DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Quiproquo [Ellie | Rohan] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Event République : Alerte Rouge à la Maison-BleueHier à 23:39Athénaïs de Noirvitrail
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 23:37Ersa Vatt'Ghern
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:58Ersa Vatt'Ghern
    Désarmée (PV Kieran) Hier à 22:26Nut Shidhi
    Validation des RP de LyraHier à 22:19Lyra Leezen
    Quand on arrive en ville [Isolde]Hier à 22:02Isolde Malkyn
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 31 Juil - 15:20
    Cela faisait quelques mois maintenant que j’avais quitté la République et le service de Mirelda. J’en étais encore toute chamboulée. Je ne m’était pas facilement faite à ma nouvelle vie de mercenaire et j’avais encore beaucoup de mal à m’y faire. J’étais d’ailleurs très paranoïaque, croyant que tous les passants voulaient me capturer pour me ramener à Mirelda Goldheart. D’ailleurs lui il me fixait non ? Je m’étais séparée de Thylie pour me promener au marché de Taisen pendant qu’elle nous cherchais un contrat, et je savais que ma paranoïa redoublait dans ses moments là. Je tentais donc de me calmer en me disant qu’il devait me trouver jolie ou quelque chose comme ça…

    Je continuais donc ma promenade et regardai les étalages avec intérêt. Je n’étais pas au Reike depuis longtemps et la culture de ce pays me rendais très curieuse. Mais le voilà encore celui-là ?

    Après plusieurs regards en coin, j’en fut sûre, il voulait me capturer. Je choisissait l’approche frontale : je vint à lui et me plantait devant, les mains sur les hanches.

    —Tu crois que je suis aveugle ? J’ai bien compris ce que tu veux, et ben si tu me dis pas où sont tes collègues je vais te défoncer. Ici et maintenant. Vu ?

    Oui, je faisais dix centimètres de moins que lui. Oui j’étais frêle, avec une peau pâle. Et oui, mon accoutrement de mercenaire était encore relativement neuf. Autant dire qu’il allait me rire au nez. Mais j’avais bien l’intention de lui mettre mon poing dans le plexus solaire au moment où ça arriverait, puis je m’enfuirais, espérant ainsi échapper à ses collègues qui devaient être planqués entre moi et Thylie, qui devait quand même se trouver à quelques centaines de mètres de moi, devant le panneau d’affichage de la ville.
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Rohan Feldon
    Rohan Feldon
    Messages : 7
    crédits : 3176

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2320-rohan-feldon-termine
  • Lun 31 Juil - 16:05
    Ta cible n’est pas loin, tu l’observes avec la plus grande attention. Il faut absolument que tu récupères toutes les informations possibles afin d’honorer ton contrat. Tu n’as jamais eu trop de problème en général pour ce genre de chose. Du menu fretin par rapport à d’autres que tu as pu filer. Tu le sais, le meilleur moyen de passer inaperçu est de ne pas te cacher d’elle sinon ce sera fichu et tu auras tout à recommencer. Fort heureusement, ton accoutrement ne fait pas tâche ici. Après tout, il y a toute sorte de gens qui se promènent au marché pour s’approvisionner avant ou pendant un long voyage. Quoi de plus normal alors que ces mêmes personnes soient complètement couvertes de poussière, échevelées, ne sentant pas la rose et le savon ?

    Cette femme devant est juste parfaite à flâner comme elle le fait. Elle n’a pas l’air tranquille mais peu importe, le fait qu’elle regarde de tous les côtés t’arrange pas mal. Cela donne une illusion parfaite du « personne ne peut m’échapper, donc personne ne pourra t’échapper non plus. » La seule chose qui pourrait te porter préjudice serait si elle est complètement paranoïaque et te repère en pensant que tu en as après elle. Mais cela ne va pas arriver… N’est-ce pas ?
    C’est à se demander si cette femme ne suit pas elle aussi ta cible. Elle va aux mêmes endroits qu’elle et pourtant n’achète rien. C’est tout de même étrange à tes yeux. Son comportement ne te semble pas naturel. Cette demoiselle est-elle son garde du corps ? Tu n’avais pas cette information. Possible cependant, ta source n’est pas très fiable sur certains aspects et clairement pas au courant de ce point puisse qu’elle n’a pas été capable de te répondre lorsque tu lui as demandé. Peu importe. Ce sont les aléas du métier et tu feras avec, comme toujours. Ce ne serait pas la première fois que ce cas de figure se présente à toi. Il te faudra juste t’adapter à la situation, voire même improviser si besoin.

    Tu te figes brusquement en la voyant approcher. Elle t’a repéré certes mais te semble étrangement agressive dans sa posture. Agressivité qui est confirmé lorsqu’elle se plante devant toi, te faisant perdre ta cible de vue. Ton visage habituellement sans expression se crispe lorsque tu la fixes tandis qu’elle le menaçait de… De quoi en fait ? Tes potes ? Quels potes ? Tu travailles seul, toujours, depuis bien trente ans déjà.

    Savoir qui défoncera l’autre est à vérifier.

    Tu n’avais pas peur d’elle, loin de là. Ce serait quand même fort que tu te ramasses une volée par ce petit bout de femme. Par contre l’envie de la secouer et l’envoyer valser, tu l’as bien. Elle vient de fiche en l’air la surveillance de toute la journée en te faisant perdre ta cible des yeux. Laissant traîner tes yeux au-dessus d’elle, tu cherche du regard la personne que tu suivais mais sans succès. Il faut bien te rendre à l’évidence, tu l’as perdue…

    Revenant sur l’intru qui t’avait coûté une journée de travail, littéralement, tu la détaillais sans vergogne, haussant du même coup un sourcil en avisant l’état clairement neuf de ses habits.

    Tu me veux quoi toi ?

    Déjà que l’amabilité n’est pas ton fort en temps normal, là c’était le pompon. Il n’y a clairement aucune gentillesse dans le ton de ta voix. Tes yeux verts étincellent de colère. Pour autant tu n’expliques pas la raison de celle-ci. On ne savait jamais qui laissait traîner les oreilles. Et, surtout, si elle était le garde du corps dont il ignorait l’existence, il ne fallait surtout rien donner pour ne pas perdre à la fois ta couverture et ton boulot du moment. Gardant ton sang froid autant que possible, tu gardes tout de même une distance de sécurité. Il y a longtemps que tu as appris à ne pas te fier aux apparences et que celles-ci peuvent s’avérer trompeuses.

    Garde du corps ? Passante lambda qui est juste paranoïaque ? Qu’est-elle au juste ? Tu ne parviens pas à te décider. Le meilleur moyen de la jauger n’est-il pas de la tester ? Oui, mais comment ? Tu n’as jamais été doué pour te rapprocher des personnes et les amadouer. C’est ainsi et tu as fait avec même si certains contrats se sont avérés plus compliqué à cause de cela. Soupirant, tu secoues la tête. Tu ne comprends pas ce qu’elle te veut exactement, tu as autre chose à faire que de te la jouer à qui a la plus grosse et, surtout, tu ne comprends même pas ce qu’elle te veut. Par contre, tu vois qu’elle est clairement sur la défensive, voire même agressive.

    Ecoute. Je ne suis pas là pour jouer à Shi-fu-mi avec toi. Je te connais même pas. Si t’as un problème avec moi, tu le dis de suite. Sinon tu dégages de mon chemin.

    Tout en parlant, tu avais avancé d’un pas dans sa direction, sans te presser et, surtout, sans te départir de ta vigilance. Tu es cependant assez agressif et lui parles comme l’a fait avec toi juste avant.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum