DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 21 Sep - 21:03
    Il avait prit place la depuis le matin. La, dans cet immense parc à l'odeur florale. Il n'avait aucune idée d’où aller, ou de comment il était arrivé la. Lui qui était plutôt fier de son sens de l'orientation, était totalement perdu depuis qu'il avait mit les pieds dans Justice. La ville n’était pas beaucoup plus grande qu'Ikusa, non ?

    Il avait débarqué le matin même. D'abord, il avait prit une semaine de repos suite aux événements vécus avec Rowena. Il avait passé tout ce temps simplement à attendre, se baladant dans les rues de Liberty, afin de redécouvrir une ville ou il n'avait pas mit les pieds depuis 200 ans. Et c’était pareil pour Justice. C’était quasiment comme si il n'y avait jamais mit les pieds du tout.

    Il s’était mit en route, et avait mit deux semaines en prenant son temps, pour rejoindre la grande ville. Et en arrivant devant l'endroit, il avait soudainement songé qu'il aurait du en fait faire la route avec Rowena. Ils auraient pu parler un peu...faire un dessin...peut être vraiment mieux se connaître. Mais en même temps, c’était peu être ce qu'elle avait voulu faire ? Ne plus le voir ? Elle avait imaginé qu'il n'allait pas la suivre ou l'oublier.

    - Désolé, je ne compte pas t'oublier.

    Il avait murmuré ça, assit sur son banc. Zim était couché à ses pieds. Sa jument était juste derrière lui, broutant l'herbe du parc. Il la gardait à l’œil histoire qu'elle ne commence pas a dévorer des fleurs, mais un simple mot de sa part suffisait à ramener son attention sur lui. Elle portait toute ses affaires, comme d'habitude. Il s’était dit que Rowena pourrait accueillir sa monture dans sa demeure...si elle était la.

    Mais le tout était de trouver. Il avait commencé par cherché tout seul, et avait tourné dans les grandes et larges rues de la ville. Il avait bien remarqué les regards posés sur lui, sans doute a cause de sa jument qui marchait derrière lui sans qu'il la tienne par un moyen, et surtout, qu'elle n'avait aucune bride. Juste une selle pour son propre confort. Pour le reste, il n'avait jamais eu besoin de lien pour la maintenir calme, ni elle, ni aucun autre avant.

    Et finalement il avait une pause dans ce parc pour réfléchir. Non, ça n'allait pas, sans demander, il n'avait sans doute que peu de chance de trouver aisément. Ce n’était pourtant pas compliqué ! Demande, Shan. Si quelqu'un vivait ici depuis peu, le manoir Ironsoul, ça devrait aussitôt leurs parler.

    Il avait essayé avec une femme qu'il avait croisé. Il avait eu l'impression de s'améliorer, ces derniers temps. Mais non. Il s’était arrêté et l'avait fixé. Ça avait du lui paraître étrange vu que pour toute réponse, elle avait pressée le pas avant même qu'il soit a sa hauteur pour lui adresser la parole.

    Puis un homme, bien habillé, comme la plupart des gens par ici. Mais la, pour le coup, il n'avait même pas voulu ouvrir la bouche. Sans doute qu'il ne lui plaisait pas. Une sale impression qui l'avait retenu. Pas grave.

    Il s’était donc assit, et retour à la case départ. Il leva la tête, et remarqua alors un grand bâtiment, derrière les arbres bordant le parc. Si il avait raison, ça devait être ce qui leur servait de palais de justice, en ville.

    Mais oui, Rowena était une limier, non ? «La Banshee » était connue, si il avait bien compris. Le palais de justice devait être l'endroit ou elle rendait compte de ses actions et ses missions. Ce serait un très bon endroit pour chercher une direction.

    Il s'y dirigea donc, et dix minutes plus tard, il était devant les marches bordant le bâtiment. Il croisa les bras, ses manches de kimono qu'il avait rafistolé avant de prendre la route tombant un peu trop bas pour paraître en parfaite état. Il faisait un peu mendiant, sur le coup. Mais il s'en fichait. En fait, il n'y pensait meme pas, focus sur son objectif. Il hésitait maintenant à avancer. Il y avait du monde dans les alentours, sans doute des gardes gardant le palais. Il suffisait d'approcher, de poser une question...

    De se faire remarquer...
    Noble de La République
    Noble de La République
    Deirdre Velitès
    Deirdre Velitès
    Messages : 20
    crédits : 64

    Info personnage
    Race: Humaine
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t537-deirdre-velites-terminehttps://www.rp-cendres.com/t584-les-relations-de-deirdre-velites#3201https://www.rp-cendres.com/t583-deirdre-velites-chronologie#3200
  • Mer 21 Sep - 23:28
    Longue et pénible nuit. Si généralement, la juge Deirdre rentrait chez elle, ce ne fut pas le cas cette fois-là. Oh, ce n'était pas rare, mais fortement désagréable. Une nuit de paperasse, de dossiers à trier et ranger. Il lui avait fallu tenir avec quelques boissons caféinées et se résoudre à s'assoupir ne serait-ce qu'une heure pour tout boucler... et déjà, ce fut le matin. Son unique salut fut d'avoir quelques jours de repos à prendre de force, quelques jours, peut-être une semaine au grand maximum. La nécessité de s'éloigner de temps à autre des affaires judiciaires était une question de santé mentale, et possiblement une forme d'égoïsme, avec l'idée de ne penser, enfin, qu'à elle et juste à elle.

    Mais puisque tout était question d'apparence, la jeune femme ne mettait jamais en avant la moindre parcelle de faiblesse ou de fatigue, surtout au sein du Tribunal où les requins étaient légion. Ne jamais faiblir, ne jamais ployer, ne jamais se laisser impressionner. Alors, malgré la fatigue évidente qui lui pesait, elle sortit de son bureau en dégageant l'impression qu'elle venait à peine d'arriver. Le buste droit, toujours impeccablement maquillée, le pas assuré, la Juge salua ces confrères qui allaient commencer leur journée alors que la sienne se terminait. Il ne lui tardait qu'une chose : retrouver sa demeure, prendre un bon bain et boire un verre de vin avec son chien à ses pieds, en lisant un bon livre. Ironique d'imaginer que derrière autant de sophistication se trouvait en réalité une femme avec des goûts "modestes".

    Cependant, alors qu'elle avait regagné l'extérieur et profitait avec délice de la fraîcheur du matin sur son visage, prenant une bonne inspiration comme pour signifier que sa journée était enfin finie, voilà que son attention fut retenue par un homme à l'allure atypique. Si elle avait joué de sa langue fourchue, peut-être aurait-elle presque pu le considérer comme un pouilleux, mais... l'intuition, elle, ne semblait pas la pousser à se conformer à un tel jugement. Il en serait d'ailleurs fort déplacé, car dans sa jeunesse, n'avait-elle pas aussi connu une maigre période ?

    Si généralement, Deirdre était du genre à passer son chemin, surtout en vue et conscience de ses aspirations - celle de retrouver les murs de sa demeure - sa curiosité l'emporta, chose assez rare pour être notifiée. Bien qu'aucun sourire ne s'afficha sur ses traits, ses yeux noirs se montraient un peu moins inquisiteur qu'à l'accoutumé. La fatigue serait donc en train de l'éroder ?

    " Il est bien rare de voir quelqu'un attendre sur ses marches. Soit l'on entre, soit l'on en sort, mais jamais l'entre deux. Il n'y a que des décisions fermes qui soient prises dans un tribunal. "

    Le visage toujours fermé alors qu'elle réajusta un sac contenant quelques affaires personnelles, elle chercha une façon d'aborder l'étrange inconnu... qui n'était sans doute pas un républicain.

    " Je travaille dans ce lieu, cherchez-vous quelque chose ? Puis-je vous aider, monsieur ? "

    Selon la manière dont interviendrait la réponse, celle de la jeune femme serait directe, et celle qui pesait le plus dans la balance serait un profond dédain en cas de familiarité trop prononcée. Elle voulait bien faire preuve d'un peu de charité, mais il y avait aussi des limites à sa bonté.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 153
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mar 27 Sep - 19:58
    Il avait eu affaire a la justice de la République par l’intermédiaire de Rowena. Pas directement, mais il avait pu la contempler de prêt. Plus encore, y participer activement. Après tout, il avait aidé la Sirene a ramener la petite fée et son compagnon. Dans un certain sens, il avait travaillé pour cet endroit. Le grand temple de la Justice de la Republique.

    Il se demanda si c’était ici qu'ils avaient été jugés, tout les deux. Rowena avait dit qu'ils l'avaient été alors qu'ils n’étaient pas présent. Lui, condamné a mort. Elle, parti avec son même pas encore né vers la fameuse prison cachée. Il étira ses épaules en songeant qu'il était peut être non loin d'ici, lui. Attendant la mort.

    Ou bien sa tête avait déjà roulé depuis longtemps sur les pavés. C’était plus probable.

    Plongé dans ses pensées, triturant une lanière déchirée de son kimono avec deux doigts impossible a calmer, il ne remarquait pas les gens, allant et venant, pour le travail, pour la justice. Victimes ou coupables, acteurs ou spectateurs, aucune des personnes ne passant par ici n’étaient totalement innocent vis à vis des enjeux qui se jouaient ici.

    Il n'avait pas plus remarqué la jeune femme qui s’arrêta à coté de lui, et fit un véritable bond en l'air quand elle lui adressa la parole. Un bond en l'air, un grand mot pour lui. Il avait eu un mouvement incontrôlé de l'épaule qui lui remonta le long de la nuque de façon désagréable. Peut etre visible pour un œil avisé, quasiment indétectable pour le commun des mortels. Il restait de marbre, en apparence, et tourna les yeux.

    Elle était sans doute sorti du bâtiment, vu l'angle dans lequel elle s’était arrêtée. Pour être venue directement le voir ? Hum, c’était peut être la sécurité ? C’était sans doute interdit de bloquer le passage dans un lieu quasiment sacré comme l’était ce gigantesque bâtiment. Ou pas. A bien y réfléchir, il y avait des gardes ici et la, et personne n’était venu lui parler. Elle en faisait peut être une affaire personnelle ?

    - Bonjour.

    Simple mot, de sa voix sourde, plus grave qu'a la normale suite a deux bonnes semaines sans quasiment dire un seul mot. Comme toujours, a première vue, il n’était pas le jeune elfe a la voix chantante, et au regard vif. Il était plutôt l'homme vagabond, ses oreilles dissimulés sous ses cheveux, d'un certain age, au regard un peu perdu et a l'air usé. Quand il passait du temps avec quelqu'un, petit à petit, on percevait sa jeunesse, celle qu'il avait hérité de sa mère. Mais le premier regard, souvent, c’était son père qui ressortait, le vieille humain.

    - J’espère que je ne dérange pas. Je ne faisais que passer.

    Il la détailla très rapidement. Elle était plus petite que lui, mais dégageait un certaine charisme, une prestance, une assurance dont il aurait clairement pu être jaloux si il avait eu le temps d'y réfléchir. Le genre de personne qui savait ce qu'elle voulait. D'ailleurs, elle avait fait naturellement ce qu'il avait totalement échoué de faire durant les deux derniers heures. Il soupira intérieurement. Elle avait le look d'un haut placé.

    - Je...je ne veux pas vous déranger. J’étais juste à la recherche de mon chemin.

    Il avait fait un long voyage, depuis Taisen, avec une petite pause a Liberty. Il ne se posait rarement, mais pour une fois, en ressentait le besoin. Ça aurait été pratique d'avoir sa propre maison. D'avoir quelqu'un qui l'attende, quelque part. Bon, il y avait bien Tagar qu'il pouvait aller voir, mais ce n’était pas véritablement ce qu'il avait en tête par « une personne qui l'attende ». Le pauvre humain avait probablement d'autres chats a fouetter de toute façon. Non, il voulait sa propre demeure, peut être ? Il avait de l'argent. Beaucoup d'argents de coté. Pas de quoi acheter une maison dans une grande ville, directement, mais de quoi construire petit à petit. Le problème étant de trouver un lieu qui lui plaise.

    Mais ce n’était pas le sujet du moment. L'histoire, actuellement, était de profiter de cet instant pour poser la question qu'il n'avait pas pu demander a un passant plus tôt. Il avait une opportunité a ne pas rater. Aussi il ajouta timidement.

    - Je cherche une amie, en fait. Elle m'a donné rendez-vous dans cette ville. Ironsoul. C'est son nom.

    Enfin, il était encore tôt, il ne pouvait pas se pointer comme ça. Il attendrait l’après-midi. Mais au moins, déjà, avoir une idée de l'endroit ou c’était. Zim revint a ce moment la en gambadant, aprés s’être éloigné brièvement. Il poussa un bref aboiement content, puis prit place assit a coté de l'elfe, bien droit, lui arrivant aux niveau des genoux, fixant la femme, tout le contraire de lui qui faisait attention a regarder n'importe quoi d'autres qu'elle.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum