DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Une fête improvisé au Palais - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Le Musée du Courage - LibreAujourd'hui à 18:53Arès Wessex
    Les Masques de la République [ft Orifa Sigrior]Aujourd'hui à 18:33Verndrick Vindrœkir
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirAujourd'hui à 18:13L'Amiral Bigorneau
    D'une fae à une autre | [Feat. Mégère]Aujourd'hui à 17:40Mégère
    Une naine peut en cacher une autre Aujourd'hui à 16:52Ersa Vatt'Ghern
    Une cible en commun [Ersa]Aujourd'hui à 14:11Ersa Vatt'Ghern
    Demande de Modification de fiche - Vandaos FallenswordsAujourd'hui à 11:48Vandaos Fallenswords
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 2 Oct - 18:05
    Les explications de Tagar sur les raisons qui l’avaient poussé à partir tout de suite après le Temple étaient risibles… S’il savait que Luna représentait un danger, pourquoi là laisser partir dans ce cas? Certes, le noble avait déjà été jugé pour l’affaire, mais selon Nikaerth, c’est la mort qu’ils auraient tous méritée pour avoir ainsi trahie leur reine. Ne lui avait-il pas révélé avoir simplement cru son histoire d’ancienne Vosdraak et ainsi ne lui avoir montré aucune restriction? Le voilà maintenant qu’il se contredit lui-même, en admettant tout cela. La seule à avoir payé le prix de sa vie était Iria, dont l’elfe ne pleurait certainement pas la mort. L’ironie était que cette incompétente aie été la seule à agir comme ils auraient tous due… Quoiqu’il en soit, ce n’était pas à lui d’en juger et il semblerait que le couple royal l’eût pardonné d’une façon ou d’une autre.

    Puis, Tagar revint finalement sur le sujet de la tatoueuse. Mais qu’en avait-il à faire des dates et moments auxquels ils s’étaient fréquentés? Le sujet commençait à particulièrement ennuyer le Khashis, surtout devant la naïveté flagrante de son interlocuteur. Mais évidemment, il ne semblait pas voir les choses du même œil que l’elfe, même en confirmant ces dires par la suite. Ainsi, donc, elle s’était servie de lui pour atteindre les hautes sphères de la société Reikoise. Ah, petite peste. Qu’avais-tu fait encore? Te servir d’un pauvre homme sans défense, dont le cœur était beaucoup trop bon pour quelqu’un comme toi? Bien qu’il trouvait triste que Tagar se soit fait utilisé de la sorte, il devait tout de même admettre avoir une certaine admiration pour la ténacité de la jeune femme à obtenir ce qu’elle voulait.

    «Je peux débattre devant la naïveté, mais pas le déni… »

    Bien qu’il avait précisé qu’elle soit restée avec lui, par la suite, cela n’était qu’une question de temps avant que l’histoire ne se répète. Le noble avait toujours été de ceux qui voyaient le bien en tous et chacun, malgré les preuves du contraire. Pour cette raison, il était évident que l’elfe perdait son temps à essayer de lui faire voir quoi que ce soit. Nikaerth laissa volontairement de côté les dates qu’il lui avait fournies, souhaitant qu’il se ronge un peu les ongles avant de le rassurer. L'évitement fut plutôt facile, surtout que le noble revenait de lui-même sur le sujet du Temple. Clamant désormais son innocence haut et fort… L’elfe soupira longuement, démontrant ainsi clairement son ennui devant le noble.

    «Tagar… Mon travail était de vous reconduire à Ikusa, pas de vous juger. J’ai fait selon mon devoir avec les informations à ma disposition. Ce fut, une journée, difficile pour tout le monde et la confusion était bien présente. Si tu n'arrives pas à comprendre ce fait … Je ne sais plus quoi te dire pour t'apaiser.»

    N’arrivait-il pas tout simplement à voir les choses pour ce qu’elles étaient sans y mêler ses émotions inutiles dans le tableau? Il pouvait concevoir que son arrestation avait fouetté sa fierté, mais la logique était de mise dans cette situation. Sans le moindre doute, l’elfe commençait à en avoir marre de cette conversation qui tournait en rond. Il doutait fortement d'arriver à lui faire entrer quoi que ce soit dans la tête. La réaction du noble lui confirmait bien ce fait, lorsqu’il s'effaroucha des mots durs de l’elfe. Était-ce tout ce qu’il avait retenu de ses paroles? Pauvre sot… Même avec son regard planté droit dans le sien, il n’arrivait tout simplement pas à intimider le militaire. Nikaerth ria légèrement devant la sévérité de l’humain.

    «Très bien… Faisons quelque chose alors. Que dirais-tu d'un pari entre nous?»

    Il passa doucement une main dans ses cheveux, avant de reposer son attention à Tagar, ignorant les avertissements précédents.

    «Retrouve-là… Si elle n’est pas dans le lit d’un autre homme à lui soudoyer des faveurs, je te donne une année de mon salaire. Si c’est le cas… L’inverse.»

    Sachant très bien qu’il avait été ruiné suite à son jugement, il observa Tagar avec cet air de défi dans la figure. À quel point était-il si persuadé de la loyauté de la femme?
    8.

    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 4 Oct - 20:08
    Le sourire de Nikaerth semblait vouloir s'intensifier de plus en plus, devant l’air abasourdi de son interlocuteur. Aurait-il touché une corde sensible, peut-être ? Il était évident qu’il souhaitait faire sortir Tagar de ses gonds, et il lui paraissait être sur le bon chemin pour se rendre à cette fin. Ce n’est pas comme si le défi était facile, puisque le noble montrait toujours une retenue exemplaire en temps normal. Mais il pouvait apercevoir sa contrariété dans le fond de ses prunelles, malgré tous ses efforts pour le dissimuler. L’elfe jouait quelque peu les innocents, prétendant ainsi que toute la faute revenait à Tagar. Il était clair que le Khashis n’avait aucunement l’intention d’admettre quoi que ce soit. S’il avait cru avoir fait quelques erreurs, il n’était clairement pas disposé à en discuter avec lui.

    Bien sûr qu’il l’avait sauvagement fait arrêter que pour avoir mentionné la jeune femme, il n’était pas de ceux qui aimaient que l’on touche à ses affaires, un point c’est tout. Mais de plus, il savait de source sûre qu’elle avait eue des démêlés avec un membre de l’Oreille lorsque le ‘’couple’’ se fréquentait. La raison de cette pensée était simple : Il avait réussi à complètement répliquer la dame en usant de sa métamorphose. À moins d’avoir été intime, ou très proche, Nikaerth ne voyait pas comment il aurait pu entreprendre une image aussi parfaite et surtout, réussir à adopter ses airs et comportements de façon aussi impeccable. L’idée de le mentionner lui brûlait les lèvres… Si seulement son interlocuteur lui semblait un peu plus réceptif à l’idée qu’il avait peut-être raison sur le compte de la tatoueuse.

    Mais seul le déni lui faisait face une seconde fois. Tagar n’était visiblement pas disposé à jouer avec lui, et il se fit très clair sur le sujet. Nikaerth ria une seconde fois devant l’attitude du noble. Il secoua légèrement la tête de droite à gauche, complètement ébahi de voir à quel point il était prêt à se voiler la face pour ne pas voir la vérité. Allant même jusqu’à décliner son petit pari.

    «Tsss Tsss Tsss. J'avais oublié à quel point tu es une personne ennuyeuse»

    Que Tagar le croit sur parole ou non, cela n’avait que très peu d’importance aux yeux de l’elfe. Vu son énervement et la façon dont il était rapidement disposé à le renvoyer, il lui paraissait évident qu’il avait tout de même semé le doute dans l’esprit du noble. C’est ce qu’il se plaisait à croire, en tout cas. Il se leva doucement, cet air de triomphe sur le visage bien à vue.

    «Peut-être as-tu seulement peur de perdre, qui sait? C'est compréhensible, se faire ruiné une fois est suffisant, je suppose...»

    Si le noble avait eu une confiance complète en la jeune femme, il n’aurait sans doute pas hésité ainsi à prendre le jeu avec lui. De son point de vue, il lui confirmait ce qu’il savait déjà sur leur relation. N’avait-il pas dit lui-même qu’il s’était démontré à être plus attaché qu’elle? C’est avec un air carnassier que Nikaerth se retourna finalement et fit les quelques pas qui le séparaient de la porte du bureau. Il en ouvrit l’épais bois, avant de se retourner une dernière fois en direction de Tagar.

    «Encore une fois, toutes mes félicitations, votre grâce.»

    Dit-il d’une façon bien trop polie en comparatif à leur discussion antérieure. Il hocha la tête en signe de salutation avant de finalement disparaître des lieux avec la téléportation.
    9.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum