DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Cale sèche, Capitaine ? [Pv Myriem de Boktor] JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Il n'y a que la vérité qui blesse [PV Stad]Aujourd'hui à 2:35Carl Sorince
    Deux ans de Cendres !!!Hier à 23:19Xera
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Hier à 22:17Falconi Genova
    Validations RP spéciaux - PancraceHier à 22:01Pancrace Dosian
    Retour par les vents arides | [Enkara] Hier à 21:05Enkara O'Shela
    Le passé au présent | Altarus Hier à 20:56Sixte V. Amala
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Dim 25 Juin - 9:56
    Mars de l'an 4

    Le fond du canot racla le bord de la plage, les rames relevées au dernier instant pour ne pas s'abîmer sur le fond. D'un bond, un homme quitta son bord pour poser pied sur la terre ferme. Le sable crissa un peu sous la semelle de ses bottes. Déjà, il regardait les infrastructures qui bordaient le chantier naval. Son emplacement n'avait pas été choisi au hasard. Cette petite crique, qui des décennies bien en arrière était vide de toute construction, était un lieu parfait pour mettre à l'eau des navires à la coque terminée, tout en étant à l'abri de la tempête. 

    Le nouveau venu pouvait voir que certaines bâtisses étaient encore en construction, en toute fin visiblement. L'essentiel était déjà terminé. Les quais et deux cales sèches paraissaient opérationnelles. Ce qui était le plus essentiel au regard du débarqué. Il tourna la tête vers le marin qui attendait toujours un mot de sa bouche. 

    ''Retourne à bord. Que le restant de l'équipage demeure vigilant et prêt à appareiller au besoin... ''

    Il porta son seul œil valide vers le brick. Il avait manœuvré son navire de telle sorte que soit il le faisait entrer dans la difficulté dans l'arsenal, soit de reprendre la direction du nord, pour repartir vers la haute mer. L'angle de la coque permettrait déjà de prendre le vent. À se demander pourquoi il tenait à prendre toutes ces précautions…

    Le borgne fixait le Cetus, pendant que son marin embarqua à bord du canot, une fois qu'il l'eut poussé pour le remettre à l'eau. Le brick avait tout l'air d'un navire marchand classique. Le Cetus avait juste eu quelques petites modifications pour être ''camouflé''. Le nom qu'il portait sur sa coque était celui d'un autre brick qu'Altarus avait eu par le passé et qui avait sombré. Le Cetus, brick pirate rapide et agile sur les flots pour aborder d'autres navires, était aujourd'hui le Téméraire, navire marchand des plus classique.  De son armement, il n'y avait que celui apte à la défense. Une coque vouée à transporter de la marchandise privilégiait plus de la place pour sa cargaison que pour de l'armement lourd. De tout ce qui permettait d'identifier le Cetus avait été retiré ou changé. 

    Pourquoi donc tout se manège pour son brick. Comme tous les voiliers, le temps, les efforts fournis en mer, les combats finissaient par imposer des réparations et des contrôles par des experts nautiques. Altarus avait bien des connaissances dans ce domaine, mais il n'était pas charpentier ou ingénieur. Et, comme tout vaisseau que l'on veillait à garder en parfait état, un passage à un chantier naval était obligé. Kaizoku était trop risqué pour le Cetus. Cet arsenal, tout récent, était suffisamment éloigné de ses terrains de chasse pour être plus discret. Néanmoins, camoufler le brick avait été une obligation. Le Téméraire, avec son nom bien choisi pour cette venue dans cette crique, attendait son possible passage en cale sèche, ou pas. 

    Le Capitaine quitta la contemplation de son navire et marcha en direction d'une grande maison. Nul doute qu'il y trouverait les bureaux du chantier naval. Vu que l'on était au milieu de la matinée, il y croisera forcément un responsable. Et lui, on ne manquera pas de remarquer son approche. Un navire venant mouiller dans la crique ne se loupait pas visuellement. Son Capitaine, lui non plus, ne pourra guère passer inaperçu. Sa tenue impeccable était tout aussi sombre que les abysses, contrastant avec la blancheur de sa barbe et de ses cheveux coupés court. Un simple bandeau noir couvrait son œil gauche, à la peau parcheminée de vieilles cicatrices de brûlure. Son oeil valide était déjà braqué sur la grande bâtisse. Guettait-il déjà la venue de quelqu'un ? 


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Jeu 6 Juil - 21:50
    Mars de l'an 4


    Le printemps était bien arrivé, la neige avait quitté les plaines de Shoumei et le climat du bord de mer offrait un temps relativement clément de mon point de vue bien entendu. Les chantiers avaient émergé de terre depuis un moment maintenant, les cales sèches étaient prêtes et les entrepôts en finalisation. La vie était grouillante à mon sens en ce lieu que je visitais chaque jour que les titans faisaient.

    Petit à petit nous recevions les matières premières pour lancer la construction de mon navire, il serait le premier à sortir des chantiers et nous avions hâte de le voir grandir au gré des journées qui passaient, l'été approchait et l'échéance semblait accessible, touchable, un rêve qui se concrétisait, le renouveau pour ces terres amoindries et affaiblies par la guerre passée. Ce matin là nous étions en train de faire l'inventaire des médicaments et tissus reçus pour les employés, il fallait les compter, trier, stocker et noter l'état exact de tout.

    Nous étions dehors à veiller au déchargement des caisses quand nous avions vu un navire mouiller plus loin et envoyer ses hommes dans un canot. Curieux, nous attendions leur arrivée pour qui ils étaient et d'où ils venaient. Un homme de haute stature et de belle prestance incita les autres à repartir et s'avança sur les quais. Je n'étais pas marin pour deux sous pour ma part mais les manoeuvres réalisées m'interpellaient malgré tout, il ne s'était pas posé au hasard j'en aurais mis ma main à couper mais pourquoi ? Pas la moindre idée.

    Il se dirigea ensuite d'un pas décidé et direct vers la bâtisse portant l'enseigne du lieu, il cherchait donc les locaux officiels. Je laissais mes inventaires à Lena pour  me diriger vers les bureaux et croiser le visiteur du jour. Sa démarche, sa corpulence, il avait du sang elfe probablement mais était humain me semblait-il. J'approchais de l'homme pour le rejoindre juste devant les bureaux. Je marchais moi aussi d'un pas décidé mais j'étais souriante, avenante, comme à l'accoutumée.

    Vêtue de façon pratique, il n'en demeurait pas moins que mes vêtements de belle facture montraient mes ressources et donc potentiellement mon rôle ici. Je m'arrêtais devant l'homme et inclinais le buste avec respect avant de parler d'une voix claire.

    Spoiler:

    - Je vous souhaite la bienvenue sur les chantiers de Boktor, Capitaine?

    D'un geste de main je désignais la porte des bureaux indiquant que j'étais prête à le faire entrer pour discuter si tel était la raison de sa venue.

    - Dame Myriem de Boktor, propriétaire des chantiers sur le point d'être terminés. Avez vous besoin d'aide ou de renseignements divers et variés? Mon bureau est ouvert si tel est le cas sachez le.


    Message 1
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Dim 9 Juil - 15:18
    Altarus avait cessé son approche, contemplant à nouveau le bâtiment et son architecture, avant de reporter son œil bleu sur l'entrée principale qui devait mener aux bureaux de l'arsenal. Il capta le son de pas déterminé, venant à sa rencontre. Les semelles martelaient le sol tassé, mais de manière légère et rapide. Ce n'était pas un lourdaud d'ouvrier qui s'approchait de lui. . Il pivota un peu sur lui-même pour mieux détailler l'arrivant... qui fut une jeune femme à la belle chevelure ébène affichant son plus beau sourire. Au premier regard, il sut qu'elle devait avoir un rôle important au sein des chantiers. La tenue qu'elle portait était à la fois sobre et de belle qualité. Elle donnait ainsi l'image d'une jeune femme qui savait allier sa condition sociale avec le travail de terrain. Ce genre de détail avait son importance. 

    Il se tourna pour lui faire face. Ainsi, il put mieux la dévisager. Il ne s'était pas trompé. Si l'on passait outre ses atours vestimentaires, il y avait quelque chose dans son maintien que des individus de la terre ferme de plus basse extraction ne pourront jamais avoir. L'état dans ses yeux violet laissait miroiter quelque chose qu'il n'arrivait pas encore à identifier pleinement. De l'assurance ? Ou bien une forte personnalité ? Il visait la seconde. 

    Elle était presque aussi grande que lui, et chacun de ses mouvements était fluides et souples.  La nouvelle venue, en plus d'avoir probablement un rôle important sur le site, veillait à entretenir son physique. Cela aussi était un élément non négligeable. Lui-même ne se laissait pas aller à l'oisiveté et aux effets néfastes d'une vie emplie de luxe. Nul doute que cette jeune dame devait être une des responsables du site.

    À son tour, il s'inclina dignement, à la manière républicaine. 

    ''Merci de votre accueil, gente dame. Je suis le Capitaine Altarus Aearon, naviguant sur le Téméraire, qui occupe humblement la crique menant à cet arsenal. "

    Il avait bien en face de lui non pas la responsable, mais la propriétaire des chantiers navals. Il ne pouvait espérer mieux. 

    ''En effet, Ma Dame. Mon navire requiert quelques réparations, provoquées autant par de mauvaises tempêtes que de mauvaises rencontres. J'ai su, avec mon équipage, paré à certaines réparations, mais il y en a malheureusement qui nécessitent l'intervention en cale sèche. "

    Il tourna la tête pour observer l'un des cales sèches, avant de reporter son seul œil valide sur la gente dame. 

    ''Si vos cales sèches sont opérationnelles, je suis prêt à discuter avec vous des frais qu'il y aurait à engager pour les possibles réparations. Ainsi que du temps que cela prendrait. "

    Amener un navire qui avait besoin de se retrouver la coque à l'air n'était rien, surtout sur des chantiers en phase de construction presque terminée. Altarus, en ayant entendu parler de cet arsenal, n'avait pas douté un seul instant que les cales sèches seraient les premières infrastructures en ordre pour être le plus rapidement actif. Sur un plan financier, l'investissement engagé devait vite trouver rentabilité. De ce qu'il avait pu observer, ces cales étaient prêtes à accueillir un navire. Se présenter comme il l'avait fait ne pourrait que lui offrir une possible remise. Oh, pas quelque chose d'énorme, mais de quoi avoir une certaine forme d'exclusivité pour les prochaines venues de ses différents navires et notamment, du Cetus, qui attendait, non loin de là, de la suite des opérations.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Lun 17 Juil - 10:06
    Etre jugée, jaugée, question d'habitude quand on nait dans le monde de la noblesse, c'était ce que je pensais du moins, on regardait notre port, notre éducation, notre culture et finalement je réalisais au cours du temps que nous étions observés partout, pour tout. L'homme en face de moi avait suivi ma démarche et analysé mon paraître en un sens et je faisais de même en réalité, il portait sur lui le poids de l'expérience, celle de l'homme qui a vu et vécu beaucoup de choses mais qui est toujours présent, riche de ses aventures en un sens.

    A sa hauteur j'écoutais donc sa présentation, le navire ne me disait rien de particulier mais je ne travaillais plus sur le port de Mael c'était donc normal.J'avais observé rapidement le navire et vu qu'il battait le pavillon républicain et en un sens cela me soulageais, j'aurais été tiraillée si cela avait été un navire Reikois, aurais-je accepté de le recevoir? Je n'en savais rien, devoir, rentabilité face à la rancune, dur de savoir.

    - Beau navire que vous avez là Capitaine pour le reste je ne peux que vous croire quand aux avaries et réparations nécessaires. Autant je dirige cet endroit autant je ne suis nullement charpentière navale voyez vous. Nos cales sèches sont prêtes en effet même si les entrepôts eux sont encore en cours de finalisation ainsi que certains bâtiments de vie. Néanmoins il est tout à fait envisageable de voir avec notre maitre d'oeuvre ce qu'il est possible de faire pour votre navire à l'heure actuelle.

    Dans mon esprit je me disais que certes réparer un navire retarderait en un sens la suite des avancées des travaux des bâtiments annexes mais d'un autre côté, avoir un client satisfait pourrait initier le complexe processus du bouche à l'oreille.

    - Si vous voulez bien me suivre je dois déposer ces dossiers à mon bureau et nous devrions y trouver Maitre Eren mon maitre charpentier, c'est lui qui saura juger des travaux dont vous avez besoin, estimer la faisabilité, le coût et les délais aussi.

    Désignant le bâtiment devant moi je poussais la porte et l'invitais à me suivre refermant la porte derrière nous. Le rez de chaussée du bâtiment était un véritable capharnaüm en un sens, ce qui était précieux en terme de matériaux, pièces de métal étaient entreposés ici dans l'attente de mieux, c'était le seul bâtiment entièrement terminé et sécurisable.

    - Comme vous pouvez le voir nous ne sommes pas encore parfaitement organisés et les travaux de construction ne sont pas achevés mais nous sommes en bonne voie et les éléments principaux à savoir nos cales sèches sont prêtes. Nous allons à l'étage, c'est le bureau, Maitre Eren s'y trouve.

    Montant les escaliers nous arrivâmes sur un palier avec un couloir avec vue sur le rez de chaussée et deux portes, la première était mon bureau et la seconde celui du maitre d'œuvre. J'ouvrais la première pièce, propre, rangée, rien ne dépassait, un meuble à étagère rempli de documents en pile, un bureau presque vide, un gros livre posé dessus, de quoi écrire, deux fauteuils... Rien ne dépassait, j'étais une maniaque de l'ordre voyez vous. Je déposais mes papiers sur le bureau et ressortis. J'avançais vers la seconde porte et je frappais à la porte en m'annonçant.

    - C'est moi maitre Eren.
    - Hummmm.... Entrez

    Cela étant dit tout en grommelant mais cela me fit sourire, vieux bougon ! Je poussais la porte  et entrais en indiquant au Capitaine de me suivre.

    - Maitre Eren laissez moi vous présenter le Capitaine Altarus Aearon, duTéméraire navire Républicain.
    - Hum... Bonjour Cap'tain Aeron. Savez qu'les chantiers sont pas finis?
    - Maitre il le sait n'en doutez pas c'est...visible mais il est peut-être possible ou envisageable de prendre le temps de ... faire un état des lieux des éventuels travaux à faire sur le Téméraire. Après tout nos cales sèches sont prêtes et nous n'avons pas entamé la construction de mon navire non?
    - Hummm... Ouais...

    Souriant de bon coeur j'invite le Capitaine à s'asseoir sur un des deux fauteuils faisant face au bureau du charpentier, bureau empli de plans de constructions, de liste de matériaux. Il en tendit une d'ailleurs.

    - Commande pour Célestia, du bois j'ai calculé nos besoins pour votre coque de noix Dame Myriem.
    - Mon navire Maitre, mon navire... le Renouveau sera un trois mâts dédié au transport de marchandises vous le savez.
    - Hummm...

    Le vieux se tourne vers le Capitaine en se calant dans son fauteuil.

    - J'vous écoute, selon vous quels sont les b'soins de votre navire ? Que je sache si ça vaut l'coup que j'bouge pour voir et faire un... devis ?

    Message 2
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Mer 19 Juil - 11:48
    Altarus inclina la tête en signe de remerciement pour le compliment reçu pour son navire. Celui-ci, bien que portant un faux nom le temps de ses réparations en cale sèche, si cela se programmait comme l'espérait le Capitaine, était un très bon navire même. Quel capitaine ne serrait pas fier de posséder pareil brick. Puis, quand la jeune dame lui précisa qu'elle n'était que la propriétaire et la gestionnaire de l'arsenal, il ne fut guère surpris. On ne pouvait être expert dans tous les domaines qui touchaient de loin ou de près à la navigation maritime. Altarus lui-même n'était pas un charpentier naval. Il serait bien incapable de travailler de ses propres mains une planche. D'où le fait d'avoir des contacts bien plus professionnels. D'ailleurs, les cales avaient un maître d'œuvre, qu'avait précisé la propriétaire des lieux. Une bonne nouvelle en soi, pour le borgne. 

    ''Vous n'êtes pas peut-être pas charpentière, ma Dame, mais je ne doute pas de votre excellence en termes de gestion des lieux. "

    Le chantier était visible, la jeune femme ne le niait pas, même si c'était en finalisation. Elle avait sûrement veillé à ce que les points névralgiques de ses installations soient les premières à être opérationnelles. Les bâtiments en dur n'était que secondaires dans un sens, quand il était question d'entamer la construction d'une coque ou d'en réparer une. Pour l'instant, rien n'était encore sûr quant à faire réparer les dégâts de son navire. 

    Il hocha la tête, quand Myriem l'invita à la suivre. Il la suivit, gardant ses mains jointes dans le dos, observant brièvement à chaque étape de leur déplacement. Au sein du rez-de-chaussée, elle convint d'expliquer la raison de l'entassement conséquent de bons nombres de pièces métalliques, et d'autres plus précieuses, qui demandaient à être gardées, au sec comme hors de personnes tentées de les embarquer. 

    ''Il est sage de les stocker ici. Ainsi, vous ne risquez pas de les endommager en attendant que vos entrepôts soient fonctionnels. "

    Il voyait une autre preuve du sérieux qu'on s'attendait à voir dans un chantier naval. Ou peut-être... Myriem précisait-elle justement ce point pour se vendre un peu ? Ce ne serait pas du tout étonnant. 

    Une fois les escaliers montés, la jeune femme ouvrit la première porte visible, le temps de déposer ses dossiers. Altarus observa du palier. Il garda à l'esprit ce qu'il voyait. Puis, son hôtesse se pressa d'aller frapper à la seconde porte. Une voix un peu ronchonne se fit entendre derrière. 

    Une fois entré dans ce second bureau, l'esprit d'Altarus poursuivait toujours d'analyser ce qu'il voyait et entendait. À peine fut-il présenté par Myriem, que le maître d'œuvre bougonna. Altarus se contenta de le fixer de son seul œil, les deux sourcils froncés à l'évidence relatée de l'état actuel de l'arsenal. Il demeura silencieux, pendant que Myriem veilla à le défendre un peu. Il était un client potentiel pour elle, donc forcément, elle ne tenait pas à le perdre face à la réplique de son maître au mauvais caractère. 

    À son invitation, Altarus prit place dans un des deux fauteuils. Il nota que la dame avait un projet de construction de navire... Voilà qui n'était pas inintéressant comme information. Maître Eren porta maintenant toute son attention vers le Capitaine. 

    "Le Téméraire a besoin qu'on contrôle toutes les jointures étanches de sa coque en dessous de sa ligne de flottaison. S'il y a besoin de chanter les joints de calfatage par endroit, il faudra que cela soit fait, même si c'est à peine entamé. Je vous laisse choisir le brai, bouleau ou pin, en fonction de ce que vous avez le plus facile à avoir dans la région. A cela, il faudra y rajouter de l'étoupe. Mon navire a besoin d'une coque robuste... pas pour jouer la coquille de noix... "

    Petit pic pour sa réplique faite à Myriem sur son futur trois-mâts. 

    ''Tout le cordage de bord devra être contrôlé. À mes observations, tout était suffisamment en état, mais vous constaterez que je n'ai plus qu'un œil... je ne vois plus aussi bien qu'avant et l'avis d'un expert naval m'est donc nécessaire. La voilure, les vergues, les bonnettes... cela aussi, je souhaiterais un regard sur tout l'ensemble de la voilerie... "

    Il demeura quelques secondes silencieux, le temps de laisser un peu de temps à la réflexion au maître Eren

    ''Je pourrai comprendre que tout ce que je demande ne soit finalement pas à votre portée, vu que l'arsenal est encore en construction... Ou alors que cela ne soit trop compliquée au vu de toute la charge de contrôle que je demande. "

    Il savait que ce que cela prendrait plusieurs jours, ne serait-ce que de contrôler tout ce qu'il demandait. Il mettait à contribuer l'expérience du Maître Eren. Ou sa volonté de se lancer dans un travail prenant. 

    ''Pour simplifier les choses, il ne vous sera pas nécessaire de vous déplacer de ce fait... "

    Il fit mine de commencer à se lever de son fauteuil


    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 30 Juil - 17:00
    J'avais acquiescé en souriant, acceptant avec plaisir le compliment formulé par cet homme, un vieux loup de mer fort probablement, sa peau burinée, son port droit, il n'était pas de ceux qui venait juste de prendre la mer, elle devait être sa maîtresse depuis bien longtemps déjà. Et remarque que je me faisais, vu son âge apparent, il était forcément un bon capitaine pour être toujours en vie, la mer est capricieuse, surtout en République on sait que des enfants de Kaiyo rôdent depuis longtemps pour emporter sous les flots les navires trop nombreux dans les eaux.

    - Je crois que je suis surtout une maniaque osons le mot.

    Je n'avais cependant que peu d'expérience mais je pouvais me targuer de suivre les conseils des gens qu'on disait compétents, de prendre leur expérience comme support pour apprendre et puis la majeure partie du temps, il suffisait de faire preuve de bon sens ou de logique pour réussir non?

    Quand maitre Eren prit la parole, je retins un soupir d'exaspération, ne pouvait-il agir autrement qu'en prenant les gens de haut? Comment allions nous faire car je ne pensais pas rester présente en permanence à ses côtés pour gérer les chantiers ou demandes de travaux, il était là pour cela mais quel vieil orgueilleux !

    J'écoutais en silence les demandes du Capitaine, ne comprenant pas la moitié de ses requêtes ou des termes employés mais je voyais le regard du vieux têtu qui s'était mis à briller même si il gardait d'affecter son air détaché et ennuyé par une demande inutile, il était intéressé j'en étais persuadée. Je me retins donc de faire le moindre commentaire inutile et attendis la suite, la chute manqua de me faire rire, quel brio, quel talent que de jouer du manque de compétence du vieux ronchon.

    Et cela fit mouche, il ne bougea pas mais releva la tête, changeant sa posture, se redressant, ne jouant plus le vieux fatigué par son travail ou ce chantier, piqué au vif il répondit.

    - Nous travaillons avec du brai de Pin, la région des Pins argentés au sud de Célestia reste notre meilleure source d'approvisionnement, bois de qualité et résine du même acabit. On a reçu un stock d'étoupe de chanvre y a deux semaines, bien sec, bonne qualité.

    Il ne commenta pas le fait que le Capitaine n'avait qu'un oeil, pour lui il devait connaître son navire avec ou sans une vue complète.

    - Par contre pour tout avouer j'espère que votre voilerie n'est pas à refaire, nous n'avons pas encore reçu nos commandes, nous avons des chutes, le matériel de réparation mais pas de quoi refaire pour votre navire.

    Cela étant dit il s'était levé et avait attrapé son calepin et une mine de graphite.

    - On prend votre chaloupe et je vais voir ça de près.

    Il se leva et sortit sans nous attendre, il avait décidé, il prenait le chantier c'était un accord tacite non? En retrait auprès du Capitaine je me permis un franc sourire et murmurais à son intention alors que je lui indiquais que nous pouvions nous aussi sortir.

    - Vous avez su trouver les mots pour le motiver à bouger, je vous félicite, son talent n'a d'égale que son inertie quand une chose lui déplait. Vous verrez il est bon et pertinent et il ne vous mentira pas, si il pense ne pas pouvoir tout faire faute de matériel il vous le dira, il aime le travail bien fait.

    J'accompagnais donc le Capitaine à l'extérieur du bureau et du bâtiment, nous avions sa chaloupe à rejoindre pour aller inspecter son navire. Enfin moi j'allais surtout deviser avec le Capitaine pendant que mon maitre charpentier ferait le tour du vaisseau, l'inspecterai, râlerai, prendrai des notes, nous allions l'attendre le temps de son inspection en somme.


    Message 3




    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Sam 12 Aoû - 11:27
    Elle avait opté pour le terme maniaque, pour minimiser ses capacités. Cela aurait pu faire sourire Altarus. Pouvait-on se définir ainsi quand in cherchait à être pointilleux dans bien des détails, au sein d'une activité qui demandait de la rigueur et une certaine attention professionnelle ? La jeune femme ne faisait pas dans la couture, elle travaillait dans un chantier naval. Quand un navire passera dans ses cales sèches, le moindre travail bâclé pourrait être une mise en danger de la coque en elle-même et donc de la vie de son équipage. 

    À cette réplique, il avait hoché la tête d'un mouvement simple. 

    ''J'emploierai un autre terme, moins dévalorisant... Pointilleuse vous siérait mieux. "

    Il ne cherchait nullement à flatter, mais à dire les choses avec une certaine franchise. 

    Face au maître d'œuvre, le demi-elfe était totalement resté impavide, jusqu'au bout, même en faisant mine de se préparer à partir et donc d'aller voir ailleurs. Touché dans son égo, Eren mordit à l'hameçon, quand il se redressa et changea de ton, devenant subitement plus concerné par le travail que commandait le vieux capitaine. Il fit étalage des matières qu'on employait. Altarus l'écoutait avec attention, même si son visage marqué par le temps et la mer demeurait toujours aussi impassible. Il était intérieurement ravi que l'arsenal travaillait avec des éléments de qualité. Exactement ce qu'il recherchait pour le Cetus. Par contre, pour le reste, il ne parut pas perturbé à l'idée que ses voiles ne pourraient pas être remplacées immédiatement faute d'avoir du stock sur place. Peut-être quelques menus réparations seront nécessaires pour quelques-unes

    ''Je ferai avec. De ce que j'ai pu juger personnellement, elles pourraient encore tenir, mais je me fierai à votre jugement final. "

    Eren finit par se lever de son bureau et sortit immédiatement du bureau pour prendre les devants. D'un homme passive, en mode semi-mollusque, il était devenu le maître d'œuvre avide de mettre en application son savoir-faire. Altarus quitta le modeste confort de son fauteuil. Myriem s'était rapprochée de lui pour le féliciter d'avoir réussi à le motiver. Elle avait bien entendu murmuré ses paroles, pour s'épargner de vexer son maître d'œuvre si ce dernier se trouvait encore dans le couloir. Le Capitaine se permit un petit rictus à peine souriant face au compliment de la dame. 

    ''Certains hommes ont l'égo au niveau de leur niveau d'excellence. Même si votre maître d'œuvre parait être soupe au lait, votre arsenal possède un bon élément. Et de plus, il ne pouvait pas totalement s'avouer vaincu devant un capitaine comme moi... Il y a toujours ce petit besoin de se montrer supérieur face à son interlocuteur... "

    Son petit rictus s'était élargi durant quelques secondes. Cela l'avait amusé. Au moins, avait-il obtenu ce qu'il voulait. 

    Une fois à l'extérieur du bâtiment, il avait rejoint le bord de plage où il avait débarqué avec sa chaloupe. Regardant son navire, il n'eut qu'à lever son bras pour faire signer. Quelques instants après, un homme rama vigoureusement vers la berge. Une fois ses passagers embarqués dans la chaloupe, malgré le poids en plus à tirer à travers les flots, le marin demeura vigoureux à chaque mouvement. Une fois proche de la coque du brick, le Capitaine demanda une corde d'échelle. 
    Sur le pont, il aida Myriem à monter à bord, le Maître Eren était déjà à pied d'œuvre pour inspecter minutieusement chaque partie du navire. 

    ''Bienvenue à bord du Téméraire, Ma Dame. ''une fois la jeune femme présente sur le pont. D'une oreille, Altarus entendait déjà les marmonnements et les râleries qui sortaient des lèvres du maître-charpentier. Il ronchonnait sur l'état des fixations chanvreuses des cordes, mais à la première écoute, rien de bien grave, juste qu'il faudra les refaire. 

    L'équipage présent jetait un coup d'œil de temps à autre, reprenant rapidement ses tâches du quotidien. Quand Eren annonça qu'il devait se rendre en cale, Altarus lui permit d'y descendre. De toute façon, pour d'éventuelles réparations, il avait veillé à n'embarquer que le nécessaire pour les besoins de l'équipage. Tout l'intérieur sera visible au regard acéré d'Eren. 

    Profitant que celui-ci soit occupé dans les entrailles du brick, Altarus s'était légèrement tourné vers son invitée à bord. 

    ''J'avais cru comprendre que vous aviez en projet la construction d'un trois-mât ? Le Renouveau serait son nom, c'est cela ? "

    Ce navire serait son navire, à ce qu'il se rappela l'échange précédent, et qu'elle cherchait à faire du transport. 

    ''Dans quel transport seriez-vous ? Et pardonnez-moi d'avance de ma petite curiosité... "




    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Dim 3 Sep - 16:35

    J'avais esquissé un franc sourire quand le Capitaine m'avait repris avec courtoisie. J'avoue avoir haussé innocemment les yeux et battu des cils un bref instant avant de lui répondre.

    - Eh bien en ce cas je garderai ce mot ci en tête, pointilleuse.

    Et je m'amusais à l'idée de le ressortir à Eren quand il enverrait valser mes demandes de cahiers de comptes et de commandes tenus à la perfection ! car a-utant cet homme était doué dans son domaine, autant il détestait par principe plus que par capacité s'encombrer de bien faire les papiers qui me simplifierait pourtant grandement la vie, mais je ne pouvais me passer de ce vieux loup.

    Les échanges qui suivirent ne me concernant pas je me contentai d'être une observatrice attentive et surtout de rester à l'écoute pour ne pas risquer de ne pas suivre quelque chose me concernant ou un détail d'importance. J'ai donc suivi les deux hommes une fois que le maitre des lieux a eu décidé qu'il devait relever ce défi.

    La barque nous mena sans le moindre heurt à bord du Téméraire. Je vis d'emblée maitre Eren partir observer, noter, mesurer, grommeler bien entendu tout ce qu'il voyait. Il avait un don inné pour invectiver les marins occupés et les forcer à l'aider, lui répondre à des questions dont il connaissait les réponses mais par principe, chacun devait savoir qu'il était là et ce qu'il faisait en un sens, étrange façon de faire mais qui fonctionnait en temps normal.

    - Merci Capitaine pour l'accueil.

    J'observais le pont sur lequel nous étions avec le Capitaine, je laissais de côté mon grincheux de service, il savait ce qu'il faisait, moi j'étais ici pour faire la conversation en un sens avec notre premier client en réalité. Ce fut cependant le Capitaine qui me posa une question à laquelle je m'empressais de répondre avec plaisir.

    -C'est tout à fait exact. Le Renouveau sera le premier navire de nos chantiers, un navire financé par mes propres fonds pour relancer la compagnie maritime que m'avait légué mon père. Avant la guerre nous avions trois navires, nous faisions du transport de marchandises entre Sancta, Mael et Ikusa, des trajets courts et plutôt rapides. Et nous convoyions aussi des marchandises terrestres depuis Célestia vers Mael. C'est ce genre de commerce que je souhaite poursuivre. Célestia nous fournit en bois actuellement qui nous a servi à la construction des chantiers et servira aux navires, réparations aussi. Mais nous espérons aider à relancer des constructions autres, Sancta a besoin de renaître elle aussi un jour prochain et à Ikusa ils apprécient les essences venants des Pins Argentés d'autant plus qu'il est difficile de se fournir là-bas actuellement vu ce qui rôde en permanence. De fait je pense reprendre ce genre de transports. Avant nous faisions aussi beaucoup de marqueterie et d'oeuvres de maitres que nous envoyions hors de Mael mais je n'ai pas pu recruter de menuisier d'art pour l'heure.

    J'observais le travail silencieux et précis des marins et je demandais au Capitaine.

    - Et vous même capitaine? Que transportez vous?

    Dans la cale pendant ce temps-là, maître Eren continuait son examen minutieux des lieux et de toute la structure du navire. Il avait observé quelques détails surprenants à ses yeux cependant et dont il allait probablement aborder le sujet pour voir la réaction du Capitaine. Mais rien qui ne concernait vraiment les travaux à réaliser, dans l'ensemble le navire était en bon état et des entretiens comme celui demandé réalisés de manière régulière assuraient que le navire ne se détériore pas trop rapidement.

    - Vous naviguez loin de la République en réalité. J'ai fait le trajet jusqu'à Kaizoku pendant la guerre, un beau fiasco... J'ai perdu deux navires sur les trois que je possédais alors, un coulé par un monstre marin et le second... tombé aux mains d'un pirate sans honneur.

    Les mots terminant ma phrase avaient été dit avec une froideur intense qui contrastait en tous points avec ce que j'étais en permanence, mais les mots sans honneur étaient dit avec une certaine haine, plus que le reste. Qu'on soit pirate, soldat, fermier, peu m'importait en réalité, la morale, l'honneur cela comptait par contre.

    Message 4

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Dim 3 Sep - 20:07
    Une fois que Myriem fut à bord, et face à ses remerciements, le Capitaine avait hoché de la tête face à ce "compliment". Se trouvant à ses côtés, la conversation ne tarderait pas à reprendre. D'ailleurs, plus il conversait avec Dame Myriem, plus il avait la confirmation d'avoir fait le bon choix quant à cet arsenal, qui démarrerait ses activités sous peu. La jeune femme avait la tête sur les épaules, était sûre d'elle quant à ses projets et avait déjà su avoir dans son entourage un maître d'œuvre qui semblait bon, à ses dires, si on retirait le côté ronchon. De plus, elle n'avait exprimé aucune réticence à monter à bord du brick. Était-ce pour faire bonne figure auprès de ce tout premier client ? Ce n'était pas impossible. C'est au premier contact que tout pouvait se jouer. Après, venait-elle aussi pour commencer à se familiariser avec les évaluations faites par Eren, histoire de mieux comprendre par après les attentes et les besoins de ses futurs clients ? Au regard du borgne, elle profitait de l'occasion actuelle pour acquérir quelques connaissances, en toute simplicité. 

    Surveillant que le maître d'œuvre n'abusait pas de la patience de ses hommes pendant qu'il poursuivait ses investigations, Altarus apprit de la bouche de Myriem ce qu'était le projet de construction du Renouveau. Avec ce navire, elle envisageait donc de faire renaître certaines voies maritimes qui existaient du temps de Shoumeï. De ce qu'elle concédait à lui partager verbalement, il les nota mentalement. Cela pourrait faire toute la différence quand elle aura déjà son premier trois-mâts, et plus tard, le reste de sa flotte. Il ne redoutait pas la concurrence, mais il saura ainsi où orienter ses affaires si un de ses navires viendrait à croiser dans le secteur. 

    ''Vous avez une idée précise de comment vous souhaitez mener votre entreprise de commerce. Elle ne pourra que réussir. "

    Si elle avait pris le temps d'éplucher les registres de la compagnie maritime héritée, elle avait pu parfaire ses études de marchés en fonctions des besoins actuels des régions avoisinantes. Une fois encore, Altarus ne put avoir plus que de respect pour elle. 

    ''Je transporte principalement des marchandises basiques, tant que ce ne sont pas des esclaves, apportant ce qu'il faut pour les besoins d'importations de certaines régions ou de villes. Je réponds également à certains contrats de transport… Veuillez m'excuser de ce manque de détails, mes navires pouvant transporter autant du bois, du minerai, ou encore des marchandises plus travaillées. C'est tellement large que nous pourrions y passer tout le restant de la journée.  "

    Il assurait le transport des marchandises dont il est certain d'avoir un bon retour sur investissement. Et puis, derrière, tant qu'il pouvait se retrouver sur les mers, sur le pont d'un de ses bricks... 

    Le ton de Myriem changea doucement sur la suite de la conversation, devenant glaciale quand elle aborda la perte de ses navires... La piraterie était responsable dans un des cas... mais à entendre la froideur dans sa voix, il y avait autre chose derrière. Il sourcilla quelque peu.

    ''Je navigue loin de la République en effet, mais pas sans raison....Sa bannière n'est qu'un symbole... pas un signe d'appartenance pour moi. La mer est mon seul univers. "

    Il demeura silencieux quelques secondes, avant de reprendre. 

    ''Vous étiez à bord de ce navire... ou alors, vous avez croisé la route de ce pirate, n'est-ce pas ? Certains se disent pirates, mais ne sont en réalité que des déchets se croyant marins... "

    Il devra veiller à se montrer prudent. Au ton de la jeune femme, il ne doutait pas des souffrances qu'elle avait pu endurer. Altarus était lui-même un pirate et quand un de ses pairs se vouait à ces comportements immondes... Certains avaient la mer comme tombeau à l'heure actuelle. S'il pouvait avoir le nom de celui-là et épargner le Sekaï de sa présence.... 

    Eren remonta de la cale et faisait une drôle de tête.... 

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Ven 29 Sep - 18:48
    La mer, l'eau, c'était mon élément, je regrettais souvent de n'être pas née sirène ou élémentaire d'eau, pas pour des raisons esthétiques loin s'en faut, mais pour des raisons pratiques, l'eau me fascine. J'ai toujours eu le pied marin, je nage aussi bien qu'il est humainement possible de le faire et je puise ma magie dans cet élément. Alors une virée même pour visiter, observer un bateau en mer n'est pas ce qui risque de me dérange ou m'effrayer le moins du monde.

    Je laissais bien entendu Eren continuer son oeuvre, ses observations, il en notait des choses, grommelait, pestait, mais parfois on pouvait aussi entendre qu'il appréciait l'entretien réalisé, les réparations de fortunes intelligentes et dont il prenait note car cela pourrait toujours servir un jour. Il faisait son office et c'était une évidence que si le Capitaine du Téméraire avait de quoi payer ses réparations au juste prix il en aurait pour son argent, Maitre Eren n'était pas un commerçant, il était un constructeur, un amateur de défi et il avait un amour pour le travail bien fait qui faisait de lui la clé de voute de mon entreprise de construction maritime.

    - Avant la guerre j'avais trois navires et je faisais du transport d'oeuvres d'art, de marqueterie ou de denrées plutôt rares. Je privilégiais la qualité à la quantité, quitte à régulièrement engager des hommes d'armes pour assurer la sécurité des cargaisons. Je prenais aussi des passagers si leurs souhaits de trajets coïncidaient avec ceux de mes navires mais cela restait assez ponctuel pour tout vous avouer. Mais aujourd'hui comme je vous l'ai dit je vais devoir m'adapter aux besoins réels des shoumeiens.

    Dur voire impossible pour moi de nous considérer comme des Reikois quand bien même dans les faits notre administration était aujourd'hui gérée d'une poigne de fer par l'Empire conquérant, mais cela n'était pas encore trop dangereux de se considérer non assimilé, un jour viendrait peut-être ou nous serions obligés de faire un choix, plier le genou, être tatoués ou partir, de nouveau l'exil... J'espérais que ce jour n'arriverait pas en réalité.

    J'écoutais ensuite le récit des transports que réalisait le Capitainre avec attention, je l''étais tout autant qu'il venait de l'être avec moi pour tout avouer, intéressée et surtout curieuse, on ne se refait pas que voulez vous. J'avais hoché la tête satisfaite quand il avait dit qu'il refusait le transport des esclaves, quand bien même ce commerce fut légal dans certains endroits, il me débectait et heurtait mes convictions profondes sur la liberté de chacun de vivre sa vie comme il l'entend sous couvert qu'on respecte les règles imposées à l'endroit où l'on vit.

    J'étais curieuse c'était factuel, mais j'étais bien élevée et éduquée et je n'allais pas poser de plus grandes questions pour tout avouer, cela ne se faisait pas, il pouvait garder ses trajets, clients, marchandises pour son propre compte cela allait de soit pour moi.

    - Je comprends bien entendu. Et votre amour de la mer je le partage croyez le.

    J'étais à ce moment là, perdue quelque part en mer mais pas dans des souvenirs plaisants quand il m'interrogea de nouveau. Je restais mutique de longues secondes après sa question. J'avais ouvert la brèche tout seule et comme à chaque fois cela remontait en moi avec force. Aujourd'hui je n'avais plus peur de ce souvenir, mais j'étais emplie de colère, de ressentiment et un goût d'inachevé me laissait totalement agacée.

    - J'étais à bord du navire oui. Il m'a pris plus que des biens matériels, il m'a volé mon honneur et ma dignité, et je me déteste pour n'avoir pas eu le courage de... de... de le tuer, de débarasser le Sekaï de ce monstre. Mais aujourd'hui... Je rêve de le prendre en chasse et de le voir couler, sombrer, disparaître à jamais de la surface des Oceans... Kirig... Capitaine Drakyn d'un raffiot sans valeur qui doit voguer depuis lors sur mon navire et continuer ses exactions...

    Nous en étions là quand Eren revint sur le pont, avec l'air de l'homme suspicieux.

    - Maître Eren? Tout va bien?
    - Pas certain non...
    - Comment cela, il n'y a rien de si abîmé que cela sur ce navire quand même non?
    - Non c'pas le soucis... Mais y a comme qui dirait des trucs pas très diviniste si vous voyez c'que j'veux dire !
    - Je, enfin non comment pourrais-je voir quoi que ce soit allons?
    - Alors Cap'tain, si on répare votre navire, on aura pas d'ennuis dites moi?

    Mon regard passait de l'un à l'autre sans bien comprendre de quoi il retournait.

    Message 5
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Ven 13 Oct - 14:53
    Altarus crut deviner dans les dires de la jeune femme qu'elle était possible Shouméienne. Ou du moins, qu'elle s'était retrouvée proche d'eux, profitant de l'avant-chute de cette nation désormais rayée du Sekaï, pour vivre pleinement ce qu'elle appréciait. Maintenant, elle devait tout reconstruire, tout reprendre en main pour retrouver un semblant agréable de ce qu'elle avait vécu. S'adapter était une épreuve en soi, quand il fallait repartir sur de nouvelles bases. Il ne pouvait faire de comparaisons avec sa propre expérience. Son vécu était loin d'être celui de Myriem. Quand il avait fait naufrage, il avait perdu qu'un navire, pas l'entièreté de sa petite flotte commerciale. La prise de Kaizoku avait été une épreuve à affronter, au vu du regard qu'il portait à la République. Encore aujourd'hui d'ailleurs...

    Durant la conversation, il put mieux comprendre la froide haine qu'elle exprimait à l'égard du pirate qu'elle avait croisé... Comme il l'avait pressenti, elle était malheureusement tombée sur le genre d'homme qu'Altarus exécrait le plus et qui osait s'identifier comme pirate. Quand il arraisonnait un navire, que l'équipage acceptait de se rendre, il le laissait embarquer sur des canots ou des chaloupes, pour qu'ils puissent fuir et être laissé au jugement de la mer, si elle estimait bon de les laisser en vie ou pas… dans les faits, cela mettait en jeu les réelles compétences des marins qu'ils laissaient en vie. Mais jamais, oh combien jamais, il ne viendrait à accomplir de méfaits misérables sur les membres d'un équipage qui avait accepté de se rendre… Un navire qui refusait de se rendre, qui acceptait l'affrontement, finissait par sombrer. Et les survivants laissés à leurs moyens de survie flottants... 

    Le nom qu'il entendit des lèvres de son interlocutrice lui réveillait quelques brides de souvenirs. Il avait sourcillé et se préparait à répondre quand Maître Eren remonta, non sans afficher un drôle d'air... empli de perplexité. Ou suspicieux. C'était plus cela. Altarus le fixait silencieusement, comprenant que le maître-charpentier était très perspicace, ce qui rajoutait du poids à ses compétences. Trop perspicace en même temps, pour avoir compris sur quel genre de pont, il se trouvait, lui et Dame Myriem. La malheureuse peinait à comprendre le sous-entendu de son collaborateur. 

    Le capitaine ne rajouta rien durant quelques secondes, confronté à la réalité de la vérité découverte par Eren. Parfaitement serein, toujours dans sa posture droite, il fixa Eren non sans une brève lueur quelque peu... glaciale. En même temps, quoi de plus normal de réagir de la sorte, quand son petit camouflage venait d'être percé à jour, alors qu'il pensait que tout était en ordre. Il y avait toujours un faible risque que la supercherie se dévoile... et cela venait de se produire. 

    Toujours le regard braqué sur le maître Eren, Atharus reprit la parole. 

    ''Quand j'évoquais un pavillon symbolique, parce que la mer est mon seul univers, il a découvert que cela n'était pas que des mots."

    Puis, il tourna sa tête vers Myriem. 

    ''Je ne sers aucune nation… Certains affichent un pavillon de terreur, moi, je n'en aborde aucun.  Maître Eren... je suis venu pour faire évaluer un état du bord, pour voir ce qui pourrait être possiblement réparé auprès de cet arsenal. Rien de plus.  Si j'avais eu de véritables mauvaises intentions, je ne serais pas là comme… "client..."

    La situation était quelque peu bancale, on ne pouvait pas le cacher. Être dénoncé était bien la dernière chose qu'il souhaitait. 

    ''Ma Dame, si cette vérité dévoilée vous porte préjudice, vous n'avez qu'un mot à dire et je partirai sans demander mon reste. Je ne suis pas homme à renier ma parole. Sachez que l'être qui vous a malmené n'est guère passé à Kaizoku.... et son nom ne se fait plus entendre depuis un moment dans les ports. Il semblerait que le temps ou l'acte d'un tiers a fini par vous apporter justice... ou pas. Malheureusement, ne le saurez-vous être jamais… à moins de vous lancer à sa recherche, pour savoir ce qu'il est advenu et apporter tranquillité à votre esprit... ou accomplir le souhait de l'occire de vous-même" 







    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Ven 20 Oct - 13:02
    Etrange jeu du destin que cette rencontre impromptue d'un Capitaine bien étrange. il paraissait calme, posé, mesuré et connaissant son oeuvre. Je me sentais en confiance avec cet homme, enfin ce sang mêlé. Il avait dans le regard une étincelle toute humaine, vive, forte, et en même temps il me donnait l'impression de posséder la sagesse des elfes, avait-il eu la chance de prendre le meilleur de chaque race?

    Quand j'avais accepté de livrer le nom de celui qui avait changé ma vie de façon radicale, j'avais observé sa réaction, il était républicain et peut-être que ce nom de pirate était connu là-bas? Je n'y connaissais rien pour ma part et je me disais que si Tagar n'avait eu aucune information ces derniers mois c'est que ce devait être un pirate de pacotille et que j'avais encore une fois étais des plus malchanceuses.

    J'avais vu sa réaction physique, son front et ses sourcils se relevant, il savait quelque chose, Kirig était un nom qui lui parlait, c'était la première fois depuis le début que cela m'arrivait, était-ce un signe des divins? Je ne pus l'interroger plus avant car ce fut le moment choisi par mestre Eren pour revenir et notre conversation me laissait parfaitement dans le flou, je ne comprenais pas où il voulait en venir.

    Ce fut le Capitaine qui éclaira mes lanternes et ses mots résonnèrent étrangement en moi, il n'avait pas de pavillon officiel et le reste s'éclaira... Malgré moi je fis un pas en arrière, recul instinctif, défensif, comme si d'un coup cet homme charmant pouvait être un requin déguisé, un monstre sous des airs de vieux capitaine bourru. Je me suis raidie littéralement, Kirig était beau comme un diable, séducteur, affable mais.... manipulateur et violent quand on ne va pas dans son sens, c'était un pirate et cet homme en était un aussi, aussi fut sa métaphore c'était ce qu'il me disait, lui aussi voguait pour son propre compte.

    Mes poings se sont serrés et ma magie se canalisa, je ne me laisserai plus avoir par des beaux parleurs, des menteurs, la colère monta en moi instinctivement, violemment même si je ne percevais nulle agressivité, nul changement de posture, n'était-ce pas pour me tromper encore mieux? Bien que sur un navire, autour de nous l'air embauma d'une odeur marine différente, légère, aérienne, et des particules d'eau commençaient à se matérialiser, qu'allais-je en faire? Rien pour l'heure mais j'étais prête à réagir au besoin.

    Eren m'avait observé sans bouger d'abord et par principe avait posé sa main sur le couteau à son flanc mais il n'était pas un guerrier. Ce fut lui qui répondit.

    - Peu m'importe ce que vous faites de votre raffiot Capitaine, je ne suis qu'artisan, c'est elle qui a le pouvoir de décider de la prise du contrat pas moi. Même si j'aimerais bien travailler sur ce vaisseau, belle facture, bien entretenu, vous l'aimez ça se sent, ça se voit. Et... je peux garantir que quelles que soient vos affaires vous avez jamais fait d'esclavage, j'aurais vu des signes, des crochets, des traces, y a des traces qu'on peut pas dissimuler même en nettoyant bien.

    Il avait parlé avec calme et attendait ma réaction, j'étais prise entre ma colère de faire face à un pirate, ce mot éveillant en moi une haine certaine et la confiance que j'avais dans le jugement de ce vieux bougon d'Eren. Le Capitaine parla ensuite de ce qu'il savait et en un sens ses mots me firent descendre d'un cran au niveau de mes appréhensions et de ma colère, ma mana était toujours concentrée mais j'étais prête à écouter dans le fond et je n'allais pas envoyer le navire par le fond, pas de suite en tout cas.

    - Je... je ne peux pas me contenter d'absence de nouvelle de sa part. J'ai besoin de le savoir mort, noyé ou passé aux armes. Je...

    J'inspirais profondément pour me maitriser, je me forçais à relâcher mes poings serrés et à faire tomber la magie canalisée, je n'en voulais pas à cet homme loin s'en fallait mais je n'avais pas résolu mes conflits intérieurs et pour terminer ma guérison, il n'y avait plus qu'une seule chose pour moi, voir le cadavre de Kirig, ainsi je pourrais passer à autre chose.

    Il me fallut quelques minutes pour parvenir à e calmer, minutes de silence pesant sur le navire, tout le monde observant, se demandant si ils devaient réagir peut-être mais il ne se passa rien par chance. Enfin je retrouvais mon calme et repris la parole.

    - Je m'excuse pour mon manque de contrôle, ce n'est pas très digne mais il est des choses viscérales qui me dépassent comme l'idée de croiser un pirate. Me confirmez vous comme le dit Maitre Eren que vous n'êtes nullement un trafiquant d'esclaves ou de choses nauséabondes?

    J'écoutais ses émotions, qu'il mente ou pas je ne pouvais le savoir mais un coeur qui accélère, un sentiment de gêne, de l'agacement, cela je le ressentais sans peine.

    - Si jamais cela est bon nous pouvons envisager de travailler ensemble, vous avez besoin de réparer votre navire et mes chantiers sont prêts à la faire, mais moi je peux avoir des besoins, des informations que vous pourriez chercher pour moi en échange?

    Les négociations pouvaient débuter, dans le fond qui pourrait mieux trouver la trace d'un forban qu'un autre forban? Pas les mêmes attaches, pas les mêmes moeurs mais une vie illégale en mer pour les deux.

    Message 6

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Mar 24 Oct - 9:49
    La tension monta subitement d'un cran, quand la jeune femme apprit de la bouche même du Capitaine ce qu'il était vraiment. Elle en avait reculé d'un pas, se posant déjà en défense. Altarus demeurait stoïque, son oeil valide fixant la noble. Il avait conscience des risques qu'il prenait en face de la jeune femme, meurtrie par des blessures encore vivaces à cause de l'autre enflure de pirate. Il aurait pu demeurer dans le flou, ne pas réagir aux révélations du Maître Charpentier. Myriem aurait fini par comprendre les allusions d'Eren. Celui-ci, en réaction de son employeuse, avait porté sa main non loin du couteau fixé à sa ceinture. Un geste de précaution, sans doute, pour marquer sa position. Et lentement, l'air qui environnait le trio commença à s'emplir de petites particules d'eau, se concentrant beaucoup autour de celle qui les appelait de sa magie. C'était un détail conséquent, qui dévoilait une autre des compétences de la Dame. 

    Le Capitaine nota mentalement ce détail, tout en restant droit, d'une sérénité presque effrayante devant le danger qui se présentait devant lui. Oui, on pouvait parler de danger, car même s'il avait son équipage à bord, ses marins ayant cessé leurs activités de bord, pour observer la scène et se tenant prêt à réagir à la moindre injonction de leur Capitaine, se trouvait face à Myriem. Il méconnaissait encore sa puissance et l'eau était un élément redoutable. Déjà au naturel, naviguant sur les mers depuis bien des décennies, alors par le biais de la magie... Lui maîtrisait le vent, un autre élément qui s'associait à l'eau dans son quotidien maritime. D'ailleurs, il était vigilant quant à ce qu'il observait. Un rien suffirait à subir le courroux magique de la dame. Elle avait déjà pris un peu d'avance en appelant à elle sa magie. Ou alors, elle jouait d'un mécanisme de défense en réponse à la vérité qui lui avait éclaté en plein visage. Peu importait le cas, elle affichait déjà une part de ses capacités. 

    Eren brisa ce silence pesant qui s'était installé après que le borgne eut énoncé ce qu'il était en toute franchise. Ses paroles se portaient déjà garantes de ce qu'il avait pu découvrir à l'intérieur du Cetus. Il n'y avait pas à dire, il avait un sens de l'observation redoutable. Altarus le remercia par un lent hochement de tête. Il préférait ne souffler aucun mot pour l'instant, pour éviter tout quiproquo. Cela suffira-t-il à inverser l'attitude de la jeune femme à l'égard du demi-elfe désormais ? Elle était encore rivée sur l'image du pirate qui l'avait fait souffrir... Balbutiante de bien des désirs quant à sa personne monstrueuse, elle parut être en conflit intérieur.

    Plusieurs minutes dans un silence oppressant pour les interlocuteurs s'écoulèrent. Altarus n'avait pas bougé, patientant de voir où tout cela aboutirait, avec sa vigilance maintenue. Derrière lui, sans savoir besoin de se retourner, il percevait sans peine l'impatience qui commençait à grandir auprès de certains de ses hommes. Si la situation demeurait telle quelle, il faudrait qu'il leur parle pour éviter qu'un commette un impair. Heureusement, il n'aura pas besoin de le faire, car Myriem brisa le silence, après avoir repoussé la rage qui l'avait envahi. 

    "Je peux vous confirmer ses dires. Ce genre de commerce est lucratif que pour les êtres se fichant de la condition de leurs propres congénères, cherchant à faire du profit à n'importe quel prix, même au détriment de l'état de leur propre navire.  Le regard acéré de Maître Eren vous a confirmé que je prends soin du mien. "

    Le ton était sincère, n'hésitant pas une seule seconde quant à chaque mot articulé. 

    ''Voguer sur la mer, en fonction de ses humeurs, de ses colères ou de sa sérénité, nécessite d'avoir un navire apte à subir le moindre de ses caractères. Une coque pourrissante, c'était la garantie de sombrer à la moindre frappe liquide d'un environnement en furie. "

    Comme elle affirmait partager, elle aussi, l'amour pour la mer, elle comprendrait sans peine où il voulait en venir, espérant marquer plus en avant le capitaine qu'il n'était que l'image de pirate que Myriem s'était fait d'un coup de lui, en l'imaginant comme celui qui l'avait morcelé mentalement. Elle avait réussi à se ressaisir en tout cas, pour aborder des négociations sur la suite à donner, sur la raison première de sa venue au sein de son arsenal. 

    ''Je peux me mettre en quête d'informations sur ce sordide individu, si cela peut vous aider à le retrouver et permettre de mettre un point final à ce qui vous dévore. C'est un échange de bons procédés qui me convient, en échange des services de votre arsenal et du savoir faire de Maître Eren. Mais je ne doute pas que vous souhaiterez avoir une garantie... Vous pouvez toujours la poser. "

    Il était un pirate désormais à ses yeux, un forban que souvent, on considère sans foi ni loi. Elle en avait fait l'expérience et il ne pourrait pas lui reprocher de demeurer toujours prudence dans cette discussion. D'ailleurs, sur ce point... 

    "Et ne vous en voulez pas pour votre réaction…"

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Myriem de Boktor
    Myriem de Boktor
    Messages : 903
    crédits : 2580

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage - Soutien
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t106-myriem-de-boktor-noble-exilee-finie#326https://www.rp-cendres.com/t124-liens-tisses-myriem-de-boktor#358https://www.rp-cendres.com/t123-nouvelle-ere-myriem-de-boktor#357
  • Mar 24 Oct - 15:03
    Les luttes intérieures ça commençait à me connaître et pas qu'un peu et je continuais de nager dans un abime infernal. J'étais incapable de réellement tourner la page, j'avais soigné mes plaies depuis longtemps, j'avais appris de nouveau à m'accepter, à tolérer ma féminité même qui avait été la source de mes maux. Avec les mois et les semaines qui s'écoulaient j'ai même appris à accepter mon fils et à l'aimer, je voyais en lui l'enfant qu'il était, ce petit bout de bébé qui un jour deviendrait un homme et à qui j'allais inculquer des valeurs humanistes, tournées vers les autres, il n'était pas que le reflet de son géniteur et ne le serait jamais. Bien sûr je n'avais pas encore envisagé l'idée qu'il me faudrait lui expliquer qui il était et pourquoi il n'avait à ses côtés celui qui l'avait engendré.

    J'avais tourné cela durant de longues heures nocturnes, cela m'avait tenu éveillée la plupart du temps. Je ne dormais pas sans lumière non plus depuis que j'avais croisé ce monstre qui avait détruit une partie de mon esprit. Et j'avais trouvé la réponse, j'avais avancé, tourné la page mais je voulais pouvoir débuter l'écriture d'un nouveau chapitre dans mon histoire mais pour ce faire j'avais besoin de mettre un point final à tout cela et il n'y avait qu'une possibilité : la mort de Kirig.

    Je venais de me donner en spectacle devant un équipage et la tension palpable que j'avais créé volait encore dans l'air quand le Capitaine repris la parole. Il avait été d'un calme redoutable, impressionnant, c'était un homme hors du commun et surtout un vrai meneur. Face à la fureur que je tentais de contrôler, il n'avait pas frémi, il avait conscience de ma puissance je l'avais ressenti mais il était droit, prêt à affronter ma colère, la laisser se déverser sur moi, il était un vrai meneur d'hommes, un de ceux pour lesquels un équipage va jusqu'à la mort, ils lui étaient tous fidèles. Et même si leur peur avait transpiré de toutes les pores de leurs peaux, ils avaient attendus, immobiles un geste, une indication de leur Capitaine.

    Ses mots résonnaient dans l'air, nulle hésitation de sa part, il était certain de son fait. Je laissais mon regard couler vers Eren à la fin, le vieil homme, aigri de nature mais oh combien compétent avait juste hoché la tête, il avait son accord tacite, il était prêt à travailler sur le navire de ce Capitaine, lui aussi avait apprécié son attitude et respectait cela.

    Je bougeais enfin, mes pas résonnant sur les planches de bois du pont sur lequel nous étions. Je m'approchais du bastingage et posais mes mains dessus en observant la mer intérieure qui était devant nous, laissant la crique dans mon dos.

    - La mer est une amante exclusive et elle ne ménage pas ceux qui voguent avec elle. Mais c'est raisonnable que de vouloir se préparer pour cela et pour cela faire appel au meilleur est une bonne chose.

    Je restais quelques secondes silencieuse avant de reprendre.

    - Nous allons réparer votre navire Capitaine, je laisserais Mestre Eren établir le devis et négocier avec vous les coûts et délais de réalisation des dits travaux.

    Mon regard était toujours perdu vers la mer, je l'aimais et je la détestais et j'espérais pouvoir me débarrasser de cette haine.
    Mestre Eren avait continué d'acquiescer sans rien ajouter, fait assez rare pour être souligné en réalité. Je reposais mon regard sur le Capitaine avant d'observer son équipage qui avait repris son travail en silence et harmonie. Cet homme avait de l'honneur sans nul doute et il était suivi pour cela même si il n'arborait nul pavillon légal.

    - Je vais regagner mon bureau Capitaine, quand vous aurez terminé les négociations avec ce rude artisan et qu'un accord commercial digne de ce nom aura été signé, je vous proposer de manger en ma compagnie si cela vous agréé. J'aimerais parler... au calme avec vous de certains forbans dont la seule pensée m'emplit de colère et me fait perdre mon contrôle. Je souhaiterais sincèrement pouvoir passer à autre chose et peut-être êtes vous l'aide providentielle que je cherche, je n'ai nul besoin de garantie, le regard de vos hommes, leur confiance en vous sont des preuves suffisantes pour moi, vous n'êtes pas comme lui. Peu m'importe que vous... voliez des cargaisons à d'autres pour les revendre ailleurs, cela ne me regarde pas en réalité.

    J'avais dit ce qui devait l'être pour moi, il n'était pas obligé le moins du monde à me rejoindre ensuite pour discuter, loin d'oreilles extérieures, loin de toute tension. J'allais retourner à quai et je verrai bien si le Capitaine souhaitait parler avec moi ou pas.



    Message 7



    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Altarus Aearon
    Altarus Aearon
    Messages : 371
    crédits : 2701

    Info personnage
    Race: Humain-elfe
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1914-c-est-l-homme-qui-prend-la-mer-termine#16576https://www.rp-cendres.com/t2080-carnet-de-contact-d-altarus-aearon#17608https://www.rp-cendres.com/t2079-journal-de-bord-du-capitaine-aearon#17606
  • Jeu 26 Oct - 14:17
    L'atmosphère finit par se détendre, quand Myriem sut reprendre en main le jeu tumultueux de ses propres émotions. En quelques pas, elle se rendit vers le bastingage, comme pour trouver du réconfort dans la vision de la mer qui emplissait la large crique où se trouvaient ses chantiers navals. Altarus s'était contenté de la suivre de son œil bleu-gris, se délestant par la même occasion de la vigilance qu'il avait haussée pour user de l'air en cas d'offensive magique. On n'était jamais trop prudent quand des tensions se formaient. Un rien suffisait à tout rompre. Heureusement, face au calme étonnant du vieux Capitaine, Myriem avait su se reprendre en main. Les marins aussi. Certains avaient soufflé d'aise en voyant la pression redescendre, reprenant rapidement leurs activités de la journée. 

    Toujours muet, toujours droit, toujours serein, Altarus attentait la suite, laissant ainsi le temps nécessaire à son interlocutrice de reprendre la main sur la conversation, à son aise. Il n'avait aucune urgence de son côté. Il se permit par contre de hocher positivement du chef quant à la sévérité que la mer pouvait posséder. Une amante exigeante, qui pouvait se montrer irascible, voir traîtresse à n'importe quel moment si on venait à la négliger. 

    Quand elle évoqua le Maître Charpentier, il croisa le regard de celui-ci. Maître Eren était prêt à causer réparations et finances pour les réparations à apporter au Cetus. On sentait surtout sa fébrilité à apporter sa patte à un navire qui attisait son professionnalisme. Quel charpentier ne serait pas ravi d'apporter un petit quelque chose de sa main sur un navire entretenu pour affronter la plus furieuse des mers ? Son regard luisait d'une passion sans nom. 

    Altarus sut retenir un sourire. 

    ''Je sens que cette fois, c'est Maître Eren qui va savoir s'imposer. Je prendrai le temps qu'il faudra, avec vous, Maître Charpentier, pour trouver un terrain d'entente pour le rapport coût et réparation. "

    Pour plaire, il fallait concéder un peu de terrain, pour que tout le monde y trouve son compte. Pas une seule seconde, il ne douta de trouver un parfait accord, qu'il signera une fois celui-ci retranscrit sur parchemin. Maître Eren aura la satisfaction de reprendre un peu le dessus, cette fois. 

    Et pour ce qui était de l'invitation de la Dame à partager un repas à sa table ? 

    "J'accepte votre invitation, Ma Dame. Certains individus ne méritent point de discrétion venant de ma part. Si ma conversation peut vous aider à avancer et à tourner une bonne fois pour toutes une douloureuse page, alors je verrai comment répondre au mieux à vos interrogations, quitte à apporter bien plus d'aide si cela est nécessaire, plus que ce que vous avez en tête en ce moment. "

    Elle l'avait jugé différent de ce Kirig. Le retour qu'elle attendait de lui pouvait être plus étendu, non ? Un juste retour des choses, aux yeux du demi-elfe. Plus encore, qu'elle n'était pas plus regardante à ses activités en tant que Pirate. Il n'était pas dans la traite d'êtres humains, c'était ce qu'il y avait de plus important... 

    Il la salua quand elle retourna au quai, pour rejoindre son bureau comme dit. 

    ''Bien, Maître Eren... si nous commencions ? "

    ****

    Après de longues conversations de négociation, le Maître Charpentier trouva un terrain d'entente avec le Capitaine du brick. Ravi, il avait eu un énorme sourire. Les parchemins signés comme il se devait, il aura toute la largesse de temps du restant de la journée pour organiser le début des réparations. Altarus avait veillé à lui mettre à disposition plusieurs de ses marins pour lui apporter une aide à bord. 

    Il n'avait pas oublié l'invitation de Myriem. Tout se synchronisait dans les temps, comme si le Temps lui-même veillait à la bonne marche du planning des deux personnes. Ce fut dans une autre tenue, qu'il vint se présenter à la porter du bureau de la propriétaire de l'arsenal, une tenue totalement sombre à la coupe était de qualité bourgeoisie, et des entrelacs argentés qui marquaient le col de sa tunique et le bord de ses manches. Rien de bien sophistiqué, le simple dans le bon goût. Il toqua à la porte, avec légèreté, pour annoncer sa venue.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum