DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Epigraphe - Ginette L'Impitoyable, navire principal de l'Amiral Bigorneau InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:23Gwynneth De Evelune
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    L'Amiral Bigorneau
    L'Amiral Bigorneau
    Messages : 144
    crédits : 1041

    Info personnage
    Race: Elémentaire (Eau)
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3122-l-amiral-bigorneau-fleau-des-oceans-terminee
  • Ven 29 Déc - 2:02
    -Ginette l'Impitoyable-


    Epigraphe - Ginette L'Impitoyable, navire principal de l'Amiral Bigorneau GINETTEMAW

    Au creux des vagues qui agitent les eaux bordant le sud de la Nation-Bleue, une silhouette à peine visible s'avance doucement. Tel l'aileron d'un requin fendant la surface de l'océan, la pointe d'un mat de bois trace dans l'obscurité des sillons écumeux sur son furtif passage. Puis des vrombissements se font entendre, un grondement sourd s'accompagne des échos de planches de bois trempé se pliant dans de longues lamentations.

    Les remous gagnent en taille et c'est ensuite une effusion d'eau salée qui crève les ondulations océaniques en un fracas puissant. Dans un grincement sonore et si brutal qu'il se donne de faux airs de hurlement bestial, une masse indéchiffrable à l'aberrante silhouette fait surface telle un énorme cétacé tout de bois brisé et de cordages morcelés.

    Le ventre du monstre retombe puis s'abat avec force contre l'eau dans un claquement violent. L'étrange apparition fantomatique se révèle alors à la lueur de l'astre lunaire comme ce qu'elle est réellement, à savoir le navire favori de l'énigmatique Amiral Bigorneau. La coque est usée et recouverte d'une infinité de coquillages, de parasites marins et d'autres crustacés qui en font fait leur demeure au fil des siècles. Ses voiles noires et déchirées, chargées de sortilèges impies, capturent le vent maritime malgré les innombrables orifices qui les maculent. L'avant, effroyable et difforme, est doté contre toute vraisemblance d'un simulacre d'éperon qui apparaît à ceux qui y font face comme une gueule ornée de crocs tranchants. Un gouffre luminescent aux couleurs glaciales et deux trous massifs situés de chaque côté de la figure viennent compléter le macabre tableau en conférant à l'étrange véhicule un visage démoniaque qui se déchire pour dévorer tout ce qui a le malheur de passer sur sa trajectoire.

    Par delà la brume mystique et malgré la noirceur environnante, on perçoit sans mal les contours de cette aberration gigantesque et on découvre alors qu'il ne s'agit pas d'une créature mythique, mais bel et bien d'un vaisseau. Son apparence est tout aussi extraordinaire que la façon qu'il a d'apparaître puis de se volatiliser tel un titanesque prédateur marin. Par le croupion de Kaiyo, voici venir la Ginette.
    Enorme trois-mâts conçu majoritairement pour le combat, ce brigantin partiellement démoli a été restructuré et repensé de la coque à la figure de proue pour accueillir les besoins de son sinistre propriétaire et de l'équipage de forbans qui l'ont rejoint sur les sentiers de la cruauté. Visiblement ancien dans son anatomie d'origine, il a pourtant été modernisé d'une façon défiant toute loi navale et l'inégalité de sa silhouette improbable ne semble nullement contrevenir à sa manœuvrabilité.

    Comment diable cette ruine peut-elle encore flotter ? La réponse à ce miracle est littéralement gravée aux quatre coins de la surface de bois flétri du vaisseau. Recouverte de runes tracées par des mages d'Aquaria bien trop peu scrupuleux, la bête permet à son propriétaire d'étendre le flux de sa magie jusqu'au moindre recoin de son anatomie et c'est cela qui lui confère ses nombreuses aptitudes surnaturelles. Cette force est pourtant également le cœur de sa plus grande faiblesse ! Si Ginette peut sembler indestructible, elle est en vérité entièrement dépendante de l'intégrité de son capitaine. Si Bigorneau s'éteint, elle s'effrite avec lui. S'il se retrouve inconscient, elle sombre comme une pierre jetée dans un lac. Bigorneau appartient à Ginette tout autant qu'elle est sienne.

    Anormalement rapide et agile en dépit de ses dimensions du fait de la magie qui l'anime, ce trois-mâts est plus maniable encore qu'un sloop et terrifiant dans ses manœuvres fulgurantes. Lors d'une bataille navale, ce n'est pas comme un simple bateau mais comme un véritable prédateur que va se mouvoir Ginette. Jouissant de son principal atout, qui n'est autre que sa faculté à s'immerger à volonté, il use d'une stratégie particulièrement novatrice consistant souvent à éperonner depuis les profondeurs ou à faire chavirer l'opposant tel un épaulard frappant la banquise où les phoques trouvent refuge.

    L'équipage de Bigorneau n'est pas en reste et fait également pour l'Amiral une arme de choix. L'utilisation des pleines aptitudes du vaisseau l'encourageant à jouer de son aspect submersible à chaque bataille, l'Elémentaire fou ne s'entoure donc que de tritons, de sirènes, d'hybrides aquatiques ainsi que de morts-vivants qui ont tout comme lui la capacité de survivre sous l'eau durant de longues périodes. Afin d'éviter de perdre des alliés lors des excursions sous-marines, l'ensemble de la structure de Ginette est parsemé de cordages renforcés et de points d'attache métalliques auxquels s'accrochent les pirates, ce qui leur permet de se maintenir en place lors des accélérations brutales du vaisseau. C'est un système bancal qui a déjà causé son lot d'accidents, mais il est néanmoins tout à fait convenable selon le dirigeant dément de l'embarcation...

    Les activités de l'équipage sont variées, mais jamais honnêtes. Esclavage, pillage, recel, transport de marchandise illégale et braconnage, rien n'est trop cruel ni trop dangereux pour le cœur pourri du Fléau des Océans. Ceux qui se joignent à ses aventures sont de toute manière trop aliénés pour se soucier de basses considérations comme la morale ou l'éthique et font donc couler le sang au quotidien dans les rires et la joie !

    Ginette l'Impitoyable, le navire maudit, est pour ceux qui l'aperçoivent un présage bien sinistre. Maître des océans et des abysses qu'il arpente, il est en mer un symbole redouté autant pour sa force brute que pour les pouvoirs mystiques qui émanent de son infame propriétaire. Ce cauchemar des profondeurs entretient auprès des marins la réputation d'être une menace insaisissable qui transcende les limites de toute embarcation traditionnelle.

    Gare à la Ginette, marins d'eaux douce !
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum