DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    La Freux, Némésis (terminée).  InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Némésis
    Némésis
    Messages : 5
    crédits : 326

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3855-la-freux-nemesis-terminee
  • Mar 11 Juin - 22:56
    Corneille Freux
    Race : Valkyrie
    Sexe : Féminin
    Âge : 75 ans.
    Métier : Maître d'armes de l'académie Drakstrang
    Taille & poids : 1.98 pour 83 kgi
    Alignement : Loyal Neutre.
    Faction : Reike
    Rang : C
    Religion : Shierak
    Avatar : Eldelgard de FIre Emblem.

    Pouvoirs et objets

    Vocation guerrière, Combattante.

    Vol (Palier 2) : 1500 credits.
    Magie élémentaire de l'air (Palier 1) : 300 crédits.
    Force surhumaine (palier 1) : 500 crédits.
    Vitesse surhumaine (palier 2) : 1500 crédits.

    = 3900 Crédits.

    Possède un cheval du nom de "Pinceau",  ses armes fétiches, une Morgenstern et une épée longue qu'elle devrait manier à deux mains sont aussi de la partie. Un pavois aussi large qu'elle.


    Description physique et mentale




    Une main de fer, dans un gant de fer. Autoritaire, rigide et experte en pugilat. Les hommes et femmes sous sa responsabilité, le savent, elle est terrible avec ses ennemis, et presque encore pire avec ses alliés. Elle donne l'impression d'être un mur, ou une porte de coffre fort. On dirait qu'elle n'a jamais connu la joie, et que l'humour lui est inconnu... Vraiment pas une fille sympathique, elle est du genre  à frapper d'abords et à poser des questions peut être un peu trop tard. Ses discours sont concis, clairs et limpides. Comme ses ordres. Et il vaut mieux les suivre à la lettre si vous ne voulez pas vous attirer ses foudres. Entre autre choses ....

    Consciente de représenter l'autorité à l'académie, elle se fait irréprochable en chaque instant, surveille chacun de ses gestes, chacune de ses paroles. Inflexible. Infatigable. Elle ne parle jamais pour rien dire, et déteste les futilités. Avec Némésis, il faut faire ses preuves et il faut le faire vite. Elle se lasse très rapidement de tout, blasée par le monde qui l'entoure et aveugle aux beautés qu'il contient. Sa capacité d'attention est toutefois grande, elle n'aime juste pas les  êtres vivants qui ne suivent pas ses ordonannces, et  fait trois milles choses en même temps la plupart du temps.

    Coqueluche de l'armée, elle est une nomade qui a bougé du Nord au Sud, et sait donc s'adapter aux températures négatives avec une redoutable efficacité, comme supporter les pires fournaises. Elle est la Némésis de l'archétype princesse, débrouillarde et maligne à la fois. Son intelligence au combat est redoutable. Ses stratégies en font un élément indispensable. Adepte des choses simples mais efficaces. Humeur constante, mais caractère de chien. Elle sait monter dans les tours quand il le faut, mais sourire, aussi.

    Elle aime la nuit. La lune est son alliée, et les ténèbres des amies. Elle ne crache pas sur le soleil pour autant, car si Némesis a l'air d'être le genre de femme fatale frigide qu'il ne faut pas croiser, elle est impartiale et juge uniquement sur du factuel. Elle oublie souvent l'émotionnel, au profit des faits. Ambitieuse et voulant monter les échelons, elle est du genre à ne jamais poser de questions superflus à ses supérieurs, ou bien à discuter ce qu'ils lui disent... Que ce soit idiots ou non, elle le fera. Son directeur est comme le représentant d'une justice absolue pour Corneille.

    Elle n'a pas vraiment de vie en dehors du boulot, et certains tiennent cet fait pour raison de son comportement.

    Corneille est une belle femme autrement. Cheveux blonds aux reflets rouquins, comme une sorte de pan, palette irisée comme la sève d'un arbre, l'odeur des pins en moins. La dame prend soin de ses atours, et sa tenue toujours tirée au cordeau la place dans la catégorie des maniaques de la propreté, plus que dans celle des fashionistas... Visage fin et ossature lourde, elle est d'un poids moyen,  mais ne manque ni de force, ni d'agilité, pour faire son office quand il le faut. Son visage est souvent sévère et dur avec ses élèves, et des rictus mauvais semblent la prendre, comme des spasmes, quand elle doit se battre.

    Face fermée, elle ne montre presque aucune émotions, sauf quand la colère envahit ses veines, et l'alourdie comme une chappe de plomb coulant par hectolitre en elle. La haine, contrairement aux affres de ses sentiments, est bien visible sur ce visage si doux, qu'on voudrait lui offrir la lune, sans rechigner. Elle porte des gants de forces, ressemblant à de simple gantelets de cuirs, mais lui permettant de frapper fort, sans se faire de mal. Son corps est un temple, mais elle n'en prend pas aussi soin que sa peau laiteuse et son teint si doux, le laisse présager. Madame fume des cigarette, et abuse souvent des boissons frelatés, en dehors du service.

    Ses yeux bleus, glaciales, presque gris quand le soleil point le bout de son nez. Ils sont plus expressif que ce visage ou ne se reflète que les émotions négatives, car Malice aime à contrôler ses vagues à l'âme, comme ses coups de coeur ou ses coups de blues.

    Bonne vue, la dame qu'on nomme parfois "CIel", ou "Mère des Tempêtes", est une pugiliste, comme le prouve les deux armes  aux allures de dangereux compagnons à sa ceinture, et qui lui permettent d'éliminer toute menace réussissant à l'atteindre. Celle qui définit les dangers, les cibles prioritaires, les pièges cachés et les stratégies les plus efficaces a utiliser sur les étudiants. Et elle est bonne dans son domaine. Ses deux paires d'ailes dans le dos, la classant dans une catégorie à part de Valkyrie, elle sait voler avec et suplomber n'importe quel ennemis, tant par sa hauteur que par sa puissance.


    .

    Histoire ou test-rp



    Corneille est née orpheline. Aman Ebed, élevée pour devenir une esclave des cruels familles d'esclavagiste, un point c'est tout. TOut ce que lui laissa sa mère, c'est un nom : Celui des Freux.

    Elle ne connaîtra jamais ses géniteurs, sûrement esclaves eux même, et cette blessure, cette fêlure, restera ancrée en elle à tout moment de sa vie. Marquée au fer rouge du symbole de l'infamie représentant le blason de son "propriétaire", elle gagna sa première cicatrice en voulant s'enfuir de son sombre destin, malgré les avertissements de tout les autres, elle n'en faisait déjà qu'à sa tête. Dix coups de fouet. Cela est à la fois si long et si court à la fois, qu'elle fut marqué à vie par ce traitement horrible. Elle trouvait déjà l'injustice horripilante, et sa situation lui paraissait carrément dégueulasse. A quoi bon naître dans un monde pareille, elle n'avait rien demandé, elle. Alors entre deux travaux aux champs, elle rêvait d'un monde meilleur, d'un ailleurs plus verdoyant. Si elle travaillait au champ c'était que pour travailler dans la maison d'un noble esclavagiste, il fallait le mériter, et que la petite n'avait pas la gueule de l'emploi.

    Elle crachait déjà par terre, et ne savait pas porter un plateau. On a pas besoin d'un plateau pour semer sur les terres immenses d'un noble, ou bien pour dégager un terrain encombré de débris.

    Elle gagna ainsi son premier tatouage, une marque indélébile sur son bras, premier d'une longue lignée. Un simple trait sur son biceps qui la destinait aux corvées les plus ingrates, et à une vie qui était moindre que celle d'un meuble. On traitait même les chaises avec plus d'égard que la gamine, qui se muscla et gagna des galons sur la voie du combat  en travaillant les mains dans la merde, le dos courbé et le moral en berne. Elle aurait pu accepter, elle aurait pu vendre son âme au diable et laisser son corps à l'un de ses petite seigneuries, mais le souffle de l'hydre n’atteignait pas la blanche ouaille qu'était Corneille; elle qui s'était nommée ainsi comme un pied de nez à ses propriétaire, pour qui elle n'était que le matricule 13-28. Elle joue souvent ses chiffres aux jeux de dé  pour ne jamais oublier d’où elle vient, ni là où elle doit aller. C'était à cette période qu'elle rencontra celle qu'elle considère comme sa sœur, une esclave comme elle. Miara qu'elle l'appelait. Le petite Mia et elle, tout les opposaient, et pourtant, les difficultés et les sombres périodes peuvent souvent rapprocher deux être qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre. Mia  était gentille, douce, attentionnée, soumise et parfaitement sociable. Tout l'inverse de corneille, qui passait plus de séjour au trou que de temps à travailler. Quand on a le verbe facile et aucune envie de se soumettre, c'est la triste réalité et le risque que l'on doit accepter. Ne pas avoir pitance également. Pas de nourriture pour qui ne travaille pas hardiment et ne fait que remettre l'autorité en question.

    Une décision fut prise, on ne voulait plus d'une pareille tête brûlée qui exhortait ses camarades à la rébellion et la fuite. Vendue sur un marché aux esclaves, ce fut un maître de l'arène qui tira le gros lot et acheta la jeune demoiselle a peine âgée de douze ans. On perça son oreille pour conclure la vente et le changement de propriétaire fut une grande réussite pour tous, tous sauf la Corneille bien évidemment, qui se sortait d'une situation médiocre pour une autre. Le responsable s'appelait Nazzar, et n'avait rien d'un enfant de cœur. Il devina instinctivement qu'elle était ce qu'il fallait pour son ami , le maître de la guerre et du massacre à l'arène, à qui les fortes têtes ne résistaient jamais très longtemps. Ses ailes se devellopèrent encore un peu plus, sa rage montait également envers ce monde de pourrie...  Entre temps il la fit bosser au nettoyage de l'arène, surtout pour récurer le sol et faire quelques manœuvres simples. C'est à ce moment là qu'elle fut gagnée d'une passion pour la guerre  et sur l'art du traumatisme sur  ceux qui lui volaient dans ses plumes ... Pas vraiment  plus obéissante, alors qu'elle avait faillit lui mordre le doigt quand il avait contrôlé sa dentition la première fois qu'ils se virent, Nazzar se demanda si elle un jour elle apprendrait.

    Il fallait croire que non, elle devenait de plus en plus forte, si forte, qu'elle survola le classement et racheta sa dette à l'Arène... C'est là qu'on perd la trace de la valkyrie.

    [...]

    - Corneille Freux ?
    - Connaît pas !
    - Némésis vous sied mieux ?
    - Hahaha triste constant mais oui, je ne suis plus une Freux depuis belle lurette. Et vous, z'êtes qui au juste ?
    - On me nomme Liberté.
    - Et qu'est ce que j'peux faire pour vous "Liberté" ?
    - C'est plus ce que je peux faire moi, pour vous ... J'ai une proposition à vous soumettre et j'espère que vous accepterez ...
    - Dites toujours ?
    - Et bien j'ai des accords avec de puissants investisseurs, et dans ses accords, je jouie d'une certaine latitude pour recruter quelqu'un quand bon me semble.....Même si cette personne est une ancienne esclave de l'arène... Il croqua dans un raisin, une main posé nonchalamment sur son tabard.
    - Et qu'est-ce que j'y gagne ? Elle se mit sur la défensive, une main approchant son coutelas caché sous sa tunique.
    - La Liberté mademoiselle, la liberté bien sûr. Je suis à même de vous l'offrir et de vous la garantir et bien plus encore. Vous gâchez votre potentiel ici.
    - Et qu'est-ce que j'dois faire pour ça ?
    - Simplement venir former et maltraiter quelques petits combattant arrogants, en tant que maître d'arme de Drakstrang ...  Rien qui ne soit pas dans vos cordes si je ne m'abuse.
    - Bordel ... Elle déploya ses deux paires d'ailes, faisant une ombre pour le moins bienvenue dans les terres de Kyouji, là ou l'on cultivait l'or rouge, le raisin qui allait fermenté, pour devenir un jour du vin de qualité. En supposant que je suis bien la Corneille que vous cherchez, il serait à combien par mois, le salaire ?

    Elle deviendra l'épée à louer d'un noble Reikois, et sa vie, enchainer les aller et retour dans la capitale, mais aussi dans des endroits plus curieux. Avant que la mort ne vint frapper à sa porte, consciente d'avoir trempé dans des deals louches et des histoires fumante, l'édit de la reine passe. Elle décida de dire "merde" à son patron, et se présenta à l'académie.

    - Je viens pour le recrutement. Ses ailes bien dissimulées derrière elle, l'office se moqua quelque peu ... Désolé nous ne cherchons plus de secrétaire ou de personnels d'entretiens... La colère monta vite au cerveau de la belle, et ses deux paires d'ailes et une masse d'arme apparurent comme de par "magie"... Je viens pour le recrutement ... Répéta la jeune valkyrie, avec un ton qui signifiait que ne pas s'exécuter, s'était signer son arrêt de mort.

    - Il paraît que vous chercher des maître d'armes pour votre filière "combat" ... Et ça, j'sais faire.

    - Heu ... Oui madame, je vais faire quérir le responsable qui va vous trouver une salle ou attendre le conseil.
    Elle rangea Morgenstern et ses ailes reprirent leurs places habituelles. Il ne restait plus qu'à réussir le test.



    Groupes d'intérêts

    I

    L'académie, elle y entre juste avant le renforcement par l'édit de la reine des conditions d'apprentissage, et de tout  le lot de nouveauté que cela apporte ... Elle est la seule maître d'armes de toute l'académie à être un femme.

    La pègre : Mine de rien, c'est avec leur concours qu'elle se remit dans le cour des grands, et qu'elle s'estima trop bien pour ce milieu.

    Elle hait les esclavagistes et toute cette engeance autant qu'elle hait les pauvres hères qui restent enchainés.




    Les groupes d'intérêt ne sont pas obligatoires.

    derrière l'écran

    Pseudo : Larsen-ik
    Comment avez-vous connu le forum ?Bouche à oreille
    Avis sur le forum : CHOUETTE/div>
    Fréquence de connexion : Aucune idée
    Empereur-dragon du Reike
    Empereur-dragon du Reike
    Tensai Ryssen
    Tensai Ryssen
    Messages : 138
    crédits : 1040

    Info personnage
    Race: Drakyn
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Chaotique neutre
    Rang: S
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2323-tensai-ryssen-l-empereur-dragon
  • Jeu 13 Juin - 22:31
    C'est tout bon pour moi, nous avons vu tout ce qu'il fallait en privé Wink

    Voilà donc une maître d'arme bien sévère à Drakstrang, peut-être qu'elle s'entendrait bien avec la tovyr Lyra à certains égards :p

    En tous les cas, je te souhaite un bon jeu sur le forum ^^
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum