennes | OrifaHier à 22:38Arès Wessex
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 18:22Rêve
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 18:16Arès Wessex
    Un regard de capitaine sur l'avenir... Hier à 17:09Altarus Aearon
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornHier à 16:43Valmyria
    Validation de StadzankHier à 16:19PNJ
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 2 Mar - 21:36
    An 3, Décembre, début de soirée. Délestée de toute armure, Élyséa avait rendez-vous ce soir-là. Ou tout du moins c’est ce qu’elle avait notée dans son agenda mental mais le temps commençait à défiler et la soldate ponctuelle qu’elle était commençait à hésiter entre possibilités : soit elle s’était trompée de jour ou d’heure, soit on lui posait un lapin. L’une comme l’autre était peu probable à vrai dire. On lui avait donné rendez-vous pour une soirée et au vu du nombre de personne qu’elle avait déjà vue rentrer dans cette taverne ou de la musique qui commençait à s’en échapper, la soirée avait de toute évidence bel et bien lieu ce soir-là. Quant au potentiel lapin, c’était peu probable puisque c’était la rousse qui avait été invitée et non l’inverse. Toujours était-il que l’étudiant -ou plutôt ex-étudiant maintenant- censé lui tenir compagnie pour la soirée ne montrait pas le bout de son nez et que la belle ne comptait pas rester là à admirer le coucher de soleil se refléter à la surface de l’eau en contrebas éternellement. Un spectacle agréable, certes, mais elle avait quelque chose à fêter et elle comptait bien le faire dignement ; seule ou accompagnée. Par chance elle se trouvait justement à quelques mètres à peine d’une taverne plutôt réputée et pas trop mal fréquentée.

    Elle passa rapidement une main dans ses cheveux, plus par habitude que réellement pour les recoiffer -la légère brise soufflant sur Ikusa n’étant pas suffisante à les envoyer en pagaille- et réajusta légèrement sa tenue. Pour l’occasion elle avait passé un temps fou à se préparer, non pas pour plaire à l’autre nouvellement diplômé qui l’avait invité mais bien pour elle-même. Le défaut d’être dans l’armée c’était bien de devoir porter une armure, alors quand elle pouvait s’en passer elle se faisait plaisir sur les tenues. Ses longs cheveux majoritairement rabattus sur le côté droit étaient agrémentés d’une courte et fine tresse du côté opposé, ses oreilles serties de l’argent de ses bijoux à la fois discrets et suffisamment voyant pour attiser la curiosité des regards attentifs. Quiconque continuerait d’abaisser ses pupilles pour décrire la belle tomberait sur le laçage démarrant de son cou, cachant partiellement son tatouage de Reikoise, pour descendre en direction du fin haut cintré de couleur bleu nuit qu’elle arborait. L’ensemble dévoilant juste assez du décolleté de la jeune femme pour aguicher l’œil en conservant un certain raffinement. Ses omoplates normalement laissées nues par son haut étaient ici recouvertes d’une veste à manche longues, légère et ample, retombant jusqu’en dessous de sa taille. Ses jambes, quant à elles, étaient prises dans un pantalon moulant dans les même ton sombre que le reste de la tenue tandis que ses bottes à talons remontaient jusqu’à ses genoux.

    Satisfaite d’elle-même elle se décida enfin à passer le pas de la porte de la fameuse taverne. Accueillit par les éclats de rire, l’odeur de l’alcool coulant à flot en ce début de soirée et la musique entonnée par les musiciens engagés pour la soirée, elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire ravi. L’endroit à ce juste milieu, si cher à Élyséa, dans son ambiance et sa clientèle entre le raffinement et le peuple ordinaire permettant de s’amuser sans se faire harceler par le premier ivrogne venu. Pas question de soirée mondaine donnant l’impression d’être assis dans une bibliothèque pas plus qu’il n’était question d’accueillir le tout venant au nez rougit par l’alcool depuis le lever du jour et aux mains bien souvent baladeuses. Pour sa part, et sans aller jusqu’à pouvoir être qualifiée d’habituée, ce n’était pas la première fois qu’elle venait et connaissait un peu les lieux. Elle se dirigea rapidement vers le bar afin d’y commander un verre de rouge -voilà qui lui allait on ne peut mieux- et partit s’installer à une table pour deux laissée vide qu’elle avait repérée du coin de l’œil en entrant. Elle allait commencer par se rafraichir la gorge d’un bon verre avant d’aller rejoindre la piste de danse aménagée au centre de l’établissement. Elle nota au passage qu’elle n’était visiblement la seule étudiante à être venue s’amuser ici, quelques visages ça et là lui disant quelque chose. Sûrement les avait-elle déjà croisée dans les couloirs ou à l’entrainement mais aucun ne lui était plus familier que ça à première vue.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 4 Mar - 0:38
    Le garçon était un abruti. Comme la plupart des hommes de toute manière. Mais celui la, c’était quand même le roi des cons. En le regardant avachit dans la ruelle, assommé sèchement, elle se demanda jusqu'à quel point les hommes pouvaient devenir bête pour pouvoir lui toucher le cul. C’était quand même son atout principal et le pauvre n'avait eu aucune chance...mais quand même...

    Elle avait récupéré son identité a peine deux heures plus tot. Zephyr lui avait envoyé un parchemin assez bref pour lui proposer d'aller passer une délicieux soirée au «raisin éploré », un bar qui était visiblement populaire. Elle n'y avait jamais mit les pieds.

    Ne restait plus qu'a trouver le bonhomme. Elle n'avait pas mit une tenue particulièrement féminine. Au contraire. Elle arborait un look un peu garçonne comme elle faisait souvent quand elle sortait incognito. Sauf que cette fois elle ne dissimula pas sa féminité. Elle portait une chemise ouverte sur sa modeste poitrine d'un ou deux boutons, et un pantalon outrageusement moulant soulignant une taille bien moins gentille. Ses cheveux étaient attachés en une tresse qu'elle avait nouée autour de sa tete, et dissimulé avec un béret. Si habituellement on l'a prenait pour un garçon, avec ce pantalon, il n'y avait aucun doute. C’était le but, elle pouvait bien jouer sur ses atouts de temps en temps.

    Elle l'avait abordé dans la rue alors qu'il allait a son rendez vous, et lui avait fait du rentre dedans de façon outrageuse. Il n'avait pas marché, il avait couru, la suivant dans la ruelle en question, ou elle ne lui avait laissé aucune chance. Idiot. Il fallait vraiment apprendre a réfléchir avec sa tête et pas avec son membre. Ils étaient tous pareil.

    Elle n'avait plus qu'a se rendre au café et attendre un peu qu'il se remplisse. Elle espérait que sa « cible » du soir ne soit pas entouré de nouvelles tetes avant qu'elle ne pénétre dans les lieux. Ce n'etait meme pas vraiment une mission. Visiblement, Zephyr faisait attention a étudier toute les nouvelles recrues sortie de l'académie. Elia devait simplement faire connaissance avec celle ci.

    Elle entra a l'intérieur. Il faisait chaud et ca puait l'alcool. Elle n'aimait pas spécialement ça et se forçait simplement quand la situation l'exigeait. Elle ne savait pas encore si ce soir la serait un de ces soirs ou la boisson etait obligatoire.

    Elle repéra aisément celle qu'elle devait rencontrer, et constata avec un sourire que quasiment toute les tables etaient prises. Parfait, elle avait son créneau. Elle alla commander un verre de jus de fruit et laissa une petite piece d'argent au comptoirs. Ainsi, elle aurait libre accès pour la soirée. Elle avait donné bien plus que nécessaire pour faire une tournée générale. Elle prit le verre et fit mine de chercher dans les alentours. Jusqu'a atteindre la table en question.

    - Hum...Pardon, la chaise est libre ?

    Avant même de lui laisser l'occasion de répondre, Elia tomba assise, toute sourire, sans retirer son chapeau. Elle se mit de profil pour appuyer son dos contre le mur et avoir une vision panoramique de la salle. Déja, elle remarquait des regards posés sur elles. Ou plus vraisemblablement sur la jeune femme assise en face d'elle. Sauf si certains l'avaient vu de dos, ca aidait a attirer l'attention.

    - Désolée, je viens rarement dans ce genre d'endroit et j'avais pas envie de m'asseoir toute seule au bar. Je dérange pas j’espère ?

    Elle posa le verre sur la table, s'étira un peu, et tourna le visage vers Elyséa. Elle ne faisait pas très militaire vu comme ça. En revanche, elle etait sacrément mignonne. Elia devait faire attention. Ce genre de fille, ça pouvait vite devenir son point faible.

    - Oh, pardon, je me suis pas présentée. Elia. Et vous ?

    Elle lui tendit la main par dessus la table pour lui sérrer gentiment. Faire en sorte de dicter le rythme des premieres phrases, des premiers échanges. La base.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 6 Mar - 21:50
    Élyséa avait le regard perdu dans le pourpre de son verre qu’elle s’amusait à faire tournoyer du bout de son index lorsqu’elle sentit une présence s’approcher. Elle n’avait qu’à peine goutée son vin pour le moment, toujours occupée à se demander pourquoi on lui avait posé un lapin. Certes, elle ne comptait rien faire de particulier avec le jeune homme dans tous les cas mais son égo était quelque peu piqué. Mais, par chance, on venait d'arriver à sa table. Voilà de quoi penser à autre chose et s’amuser. Elle délaissa son verre et quitta ses pensées pour relever la tête vers la nouvelle venue, lui offrant au passage un franc sourire l’invitant à s’asseoir. Bien qu’elle n’eût pas vraiment l’air d’attendre une quelconque approbation avant de le faire.

    - Elle l’est. J’étais censée être accompagnée mais on dirait bien qu’on m’a posé un lapin donc t’es la bienvenue.

    Profitant qu’Elia s’installe à la table, Élyséa commença à la détailler. Quitte à avoir un peu de compagnie elle espérait bien que celle-ci soit agréable au regard. Elle avait sans nul doute un visage attrayant mais la rousse ne pouvait que déplorer le choix du béret cachant sa chevelure. "Tes cheveux sont un atout indéniables, tu devrais pas les cacher comme ça" eut-elle envie de dire, bien que la conversation n’était clairement pas assez avancée pour se permettre ce genre de remarque. Elles ne s’étaient même pas encore présentées.

    - Élyséa, et tu peux me tutoyer ma belle. Commença-t-elle en offrant sa main en réponse, serrant celle de la brune d’une poigne puissante. Une habitude forgée à l’académie ; pour se faire respecter, plus particulièrement en étant une femme, il valait mieux donner le ton des les salutations. Et un serrage de main ferme servait parfaitement cet intérêt. Mais elle n’était pas à l’académie et relâcha l’emprise exercée par ses doigts dès qu’elle s’en rendit compte. - Désolée, mauvaise habitude.

    D’une main elle rapprocha son tabouret de la table et plongea son regard emplit de curiosité dans celui d’Elia. - T’as bien fait de venir à ma table, le places au bar c’est pour les alcoolo notoires. Et… t’as pas vraiment l’air d’en faire partie ajouta-t-elle en fixant le verre dont n’émanait, curieusement, aucune odeur d’alcool. - T’es pas banale toi pour venir ici sans prendre de bière ou de vin. Si c’est pas l’alcool, dis-moi, qu’est ce qui t’amènes ? La musique ? Le groupe engagé pour la soirée à son public y paraît, j’ai l’impression d’être la seule à pas les connaître.

    Un semi-sourire en coin sur le visage, le buste penchée vers Elia, elle vint attraper -bien plus délicatement cette fois-ci- de sa dextre la main de la jeune femme pour l’inviter à se lever. Elle n’était assise que depuis cinq minutes et Élyséa voulait déjà la faire se relever mais la soirée ne faisait que commencer et il fallait bien s’amuser.

    - Alors, un tour de piste ça te tentes ? On a toute la soirée pour discuter mais les musiciens ont une heure de départ eux, faut profiter ! De sa main libre elle attrapa le béret couvrant la tête d’Elia pour le faire tomber sur la table. - Et fais-moi le plaisir d’enlever ça, c’est impoli de garder ses couvre-chef en intérieur. Et t’as vraiment pas besoin de cacher tes cheveux.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 7 Mar - 21:14
    La Reikoise fut un peu surprise par l'attitude d'Elyséa. Elle s'etait attendue a quelqu'un véritablement sur la défensive, surprise par l'arrivée d'une inconnue, la sommant d'aller ailleurs. Mais ce fut l'inverse qui se produit, au final, et elle donna l'impression de l'avoir attendue depuis le début. Elle lui fit un petit sourire, en serrant la main.

    La poigne était ferme, celle d'une femme d'arme, plus encore, d'une officier. Ca avait beau etre une débutante sans expérience sur le terrain, elle devait avoir le physique de la profession. Elle avait affronté jour après jour des soldats masculins, la regardant sans doute de haut pour la plupart. Elle avait sculpté son corps dans l'effort et la sueur, dans l'optique de ne jamais etre inférieur a aucun de ses homologues. Et elle avait obtenue son diplôme, a la fin. Comme peut de femme pouvait s'en vanter. Elle pouvait en etre fiere.

    - Ma belle ?

    Elle sourit un peu plus. Soit elle commençait directement par les choses sérieuses, ayant envie de s'amuser pour une soirée de célébration, ou bien c'etait simplement sa façon normale de parler. Au moins, elle n'etait pas trop centré sur le rendez-vous manqué, et semblait déjà prete transiger vers une autre direction pour vivre réellement le moment. Alors elle ne mit pas beaucoup de force dans sa propre poigne, mimant la faiblesse féminine la plus classique. Si elle lui répondait du tac au tac, l'autre allait aussitôt tiquer.

    - J'ai pas besoin d'alcool pour m'amuser, c'est un défaut ?

    Elle pouvait boire, mais n'aimait pas ça. Elle avait subit des entraînements pour résister a l'ivresse, mais c’était dans les situations ou elle devait absolument boire plus que de raison. Elle espérait que ce n’était pas une de ces situations précises. Mais pourquoi avait elle pu bien mettre les pieds ici, du coup ? Une raison qui lui donne un peu d'épaisseur dans son personnage qui n’était finalement que son naturel habituel.

    - J'ai vu un rubis par la fenêtre, j'ai voulu voir si c’était un vrai ou un faux.

    Elle loucha sur la chevelure rouge de son interlocutrice, comme pour indiquer ou se trouver le bijou qu'elle avait pu constater. Elle tourna la tete vers les artistes. Elle connaissait de nom, car s'informer etait la base de son métier, mais elle n'avait aucune connaissance supplémentaire que l'officier. Elle haussa donc les épaules.

    - Jamais entendue parler non plus, si ça peut te rassurer.

    Elle loucha un bref instant dans le décolleté qui était honteusement présenté devant ses yeux, et avant qu'elle ai terminée de cligner des yeux, elle sentit une main l’entraîner vers la piste de danser, et son chapeau tomber sur la table. Elle s’était laissé faire, et avait volontairement baissé sa garde afin de ne pas paraître trop sur la défensive a son tour. Elle était bien plus heureuse de la rencontrer que prévue. Ce n’était pas comme ça qu'elle l'avait imaginée.

    - Danser ?

    Et bien soit, puisqu'elle avait envie. Elle ne détacha pas ses cheveux, laissant la longue tresse qui faisait plusieurs fois le tour de sa tête attaché de cette façon, ce serait plus facile de se déplacer ainsi. S'amuser hein. Et bien autant suivre le mouvement et joindre l'utile a l'agréable.

    - Je les cache pas, c'est simplement plus pratique.

    Semi mensonge. Mine de rien, rien qu'en les camouflants, elle s'évitait un bon nombre de tracas avec les reikois aux mains baladeuses. De toute manière elle etait trop rapide pour eux. Elle attrapa la seconde main, de son propre chef cette fois, et tourna sur elle meme en évitant un couple, verre a la main, qui était juste sur leur chemin, et ce, avec agilité. Difficile de totalement cacher qu'elle avait clairement un corps entrainée. Elle se déplaçait avec légéreté. Comme la rousse, en fait.

    - V...tu sors souvent comme ça, le soir ?

    Elle parlait naturellement tout en dansant de plus en plus rapidement, avec l'aisance d'une habituée. Elle lui fit un petit sourire, en la laissant mener comme elle voulait. C'etait elle « l'officier », aprés tout...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Mar - 23:42
    Élyséa, son attention portée à l’égard de sa rencontre du soir, nota avec satisfaction qu’Elia ne semblait pas particulièrement gênée par ses familiarités. Surprise, mais pas gênée. Ce qui était de bon augure pour le reste de la soirée. Lorsqu’elle ne se trouvait pas dans le contexte martial de l’académie, la rousse tenait à ne pas s’encombrer de quelconques sortes de formalités. Plus particulièrement encore lorsqu’elle avait un joli minois sous les yeux. Et visiblement elle non plus n’était pas en reste de compliment bateaux à adresser. Bateaux oui, car c’était loin d’être la première la fois qu’on faisait à la rousse le coup de la comparer à un rubis. Mais ça n’en restait pas moins flatteur pour autant, et toujours plus original que les phrases d’accroches de certains lourdauds de l’empire. Elle lui adressa un franc sourire en guise de réponse à son analogie.

    Se dirigeant vers la piste de danse, main dans la main avec Elia, Élyséa laissa s’échapper un léger sifflement admiratif.

    - Joli jeu de jambes ! Tu m’avais cachée tes talents de danseuses ! Moi qui espérais t’impressionner avec mon déhanché…

    Amusée, elle suivit sa belle à travers la foule, esquivant de quelques pas graciles les badauds aux bras chargés de bières remplies a plus que ras-bord. - Attention à la mousse ! s’écria l’un d’eux d’une voix puissante, forçant la militaire à lâcher les mains d’Elia pour esquisser une pirouette sur le sol rendu glissant par l’écume de houblon répandue à ses pieds. Le danger esquivé et la piste de danse enfin gagnée, Élyséa reprit rapidement le contact physique délaissé, profitant de l’occasion pour aller poser ses doigts fins sur les hanches de sa partenaire, lui offrant son visage le plus charmeur au passage. Elia semblait vouloir laisser la rousse guider leurs mouvements alors cette dernière ne se fit pas prier. Bien qu’elle ne soit pas particulièrement experte danseuse, elle n’en était pas à sa première soirée et se savait agile. Il n’y avait nul doute pour quiconque lui prêtant attention plus de dix secondes sur la piste qu’elle savait parfaitement comment bouger son corps au rythme de la musique.

    - A ton avis ? Boire, danser… Tout ça c’est bien mon truc ! Enfin quand j’ai le temps en tout cas. Mais clairement j’aime ce genre de soirée, surtout qu’on y fait parfois des rencontres on ne peut plus intéressantes.

    Un large sourire sur les lèvres, elle délaissa à nouveau le contact avec Elia pour montrer ce qu’elle savait faire en solo tandis que le tempo musical s’accélérait. C’était là un petit jeu qu’elle aimait bien : alterner entre danse rapprochée et plus éloignée pour faire espérer son ou sa partenaire sans trop en donner de suite. C’était également un bon moyen de jauger l’autre pour voir s’il était réceptif ou non aux avances. Elle s’amusa donc ainsi, tantôt n’effleurant Elia que du bout des doigts, la fois d’après guidant ses pas d’une étreinte plus familière, chaque fois s’échappant aussi vite qu’elle était venue. Le tout au rythme variable des musiciens bien décider à chauffer la piste de leur meilleure prestation. Si Élyséa ne connaissait pas le groupe jusque-là, elle nota bien que les éloges qu’elle avait entendu ces derniers jours à leurs sujet dans les couloirs de l’académie étaient fondés.

    Après quelques minutes à peine de danse endiablée, la rousse senti que de nombreux regards s’étaient tournés vers le duo féminin et qu’un cercle leur offrant plus d’espace s’était formé autour d’elles. La jeune officier s’amusait pleinement et avait désormais complètement oubliée le rendez-vous initialement prévu, d’autant que sa partenaire avec clairement du répondant en matière de shuffle, weave et autres entrechats.

    Ce n’est qu’après de longues minutes de la chorégraphie improvisée des deux femmes qu’Élyséa se décida a regagner leur table, enjoignant Elia à l’attirant à elle d’une main.

    - On s’est bien amusée je crois, on retourne à notre table maintenant ?

    Sans vraiment attendre de confirmation elle se saisit de sa senestre et la traîna jusqu’à leurs places laissées vacantes. La rousse profita de l’accalmie pour replacer ses mèches de cheveux décoiffée par l’agitation précédente avant de reporter son attention vers Elia.

    - Je crois qu’on a légèrement attirées les regards ma jolie fit-elle après un bref clin d’œil adressé à sa partenaire, en désignant le petit groupe peu discret attablé non loin d’elles.

    - Tu m’as dit que tu te demandais si j’étais un vrai ou un faux rubis tout à l’heure non ? Alors, t’es fixée maintenant ? Les faux sont plus ternes y parait ; j’espère avoir assez brillée à tes yeux pour pas me faire reléguer au rang de vulgaire grenat. S’amusant d’elle-même, elle s’interrompit pour faire signe à une serveuse non loin de lui ramener un nouveau verre. Danser lui avait donné aussi soif que chaud et elle avait bien besoin de quelques de chose de frais pour se rafraichir le gosier. - Tu veux quelques choses ? s’enquit-elle auprès d’Elia juste avant de laisser la serveuse repartir.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 25 Mar - 13:05
    La danse etait venue de façon impromptue, mais dans une soirée, c’était plutôt logique qu'on finisse par arriver sur ce terrain. Peut etre juste pas aussi vite. Elle avait suivi le mouvement, évitant de justesse, en apparence, les autres personnes présentes, et constatant qu'elle parvenait également de son coté a évaluer les risques de façon correcte. Elle la jaugeait du coin de l'oeil, alors que la rousse semblait plongée dans un jeu de séduction qu'Elia n'avait clairement pas prévue.

    Elle se demanda si elle faisait ça avec n'importe qui ou si c’était seulement dans l'excitation du moment. Ce n'etait clairement pas désagréable, et elle avait son charme, mais l'espionne etait trop focus sur son objectif pour en ressortir.

    Quand elle lui répondit sur son « truc », elle sourit de façon honnête, clairement convaincue que c’était bel et bien son genre de faire ça. Elle avait le regard de la jeune femme fetarde, et si Elia ne connaissait pas trop le genre des étudiants de l'université, elle avait supposé qu'en sortant de la, la discipline, la rigueur, le contrôle de soi etait automatique. Visiblement elle avait tord, et il y avait toute sorte de personne qui sortait de cette école.

    Elle ne se calma pas sur la piste de danse, au contraire. Elle etait pleine d'entrain, de joie de vivre. Elle avait clairement envie de s'amuser. C'etait peut etre justement a cause de l'école. Trop de discipline, de pression, l'avait poussé a se relâcher comme elle pouvait en dehors. Elle répondit a la danse assez adroitement, sans forcément se révéler au maximum. Il y avait énormément de regards sur elles, déjà, alors elle préférait ne pas attirer l'attention plus que de raison.

    - Oui, j'ai un peu chaud.

    Elle accepta la proposition de battre en retraite. La table avait les bras grands ouverts pour retourner s'asseoir, et elles furent heureuses de tomber sur leur chaise respective. Elia attrapa son verre d'eau toujours présent sur la table, et le visage de trois grands traits.

    - Pfiou. Ca fait du bien.

    Elle lui fit un sourire en procédant a se lier les cheveux a nouveaux, et renfila son beret. A défaut de calmer les regards sur elles, les nouveaux venus seraient peut etre moins observateur de leur personne. Ces regards de prédateurs etaient ignobles, et pour le coup, le regard qu'elle lança a l'assemblée n'avait rien de forcés. Elle ne pouvait pas feindre cette émotion la.

    - Je sais pas trop. Le rubis aime souvent la compagnie, dans un collier. Alors que toi, tu sembles bien te débrouiller toute seule.

    La serveuse approcha sur un appel lancé par l'officier, et s'approcha, toute souriante, clairement ravie de la soirée, et surtout, du chiffre d'affaire qui allait en découler. Elle aurait peut etre le droit a une petite prime. Autant pousser a la consommation. Elysea fit sa commande, et Elia leva un sourcil. Boire de l'alcool n'etait pas trop a son goût et elle etait en mission. Il n'y avait rien l'y obligeant pour sa bonne conduite.

    - Un jus de fruit s'il vous plait.

    Un peu déçue, la femme au plateau s'éloigna avec les commandes. Forcément, c'etait moins couteux que de la liqueur. Alors que des vas et viens battaient leurs flancs, elle avait les yeux uniquement posé sur elle.

    - Tu fais ça souvent ? La fête comme ça, je veux dire. Tu as l'air habituée.

    Elle n'avait pas eu trop d'informations sur elle, et elle avait le soupçon que c’était voulu par Zephyr. Encore un test pour voir ce dont elle était capable, probablement. Elle n'avait que son nom, son activité principale, et ses derniers déplacements. C’était un peu prêt tout. Juste de quoi avoir retracé ce fameux rendez vous qu'elle semblait avoir bien vite oublié. Dommage pour le gars qui devait toujours dormir dans la rue.

    - Tu as l'air super tonique en tout cas. Tu t'entraines pour ça ? Tu fais quoi d'ailleurs, dans la vie ? Une fille toute seule dans un endroit comme ça, tu dois avoir confiance en toi.

    Il y avait tellement de prédateurs, rien que dans l'endroit ou elles etaient actuellement, qu'elle n'aurait pas eu longtemps a attendre pour que quelqu'un vienne prendre la place qu'elle tenait désormais. Quand a elle, elle avait déjà son background de prêt, si l'autre lui renvoyait la question. Au cas ou. Elle avait fait en sorte de ne pas danser trop vivement pour eviter que sa musculature soit trop visible, mais on ne savait jamais, avec ces officiers entrainés...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 11 Avr - 21:15
    - Mmh, tu marques un point. Enfin, j’aime un peu de compagnie mais je tiens à mon indépendance j’avoue.

    Elle n’avait pas vraiment eu d’autres choix que de devenir indépendante en intégrant jeune le cursus militaire loin de sa famille et ce trait de caractère ne risquait pas de changer de sitôt.

    - Et une bière pour moi je vous prie, bien fraiche.

    Elle délaissa la serveuse pour se consacrer à Elia et laissa s’échapper de ses chaires rosées un rire franc. Si elle avait confiance en elle ? Bien sûr qu’elle avait confiance en elle, peut-être même un peu trop à vrai dire. Mais ça elle n’allait certainement pas l’admettre facilement et encore moins devant quelqu’un qu’elle venait de rencontrer.

    - Hahaha ! Bien sûr que j’ai confiance, et je souhaite bien du courage à celui qui voudra s’en prendre à la pauvre jeune fille sans défense que je suis ! Il risque d’être surpris… conclut-elle avec un sourire presque carnassier après son petit sarcasme.

    - En fait je sors de l’académie Drakstrang, je viens tout juste d’être diplômée. Donc bon, je m’en fait pas trop pour ma sécurité je t’avoue. Il faudra un peu plus que quelques piliers de comptoirs pour m’impressionner.

    Son visage souriant trahissait clairement sa confiance en elle et la grande fierté qu’elle tirait des années passées à s’entraîner pour obtenir ce fameux diplôme.

    - Du coup t’as compris je m’entraîne pas vraiment pour danser mais je m’entraîne oui, plus souvent que tu dois l’imaginer en me voyant m’amuser au bar. Mais faut bien décompresser tu ne crois pas ?  Oh et du coup pour te répondre : je sais pas si on peut vraiment dire que je viens "souvent", c’est un peu exagéré, mais au moins régulièrement en tout cas. L’académie impose un sacré rythme alors j’ai clairement ni le temps ni l’énergie pour venir à ce genre de soirée aussi souvent que je voudrai. Mais de temps en temps ça fait du bien de se lâcher.

    Elle joignit ses mains -doigts entrelacés, coudes appuyés- et vint y reposer son menton, toujours le sourire aux lèvres et le regard fixé sur Elia.

    - Enfin bref, assez parlé de moi. Tu t’es plus que bien défendue sur la piste de danse toi aussi alors à moi de te retourner la question : tu fais quoi dans la vie ? L’armée aussi ? C’est plus courant ici alors je prends pas trop de risques en tablant là-dessus j’avoue.

    La serveuse qui avait quittée leur table quelques instants plus tôt ne tarda pas à refaire son apparition déposant succinctement le verre de jus de fruits et la chope moussante avant d’aller servir les autres tables alentours. Élyséa en prit sans attendre quelques gorgées bien mérités histoire d’enfin se rafraichir le gosier.

    - La bière après le vin c’est une mauvaise idée mais tant pis, je ferai avec le mal de crâne demain, j’avais besoin d’un truc frais ! Pas mauvaise en tout cas. Elle pencha légèrement sa chope en direction d’Elia. - Je te proposerai bien de gouter mais j’imagine que ça t’intéresse pas si ?

    Elle reprit une petite gorgée avant de lâcher la hanse de bois qu’elle tenait au creux de sa main.

    - Au fait je disais tout à l’heure que je m’entraînais pas à danser, et c’est vrai, mais y parait que la combat et la danse sont parfois plus proche l’un de l’autre qu’on le pense. Si c’est vrai les meilleurs danseurs viennent sûrement du Reike. En fait le meilleur danseur ça doit même être l’empereur avec cette logique mais j’ai du mal à l’imaginer sur la piste… Qu’est-ce que t’en penses toi, tu crois que ça lui arrive de s’amuser comme nous ?

    En public ça ne risquait pas, mais en privé, seul au palais avec l’impératrice… personne ne savait vraiment à quoi ressemblait la vie du couple royal dans leur intimité après tout. Une bonne partie les voyant presque comme des dieux vivants alors ceux là ne risquaient pas de se poser ce genre de questions mais pour Élyséa, malgré tout le respect qu’elle avait pour eux, l’empereur et l’impératrice restaient normaux. Alors elle ne pouvait s’empêcher d’être curieuse.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 16 Avr - 5:00
    Alors qu'elle finissait sa commande, Elia la regardait sans totalement la fixer, un peu surprise de cette maniere qu'elle avait de parler ouvertement de ce qu'elle faisait dans la vie. Elle venait de lui faire son pedigree sans aucune once de crainte ou de couvert. Mais en même temps, elle etait chez elle, dans sa ville. Elle était officier, si bien qu'elle était dans les dix pour cent des personnes les plus importantes de la capitale, rien que par le diplôme qu'elle avait obtenue. Avec du travail et de l’obéissance, elle pourrait sans doute grimper et atteindre les cinq pour cent, peut être plus encore. Elle avait déjà une place toute chaude pour passer sa vie, du moment qu'elle ne finissait pas embrochée au bout d'une épée.

    - Militaire, moi ? Qu'est ce qui te fais dire ça ?

    Elle avait raison sur un point, c’était quelque chose d'habituel. En même temps, si on avait pas trop peur de l’entraînement, de la hiérarchie et de donner sa vie pour l'empire, alors il n'y avait pas meilleur voie pour gagner de l'argent et se faire une vie agréable une fois la retraite arrivée. Ou alors peut etre qu'elle avait dit ça après un coup d’œil aiguisé sur sa façon de danser. Avait elle analysé son corps, comme Elia le faisait naturellement ? Sur ce point la, cette dernière était sûrement un peu plus attentive. C’était quasiment maladif, a ce stade.

    - Je m'entraine un peu physiquement, rien de plus. Dans ce desert, quand on est une femme, c'est important de pouvoir courir vite. C'est le minimum nan ?

    Les boissons furent bientôt la. Ça allait vite finalement. A cause du monde, ils n'avaient pas le temps de faire patienter ceux qui etaient la depuis déjà un moment. La rousse semblait contente de boire de l'alcool et proposa une gorgée a Elia qui leva la main en signe d'excuse. Elle n'allait clairement pas boire un soir de travail. Oui, c’était une mission, il valait mieux ne pas oublier.

    - Quand a ce que je fais...Je vend des livres. Et j'en achète. Je suis aussi preteuse sur gage a mes temps perdue. Je vais ici et la dans le pays. Bref, je vagabonde un peu et je me débrouille pour ne pas mourir de faim.

    Elle revoyait la danse en question, en la regardant boire et prit elle meme une gorgée de jus d'orange, aprés avoir renifler discretement le breuvage par excés de précaution. Le goût etait assez concentré, frais, parfait pour se mettre a l'endroit et...

    - Hein ?

    Elle s’était perdue dans ses pensées un bref instant, assez pour ne plus etre totalement certaine d'avoir bien entendue la question qu'elle venait de lui poser. Est ce que l'empereur dansait bien ? C’était ça la question ?

    - P...pas trop non, ahah.

    Etait elle tombée sur une de ces fanatiques du couple imperial ? Voila qu'elle parlait de Tensai. Beurk. Elle venait d'imaginer l'empereur en train de danser, et c'etait pas loin de lui filer la nausée. Alors que l'impératrice...hum...elle aurait bien fait une valse avec elle. Juste pour pouvoir voir dans le creux de son regard et... ! La mission, la mission, la mission !

    - Je ne suis pas une experte en la matière, je peux pas trop te répondre. Mais si tu me le dis, tu dois avoir raison. Toi, tu sais te battre, nan ?

    Elle reprit une gorgée. Certaine danse pouvait tuer, mais tout ce qui existait pour tuer n’étaient pas forcément des danses. C’était la simple différence. Elle était plutôt dans une idée de danse de son coté, et c'etait peut etre en cela que la rousse avait aussitôt pensée qu'Elia etait une combattante. Une militaire. Et a raison. Petite gorgée et elle reprit :

    - ...Et du coup...pourquoi tu es rentrée dans l'armée alors ? Une raison particuliere ? Familiale, personnelle ?

    Si elle pouvait mieux la comprendre, elle aurait de meilleures chances de pouvoir établir un compte rendu utile pour Zephyr. Mais si elle commençait par évoquer que la fille aimait le couple imperial, alors forcément, ca allait directement lui faire une bonne pub.

    - Et d'ailleurs, tu viens d'Ikusa ? Ou bien tu es venue d'ailleurs exprés pour l'académie ? Je suis curieuse de savoir comment une fille jolie comme toi décide de devenir officier de l'armée.

    Elle lui fit un petit sourire charmeur, en relachant légérement sa magie de séduction, juste assez pour qu'on la trouve encore plus jolie que d'habitude...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 4 Mai - 10:55
    - Simple supposition avait-elle rétorquée. La majorité des connaissances d’Élyséa avaient de près ou de loin un rapport avec l’armée et de manière générale la ville entière était bondé de soldats plus ou moins bien gradés en tous genre.  Mais visiblement la rousse avait ratée son pari. Elia était donc une espèce de marchande itinérante. Pour Élyséa qui n’avait pas vraiment le temps de voyager ce genre de vie semblait avoir des avantages certains même si, d’après la principale concernée, elle ne semblait pas rouler sur l’or. C’était clairement le gros point négatif par rapport à la vie rangée au service de l’armée reikoise. Quant aux livres, les derniers passés entre les doigts fins de la belle officier concernaient la stratégie martiale ou les titans ; il y avait assez peu de chance que ce soit là le genre de bouquins vendus par la jeune femme.

    La gradée éclata tout bonnement de rire face à la réaction d’Elia vis-à-vis de sa question sur le couple royal et plus particulièrement l’empereur. C’était exactement le genre de tête qu’elle avait espéré susciter en en posant ce genre de question idiote. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi tant de monde était aussi formel dès qu’il s’agissait du couple royal mais elle ne se laissait jamais de voir ce genre de visages confus et gêné dès qu’elle y faisait allusion dans des situation plus ordinaires et comiques qu’à l’accoutumée.

    - Aaah… Désolée ma belle mais ta tête dès que j’ai commencée à parler de l’empereur… c’est quelque chose ! Une pointe de moquerie mais un sourire bienveillant affiché sur le visage, Élyséa n’élabora pas plus sur le sujet.

    - Bien sur que je sais me battre ! T’imagines si c’était pas le cas après être passée à l’académie ? Je crois que mes profs me tueraient, je serai la honte de l’établissement ! Et disons que je suis rentrée dans l’armée d’un commun accord avec mes parents. A vrai dire c’est eux qui m’y ont envoyée mais finalement je m’y suis retrouvée donc j’ai persévéré là-dedans, ça m’allait bien tout compte fait.

    Sa réponse manquait bien évidemment de détails mais elle en avait suffisamment dit pour ne pas donner l’impression de répondre à côté, et suffisamment peu pour ne tout révéler de sa vie à quelqu’un qu’elle ne connaissait que depuis quelques heures. Elia était charmante et le courant semblait passer, sans compter qu’Élyséa n’était forcément du genre à jouer les grandes mystérieuses gardant tous les détails de sa vie pour elle mais il y avait tout de même certains sujet qu’elle préférait ne pas évoquer.

    - Techniquement je suis née dans le désert. Je sais, je sais, c’est dur à croire en me voyant. Mais du coup non je viens pas d’Ikusa, j’ai même vécu des années à Kyouji entre le déset et ici. Et l’armée à pleins d’avantages tu sais, à commencer par le salaire. Si la jolie jeune fille veut se payer des tenues à sa hauteur, prendre soin d’elle ou s’amuser dans des soirées comme celles-là il faut bien de l’argent non ? Elle lui fit un petit clin d’œil avant de poursuivre. - Et comme je t’ai dit, j’aime ce monde-là. Je saurai pas vraiment te l’expliquer mais l’entrainements et ce qui en découle ça me plait, ça vide la tête et ça donne confiance en soi. Et puis, comme beaucoup je crois, je pense qu’on peut se passer des titans. Ça peut paraitre idiot mais j’espère bien en affronter ! Mais pour ça je peux bien continuer d’entraîner ma maitrise des lames…

    Dit comme ça et au vu de son enthousiasme on aurait pu croire une gamine en quête d’héroïsme après s’être fait lire un conte pour enfants par ses parents, mais en réalité l’officier était bien plus terre à terre que cela. Cette pointe réalisme se faisant sentir dans ses derniers mots. Elle mesurait bien l’ampleur de la tâche et la dangerosité de l’entreprise, elle savait parfaitement qu’elle n’était pas de tailles pour ses rêves à l’heure actuelle. Mais elle avait confiance, à force d’entrainement elle s’en rapprocherai petit à petit.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 7 Mai - 6:43
    Elle cligna des yeux, un peu prise de court. Bon, au moins, elle n'avait pas eu l'air de croire que c'etait pas dégout qu'elle avait eu cette expression. C'est sur que déjà que les soldats voyaient peu voir pas du tout leur chef, des civils n'avaient cette occasion que une ou deux fois dans une vie. Penser qu'elle était intimidée, voir même choquée par cette façon de parler du chef suprême, c’était plutôt logique.

    - Hum ? Oh oui je...j'ai du mal a imaginer exactement l'Empereur...alors ce qu'il fait dans sa piaule...

    Et a vrai dire, elle n'avait surtout pas envie de savoir. Vraiment pas. Elle écouta plutôt la suite, ce qu'elle disait sur sa vie, sur d’où elle venait, sur pourquoi elle aimait. Et elle pouvait le comprendre, notamment sur la partie de l’entraînement. Ca lui faisait la même chose. Le matin, quand l'heure était venue de s'habiller pour aller transpirer, c'est la qu'elle se sentait le mieux. Pas dans ce genre de bar ou les regards étaient la comme pour la dévorer.

    - Tu dois etre hyper forte du coup. Tu crois que tu pourrais gagner contre moi ?

    Elle eu un sourire un peu amusé. Elle disait une phrase sérieuse a une personne qui devait la prendre pour une totale civile. Enfin, elle avait montré un peu d'agilité sur la piste, et rien de plus. Mais elle la fixait avec un air très légèrement moqueur, qui pourrait peut etre l'agacée, ou bien la faire rire. Sa main se serra un peu autour de son verre.

    - Naaaah, tu me casserais la tronche, j'aimerais pas ça du tout !

    La partie sur les titans l'avait laissé un peu circonspecte et elle préféra ne pas trop élaborer la dessus. Est ce qu'elle se rendait juste compte de ce dont elle parlait ? Pas simplement un combat contre quelqu'un de fort. Ça c’était compréhensible. Non, elle parlait carrément d'aller affronter une entité quasiment surnaturelle, contre laquelle toute les armées de l'empire avait du faire coalition pendant plusieurs années. Non, c'etait purement du suicide.

    - Mais avant de parler de combattre des monstres, tu devrais commencer par finir ton verre.

    Elle tourna la tête. Dehors le soleil était tombé, et la plupart des gens qui avaient été la a l'arrivée de l'espionne était désormais parti, pour laisser place a une population beaucoup plus turbulantes et alcoolisés. Une partie du monde qu'elle aimait beaucoup moins. Déja qu'elle buvait peu, alors traîner avec des gens sous substance, ce n'etait pas trop agréable.

    - J'ai hyper faim, tu veux bouger pour aller manger un truc, quelque part ?

    En fait elle ne savait pas trop quoi apprendre de plus. Elle avait l'air motivée, loyale. Un brin moqueuse mais Elia n'allait pas lui reprocher ça. Peut être qu'elle devait l'attaquer par surprise et voir sa réaction ? Elle n'avait jamais fait de test comme ça, et elle avait le sentiment que c'etait peut etre elle un test pour elle même, de la part de Zephyr. Voir comment elle etait capable d'évaluer des gens sous ses ordres. Il était chiant.

    - Enfin, je m'impose comme ça, mais tu as ptet des trucs de prévu, des gens a retrouver ? Entre officier vous devez vous faire des soirées fréquemment, pour vous relaxer ?

    Ils avaient, de son point de vu, plutot interet a montrer l'exemple a la population. Si les officiers ne respectaient pas la loi, qui le ferait ? C’était aussi pour ça qu'Elia faisait attention a ce qu'elle buvait, notamment. Ils étaient les garants de la paix et de l'ordre, a tous les étages.

    - Mais sinon j'ai pas mal de temps devant moi. Je travail pas demain.

    Oh que non, demain, repos. Elle allait faire une bonne grasse mat.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 15 Juin - 21:53
    - Tu veux essayer ? Je ferai attention à pas trop abîmer ton joli minois, promis.

    Évidemment Élyséa ne comptait pas réellement se battre avec Elia mais on pouvait lire sur son visage qu'elle n'avait la moindre once de doute quant à l'issue de l'éventuelle rixe. Une élève fraîchement sortie de Drakstrang n'allait pas perdre face à une simple civile, même avec quelques verres dans le nez.

    - Ahah ! C'est possible oui. Mais même si t'avais été de l'armée je t'aurais dit pouvoir gagner, j'ai confiance en moi. Ajoute-t-elle avec un sourire presque carnassier sur les lèvres.

    Elle n'était plus à Drakstrang, elle n'avait pas de supérieurs aux alentours pour la surveiller et juger son arrogance et son excès de confiance alors à quoi bon se cacher ? Ça faisait lui faisait du bien de pouvoir être pleinement elle-même de temps en temps.


    - Tu ne bois pas mais tu m'incites à descendre mon verre plus vite ? C'est pas très sympa ça ma jolie.

    Malgré tout Elia avait raison, à force de parler la rousse n'avait beaucoup eu le temps de descendre son verre, une erreur bien vite corrigée.


    - Ça dépend, tu m'invites ? J'rigoles, j'ai de quoi payer ma part t'inquiètes pas. J'ai rien de prévu, allons manger un bout, ça nous fera prendre un peu l'air au passage. Et je sais pas pour les autres mais je sors pas tellement aves autres officiers je t’avoue. J’ai pas plus d’affinités que ça avec eux et une bonne partie a un peu de mal à accepter qu’une jolie rousse puisse leur tenir tête lame en main si tu vois ce que je veux dire.

    A vrai dire elle avait des choses à faire le lendemain mais elle pouvait encore s'autoriser à profiter de la soirée, ce n'était pas comme si elle avait l'occasion de le faire tous les jours et tout se passait bien jusque-là donc elle n'avait aucune envie d'écourter les choses.

    Elle sortit donc de l'établissement en compagnie d'Elia, reprit ses affaires, pour poursuivre ailleurs leur soirée. Le jour s'était déjà couché et les rues étaient baignées de la lueur bleutée de la lune, le tour offrant à la cité impériale une atmosphère assez paisible.


    - Jolie soirée ! Commenta-t-elle avant de se retourner vers sa compagnie. - Alors, tu as une adresse en tête pour la suite ? Je te laisse décider, je suis pas difficile. Tant que y a à manger, tout me va !
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 20 Juin - 0:25
    Une chose était relativement évidente désormais, c'etait que dire qu'elle n'avait pas froid aux yeux etait un euphémisme. Elle débordait de confiance, sans doute presque trop. Dans un sens, elle ne pouvait pas trop lui en vouloir. Elle ne savait pas si c'etait un phénoméne reikois, ou simplement de jeune femme un peu tete brulée comme elles deux. Mais dans l'absolu, Elia connaissait parfaitement ses limites, et s'etait prit des raclées plus de fois qu'elle ne pouvait s'en souvenir, par les différents professeurs particulier qu'elle avait eu. Elle n'etait pas certain que c’était le cas de la rousse.

    - C'est cool d'avoir confiance, mais fais quand même attention a pas te brûler. Parfois, il faut savoir reculer pour éviter de se faire sauter la tronche.

    Comme cette fois ou elle avait littéralement failli y passer quand sa mere l'avait suspendu dans le vide après l'avoir passé a tabac, et qu'Elia, a peine consciente, lui avait dit qu'elle n’était pas capable de la lâchée. Et bien heureusement qu'elle avait l'habitude d'agir sous le coup de l'adrénaline, parce que visiblement, sa mère était tout a fait « cap ». Elle lui en avait voulu un moment, mais avait compris un peu plus tard qu'elle n’était pas dans une profession toute rose.

    - Alors allons y. Je connais pas super bien la ville mais on va trouver un truc.

    Pas un mensonge, elle n'avait vraiment pas d'énormes connaissances de la ville. Elle venait a peine de sortir au grand air, et avait a peine eu une petite mission en Republique. Elle avait très longtemps été coincée dans sa tour, a ne pas sortir. Encore plus pendant la guerre. Mais c'etait de l'histoire ancienne. Elle entama la marche dans la rue, alors que la nuit etait tombée et que la rousse alimentait la conversation.

    - J'ai bien un endroit en tete, mais y'a un bordel juste a coté, je sais pas si ca te tente, certaine personne n'aime pas passer devant ce genre de lieu.

    C’était bien joué de sa part. Elle avait pouvoir voir si meme une fille comme elle avait des penchants pour la bonne chair. Dans tous les sens du terme. Et en sachant que désormais, aussi bien le bordel et que le restaurant en question lui appartenait, elle serait en terrain conquis. A cette idée, que tout ça était désormais en sa possession, elle en eu presque la tête qui tourne. Sa mere lui manquait.

    - Et donc, tu es militaire, passe ta vie avec des militaires, mais ne sort pas avec eux. Tu as l'air célibataire, tu te retrouve en soirée toute seule avec une inconnue. Ça va ptet pas etre mal vu par tes supérieurs.

    En plus, il y en avait un juste la. Enfin, sur le papier Elia était une civile, mais dans la hiérarchie Reikoise, si il y avait une catastrophe le lendemain, elle aurait sans doute pu donner des ordres a des officiers de base. Quoi que ce n’était clairement pas son truc. Elle etait bien meilleure en solo. Comment partir par les toits ou dans les ombres si les trois quart n'etaient pas capable de la suivre ?

    - Tu vas avoir ta propre unité alors ? C'est quand meme la classe. C'est difficile l'académie ? Physiquement et en terme d'étude ?

    Elle aurait reussit sans doute les doigts dans le nez. Magic serait bien plus difficile dans la mesure ou elle n'utilisait de base pas vraiment la magie. Mais maintenant elle avait des capacités pour la foudre, grace a Neera. Un peu d’entraînement et ce serait vraiment pas mal en terme de niveau, sa professeur serait fiere d'elle !

    Elles arrivèrent a proximité de l'entrée est du dome. Un coté ou le dit dome n'avait aucune apparence et ou personne ne savait vraiment qu'il etait en fait la, la demeure du feu du Reike, désormais disparut, et appartenant maintenant a sa fille unique. Le restaurant en question etait plutot bon marché, bon mais pas hors de prix, et assez bien fréquenté tout de meme. Elia désigna l'enseigne.

    - Ca te va ici ?
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum