DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    [Event Noël]Confidences d'une âme égarée I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 2:32PNJ
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 0:02Ersa Vatt'Ghern
    L'Équilibre de la ConcordeHier à 23:31Lyra Leezen
    Mon Voisin Du DessusHier à 23:17Cyradil Ariesvyra
    [Flashback] Le Pilon et le MortierHier à 22:57Lyra Leezen
    Sous pression — StadzankHier à 20:55Hizuk
    2 participants
    Aller en bas
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Stadzank
    Stadzank
    Messages : 80
    crédits : 712

    Info personnage
    Race: Gobelin
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2574-stadzank-le-nettoyeur-du-couple-imperial-fiche-terminee#22157
  • Lun 4 Déc - 13:02
    Stadzank a écrit:Monsieur Père Sekai
    Grand Nord
    H0H 0H0



    Cher Père Sekai,

    Ça fait bien des années que je ne t’ai pas écrit, d’ailleurs j’avoue avoir perdu foi en toi. Je ne m’en excuserais pas car tu sais toi comme moi pourquoi j’en suis arrivé là.

    La première année loin des miens, la période des fêtes a été un vrai calvaire. Voir tous ces gens siffloter, chanter des chansons à ta gloire tandis que moi je ramais pour trouver un endroit sûr pour dormir, j’avoue t’avoir quelques peu détester. Surement que la colère m’habitait complètement et que mes ennemis n’étaient pas assez nombreux pour la supporter...

    Les années suivantes, la colère a laissé place à la nostalgie des moments passés en famille et des repas gargantuesques.  Mon mentor, sans jamais m’avoir questionné à ce sujet, avait pris l’habitude de toujours faire un repas amélioré la veille de ton passage et de m’offrir de magnifiques couteaux : visiblement il ne croyait pas non plus à ta venue. Pourtant c’est tout de même grâce à ta fête que j’ai partagé quelques bons moments avec celui qui m’a tout appris et que je n’ai jamais pu remercier pour ça... Est-ce que s’il était devant moi je le remercierais ? Je ne sais pas puisque dans ses derniers instants il m’a trahi lui aussi... Avait-il vraiment le choix ? Seul ses bourreaux et éventuellement toi pourront me donner une réponse.

    Mais ne te sent pas obliger de me répondre sur ce point, heureusement je suis passé à autre chose et si jamais l’occasion devait se présenter, je me chargerais moi-même de trouver la vérité. Car cette année ma vie à changer du tout au tout et à priori en mieux. Désormais j’officie de l’autre côté de la barrière, étonnant non ? Je voue ma vie à servir une cause bien plus noble que la vendetta qui dictait mes choix depuis toutes ces années. J’aurais pu être plus mal loti concernant mes nouveaux maîtres qui ont réussi à plier mon serment initial... La sagesse de leurs paroles m’a définitivement convaincu de laisser la haine et la vengeance derrière moi.

    Suis-je un gobelin meilleur ? Je ne sais pas, en tout cas je continue à veiller sur les miens et faire en sorte qu’ils reprennent la place qu’on leur a usurpé tout en mettant mes compétences d’un royaume qui en a malheureusement bien besoin. Alors pour en revenir à toi et pourquoi je t’écris... Je dois bien t’avouer que la solitude des secrets me pèse et la perspective de vivre ainsi jusqu’à la fin de mes jours me terrifie. J’en viens même à envier l’une de mes identités, tu sais bien celle du bijoutier. Membre de ma famille, excentrique, bon vivant et confortablement baigné dans le luxe. C’est d’ailleurs sous ces traits que je t’écris mon vieil ami, avec qui j’ai eu l’occasion de voir des combats extraordinaires au Jour de la Force cette année et notamment le final époustouflant entre deux guerriers légendaires, un de mes rêves de gosse... Et puis il y avait cette cher Rim à mes côtés ce jour-là, une diplomate qui sait s’amuser des excentricités reikoises. Ça me fait penser qu’il faut que je lui écrive puisque je suis sur notre lieu de rendez-vous.

    T’écrire, faire le point et pouvoir parler à cœur ouvert, c’est ça dont j’ai besoin et c’est peut-être ça le plus beau des cadeaux que tu puisses me faire. Mais si je puis me permettre une petite requête et qu’entre nous je peux être le petit être égoïste qui t’écrivait il y a fort longtemps, j’aimerais que tu souffles à l’oreille de mes nouveaux maîtres qu’une fine épée dissimulée dans une canne ornée d’un pommeau en or et gravée du blason de l’actuelle maison impériale ferait très plaisir à un certain Strytart Gloidveeld, bijoutier et futur ami du couple impérial.

    Bien à toi,
    S.
    HO HO HO !
    HO HO HO !
    Le Père Sekai
    Le Père Sekai
    Messages : 50
    crédits : 184

    Info personnage
    Race: Entité unique
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre
    Rang: N pour Noël
    qui suis-je ?:
  • Mar 5 Déc - 16:16


    Cher Stadzank,

    Quelle agréable surprise que de pouvoir à nouveau te lire. Tu étais bien moins éloquent dans tes jeunes années, tu t'es bonifié avec l'âge ! Tout d'abord, laisse-moi te dire que même si tu as perdu foi en moi pendant un moment, je n'ai quant à moi jamais perdu ma confiance en toi. Tu n'as pas toujours été sage, c'est vrai, mais tu as visiblement su te remettre sur le droit chemin. Les sentiers de la vie peuvent parfois être tortueux, mais il semble que tu aies trouvé un nouvel élan et une voie plus honnête, ce que j'avais d'ailleurs escompté en suivant ton évolution. Je te le répète : je n'ai jamais cessé d'y croire.

    Profitons de ces retrouvailles épistolaires, tu n'as sans doute pas envie que j'épilogue trop longuement sur tes moments difficiles. Je ressens la sincérité de tes mots, la nostalgie et la complexité des choix que tu as dû effectuer pour survivre. La vie est pleine de rebondissements, de trahisons et de rédemptions, et je suis impressionné par cette force que tu es parvenu à trouver aux confins de ton cœur et qui t'a permis de ne pas ne laisser aller à la haine aveugle. Le changement que tu as opéré dans ta vie est inspirant, et je suis heureux de voir que tu œuvres maintenant pour une cause si noble.

    Quant à ta requête, sache qu'elle n'a rien d'égoïste, bien au contraire. Je n'ai pas le pouvoir d'influencer directement le couple impérial, mais pourquoi faire appel à leurs services quand je peux moi-même t'offrir ce que tu désires ? Strytart Gloidveeld recevra sa canne, mais je n'oublie pas le véritable nom de celui qui m'écrit cette lettre, et tu imagines sûrement que tu mérites aussi un petit quelque chose. Je suis un adepte de la bienveillance, de la joie et du pardon, tu te doutes bien qu'il n'est donc pas tout à fait dans mes attributions de fournir des armes à ceux qui m'écrivent. L'esprit des fêtes, toutefois, implique toujours de se remémorer ce qui est réellement important pour soi : ceux que l'on chérit plus que tout au monde.

    Et chérir, c'est aussi protéger.
    Je te fais donc cadeau de cette lame, fier gobelin. Sois pour elle un maître juste ainsi qu'un digne porteur.

    Continue à veiller sur les tiens et à faire preuve de cette noblesse qui a, tout au fond, toujours été tienne. La magie des fêtes réside souvent dans les actions désintéressées et la réconciliation. Veille cependant à ne pas laisser tes nouvelles fonctions te définir, n'oublie ni d'où tu viens, ni qui tu es. Puisse cette saison t'apporter la paix intérieure ainsi que le réconfort que tu mérites.

    Joyeux Solstice, mon grand !

    Bien à toi,


    Le Père Sekai



    Cadeaux:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum