DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Destra

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] RV9zEr1
    Gazette des cendres
    Automne 2023
    Lire le journal
    #4
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Poussière Divine - Groupe 1 & 2
    Derniers sujets
    Fondations d'un édificeAujourd'hui à 10:58Pancrace Dosian
    La Griffe du DragonAujourd'hui à 10:17Ayshara Ryssen
    [Event Noël]Lettre d'une belle poiscaille. Aujourd'hui à 9:36Le Père Sekai
    Validation de Noël 2023Aujourd'hui à 9:11Leif Brynjolf
    [Event Noël]Essai de lettre, MyriemAujourd'hui à 8:32Le Père Sekai
    [Event] La marche du Vent d'AcierAujourd'hui à 7:48Stadzank
    Silence, Démon de la Mort [Terminé]Aujourd'hui à 6:04Mélantha (Eris)
    Un terrible intrus au laboratoire - Klak KlakAujourd'hui à 5:44Mélantha (Eris)
    Des fleurs rouges sur un tapis blanc. [Mélantha]Aujourd'hui à 4:47Mélantha (Eris)
    Aller en bas
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Broken Goat
    Broken Goat
    Messages : 88
    crédits : 3658

    Info personnage
    Race: Hybride Humain-Cobe (antilope)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1713-broken-goat-esclave-a-vendre-termine#14126https://www.rp-cendres.com/t1736-liens-d-un-esclavehttps://www.rp-cendres.com/t1737-reprendre-en-main-son-destin-broken-goat
  • Mer 17 Mai - 21:50
    En route pour Kyouji !
    Il y a du monde dans ce désert !


    Les trois esclaves parlaient encore de l’oryx au caractère de cochon qu’ils avaient croisé sur la route. Et encore, ils s’en sortaient bien avec cette bestiole. C’était toujours moins pire que des esclavagistes ou des monstres plus intimidants. Le désert était définitivement un endroit peu engageant. Ce n’était pas pour rien que Broken Goat et Turu en particulier, avaient rejoint Kyouji. Son climat était bien plus clément. Puis moins de risques de se faire manger par une quelconque bestiole. Les antilopes étaient des espèces-proies et rester à distance des prédateurs était le mieux. Même si la plupart d’entre eux ne tuaient uniquement quand ils avaient faim ou pour se défendre. Ils étaient conscients que la quantité de proies n’était pas illimitée et surtout chasser demandait de l’énergie et se révélait potentiellement dangereux.

    La nouvelle arrivante arriva d’un pas tranquille vers le trio qui la regardait d’un air méfiant. Ce n’était pas contre-elle, mais les esclavagistes et certains caravaniers opportunistes pour qui tout moyen d’obtenir des esclaves était bon, rendaient le désert pas si vide. Et ce n’était pas une bonne chose pour le coup. Selon Broken Goat, plutôt croiser cent oryx un peu trop territoriaux que de voir un seul de ces déchets qu’étaient les esclavagistes.
    L’inconnue salua le trio qui continuait à l’observer d’un air nerveux. Broken Goat avait encore la cuillère dans la marmite, il cessait de touiller le contenu de celle-ci. Cependant, il n’avait pas senti d’autres odeurs que celle de la personne qui les approchait. Donc elle était seule, c’était un bon signe. Ce qui n’empêchait pas les trois anciens esclaves de rester méfiants. Turu n’avait pas encore mis la main sur sa sarbacane, mais elle était à sa portée afin qu’il puisse attaquer rapidement. Les fléchettes empoisonnées avaient ça de merveilleux qu’elles permettaient de terrasser un être plus grand que l’utilisateur de ce genre d’arme.

    Quand leur interlocutrice ouvrit de nouveau la bouche pour leur demander à manger. Aussitôt Turu et Bakt se tournèrent vers Broken Goat. Ce dernier baissa les oreilles et soupira. Il avait commencé à prendre des cours de diction avec un des agents de l’Oreille, mais il y avait encore énormément de travail. Mais visiblement, il n’était pas le seul à avoir besoin de cours du genre. Quand les autres agents venaient lui rendre visite, ils avaient souvent des tenues qui se fondaient au mieux avec la population locale. La dernière fois, celui qu’il avait rencontré portait une tenue de pêcheur avec une tunique un peu passée bon-marché et un pagne. Il avait appris que Zephyr l’avait mis sous surveillance avant de le contacter pour la première fois. Broken avait beau être une créature prudente, il n’avait pas vraiment remarqué quoique ce soit.

    Broken Goat avait l’impression que la personne qui se trouvait devant lui avait encore moins de culture que lui. Elle parlait de plantes écrasées, elle ne nommait pas les ingrédients en particulier. Lui savait au moins les reconnaître et les nommer, enfin pas tous.

    Finalement, ce fut Bakt qui ouvrit la conversation. Et ce n’était pas une mauvaise chose, l’homme étant clairement le plus cultivé et diplomate du groupe.


    - Bien le bonsoir, veuillez nous excuser pour cet accueil un peu froid, mais vous savez, le désert n’est pas forcément un endroit des plus sûrs…

    Les trois esclaves étaient également conscients qu’il ne fallait pas sous-estimer un individu isolé. Certains avaient des pouvoirs et des compétences en combat leur permettant de se défaire avec une aisance insolente d’un groupe entier. Et les gens qui faisaient ça juste pour s’amuser, malheureusement, ça existait. Ils invitèrent tout de même la nouvelle arrivante à se joindre à leur repas. Après tout autant commencer quelque part. Le partage était également un moyen d’éviter les conflits. Ils avaient beau être Reikois, ils n’étaient pas de ceux qui se complaisaient dans une doctrine guerrière.

    Bakt continua de s’adresser à leur invitée surprise, tout en gardant un ton poli et un langage assez construit comparé aux deux autres. Même si Turu avait un vocabulaire plus fourni que Broken Goat.


    - J’espère que vous ne nous tiendrez pas rigueur de l’absence de viande dans ce modeste repas. Disons… qu’on est plutôt végétariens et la viande n’est pas donnée.

    En revanche, le poisson était un peu plus présent dans les repas. En même temps, ils vivaient dans un quartier de pêcheurs. Mais celui-ci était d’avantage destiné à Bakt. Même si les deux ruminants en consommaient occasionnellement, ils n’en avaient pas autant besoin qu’un humain.

    Broken Goat versa une louche de légumineuses bouillies aux herbes dans un petit bol en métal et le tendit à leur hôte avant de servir ses camarades et se servir lui-même.


    - Bon appétit !

    Puis le silence revint alors que les cuillères plongeaient déjà dans les bols. Pour Broken Goat, ce n’était pas son meilleur plat, mais ça faisait le travail convenablement. En tout cas, ils avaient bien faim et cette pause était plus que bienvenue. Et ce, jusqu’à-ce que le cobe se souvienne d’une chose. Il s’adressa à la nouvelle venue qui partageait leur repas.

    - Euh… Désolé… Nous pas bien avoir fait présentations… Il se désigna du doigt. Moi Broken Goat ! Puis il montra l’humain.Lui Bakt ! L’homme fit un signe de tête et leva la main en souriant. Et lui être Turu ! Le cerf-souris fit un léger mouvement de tête.

    Décidément, Broken Goat avait encore beaucoup à apprendre pour mieux parler, surtout que cela lui demandait beaucoup de concentration.

    - Et toi ?

    CENDRES


    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] J03t
    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] Lccb
    Tenues et équipement de Broken Goat et compagnons:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 25 Mai - 15:15
    Kyouji n'avait pas été si intéressant que ça, après sa rencontre avec cette praticienne des arts magiques de soin. C'était simplement une ville du Reike, soumise à la brutalité de son oppresseur en chef, avec aussi quelques traits Républicains désagréables dans le lot. M^me si elle devait admettre que l'expérience l'avait rendue plus appréciative de la République. Ou au moins, son biome vert. Et ses habitants, beaucoup plus libres de pourchasser leurs rêves même avec les lois et restrictions sur place. Et ce n'était pas que le Reike empêchait totalement à ses habitants d'assumer leurs ambitions : l'un d'entre eux avait bien pu ouvrir une... salle de muscu (??) après tout. Mais il était exception à la règle, qui qu'il était. Et aussi, elle trouvait juste l'endroit banal et grossier. La poursuite du corps parfait était louable mais n'était pas but en elle-même, elle n'était simplement que moyen de réaliser son vrai rêve plus tard.

    Si l'on travaillait à avoir un corps solide pour le plaisir de l'avoir, alors l'on s'exposait à de la misère tôt ou tard, quand l'âge poussera ces muscles saillants à devenir chair flétrie et inutile, alors que des jambes capables de franchir des montagnes d'un bond sont réduites à l'état de bâtonnets de chair flageolants, incapables d'aller de l'avant sans l'aide de personnes avec des membres plus neufs. Oui, à la fin, l'on perd tout de son corps tant que l'on est plus-mortel. Et si l'inévitabilité de la mort est universelle, c'est vraiment ceux qui travaillent leurs corps qui perdent tout, en voyant le temps éviscérer leurs efforts construits sur des siècles. Et peut-être qu'il était hypocrite de sa part de critiquer ces gens quand elle avait passée autant de temps à travailler sur la maîtrise d'une puissante magie, mais au moins elle était sûre qu'elle avait commencée ça pour une bonne raison, elle. C'était juste qu'un outil pour atteindre son vrai but.

    Et elle comptait bien se rappeler de ce vrai but, avec le temps.

    Mais pour l'instant, elle s'attelait surtout à revenir en République. Le Reike ne lui convenait vraiment pas comme région. Et quoi qu'elle comptait voir ShoumeÏ un jour, ce serait en bateau ou par un autre moyen esotérique. Impossible de lui faire retraverser ce désert. Si impossible, même, qu'elle en décida de couper court, en traversant le lac Rebirth au lieu de passer plus de temps à faire le chemin entre Kyouji et Liberty. Et ce ne serait pas nécessairement une route agréable en elle-même mais elle était simplement si lasse du sable qu'elle en accepterait n'importe quoi d'autre. Il lui suffisait seulement de trouver de la nourriture avant le départ : elle pourrait s'essayer à la pêche mais elle n'était pas sûre de la capacité de son organisme à manger du poisson cru, fraîchement extirpé du lac par sa magie élémentaire.

    Donc, il lui faudrait quelques vivres, le temps de traverser la masse d'eau. Et elle pensait en trouver juste avant de partir, vu qu'il serait compliqué de conserver facilement la nourriture au cours de sa petite traversée du désert initiale.

    Oui, même avec de la magie de glace. Il y avait des... délicatesses à geler les choses. Et Qaguia était plutôt douée pour ça d'ailleurs. Mais c'était prudence de sa part de ne pas utiliser sa magie en frivolités, surtout quand elle allait devoir s'en servir assez généreusement, ici et maintenant. Et en parlant de ça, elle eut de la chance de ne pas devoir dépenser son mana pour repousser des Reikois du désert, sauvages aux cerveaux qui avaient bouillis dans leurs crânes, totalement impossibles à pacifier par les mots ou la gestuelle, voire l'offrande quand l'on était désespérés. L'Ombra était consciente que sa jeunesse gelée était attirante pour quelques individus aux mauvaises intentions. Elle n'avait jamais vraiment fait l'expérience directement mais elle pouvait l'anticiper. Et prévoir que quelques imbéciles d'hors-la-loi pourraient bien avoir juste assez d'intelligence pour réaliser ce fait, eux aussi.

    La nuit tombée, Qaguia continuait de marcher avec prudence. Dormir attendrait qu'elle trouve un coin de confiance, aussi rare dans le désert que de l'eau. Au moins, elle se sentait plus en paix, dans les ténèbres. La lueur cruelle du soleil était condamnée à revenir tôt ou tard mais c'était la nuit qu'elle progressait le plus vite, avec l'espoir de trouver un toit où se dissimuler d'ici le retour de l'astre. Bénédiction qu'était son gros chapeau, il la protégeait des effets de la lumière, mais il ne lui convenait pas de rester à affronter un ennemi omnipotent et omniscient, du moins, quand il faisait jour : son chemin se devait de continuer. Et quand elle put donc sentir des odeurs agréables lui remontant les narines -de la végétation en plus. C'était rare dans le désert-, Qaguia ne put que froncer un sourcil.

    C'était une bonne occasion de reprendre des forces et de peut-être trouver un peu de civilisation dans le désert.

    C'était une bonne occasion de tomber sur des criminels débiles ou des caravaniers excessivement inquiets.

    hrm S'il le fallait, elle n'aurait qu'a tous les geler, elle se dit.Et les libérer une fois assez loin. Mais quid du nombre, avant tout ? Levant la tête vers un feu au pied d'un arbre mort, Qaguia fronça légèrement de l'oeil. Il y avait trois personnes. C'était déjà ça. Mais une première impression étant souvent fausse, elle décida de ne pas assumer qu'elle pourrait quand même facilement les geler: qui sait, seulement trois personnes visibles dans le désert, ça devait vouloir dire qu'il y en avait dix qui attendaient en dessous, sous le sable ou sur l'arbre. Bah.

    S'approchant, et remarquant que ses pas semblaient avoir été remarqués par le trio nocturne, Qaguia décida d'entamer un dialogue mal-parti. bonsoir fit t-elle, sa silhouette se détachant des ombres, le pas calme mais quand même interrompu une fois assez "proche". Son oeil bleu se posa sur la nourriture mijotée par les trois d'entre eux plus que sur eux, son orbite brièvement possédé par un estomac moins coriace que Qaguia ne le voulait.

    moi vouloir manger plantes écrasées

    syvouplé
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Broken Goat
    Broken Goat
    Messages : 88
    crédits : 3658

    Info personnage
    Race: Hybride Humain-Cobe (antilope)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1713-broken-goat-esclave-a-vendre-termine#14126https://www.rp-cendres.com/t1736-liens-d-un-esclavehttps://www.rp-cendres.com/t1737-reprendre-en-main-son-destin-broken-goat
  • Jeu 25 Mai - 20:56
    En route pour Kyouji !
    Il y a du monde dans ce désert !


    Les trois esclaves parlaient encore de l’oryx au caractère de cochon qu’ils avaient croisé sur la route. Et encore, ils s’en sortaient bien avec cette bestiole. C’était toujours moins pire que des esclavagistes ou des monstres plus intimidants. Le désert était définitivement un endroit peu engageant. Ce n’était pas pour rien que Broken Goat et Turu en particulier, avaient rejoint Kyouji. Son climat était bien plus clément. Puis moins de risques de se faire manger par une quelconque bestiole. Les antilopes étaient des espèces-proies et rester à distance des prédateurs était le mieux. Même si la plupart d’entre eux ne tuaient uniquement quand ils avaient faim ou pour se défendre. Ils étaient conscients que la quantité de proies n’était pas illimitée et surtout chasser demandait de l’énergie et se révélait potentiellement dangereux.

    La nouvelle arrivante arriva d’un pas tranquille vers le trio qui la regardait d’un air méfiant. Ce n’était pas contre-elle, mais les esclavagistes et certains caravaniers opportunistes pour qui tout moyen d’obtenir des esclaves était bon, rendaient le désert pas si vide. Et ce n’était pas une bonne chose pour le coup. Selon Broken Goat, plutôt croiser cent oryx un peu trop territoriaux que de voir un seul de ces déchets qu’étaient les esclavagistes.
    L’inconnue salua le trio qui continuait à l’observer d’un air nerveux. Broken Goat avait encore la cuillère dans la marmite, il cessait de touiller le contenu de celle-ci. Cependant, il n’avait pas senti d’autres odeurs que celle de la personne qui les approchait. Donc elle était seule, c’était un bon signe. Ce qui n’empêchait pas les trois anciens esclaves de rester méfiants. Turu n’avait pas encore mis la main sur sa sarbacane, mais elle était à sa portée afin qu’il puisse attaquer rapidement. Les fléchettes empoisonnées avaient ça de merveilleux qu’elles permettaient de terrasser un être plus grand que l’utilisateur de ce genre d’arme.

    Quand leur interlocutrice ouvrit de nouveau la bouche pour leur demander à manger. Aussitôt Turu et Bakt se tournèrent vers Broken Goat. Ce dernier baissa les oreilles et soupira. Il avait commencé à prendre des cours de diction avec un des agents de l’Oreille, mais il y avait encore énormément de travail. Mais visiblement, il n’était pas le seul à avoir besoin de cours du genre. Quand les autres agents venaient lui rendre visite, ils avaient souvent des tenues qui se fondaient au mieux avec la population locale. La dernière fois, celui qu’il avait rencontré portait une tenue de pêcheur avec une tunique un peu passée bon-marché et un pagne. Il avait appris que Zephyr l’avait mis sous surveillance avant de le contacter pour la première fois. Broken avait beau être une créature prudente, il n’avait pas vraiment remarqué quoique ce soit.

    Broken Goat avait l’impression que la personne qui se trouvait devant lui avait encore moins de culture que lui. Elle parlait de plantes écrasées, elle ne nommait pas les ingrédients en particulier. Lui savait au moins les reconnaître et les nommer, enfin pas tous.

    Finalement, ce fut Bakt qui ouvrit la conversation. Et ce n’était pas une mauvaise chose, l’homme étant clairement le plus cultivé et diplomate du groupe.


    - Bien le bonsoir, veuillez nous excuser pour cet accueil un peu froid, mais vous savez, le désert n’est pas forcément un endroit des plus sûrs…

    Les trois esclaves étaient également conscients qu’il ne fallait pas sous-estimer un individu isolé. Certains avaient des pouvoirs et des compétences en combat leur permettant de se défaire avec une aisance insolente d’un groupe entier. Et les gens qui faisaient ça juste pour s’amuser, malheureusement, ça existait. Ils invitèrent tout de même la nouvelle arrivante à se joindre à leur repas. Après tout autant commencer quelque part. Le partage était également un moyen d’éviter les conflits. Ils avaient beau être Reikois, ils n’étaient pas de ceux qui se complaisaient dans une doctrine guerrière.

    Bakt continua de s’adresser à leur invitée surprise, tout en gardant un ton poli et un langage assez construit comparé aux deux autres. Même si Turu avait un vocabulaire plus fourni que Broken Goat.


    - J’espère que vous ne nous tiendrez pas rigueur de l’absence de viande dans ce modeste repas. Disons… qu’on est plutôt végétariens et la viande n’est pas donnée.

    En revanche, le poisson était un peu plus présent dans les repas. En même temps, ils vivaient dans un quartier de pêcheurs. Mais celui-ci était d’avantage destiné à Bakt. Même si les deux ruminants en consommaient occasionnellement, ils n’en avaient pas autant besoin qu’un humain.

    Broken Goat versa une louche de légumineuses bouillies aux herbes dans un petit bol en métal et le tendit à leur hôte avant de servir ses camarades et se servir lui-même.


    - Bon appétit !

    Puis le silence revint alors que les cuillères plongeaient déjà dans les bols. Pour Broken Goat, ce n’était pas son meilleur plat, mais ça faisait le travail convenablement. En tout cas, ils avaient bien faim et cette pause était plus que bienvenue. Et ce, jusqu’à-ce que le cobe se souvienne d’une chose. Il s’adressa à la nouvelle venue qui partageait leur repas.

    - Euh… Désolé… Nous pas bien avoir fait présentations… Il se désigna du doigt. Moi Broken Goat ! Puis il montra l’humain.Lui Bakt ! L’homme fit un signe de tête et leva la main en souriant. Et lui être Turu ! Le cerf-souris fit un léger mouvement de tête.

    Décidément, Broken Goat avait encore beaucoup à apprendre pour mieux parler, surtout que cela lui demandait beaucoup de concentration.

    - Et toi ?

    CENDRES


    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] J03t
    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] Lccb
    Tenues et équipement de Broken Goat et compagnons:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 3 Juin - 15:43
    ok pas grave Fut sa réponse suprêmement laconique envers les explications du seul humain dans le groupe, lui et les deux hybrides semblant peu équipés pour une traversée du désert Reikois. Ils devaient être chanceux ou simplement très doués pour le combat ou l'escapade, s'ils se permettaient des petits repas au coin de feu en plein désert. Dans des étendues arides et froides comme celle du Reike, toute source de lumière et de chaleur devient, très ironiquement, remarquable dans le désert. Et si cela mène potentiellement à de simples rencontres comme celle-ci, dans d'autres cas, ça pourrait potentiellement mener à un repas assez brutalement interrompu par une troupe d'esclavagistes, contents de s'être trouvés une petite prise nocturne à ramener au camp. Et si Qaguia, n'ayant pourtant pas visitée le Reike en mille ans, était si confiante avec sa déclaration, c'était...hé bien, par une expérience subconsciente. Née de sa visite précédente du Reike.

    La régente en place avait interdit l'esclavage depuis le temps mais ça semblait rester un véritable fléau dans des coins plus éloignés du désert, naturellement très difficile à surveiller avec une armée qui semblait très occupée à vérifier les frontières des autres contrées. Ou qui devait s'assurer que les loyaux sujets de l'Empereur n'avaient pas des pensées vagabondes et un peu trop libres. Qaguia s'en fichait : elle serait bientôt hors de cette contrée, de toute façon. Sauf si les esclavagistes de l'ombre étaient devant elle, en attendant qu'elle baisse sa garde pour essayer quelque chose. La prudence était une sage précaution en ces terres, surtout quand sa main était toujours couverte de bandages, sage précaution de ne pas les enlever quand elle comptait aller dans le désert.

    L'humain continuait de lui parler mais Qaguia, si elle écoutait, n'avait pas trop cure de son ton doucereux. Fronçant du sourcil, elle regarda derrière elle, puis à côté d'elle des deux côtés, puis de retour vers lui, le pouce levé vers une direction aléatoire derrière elle.y avoir que moi devant toi

    Puis elle rabaissa sa main, l'abaissant le long du corps.donc toi pouvoir dire "tu" à moi

    voila Elle savait qu'elle avait une déficience verbale qui pourrait la faire passer pour une hypocrite, certainement, mais elle n'aimait pas les "vous" et autres. C'est une formulation de gros coincé, pour ainsi dire. Elle n'était que vagabonde, aussi, pourquoi mériter l'honneur de la politesse quand son statut social était le même que les leurs ? absurde. Et elle disait ça, mais même en tant que dirigeante incontestée de la Terre et de ses étoiles, son discours aurait été le même. On tutoie et c'est tout. Elle savait que elle dirait "tu" peu importe d'à qui elle parlait, même si l'un des membres de cette "main" ridicule venait à soudainement rejoindre son repas. Et en parlant de repas, elle glissa simplement un petit mici aussi avant de manger.

    C'était peut-être vu comme de la politesse qu'elle exécrait mais il y avait pour elle différence entre un "merci" pathétique et sans fondations et une véritable marque de gratitude comme la sienne, aussi inexpressif soit t-elle. Pour dire que, en gros, un "merci" se mérite au leu d'être tiré à tout bon de champ. Et alors que Qaguia commença à manger le plat, elle se mit sur ses genoux, gelant le sable à ses pieds pour former une petite couche de glace qui lui servirait de plateforme où reposer ses jambes. Le désavantage d'une tenue comme la sienne est que le sable est difficile à enlever après tout. Et il n'était simplement pas agréable de s'y asseoir. Quand aux autres, même service ne leur fut pas offert. Parce que Qaguia n'avait pas tant d'intérêt à les "aider" pour quelque chose d'aussi mineure d'abord mais aussi parce que, hé bien, la glace, c'est quelque chose de froid.

    Et aucun de ces hommes n'avaient de pantalons, tiens.

    Mais Qaguia ne tint ni compte de ça ni compte de ci, alors que l'un d'entre eux décida de s'introduire à elle. Lui et le reste de son équipe, donc. L'Ombra leva un oeil discret vers lui sans se distraire de sa nourriture. Qui... ne lui faisait rien particulièrement en terme d'effet. Avec les siècles qui passent, elle prêtait de moins en moins attention à la cuisine. La nourriture n'est faite que pour sustenter. Son goût est sans importance quand à cet objectif.

    "Broken Goat ?" Qaguia haussa un sourcil mais ne dit rien, quoi qu'elle nota des noms beaucoup moins complexes pour ses potes. Le manque de vêtements faisait beaucoup de sens, d'un coup, ainsi que le vocabulaire. Diantre, c'était comme ça qu'elle parlait ? L'Ombra n'était pas très orgueilleuse mais c'était un coup dur. Avant son retour en société plus polie, elle allait devoir travailler sur ça.

    Mais elle ne méprisait pas cet individu en soi. Il n'était pas bête ou "inférieur" pour sa façon de penser. Si elle avait raison, en tout cas, c'était simplement que ses maîtres... ou son maître, préférait un esclave peu loquace. En tout cas, il ne devait pas soulever trop d'objets... d'apparence. La magie, c'est surprenant.

    Moins surprenant était la dépravité mortelle. L'esclavage... bah ! Le meurtre d'un rêve restait pire encore mais autant comparer un coup de poignard à un coup d'épée en terme de ce qui était "pire". Le capital sympathie du trio devint grandissant à son oeil.

    Qaguia resta silencieuse, mâchonnant un bout de poisson et de salade dans le plus grand silence, puis l'avala. moi manger d'abord Et elle reprit un peu de sa salade. Elle n'aimait déjà pas tant que ça parler sauf pour s'informer. Parler en mangeant ? C'était inutile. Surtout quand elle avait une pensée qui lui venait en tête, de façon soudaine.

    Heureusement, après quelques bouchées, la salade avait été consommée. Et alimenterait ses déplacements subséquents pour demain, en lui permettant d'atteindre un coin où elle pourra commencer son aventure nautique. moi qaguia ombra

    broken goat cuisiner toi esclave ? Aucune façon de dire ça de façon "gentille". Et avec son tact, en plus...

    personne mériter ça

    toi et bakt et tsuru avoir besoin aide ?

    moi quitter reike peux aider vous vers frontière
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Broken Goat
    Broken Goat
    Messages : 88
    crédits : 3658

    Info personnage
    Race: Hybride Humain-Cobe (antilope)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1713-broken-goat-esclave-a-vendre-termine#14126https://www.rp-cendres.com/t1736-liens-d-un-esclavehttps://www.rp-cendres.com/t1737-reprendre-en-main-son-destin-broken-goat
  • Sam 3 Juin - 22:54
    En route pour Kyouji !
    Il y a du monde dans ce désert !


    Si les pillards en recherche de fortune n’allaient pas avoir grand-chose à se mettre sous la dent avec ces trois-là, les esclavagistes y verraient en revanche un intérêt. Mais les trois esclaves comptaient sur l’ouïe fine des deux ruminants. En tant que proies, ils étaient taillés pour repérer les prédateurs de loin. De quoi prendre de l’avance sur d’éventuels esclavagistes en vadrouille dans le désert. Jusqu’à maintenant, ils n’avaient pas eu de soucis avec eux. Mais Broken Goat maintenait qu’avec des chevaux, ils auraient moins d’ennuis, surtout en traversant plus rapidement le désert et reliant les oasis. Malgré le fait qu’ils paraissent détendus, les trois esclaves restaient vigilants.

    Enfin, cela ne les empêchait pas de se concentrer actuellement sur le problème qui se tenait devant eux. En tout cas, elle avait réagit étrangement aux paroles de Bakt avant de l’inviter à la tutoyer. Broken Goat et Turu s’étaient regardés l’air circonspect. Un certain malaise s’était installé parmi le groupe.


    - Bien, si c’est ce que tu désires !

    Broken Goat avait beau avoir encore beaucoup de travail sur les bonnes manières, il ne se comportait pas ainsi. Même Turu qui était connu pour être de loin le plus rustre était un peu plus poli. Ils eurent tout de même le droit à un remercîment pour le repas. C’était déjà ça. Une fois servie, la femme alla s’asseoir non sans avoir formé une couche de glace épousant ses jambes pour plus de confort. Le cobe et ses deux camarades avaient l’habitude d’être assis par terre et n’avaient rien pour se préserver de derrières gelés. Le cobe possédait une couche d’huile sécrétée naturellement agissant comme un isolant quand il était dans l’eau, mais il doutait que ça puisse le préserver du froid de la glace. En tout cas, elle avait déjà commencé son repas non sans avoir jeté un froid, tandis qu’un silence s’installait parmi le trio. Il ne fut interrompu que par le bêlement de la chèvre. Turu regarda Bakt comme s’il attendait quelque chose de lui.

    - Désolé, j’ai pas eu le temps de traduire...

    Puis les trois anciens esclaves se tournèrent de nouveau vers leur invitée avec un air gêné comme s’ils avaient fait une bêtise. Du trio, Broken Goat était sans doutes le plus formaté dans le comportement d’un esclave soumis devant se faire discret et obéir à son maître sans discuter. Bref, un simple élément de décors permettant à son propriétaire d’en faire le moins possible et que les choses soient accomplies magiquement. Pourtant, cela ne l’avait pas empêché de devenir un des plus féroces détracteurs de cette pratique.

    Finalement, le silence fut de nouveau brisé quand l’étrangère mentionna enfin son nom. Donc elle se dénommait Qaguia et c’était une ombra. Broken Goat n’en avait jamais vu de sa vie. Il se tourna vers Bakt qui passait de loin pour le plus cultivé du groupe. En même temps, il était le seul à savoir lire, même si son niveau restait à désirer.


    - J’en ai vaguement entendu parler, mais c’est bien la première fois que j’en vois une. Eh bien, on peut dire qu’on voit pas beaucoup des comme toi Qaguia. Enchanté en tout cas !

    Hormis quand il s’agissait de se préoccuper de sa chèvre, Turu était resté assez silencieux jusqu’à maintenant, le cerf-souris était bien trop occupé à manger. Peut-être parce qu’en général, il était le dernier à finir à cause de sa petite bouche. Même avec des quantités plus petites.
    Puis l’ombra s’adressa au cobe lui demandant si il était un esclave. C’était en réalité plus vraiment le cas depuis sa rencontre avec Kilanna.

    - Moi avoir été esclave… Mais moi plus esclave…

    Elle leur indiqua que personne ne méritait un tel sort. Là-dessus, ils étaient tous d’accord. Puis elle leur proposa de les accompagner à la frontière pour rejoindre la République. Les trois hommes n’y étaient jamais allés. Mais ils avaient des obligations au cœur du Reike. Même s’ils n’étaient pas les plus fervents défenseurs du régime, ils avaient des connaissances, des amis qu’ils se refusaient d’abandonner en plus d’emplois. Même si pour Turu, c’était encore en cours de recherche. Car il avait le malheur d’être petit. Puis surtout, Broken Goat avait une mission au sein de l’Empire, celle de traquer les esclavagistes et faire en sorte que cette pratique n’appartienne plus qu’au passé. Pour cela, il pouvait compter sur des alliés de poids. En revanche, les rivalités entre l’Empire et la République, tant que ce n’était pas de la guerre ouverte, n’intéressaient guère Broken Goat. Puis il ne connaissait pas assez la République pour la juger.

    - Nous sommes plus des esclaves. Mais certaines habitudes ont la vie dure. On met du temps à se remettre de tout ça. Surtout Broken Goat qui l'est depuis sa naissance, ce qui est assez rare...
    - Moi être d’accord, esclavage nul… Moi vouloir que esclavage exister que dans passé.

    Quand à la proposition de traverser la frontière, ce fut Bakt qui chercha à répondre avec le plus de tact, contrairement à Qaguia.

    - J’apprécie ta proposition, mais il se trouve que Kyouji est chez nous, même si c’est loin d’être parfait…
    - Puis moi avoir mission ici… Chasser esclavagistes…

    Oui, c’était ce type maigrichon qui disait ça, mais il voulait vraiment leur mettre des bâtons dans les roues, au moins en tant qu’informateur. En parlant d’esclavagiste, Broken Goat entendit des sons de pas et des voix au loin, puis il éteignit le feu. Et s'adressa au groupe à voix basse incluant Qaguia.

    - Nous devoir faire attention… Nous partir... Toi aussi...

    Les trois esclaves se levèrent comme pour sonner le départ. Il se pouvait que ça soit une caravane, mais si c’était vraiment des esclavagistes, autant prendre de l’avance et partir le plus loin possible. Ils remballèrent les restes de leur repas prêts à déguerpir.

    CENDRES

    Pouvoirs utilisés:


    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] J03t
    En route pour Kyouji ! [PV-Qaguia] Lccb
    Tenues et équipement de Broken Goat et compagnons:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum