DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Aylan Kaviani, dit "le Feu" - Terminé I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Validation des RP de Ben [Reike]Aujourd'hui à 10:37Ben le Bouc
    Derrière le rideauAujourd'hui à 10:22Ben le Bouc
    Souvenirs douloureux [PV Nut Shidhi]Aujourd'hui à 9:01Amédée Sauventreen
    Nomination [Cyradil]Aujourd'hui à 0:33Cyradil Ariesvyra
    Anha zhavvorsa [Tensai]Hier à 23:14Tensai Ryssen
    L'air du Vent | Feat ZéphyrHier à 23:06Zéphyr Zoldyck
    OrigineHier à 22:59Zéphyr Zoldyck
    La lune et ses étoiles - PAHier à 22:54Tensai Ryssen
    Déchéance [Lyra et Alaric]Hier à 22:47Zéphyr Zoldyck
    Mon Voisin Du DessusHier à 22:43Erwin Staal
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Aylan Kaviani
    Aylan Kaviani
    Messages : 4
    crédits : 46

    Info personnage
    Race: Élémentaire de vapeur
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3338-aylan-kaviani-dit-le-feu-termine
  • Lun 29 Jan - 22:51
    Aylan Kaviani
    Race : Élémentaire de vapeur
    Sexe : Homme
    Âge : 389 ans
    Métier : Chef de cellule "le Feu" (officieusement) / TOCR, tatoueur (officiellement)
    Taille & poids : 1m93 pour 110 Kg (plus lourd en forme d'élémentaire)
    Alignement : Loyal neutre
    Faction : Reike
    Rang : B
    Religion : Shierak
    Avatar : Images inspirés d'Henry Cavill

    Pouvoirs et objets

    Vocation : Guerrier (Assassin)  / Crédits : 4000+500 (rôle Wanted) - 4500 = 0

    Immunité : Terre / Faiblesse : Vent

    Élémentaire :
    - Vapeur P2 (300+600)

    Physique :
    - Super vitesse P2 ((1000+2000)/2=1500)
    - Agilité/Précision augmentés P1 (1000/2=500)

    Utilitaire :
    - Invisibilité (500/2=250)
    - Métamorphose (500/2=250)
    - Odorat augmenté P1 (300/2=150)
    - Vue augmentée P1 (300/2=150)
    - Ouïe augmentée P1 (300/2=150)
    - Nyctalopie (300/2=150)

    Arcanes et corruption :
    - Invocation d'objets (1000/2=500)

    Cosmétique(s) :
    - Nimbus : la peau d'Aylan ne permet pas d'avoir de tatouages permanents autre que le tatouage reikois. De ce fait, il peut ajuster la structure de sa peau non pas pour la rendre plus intangible, mais simplement pour changer les motifs corporels de ses tatouages, ou comme en titre de cosmétique, ses "nimbus.

    Objets :
    -Tenue de noble, de TOCR, de chef de cellule "le Feu"
    - Armure de cuir
    - Dagues
    - Arc, carquois et flèches
    - Corde, bandages, gourde d'eau, sous-vêtements (bah ui :v)
    - Nécessaires de tatouage (encre, aiguilles, tissus)
    - Divers alcools

    Description physique et mentale

    La personnalité d’Aylan a évolué entre son enfance, ses années en tant qu’espion et la place qu’il occupe comme chef de cellule.


    Si son tempérament turbulent et impulsif a réussi à s’effacer au fil des années, ce n’est pas le cas pour l’optimisme qui fait acte de présence à chaque instant de sa vie. Il verra toujours une amélioration positive de chaque événement, n’essayant pas de penser à des scénarios tristes. Il n’est pas un idéaliste pour autant, et sait se réserver quand la situation se présente. Aux yeux des citoyens reikois et de ses connaissances, proches comme futures, il est un simple TOCR, victime et rescapé du destin de la conquête de Tensai. Ayant perdu sa femme, la possibilité d’un futur avec elle, et aussi la trahison des Kaviani — car oui, il n’a jamais l’information que le combat était venu de l’intérieur — la mélancolie peut se lire sur son visage, preuve que ses souvenirs viennent d’une époque heureuse. Cependant, il continue malgré tout, à servir la communauté, et malgré son statut noble, il va au contact des gens de tout horizon, sans distinction. Il aime aussi s’occuper des rescapés de guerre, des orphelins, et des gens dans le besoin. Mais ceci est une façon de ne pas montrer la véritable nature de son travail : être “le Feu”, un chef de cellule aux ordres de l’Oreille.


    Son travail le mène à agir dans le territoire reikois, cherchant la moindre trace de rébellion, qu’il cherche à supprimer dès qu’il en possède la capacité. Cela était quand il pouvait agir en tant qu’un simple espion aux ordres d’une autorité plus importante, mais maintenant, il se doit de déléguer à d’autres générations. Mais dès que Zéphyr l’ordonne d’agir personnellement, il a déjà les deux pieds dehors, un sacerdoce à la main, et prêt pour se diriger vers son objectif. Il a une loyauté inébranlable en l’Empire, présentant des principes tels que la responsabilité et le devoir. Il est persuadé que s’il trouve un rebelle, sa famille peut l'être aussi, faisant qu’il mettra cette dernière sous-surveillance.

    Le poids des années de service l’a aussi rendu plus détaché, presque comme un cœur de pierre (ou de fer) sur ses véritables sentiments, s’isolant presque souvent seul dans sa demeure, ou dans son atelier. En conséquence, il part souvent dans de longues réflexions, concernant sa vie, et celle des autres.

    Veuf depuis, il ne cherche pas activement à mener une nouvelle vie à deux. Certes, il s’entoure quand son cœur lui demande d’avoir son instant de bonheur, mais comme dit précédemment, il peut rester facilement non accompagné. Cela lui ajoute un léger côté égoïste à propos de ses satisfactions personnelles. Envers les espions sous ses ordres, il paraît comme une personne froide et calculatrice. Il n’aime pas les excuses suite à l’échec, ne voulant que l'honnêteté purement et simplement. C’est le comble, lui qui doit jongler entre deux identités pour se sentir vivre. C’est pourquoi, il peut mentir assez facilement. Quand on le fait si souvent, cela devient aussi naturel que respirer.

    Pour son aspect physique, il est capable de posséder des “nimbus”. En effet, sa peau spéciale lui permet d’adapter en relief la structure même de son derme et épiderme pour juste changer de physique pour ses tatouages. Le seul qui ne bougera pas est son tatouage reikois : il se trouve sur le haut de son pectoral gauche. Il aime bien aussi se parer de bijoux et d’accessoires, et peut alterner entre ses habits nobles, de son travail officiel et officieux.

    Histoire ou test-rp

    Le début de notre histoire remonte à plus de deux siècles. Pour être exact, si l’on venait à prendre en compte le début de la lignée des Kaviani, nous pouvons remonter jusqu’à plus de deux millénaires.

    À cette époque, aucun élémentaire dans la lignée n’était de vapeur. Le premier enclenchement qui allait sceller le destin de deux personnes aux contraires très marqués, se fit dans les alentours de la frontière bordant le Reike. Mais cela n’est que le fruit d’union remontant à quelques siècles.
    Cette rencontre n’était pas un simple fruit du hasard : les deux clans d’élémentaires se connaissaient : originaires des terres reikoises, les éléments du feu et de l’eau n’étaient pas dans une camaraderie des plus prononcées. Par ailleurs, ce fut leur première grande épreuve : devoir cohabiter dans un lieu leur offrant peu de cadeaux, de ressources et de survie. Or, l’accent sur l’art militaire du côté de l’eau et celui de l'artisanat côté feu, permit que les deux tribus se tolèrent, passant par quelques trocs et services. Mais ils établirent leurs relations que sur une base de contrat de profit. Une chose qui allait se muer avec le temps.

    Les deux éléments cherchaient toujours à accomplir de plus en plus de services en servant leurs souverains, qui changeaient sans cesse au gré des querelles politiques et autres manipulations de cœur. Et chaque effort cumulé au fil des décennies, apporta enfin aux deux familles, un repos bien mérité : anoblis par leurs actes altruistes et leurs dévouements, leur profonde foi dans le Shierak, et leur loyauté sans faille envers la royauté d’Ikusa, les élémentaires de feu obtinrent le titre de famille “Kaviani”, les élémentaires d’eau “Aman”. Ils eurent en plus chacun une propriété dans la capitale, et la reconnaissance d’un peuple. À partir de là, aucun lien ne les tenait à ne plus commercer entre eux, mais ils continuèrent à traiter entre eux, de manière courtoise.

    Un événement des plus inattendus venaient de surprendre les deux familles : en l’an -1459, la naissance d’un élémentaire de vapeur fit débat entre les deux clans. Certains se rejetaient mutuellement la faute de cette ignominie, et de ce fait, ils se donnèrent comme règle de surveiller et garder leurs relations aussi platoniques que possible.
    Cela resta gravé à même le marbre pendant de longs siècles, avant que cette fameuse rencontre bouleverse cet équilibre. En revenant à l’an -397, la disparition d’une héritière de la maison Aman secoua la lignée entière. Elle aurait été enlevée aux abords du Temple du Soleil et de la Lune. La nouvelle fut partagée à travers tous leurs alliés, et vint aux oreilles des Kaviani. Ne souhaitant pas interférer dans leurs problèmes, ce n’était pas le cas d’un jeune élémentaire du nom d’Afa. Agile et bon cavalier, il n’hésita pas à foncer à la destination, et seulement plusieurs après, ils revinrent tous les deux, sains et saufs. Mais avec eux, ils amenèrent une nouvelle choquante : s’étant promis l’un à l’autre au Temple, leur refuser serait un affront. Au terme d’un long échange, les deux familles finirent par oublier les tracas du passé, et acceptèrent l’union de l’un des leurs. Cet amour fleurit en -386, après que les deux élémentaires eurent leur premier enfant. C’était à cet instant que notre acteur principal de cette histoire, Aylan Kaviani, entrait en jeu.

    Pour pouvoir faire rapidement un tour de son enfance en quelques mots… Non, cela reviendrait à occulter trop de mesquineries de sa part. Il était turbulent, et c’était le cas de le dire. La particularité que possédait le jeune enfant faisait qu’il profitait de cette puissance innée pour s’imposer davantage envers les autres de son âge. Cela lui valut très souvent des remontrances de ses parents, qui devaient s’excuser du tempérament gâcheur de leur fils. Cependant, malgré toutes les tentatives de réprimande, de punitions, rien ne semblait raisonner la spirale fumante. Son impétuosité s’alimentait avec son optimisme, et il aimait s’entourer de beaucoup de personnes. Il était comme un aimant, qui dévastait tout sur son passage. Une seule personne arrivait à le canaliser : un autre membre de la famille, Vafa Aman, situé sur un embranchement secondaire de leur généalogie complexe, qui n’était pas plus présent que ça. Seulement, vers l’an -302, ce dernier décida d’arrêter de servir l’armée reikoise, par le biais d’une demande spéciale : devenir l’instructeur personnel du jeune Aylan, et lui inculquer les quelques bases d’un bon comportement.

    Sans surprise, au terme de plusieurs décennies, le jeune élémentaire s’en retrouvait plus calme, et plus conscient de sa condition particulière. Il était un fils d’une noble famille, et il se devait de se comporter de telle sorte à arrêter d’apporter les soucis à chaque fois qu’il sortait dans les rues d’Ikusa. Cela fut en partie dû au service militaire, auquel il apprit de grandes valeurs qu’il portera toujours sur lui : la camaraderie, l’honneur, le respect et surtout, la capacité à contrôler son tempérament et son optimisme débordant.

    Un bond de plusieurs décennies pour arriver à une date importante, au point que la famille se rappellera toujours de cet instant jusqu’à encore de nos instants. Dès l’obtention de sa majorité, soit à ses 200 ans, Aylan profita pour pouvoir effectuer un discours à toute la famille. Son anniversaire n’en était pas qu’un en apparence : c’était aussi l’instant d’obtenir un mariage pour sa personne, à une élémentaire d’eau du nom de Sira Rezvani. Les deux avaient eu le coup de foudre il y a quelques années auparavant. Sentant que le siège du pouvoir au sein de la famille s’en retrouvait questionné, le jeune homme profita de cet imprévu pour asseoir son autorité au sein de sa lignée : ainsi, plus personne ne pouvait l’ignorer, car il avait annoncé ne pas rester à se pavaner dans des soirées mondaines, toujours à jouer les diplomates et les belles courbettes. Une partie de son ancien lui, son âme d’enfant, cherchait à retrouver sa liberté. Mais dans ses mots, la certitude et la détermination étaient des signes avant-coureurs des futures décisions qu’allaient subir les Kaviani, mais aussi les Aman. En se faisant, les deux familles n’en devenaient plus qu'un sou l'égide deux nom des élémentaires de feu. Et pour son premier choix, il allait servir la Couronne, à sa manière.

    Des mois, voire des années après, la nouvelle tête d’affiche de la descendance s’était officialisé à la connaissance de son métier : Tatoueur Officiel de la Citoyenneté Reikoise. Surveiller et appliquer la nationalité aux reikois semblait être le plus grand retournement de situation que la famille Kaviani avait subi depuis plusieurs siècles. La plupart étaient soit des artisans ou des guerriers. Un débat dura pendant de longues années après cette annonce. Or, ils ne savaient pas que ce n’était qu’une couverture, une façon de protéger son véritable travail au sein du Reike : il était devenu un espion sous les ordres du chef de cellule “le Feu”. De par son service secret, il devait souvent aller dans les lieux où la Pègre sévissait, et voir un petit nobliau se pointer dans des endroits aussi malfamés, ça interpelle. Mais on ne pouvait refuser l’installation d’un TOCR aux bordures de la frontière des légaux et des douteux. Par ce biais, il pouvait côtoyer les bas-fonds. Il s'habillait de façon décente mais pas trop voyante. Les années passées lui permettront petit à petit de se fonde dans la masse.
    Dès qu’il recevait un écrit signifiant le manquement au renouvellement, Aylan n’hésitait pas un instant à ôter le droit civique à la personne. Et si par malheur ce dernier venait à s’en prendre à l’élémentaire… Disons que personne ne voyait sortir le bougre qui osait s’en prendre au TOCR de vapeur de façon consciente. Il ne tuait pas pour si peu, simplement, il offrait un acte gratuit. À sa façon. Une cicatrice, comme rappel de sa clémence.
    Il a pu connaître et vivre à l’époque de plusieurs naissances qui allaient marquer l’Histoire de la nation : les enfants du couple royal, Vaenys et Ayshara. Il avait pu aussi connaître et voir le visage derrière le nom de son chef de cellule. Encore maintenant, il en garde le secret.

    Cependant, c’était vers l’an -2, que la montée en puissance d’un nom, Tensai Ryssen, fit sonner le clairon de la guerre. D’un autre côté, l’élémentaire de vapeur allait rejoindre plusieurs autres espions dans une mission commune : surveiller et évaluer l’homme derrière le patronyme. Il n’était à n'en pas douter, un chef compétent et charismatique, et une force inarrêtable. Durant les deux années suivantes, il suivit, et combattit même par moment pour préserver son rôle au sein de l’armée du conquérant, jusqu’au jour où ce fut la capitale qui subit le siège. Profitant d’un instant de vigilance manquée, le chef de famille décida de se déplacer parmi des entrées connues seulement par les espions pour aller faire son rapport au chef de cellule, et rejoindre au plus vite sa demeure, quand les forces armées se livrèrent bataille dans l’enceinte de la ville.

    Mais un drame avait survenu dans sa propre maison : une grande partie de la longue et ancienne lignée des Kaviani avait succombé lors de la défense d’Ikusa. Même sa femme avait rejoint la résistance. Il se tenait debout, regardant le corps de son épouse gisant au sol, le sourire aux lèvres. Étrangement, il esquissa lui aussi un sourire. Il se rappelait qu’elle souhaitait que sa mort soit avec une arme à la main. Elle avait l’esprit reikois jusqu’à son trépas. Mais il sentait que quelque chose ne collait pas. En observant et enquêtant directement sur place, il découvrit que la lutte venait de l’intérieur. Il retrouva aussi des membres de sa famille, mais ceux-ci ne souhaitaient pas rendre les armes. Pire, ils voulaient revenir à leurs familles habituelles, et ne plus se fréquenter, car “l’eau ne se déverse pas dans le feu”. Ils avaient tenté de prendre le contrôle de la maison, mais s’étaient quasi entretués en l’absence d’Aylan. Une trahison restait une trahison, et l’homme au service du Reike étouffa la flamme de la révolte au sein de sa lignée.
    Apprenant alors que le nouveau couple royal sera celui du roi Tensai et de la reine Ayshara, l’espion ne put que jurer fidélité à la nouvelle Couronne. Sa première mission sous cette ère nouvelle fut de mater plusieurs révoltes ayant naquis sur le territoire. Des mois passés à sillonner les trois grandes cités, pour empêcher des débordements. C’était à Ikusa, lors d’un tournoi organisé par le puissant Ryssen, que des rebelles semèrent leur haine sur le passage, déclenchant un chaos sans précédent, et des centaines de reikois perdirent la vie lors de cet événement. Aylan n’hésita pas à traquer le plus grand nombre de rebelles fuyants, livrant leurs noms au Feu. Sa recommandation ? Surveiller les familles de ces perturbateurs. Des rebelles engendraient des rebelles, selon ses dires.

    En l’an 3, le Feu convoqua Aylan lors d’une entrevue personnelle. Il avoua que ses longues années de service auprès de l’ancien roi et reine, le pesait moralement, et sentait que son jugement était obscurci par sa mélancolie. C’était pourquoi il avait vu avec l’Oreille, Zéphyr, de promouvoir le Kaviani en tant que son digne successeur. Le vaporeux demanda s’ils se reverraient, auquel il reçut seulement en retour une bonne tape à l’épaule.
    Depuis, Aylan assiste et exécute les moindres ordres de l’Oreille, et recrute parmi des hommes et femmes prêts à garantir la sécurité du peuple reikois au-delà des liens familiaux et sentimentaux. Chaque dossier était étudié de la naissance à l’instant où les informations circulaient sur l’individu, ou l’espion émérite.
    Lui-même agit personnellement sur certaines missions, mais jamais trop loin de son premier “métier” : il faut toujours garder la couverture, ça permet toujours d’avoir l'œil sur la populace. Sinon, il se retire souvent dans la demeure Kaviani. Une si grande habitation pour un homme presque seul. Ainsi, il participa à nouveau aux rencontres de plusieurs nobles, pouvant même se déplacer à l’avant-poste de Mael.

    Présent comme TOCR, ou officiant comme chef de cellule, Aylan s'engage activement dans la protection du Reike.

    Groupes d'intérêts

    Shierak : comme tout reikois, c'est la religion qu'il a étudié et adopté. Même si d'autres viennent à lui parler de leurs croyances, il ne cherchera pas à les interrompre dans leur foi. Il les laissera parler. Pour absolument leur plaisir.

    L'Oreille et sa hiérarchie : ayant déjà participé à quelques missions avec l'Oreille avant sa nomination, il considère toute l'organisation comme un modèle parfait de commandement. Ainsi, il prend soin de ses agents, et cherche à ne pas avoir un seul fruit pourri sous son commandement. Reste à savoir si les informations lui parviennent dans son entièreté. On peut tout lui cacher, pour l’instant.

    Lutte contre les Titans : avec les informations récoltées par la cellule du Vent, ces "Archontes", et les campagnes de guerre effectués pour la libération et sécurisation de Mael, Aylan croit en la cause Anti-Titan.

    La Couronne : indéfectible loyauté, il ne questionnera jamais les décisions venant de ses supérieurs, que cela vienne de l'Oreille, des autres membres de la Main, et du couple royal.

    La Pègre : étant la source de soucis du Reike, il cherche de façon active la moindre trace de ces malandrins. Pour ce faire, il faut parfois s'infiltrer à même la bergerie pour obtenir toutes les informations nécessaires.

    Prophétie de la Lune et du Soleil : oui, il croit dur comme fer. (hehe :p)

    La situation à Mael : il reste divisé sur la question. D'un côté, le Reike a réussi à sauver Mael. Ce n'est que pure logique que cet avant-poste sur l'ex-Shoumei soit supervisé par leurs sauveurs. D'un autre, un endroit aussi reculé demande à être aussi surveillé, et cela demande plus de ressources, de temps, et d'agents. Dernièrement, cela s'agite. Peut-être qu'il devra agir par ses propres moyens... Si de la Pègre se déclarait

    derrière l'écran

    Pseudo : Calder/Croc/Le Déchu
    Comment avez-vous connu le forum ? Dc de Déchu
    Avis sur le forum : Chipi chipi chapa chapa
    Fréquence de connexion : 2/7 à 4/7
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Aylan Kaviani
    Aylan Kaviani
    Messages : 4
    crédits : 46

    Info personnage
    Race: Élémentaire de vapeur
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3338-aylan-kaviani-dit-le-feu-termine
  • Jeu 1 Fév - 23:11
    Double post pour signifier la finalisation de ma fiche !

    La bise ~


    Aylan parle en #b6c9d2
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 82
    crédits : 567

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Sam 10 Fév - 15:00
    Eh bien, voilà une excellente fiche que j'ai pris plaisir à lire !

    C'est rare d'avoir un élémentaire de vapeur, et j'ai bien aimé le contexte que tu as élaboré autour de sa naissance, avec les élémentaires d'eau et de feu. La suite de son histoire est tout aussi intéressante, même si, Cendres étant ce qu'il est, Aylan n'a pas eu une vie toute rose (je pense notamment à la mort de sa femme, c'est quelque chose qui doit faire mal xD). En tout cas, je suis ravie de t'accueillir comme chef de cellule, et j'ai hâte de te voir en jeu !

    Te voilà validé, amuse-toi bien avec ce DC o/
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum