DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Lun 5 Sep - 15:52
    Année 3 le 8 juillet:

    Ça sent mauvais, littéralement et pas littéralement. Je sais bien qu’il s’agit d’un lieu neutre à Courage organisé par un représentant de la Pègre locale, mais le faire dans un abattoir en service, c’est quand même oser. Je n’ai pas vraiment peur, car j’ai quand même une dizaine de mercenaires avec moi, tous payés par la famille du disparu, mais je ne suis pas tranquille pour autant.

    Je me répète que je fais tout cela pour la bonne cause. Il s’agit quand même de négocier la libération d’un de mes anciens collègues, Charlie, un agent du service finance tout comme moi. Il était en poste permanent de l’autre côté du lac Rebirth, au Reike et pour une raison inconnue, il a voulu aller dans cette ville Républicaine et s’est fait capturer, par un bandit ou un autre mécréant.

    Sa famille a mené sa propre enquête et pour une raison inconnue n’a pas voulu faire appel aux autorités. À la place, ils m’ont demandé de prendre en main la libération de leur fils, car j’avais travaillé avec lui, il y a des années de cela, avant la guerre et que j’étais déjà dans cette nation, étant même devenu une sorte d’expert grâce à mes nombreux voyages. Ce sont ses parents qui m’ont remis une somme assez rondelette, payés les mercenaires, trouver les contacts, bref, ils sont motivés à récupérer leur enfant et je les comprends.

    Si un jour, j’ai une descendance, je voudrais également la protéger de tous les dangers. Pour cet entretien, je suis habillé de mon habituelle tenue, avec pantalon de velours noir, chemise blanche et veste noire également, brodé d’argent. Ma fidèle épée familiale est à mes côtés, dormant sagement dans son fourreau et j’espère que je n’aurais pas à la réveiller.

    Il y a des ouvriers partout, même s’ils ne font pas attention à nous, sans doute habitué à ce genre de spectacle. Je suis certain qu’ils sont les yeux et les oreilles de tout ce que la République compte de trafiquant et je ne veux pas leur montrer que je suis incapable de gérer la situation.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Ssisska
    Ssisska
    Messages : 10
    crédits : 1808

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Lun 5 Sep - 21:08
    Certaines personnes pensent que tout leur est permis. Car ils possèdent le pouvoir, la richesse, la force, jusqu’à en ressentir un sentiment d’impunité vis-à-vis d’une loi qui n’arrive même plus à les atteindre. Ou, plus prosaïquement, car leur victime n’est qu’un rebus que la société ignore, un désœuvré dont on peut faire son jouet sans que personne ne s’en soucie, un orphelin des rues sans famille pour pleurer sa disparition si jamais on devait « l’éliminer » pour dissimuler la noirceur de son âme.

    Je le sais d’autant mieux que j’ai été la victime de telles êtres, subissant brimades, violence, viols, endurant les déviances malsaines de pervers ignobles sans que personne ne vienne jamais à mon secours. Jusqu’à ce que je dise « non », que je m’élève au-dessus de la masse grouillante des démunis et que ceux qui se croient prédateurs deviennent mes proies.

    Mes petits moineaux sont venus chuchoter à mes oreilles. Ils m’ont parlé d’un homme, un reikois d’origine, un étranger qui se sentait suffisamment intouchable pour extraire de la rue des gamins abandonnés et en faire ses esclaves. Je vous passerai les détails sordides de ce qu’il leur demandait de faire, la seule chose que vous devez savoir c’est que maintenant il est entre mes griffes. Et que sa vie est en sursis.

    Il devrait d’ailleurs déjà être mort à l’heure où je vous parle, mais un homme au bras suffisamment long a insisté pour négocier sa libération, un étranger, un reikois tout comme lui. J’ai accepté à contrecœur de lui offrir une entrevue, n’étant pas encore assez puissante pour passer outre « l’insistance » de certains de mes confrères. Je suis donc passé par un homme de paille pour organiser une rencontre en terrain « neutre » avec ce fameux Tagar Reys…

    ******************

    Le lieu est… spécial pour une rencontre informelle, un abattoir dont la façade officielle dissimule des activités bien moins reluisantes.

    L’homme approche, accompagné d’une dizaine de mercenaires ce qui démontre qu’il est plutôt prévoyant. A vrai dire je n’ai rien contre lui et je ne suis pas du genre à éliminer quelqu’un juste pour le plaisir.

    - Hey l’étranger !

    Un mendiant allongé sur le sol se redresse à demi, offrant un sourire édenté au contrôleur impérial.

    - Z’auriez pas une p’tite pièce ?

    Il empeste la crasse et l’urine, faisant partie de cette horde invisible de parias qui traînent dans toutes les grandes cités de ce monde.

    Il tend sa main en ajoutant.

    - C’pour votre ami Charlie.

    Charlie, ma proie, l’homme qu’il veut extraire de mes griffes. Le sourire du mendiant s’élargit alors qu’il tend encore plus ostensiblement sa main décharnée.

    - Une p’tite pièce et j’vous mène à elle monseigneur. Mais elle veut vous voir seul à seul.

    Du respect dans sa voix lorsqu’il évoque mon existence car je suis l’unique personne qui le voit autrement que comme une créature inutile et embarrassante. Lui offrant un rôle. Me servir.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Lun 5 Sep - 22:38
    Je me fais interpeller d’une manière fort peu protocolaire par un des rebuts qui devraient normalement rester dehors, mais les ouvriers font comme il n’était pas là, sûrement un habitué des lieux. Il me demande de l’argent, chose que je ne compte pas lui donner, n’étant pas suffisamment riche pour donner à tous les miséreux de la République. Mais il ajoute que c’est pour Charlie ! Ce n’est quand même pas lui qui l’a enlevé ?

    Il ajoute qu’il s’agit d’une femme, un Reikois c’est fait capturer par une femme ? Mais dans quel Sekai on vit ? Il impose deux conditions, la première, c’est d’avoir une pièce et je lui en jette deux, ajoutant juste :

    Gardez la monnaie, si Charlie est vivant à la fin de la journée, vous en aurez le double.

    Je ne sais pas si cela va fonctionner, mais la corruption peut aider. La seconde condition me fait sourire et je lui dis, d’un ton calme :

    Je suis vraiment désolé, mais vous avez kidnappé un de mes compatriotes et je ne compte pas être le deuxième. Toutefois, je ne veux pas vous mettre dans l’embarras, je vous propose donc de vous suivre avec mes hommes, mais j’entrerais seul dans la pièce où se trouve votre mystérieuse cheffe. Ainsi, votre mission sera réussie, elle me verra sans personne d’autre, avons-nous un accord ?

    D’habitude, je tends la main, mais là, il est vraiment trop dégoutant, sale et il pue à des kilomètres à la ronde, alors je me contente d’attendre sa réponse. Je suis honnête dans ma proposition, le but est de sauver Charlie, mais je ne peux pas tomber la gueule du loup, surtout avec l’argent que transporte un des mercenaires, ce serait suicidaire de ma part.
    J’attends donc sa réponse, prenant note pour l’avenir de ne jamais commandé de viande provenant de cette enseigne, il laisse vraiment passer n’importe qui et les règles d’hygiène sont très loin d’être respecté, j’ai la preuve devant les yeux.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Ssisska
    Ssisska
    Messages : 10
    crédits : 1808

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Mer 7 Sep - 21:17
    Le mendiant s’empare des deux pièces avec une vivacité redoutable avant de les faire disparaître aussi sec quelque part dans son manteau troué et tâché. Un vrai prestidigitateur en herbe…

    Il regarde étrangement d’un œil torve le contrôleur impérial qui lui expose ses conditions ne réagissant qu’à travers ce qui ressemble à un bref haussement d’épaules sous ses hayons dégoûtants. Il sourit alors révélant des chicots noircis qui doivent lui donner une haleine à réveiller un mort.

    - Si m’seigneur veut bien m’suivre.

    Il s’engage alors dans le dédale de bâtiments, claudiquant gauchement, les ouvriers s’écartant sur son passage, sûrement pour ne pas avoir à sentir les effluves pestilentiels que dégagent le pauvre hère. Ce qui est sur cependant, c’est que les regards se font de plus en plus suspicieux à mesure que le petit groupe avance dans des zones visiblement consacrées à autre chose qu’à l’abattage d’animaux. Etrangement, à cet endroit, les « ouvriers » sont armés jusqu’aux dents.

    Le mendiant s’engage sur une rampe qui descend sous le niveau du sol, laissant entrevoir l’existence d’un réseau souterrain. Il progresse dans une pénombre relative, quelques torches vacillantes éclairant le chemin. Une odeur de moisi et d’humidité prend à la gorge et le fumet ignoble du mendiant n’est plus couverte par celle de la viande. Il s’arrête brusquement devant une lourde porte de bois d’aspect fort banal et se tourne vers le contrôleur, susurrant entre ses lèvres gercées.

    - Elle vous attend m’seigneur, mais f’dra entrer seul et sans vot’cure-dent.

    Son index désigne l’épée pendant aux côtés du contrôleur.

    - Dans l’intérêt d’votre ami Charlie.

    ***************

    J’attends patiemment que mon invité daigne entrer. La pièce est assez petite, derrière moi un tunnel s’enfonce dans une obscurité qui pourrait dissimuler n’importe quoi. L’atmosphère est lourde, moite, un brasier intense brûlant dans une cheminée de fortune pour se mêler désagréablement à l’humidité ambiante créée par des infiltrations d’eau dans les murs. L’endroit est clairement insalubre, pourtant cela n’a pas l’air de me déranger. Mon corps est incapable de se réguler thermiquement, je ne sue pas et je me sens juste bien dans cette atmosphère moite et tropicale.

    Je suis assise dans un fauteuil de bois qui a trop vécu et au confort inexistant. Je porte une longue robe qui laisse mes bras nus. Des bras terminés par des mains griffues et couverts d’écailles verdâtres jusqu’aux coudes qui reflètent la lueur des flammes dans un arc-en-ciel de bruns. Mais ce qui marque au premier regard ce sont ces tentacules semblables à des queues de serpent qui ornent ma tête et s’animent parfois paresseusement. Ça et mes yeux jaunes fendus de noir et qui ne clignent jamais car dénués de paupières.

    Un serpent aux écailles vertes s’enroule autour de mes épaules et je lui gratte négligemment la tête qui repose sur mes cuisses en me demandant ce que veut vraiment cet homme.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mer 7 Sep - 23:56
    Finalement le mendiant qui pue, accepte ma proposition et empoche l’argent que je lui tends. Il nous conduit à travers des endroits mal famés et je suis bien content d’avoir des mercenaires à mes côtés. Ce sont tous des vétérans et ils savent se battre, certains même utilisent de la magie. Je vois bien que nous entrons dans un véritable repaire de tire-laine et autres malandrins, mais je ne peux pas faire demi-tour maintenant.

    C’est donc en demandant silencieusement la protection des Astres que je le suis jusqu’à une porte où notre guide malodorant, demande à ce que j’entre seul et sans arme. Enlever mon épée ne me pose pas de problème, je sais m’en servir uniquement pour me défendre et encore. Je la laisse donc au chef des soldats de fortune qui m’accompagne, lui précisant simplement :

    Je reviendrais.

    Puis, j’ouvre la porte dans une pièce à l’atmosphère lourde, c’est vraiment deux salles, deux ambiances. Je ferme derrière moi, car je suis bien éduqué et je vois dans un fauteuil une jeune femme, une hybride de serpent vu son physique avec des tentacules à la place des tentacules qui bougent. Ses yeux me fixent et j’avoue être impressionné, c’est sûrement elle la cheffe de la bande des kidnappeurs. J’incline donc brièvement le torse et je lui dis :

    Je suis enchanté de faire votre connaissance. Je suis Tagar Reys, un ancien collègue de Charlie.

    Je regarde de gauche à droite, mais je ne vois pas celui que je suis censé ramener. En plus, je ne suis pas très à l’aise à cause du climat et je demande à la maitresse des lieux :

    Puis-je enlever ma veste ? J’ai beau être habitué à la chaleur, le degré d’humidité atteint des sommets ici.


    Si j’ai son accord, j’enlève mon vêtement, le pliant soigneusement, car il s’agit d’une marque renommée et je le pose sur le sac contenant l’argent que j’ai posé sur le sol. Je suis maintenant beaucoup plus à l’aise et je peux la complimenter :

    Cet endroit est... intéressant.

    Voilà, j’essaye d’engager la conversation, je n’ai pas d’animal de compagnie à qui je peux faire des papouilles et je n’ai pas vu de chaise propre où m’asseoir, je reste donc debout.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Ssisska
    Ssisska
    Messages : 10
    crédits : 1808

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Mer 21 Sep - 20:55
    Est-ce que je profite de l’environnement chaud et humide pour mettre mon interlocuteur mal à l’aise ? Peut-être, mais c’est surtout que j’aime quand l’atmosphère est moite, lourde. Alors si cela peut en plus me donner un avantage…

    Pourtant l’homme en face de moi semble confiant et sûr de lui, aucunement déstabilisé par la situation et mon apparence. Cela peut vous paraître étrange, mais c’est rarement le cas, la vision des tentacules s’agitant sur ma tête provoque la plupart du temps du dégoût et de la peur qui se traduisent souvent par un mouvement de recul plus ou moins perceptible. Mais pas avec lui.

    Il ne semble pas bien dangereux au premier abord, mais j’ai appris à ne pas me fier à une première idée. Ce monde est fait de tant de surprise, moi la première.

    - Je suis enchanté de faire votre connaissance. Je suis Tagar Reys, un ancien collègue de Charlie.

    Une légère contraction des muscles lorsqu’il évoque le dénommé Charlie. Le serpent dont la tête repose sur mes cuisses le sent, et il siffle en direction de l’étranger. Certains « confrères » ont lourdement insisté pour que je rencontre cet homme et je ne suis pas assez puissante encore pour ne pas suivre leurs recommandations même si je me serai bien passé de cette entrevue. Mais il faut croire que ce Tagar a suffisamment de pouvoir dans le Reike pour que même la pègre s’inquiète quand il demande quelque chose. Ennuyeux.

    - Puis-je enlever ma veste ?

    Je ne réponds pas, et j’imagine qu’il interprète cela comme un assentiment puisqu’il se débarrasse de sa veste. Je me contente de l’observer de mon regard jaune qui ne cille jamais car je n’ai pas de paupières.

    - Cet endroit est... intéressant.

    Tentative d’engager la conversation alors que je n’en ai juste pas envie. Mais parfois il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur. Je me lève lentement, déployant ma haute silhouette filiforme. Le serpent enroulé autour de moi n’apprécie guère que je ne lui gratte plus la tête, mais je le pose avec précaution sur le fauteuil en lui susurrant quelques mots inintelligibles. Je m’approche de quelques pas, ma voix sifflante et basse s’élevant enfin.

    - Quesssque vous voulez exssactement ?

    Autant aller directement droit au but, je n’ai jamais aimé tourner autour du pot…
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mer 21 Sep - 22:01
    Le moins, que l’on puisse dire, c’est que la jeune femme aux cheveux de serpent n’est pas très causante. Même son serpent réagit plus qu’elle, en me sifflant dessus de manière très désagréable. Heureusement que je ne parle pas son langage, car je suis à peu près sûr qu’il a émis des commentaires très désobligeants envers celle qui m'a mise au monde.
    Finalement, la maîtresse des lieux se lève, parlant à son compagnon à qui il manque des pattes et s’approche de moi. Elle prononce quelques mots, que j’ai un peu de mal à comprendre et je lui indique :

    J’espère que cela ne vous dérange pas que je m’approche un peu, j’ai une mauvaise audition.

    C’est le reste de ma malédiction, je l’ai soigné grâce à une plante très rare, mais je n’ai pas pu récupérer complètement mon audition. Je fais donc quelques pas, m’arrêtant à deux mètres de mon interlocutrice et je réponds à sa question :

    Je voudrais récupérer Charlie, mon ancien collègue. Des connaissances en commun m’ont indiqué qu’il était en votre pouvoir et j’aimerais négocier sa récupération, en vie, bien sûr.


    Je préfère préciser, un corps serait toujours ça de pris, mais vivant, c’est quand même mieux. J’aurais pu aussi jouer la carte de l’humour, en lui répondant que je veux la paix dans le monde et la fraternité entre les peuples, mais je ne pense pas que la jeune femme aurait apprécié. Quelque chose me dit, qu’elle n’a pas vraiment le sens de l’humour.

    Pour le moment, je n’ai pas parlé d’argent, car cela serait trop vulgaire et je suis une personne distinguée. Mais je pense que je vais bientôt jouer cette carte. Après tout, s’il est retenu ici comme otage, c’est sans doute dans l’espoir d’une rançon. Tout ce que j’ai à faire, c’est ne pas commettre de gaffe et tout devrait bien se passer.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum