DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Aryan Iceshade
    Aryan Iceshade
    Messages : 19
    crédits : 220

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage Soutient
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
  • Jeu 22 Sep - 23:47
    Il était assit tranquillement sur le siège avant de sa carriole, se déplaçant dans les rues de Liberty. Il avait au départ songé que cela pourrait poser un quelconque problème, mais finalement, il avait découvert que par ici, les carrioles servaient même de taxi. Un bonheur. Il n'aurait pas à marcher. Il observait à peine ce qui se trouvait tout autour, le nez enfoncé dans le petit carnet a l'intérieur duquel il griffonnait.

    Il avait sa pipe à la bouche, et une jambe passé au dessus de son autre cuisse pour servir de table à son écriture. Il essayait de faire un récapitulatif de sa matinée. Il écrirait sur la ville plus tard, il avait trop peur d'oublier un détail sur toute la dernière partie de son voyage, depuis qu'il avait été en vue de la ville, jusqu'à ce qu'il entre à l'intérieur. C’était sa première fois en République. Et encore plus à Liberty. Enfin, tout du moins, la première fois de ses souvenirs.

    La direction était clair. L’académie. Berceau du savoir de cette partie du monde, un paradis pour lui. Tellement de livres à découvrir. Il en lirait autant qu'il le pouvait, et réécrirait ses impressions et les connaissances accumulés. Et il y passerait des années, des siècles, des millénaires si il le fallait.

    Mais aujourd'hui, il avait un autre objectif. Une personne toute particulière avait retenue son attention. Un nom, qui était revenu plusieurs fois parmi des personnes qu'il avait rencontré. Un professeur de l'académie. Un virtuose dans son domaine. La magie et visiblement, les maladies, diverses et variés. Leurs études. Leurs mises en pratique. Un sujet fascinant.

    Il avait bien envie d'écrire sur le sujet.

    Il se redressa, en baillant. Il était arrivé, le gigantesque lieu s'exposant devant ses yeux. Il se redressa de toute sa hauteur, et observa avec des yeux intrigués, un brin enfantin devant un nouveau jouet. Puis il hocha la tête, satisfait. Ce lieu serait une bonne source d'inspiration. Intérieurement, il se demanda combien de temps il parviendrait a captiver son attention. Il se lassait assez vite.

    Il sauta de la dernière marche, et s'étira. Un homme s'approcha, et après une brève tractation, dirigea son chariot vers un endroit adéquat pour éviter qu'il reste dans le passage. Contre une modeste somme, ses biens seraient surveillés, et ses chevaux nourrit et abreuvés. Parfait. Il faisait toujours en sorte de trouver quelqu'un pour le faire à sa place. Ce genre de travaux étaient inintéressant a ses yeux.

    Il fit bien attention à ne rien laisser paraître de ses ailes, seul élément physiquement permettant de le différencier d'un humain. Et malgré ça, il constata, comme souvent, qu'on se retournait un peu sur son passage. Au delà de sa taille et sa carrure athlétique, il semblait débordait d'une aura difficile a décrire. A la fois oppressante et douce, lumineuse et intrigante.

    - Excusez moi, mademoiselle. Je cherche le professeur Sullivan. Je crois que c'est son nom.

    Aucune réponse d'abord. Puis une rougeur qu'il reconnut aisément. L'attirance habituelle des jeunes humaines pour sa personne. Il n'avait pas vraiment besoin d'utiliser une quelconque magie. C’était peut être sa nature plus spirituelle qu'un humain ordinaire ? Il n’était pas bien certain lui même de sa provenance. De son identité. De sa race. Mais de ce qu'il avait trouvé, il était plutôt rare, et même précieux. Il était lui même une curiosité.

    Elle lui indiqua maladroitement un chemin, que l'ange s'empressa d’empreinte. Il marchait d'un pas calme, emplit de sérénité, observant tout avec ses grands yeux. Un couloir, une petite cour, une grande porte en chêne de plusieurs mètres de haut, donnant sur un nouveau bâtiment. Un hall stylisé par des années d'entretiens et de pensées diverses. Un haut lieu de la science et de la pensée.

    Finalement, il déboucha dans un grand amphithéâtre. C’était de cet endroit qu'on lui avait parlé en lui indiquant la route. C’était visiblement par la que la personne recherché donnait des cours. Il poussa la porte délicatement et referma derrière lui. Il n'y avait personne a priori. Il se tint au sommet de l'escalier, les mains liés a l'intérieur des manches larges de sa tunique, observant en silence le vide de la salle de classe.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Sullivan Coleman
    Sullivan Coleman
    Messages : 4
    crédits : 268

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
  • Sam 24 Sep - 10:44
    « Le cours est terminé. Merci à tous. »

    Au milieu des brouhahas et des potins qu’échangeaient la centaine d’étudiants quittant l’amphithéâtre, le Professeur Coleman rassembla ses affaires et les nombreuses copies du jour. Les travaux de groupe étaient détaillés et approfondies dans une vingtaine de dossiers, eux-mêmes constitués de nombreuses pages. Il prit l’ensemble sous son bras, sa mallette dans sa main libre, et rejoignait d’un pas lent l’arrière-salle.

    Les cours s’enchaînaient plus rapidement qu’à l’accoutumer à la suite des événements récents frappant le monde, la République souhaitant encore plus renforcer les capacités des élèves sortant de leur cursus. Sullivan était frustré par ce changement de rythme, ne lui laissant que peu de temps pour ses affaires plus… personnelles. Il ne trouvait que très peu de temps pour lui, et sacrifiait nombre d’heures de sommeil pour s’affairer à ses diverses expériences dans son laboratoire.

    « Bien, qu’avons-nous aujourd’hui… »

    Les travaux de ce mois-ci consistaient à rédiger et détailler des documents et des études concernant une maladie choisie par chacun des groupes d’élèves, et comment les mettre en application magiquement. Les plus timides et encore réservés choisissaient des afflictions presque bénignes, tandis que les étudiants les prometteurs versaient déjà dans les infections mortelles de masse. Ces derniers étaient sur une voie délicieuse, selon le Professeur Coleman.

    Il saisit le dossier d’un de ces groupes, et commença à le feuilleter.

    Groupe 4 – Etude de la Folie de la Goule:

    « Brillant, brillant… C’est en effet une des possibilités. »

    Sullivan continua à feuilleter le dossier, avant de passer aux suivants. Ce travail sur lesquels les élèves ont dû plancher constitue une part importante de la validation de leur année. En effet, le sujet revient très régulièrement dans l’examen de fin de cinquième année, et fournir un travail satisfaisant avec ces dossiers est primordial pour pouvoir envisager de valider son année.

    Le soleil commence à éclairer de plus en plus la pièce, signe de la fin de matinée de part son exposition. L’estomac du professeur commençait à légèrement gronder, probablement dû au fait qu’il ait sauter le dîner de la veille pour s’affaire à ses expériences pendant une bonne partie de la nuit. Il sortit un carnet de sa mallette et se mit à le feuilleter.

    Ce petit livret, dans lequel il prenait soin d’écrire ses notes de manières assez obscures pour éviter d’éveiller les soupçons si quelqu’un tombait dessus, résumait brièvement les différentes expériences et avancées scientifiques sur lesquels il travaillait en ce moment. Tout était rédigé de manière assez floue, sans trop de détails, et avec quelques tournures codées.

    Son projet actuel, une de ses grandes fiertés, était de réussir à faire tenir une maladie magique dans un objet. Quand il s’agit de matière organique, cela est assez simple, car les cellules entretiennent la maladie et sa magie. Dans le cas d’un objet inanimé, comme une lettre ou un couvert, cela s’avérait bien plus compliqué. Il existe tant de matériaux aux propriétés différentes dans le monde qu’il devait presque y réfléchir au cas par cas. Mais quelle puissance destructrice il tiendrait entre ses mains s’il y parvenait.

    Sullivan rangea ses affaires et se dirigea à nouveau vers l’amphithéâtre. Il sortit de l’arrière-salle qu’il prit soin de refermer à clé, et commença à se diriger vers le réfectoire. Cependant, son regard resta fixé sur un individu, assis en silence en haut de l’amphithéâtre.

    « Bonjour, je ne suis pas sûr que vous ayez le droit d’être ici. Qui êtes-vous ? »


    Je parle en #336600.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum