DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Un intermédiaire InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Validations RP d'Isolde / Reike Aujourd'hui à 12:53PNJ
    Consul K - Le chasseurAujourd'hui à 12:25Orion Yamveil
    La Traque SauvageAujourd'hui à 12:24Orion Yamveil
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 11:05Alaric Nordan
    Une recherche tranchante [Pv Corvus]Aujourd'hui à 10:34Alaric Nordan
    Validation des RP d'AlaricAujourd'hui à 8:50Alaric Nordan
    Demande de modification de ficheAujourd'hui à 8:35Alaric Nordan
    Aller en bas

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 6 Sep - 12:31
    Un intermédiaire 6ce6029fc3a03711371c2408042b7d70  
    Un intermédiaire
    Feat. Tagar

    - HA ! Quelle chaleur ! Comment Vulperax a-t-il pu survivre aussi longtemps à ce climat tout droit provenu des Enfers ! -

    Le bourgeois obèse était assit dans son étude, suant à grosses gouttes et se tamponnant le front avec un mouchoir sur lequel étaient cousues ses initiales, d'un jaune qui rappelait la couleur de l'or. L'autre tenait un éventail richement orné, qu'il agitait frénétiquement et qu'il ne reposait sur le bureau que pour s'emparer d'un petit four depuis une assiette remplie de viennoiseries.

    Vulperax s'attarda sur la lettre grâce à laquelle son rendez-vous d'aujourd'hui allait être très bénéfique pour son entreprise : Une noble, originaire de la famille Smaradgi, lui demandait de l'aide pour arranger une rencontre galante pour son fils, Tagar Reys ! A sa première lecture, le ventripotent bourgeois avait éclaté de rire devant le ridicule de la situation ! La légende du Contrôleur Royal était donc vraie ! D'autant que la lettre faisait ressortir le ton pour le moins désespéré de sa noble Mère, pour qui savait lire entre les lignes.

    Sentant une occasion de se livrer aux jeux de la haute sociétés, et d'obtenir une compensation juteuse, Vulperax s'était empressé de répondre à la gente dame, entamant une négociation. Le bourgeois visait en effet un but très lucratif : un contrat de transport des fabuleux diamants de la famille Smaradgi. Un opportunité pour le moins juteuse, que Vulperax ne pouvait laisser passer ! Suite à des négociations rondement menées, l'homme d'affaires avait réussi à obtenir le contrat, pour un seul transport de marchandise néanmoins, en échange de son réseau. Somme toute, il ressortait gagnant de l'affaire !

    Le bourgeois imaginait déjà les nouveaux costumes qu'ils s’achèterait, et les histoires qu'il aurait à raconter en soirée mondaine lorsqu'on toqua à sa porte.

    - Entrez ! -

    Son chambellan entra alors dans l'étude :

    - Monsieur Griffère, votre rendez-vous est arrivé. Il se tient actuellement devant les portes de la demeure -

    - HA ! Merveilleux ! Faites-le entrer et dirigez le vers le petit salon pour le faire patienter. Vulperax l'y rejoindra sous peu ! -

    Le chambellan s'inclina et se mit en direction de l'entrée de la demeure pour accueillir le visiteur. Vulperax, quant à lui, se remémorait tous les détails sur la prétendante du contrôleur. Une très belle jeune femme qu'il avait rencontré lors d'une soirée mondaine chez une des ses connaissances, et qui n'était pas encore promise à quelqu'un. Ses parents avaient sautés de joie à l'idée que Vulperax fasse l'intermédiaire avec un prétendant ayant des liens avec la grande famille Smaradgi ! Le bourgeois était sûr qu'ils ne manqueraient pas de mentionner la bonté sans borne de l'homme d'affaires lors de leur prochaine réception entre gens de la haute !

    Lisez-moi :

    Pour atteindre le petit salon où Tagar Reyes patienterait, Vulperax devrait sortir de son bureau se trouvant à l’étage de la somptueuse demeure, pour emprunter un grand escalier descendant vers une somptueuse salle de réception faisant face à l'entrée de la résidence. Le petit salon, là où Vulperax recevait ses invités pour discuter affaire, se trouvait dans une pièce située sur la droite de la salle de réception. Dans cette salle étaient disposés de beaux divans richement ornés, entourant une table basse. Des serviteurs seraient à  leur disposition pour amener rafraichissements et victuailles, et une première fournée était déjà disposée sur la table. Bien que la situation l'amuse secrètement, pour rien au monde Vulperax ne manquerait à l'étiquette.

    CENDRES

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 9 Sep - 19:31
    Un intermédiaire 6ce6029fc3a03711371c2408042b7d70  
    Un intermédiaire
    Feat. Tagar

    Après s'être remémoré tous les détails pouvant lui être utiles pour l'entrevue avec Tagar Reys, Vulperax sortit de son bureau, prenant la direction du petit salon, situé à l'étage du dessous. L'homme d'affaires se déplaçait aussi vite que sa surcharge pondérale le lui permettait, le faisant suer à grosses gouttes. Après avoir descendu le majestueux escalier menant à la pièce principale, le bourgeois arriva dans le petit salon pour rencontrer l'homme aux cheveux blancs dont il avait tant entendu parler.

    - AH ! Soyez le bienvenue en ces lieux, Monsieur Reys ! Vulperax a tant entendu parler de vous par votre chère Mère. Mais je vous en prie, asseyez-vous ! Là, personne ne vous a servit un rafraichissement ! Diantre, Vulperax se doit de réparer ce manque de civisme ! -

    Après avoir serré la main du Contrôleur Royal, avec sa main gantée, le bourgeois ventripotent claqua des doigts à l'attention des serviteurs, qui s'empressèrent d'amener deux coupes remplies d'un alcool de cerise. Selon ses informations, Tagar appréciait particulièrement cette liqueur, et Vulperax avait donc importé une caisse de ce breuvage pour cette occasion, entre autres. Une petite attention comme celle-ci n'était jamais de trop lors d'une discussion d'affaires, même si celle-ci était déjà entendue.

    Alors que Tagar lui tendait les précieux documents que Vulperax devait signer, celui-ci ne put s'empêcher de sourire en l'entendant l'appeler Seigneur. AH ! Quelle titre saugrenu ! On reconnaissait bien le côté reikois de cet homme aux cheveux blancs !

    - Mais bien sûr ! Et Vulperax vous en prie, appelez-le donc par son prénom ! La monarchie n'est point présente en République, nous nous parlons donc d'égal à égal ! -

    Une simple politesse pour le faire se sentir à l'aise. Vulperax relut les documents avec attention, et les signa, tout étant en règle. Rendant l'un des exemplaires à Tagar, le bourgeois répondit à son commentaire :

    - Aucunement, mon cher ! Vulperax est heureux de pouvoir vous apporter son aide, aussi humble soit-elle ! AH ! Ne dit-on pas que l'amour a des raisons que la raison ignore ? En tant que gentilhomme, la demande de votre estimée Mère a toute de suite retenue mon attention, et je me devais d'y répondre favorablement ! -


    Là encore, de simples flatteries. Vulperax n'était intéressé que par l'argent que cette affaire allait lui apporter.

    - Bien, entrons dans le vif du sujet. Décrivez donc à Vulperax ce que vous recherchez, vous -

    En vérité, le bourgeois avait déjà une personne en tête, mais il appliquait un principe de base du monde des affaires : la phase de découverte. L'homme d'affaires voulait comprendre pourquoi Tagar avait refusé autant de prétendantes, et connaitre ses critères. Bien sûr, le contrat qu'il tenait dans sa main ne deviendrait pas caduque si la rencontre arrangée ne donnait rien, mais Vulperax était un businessman. Poser ce type de questions était une habitude pour l'homme ventripotent.

    CENDRES

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 12 Sep - 17:08
    Un intermédiaire 6ce6029fc3a03711371c2408042b7d70  
    Un intermédiaire
    Feat. Tagar

    Vulperax écouta les attentes du Contrôleur en matière de femme, sans manifester de réaction apparente. Cet homme aux cheveux blancs avait décidemment de nombreux critères, mais trouver des prétendantes cochant la majorité des cases n'était pas impossible, loin de là ! Par chance, la personne que Vulperax avait en tête faisait partie de cette population.

    Aller s'installer au Reike serait sûrement un problème au début, mais les parents de la prétendante sauraient lui faire entendre raison, et lui rappeler que Tagar Reys était un parti très prisé, qui valait bien des sacrifices. Quant à la question de la virginité ... Et bien, disons que Vulperax avait plutôt apprécié la lecture de l'esprit de la demoiselle. Sûrement saurait-elle s'occuper de lui ...

    - Mon cher Tagar, voilà une liste des plus complètes ! La gente dame qui correspondra à vos exigences sera en tout point une perle rare, destinée à être chérie au-dessous de tout ! AH, comme Vulperax vous envie ! -

    En vérité, le bourgeois s'amusait de la situation, mais il tenait là une occasion de bien se faire voire auprès de la haute société républicaine, se faisant passer pour une âme charitable, ayant pour seul but d'aider son prochain ! Un coup de publicité unique en son genre !

    - Néanmoins, Vulperax se doit de vous poser une question, bien qu'elle puisse être indiscrète : Votre noble Mère vous ayant sans nul doute déjà présenté de nombreuses prétendantes, comment se fait-il que Tagar Reys n'ai pas déjà trouvé son bonheur ? Aucune de ces beautés n'étaient à votre goût ? -

    Une question légitime, et effectivement indiscrète, qui permettrait peut-être à Vulperax de comprendre un peu mieux le mode de pensée de son interlocuteur.


    CENDRES

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 14 Sep - 12:50
    Un intermédiaire 6ce6029fc3a03711371c2408042b7d70  
    Un intermédiaire
    Feat. Tagar

    Vulperax écoutait patiemment la réponse du Contrôleur Royal, qui énonçait les raisons de son célibat. À l'entendre, on aurait dit que l'homme était soit très malchanceux, soit frappé d'une malédiction. L'hommes d'affaires était étonné que la Mère de Tagar ne l'ai pas fait émigrer en République, où l'homme aux cheveux blancs n'aurait pas rencontré autant de barrières, à son sens.

    - Mon cher Contrôleur, voilà des raisons pour le moins censées ! Vulperax ne vous comprend que trop bien, lui-même n'ayant pas été gâté par le sort ! Et pourtant, même un homme tel que Vulperax peut se hisser jusqu'à la haute société ! S'il a pu le faire, alors il n'y a aucun doute sur le fait que vous trouverez votre future dulcinée ! -

    Avec un mouvement digne d'une représentation théâtrale, Vulperax saisit un petit four afin de l'engloutir, comme pour marquer la fin d'une tirade. Restait à savoir si Tagar Reys partageait son sens dramatique.

    - Votre histoire a ému le cœur du grand Vulperax, et celui-ci se doit maintenant de respecter sa part du marché ! Il se trouve que votre humble serviteur a fait la connaissance d'une charmante demoiselle lors d'une réception des plus splendides ! Ha mon cher Tagar, Vulperax aurait aimé que vous puissiez voir la scène ! Un somptueux banquet, des chandeliers brillant de mille feux, une compagnie des plus respectables, et, au beau milieu de cette scène divine, une beauté aux cheveux d'ébène, seule, ses yeux verts suppliant quelqu'un de venir lui tenir compagnie ! Vulperax aurait aimé que cela soit vous, mon cher Contrôleur, qui eut l'occasion de faire sa connaissance en cette nuit fatidique ! [...]-

    Derrière Vulperax, certains des domestiques levaient les yeux au ciel. Le gros bonhomme était parti pour un de ses monologues, qui pouvaient durer de longues minutes. Les bruits de couloirs racontaient que l'un des invités de Vulperax s'était endormi, un jour.

    Lisez-moi:

    - [...] La belle en question est issue d'une famille fort respectée au sein de la République ! Le paternel a fait fortune dans la vente de textile, et Vulperax a la chance d'en transporter les cargaisons destinées à l'export. Celui-ci est un gentilhomme, et Vulperax peut vous assurer que sa progéniture a reçu une éducation de qualité ! Une belle jeune femme, qui vient de fêter ses vingt-huit printemps, avec une conversation des plus exquises ! Vulperax ne s'est à aucun moment ennuyé en sa compagnie ! Par ailleurs, elle m'a assuré vouloir découvrir le monde, et en particulier le Reike ! -

    Le Reike ... et en particulier les beaux mâles musclés qui habitaient là-bas ... Mais ça, le Contrôleur n'était pas censé le savoir.

    - Vulperax en confiant sur le fait que cette demoiselle constitue un parti de choix pour vous, chez Tagar. Mais dites plutôt à Vulperax ce que vous en pensez ? -

    Maintenant que l'homme d'affaires avait fait une première présentation de la prétendante, il attendait les premières remarques du Contrôleur, voire ses objections, afin de les contrer le plus vite possible.


    CENDRES

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 14 Sep - 17:17
    Un intermédiaire 6ce6029fc3a03711371c2408042b7d70  
    Un intermédiaire
    Feat. Tagar

    Hmm, l'homme aux cheveux blancs n'était pas idiot ... Au moins, il paraissait être bon dans son métier, à défaut d'être doué pour se trouver une compagne.

    - Une remarque pertinente, mon ami, et la raison, Vulperax le craint, est l'amour ! -

    Nouveau mouvement dramatique de la tête, yeux fermés, moue se voulant triste, main posée sur le front.

    - AH ! En effet, la jouvencelle est une enfant unique, et donc la prunelle des yeux de ses chers parents. Par conséquent, ceux-ci sont très regardants sur le choix de son compagnon. Vous devez savoir, cher Tagar, qu'il s'agit d'une famille croyant fortement aux valeurs du mariage, et que le damoiseau qui joindra sa vie à celle de la douce sera le futur de leur famille ! De plus, la demoiselle souhaite effectivement procréer, et est donc assez sélective. Un peu comme vous, mon cher ! -

    Vulperax ponctua sa remarque d'un clin d'oeil.

    - Cette rencontre, mon cher, n'est pas un cadeau que vous fait Vulperax. Vous l'avez dit vous-même, les cadeaux n'existent pas en ce monde. Au lieu de ça, Vulperax vous offre une opportunité de rencontrer une demoiselle de qualité, qui répond à vos critères et qui partage votre vision de la vie conjugale. Qu'en dites-vous ? -

    Sur ces mots, Vulperax porta son verre à ses lèvres, avalant une petite gorgée de la liqueur de cerise, tout en regardant le Contrôleur Royal droit dans les yeux, guettant sa réaction. Dès le début de l'entrevue, l'homme d'affaires jaugeait son interlocuteur, pour savoir à qui il avait affaire. Vulperax avait devant lui un homme qui souhaitait l'amour sincère mais se mettait des bâtons dans les roues avec une montagne de critères. Autant dire que la femme que Tagar recherchait était littéralement la perle rare. L'esclavage avait certes été réformé au Reike, mais le reikois qui faisait face au bourgeois était esclave de sa volonté de trouver la perfection.

    Enfin ! Le raisonner n'était pas le rôle de Vulperax, qui attendait la réaction du Contrôleur en sirotant son verre.


    CENDRES

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 19 Sep - 11:55
    Un intermédiaire 6ce6029fc3a03711371c2408042b7d70  
    Un intermédiaire
    Feat. Tagar

    Vu comment le visage de Tagar s'était éclairé, Vulperax savait que la personne qu'il allait lui présenter cochait toutes les cases. Quand le Contrôleur lui saisit les mains, tout doute avait été écarté : l'homme aux cheveux blancs était déjà conquit !

    L'homme d'affaires, satisfait de la réaction plus qu'enjouée de son interlocuteur, maintint toutefois son sérieux, et ne s'autorisa qu'un haussement de sourcils surpris, avant de prendre la parole :

    - AH ! La fougue de la jeunesse ! Vulperax se réjouit de voir que la belle correspond à vos attentes ! -

    En même temps, le bourgeois ne s'attendait pas à une autre réaction, vu la manière dont il avait présenté la prétendante.

    - Loin de Vulperax l'idée de faire attendre l'amour, surtout pour un parti comme celui-ci ! Si vous le voulez-bien, Vulperax se chargera d'informer la demoiselle que vous consentez à la rencontrer ! Quant à la rencontre en elle-même, il se trouve que votre humble serviteur organise un banquet dans quelques jours. Rien de bien particulier, une petite réception d'à peine 100 personnes, dont la jouvencelle fait évidemment partie ! Vulperax serait honoré de pouvoir vous compter parmi nous, et vous offrir un cadre digne de cette rencontre ! -  

    En vérité, Vulperax avait invité le double du nombre annoncé, des hommes et femmes d'affaires, des familles bourgeoises, tous évidemment conservateurs. En somme, une population des plus respectables, le fleuron de la République ! Evidemment, l'homme ventripotent leur réserverait un espace à part pour leur donner de l'intimité, ce qui déclencherait moult racontars et débatrs parmi les invités, qui ne se priveraient pas de faire circuler des rumeurs croustillantes. En clair, tout le monde y trouverait son compte !


    CENDRES

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum