DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le mal n'est qu'une question de point de vue [PV Wenelia Nas'Fin] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:23Gwynneth De Evelune
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 27 Oct - 0:34
    Le mal n'est qu'une question de point de vue
    Feat Wenalia Nas'Fin
    La route fut particulièrement longue entre Melorn et Liberty. Puis honnêtement, il a fait quelques détours notamment en territoire Reikois mais passons. Le déclencheur de sa nouvelle expédition ? Une invitation ! Deux en réalité, mais une seule nous intéresse ici. L'Université Magic a envoyée une lettre cachetée directement à son domicile, sollicitant sa présence pour représenter l'Académie de Melorn à un sommet très important. Le professeur de Melorn a un passif pour sûr avec l'Université, disons que sans avoir étudié à Liberty il bénéficie d'une certaine réputation. Tout à fait relative évidemment, mais il connait certains professeurs d'ici et aussi d'anciens professeurs qui ne sont plus en poste actuellement. Faut dire qu'en plus de quatre siècles, on en voit du monde. Ceci dit l'université en elle-même n'a jamais réellement attirée son intérêt, étant d'avis que Melorn étant supérieur en tout point en commençant par la pédagogie. Les classes d'ici sont bien trop remplies à son goût, la plupart des élèves n'auraient pas la moindre chance au sein de la cité Elfique. Son nombre de victoire contre l'université pendant les compétitions magiques parlent pour lui de toute évidence. Il se garde bien d'évoquer certains de ses avis tranchants avec ses homologues bien sûr. Il est mauvais de froisser la confiance d'un magicien.

    Quoi qu'il en soit, il était là pendant quelques jours grand maximum. Il suffisait de garder les apparences intactes, une formalité en soit. Il est arrivé hier dans la soirée, passant la nuit dans une chambre d'invité du dortoir. Il avait libre accès à la quasi-totalité de l'université au même titre que n'importe quel professeur, le temps de son séjour évidemment mais il appréciait être autant considéré. Pas que son égo ait besoin de davantages de compliments, Eliëndir se suffit aisément à lui-même à ce niveau-là. Il s'est réveillé tôt ce matin, malgré son long voyage de ces derniers jours. Enfilant une tenue tout à fait convenable dans laquelle il est à l'aise, il s'est immédiatement rendu à la bibliothèque de l'école alors même que les premiers cours de la journée n'ont pas encore commencés. Attirant d'ailleurs malgré lui, l'attention dans les couloirs. Faut dire que la rumeur au sujet d'un prestigieux professeur de Melorn serait de passage à l'université, s'est répandue comme une trainée de poudre entre les étudiants des différents cursus. Accéssoirement, on raconte que le professeur est un Elfe à la beauté sans pareil attirant davantage la curiosité de la gente féminine il faut croire.

    La bibliothèque était impressionnante, il pouvait au moins accorder ça à l'Université Magic. Et ce n'est pas le temps qui allait lui manquer, certaines étagères des archives ont déjà piquées sa curiosité. Il passe plusieurs longues minutes à chercher un ouvrage intéressant puis il se saisit d'un livre à la couverture pourpre. Il s'installe sur une chaise en bois près d'une table puis démarre sa lecture en tournant les pages à un rythme régulier. Certains élèves l'avaient rejoint dans la bibliothèque, faisant mine de chercher un livre pour simplement étancher leurs curiosités envers l'Elfe. Pourtant, aucun d'entre eux ne semble trouver le courage d'aller lui adresser la parole.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 28 Oct - 14:57
    Comme tous les jours, Wenelia était réveillée tôt. Prête de la tête aux pieds afin d’affronter une nouvelle journée d'études. À vrai dire, sa matinée n’était pas bien remplie en termes de cours puisqu’elle devait ardemment travailler sur son projet. Un projet qu’elle souhaitait grandiose et réussie en tout point pour briller. Difficile cependant de trouver les ressources, cette création était relativement taboue, mal-vue, considérée comme l’exemple parfait de la sournoiserie des mages noirs. Wenelia comptait modifier certains paramètres pour que cette création soit meilleure : puisque c’était évident, elle souhaitait être meilleure. Une créature horrible, certes, mais plus maligne, plus intelligente, plus débrouillarde, plus puissante.

    Alors la jeune fée était plongée dans des livres, notant dans un carnet à sa taille toute la théorie et les informations dont elle avait besoin. Autant dire que ce carnet était rempli, débordant d’annotations, de croquis, de notes barrées... Tout ceci était témoin de son travail acharné.

    Ainsi, l’étudiante était présente à la bibliothèque depuis son ouverture, devant toujours demander pour transporter jusqu’à sa table les livres les plus lourds. Si elle avait réussi à instaurer un espace avec des tables à la taille des plus petits, elle ne s’en servait pas actuellement puisque les livres l’intéressant le plus étaient quasiment de sa taille. Assise en tailleur sur la surface en bois, elle tournait les pages du livre, l’air concentré. De temps en temps, sa main gauche glissait pour noter quelques informations sur son carnet.

    Bientôt, d’autres étudiants commencèrent à s’agglutiner au sein de la bibliothèque qui devenait bruyante de murmures irritants pour Wenelia. Plusieurs fois, elle leva ses prunelles d’or pour scruter les petits groupes qui se formaient. Définitivement lassée, elle chercha la cause de ce remue-ménage qui était un elfe dont la description lui rappela enfin ce qu’il se passait : des professeurs d’autres Université venaient et il y avait un mage noir connu, ancien et puissant parmi eux. Mais vu l’attitude de certaines demoiselles, ce n’était pas que pour cela qu’elles venaient... Cette constatation la fit soupirer lourdement, ses yeux se levèrent dans un air navré. Quelle bêtise. Certains n’étaient vraiment pas là pour travailler.

    Elle, par contre, ne pouvait pas rater cette occasion d’obtenir des informations. La présence d’un mage noir de renom n’était absolument pas à négliger. Ainsi, elle ferma son livre, prit son carnet contre elle pour que personne ne puisse y jeter un œil, puis elle ouvrit grand ses ailes. Les étudiants n’osaient apparemment pas approcher, préférant rester de côté. Ridicule. Ce n’était pas elle qui agirait aussi bêtement, après tout, elle était celle qui avait approché Le Dérangeant sans peur lorsqu’il était venu dans son patelin perdu.

    La fée vola ainsi jusqu’auprès de cet homme dont le nom lui revint à l’esprit : Eliëndir. Elle vint se poser à l’autre bout de la table de l’homme, notant son charme sans pour autant se mettre à baver comme d’autres. Déjà parce qu’elle n’était que peu intéressée par la beauté des autres bien qu’elle pouvait la notifier, ensuite parce que la plupart des êtres des environs n’étaient pas de sa taille.

    « Professeur Eliëndir, puis-je me permettre de vous interrompre dans votre lecture ? »

    Du haut de sa trentaine de centimètres, la fée effectua une élégante révérence qui fit un peu teinter ses nombreux bijoux dorés entre eux.

    « Je me présente : Wenelia Nas’Fin, étudiante en septième année des Pratiques Interdites, déléguée et Représentante des Élèves. »
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 28 Oct - 19:33
    Le mal n'est qu'une question de point de vue
    Feat Wenalia Nas'Fin
    Sa chaise étant légèrement tournée sur le côté, il avait toute la place nécessaire pour croiser ses jambes et appuyant son coude droit sur la table. La hauteur était parfaitement ajustée pour délicatement poser sa joue contre sa main, tenant son livre de son autre main en tournant doucement les pages au fil de sa lecture. Sa posture était nonchalante et pourtant il avait ce quelque chose d'hypnotisant. Une présence mystérieuse et séduisante comme si il  attirait naturellement l'intérêt des individus qui croisent son noble regard. Il était calme, paraissant concentré sur sa lecture et complètement indifférent à l'attroupement qu'il avait causé malgré lui. Il lui est fascinant de remarquer l'intérêt qu'on lui porte constamment même lorsqu'il ne fait rien pour l'attiser. Mais aucun de ces pauvres petits agneaux ne l'intéressait vraiment, aucun n'arrivait à rendre l'attention réciproque et susciter la curiosité du professeur de Melorn. Un fait qui était peut-être sur le point de changer.

    Il attendait sagement de voir qui serait le premier à prendre son courage à deux mains, lequel quitterait le troupeau pour s'émanciper de la masse grouillante. Ou laquelle, en l'occurence. Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu'il se fit enfin interrompre par l'une des personnes à qui il s'attendait le moins pour être tout à fait honnête. C'est une petite Fae à la peau brune et aux prunelles dorées qui devança le reste de ses camarades. Le professeur redressa lentement sa tête en posant ses yeux améthystes sur l'audacieuse élève. Plus petite que les autres et pourtant plus courageuse. Voilà quelque chose qu'il appréciait grandement, le culot au sens propre et l'assurance personnifiée. C'était un bon début, assez pour ouvrir son esprit et s'intéresser à la personne qui requiert ici son attention.

    Il incline respectueusement la tête dans un geste délicat en réponse à cette révérence qu'elle lui accorde pour le saluer. C'est à ce moment qu'il note ses différents bijoux tous adapés à sa taille, il apprécie l'élégance dans les belles choses lui-même adepte des ornements en tout genre. Il affiche un séduisant petit sourire en coin à l'attention de la Fée notamment lorsqu'elle mentionne son cursus à l'université. Comme c'est intéressant, le hasard fait bien les choses. La suite risquait de devenir passionnant. L'harmonieuse voix du professeur brisa enfin son silence.

    « Je vous en prie. Mademoiselle Nas'Fin, enchanté. Dites-moi. Que puis-je bien faire pour vous ? »

    Stupefaction et ébahissement sur le visage des autres élèves, quelqu'un avait osé faire ce dont ils étaient incapables ? Devancé par une Fée ? Les premiers commérages débutaient alors que la bibliothèque commençait à petit à petit se vider de monde. La rumeur fera sûrement bientôt le tour de l'école.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 23 Nov - 17:10
    Le mal n'est qu'une question de point de vue
    Feat Wenalia Nas'Fin
    La petite Fae n'aura malheureusement pas le temps de répondre puisqu'un employé de l'Université s'empressera de rentrer à l'intérieur de la bibliothèque en cherchant le professeur de Melorn du regard. Il pivote ses talons et se dirige vers celui-ci en interrompant sa conversation à peine avait-elle commencée.

    « Professeur Eliëndir, navré de vous déranger ce matin. Mais vous êtes attendu. Maintenant, je veux dire. »

    L'Elfe tourne délicatement la tête et lève son regard parme sur le surveillant essoufflé, le pauvre a dû traverser le campus rien que pour venir le chercher. L'empressement pouvait se lire sur son visage, visiblement quelqu'un n'aimait pas attendre et loin de lui l'envie machiavélique de le faire attendre plus longtemps pour lui attirer des ennuis auprès de ses supérieurs. Soit. Il ferme son livre puis se relève.

    « Tiens donc ? Pardonnez-moi, mademoiselle Nas'Fin. Le devoir m'appelle. J'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir très vite. »

    Il ira ranger son livre là où il l'a trouvé puis emboitera le pas aux côtés du surveillant, quittant accéssoirement cette aile du bâtiment.


    (Fin en l'absence de Wenelia)

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum