DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Façon Basileïa [ft Xera] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 10:37Ben le Bouc
    Derrière le rideauAujourd'hui à 10:22Ben le Bouc
    Souvenirs douloureux [PV Nut Shidhi]Aujourd'hui à 9:01Amédée Sauventreen
    Nomination [Cyradil]Aujourd'hui à 0:33Cyradil Ariesvyra
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 23:14Tensai Ryssen
    L'air du Vent | Feat ZéphyrHier à 23:06Zéphyr Zoldyck
    OrigineHier à 22:59Zéphyr Zoldyck
    La lune et ses étoiles - PAHier à 22:54Tensai Ryssen
    Déchéance [Lyra et Alaric]Hier à 22:47Zéphyr Zoldyck
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:43Erwin Staal
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 3 Aoû - 22:14
    Des graines de datura, des amanites phalloïdes, des racines de cigüe, des baies empoisonnées, mais aussi du cyanure, de l’arsenic, de l’antimoine. Par-dessus tout, on rajoutera diverses plantes hallucinogènes, des champignons aux propriétés psychédéliques et à l’occasion, on se laissera tenter par du venin de serpent. Pour veiller au grain, on n’oubliera pas les grands classiques de l’époque : l’opium, l’alcool et le tabac. Tout cela sera au menu à un moment ou un autre.
    La guérison des maladies est souvent perçue, à tort, comme la capacité à soigner les gens atteints de diverses pathologies. C’est une approche incorrecte, qui découle d’un raccourci assez commun : les médecins comme Nineveh sont des spécialistes de la destruction des maladies communes, magiques, et des sceaux maudits. Médecine et apotropaïque n’ont pas grand-chose à voir et souvent, on mesure la capacité d’un médecin à s’adapter dans ces deux disciplines et à avoir un usage intelligent de ses facultés.
    De fait, il ne paraît pas étonnant que dans ce monastère où les moines cultivent des plantes médicinales qu’ils revendent aux herboristes et marchands de passage, on s’intéresse beaucoup à la médecine et surtout, on a un certain goût à frustrer Puantrus, le dieu des maladies, de ses résultats.
    C’est pour cette raison qu’il y a un petit séminaire de médecine qui se tient ici, quelque chose de tout à fait officieux, qui tient plus au grand nombre de médecins, herboristes et apothicaires qui se sont retrouvés à demander refuge pour la nuit, ou asile loin de la ville.
    Nineveh fait partie de ceux qui ont choisi d’éterniser un peu leur séjour ici, en échange de divers services aux gens du monastère, moines ou moniales.

    « Puisque nous sommes à quelques jours de la fin de cette réunion, il est de coutume que ceux qui veulent s’exercer à la médecine magique, soit les premiers à se confronter à la maladie et la faiblesse. Que ça soit en dormant nu avec toutes les fenêtres ouvertes, ou pour les plus courageux, en s’empoisonnant volontairement. » Debout sur une table reconvertie en estrade improvisée, l’elfe tient une pinte entre ses mains. « Une main au-dessus du verre, qu’une poussière ne vienne pas salir votre boisson. Pour tous ceux qui veulent tester leurs limites et mettre en pratique ce qu’ils ont appris, je vous invite à me suivre. Pour les autres qui n’ont pas encore une confiance inébranlable en leurs compétences, vous êtes libres de boire à votre rythme afin de terminer la soirée en vie. Sachez que cette soirée n’est que le début de deux longs jours d’épreuves, il n’y a aucun mal à renoncer ou à ajourner votre baptême du feu. »

    Quelques-uns secouent la tête et se désistent, d’autres s’échangent des regards complices. La première épreuve est déjà bien ardue : s’envoyer cul sec une pinte d’absinthe paysanne. Il ne s’agirait pas de devenir aveugle à la fin de la soirée.

    « Envoyez. » Annonce simplement Nineveh en donnant l’exemple.

    Elle porte le verre à ses lèvres et le termine d’une traite, sans verser une larme ni ressentir la moindre brûlure au fond de la gorge. Elle se contente d’une simple expiration satisfaite.

    « Tout le monde est toujours debout ? Pas trop de mal pour l’instant Xera ? » Elle a remarqué le potentiel de la jeune fille.

    Ils vont bientôt dormir et le lendemain, tous les plats seront empoisonnés. Une manière de tester en continu les sens et les capacités de chacun.
    Mais aussi de voir les aspirants en action.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum