DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Siffler du vin là-haut sur la colline - Page 2 I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 8:36Azalea Galewind
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Aujourd'hui à 1:48Koraki Exousia
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 1:01L'Amiral Bigorneau
    Validations RP - PancraceAujourd'hui à 0:27PNJ
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:51Kilaea Sliabh
    Trois pour un [Sixte]Hier à 22:13Pancrace Dosian
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Takhys Suladran
    Takhys Suladran
    Messages : 355
    crédits : 2865

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1636-takhys-suladran-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2575-liens-avec-la-poiscaille-takhys-suladran#22178https://www.rp-cendres.com/t2576-grimoire-mouille-de-takhys-suladran#22179
  • Ven 20 Oct - 20:24
    Elle s'était tenue prête à se redresser pour sortir de la salle d'eau. Il était aisé de comprendre qu'un mercenaire tel que son client avait roulé sa bosse un bon moment au sein du Sekaï et qu'il avait besoin de se prélasser un peu. Donc, toujours avec son léger sourire, elle patienta quelques secondes, avant que l'humain reprit la parole. Ah ! il y avait donc incompréhension, parce que pris au dépourvu par la pose de ses mains sur ses épaules dénudées. Par contre, il n'était pas contre le massage. Voilà qui était plaisant à entendre pour la Sirène. Peut-être que rien n'était perdu. Au moins pouvait-elle assurer un des services proposés par la maison. Elle demeura quelques secondes de plus à le fixer droit dans les yeux, essayant de percevoir quelque chose sur son visage. Il était illisible, comme s'il arrivait à taire ses émotions sur les traits de son visage. Cela la mettait un peu au défi de le dérider un peu. Elle retrouva un sourire plus ravi à l'idée de reprendre ce qu'elle avait commencé.

    ''Juste une toute petite incompréhension de ma part alors. Et je suis ravie que vous n'y prenez pas ombrage. ". Elle était semi-franche. Elle avait déjà eu affaire à des hommes aux réactions plus brutales, qu'elle avait veillé à remettre à leur place. Pour l'instant, son client demeurait ce qu'il était, comme il venait de se décrire : harassé physiquement comme mentalement. La suite pouvait donc, théoriquement, reprendre son cours normal.

    L'humain s'était repositionné dans le bain. Elle se replaça à ses côtés, gardant toujours un étrange sourire enjôleur, et posa ses mains telle une plume de duvet de cygne. Elle s'assurait ainsi qu'il n'y avait pas de nouveau quiproquo. Sentant qu'il n'y avait plus de défiance, elle entama un lent massage sur les épaules. Sous ses doigts, elle percevait la raideur des muscles du mercenaire. Pour elle, il y avait bien que la tension liée à ses voyages entre chacun de ses boulots de merco'. Même si la curiosité la titillait un peu, elle sut taire les quelques questions qui lui chatouillait l'esprit.

    Ses mains, chaudes et expertes, glissent lentement et avec précaution le long des épaules de l'homme, exerçant une pression douce et apaisante. Ses doigts, agiles et sensibles, explorent les contours de ses muscles, cherchant à dénouer les éventuelles tensions qu'elle percevait sous la pulpe de ses index et majeurs. Chaque mouvement est exécuté avec une précision presque artistique. Elle n'en était pas à son premier massage. Elle sait où appliquer plus de pression et où apporter plus de douceur, le tout dans des gestes quasiment parfaits, pour maximiser le confort son client, qui baignait toujours dans le bac à l'eau encore bien chaude pour qu'il se prélasse. Peut-être oubliera-t-il tous ses tracas ? En tout cas, elle percevait sous cette peau burinée par le voyage et la fatigue que l'humain ne se laissait pas aller physiquement parlant. Bon, il ne fallait pas qu'il s'endorme avec tout cela
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ermangild d'Erginheim
    Ermangild d'Erginheim
    Messages : 19
    crédits : 860

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2464-ermangild-terminee
  • Lun 11 Déc - 14:11
    Le retour des mains douces de la tenancière fit fermer ses yeux au chevalier, qui après bien des réticences, acceptait enfin de s’abandonner à des délices dont il avait oublié jusqu’à l’existence. Une fois ses mirettes bien closes et son dos décrispé, des bribes de visions passèrent devant ses paupières, fugaces. Là où en général se succédaient des scènes brutales de son ancienne vie, il voyait à nouveau l’herbe verte sur la colline d’Erginheim. La catin aux cheveux noirs avait cédé sa place à la sœur d’Ermangild, Ermenberge. C’était comme si ces mains occupées à le masser avaient été les siennes. Tout dans ce toucher invisible lui rappelait la douceur de sa cadette, de son cou de cygne gracile à la courbe rieuse de son sourire, un sourire qu’il aurait défendu jusqu’aux portes de la mort.

    Voyageant dans les méandres d’un passé oublié, mais dont les vapeurs d’alcool édulcoraient les couleurs et brouillait les formes, Erman s’était petit à petit laissé aller dans son bain. Le temps s’était aventuré au-delà de toutes frontières, et s’était perdu dans un instant durant l’éternité. Et si son esprit en avait besoin, que dire du corps ? Ses muscles, éprouvés par des années d’errances aléatoires et sauvages sur des routes dangereuses, dans de sombres forêts et sur des montagnes désolées, avaient un impérieux besoin d’être déliés. La masseuse semblait en comprendre les moindres arcanes, et comme une serrure crochetée au bon rossignol, le corps alourdi d’Ermangild s’ouvrit et se délia.

    … Un peu trop, d’ailleurs. Il ne fallut guère plus de quelques minutes à la belle blonde pour entendre un ronflement régulier s’élever du baquet d’eau chaude. Là, prostré dans la flotte avec les bras ballants de part et d’autre, Ermangild venait de sombrer dans un sommeil de brute, comme une pierre lâchée dans la mer. Elle l’avait prévenu, pourtant. Et bien qu’il ait entendu parler de nobles morts noyés dans leur bain pour s’être assoupis dedans, lui avait l’avantage d’avoir de la compagnie. Une double compagnie d’ailleurs, comme le rappela si bien Vortigern en sortant du silence.

    « Merci pour lui. »

    La phrase avait chanté dans l’air avec un léger accent métallique, une émanation spontanée et effrayante pour quiconque ignorant les pouvoirs étranges de l’épée.

    « Il en a plus besoin qu’il ne l’avouera lui-même. »
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Takhys Suladran
    Takhys Suladran
    Messages : 355
    crédits : 2865

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1636-takhys-suladran-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2575-liens-avec-la-poiscaille-takhys-suladran#22178https://www.rp-cendres.com/t2576-grimoire-mouille-de-takhys-suladran#22179
  • Lun 18 Déc - 18:14
    Au bout de ses doigts fins et habiles, Takhys percevait le moindre nœud tendu, la moindre fibre musculaire raidie par le voyage et les tourments de son client. Sous sa paume et la pulpe de ses mêmes doigts, elle savait où effleurer, où appuyer en une douceur plumeuse, où malaxer en un massage roulant ou caressant. À la réaction d'Ermangild lors de sa première tentative, là, elle sentait parfaitement qu'il s'était totalement confié à ses bons soins. Lentement, mais sûrement, la Sirène faisait son office, jouant d'art et d'expertise dans chacun de ses gestes qu'elle vouait à la peau et aux chairs du baigneur. Au début, il y avait eu de la résistance dans les parcelles intérieures de l'humain. Une à une, elle sut les détendre. Elle sut abattre leurs murs, pour, à chaque seconde qui passait, réussir à les faire mollir. Le chevalier errant abandonnait toute crainte, toute vigilance, s'abandonnant complètement aux mains de la belle tavernière qui veillait à ce que son massage soit le plus exquis possible. Comment ne pas se détendre, dans cette eau délicieusement chaude, accompagnée d'une séance douce de délassement, avec l'alcool qui imbibait l'esprit ?

    Quelques minutes passèrent. Takhys procédait toujours à un langoureux massage des épaules et de la nuque et quand elle sentit l'homme s'affaisser un peu, elle se rapprocha de lui, redoutant presque qu'il eut fait un malaise. Elle se retint de rire en entendant un ronflement régulier vibrer dans sa gorge. Et la posture... Ça, c'était bien une première tiens ! Un client qui s'endormait en un temps record. Il devait être bien épuisé, le mercenaire, pour s'être totalement laissé happer par le sommeil.

    Doucement, espérant ne pas le réveiller, elle réduisit petit à petit le jeu massant de ses mains pour laisser l'ensommeillement emporter définitivement l'homme assoupi. Hum... Elle avait encore des clients dans la salle principale, elle ne pouvait guère les délaisser, comme elle ne pouvait guère abandonner l'endormi dans son bac d'eau. S'il venait à se noyer, ce serait plus que problématique. Mais heureusement, la solution à son souci se fit entendre. L'épée. La causante. Elle l'avait oublié celle-là.

    Elle se redressa et à pas furtifs, elle se rapprocha de la lame parlante. Elle hocha de la tête, en signe d'acquiescement.

    "Il avait besoin qu'on lui délie le bon nœud de nerfs et de tension qu'il était. Au moins, pourra-t-il se reposer..."murmura-t-elle, avant de tourner sa tête en direction du ronfleur, non sans sourire avec amusement. "Même si ce bac n'est pas l'endroit le plus adéquat pour vraiment dormir. Je dois me rendre en salle. Pourrais-tu garder un œil sur lui ? Je veillerai à passer régulièrement pour voir si tout va bien. "

    Enfin un œil... Si l'épée en était capable… Elle était magique non ? En tout cas, elle tint parole en repassant plusieurs fois. Ermangild pourra ronfler de tout son soûl, jusqu'à ce que l'eau trop fraichie le réveille sans doute. Quand il rouvrira les paupières, ce sera pour voir que la tavernière sera présente, toute sourire, assise non loin de la porte. Elle aura veillé à faire partir les autres clients pour avoir plus de temps à consacrer à l'endormi des eaux.

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum