DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le long des chemins. [Hestia] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Validations RP d'Isolde / Reike Aujourd'hui à 11:53PNJ
    Consul K - Le chasseurAujourd'hui à 11:25Orion Yamveil
    La Traque SauvageAujourd'hui à 11:24Orion Yamveil
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 10:05Alaric Nordan
    Une recherche tranchante [Pv Corvus]Aujourd'hui à 9:34Alaric Nordan
    Validation des RP d'AlaricAujourd'hui à 7:50Alaric Nordan
    Demande de modification de ficheAujourd'hui à 7:35Alaric Nordan
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Arakyel Stormwind
    Arakyel Stormwind
    Messages : 49
    crédits : 632

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3694-termine-arakyel-stormwind-les-vents-dechaines-d-une-nation
  • Mer 1 Mai 2024 - 13:51

    Droit sur sa monture, Arakyel observait silencieusement la route qu'il empruntait avec ses hommes. Renâclant doucement, le destrier du centurion frappait lentement le sol de ses sabots alors qu'il marchait sur le sol soigneusement tassé. Cela faisait plusieurs lunes qu'ils avaient quitté leur caserne pour se diriger vers le lieu où on les entendait. Missionnés pour se rendre auprès d'une mine située aux alentours de Courage, les hommes d'Arakyel s'étaient mis en route avec ce dernier pour accomplir leur devoir. S'il fut d'abord étonné d'avoir été convié, le républicain n'en était pas à son premier travail pour la grande famille républicaine. Et, aux vues des derniers mois, le centurion n'était en vérité pas vraiment surpris que l'armée vienne en renfort aux forces privées des familles les plus fortunées.
    De ce qu'il en savait, sa centurie devait participer à un convoyage de biens. S'il n'avait aucune idée du contenu à proprement parler, le vétéran savait cependant qu'il devait tout faire pour permettre au convoi d'arriver jusqu'à sa destination.  

    Se perdant quelques instants dans ses pensées, le chevalier repassait le trajet qu'ils allaient devoir emprunter dans son esprit afin de bien visualiser les embuscades éventuelles et autres détours qu'ils pourraient être forcé de réaliser si les conditions climatiques, ou de terrains, s'avéraient trop hasardeuses. Pour ce qui était des bandits, et malgré les quelques zones "à risque" sur leur route, Arakyel se montrait relativement confiant. Outre les membres de la grande armée qui l'accompagnaient, le centurion allait pouvoir compter également sur des forces de sécurité privées appartenant à la famille Wessex. Ainsi, il était très peu probable qu'un quelconque badaud vienne tenter sa chance contre eux. Même si, avec les restes de l'Assemblée et ses serviteurs, tout était possible. Instinctivement, le centurion passa sa main gantée sur le plastron de son armure argentée. Il sentait encore la froideur de l'acier venant mordre sa chair, et le chaos incroyable de la magie déchainée. Tout comme il voyait encore le visage surpris et figé de ses soldats abattus par leurs anciens frères.

    - Centurion? Nous sommes bientôt arrivés.

    Revenant à la réalité, le chevalier haussa simplement la tête avant de faire doucement bouger les rênes de sa monture. La mission allait bientôt débuter et il valait mieux rester concentrer. Les fantômes du passé devaient rester là où étaient leur place. Dans le passé. Quand ils arrivèrent finalement au niveau de la mine qui marquait leur lieu de départ, Arakyel laissa ses troupes se déployer afin de se déplacer un peu partout afin d'assurer la sécurité de la zone. Une démarche somme toute peu utile comme il était peu probable que quelqu'un attaque maintenant. Mais il fallait bien faire quelque chose et le centurion comptait rassurer également sur le professionnalisme de ses hommes. Se rendant quant à lui directement vers une maison de contremaitre, le chevalier mit pied à terre dans un soupir avant de venir attacher Eole à l'un des piquets prévus à cet effet. Puis, après avoir frappé à la porte, le centurion entra finalement.

    L'intérieur de la maisonnée était typique de ce que l'on pouvait imaginer d'un bâtiment servant à la fois de lieu de repos et de bureau pour celui qui pilotait les extractions de minerais de la zone. D'ailleurs, c'était au niveau du dit bureau qu'attendait un elfe au visage carré et bourru. Le nez plongé dans divers parchemins, il remarqua difficilement la présence du républicain, ne relevant la tête que lorsque ce dernier se râcla la gorge.

    - Ah! Voila enfin nos fameux protecteurs! Venez venez, ne restez pas planté sur le pas de la porte comme un enfant puni. Il marqua une pause, attendant que le centurion ne s'exécute. Silnariel Plumevent, contremaitre minier au service de la famille Wessex. Vous devez être sire Stormwind je présume?
    - Effectivement. Ravi de vous rencontrer, monsieur.  
    - Je n'en doute pas une seconde. Il ricana doucement, fouillant quelques instants dans ses documents avant de tendre une missive au chevalier. Vos ordres de mission, relayés par les dirigeants de votre légion. Ces derniers ont un peu changé.
    - Comment cela? 

    Ouvrant la lettre, l'humain commença sa lecture silencieusement, analysant les mots de son lieutenant. Si l'escorte du convoi était toujours d'actualité, la centurie devait à présent également assurer la sécurité d'une figure importante de la famille elfique, qui se dirigerait également vers leur destination. Fronçant quelques instants les sourcils, le centurion replia finalement la lettre avant de venir la placer dans une sacoche de cuir accroché à son ceinturon.  

    - Dame Wessex. Est-elle déjà sur place? 
    - Naturellement, je vais la prévenir de votre arrivée, même si j'imagine que la vue de vos hommes sera déjà un signe suffisant. Désirez-vous attendre ici?
    - Non, je préfère inspecter un peu les lieux avant notre départ. 
    - Fort bien. Ne soyez pas long, il serait malvenu de la faire attendre.

    Quittant donc le bureau de Silnariel, le membre de la grande armée commença donc un rapide tour des zones bordant la place d'extraction. S'il ne remarqua rien d'étranges ou d'inquiétant, Arakyel utilisa ces précieuses minutes pour ajouter à la vision de leur parcours les nouvelles conditions. Ils ne connaissaient pas la nature du convoi, et à présent un membre important de l'une des grandes familles s'était ajouté au voyage. Il fallait composer avec de nouveaux risques, de nouvelles variables, que le chevalier n'appréciait pas totalement. Mais il devait agir pour sa nation, et respecter son devoir. Il s'assurerait que rien arrive pendant toute l'escorte. Il en faisait le serment. Retournant ensuite dans le bureau de Plumevent, Arakyel frappa de nouveau à la porte et pénétra finalement les lieux une fois invité à le faire. Si la différence de luminosité fit légèrement cligner des yeux le centurion, ces derniers allèrent tout de même s'ancrer rapidement sur les traits de l'elfe qui se trouvait près du contremaitre. De ses oreilles pointues à ses pommettes légèrement arrondies, l'humain observa l'entièreté du visage de l'égérie Wessex, surpris par l'harmonie de ce dernier, avant de placer son poing contre son cœur et effectuer une révérence particulièrement noble. Si l'armée lui avait appris la rigueur et la discipline, son héritage noble permettait à Arakyel de connaître l'étiquette et d'agir en conséquence. S'approchant donc du duo elfique, le guerrier retira son heaume d'un mouvement rapide avant de venir le placer sous son bras et contre sa hanche.

    - Vous devez être Dame Wessex. C'est un honneur de vous rencontrer ce jour.  Il effectua une nouvelle révérence, moins marquée. Arakyel de la maison Stormwind. Je serai le centurion qui dirigera l'escorte de votre convoi. 

    Silencieux, le guerrier inspecta plus attentivement les traits de la noble tout en l'écoutant, avant de reporter finalement son attention sur Silnariel.

    - Mes hommes sont prêts, nous pourrons nous mettre en route dès que la cargaison sera chargée.  Il tourna la tête vers Hestia. Et dès que vous le désirerez. Je n'ai été informé que relativement tardivement de votre présence aussi il faudra peut être réarranger notre trajectoire pour éviter certains cols risqués. D'ailleurs, je n'ai pas connaissance de votre façon de voyager. Serez-vous à cheval, ou bien dans un carrosse?  

    Il écouta ensuite la réponse de l'elfe aux yeux noisette. S'il ne savait rien d'elle, le centurion se préparait mentalement au futur voyage. Car si la plupart des nobles haut placés pouvaient s'avérer exécrable, le centurion espérait dans son for intérieur que la Dame face à lui ne tombait pas dans cette catégorie. Car le voyage serait long. Et en mauvaise compagnie, cela ne serait agréable ni pour l'un, ni pour l'autre.




    Le long des chemins. [Hestia] 9hl7ZEt

    "La prudence dans les entreprises, la fermeté dans l’exécution, et l’intrépidité dans les périls.”
    Noble de La République
    Noble de La République
    Hestia Wessex
    Hestia Wessex
    Messages : 9
    crédits : 78

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage élémentariste
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3663-hestia-wessex-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3725-les-memoires-d-hestia
  • Mar 7 Mai 2024 - 15:28
    Le long des chemins
    Feat Arakyel Stormwind

    Début mai de l'an 5, aux alentours de Courage.

    Début du mois de mai, le printemps réchauffait doucement les montagnes de la Nation Bleue. La matinée avançait et la mine qui appartenait à la famille Wessex se nichait au creux de ces reliefs escarpés. Le ciel se couvrait d’un bleu azur délicat, parsemé de quelques nuages blancs qui s’agglutinaient vers les hauteurs des montagnes.
    Les structures de bois et de pierres encadraient la mine, présente dans ce lieu enchanteur. Les travailleurs s’affairaient autour des entrées et à l’intérieur, armés de pelles et de pioches.
    Autour de la mine, des individus armés appartenant à la milice privée de la famille, scrutaient les alentours avec vigilance. Ils devaient déceler toute menace potentielle et patrouillaient sans relâche.

    Hestia, l’égérie de la famille Wessex était présente, reconnaissable au blason de la famille qu’elle portait sur sa tenue. Elle était vêtue de manière élégante, reflétant son statut de noble. Mais aussi de manière fonctionnelle, vu qu’elle devait s’adapter à l’environnement de la mine. Ainsi, sa robe était faite d’un tissu plus robuste, longue et plus ample que ce qu’elle portait habituellement. Elle soulignait sa taille, tout en lui offrant davantage de liberté de mouvement. Des motifs floraux aux teintes vertes, marrons et beiges étaient brodés sur le noble tissu. Elle appréciait ce type de broderie, qui démontrait son lien avec la nature et sa spiritualité. Par-dessus sa robe, elle portait une cape de voyage ornée des armoires de la Maison Wessex. Elle lui offrait ainsi une protection contre la fraîcheur matinale des paysages montagneux. Ses cheveux châtains étaient tressés de manière informelle. À ses pieds, elle portait des bottes de cuir solides, adaptées pour la marche sur terrain escarpé, résistant au sol rocailleux. L’extraction minière avait déposé sur celles-ci un peu de poussière, ainsi que sur le bas de sa robe.

    Elle épousseta cette dernière en sortant de la mine. Son regard noisette balaya les environs, elle prenait son rôle avec tout le sérieux qu’il exigeait. Le minerai d’argent était précieux et d’une qualité rare, il fallait l’extraire avec précision et efficacité. L’elfe restait consciente des enjeux pour sa famille et leurs activités métallurgiques. Les mineurs continuaient leur tâche avec soin et dévouement, la surveillance d’Hestia garantissait la qualité des extractions minières. Cette opération devait être un franc succès pour la famille, elle n’avait pas le droit à l’erreur, il en était de sa responsabilité.

    En tant que directrice qualité, Hestia inspectait soigneusement chaque aspect des minerais d’argent. Ils étaient joliment argentés, les rayons de l’astre leur offraient une douce brillance. Les filons avaient été extraits des roches de la mine spécifique. Ils étaient d’une qualité rare, ce qui les rendait encore plus précieux et très recherchés sur le marché. D’où la présence d’Hestia et de cette sécurité renforcée.
    La républicaine scrutait avec attention la surface et les éventuels signes d’impureté du minerai, mais il était en très bon état, elle vérifiait la taille et l’éclat. Ses doigts évaluaient son poids et sa texture avec précaution. Elle supervisa l’emballage soigneux et la disposition dans les sacs et tonneaux pour le transport. Tous devaient ensuite être correctement scellés. Elle ne voulait pas de casse ou d’altération de la qualité de l’argent suite au non-respect des consignes de sécurité d’emballage ou d’un défaut de chargement. Ses instructions étaient précises, tout devait se dérouler selon les protocoles établis pour le bon état de la marchandise.

    Puis, Hestia vint trouver son contremaître minier, au service de la famille depuis de longues années. Il l’informa que la centurie était sur place. De son côté, la directrice le tint informé de l’avancement des opérations minières et son rapport sur la qualité des minerais d’argent. Elle discuta de la procédure à suivre pour la suite du chargement puis du convoi.
    Lorsque Arakyel pénétra dans le bureau du contremaître, Hestia relava la tête et interrompit sa conversation avec Silnariel. Elle observa un instant le centurion, son apparence et son allure. Elle conserva un air sérieux, un peu stressée par les événements. Elle n’avait pas arrêté depuis son arrivée à l’aube.
    À la noble révérence de l’homme d’arme, Hestia répondit en inclinant légèrement la tête. Elle appréciait les gestes respectueux à son encontre. Elle se montrait toujours polie et discrète et elle appréciait le même retour de ses interlocuteurs. Ses yeux noisette scrutèrent un instant le nouvel arrivant, avant de lui répondre avec courtoisie.

    - « Enchantée, Centurion Stormwind. Je suis Hestia Wessex. L’honneur est partagé. Je suis ravie de la présence de l’Armée Républicaine pour assurer la sécurité de notre convoi. Il s’agit de minerais d’argent d’une qualité rare. Ce convoi est précieux pour la famille Wessex, je compte donc sur tout votre professionnalisme et votre engagement, Centurion. »

    Elle le tenait évidemment informé du contenu de la marchandise, en tant que responsable militaire ici présent. Il était chargé de superviser la sécurité du convoi, autant qu’il fût au courant de ce qu’il transportait. Elle comptait bien sûr sur sa discrétion.

    « Le chargement est en cours. » Répondit le contremaître Plumevent au centurion. « Nous sommes en train de finaliser les préparatifs, il n’y en a plus pour longtemps. » ajouta-t-il.

    Puis, après avoir entendu la question d’Arakyel, Hestia se tourna vers lui et répondit avec assurance.

    - « Je vous remercie de votre prévenance. Je préfère voyager à cheval pour ce convoi. Cela m’offrira une plus grande adaptabilité au terrain. » D’ordinaire, la noble voyageait plutôt en carrosse. Mais la situation exigeait une monture. « Puis, je pourrai mieux apprécier le paysage. » dit-elle dans un léger sourire.

    Le contact avec la nature restait important pour l’elfe et le cadre demeurait absolument radieux en ces lieux, une aubaine pour celle qui siégeait au Conseil des Sages.
    Puis elle se tourna de nouveau vers le contremaître.

    - « Je vous fais confiance pour que la fin du chargement se déroule sans encombre. Assurez-vous que tous respectent les protocoles de sécurité. » Hestia prenait vraiment son rôle à cœur et ne tolérait aucun faux pas.

    « Bien sûr, Dame Wessex. Toutes les précautions nécessaires seront prises. » répondit-il, l’air déterminé.

    Ils sortirent du bureau afin de finaliser les derniers détails et préparatifs avant le départ. Puis Hestia rejoint Arakyel, en compagnie du contremaître.

    - « Tout semble en ordre. Nous pouvons nous préparer pour le départ. Merci pour tout, Silnariel. »

    « C’est un honneur de servir la Maison Wessex, ma Dame. » répondit-il en inclinant légèrement la tête.

    Hestia sourit légèrement, reconnaissante de l'engagement de Silnariel et de son équipe. Puis, elle se tourna vers Arakyel pour lui confirmer que le convoi était prêt à partir.
    Elle se dirigea vers sa monture, qui appartenait aux écuries de la Forteresse des Chardons. Le cheval présentait une magnifique robe d’un blanc pur, ses crins étaient soyeux et fins, légèrement plus crèmes et contrastant avec ses yeux d’un noir profond. La selle était ornée de symboles elfiques, représentant la lignée pure et noble de sa famille. Et elle portait de larges sacoches de cuir, contenant diverses fournitures nécessaires au voyage. Hestia demeurait très bonne cavalière, elle montait à cheval avec grâce, facilité et assurance. Son assiette était correcte et elle s’harmonisait parfaitement avec l’allure franche de l’équidé. Celui-ci était sur sa main, elle le guidait avec un mélange équilibré de douceur et de fermeté.

    Alors qu’ils avançaient sur le chemin escarpé et rocailleux, l’elfe lança un sourire discret à Arakyel, venu la rejoindre. Elle l’accueillit avec politesse. Elle connaissait le centurion de réputation, c’était d’ailleurs la cause de son choix par les Wessex. Il était un homme fiable et possédait un sens aigu de l’honneur.

    - « Centurion Stormwind, j’ai entendu parler de vos services auprès de ma famille. Je suis curieuse de connaître les détails de votre mission. Avez-vous des anecdotes sur celle-ci ou un détail particulier à me partager ? » demanda-t-elle. « Ma famille vous accorde son respect pour vos services rendus, sachez que vous avez le mien également. » dit-elle, une expression reconnaissante et sincère marquait ses traits.


    La force de la Nature, l'ambition de l'Excellence, l'idéal de la Beauté
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Arakyel Stormwind
    Arakyel Stormwind
    Messages : 49
    crédits : 632

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3694-termine-arakyel-stormwind-les-vents-dechaines-d-une-nation
  • Mar 7 Mai 2024 - 21:37

    De l'argent. Ainsi c'était donc ça la marchandise qu'ils devraient faire convoiter le long des routes pour atteindre ensuite les complexes de la famille Wessex. A présent qu'il avait connaissance de la cargaison transportée, Arakyel n'était plus vraiment étonné de la présence de ses troupes. Outre la valeur monétaire du minerai, le soldat ne savait que trop bien combien cette matière était utile pour forger divers produits. A vrai dire, le minerai devenait même plus important une fois transformé. Que ce soit pour sa valeur symbolique ou sa faible température de fusion, l'argent représentait un atout pour de nombreux forgerons et autres maîtres d'orfèvre aussi il n'était pas étonnant que les Wessex en possède des mines et l'utilisent pour leurs propres intérêts. Même si, en ce jour, le minerait n'était pas la chose la plus précieuse que le centurion devrait protéger. Hestia Wessex. Membre de l'une des familles les plus importantes de la République. S'il ne connaissait pas grand chose d'elle, le membre de la grande armée était presque persuadé d'avoir déjà entendu ce nom auparavant. Qu'il fut relayé dans les affaires politiques ou bien murmuré aux détours des histoires des grandes familles. A vrai dire, cela n'était pas véritablement important pour le chevalier qui se concentrait déjà sur le futur de leur parcours, tout en appréciant l'attitude de l'elfe face à lui. Elle ne semblait, tout du moins pour le moment, pas arrogante ni capricieuse. Elle lui avait répondu avec grâce et respect. Et cela Arakyel l'appréciait beaucoup. Leur collaboration commençait donc sur une bonne base. D'ailleurs, le léger trait d'humour de la Wessex étira également un léger sourire à l'humain. Sa légèreté était appréciable.

    Ils sortirent finalement du bureau afin que le contremaître et la représentante de la famille elfique puissent s'assurer de la bonne installation de la cargaison. De son côté, Arakyel s'assura rapidement du placement de ses hommes. Il avait confiance en eux et savait qu'ils ne feraient pas n'importe quoi. D'ailleurs, sans même qu'il ne soit venu leur imposer une formation particulière ces derniers étaient allés se mettre en place et attendaient le futur départ en parlant entre eux. La plupart était du sang frais, formés et arrivés depuis peu. D'autres en revanches étaient des survivants de Kaizoku. Et tous, semblaient regretter de ne pas avoir été à Liberty. Sans véritablement s'intéresser ou participer à ces discussion, le centurion se retourna vers Hestia lorsqu'elle le retrouva en compagnie du contremaître. Informé du départ prochain, Arakyel hocha la tête en guise d'approbation avant d'enfiler son heaume et se diriger vers sa propre monture. Grimpant dessus dans un geste pratiqué de nombreuses fois, le chevalier se réajusta rapidement sur sa selle avant de venir observer l'elfe qui l'accompagnerait durant ce voyage. S'il se doutait qu'une noble des plus grandes familles républicaines savait monter, le soldat fut tout de même impressionné de la facilité avec laquelle Hestia semblait diriger son cheval. Elle n'avait aucune hésitation et l'animal semblait lui obéir sans la moindre protestation. C'était là aussi une très bonne chose. Son choix avait ainsi été fait avec logique et elle ne montrerait pas de maladresse en dirigeant sa monture.

    Le début du voyage fut particulièrement paisible. Le temps était agréable et même si le sol se montrait rocailleux, il n'était pas aussi accidenté que ce qui les attendrait possiblement dans les cols lointains. Situé au préalable au niveau de l'avant du convoi avec les éclaireurs, le centurion se déporta de ces derniers pour regagner le milieu de leur groupe, arrivant au niveau d'Hestia qui l'accueillit respectueusement. Apercevant son sourire, le chevalier le lui rendit après avoir soulevé la visière de son casque. Ils ne courraient pas de dangers particuliers mais le centurion aurait trouvé ça irrespectueux de se mettre directement à l'aise et d'enlever la moindre protection comme s'il méconsidérait la dangerosité de la mission. Cependant, les mots d'Hestia lui parvinrent et le vétéran de Kaizoku haussa un sourcil amusé.

    - Je suis honoré du respect que me porte votre famille ma Dame. Les services que je leur ai rendu était déjà un honneur en soit mais il m'est agréable de constater que vous apprécier ces derniers. Il marqua une pause, souriant sincèrement à l'elfe à ses côtés. Un détail ou une anecdote sur la mission passée ? Hum... Laissez-moi réfléchir...

    Replongeant quelques instants dans ses souvenirs, le chevalier repassa la mission qui lui avait valut sa promotion en tête. S'il ne comptait pas parler spécifiquement de l'affrontement avec les criminels, des quelques morts durant ce dernier et l'arrestation, il y avait forcément quelques choses qui pourraient amuser Hestia, ou tout du moins piquer sa curiosité pour alimenter la discussion et ne pas simplement blaser la représentante Wessex.

    - Nous avions obtenu l'information qu'une cargaison de haute valeur se trouvait dans une vieille tour de garde que des bandits avaient décidé d'investir. Au final, la tour de garde s'est avérée être plus fortifiée que prévue. Nous ne pouvions pas attaquer de front sous peine de subir de lourdes pertes. Nous savions également que les bandits comptaient faire rapidement transiter les biens pour les revendre. Nous étions dans une impasse. Un assaut de front, impossible. Se faire passer pour les acheteurs, trop risqué. Alors comment s'infiltrer ?  

    Il marqua une nouvelle pause, écoutant les réponses éventuelles de l'elfe. Si la mission avait été un succès, l'anecdote qui allait arriver allait sûrement être bien loin de ce que l'on pouvait s'attendre dans un récit "guerrier".

    - Une diversion. Voila mon idée. Nous avons attiré le regard des sentinelles à l'avant de la forteresse... En déguisant certains de nos hommes en courtisanes qui alpaguaient les gardes tandis que les autres faisaient le tour des fortifications pour les forcer et surprendre nos ennemis. La solution a été terriblement efficace puisque le temps que les bandits se rendent compte de la supercherie, nous avions déjà neutralisé la moitié d'entre eux et réduit grandement l'écart de force qui était à trois contre un. Le reste, vous le savez déjà, la cargaison a été récupérée et rendue à ses propriétaires. Votre famille. Il étira un léger sourire. Je vous laisse à présent vous poser la question d'où j'étais pendant cette attaque nocturne...

    S'il avait achevé son anecdote par un trait d'humour, le chevalier était cependant sincère dans son récit. S'il était honorable avec ses adversaires, le centurion était cependant assez pragmatique pour utiliser des moyens détournés permettant de limiter les pertes dans ses troupes, ainsi que dans les forces ennemis. Quittant ensuite ses pensées pour les reporter vers leur route, le centurion pointa du doigt les monts se trouvant à l'horizon ainsi que les forêts courant sur les flancs de ces dernières.

    - Nous allons sûrement passer entre ces deux montagnes. La Timide et l'Avare. Les routes y sont étroites mais praticables, et cela nous évitera le détour que nous aurions dû prendre par les routes commerciales. Autant éviter les grands axes. De plus, de vous à moi, j'aime emprunter ces routes plus boisées et promptes aux paysages plus "sauvages". Il s'arrêta, tournant la tête vers Hestia. Et vous gente Dame, qu'en-est-il ? Si vous le préférez, nous pouvons naturellement changer de direction à tout moment, même si ces chemins présentent également moins de risques, je pourrais comprendre que vous préfériez des routes plus.. Modernes.

    Il continua d'avancer à ses côtés, tandis que le bruit des bottes sur le sol rocailleux et terreux se synchronisait avec les sabots de leurs montures. Le paysage défilait doucement, sans grand danger pour le moment et Arakyel appréciait cette quiétude. Souriant doucement alors que son regard venait accrocher des faucons volant un peu plus loin, le chevalier reprit finalement la parole.

    - Je vous avoue que je ne m'attendais pas à avoir une personne de votre rang nous accompagnant durant ce périple. J'en suis encore une fois honoré mais je me dois de vous poser la question... Avez-vous vous aussi une anecdote, ou quelque chose d'amusant en rapport avec le sénat, ou bien votre industrie à raconter ? Il laissa quelques secondes flotter, ajoutant. Enfin, si vous désirez raconter quoi que ce soit. Je ne voudrais pas vous obliger à parler sur ce genre de choses..

    Il attendit ensuite sa réponse, ou son refus, son regard repassant sur la route devant lui après qu'il ait flatté l'encolure de son destrier.



    Le long des chemins. [Hestia] 9hl7ZEt

    "La prudence dans les entreprises, la fermeté dans l’exécution, et l’intrépidité dans les périls.”
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum