DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Messe basse et breuvage - Alors, complice ? | Avec Takhys Suladran I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Aujourd'hui à 1:48Koraki Exousia
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 1:01L'Amiral Bigorneau
    Validations RP - PancraceAujourd'hui à 0:27PNJ
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:51Kilaea Sliabh
    Trois pour un [Sixte]Hier à 22:13Pancrace Dosian
    Leur combat Hier à 21:51Isolde Malkyn
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Elros Opalio
    Elros Opalio
    Messages : 10
    crédits : 1264

    Info personnage
    Race: Triton
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2932-terminee-elros-opalio-triton-de-l-abysse-naquis-l-ivresse
  • Mer 10 Jan - 22:41
     
    Séduisante rencontre...
    Feat. Takhys Suladran
    Venir mettre pied à terre n’a jamais été simple pour le triton, la douleur de la transformation lui donne envie d’étriper le premier bipède qui passe par là. Bien que le plus souvent, c’est le boulet tout désigné de Keox qui se trouve proche de lui. Malheureusement et bien contraint de l’admettre, il est plus utile vivant que mort. Sur le sable, il prend le temps de rassembler ses forces, observant le ciel bleu. Ce faux océan, pâle imitateur de la grandeur océanique. Le sable chaud réchauffe sa peau, nu comme un ver, il est bien contraint de rapidement retrouver ses affaires. Heureusement, jamais trop loin des endroits où il met pied à terre. Toujours semblable à un faon dans ses premiers pas, Elros trouve rapidement son élégance, il était hors de question de paraître autrement que parfait. Surtout pas dans des vêtements hors de prix. Peu de dentelle et chemise d’apparence noble sans être fanfaron, un pantalon sculptant ces jambes obligatoires pour se déplacer et se mêler à la foule de la surface. Laissant sa magie opérée pour laisser ce parfum frais si particulier, rappelant l’embrun frais de l'océan. Il vérifie chaque détail, son poignard à ses hanches, dont la nacre est un précieux rappel de ses origines. Son aigue-marine autour du cou qui détient cette si précieuse écaille de sirène. Dans une poche plutôt discrète de son veston se trouve In-extremis, sa baguette qui lui évite toujours des situations farfelues qui le tourneraient au ridicule. Puissant artefact obtenu après de longs mois de négociations barbantes et de jeu de charme interminable. Heureux de retrouver son livre qui occupe ses journées quand dame ennuie vient frapper à sa porte.

    Pour une fois, il est exempt d’être accompagné, libre à lui de déambuler où le vent le portera. Le vent ou plutôt, les rumeurs. Que se passe-t-il en surface ces derniers temps ? Nouvel artefact, bijoux précieux ? Nouvelle soie ? Potins croustillants à tourner à son avantage ? Le triton se mit alors en direction d’un lieu parfait pour entendre les murmures du bas peuple. Une taverne. Qu’importe laquelle du moment que l’alcool y est buvable, il saura laisser ses charmes dénouer aussi bien les langues que l’ivresse d’une chope prise en trop. Il s’emplit les poumons avant de se mettre en route vers un nouveau lieu.

    C’est finalement vers un lieu plutôt discret qu’il pousse la porte, grande d’un bois noble et robuste ou le fer semble faire un clin d'œil marin à l'océan non loin. Un emplacement de choix pour une retraite bien méritée songea à le triton, qui balaie la salle d’un rapide coup d'œil. Il était environ midi quand le jeune homme s’avance parmi les clients qui visiblement semblent affamés. Une petite bagarre d’ivrogne anime le lieu jusqu'à finir au pied d’Elros. Qui après un sourire navré pour l’homme à terre, l’enjambe sans même s'arrêter pour lui tendre la main. Laissant les gueux se rouler dans leur élément primaire : la poussière.

    Vêtu noblement, mais sans prétention, il se mêle à la foule. Évitant tout de même de se vêtir de tissus qui pourraient concurrencer ceux qu’on roule au fond des latrines. Se rapprochant alors du comptoir, non sans admirer les fresques qui rendent ce lieu finalement atypique. Comme une histoire qu’on pourrait s’imaginer bouger d’un moment à l’autre. Posant alors ses doigts fins sur le comptoir, il laisse ses iris couleurs hématite prendre connaissance du personnel. Un sourire discret mais chaleureux lorsque les regards se croisent, un air sûr de lui, mais surtout avenant, le triton joue déjà de son charme, non, en fait, il en joue depuis son entrée. Ses oreilles traînent ici et là, espérant découvrir un petit potin croustillant, ne serait-ce que pour se divertir et rire du malheur des autres. Puis son regard se pose sur cette baleine bleue, rêvassant un peu, depuis combien d'années, il n’a pas nagé librement parmi elles ? Voilà que l’envie de nager au côté d’un si grand mammifère marin le fait regretter d’avoir mis pied à terre. Mais il était là pour marchander, obtenir des informations, puis aussi, goûter au plaisir bien plus intime que peut offrir ce corps. La luxure, voilà un plat qu’il aime manger a toutes les sauces. Mais pour le moment, c’est sa gorge sèche qui lui fait dire que sa première quête sera de goûter quelque chose de nouveau, dans ce petit lieu atypique pourtant si discret.

    Il fait alors signe, muni de son plus beau sourire, à une charmante demoiselle. Petit brin de femme qui sait ensorcelée rien qu’en faisant demi-tour, laissant ses cheveux blonds danser comme des algues au gré des courants. Une féminité envoûtante qui a sans doute trouver comment faire venir la gente masculine sans le moindre effort.

    - Bonjour mademoiselle, j’ai la gorge sèche voyez vous et je suis d’humeur à chercher la surprise qui éveillera ma journée. Avez-vous en réserve, un breuvage qui pourrait à la fois m’hydrater et me surprendre ?

    Une voix naturellement envoûtante, aussi bien masculine par les syllabes qu’il prononce et chantante comme le chant des mers. D’un petit air joueur, il fixe le regard de la belle. Surtout ne pas regarder tout de suite les atouts situés plus bas, tentation difficile lorsqu’on le met aussi bien en valeur, mais… Elros est un homme plein de défis, aussi futiles soient-ils.
    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Takhys Suladran
    Takhys Suladran
    Messages : 355
    crédits : 2865

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1636-takhys-suladran-termineehttps://www.rp-cendres.com/t2575-liens-avec-la-poiscaille-takhys-suladran#22178https://www.rp-cendres.com/t2576-grimoire-mouille-de-takhys-suladran#22179
  • Sam 20 Jan - 20:24
    La jolie blonde était affairée aujourd'hui. Aujourd'hui, les terrestres s'étaient passés le mot pour venir nombreux au Marsouin Blanc et prendre un bon repas sur le temps de midi. Takhys avait le sourire, même si aujourd'hui, elle ne s'était pas attendue à avoir autant de monde. Il y avait ses clients habituels et en prime, des nouvelles têtes, qui habitaient ou travaillaient à Courage, rien qu'en détaillant leurs tenues de travail, pour la majorité d'entre eux. Une taverne du coin avait clos ses portes pour la journée, sans raison valable ou justifiée. Allons bon, c'était quoi cette information sans pertinence qu'elle avait pu entendre à la volée en allant servir un plateau entier de chopes de bières à la mousse généreuse à une tablée d'assoiffés ? La Sirène aimait toujours avoir de bons petits potins à se mettre sous la dent, afin de savoir le pourquoi du comment de certains de ses concurrents. Bah, après tout, ce n'était pas si grave, elle fera juste une bonne journée de bénéfice aujourd'hui... et cela à condition que ses clients nouvellement arrivés se tiennent convenablement, car elle remarqua déjà deux cas qui se prenaient la tête, en plus d'être déjà bien entamés par la boisson. Son attention se porta sur une autre arrivée qui venait de franchir la porte d'entrée.

    C'était un nouveau venu, et pas des moindres. Il n'était pas courant de voir des personnes noblement vêtues se pointer à sa modeste taverne. Sa tenue était élégante et sobre à sa façon, mais se distinguait largement de ce que portaient les autres clients. Le temps qu'il  arrive  au comptoir ou prenne place à une table, pour peu qu'il concède à se mettre en compagnie d'inconnus, elle eut le temps de remplir une ou deux chopes en plus. Elle remarqua son geste et son sourire s'élargit. Un client peu banal de par sa venue que par son apparence. Il avait déjà le physique pour faire soupirer bien des jouvencelles. En quelques pas gracieux, elle s'approche de l'inconnu, qui joua déjà sa carte du charme tant par ses manières que par sa voix. Voilà qui promettait d'être intéressant.

    "Bienvenue, messire. Vous souhaitez donc que je vous trouve un petit élixir désaltérant et surprenant ? "

    Elle ne manqua pas de renforcer son sourire dans un recoin, notant cela comme une demande proche du défi. Le parfait inconnu savait qu'il se trouvait dans une taverne assez ordinaire. Cherchait-il à tester la tenancière pour savoir si elle proposait autre chose que des alcools basiques à des clients lambda ?

    "Je pense avoir ce qu'il vous faut. Accordez-moi jusque quelques instants, juste le temps de vous assurer les meilleures conditions de dégustations. "

    Elle n'eut qu'à pivoter pour s'adresser à sa cuisinière, qui s'occupait de préparer les demandes des affamés.

    "Nanty... j'ai encore le fils de votre sœur qui se chamaille avec son cousin. Pourriez-vous me les mettre dehors ? et cordialement les inviter à ne plus remettre les pieds ici ? "

    À entendre le grommellement de la cuisinière, il était certain qu'elle était exaspérée du comportement de son neveu. Elle s'excusa auprès de la tenancière, avant d'aller s'occuper du cas des deux soulards. Après quoi, Takhys sortit de dessous son comptoir une petite bouteille ronde en verre blanc. Elle prit un petit verre et versa le breuvage dedans. Le liquide était aussi limpide que l'eau de source. Quand son client y trempera les lèvres, il pourra apprécier et la saveur du goût, tout en laissant découvrir une petite note citronnée mélangée à une étrange saveur d'algue.  Takhys aimait cette petite boisson alcoolisée, faite avec des plantes de surface et d'algues. Elle était salée et rafraîchissante à la fois, sans excès.

    "Vous m'en direz des nouvelles. Je ne la sers pas à tout le monde celle là. "

    Elle non plus ne le quittait pas des yeux, demeurant joviale malgré son sourire enjôleur.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum