DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    PNJ
    PNJ
    Messages : 34
    crédits : 306

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mar 8 Nov - 12:49
    Les os de X’o-Rath
    Koraki Exousia
    Petites précisions:


    —Je vous remercie pour le temps que vous venez de m’accorder, madame la mairesse.

    A l’intérieur du bureau de la personne la plus importante au sein de Courage, se trouvait un homme d’un certain âge avec un embonpoint certain. Bien habillé d’une petite veste aux couleurs ternes, l’homme dégarni déposa la tasse de café désormais vide sur le bureau. Derrière ce bureau, du côté important du meuble, se trouvait la seule et l’unique, Koraki Exousia.

    —Grâce aux fonds que la ville accorde, nous devrions très bientôt entamer la construction de nouvelles infrastructures. Bientôt, toutes les villes de la République nous jalouseront.

    Il affubla son visage joufflu d’un léger sourire sincère. Cet homme se nommait Henry Bluewatch et se trouvait à la tête de plusieurs entreprises du bâtiment œuvrant pour le bien de la République et précisément la ville de Courage. Ayant hérité de l’entreprise de ses parents, il avait pu voir plusieurs maires et mairesses passer au pouvoir. Il est connu comme un homme bon, avec un sens des affaires certain, mais pas un escroc pour autant. Aujourd’hui, lui-même âgé, ne semblait pourtant pas prêt à rendre son tablier bien que ses enfants soient en âge de prendre la relève.

    —Je dois vous avouer, reprit-il en commençant à se relever. Que c’est toujours un plaisir de travailler avec vous. Et dire qu’il y a quelques années, certains médisaient votre ascension à ce poste. Vous avez sû montrer aux habitants de Courage que vous étiez faite pour le rôle. Il est rare que nous ne tombions pas d’accord sur les travaux à entreprendre alors j’espère que cette confiance commune qui nous unit saura perdurer.

    Il récupéra une canne finement sculptée dans le bois avec un phoenix doré en guise de poignée pour s’appuyer dessus doucement.

    —J’aurai continué avec grand plaisir à discuter avec vous comme d’habitude, mais je dois me rendre à une certaine vente aux enchères. En avez vous entendu parler ? (Il la fixa un instant avant de rire.) Suis-je bête. Le propriétaire à certainement dû demander l’accord de la mairie pour mettre en place sa vente. Bien qu’il semble particulièrement aisé, il y a des choses que même tout l’or du monde ne peut pas acheter. N’est-ce pas ? (Son regard se fît légèrement plus affuté quelques secondes avant qu’il ne retrouve son teint naïf.) Lawrence de Montclay. Un riche héritier ayant fait fortune en… ah non ! Il a simplement hérité de la fortune de ses géniteurs et se pavane, écoulant ce qu’ont durement acquis ses parents. J’ai ouïe dire que ses fonds commençaient à s’amenuiser, d’où cette récente idée de vente aux enchères. Ce garçon n’a aucune idée de l’économie, je pense qu’il y a moyen de faire quelques bonnes affaires mais tous les requins de la ville seront présents. Il paraît qu’un article bien particulier sera mis en vente. Le genre d’article qui pourrait faire déplacer toutes les grandes pontes de la République et peut-être même du Reike. Même si entre nous, ces sauvages du désert n’ont ni les moyens, ni l'œil pour s’offrir ce qui compte réellement. Enfin je digresse.

    Il reboutonna sa veste en silence avant de s’approcher du porte manteau pour en récupérer un charmant chapeau melon qu’il déposa sur son crâne dégarni. Il se tourna de nouveau vers la mairesse, le ton plus sérieux.

    —Une relique provenant de Shoumei. Le genre qui disparaît pendant des années et dont tout le monde souhaiterait mettre la main dessus. Je ne sais pas de quoi il s’agit exactement, je sais simplement ce que certains ont laissé échapper après avoir un peu trop bu à la taverne du coin. Ce serait un écrit, donc un livre ou un parchemin. Le genre unique, écrit de la main d’un grand prêtre. Même en mettant de côté le potentiel savoir qu’il pourrait renfermer, c’est le genre d’objet qui a un tel lien avec l’histoire de notre monde qu’il se revendrait bien trop cher pour le commun des mortels. Je dois bien avouer qu’exposer un article de cette richesse chez soi doit être une certaine marque de statut social, mais personnellement, j’aurai bien trop peur de me faire dévaliser héhé. Mais c’est le genre de petit prestige qui irait parfaitement à une mairesse de votre envergure, non ? Ce que je veux dire par là, c’est que nous devrions y aller ensemble si vous n’avez rien de prévu. (Il marqua une courte pause.) Bien sûr, ma proposition n’est pas totalement désintéressée. Si je viens en compagnie de la mairesse de la ville, ils me laisseront assister aux enchères les plus élevées. Je n’ai pas d’intérêt pour l’article spécial, mais j’aimerai bien mettre la main sur certains livres de comptes de l’époque des parents de Lawrence. Ces gens-là avaient un certain génie pour les affaires dont j'aimerais m’inspirer. Le pauvre garçon est tellement désespéré qu’il est probable qu’il les mette en vente.

    Il termina sa phrase par un sourire invitant.

    CENDRES
    Mairesse de Courage
    Mairesse de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 184
    crédits : 306

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Mar 8 Nov - 16:58
    Bluewatch avait raison sur un point : Koraki était la personne la plus importante de Courage. Elle le savait parfaitement et ne faisais jamais rien pour contredire cette idée.

    Alors que s'achevait sa troisième année à la tête de la cité, tout autant que cet entretien, la Mairesse s'autorisa un petit instant de détente alors que son invité continuait de bavasser et de vanter les mérites des deux hôtes. Son sempiternel verre de vin rouge à la main, elle admira les courbes droites et ordonnées des bâtiments et rues de sa cité, à travers l'imposante fenêtre qui seyait son bureau. Une cité qu'elle avait dompté, non sans mal et non un certain nombre d'échec, mais qui, aujourd'hui elle pouvait l'affirmer sans honte, ni crainte, elle dominait.

    Tout ce dont elle avait besoin pour parachever son œuvre, c'était d'un peu de temps.

    Pourtant une coupe de vermillon à ses lèvres, elle sourit tendrement aux premières phrases de l'agréable ventripotent. Il détonnait tellement avec les habituels magnats dont elle était coutumière. Il y avait une simplicité en lui qui, avec le temps, avait réussi à percer les défenses de la Reine de la Catin. Il était d'ailleurs l'une des rares personnes en cette ville qui puisse s'enorgueillir d'obtenir des sourires réellement sincères de la part de la dirigeante.


    - Cessez-dont de m'inonder de vos compliment, Mr Bluewatch,lui répondit-elle, l'air amusé, du coin de l'oeil. Je vais finir par croire que vous préparez en secret un statue à mon effigie en place publique.

    Fais-le.

    - Le service comptable de la Mairie vous contactera sous-peu pour finaliser les détails de ce contrat. Si Dangshuan le veut, nous pourrons commencer les travaux après les célébrations de la nouvelle année.

    Le rendez-vous se termine sur cette dernière phrase et pourtant le magnat de l'immobilier reste présent, commençant à lui parler d'une vente-aux-enchères sur le point de débuter. Si elle avait entendu parler ? Evidemment ! Pour qui la prenait-il ? Il ne se passait rien dans cette cité sans que Koraki n'en soit tenue informée. Ainsi a-t-elle forcément connaissance de cette vente.

    Enfin ... Probablement.

    Il est possible que certains documents qu'elle valide ne reçoivent pas toute l'attention qu'ils devraient avoir, la faute à une équipe administrative trop réduite d'une part et, il fallait bien l'avouer, au besoin compulsif de la Mairesse de toujours tout contrôler par elle-même d'autre part. Il étaitdonc fort probable que le dossier concernant cette vente ai tout simplement passé outre le regard inquisiteur de la Reine des Catins, qui y apposa son sceau officiel sans s'informer au préalable de la liste des biens qui y serait vendus.

    Ou bien il existait la possibilité que Bluewatch la dupait éhontément avec son histoire d'hériter dépensier et stupide et que cette vente était parfaitement illégale.

    Toutefois, il n'était jamais de bons tons que de traiter de menteur le propriétaire de la première entreprise de travaux publics. Surtout quand on venait de signer un important contrat.


    - Oui, j'ai cru entendre parler de cette histoire, réagit-elle en retournant à son bureau. Une histoire vieille comme le monde, d'ailleurs. Vous savez tout aussi bien que moi que les héritiers sont la principale faiblesse des empires industriels. La première génération bâtit une fortune, la seconde la fait prospérer, la troisième la dilapide. Ceci n'est qu'un énième chapitre à ajouter à l'histoire de la vanité des mortels ...

    Les Titans soient-loués, la stérilité que lui avait infligé la nature la privait d'une telle déception. Mieux valait pour l'intégrité physique de ses enfants en non-devenir, d'ailleurs, car étant donné le régime particulier que suivait de temps à autres la Catin, il était fort probable que si elle devait donner naissance, le petit être retournerait inexorablement dans le ventre de la mère, et pas par le même orifice.

    Ses pensées vagabondèrent quelques instants, repensant à la Soirée Blanche durant laquelle elle c'était illustrée aux côtés de Mirelda et où elles humilièrent Mikael et l'enfant qu'il avait amené avec lui. Enfant qu'il ne revit jamais, par ailleurs, car il disparut mystérieusement peu de temps après la dites-soirée. Quelle tristesse ... Lui qui venait de recevoir une invitation à travailler aux cuisines personnelles de la Présidente, il avait fini par intégrer le menu. Elle avait d'ailleurs dégusté son foi avec des fèves au beurre et un excellent morillon.

    L'entrevue, une nouvelle fois, aurait pu s'arrêter là, sur l'annonce de cette enchère et les agréables souvenirs gastronomiques du mois dernier. Et pourtant, il se tenait toujours devant la porte, prenant tant de temps pour s'habiller que la Reine des Catins eut tout le loisir de reprendre sa place sur son siège municipal et de commencer à classer ses dossiers, disparaissant de temps à autres derrière son imposant bureau alors qu'elle se penchait en direction des tiroirs.

    Ce fut d'ailleurs durant un de ces moments où Bluewatch ne pouvait plus admirer le visage fin de la Reine de Courage qu'il prononça les rares mots capable de la surprendre : "relique", "Shoumeï", "livre".

    C'était impossible ... Ce ne pouvait être une coïncidence ! Voilà presque trois années qu'elle dépensait des fortunes en informateurs et espions dans l'espoir de dénicher un de ces fameux livres et il suffisait d'une simple conversation pour apprendre inopinément qu'un exemplaire allait être mis en vente ce soir ? Elle ne pouvait croire à la simple chance. Non. Définitivement, quelque chose clochait avec l'histoire d'Henry Bluewatch. Il était fatalement au courant des aspirations de la Catin. Mais comment ?

    Pour l'heure, impossible d'obtenir une réponse et impossible d'en exiger de sa part. Le plus prudent serait de continuer à jouer la désintéressée, en attendant qu'il commettent une erreur.


    - Une relique de Shoumeï ? Demanda-t-elle en se redressant. Mon cher Henry, je crois que c'est la providence qui vous envoie. Le prestige, je l'ai déjà, rien ne sert de faire prendre la poussière à ce livre sur l'une de mes étagères. Acquérir ce livre sur mes fonds personnels avant de le rendre à ses légitimes propriétaires nous accorderait à coup sur le soutien de la communauté shoumeïenne de Courage. Depuis la Soirée Blanche, il n'y a eu que des paroles pour seuls soutien envers leurs souffrances. Leur restituer, au nom de la République, une partie de leur héritage serait un coup politique absolument parfait !

    Il allait sans le dire qu'elle l'accompagnerait.

    Sans quitter son avenante attitude à l'égard de Bluewatch, ni sa méfiance devant ses révélations fortuites, elle le rejoignit et ensemble, ils partirent en direction de cette vente-aux-enchères.


    Les os de X'o-Rath [PA] [Koraki Exousia] 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum