DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Epigraphe - La Cathédrale Funèbre InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Validations RP d'Isolde / Reike Aujourd'hui à 11:53PNJ
    Consul K - Le chasseurAujourd'hui à 11:25Orion Yamveil
    La Traque SauvageAujourd'hui à 11:24Orion Yamveil
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 10:05Alaric Nordan
    Une recherche tranchante [Pv Corvus]Aujourd'hui à 9:34Alaric Nordan
    Validation des RP d'AlaricAujourd'hui à 7:50Alaric Nordan
    Demande de modification de ficheAujourd'hui à 7:35Alaric Nordan
    Aller en bas
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1148

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Jeu 9 Nov - 0:33
    La Cathédrale Funèbre

    La basilique abandonnée aux abords des ruines
    Il y a fort longtemps les Ruines regorgeaient de trésors et de merveilles aux structures resplendissantes, tout bon Reikois sait bien aujourd'hui qu'il ne reste plus rien là bas si ce n'est qu'un sombre cauchemar agrémenté de légendes. Si la cité elfique non loin resplendit d'un printemps éternel, les vestiges sombres jouissent d'une pénombre perpétuelle bien inquiétante pour tout mortels, surtout lorsqu'ils savent ce qu'il s'y tapis, ne daignant s'aventurer en ces lieux.

    Et pourtant, proches de celles-ci, aux frontières des terres interdites et longeant le lac du Chant des Regrets, l'on trouve encore une bâtisse plus ou moins entière, autrefois prestigieuse, une cathédrale aux allures gothiques a été abandonnée là il y a au moins quelques siècles. Bien qu'usée par le temps et les monstres, la basilique tient debout et possède bien encore des merveilles architecturales dont personne n'a été témoin depuis son abandon.

    Les tours, déformées par le temps, s'étendent vers le ciel en pointant fièrement leurs flèches qui ne sont plus. Plus bas de celles-ci, des restes de gargouilles déchues, autrefois gardiennes, contemplent le monde d'en haut. Ayant perdues leur gloire, elles sont désormais, dans la patience, des guetteuses de tout visiteurs qui ne feront jamais leur apparition. Elles ne protègent désormais que des chapelles dépourvues de chants et de prières, ne faisant que porter le silence d'un fardeau oppressant qu'est la solitude.

    Le vitrail de la grande rosace, auparavant vibrante de couleurs, n'est aujourd'hui que des mosaïques de verre brisé, laissant les rayons du clair de lune éternel s'infiltrer pour venir taper contre la vieille pierre, illuminant l'amas de poussière qui virevolte au moindre coup de vent. L'intérieur est vaste et est tout aussi froid que la neige qui patiente à l'extérieure. A travers les couloirs, l'on s'y perdrait comme dans un labyrinthe où les seuls repères sont des fresques qui content une histoire perdue, partiellement effacée. Dans la chapelle principale, des squelettes et des bancs en pierre renversés, reposent sous un voile de poussière. Malgré l'ombre de ce qui semble avoir été un carnage d'antan, la salle se retrouve maintenant dans un calme paisible, imposant un silence respectueux de tout ceux qui oseraient faire résonner ses pas dans l'enceinte, malgré tout ce temps.

    Même si l'obscurité ne cesse en ces lieux. Depuis les hauteurs, dans la tour du croisé, lorsque le brouillard n'est plus, l'on aperçoit la lumière vivace s'abattre sur le lointain, vers les terres des mortels, vers la vie. Un paysage bien futile lorsque l'on apprends à apprécier pleinement le charme lugubre qui se trouve sous nos pieds. Le silence ou le rare mistral amenant des promesses mortuaires, la fine neige à peine plus froide que la pierre de l'édifice, le lac sombre du Chant des Regrets dormant, paisible, presque mort, entourant le bâtiment tel un berceau. Voilà la véritable harmonie qui se cache derrière les aspects apocalyptique de l'environnement autour. Après avoir traversé les horreurs des Ruines, ou en les ayant ingénieusement contournées, l'on tombe sur le calme et la solitude la plus totale dissimulant un conte perdu. Quoi de mieux en guise de trésor ?


    Mélantha parle en b20202
    Epigraphe - La Cathédrale Funèbre E22a0111
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Mélantha (Eris)
    Mélantha (Eris)
    Messages : 113
    crédits : 1148

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2412-melantha-rajani#20434https://www.rp-cendres.com/t2642-qui-sont-ils-liens-melantha#22831https://www.rp-cendres.com/t2633-la-ou-les-cauchemars-se-repandent-chronologie-melantha#22732
  • Sam 11 Nov - 23:51
    La Cathédrale Funèbre
    Depuis l'arrivée de Mélantha
    Auparavant oubliée, la basilique qui n'était qu'un souvenir morne devient un édifice aux aspirations différentes. Rien de religieux ou de saint ne l'y attends, elle est seulement la propriété d'une entité aux desseins aussi sombre que le massacre qui avait eu lieu en son enceinte il y a quelques siècles auparavant.

    Lors de son excursion pour les Ruines, Mélantha acheva ses enquêtes sur une trouvaille bien intrigante, quoiqu'aux aspects familiers. Si la liche ne trouve nullement du confort ou de la beauté en quoi que ce soit, il fut nouveau pour elle d'être interpellée par un tel lieu. Ce n'est pas l'histoire d'une architecture gothique qui la charme mais bien la mort environnante, les Ruines, le froid, le silence, les ténèbres, la solitude, l'oubli. Toutes ces choses pour lesquelles elle aspire, voilà qu'elle en trouve le nid.

    Rien n'est retapé ou réparé, les vestiges n'en sont que plus uniques dans leur état actuel. La curieuse elfe pâle n'a jamais vraiment prit le temps de visiter ces lieux dans leur entièreté. Elle ne fait que suivre ce qui la diverti, les cadavres, les objets étranges, les bruits anormaux et ce qui se casse facilement, un peu comme une enfant à la curiosité morbide. Mais dans les endroits qu'elle a déjà foulé, comme l'enceinte principale où un attentat avait apparemment eut lieu ou comme les couloirs qu'elle avait déjà arpenté à plusieurs reprises, s'y perdant. Celle-ci s'était déjà approprié les lieux. Après tout, qui pouvait le décréter ou la contredire ? Tapis dans l'oubli, à l'abri des regards indiscrets ou des lâches, Mélantha s'établirait ici, dans l'éternelle obscurité, perpétuelle solitude.

    Si, par mégarde, un aventurier un peu trop chanceux d'avoir survécu aux Ruines ou un peu trop insouciant de continuer à s'aventurer dans la Cathédrale interdite. A part s'il se fait discret, une liche des plus sympathiques ne manquera pas de lui rappeler qu'il n'est pas le bienvenue, et ce, au péril de sa vie. Cependant, s'il n'a pas encore attisé l'attention de la propriétaire, il pourra découvrir des preuves évidentes de vie en faisant attention aux petits détails en arpentant les bonnes salles.

    Dans l'enceinte de prières, un grand cathèdre attends au fond de la salle. Si la place est libre, il est fort probable que la mort-vivante se balade ailleurs. Le sang frais par-ci par-là, les traces dans la poussière trahit ses activités récentes.

    Dans la bibliothèque, des livres poussiéreux et s'émiettant trainent au sol ou sur les étagères. Cependant des feuilles de parchemins fraiches se trouve sur l'un des bureaux près des vitraux, des esquisses grotesques, des notes à l'écriture de chat et différentes informations sont posées là, à la vue de n'importe quel curieux. Comme si la propriétaire n'avait jamais songé à recevoir de la visite.

    Après être survenu des couloirs labyrinthiques, dans une petite salle à l'utilité non déterminée, se trouve un pentacle et différents éléments sanglants qui laisse croire que différentes expériences de magie noire se sont déroulées ici.

    Après avoir été témoin de tout ceci, il est étonnant que vous soyez encore en vie.
    A moins que vous ne regardiez derrière vous une dernière fois ?

    CENDRES


    Mélantha parle en b20202
    Epigraphe - La Cathédrale Funèbre E22a0111
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum