DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    (Terminé) L'éternité, c'est long ! I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 10:37Ben le Bouc
    Derrière le rideauAujourd'hui à 10:22Ben le Bouc
    Souvenirs douloureux [PV Nut Shidhi]Aujourd'hui à 9:01Amédée Sauventreen
    Nomination [Cyradil]Aujourd'hui à 0:33Cyradil Ariesvyra
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 23:14Tensai Ryssen
    L'air du Vent | Feat ZéphyrHier à 23:06Zéphyr Zoldyck
    OrigineHier à 22:59Zéphyr Zoldyck
    La lune et ses étoiles - PAHier à 22:54Tensai Ryssen
    Déchéance [Lyra et Alaric]Hier à 22:47Zéphyr Zoldyck
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:43Erwin Staal
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sabre Epouzière
    Sabre Epouzière
    Messages : 19
    crédits : 1127

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3046-termine-l-eternite-c-est-long
  • Mar 5 Déc - 21:10
    Sabre Epouzière
    Race : Ange
    Sexe : Femme
    Âge : 10 000 ans.
    Métier : Chômage
    Taille & poids : 2m30, 105 Kg
    Alignement : Neutre Bon (pour maintenant)/Neutre Neutre en pratique
    Faction : Citoyenne du Monde
    Rang : D
    Religion : Aucune
    Avatar : La Poupée - Bloodborne

    Pouvoirs et objets

    Guerrière - Combattante
    Force Surhumaine I-II : 1500 crédits

    Vitesse Surhumaine I : 500 crédits

    Prouesse d'Arme 500 crédits: Ne demander surtout pas pourquoi mais Sabre est super douée avec les lances. Si elle peut bien les jeter, elle peut surtout bien s'en servir, frapper vite avec, s'en servir comme appui et les planter si solidement qu'il faudra beaucoup de force pour les retirer. Elle traite sa lance comme une extension d'elle, et ce même si la lance à juste été ramassée. Pourquoi elle s'appelle pas "Lance", du coup ? Heu...

    Odorat Augmenté I: 150 crédits

    Ouïe augmentée : 150 crédits

    Nyctalopie : 300 crédits

    Me reste 700 crédits. Coolos !

    Description physique et mentale

    Sabre peut donner des airs intimidants, avec ses dix milles années au compteur et son apparence spectrale, mais c'est quelqu'un de relativement simple à comprendre en l'état.

    L'Ange est facilement décrite comme sociable, en dépit de ses airs mélancoliques. Sans souci pour les petites politesses ou même les espaces des autres, elle pratique un langage très franc, quasiment cru par moments, et aime beaucoup tout connaître sur ce qui lui tape un peu dans l'oeil. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle est si pressée dans ses mouvements : on ne peut pas poser de questions sur les autres sans les approcher. Et elle n'aime absolument pas tourner autour du pot pour satisfaire sa curiosité. Si vous lui semblez intéressant, elle vous approchera et ne vous laissera certainement pas lui filer avant qu'elle pense en connaître assez sur ce qui vous motive, d'où vous venez, d'où votre armure vient et le genre de magie que vous pratiquez. Et le tout très bruyamment.

    Elle aime aussi juste un peu faire tourner les gens en bourrique, en faisant des choses choquantes, en les appelant par des noms bizarres, en mangeant leur nourriture et autres trucs super à faire à vos amis. C'est d'intérêt scientifique un tout petit peu, mais elle aime aussi juste provoquer des réactions. Et s'arranger pour que les gens se souviennent d'elle, plus tard.

    Même un tout petit peu.

    Pour une immortelle, la patience est clé. Mais Sabre n'aime pas avoir l'impression de gâcher ses heures : voir comment les mortels réussissent à bien utiliser leurs courts siècles d'existence pour faire des civilisations entière lui est fascinant. En comparaison, que fait t-elle de sa longévité infinie ? Sabre est toujours en mouvement, toujours vers une destination, ne daignant même pas s'asseoir si elle le peut. Mettez la dans une calèche et elle sortira du véhicule pour marcher à côté. Sympathique, non ? Par contre, à cause de ça, elle aime beaucoup tester tout et n'importe quoi. Et est donc toujours prête à partir à l'aventure ou à aider les autres.

    Car, oui, pour ce siècle là, Sabre veut surtout aider les gens, encore qu'ils soient "gentils" avec elle. C'est sa petite manie d'immortelle : elle passe un siècle à faire quelque chose, puis s'éloigne un peu du monde pour être oubliée, puis passe le siècle suivant à faire autre chose. C'est un moyen pour elle de se distraire. Mais pas qu'elle vous le dira : Sabre est très évasive sur son passé, encore plus sur ses origines. Et si elle adore poser des questions, elle déteste donner des réponses. Surtout sur sa dernière "vie" passée.

    Mais elle en garde quelques traces quand même, en dépit du temps passé à s'habituer à son nouveau rôle. Immortelle ayant vu les âges passer, elle à une certaine irrévérence pour la vie des autres, encore qu'elle respecte le travail qu'ils ont menés. Morts ici ou dans 80 ans, c'est un peu pareil pour elle. Et ce même si elle essaye de supprimer cette façon de penser dans sa "vie actuelle". Autant qu'elle essaye, son empathie est à zéro. Et il lui est difficile de sentir quelque chose quand quelqu'un meurt ou pâtit, près d'elle. Même ses grandes déclarations sont simplement des mimiques d'émotions qu'elle connaît, délibérément exagérée au maximum pour qu'elle puisse essayer de les ressentir.

    Par contre, elle connaît la malice. Et c'est un peu pour ça qu'elle aime tellement se jouer des autres et regarder leurs réactions enragées ou dépitées. Mais vu que ça ne colle pas à sa vie actuelle, elle n'aime pas trop y penser. Et se trouve des excuses pour se justifier ces petites pouffées de plaisir quand elle choque quelqu'un au point de lui faire hurler. Peut-être aussi qu'elle aime bien dominer les gens, en prenant complètement le contrôle de la conversation et en les bousculant un peu ? Elle seule le saurait.

    Sabre est surtout hantée par son manque de but dans la vie. Avec les Titans vaincus, que faire ? Où aller dans un monde qu'elle essayait de raser ? Elle se fixe de petits objectifs : aller ici, voir là, faire ci, aider untel, mais il l'ennuie de voir des guerriers mourir pour leur conviction. Ou des paysans traverser le pays. Pour des causes si petites, si inutiles, si vite oubliées en plus de ça. Et à la fin de chaque journée, chaque mission, elle ne peut que désespérer de devoir se trouver quelque chose d'autre.

    Vivant avec la pleine connaissance qu'elle pourrait être révélée au grand jour à tout moment, l'Ange à comme armure une paranoïa qui lui fait éviter les grandes villes et autres centres du pouvoir tant qu'elle peut. Prête à mettre les voiles à tout moment, elle est douée pour mettre fin à de longues relations ou abandonner des amis fidèles. Parce que, et même si elle fait de son mieux pour essayer de sentir quelque chose envers eux, il lui est très difficile d'être véritablement proche avec ces gens, même quand elle le veut vraiment. Pas seulement parce que leurs vies sont courtes, mais parce qu'elle sait que sa nature invite la méfiance et le conflit. Elle ne veut pas se trouver un vrai ami avec qui sillonner les âges, qui deviendra ensuite ennemi juré en découvrant sa véritable nature.

    Ses amitiés, ses amours, ils sont illusoires. Ces gens, elle est prête à les abandonner, autant qu'elle déclare sa loyauté éternelle envers eux. Et autant qu'ils se sont sauvés la vie. Mais elle espère qu'ils se souviendront d'elle quand même, à la fin de leur propre vie. Désagréable paradoxe que l'anonyme qui veut marquer les pages de l'histoire de quelqu'un.

    Elle ne veut pas mourir. Qu'est-ce qui lui arriverait, si elle venait à faire ça ? Elle n'irait certainement pas quelque part d'agréable. Et elle ne fait pas confiance aux titans pour l'aider, eux qui se sont montrés si vulnérables en dépit de leurs grands noms et titres divins.

    Mais ça, elle ne veut pas y penser. Sabre croque la vie, se lance dans de grands projets et essaye d'oublier la réalité qui l'attend à chaque fin de journée. Tout pour tromper le malheur, comme on dit.

    Sabre à une apparence jeune qui contraste fortement avec sa longévité, quoi que c'est un peu le cas de tous les immortels. Grande comme une armoire, l'on ne peut pas dire qu'elle se mêle dans la foule. Et doit se pencher dès qu'elle entre quelque part.

    La peau pâle comme du linge blanc, elle à des pommettes saillantes de grands yeux bleus qui semblent tout le temps un peu fatigués, avec des grandes poches sous les yeux, des cheveux blancs comme si un farceur avait remplacé son shampooing par de la farine, un menton pointu à en ouvrir ses propres lettres, des lèvres fines et un petit nez pointu à vous transpercer la joue, si par malheur elle venait à trop s'approcher. Le tout peut paraître un peu inquiétant sur une personne, voire même intimidant, mais son comportement excessivement familier brise facilement toute tension sur ce sujet. Et cet air de "statue vivante" lui donne une certaine élégance, encore qu'elle reste immobile.

    Les cheveux plutôt longs, elle tend à les coiffer en un chignon qu'elle cache derrière un petit bonnet rouge, avec quand même quelques petites mèches retombant le long de son front et de ses joues. Le dit bonnet est marqué d'une fausse rose, à la beauté figée. Cinq écus à un petit marché sympa pour l'avoir.

    Parce qu'elle aime cacher ses ailes, et aussi par simple attrait envers le costume, elle porte une grande robe cramoisie qui lui va jusqu'aux talons. Qui peut paraître jolie de loin, et qui à encore un charme vieillot de près, mais qui est en réalité vieille et cousue de partout. Approchez vous un peu, et vous verrez facilement des coins où elle à dû emprunter le tissu d'un autre vêtement pour palier. Un coin mangé par les mites. Peut-être une manche légèrement moins longue que l'autre. Noblesse déchue qui s'accroche à ses guenilles ? Ou alors quelqu'un qui à trouvé une jolie robe mais qui n'a pas les moyens de bien la garder propre ? Elle vous laissera réfléchir dans votre coin à tout ça.

    Comme cache-misère, elle porte un châle blanc, en bien meilleur état, autour de son long cou, qui complimente avec le tissu noir déjà présent dessus. Autour du châle, elle s'est nouée un gros ruban rouge, avec une petite gemme rouge (hé oui) un peu en dessous du cou, trônant au centre du châle. Le rouge revient en généralement très souvent dans ses choix vestimentaires : ses mitaines rouges vous en diront autant. Elle est des fois gênée que ses doigts ne soient pas plus cachés que ça, mais peut-être que ces longs ongles pourraient percer au travers, donc elle n'est pas plus mécontente que ça.

    Pour les chaussures, elle porte de grosses bottes. Pas besoin de mettre des talons, et ça résiste bien à ses voyages. Pourquoi se contenter de plus ?

    Le corps toujours courbé en avant, jamais droite, Sabre masque sa taille aux autres par divers moyens plus ou moins bien trouvés. Mais si elle sent que ça aura un effet, elle ne se gênera évidemment pas ! Elle affectionne les grandes poses dramatiques quand elle se tient debout, et ne se colle jamais quelque part quand elle à de l'espace pour marcher. Et si elle n'en à pas ? Hé bien, elle s'en fera.

    Histoire ou test-rp


    "Sur le ciel hurlant comme la terre déchiré, moi seule suis l'être élue.".

    Les millénaires passent mais il lui est difficile d'oublier les premiers jours de son existence. Parce qu'elle n'est pas née bambine en besoin d'apprentissage de toutes les petites et grandes choses. Et Sabre ne doit même pas son existence à des envies charnelles entre adultes consentants (ou non, mais ça, c'est un peu méchant). Née de poussières d'étoiles et de songes, pratiquement l'arme à la main et l'armure enfilée, elle est née pile au moment où les humains n'appréciaient pas tant que ça le règne des Titans. Et avait été crée pour mater ce qui semblait être un mécontement parmi certains humains, au début.

    Sauf que ça devint un peu plus que ça. Un bête souffle de révolte devint une guerre de la Terre envers les Cieux.

    Sabre la passa à faire ce qu'elle avait été crée pour : planter son trident dans la chair des hérétiques, démolir leurs structures de bois et de pierres et étancher la soif des Titans avec un océan de sang impie. Cinq milles années peu glorieuses, mais qu'il lui arrive de contempler avec une petite forme de plaisir. Et peut-être de regret qu'elle n'ait pas été fauchée, ou arrachée du ciel par des lances, ou déchiquetée par les crocs d'un ennemi digne de ce nom. Oh, en autant de temps, elle eut quand même des occasions de se rapprocher du néant. Mais elle arracha toujours la victoire des griffes de la défaite. Et eut d'autres occasions de se distinguer pour le comte de ses créateurs.

    L'on pourrait parler de ces exploits un peu plus longtemps mais la vérité est qu'ils étaient totalement inutiles sur la longueur.

    Les Titans avaient crées la vie -pour certaines races- mais l'exact opposé était un peu plus difficile qu'ils pensaient. Et ils finirent déchus de leurs trônes au paradis, extirpés de leurs petites excentricités divines pour se faire plantés dans la boue bien collante du monde d'en bas. Les Anges connurent le même sort, pour ceux qui n'avaient pas été tués. Dénués de leurs pouvoirs et de leur grandeur, les Anges survivants se cachent aux quatre coins du monde. Sabre eut un peu plus de mal que d'autres à accepter la défaite du divin contre leur propre création, mais dans son état, un omnicide lui semblait un tout petit peu compliqué à accomplir.

    Elle planta son trident dans le crâne d'un elfe, qu'il ait un digne socle, et fuit très loin. Puis, quand elle eut atteint ce qu'elle pensait être le bout du monde, elle attendit.

    Et attendit.

    Et attendit.

    Des dynasties se formaient et s'écroulaient en haut de sa tête. Des légendes se firent, puis devinrent simple murmures oubliés, puis des bête rumeurs. Et elle continuait à attendre. Mais vint le temps où elle se dit qu'elle ne savait rien de ce qui se passait dehors. Et, toute guerrière qu'elle était, le contact lui manquait. Même un Ange ne peut être seul pour l'éternité : il lui déplaisait fortement de devoir co-exister avec les miséreux qui avaient été ses ennemis pendant des millénaires, mais en même temps, il lui venait peut-être un étrange respect envers ces guerriers, qui avaient eu le courage de se rebeller contre leurs créateurs, et la force d'accomplir ce but fou.

    Ou alors elle se cherchait des excuses. Mais quoi qu'il en soit, elle sortit de sa grotte pour voir l'état du monde actuel, et s'informer de toutes les nouvelles qui pourraient l'influencer depuis qu'elle était revenue dans la danse.

    C'était l'an -2600.

    Elle vagabonda le monde, cachant ses ailes, découvrant chaque coin du continent. Les siens restaient haïs pour leurs actions : la rancoeur humaine traversait les âges avec une aisance qui l'irritait un peu. Et quand elle finit son voyage, elle le recommença, histoire de voir si elle n'avait rien oubliée. Beaucoup de temps s'était écoulé depuis la fin de la guerre mais impec', le temps, elle en à à l'infini. Elle apprit vite les choses importantes du monde : mais il ne lui restait qu'a trouver sa place. Elle qui avait tant oeuvrée pour que ce monde ne voit jamais le jour, tiens ! L'ironie la dégoûta. Et elle préféra encore "attendre" qu'une occasion vienne.

    C'était devenu une ombre sans but, à errer un peu partout, à se cacher quand les regards devenaient accusateurs puis à sortir quand elle pensait ces accusateurs morts de vieillesse. Las de ça, elle décida de se faire des objectifs. Passer un siècle à ne pas parler. Passer un siècle à n'utiliser que des arcs. Un siècle de plus à se battre seulement avec des flèches, au corps-à-corps.

    Ce fut après le dernier défi qu'elle réalisa qu'elle n'avait pas encore connue l'amour. Pourquoi ne pas essayer de voir ce que ça faisait ?

    Jackil était un humble paysan, séparé par la violence de ses parents à un jeune âge, qui opérait une ferme en "République", l'une des trois nations fondées durant la guerre contre les Titans. Il n'allait pas souvent en ville ou même dans des villages, gagnait sa vie en vendant ses produits à une "guilde" de marchants qui venait deux fois par semaine et n'avait aucune ambition de découvrir le monde autour de lui, par dédain pour ses pairs. Il lui était complètement inutile pour en apprendre plus sur le monde mais elle resta pourtant dans sa bicoque. Par simple "intérêt". Acquérir le coeur d'un homme n'était pas qu'une affaire de simple attirance physique mais sa personnalité actuelle, plutôt flegme, semblait lui convenir.

    C'était un coup de chance bienvenue. Sabre avait eu de l'expertise pour saisir les coeurs des hommes, mais jamais de façon métaphorique.

    Il lui déclara sa flamme après deux semaines. Et elle accepta de passer quatre-vingt de plus avec lui. Elle l'aida au champ. Lui fit à manger. Nettoya la maison pour lui. Et s'adonna à des activités que la guerrière qu'elle était aurait trouvée exécrable, surtout pour le compte d'un humain. Et, éventuellement, elle sentit une petite connexion envers lui. Ou alors Sabre s'était convaincue qu'elle avait forgée un lien solide avec un simple mortel : dans tous les cas, leur relation devint assez passionnée pour qu'elle devienne mère. Les agents des Titans pouvaient bien concevoir des enfants, mais sur de longs mois. Il leur fallait au moins deux fois plus longtemps qu'une simple humaine, d'après ses observations.

    Mais il ne pipa mot sur les deux années qu'il fallut pour que Sabre donne éventuellement naissance à une petite fille. Les yeux de Jackill se posèrent sur ses petites ailes, inhérentes aux anges, mais il ne dit rien. Et un accord tacite voulut que l'enfant reste cachée des yeux du monde. Ses parents et elle connurent des décennies tranquilles, isolés de tous. Mais si la violence ne venait pas vers eux, le temps s'infiltra quand même dans la maisonnée. Et Jackil gagna en rides; Ses mouvements devinrent moins agiles. Ses bras pliaient plus facilement sous des poids qu'il soulevait aisément de par le passé.

    Vivre un siècle était un miracle pour son espèce. C'était un clignement d'oeil pour la sienne. Elle le savait depuis longtemps mais pas sa fille. Et quand il partit finalement, Sabre fut surprise de la voir effondrée et en larmes sur le corps de son vieux père, lamentant sa propre longévité. Quand à Sabre, le résultat était connu d'avance. Et si elle ressentait quelque chose en elle, il lui fut difficile d'avoir l'air proprement attristée. Elle comparerait presque la mort de Jackil à la mort du petit animal de compagnie de sa fille, quand cette dernière était encore toute jeune.

    Sabre la rassura. Lui dit que tout irait bien. La tint près d'elle. Et l'aida à se coucher. Une fois sa fille endormie, elle partit des lieux. L'expérience terminée, rien ne l'y rattachait, et sa fille était assez vieille pour se débrouiller.

    Ce n'était pas de la méchanceté. Sabre n'avait juste pas envie d'être une mère pour ce siècle. En fait, le calme avec Jackil lui donna envie de passer le prochain siècle à s'adonner à la violence, histoire de contraster. Et à cause d'un étrange malaise, qu'elle ne saurait décrire, qu'elle ne pouvait bien calmer qu'en exerçant de la violence sur autrui. Et donc, elle se consola en exerçant de la violence aveugle. Comme à la bonne époque des Titans : elle tua aveuglement, et seulement pour son propre plaisir, affrontant marchands, caravanistes surpris, soldats et nomades du Reike, quand son chemin l'emmena trop vers l'ouest.

    Jamais de grandes villes, jamais de gens important. C'était ses deux règles pendant un siècle à faire gicler le sang. Et parce que c'était un monde en bonne santé, sa psychopathie n'en était qu'une parmi tant d'autres. Surtout que Sabre s'était déplacée vers l'ouest, vers les terres nomades du Reike, loin de l'oeil du monde. Là où même sa fille n'oserait pas aller, elle qui la cherchait. Et qui doit la chercher encore et toujours, hybride née dans un monde qui la condamne.

    Et Sabre menait sa propre petite guerre. Mais une qu'elle faillit interrompre plusieurs fois de suite, vu la férocité de ses ennemis. Ils n'eurent pas raison d'elle, rejoignant des légions d'âmes en peine, mais quand elle fut satisfaite de ses massacres, et que l'expérience se conclut, elle fut surprise de la gravité de ses blessures. Et disparut une nouvelle fois des yeux du monde pour se reposer.

    Ce ne fut qu'un repos d'un siècle, mais bien des choses se passèrent alors qu'elle était en pleine convalescence. Comme le retour des Titans. Vous vous rappelez d'eux ? Sabre, oui. Mais même par cette seule année de différence, elle refusa de sortir de son trou. Les Titans avaient été faibles, à la fin. Pourquoi devrait t-elle revenir les aider ? C'était peut-être le signe qu'elle avait attendue depuis toutes ces années encore, mais à un moment spécifique de sa vie sur le Sekai, l'appel des Titans était devenu... ennuyant.

    Mais elle devint curieuse. Si curieuse qu'elle attendit juste un an avant de sortir. Et pris à peine le temps de se trouver une identité. Elle posa seulement ses yeux sur le sabre rouillé qu'elle avait maniée dans sa précédente vie, et la poussière dessus, et décida de se sacrer... Sable Epouzière.

    Un nom que vous n'aurez qu'a retenir qu'un siècle, n'ayez crainte.

    Groupes d'intérêts

    Indiquez ici les différents groupes d'intérêt de votre personnage et décrivez  en quelques lignes sa vision, ses actions, sa position et son appartenance vis-à-vis de ces groupes.

    Les groupes d'intérêt ne sont pas obligatoires.

    derrière l'écran

    Pseudo : Bolded
    Comment avez-vous connu le forum ? J'étais Qaguia (et aussi plein d'autres persos un peu dsl)
    Avis sur le forum : Il est plutôt cool vu que j'y suis revenu
    Fréquence de connexion : Beaucoup de temps
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sabre Epouzière
    Sabre Epouzière
    Messages : 19
    crédits : 1127

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3046-termine-l-eternite-c-est-long
  • Ven 8 Déc - 4:14
    Nyehh les amis j'ai fini bonne lecture !
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 82
    crédits : 567

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Lun 11 Déc - 22:06
    Bon retour sur Cendres o/

    Je trouve que tu as bien réussi à faire passer le sentiment du temps qui passe et qui n'atteint pas ton personnage. Avec les dix millénaires de Sable, c'était intéressant de voir son parcours, ses défis qu'elle s'est donné, et finalement, son envie de découvrir l'amour (ça n'a pas totalement réussi, mais ce n'est pas grave \o/).

    Par contre. Quelle idée de vouloir défier le Reike après ça. Si tu recommences, chère amie, tu vas avoir affaire à de vrais guerriers qui vont t'apprendre ce qu'il en coûte de toucher à l'Empire ! (je blague en vrai. Même si, même si... Ne te fais pas trop remarquer quand même, on ne rigole pas trop en ce moment avec les Archontes qui nous ont dit coucou Very Happy).

    Edit : je modifie vite fait mon dernier message, il faudrait que tu me précise ton alignement (neutre ne suffit pas - c'est neutre neutre, chaotique neutre, neutre bon, neutre mauvais, etc.) et ton avatar également Wink
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Sabre Epouzière
    Sabre Epouzière
    Messages : 19
    crédits : 1127

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Neutre bon
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3046-termine-l-eternite-c-est-long
  • Lun 11 Déc - 22:27
    Coucou ! Merci bcp: D Oui je jure que je fais gaffe la prochaine fois, j'énerve pas le Reike de sitôt.

    Oui, pardon, suis bête. C'est ajouté !
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 82
    crédits : 567

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Mar 12 Déc - 22:22
    Du coup, te voilà validée. Bon jeu sur le forum !
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum