DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Gerda !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Sam 12 Nov - 17:11
    Il était encore assez tôt et le soleil commençait juste a apparaître dans le ciel, mais Shan etait déjà debout depuis plus d'une heure. Il avait profité de la nuit sur la terre ferme pour prendre du repos, et avait bien dormit, pour quelques heures, tout du moins.

    Il n'avait pas aimé la mer, et pour dire vrai, c’était la première fois qu'il faisait un trajet maritime aussi long. Il avait eu la nausée tout du long et avait été encore moins bavard que d'habitude. Dés qu'il avait pu mettre le pied sur le quai, il avait soufflé, satisfait d'enfin s'éloigner de ce maudit bateau. Il s’était alors séparé de Rowena, lui donnant l'adresse de son auberge habituelle, et s'y était dirigé seul, avec Zim et sa monture.

    Après la nuit, il était sorti dans l’arrière cours de l'auberge. C’était l'une des plus chère et tranquille de la ville, mais comme il y venait depuis littéralement plus de deux siècles, et qu'a l'époque c’était une simple maison pour pauvre, il restait quasiment a l’œil. C’était la même famille qui s'en occupait depuis toujours et il connaissait la lignée depuis toujours. C’était même lui qui insistait pour continuer a payer un minimum.

    Ses deux chevaux étaient la, et Zim aussi, bien sur, en train de jouer tout seul, comme imitant l’entraînement physique de son maître. Car c’était bien ce que Shan faisait. Comme chaque matin, il répétait les mêmes exercices, encore et encore, les fondamentaux qu'il n'oubliait jamais. Il était ainsi, portant un pantalon de toile simple taché de sueur, et torse nu, avec des armes d’entraînements au poids alourdit.

    - Ou alors, y'a aussi un autre truc...attends euh...oui, voilà, c'est celui la. « Recherche bras pour construire une maison proche de l'eau. Récompense...deux...trois...mille pièces. C'est tout griffonné j'arrive pas a lire mille pièces de quoi.

    Shan reposa le poids et leva la tête vers Aelle qui etait assise a une petite table, étudiant visiblement des contrats. Quand il était a Ikusa, on lui déposait directement des offres, c’était l'avantage d'avoir une petite réputation ici. Il n'avait pas besoin de se déplacer et chercher lui même. Il attrapa une serviette et s'essuya le visage.

    - Non. Je t'ai dis que je ne vais nul part tant que mon amie n'est pas passé une première fois.

    D'une part pour ne pas lui faire faux bon, mais également pour être certain que la malédiction en recommence pas a agir en les séparant trop longtemps. La dernière fois, il avait eu besoin de trois semaines avant que cela commence a n'avoir des répercutions sur son esprit, mais il valait mieux être prudent. Et puis il voulait l'aider.

    Et puis, il voulait la voir, tout simplement.

    - Je t'imaginais pas avec une femme en tout cas, j'vais ptet bientôt devoir changer de boulot, pour devenir nounou.

    Elle eu un sourire, en barrant le contrat en question, puisqu'il avait refusé. Shan n'eut aucune rougeur. Avec elle, il avait désormais l'habitude. Deux ans qu'elle vivait ainsi avec lui, en dehors de ses absences. Il se demanda si, si il passait autant de temps avec Rowena, cela deviendrait tout aussi facile de converser avec la Republicaine.

    - Ne vas pas dire n'importe quoi en sa présence, et soi poli. Je te l'ai déjà dis, je n'aime pas quand tu es effrontée.

    Elle l'ignora complètement, continuant son travaille. Zim vint se coucher aux pieds de la rousse, quémandant des câlins. Depuis son petit séjour chez Raven, il demandait plus d'affection. Il s'y était rapidement habitué, visiblement. Les oreilles de Shan bougerent légèrement, et même Aelle leva la tete, curieuse. Du bruit. Quelqu'un arrivait.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 1:19
    3 octobre 03
    Matin


    La première nuit à terre avait été salutaire encore plus que la première journée. D'abord, le lent balancement et le craquement du bois lui avait manqué pour réussir à trouver le sommeil. Cela lui rappelait le ballottement confortable des fond marins et le perdre à nouveau était frustrant. Entre ça et la chaleur, elle aurait au moins voulu reprendre sa véritable forme pour être totalement confortable mais elle n'était pas suffisamment à son aise dans cette maison pour l'instant. Heureusement, Azulon avait pris dans ses bagages un peu de ce thé aux algues qu'elle aimait tant. Elle avait lus un épais volume de thaumaturgie titanide emprunté à un érudit shoumeïen de justice, et avait trouvé paisiblement son simulacre de sommeil.

    Cinq heures plus tard, fraiche comme une rose, elle s'était levée prête à attaquer une autre journée... Ou une autre fin de nuit étant donné l'heure. Elle s'était couché bien trop tôt la veille. Elle avait pris le temps de se dérouiller en faisant un peu d'exercice, de se laver, de se pomponner, de s'habiller, de changer deux fois de tenue et de se poser pour une profonde transe dans laquelle elle vérifiait son aura et mobilisait les fondements les plus purs de sa magie... Et il faisait toujours nuit, même si l'aube ne tarderait plus étant donné la couleur du ciel à travers sa fenêtre.

    Plutôt que de tourner comme un lion en cage, et comme c'était la première chose de prévue sur sa liste aujourd'hui, elle était sortie discrètement du palais du Cœur et avait laissé ses pas la guider jusque dans les riches quartiers marchands. Une infime fraicheur baignait encore la ville... ou plutôt l'absence de cette touffeur languide qui laisser dégouliner tout son poids sur les épaules des habitants dès que le soleil montait dans le ciel. Pour limiter les dégâts, elle avait pris la plus légère de ses robes d'été et vue avec le personnel de Tagar pour qu'on lui fasse une tenue plus proche de ce qu'exigeait la culture locale. Un ras de cou bleu d'eau qui couvraient pudiquement sa poitrine, serrer à la taille d'une ceinture large en tissus corseté et les pans de la jupe dans un tissus très léger et vaporeux comme elle les aimait, qui était en plus fendu assez haut sur un côté. Elle n'avait jamais mis cette pièce hors des jardins d'un domaine privé et elle ne savait pas si le reikois s'en émouvraient, mais bon. Plutôt susciter un peu de surprise que passer sa journée à suer à grosses goûtes.

    Une bourse de tissus au côté et des sandales aux pieds, elle avait rapidement gagné la façade de l'adresse laissé par Shan'aël. Elle avait du demandé son chemin une pair de fois car l'agencement des adresses reikoises n'étaient clairement pas pensées de façon aussi clair et précise que les adresses républicaines, mais elle avait trouvé. L'endroit avait l'air splendide et particulièrement cossu. Si elle avait eu peur que l'elfe s'enterre une fois de plus dans une auberge populaire à la limite du glauque, elle pouvait se détendre... Et se demander comment il pouvait se payer plus d'une nuit dans un lieu pareil alors qu'il reprisait lui-même ses chemises.

    Le soleil blanc était à présent visible et l'aube avait à peine laisser les ombres reprendre des dimensions à peu près honnête. La journée s'annonçait splendide et les affaires du matin commençaient tout juste. Elle avait hésité un moment avant d'entrer dans l'auberge. Une cliente aussi matinale n'était pas chose courante et elle aurait parié que personne n'était encore derrière le comptoir d'accueil... gagné.

    La salle était pourtant magnifique et particulièrement lumineuse. Le bâtiment était construit autour d'une cour intérieure carrelée... un puis de lumière dans lequel était creusé un magnifique bassin. Et il devait en plus y avoir une cours large derrière ou sur un côté pour installé une écurie. Elle ne doutait pas qu'un endroit de se standing ait ses propres stalles.

    Rowena laissa la porte claquer dans son dos avant de faire quelques pas dans la grande salle, se plaisant à noter mille et un détail esthétique avant d'enfin appeler, sa voix limpide coulant dans l'espace libre avec la douceur d'un ruisseau sous le soleil du désert.

    - Excusez-moi... C'est ouvert ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 1:45
    des badauds pouvaient se permettre une nuit, et ainsi, la plupart des clients y dormant étaient des riches notables ou marchants qui la plupart du temps ne se couchaient pas de bonnes heures, passant la soirée au centre de tractations diverses.

    La restauration était moins chère, mais une fois le repas fini, le soir, la plupart des gens rentraient chez eux, dans leurs petites chaumières, après avoir dépensé le temps d'un festin le fruit de plusieurs semaines de labeur. Un plaisir rapide, sans doute trop précoce, mais qui donnait du baume au cœur.

    En faisant quelques pas a l'intérieur, elle pouvait constater que l'endroit n’était plus de la première jeunesse, ce qui lui donnait un cachet tout particulier. Une battisse du siècle précédent, qui avait, après plusieurs rénovations et changement gagnés sa réputation au fil des décennies et des tenanciers.

    Tenancier qui arriva en claudiquant presque, un bonnet de nuit encore sur la tête. C’était un homme d'une trentaine d'années a l’embonpoint certains mais au visage sympathique et avenant. Le plus jeune fils de la famille avait reprit l'affaire l'année précédente seulement, mais il avait le talent et le bagout pour etre un bon commercial.

    - Madame...excusez moi pour l'attente je..oh.

    Il se rendit compte pour le bonnet, ainsi que pour sa chemise trop grande qui n’était pas correctement attachés, les boutons ne liant pas les bonnes ouvertures. Il devint un peu plus rouge et s'empressa de cacher son chapeau derrière le comptoirs, et d'ajuster sa tenue.

    - Je n'attendais personne aussi tôt. Il n'y a qu'une personne qui se lève a cette heure, d'habitude. Et puis normalement je....bref. Pardonnez moi, c'est pour une chambre, un petit déjeuné ?

    Il écouta la requête de la Sirène, sans pouvoir s’empêcher de jeter un coup d’œil au niveau du corsage bien portant de la Républicaine. Pas choqué, juste attiré par la chaleur féminine qu'elle dégageait. Il était vieux garçon, pour l'instant, et malgré son statut, peinait a trouver une femme qui voulait l'épouser pour lui, et pas pour son affaire.

    - Oh, vous venez voir le jeune maître Shan ? Ce n'est...pas banal. Il se trouve a l’arrière, dans la cour privée, a cette heure. C’était de lui dont je parlais. C'est bien le seul a se lever avant le soleil, dans cette auberge. Les autres clients ne descendent jamais avant la livraison du lait et des œufs. Mais venez par ici.

    Il tira sur la petite porte de bois qui séparait la salle de l’arrière du comptoirs. Visiblement, quand il disait privé, il sous-entendait la partie réservé au propriétaire. Il la fit passer et lui indiqua ou aller, avant de la suivre.

    - Pas banal, je crois même que c'est la première fois qu'il a une visite. Le pauvre homme est arrivé avec une sale mine hier. Une histoire de bateau ou je ne sais pas quoi exactement. Enfin, j’espère qu'il va mieux ce matin, je ne l'ai pas encore vu.

    Il semblait etre doté d'une verve sans limite, parlant ainsi sans jamais qu'on ai besoin de remettre une pièce a l’arrière de sa nuque. Un bon commercial, mais un brin trop bavard, ce qui avait repoussé sa prise de fonction, son pere pas totalement serein a cause de ça. Finalement, il désigna le bout du couloir.

    - La porte donne sur la cour, il doit etre la. Je vous ferais parvenir un petit déjeuné quand ce sera prêt, si vous voulez ? Je ne vous dérange pas plus.

    Avec un sourire amical il s'écarta pour la laisser passer et retourna a ses activités, ou son sommeil, au choix.

    En approchant un peu plus de la porte, elle pouvait entendre des voix. Une voix de jeune femme, et plus bas, la douce mélodie de celle de Shan qui semblait en pleine effort.

    - Tu n'écoutes pas, Shan ! Je viens de te le lire deux fois. Un baron qui veux retrouvé son petit cousin disparu. Il y a une belle somme, c'est exactement ce que tu cherches !

    - C'est a Taisen, Aelle. Je t'ai déjà répondu. C'est toi qui n'écoutes pas.

    C’était déroutant de l'entendre parler avec autant d'aisance, surtout a une femme. Elle pu entendre un soupir d'agacement, et le bruit caractéristique d'une plume qui gratte du papier, recouvert ensuite par le bruit lourd d'un poids qui tombe sur le sol. Et quand elle arriva pour passer la porte, deux têtes se redressèrent pour regarder dans sa direction.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 2:10
    - Un petit déjeuner sera parfait, mais je viens surtout voir l'un de vos client. Shan'aël. Il a du arrivé hier dans la journée et se lève généralement assez tôt.

    Tout en parlant, elle s'était rapprochée du comptoir, sourire aux lèvres. Elle s'était excusé de le réveiller, mais ça ne comptait pas tant visiblement. L'homme n'avait pas été rancunier pour deux sous et elle faisait semblant de ne pas voir qu'il avait le regard plongeant. Elle ne doutait pas que Shan soit levé ou en passe de l'être, vu ce qu'il disait de sa routine matinale... et vue comme il avait tenté de s'y astreindre également sur le navire malgré son état nauséeux.

    Bingo.

    - Oh, vous venez voir le jeune maître Shan ?
    - J'imagine oui. " rit-elle sans précisé que c'était la première fois qu'elle entendait Shan appelé "Maître"
    - Ce n'est...pas banal. Il se trouve a l’arrière, dans la cour privée, a cette heure. C’était de lui dont je parlais. C'est bien le seul a se lever avant le soleil, dans cette auberge. Les autres clients ne descendent jamais avant la livraison du lait et des œufs. Mais venez par ici.

    Elle le remercia chaleureusement et marqua une certaine surprise quand il lui fit signe de passer derrière le comptoir... Cette affaire devenait de plus en plus louche. Shan lui avait dit qu'il n'avait pas de demeure, qu'il résidait dans une auberge où était installé la fille dont il prenait soin... Mais il en était le propriétaire de cette auberge, oui ou non ? Elle s'engouffra dans le couloir que lui indiquait l'homme affable, marchant à pas lent pour pouvoir suivre ses indications, avec une certaine dose de doute.

    Pas banal... ça devait l'être en effet pour qu'il le répète ainsi. Ne sachant pas quelle était sa relation avec Shan et peu friande de ragot, la républicaine s'était laisser aller à un hochement de tête et à des "Ah ? " interrogatifs, laissant tout le loisir à son hôte de déployer sa pensée.

    - Oui, il a le mal de mer. Je suis désolée qu'il ait mis la journée à s'en remettre... Oui. Merci pour le petit déjeuner. Ce sera parfait. Merci beaucoup.

    Elle doutait que le petit déjeuner arrive rapidement vu l'état du pauvre homme au saut du lit. Mais il était plutôt agréable et c'est de bonne humeur qu'elle arriva à un pas du battant pour entendre un échange clair et familier... Et pourtant totalement surréaliste. C'était bien Shan... Mais bon sang, il avait l'air détendu tout en parlant à quelqu'un ?! C'était si improbable qu'elle en resta une seconde de plus sur le seuil, avant de toquer une fois contre la porte et de la pousser.

    - Bonjour ? " salua-t-elle à la cantonade avant de voir les deux silhouette en se glissant par l'ouverture progressive. Deux têtes tournées vers elle. Elle sourit mais en le voyant bel et bien accompagné par une rouquine, elle eut un moment d'arrêt. Elle salua la jeune femme d'un mouvement de tête respectueux. " Désolée d'arrivée aussi tôt... Je me suis dis que ça ne dérangerai pas trop, j'espère que je n'ai pas eu tort ?

    Elle termina de sortir à la lumière du jour, ses cheveux blancs laissés libres comme la plupart du temps. Elle referma la porte derrière elle, préférant ne pas déranger le gérant plus que nécessaire, avant de s'approcher, amicale.

    - Je m'appelle Rowena Ironsoul. Vous devez être Aelle ? Shan m'a parlé de vous et de vos talents avec les chevaux.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 2:39
    Shan sursauta quasiment en voyant apparaître Rowena, et encore plus dans une tenue qui le fit écarquiller les yeux. Etait elle aussi belle a chaque fois ? Il avait l'impression qu'elle sortait tout droit d'un de ces spectacles de théâtre dont raffolaient les nobles. Il resta un peu silencieux, un trait de sueur roulant de son front, tombant sur son torse et glissant lentement jusqu'à son pantalon. Il tenait son arme d’entraînement a bout de bras, et la laissa retomber vers le sol, la tenant ainsi posé dans l'herbe, en silence.

    - Ah, Rowena donc ! Oui, je suis Aelle.

    Il cligna des yeux, la voix de sa « sous-fifre » le faisant revenir a lui. Comment pouvait elle l'appeler aussi familièrement par son prénom alors qu'il venait de lui dire cinq minutes avant d’être un minimum respectueuse. Cette gamine n'en faisait toujours qu'a sa tête. Et le pire, c'est qu'il était sur que la sirène apprécierait. Il n'etait vraiment pas doué avec les gens.

    - Douée avec les chevaux ? C'est ce qu'il a dit ? Et bah il fait plus de compliments quand je suis pas la que l'inverse. Hein, Shan ? Tu pourrais me le dire directement que je suis douée. Grand timide va.

    Elle eu un sourire amusé devant son air et posa sa plume, avant de se lever, le petit bureau séparant les deux femmes. Elle détailla sans aucune discrétion le corps de Rowena, de bas en haut, puis son visage, d'un air interrogateur. Visiblement, les cicatrices ne lui faisaient que peu d'effet. Elle avait vécu avec des lépreux, des gens sans membres et autre joyeusetés, alors elle n’était pas a ça prêt.

    - Tu es super belle dis donc. Et puis ta robe, wow, elle doit valoir un paquet de fric. Elle est super jolie.

    Elle passa sur le coté pour faire face a la Républicaine pour pouvoir la voir d'encore plus prêt, ses grands yeux la détaillant a un point qui pouvait causer un certain malaise chez certaine personne. Elle croisa les bras sous sa propre poitrine, protégé par une tunique un peu classique et de basse qualité qui n'avait pas du coûter trop cher.

    - Elle met vachement en valeur ta belle poitrine et tes jolies hanches. Tu dois attirer les regards dans la rue.

    Elle hocha la tete comme pour argumenté sa phrase et la rendre plus impactante. Elle sembla ensuite réfléchir un peu, en penchant la tête sur le coté, un bras croisé et l'autre reposant dessus, se tenant ainsi le menton dans un élan intellectuel intense, puis, elle désigna les cheveux de la Sirene.

    - Le blanc de la mer attire le désert, qui se perd au milieu des arbres.

    Elle hocha une seconde fois la tête, satisfaite, jusqu'à ce qu'une main tombe sur le dessus de son crane, dans un petit bruit sourd , alors que Shan etait arrivé sur le coté, comme pour essayer de la faire taire un minimum.

    - Tu as du travaille je crois. Cherche dans les contrats.

    - Ça va, je voulais juste de voir de prêt a quoi ressemblait ton type de femme.

    En gardant son air amusé, comme si c’était d'une banalité sans nom, elle recula et retomba assise sur sa chaise, reprenant sa lecture des multiples bouts de papiers qui recouvraient la table. Shan soupira, l'air fatigué, et se tourna vers Rowena.

    - Je suis content de te voir. Désolé, je ne m'attendais pas a ce que tu arrives aussi tot mais ca ne nous...me dérange pas du tout. Je finissais juste mon entraînement matinal.

    Il tacha, lui, de ne pas trop quitter le visage de la sirène des yeux. Pourquoi diable avait elle mit une tenue la mettant autant en valeur, alors qu'il se présentait quasiment sans vêtement, en sueur, le souffle court ? C’était, comme toujours avec elle, la pire situation possible. L'écart de standing le mettait encore plus mal a l'aise que cela aurait du. Lui qui faisait tant attention a ce genre de chose.

    - J’espère que la journée d'hier s'est bien passé ? Comment va ce cher Tagar ?

    - Oh, Tagar, l'homme qui traverse le désert en utilisant sa, ou ses b....

    Shan la fit taire d'un regard froid, et elle détourna les yeux en sifflotant d'un air innocent.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 12:34
    Le pauvre Shan... Il avait presque les yeux qui lui sortaient de la tête. Pourtant ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait dans cette tenue. Bon... ça ne s'était pas très bien passé la dernière fois et elle avait été assez indifférente au mal aise qu'il pouvait ressentir de se présenter à elle à demi nu, mais de bon matin, cela restait un plaisir pour les yeux de la magicienne. Elle s'efforça de ne pas suivre le tracé de la goutte d'eau le long de sa peau - la traitresse avait attrapé un rayon de soleil et scintillait pour attirer l’œil - mais accueillit avec fierté le compliment silencieux que lui offrait tout ce que le jeune homme ne disait pas.

    ... Et tout ce que Aelle disait.

    Elle était très différente de ce que Rowena avait imaginé lorsqu'il lui avait décrit l'ancienne esclave à son aise avec les animaux. Elle l'imaginait farouche et un peu renfermée, comme son sauveur. Mais elle était à peu près son exacte opposé et n'avait pas la langue dans sa poche. D'ailleurs, elle était très jolie ce petit bout d'humaine qui la regardait de haut en bas et sur le travers comme pour évaluer le prix de la nouvelle venue. Elle aurait fait fureur sur les marchés aux bestiaux...

    - Merci pour le compliment. Et oui, elle a couté cher, mais elle va me durer des décennies. L'artisan est un ami. Il la reprend et me change la teinture de temps en temps. Avant elle était bleu-glacier, presque blanche, mais je la préfère comme ça.

    Un petit rafraichissement et pouf, les couleurs paraissaient radieuses à nouveau. Comme neuve. Le côté particulièrement inconfortable que certains éprouvaient à l'idée de parler d'argent était totalement absent de l'esprit républicain. Si on gagnait de l'argent c'était bien pour le dépenser comme on voulait et se faire plaisir, non ? Par contre, pour la suite, Rowena tiqua un peu plus. Ok. La petite n'avait absolument aucune éducation, mais elle savait forcément à quoi elle s'exposait. Sans se défaire de son sourire ou de sa bonne humeur, la sirène rit un peu.

    - Essaierais-tu de me mettre mal à l'aise ? Parce que c'est réussi... Mais je ne compte pas partir pour autant. Toi aussi tu es une très belle femme. Je te proposerais bien un petit travail contre de quoi te payer une robe à ta mesure, mais je crois que Shan serait perdu sans toi pour t'occuper de ses affaires.

    Elle ne dit rien sur les regards qu'elle attirait. Ceux qui l'admiraient sans surprise ni horreur étaient bien plus souvent dans son dos que face à elle.

    Enfin, ce n'était pas bien grave et voir la familiarité qu'il y avait entre Shan et elle était un véritable rayon de soleil. Il s'en défendait, mais il avait bien quelque chose d'important ici. Des gens qui avaient de l'estime et de l'amour pour lui. C'était vraiment agréable à voir. Touchant même. Et lorsqu'il posa la main sur la tête de la jeune fille, elle ne put s'empêcher de glousser.

    - Si tu t'essaie à la poésie, je pourrais te conseiller un ou deux auteurs. " lança-t-elle à la jeune fille pour ultime réponse... Enfin ultime. Elle ne doutait qu'elle se mêlerait à nouveau de la discussion dès qu'elle en aurait l'occasion.

    Au moins, Shan'aël n'était pas devenu cramoisi. Comparé à Tagar, il rougissait peut-être même moins.

    - Ne te gêne pas pour moi. J'ai pris un livre au cas où tu ne sois pas encore levé. Si tu veux terminer, je me met dans un coin et je ne te dérangerais pas.


    Elle tapota la sacoche de tissus à con côté et pouffa en voyant Zim s'approcher, aussi heureux qu'à l'accoutumée. Elle s'assit sur ses talons d'une façon qui la faisait beaucoup ressembler à sa jeune sœur, et grattouilla la tête de l'animal, bien moins expansive que Raven. Pendant la traversé, cependant, elle s'était habituée à sa présence et finissait par le trouver vraiment mignon... Elle avait toujours du mal avec l'odeur que cela lui laissait sur les mains, mais il était mignon.

    Elle ne releva pas le fin mot d'Aelle concernant le reikois mais son sourire avait grandement disparu. Il l'avait quand même aidé à s'en sortir, elle aurait pu au moins lui témoigner un minimum de respect, comme à n'importe quel homme de bien...

    - Oh il va bien. Il va se marier ! " et son sourire revint. " Une noble qui veut autant d'enfants que lui et qui apprécie son humour. Une perle. Il a l'air enfin heureux... Bon si je dois être sincère jusqu'au bout, le fait qu'il ne soit pas amoureux d'elle m'étonne pour un cœur d’artichaut comme lui. Mais je pense que ça viendra avec le temps. Ils sont très bien assortis.

    Au long de son explication, elle était repassé de Shan à Zim et souriait encore plus face à son air de béatitude totale. Puis elle se releva, voulu dégager une mèche de son front, sentit l'odeur de chien sur ses doigts et fronça le nez.

    - J'ai passé la journée à visiter des lieux et à rencontré du gratin. J'avais aussi du temps à rattraper avec Tagar étant donné qu'il ne se souvient que de certains évènements de notre passé et de façon très lacunaire.

    Elle se frottait distraitement les mains.

    - Quand je lui ai dit que nous voyagions ensemble, il m'a de suite demandé de te transmettre son invitation. Il serait vraiment heureux de revoir son sauveur et t'invite à séjourner chez lui. Son manoir est magnifique et son personnel est discret, qu'en dis-tu ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 13:03
    Shan lui même avait bien sentit la petite tension de Rowena et ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas trop apprécier des critiques sur son ami. Après tout, Aelle aurait pu être un peu plus reconnaissante. Mais elle avait totalement intégré le fait que Tagar n'avait rien fait pour accélérer le processus, se cantonnant aux règles, et qu'avec tout les pouvoirs qu'il avait, il aurait pu faire bien plus pour la cause. A ses yeux, le Reys ne valait pas beaucoup mieux que les autres esclavagistes. Un petit peu mieux sans doute, quand même...mais pas tant.

    - Il va se marier ? Tagar ?

    Shan pour le coup fut surpris. Il avait toujours pensé que Tagar était bien trop pris par ses obligations professionnelles pour prendre une épouse, et mener une vie de famille. Mais en même temps, c’était essentiel pour un noble d'avoir une descendance. Et au fond, il ne connaissait pas si bien que ça le Reikois. Il hocha la tête.

    - Le Reike a de beaux jours devant lui, c'est super.

    Il n'avait pas eu le temps d'ouvrir la bouche qu'Aelle avait ironisé a voix haute, sans lever la tête, continuant sa tache, et Shan ne su pas vraiment quoi dire a l'une ou a l'autre. Il n'avait pas pensé a l’hypothèse que Tagar pourrait arriver aussi vite en sujet, et ne s’était pas spécialement préparé. Il hocha doucement la tête et répondit, plus bas.

    - Je suis heureux pour lui. J’espère qu'il sera vraiment heureux. C'est un homme bien, qui a toujours fait tout ce qu'il pouvait pour aider a peu prêt tous le monde.

    Il jeta un œil vers la rousse qui, cette fois, n'ajouta rien. Il se retourna donc vers la sirène. Elle avait déjà un peu visité et cela ne l'étonna pas. Tagar était quelqu'un qui était fier de sa ville et de sa nation, et avait sans doute voulu lui montrer aussitôt les plus belles choses qu'elle pouvait offrir.

    Cela diminuait un peu les potentiels idées qu'il aurait pu, lui, avoir, pour faire visiter Rowena, mais de toute manière, il n’était pas un très bon guide touristique. Il aurait quand même bien voulu lui montrer un endroit aussi incroyable que ce qu'elle, de son coté, lui avait offert avec la statue, mais il n’était pas sur d’être a la hauteur.

    - Je...je ne préfère pas. Je suis bien ici. Pas la peine de déménager mes affaires. Et je ne pense pas etre a l'aise. Quand a la dernière partie, il a grandement exagéré.

    Il ne parviendrait sans doute pas a fermer l’œil de la nuit si il se trouvait dans le grand manoir Reys. Il avait eu du mal chez les Ironsoul, mais il était détaché émotionnellement, donc ça avait été. La, chez un dignitaire Reikois, il y avait trop de chose remontant dans son esprit pour qu'il puisse rester tranquille. Et en plus, il soupira presque en entendant que Tagar continuait de raconter a tout bout de champ qu'il lui avait sauvé la vie.

    - Je ne sais pas ce qu'il t'as raconté, mais je ne l'ai pas plus sauvé que l'inverse. Nous étions dans le désert, lors de la première apparition d'un titan, il y a trois ans. Nous nous sommes rencontrés la. Et nous avons du nous serrer les coudes pour nous en sortir, moi, lui, et d'autres reikois qui se trouvaient dans notre caravane. Il n'a pas fait moins que quiconque d'autre.

    A vrai dire, Shan aurait pu partir seul et les laisser a leur sort. Il s'en serait probablement sorti. Mais Tagar avait tout fait pour sauver tout le monde, forçant Shan a le suivre dans la manœuvre. Si ca n'avait tenu qu'a l'elfe, il y aurait certainement eu plus de morts.

    - Et puis l'auberge n'est pas très éloigné de chez lui. Nous nous verrons la journée.

    Il ouvrit la bouche, et sembla hésiter a rajouter quelque chose. Aelle, dans le dos de la sirene, se mit a faire des grands gestes équivoques. Et devant le manque d'élocution du semi-elfe, fit elle même, a voix haute :

    - Et il y a de la place ici. Si tu veux passer la soirée et la nuit la, je suis sur que Shan te fera une place.

    C’était exactement ça qu'il voulait dire ! Enfin, pas vraiment de cette façon, mais le fond était bien la. Il y aurait sans doute une...autre chambre pour elle...ou bien il lui laisserait son lit, peu importe. Pourquoi n'avait il pas pu proposer ça lui meme ? Quel idiot.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 13:34
    "pas sauvé"...

    - C'est cela oui... " lui répondit-elle, amusée.

    Comme si Tagar avait pu inventé le fait de se faire sauver par un inconnu dans le désert. Shan était trop modeste et sa façon de raconter leur aventure ne décida pas Rowena a voir les choses autrement.

    - Si le Reike te pose problème, vient t'installer en République. " lança-t-elle moitié pique moitié sincère, à la jeune fille sui râlait derrière.

    Mais bon, en attendant elle avait quand même le droit à un non catégorique et fut assez déçue. Adieu les soirées paisible dans le jardin intérieur et les petits déjeuners sans prise de tête au saut du lit. Adieu aussi l'espoir de voir Shan et Tagar faire un peu plus ample connaissance. Elle soupira mais s'avoua vaincue de bonne grâce... Pour la pension complète.

    - Très bien, je n'insiste pas alors. Passe au moins diner une fois avec nous ça lui fera plaisir.

    Dormir ici ?

    Elle se retourna vers Aelle, étonnée. Elle n'y aurait pas pensée. Toutes ses affaires étaient chez Tagar et Azulon veillait sur elles comme sur la prunelle de ses yeux. Le palais du Coeur était également plus proche des bibliothèques qu'elle comptait bien écumer. Mais à l'occasion peut-être... Au moins si elle se laissait prendre par une soirée à rallonge, elle n'aurait pas à rentrer à des heures indues.

    - C'est gentil. Je le garde ça dans un coin de la tête. Si jamais j'ai besoin de changer d'air ou que je m'attarde un peu trop. ça m'évitera du travail en plus à Azulon. Oh d'ailleurs, j'ai demandé un petit déjeuner au gérant. J'ai une faim de loup ça fait des heures que je suis debout.

    Elle regarda alentour pour détecter un coin ou s'asseoir, hésitant entre plusieurs possibilité en prenant en compte l'état des surfaces pour ne pas salir sa robe.

    - Mais bon. Et toi Shan ? Ton retour s'est bien passé ? Le mal de mer s'en va ? Le gérant à l'air de te connaitre depuis longtemps. Il parlait de toi comme si tu étais le propriétaire.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 14:00
    Elle n'avait pas refusé au moins, et finalement, il note dans un coin de sa tête que c’était peut être plus utile de demander directement quelque chose plutot que de tourner autour du pot. Mais...mais ce n’était pas facile ! Elle ne se rendait décidément pas compte.

    - Ah...oui...je lui ai dis de cesser de m'appeler ainsi.

    - « Maitre Shan ceci, mon bon maitre par la », il t'adore c'est tout. Le bon tonton Shan.

    C’était le résultat du fait qu'il avait toujours connu le semi-elfe depuis sa plus tendre enfance, lui, comme son père avant lui, son grand père, et ainsi de suite jusqu'au premier dirigeant de l'établissement. Shan avait toujours fait en sorte de les aider quand ils avaient des problèmes, souvent a l’œil. Un différent avec un rival, un problème d'approvisionnement, une petite aide financière, a l'époque.

    - Je suis juste un habitué.

    Un soupir féminin acheva de l'agacer. Comme d'habitude, elle était excédée qu'il change la version des faits pour ne pas se mettre en avant. Elle aurait bien voulu raconter tout ses exploits, elle était un peu une de ses fans, en somme. Aussi étrange que cela pouvait paraître. Un héros, qui l'avait tiré des griffes des vils Reikois. A cause de cela, elle ne pouvait juste pas avoir de l'affection pour Tagar, malgré qu'elle avait essayé, au début.

    - Si tu veux, je vais juste monter cinq minutes pour mieux m'habiller. Je ne suis pas présentable ainsi.

    Il hésita un peu plus, et leva la main, la passant maladroitement sur l'épaule de la sirène, en signe d'affection improvisé. Il avait eu en tête les cheveux, ou la joue, mais elle l'aurait sans doute mal prit ? Dans le doute, il préféra ne pas essayer. Comme souvent, d'ailleurs, être passif était plus simple. Il hocha légèrement la tête et la contourna, prenant le chemin par lequel elle venait d'arriver, disparaissant a l'intérieur.

    Avant de se retourner, Rowena pu entendre le bruit de la chaise, et Aelle qui s’était levée a son tour. Elle se mit sur le coté de la table, debout, et désigna l'objet de la main.

    - Assis toi ici, je m'en voudrais que tu sois toute sale dés le matin.

    Elle continuait de trifouillait les papiers, qui, en s'approchant, furent aussi lisible aux yeux de la sirène. C’était bien des contrats de mercenariats, venant de Ikusa principalement, et quelques uns de plus loin spécifiquement a son nom.

    Elle pu voir des ratures sur différents, mais un, tout particulièrement, était entouré a de multiples reprises, avec une tête de mort dans un coin, qu'elle avait dessinée a la hâte. Il était d'ailleurs visiblement un peu caché, pour ne pas qu'on le voit. Sans savoir qui le « on » était. Shan peut être, vu qu'il n'y avait que lui a part la rousse.

    - Alors, comment vous vous êtes rencontrés ? Il a rien voulu me dire. Enfin, comme d'hab quoi. Pour être franc je m'attendais a quelqu'un de bizarre. Mais tu as l'air plutôt normale.

    Elle avait levée la tête, continuant d'observer la sirène avec ses grands yeux curieux. Elle jeta un œil vers la porte, s'assurant que cette dernière était fermée, et demanda a voix basse.

    - Je pensais que jamais il accepterait le fait qu'il apprécie les femmes. Physiquement je veux dire. Il se fait passer pour un eunuque mais ça reste un homme. Je m’étais dis, au début, que peut être qu'il m'avait acheté pour ça...mais non.

    Elle eu un petit sourire un peu différent, affectueux, en se remémorant le jour ou il l'avait libéré. Penser qu'un homme, un Reikois en plus de ça, décide de lui rendre sa liberté...enfin, elle ne l'avait jamais considéré comme un vrai Reikois. Plutôt une âme libre.

    - Il m'a dit que tu avais des choses a faire ici. C'est vrai ? J'avais espoir que tu sois venue pour lui. Ce serait chouette qu'il ai quelqu'un, un peu.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 14:37
    - Ouais... Juste un habitué...

    A d'autres. Rowena n'était pas dupe et il pouvait voir dans son sourire qu'elle n'avait pas nécessairement dit son dernier mot. Mais une fois de plus, elle le laissa s'en tirer sans lui mettre la pression. Pas devant Aelle. Même si elle semblait bien le connaitre,

    - C'est sûre que je ne suis pas la plus gênée des deux.

    A croire que le comportement d'Aelle la détendait et lui donnait le droit à quelques fulgurances taquine qu'elle retenait d'ordinaire pour ne pas rendre les choses encore plus compliquées pour lui. Surprise pas son geste maladroit, elle y répondit en posant un instant la main sur son bras, un sourire aux lèvres. Mais oui elle était contente de le voir et oui, il pouvait aller s'habiller. Elle tapota sa peau nue avant qu'il ne s'éclipse.

    - Merci c'est gentil.

    Elle s'installa, s'attendant à voir la jeune femme s'installer autrement, sur le muret ou même sur la table, mais elle continuait à regarder avec grande concentration les contrats entassés là. Dit donc... Shan avait visiblement tout un réseau de fans pour qu'on lui envoie des mission personnellement. Certaines guildes auraient tué pour avoir cette notoriété.

    - C'est que je fais bien semblant. Être normal n'est pas ma principale qualité d'habitude.

    Sa meilleure amie lui avait même demandé d'être moins originale et unique le temps de trouver une façon de gérer sa malédiction. Le parallèle avait le don de l'amuser.

    - On s'est rencontré dans les bois. Une de mes cibles a essayé de le charmer pour obtenir de l'aide et on a du résoudre le problème. Du coup on a pas mal discuté. " Elle crue préférable d'ajouter. " Je travaille pour la justice de mon pays. Je rattrape les criminels très dangereux et les fuyards. "

    Et elle avait occasionnellement été médecin, officier sur le Front, assistante personnelle, dame de chambre, garde du corps, mécènes... mais ça n'avait pas grand chose à voir avec tout ça et la version simple était tout aussi bien.

    Comme elle l'aurait parié, la jeune fille était aussi curieuse que désinhibée. Elle se posait mille questions sur la vie amoureuse de son protecteur et avait envie de faire son bonheur presque malgré lui. Il était évident qu'il n'avait pas du la toucher après l'avoir acheter et sauvée. Il n'était pas ce genre de personne. Elle en avait côtoyé de près, des violeurs, des meurtriers, des ordures de la pire espèces et des fous dangereux, ils étaient très différents de tout ce qu'était Shan et il finirait un jour par s'en apercevoir, non d'un chien !

    En revanche, oui, le Reike était particulièrement débordant de bêtes sauvages dépourvu du moindre honneur et de la moindre humanité qui ne vivaient que pour leurs plus bas instincts. Comme quoi, le roi avait le peuple qu'il méritait. Une majorité de zombis, de goules et de porcs.

    - Tu sais, si tu le trouve attirant, il est tout à toi. Je ne pense pas qu'il n'ait qu'un seul type de femme. " Elle eut un sourire en coin, soutenant sans peine le regard de la jeune fille dont elle étudiait à bas bruit les expressions et les mimiques. " J'ai vraiment des choses à faire ici. Je cherche un remède pour une maladie magique grave. Mais je suis contente qu'il soit là... Et j'ai aussi l'espoir qu'il sorte un peu de sa coquille, avec les femmes ou non. ça lui ferait du bien d'avoir quelques amis, qu'en penses-tu ?

    Se faisant à l'idée qu'il n'y avait pas d'autres chaises dans le coin, elle ajouta.

    - Tu ne veux pas t'asseoir ? Je peux me mettre sur le muret sinon.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 15:17
    - Bien sur que je le trouve attirant. Il est très beau.

    Elle avait dit ça naturellement en croisant les bras, sans baisser le regard. Elles avaient au moins le même tempérament sur ce sujet la. Elle n'avait aucune honte de le dire, mais elle secoua négativement la tête sur la suite de la phrase. Ce n’était pas une question qu'elle, elle l'aime ou non, c’était l'inverse.

    - Mais lui n'aura jamais d'yeux pour moi. Et c'est pas grave, je le vis très bien. Notre relation me conviens.

    Elle regarda le muret tout en écoutant l'explication de la sirène. Elle n'avait pas du tout imaginé ça, et elle en fut étonnée. C’était d'ailleurs visible sur son visage, elle leva un sourcil interrogateur, avec l'air d'essayer d'analyser ce qu'elle venait de dire et de faire une corrélation avec l'homme qu'elle connaissait.

    - C'est bon, je vais rester debout. Alors tu es un peu comme un...soldat ? Un soldat de ton pays.

    Elle croisa les bras, avec l'air vraiment de ne pas comprendre, sans que ce soit forcément évident de deviner la raison d'un tel questionnement a première vue. Aelle connaissait bien mieux Shan que ce que lui meme pouvait penser. Elle était attentive a tout ce qu'il faisait, écoutait tout ce qu'il disait avec concentration, et faisait ses propres conclusions.

    - Pourtant, les soldats, c'est ce qu'il déteste le plus. Il en a même peur, un peu.

    Pas vraiment la peur du danger, plutôt...ce qu'ils incarnaient. Pour le coup, elle eu presque l'air de regretter un peu d'avoir dit ça, et baissa la tête au moment ou la porte s'ouvrit sur trois hommes. Les deux premiers portaient une table et des chaises, et derriere, le tenancier apportait un lourd plateau recouvert de nourriture matinale. De la viande, des œufs, du beurre, des tartines avec plusieurs sorte de confitures.

    - Ah, patron, je vais vous aider.

    Elle s'empressa d'aller installer la nouvelle table un peu plus au soleil, mais faisant attention a laisser une place a l'ombre, visiblement de façon voulue. Elle installa les trois sets de couvert et le plateau, en bonne petite servante habituée de ce genre de travaux.

    - Aelle, tu dois t'occuper du courrier d'hier.

    - Oui patron.

    Elle hocha la tête et les trois hommes s’éclipsèrent aussitôt, assurant la discrétion avant tout des clients et leur intimités. Aelle observa la table, puis attrapa un des trois couverts qu'elle rassembla, les retirant.

    Je vais vous laisser un peu, en fait, j'ai des choses a faire. Shan me finance, mais je fais quelques petits travaux pour l'auberge aussi. Il va pas tarder, il doit courir dans les couloirs. Oh, et il doit s’arrêter et faire comme si de rien était a chaque fois qu'il croise quelqu'un.

    Elle éclata de rire et fit un petit signe de la main a la sirène.

    - C’était chouette de vous parler, Rowena. Peut être a plus tard ? Enfin, moi, je bouge pas de toute manière.

    Elle prit la même direction que les gens de l'auberge et disparue dans le couloir. A partir de la, Rowena eu le temps de juste prendre place a table, de regarder les documents restés devant elle sur la première table ou bien juste de faire autre chose. Dix minutes plus tard, Shan apparut, vétu de son kimono habituel qui avait bien meilleur mine que lors de leur premiere rencontre dans la foret.

    - Ah, Aelle est partit ? Pardon pour...hum...sa confiance en elle ? Difficile de décrire ça. Je ne t'ai pas trop fait attendre ?

    Malgré le mois d'octobre, il avait visiblement l'habitude qu'il fasse chaud, et son vêtement était entrouvert au niveau de sa poitrine, pour aider le passage de l'air. Il s’était rasé mais avait laissé une fine barbe taillée, lui donnant un air plus mur. Il était coiffé également, ses cheveux solidement attachés en un petit catogan.

    - Ah, le patron est passé. C'est un homme de confiance, bien qu'un peu étourdit. Tout le contraire de son pere. Enfin, peut importe. C'est quelqu'un de bien.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 16:54
    - Oui. Un peu comme un soldat.

    Peur ? Elle fronça les sourcils. Il avait peur des soldats ? Dans quel sens ? Elle allait interroger Aelle quand la porte s'ouvrit à nouveau sur un véritable déménagement.

    - oh ! Mais... Quand je vous avais demandé un petit déjeuner je ne m'attendais pas à voir arriver toute la table... Merci vous êtes vraiment prévenant avec vos clients.

    Elle s'était laissé prendre par l'agitation générale, cherchant à aider pour se faire gentiment mais fermement remettre à sa place de cliente... ou d'invité. Elle avant davantage l'impression d'être entré dans un domaine dont Shan était le centre que dans une auberge où il avait une chambre. En tout cas on ne lui laissa pas une chance de se salir les mains... ou la robe. Elle se retrouva à côté du véritable banquet à l'ombre d'un vieil olivier. Aelle la laissa sur le carreau sans une chance de lui poser une question supplémentaire et d'un coup, elle fut seule... Enfin avec Zim mais il n'avait que peu de conversation.

    Le silence se fit, étrange après tout ce remue-ménage. Elle ne s'attendait pas à ça en venant voir Shan, mais c'était loin d'être déplaisant. Caressée par un rayon de soleil, elle fit le tour de la table et posa sa sacoche sur le coin qu'Aelle avait dégagé en retirant les couverts. Les feuilles qu'elle étudiait pour Shan étaient encore posées là et la sirène ne résista pas à l'envie d'y jeter un coup d’œil, glissant son indexe le long des lignes annotées. Elle avait vu de loin la petite tête de mort et s'en était amusée mais même en regardant la ligne de plus près, elle ne voyait pas trop ce qu'elle avait de vraiment différente des autres.

    Elle tira la chaise à l'ombre et feuilleta les noms et les demandes. Il y avait vraiment de tout. Un coup de main dans le bâtiment. Retrouver une personne disparue. Escorter une caravane. Désinfesté un domaine à l'abandon d'un groupe de bandit qui y avait élu domicile. Mettre la main sur un voleur de bétail. De tout. Les sommes étaient très variables, les besoins également. Il y avait de quoi se faire une petite fortune en choisissant les plus rentables et en voyant cette liste, on comprenait facilement pourquoi le métier de mercenaire faisait miroiter monts et merveilles. On pouvait rapidement se constituer un beau bas de laine... du moment qu'on ne mourrait pas en cours de route.

    Beaucoup d'appelés, peu d'élus comme on dit.

    Alors elle s'installa, sortant un carnet de cuir relié de sa besace pour relire les notes qu'elle avait prise depuis le premier jour, rafraichissant ses connaissances et les liens qu'elle avait pu faire entre différentes pratiques, différents essaies et son propre état.

    Dans la solitude et le calme, la jeune femme fredonnait à voix basse, la magie frétillant dans sa voix et charmant par mégarde tout ceux qui l'entendaient. La courte boucle avait quelque chose d'absent, à la fois doux et mélancolique. Elle ne se rendait même pas compte en tournant les pages de son carnet, mais elle s'arrêta au premier mouvement perçu, à la première possibilité de présence.

    - Bon retour. " lança-t-elle simplement à Shan sans se lever. " Ne t'excuse pas pour ça. Elle a l'air vraiment heureuse c'est un plaisir à voir même si elle ne mâche pas ses mots. En fait, je suis surtout étonné de te voir aussi calme avec elle, ça fait plaisir aussi. Elle a dit qu'elle aidait de patron et qu'elle avait beaucoup de travail.

    Voilà qu'il était redevenu égal à lui-même : tiré à quatre épingle. Il avait toujours une façon curieusement élégante d'être et d'agir. Même en pleine nature, il avait tout de farouche et rien de sauvage dans le sens bestial du terme. C'était vraiment quelqu'un à part.

    - Tu vas enfin me dire pourquoi tout le monde ici te sers et t'entoure comme si tu étais de la famille ? " s'amusa-t-elle alors qu'il bottait une fois de plus en touche pour ne pas parlé du patron et de son père...

    Elle se redressa, se décala pour qu'ils puissent se mettre côte à côte à l'ombre en se serrant un peu, et posa son carnet sur son sac de tissus.

    - Oh. Aelle a aussi laissé tes demandes de contrat. J'avoue, j'ai été curieuse. Tu saurais me dire pourquoi elle a mis un petit crâne sur celui-là ? ça m'a pas l'air plus dangereux que les autres.

    Avait-elle oublié qu'il n'était pas un grand adepte de lecture ? ... Comme souvent, oui.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 17:21
    - Calme ? Tu trouves ? Elle m'agace beaucoup a vrai dire. Elle semble faire une fixette sur moi, alors que j'avais juste envie de lui offrir une vie a elle. Mais elle m'aide bien, je le reconnais.

    Ca lui avait donné une excuse pour pour ralentir sa progression de la lecture et de l'écriture, vu qu’étonnamment, elle avait apprit a une vitesse folle. Peut être pour justement lui etre utile et eviter qu'il ne l'abandonne dans une rue. Ou juste par passion, difficile a dire. Il s'approcha doucement de la table, et constata qu'ils n'y étaient pas allés de mains mortes.

    - D'habitude je m'occupe moi même de la nourriture, il a du voulu t'impressionner.

    Ou plutôt il était content que Shan ai un invité. C’était aussi simple que ça, mais le mercenaire avait bien du mal a comprendre l'affection que les gens pouvaient avoir pour lui. Il haussa un sourcil a sa question, n'ayant pas l'air tout de suite de comprendre ce qu'elle voulait dire. Puis il fit le lien et hocha la tête.

    - Ah, ça. Ce n'est rien de très intéressant.

    Il approcha et prit place quasiment contre elle, sur le petit banc faisant face a la table. Il attrapa une petite cruche de jus d'orange pressé du matin et lui servit un verre, avant de faire de meme pour lui. Il le prit et huma l'odeur avec un petit frisson de plaisir. Il avait un faible pour le sucre et les fruits en général.

    - C'est l'auberge de la famille Barri. Je suis venu ici la toute première fois ou j'ai mis les pieds a Ikusa. J'avais...dix neufs ans, je crois.

    Il était directement parti vers le nord, après les événements ayant eu lieu chez lui, et avait déboulé dans la grande capitale. Par chance, son père lui avait fait faire le tatouage, il n'avait pas eu de soucis a s’intégrer, et a entrer dans la ville, donc.

    - Ce n’était pas du tout comme aujourd'hui, c’était un bâtiment en bois, un peu délabré, que venait d'acheter Hector Barri, un gars un peu idiot qui avait l'habitude de jouer dans les tavernes. Il était chanceux et avait gagnés le gros lot lors d'une partie avec un notable qu'il avait plumé, et il a réinvestit dans la première affaire qu'il a trouvé. Une très mauvaise idée vu le gouffre d'argent que c’était.

    Il se souvint qu'il n'y avait même pas de lit a l'époque, dans les chambres. C’était vétuste, poussiéreux, petit et sombre.

    - Mais je n'avais absolument pas d'argent et il a accépté de m'accueillir en échange d'un coup de mains. C’était mes premiers « contrat », et il me payait en nature, donc. J'avais le gite et le couvers. Au fils des années, j'ai pu l'aider a investir un peu d'argent pour petit a petit rénover l'endroit. Qui a gagné en popularité. Puis il a eu deux filles qui etaient bien meilleurs commerciales que lui. Elles ont refait le batiment des murs au plafond, en parvenant a le mettre bien plus en valeur.

    Deux jolies filles, dont une qui s’était mariée avec un marchant fortuné qui avait aussi mit beaucoup d'argent dans l'affaire. Ca remontait maintenant, mais il s'en souvenait avec une certaine nostalgie.

    - J'ai toujours vécu ici quand je dormais a Ikusa, et j'ai fini par faire parti des murs. Les enfants naissent avec « Shan » toujours a coté. Et une fois vieux, ils meurent avec moi présent a leur enterrement. Horace, le nouveau propriétaire, et le septième de sa lignée a reprendre l'affaire. Ils me considèrent comme actionnaire, je crois, mais je n'ai fais que rendre service en remerciement de ce que pépère Hector avait fait pour moi, a l'époque. Ils en font trop. Mais je suis reconnaissait d'avoir un endroit ou me reposer et ou Aelle peut vivre, désormais. Elle donne un coup de mains tous les jours, contre un petit pécule. Je tiens a ce qu'elle aide. Qu'elle ne profite pas de la situation.

    C'etait sans doute une forme d'éducation, qu'il voulait mettre en place pour la jeune femme, malgré qu'elle soit déjà adulte. Il aurait peut etre fait un bon pere.

    - C'etait un peu long, excuse moi. Montre moi le papier ?

    Il se pencha, et essaya de déchiffrer l'écriture, et eu un frisson quand il parvint au village. Il n'avait pas reussit a déchiffrer la mission, mais le lieu, sans problème. Il avait aussi reconnu la signature. Il repoussa le papier, et attrapa l'assiette de viande comme empêcher sa main de trembler seule.

    - Celui la vient d'un village au sud. Proche du berceau. C'est sans doute une mission d'escorte ou bien d'aide dans les champs, rien d'important.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 475
    crédits : 1727

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 13 Nov - 18:12
    Rowena soupira devant les deux accueils successifs. Celui de la gamine qui faisait "une fixette" et du patron qui voulait l'impressionner "elle". Mais oui mais oui... Shan... Parfois tu es désespérant. Elle le fixa pendant qu'il s'installait en se demandant combien de fois il faudrait le lui répéter, mais mis tout de même la première pièce dans la machine.

    - Elle te considère comme sa famille, évidemment qu'elle veut prendre soin de toi comme tu prend soin d'elle. Et je ne parle même pas du patron. Tu aurais du voir son sourire quand il a su que je venais te voir.

    Bon... Il n'avait pas vraiment sourit et il avait été plutôt incrédule, mais l'attention était là.

    Contrairement à son voisin, Le sucre n'était pas le plus grand ami de Rowena... Mais au moins elle commençait à comprendre pourquoi il faisait la tronche devant les menus pendant la traversé. C'était pas qu'une histoire de manger des animaux. Il devait être gravement en manque de fruit. Elle regardait toute la table sans vraiment trouver de quoi à son goût... Il n'y avait pas un seul morceau de poisson. Mais ce n'était pas quelque chose de si rare vu qu'elle avait une allure parfaitement humaine. Elle attrapa donc un œuf, du beurre et les viandes en morceau qu'on leur avait préparé. ça ferait l'affaire.

    Tout en se préparant une assiette - ajoutant un citron sur le bord comme si elle comptait le manger en entier - elle écoutait l'histoire avec attention. Shan ne venait pas seulement ici à chaque passage, il faisait parti intégrante de l'histoire de l'établissement. Et c'était peu de le dire.

    - Waw... ça doit être quelque chose de voir défiler des vies entières d'une même famille au rythme de tes voyages... " souffla-t-elle avec un sourire dans la voix. Elle ne trouvait pas cela triste mais au contraire, assez beau. Il était jeune et pourtant, il était définitivement de ceux qui se Souvenaient. Il faisait si jeune qu'elle l'oubliait souvent, ça aussi. Mais après tout... Avait-elle un seul ami qui ne soit pas au moins centenaire ? Elle se posait vraiment la question... A si. Dactyle. C'était la seule exception à la règle et vue son état on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle faisait jeune...

    Chacun son destin. Elle brillait. Eux se souvenaient. Rowena avait toujours eu un immense respect pour les espèces à la longévité plus longue sans pour autant les considérées comme supérieures. Elle regrettait surtout de devoir se souvenir de tant de personne alors que sa vie promettait avant tout de briller. Rester une bulle lui allait très bien.

    - Oh. Hmmm... " Elle coinça le morceau de viande séchée entre ses lèvres, s'essuya les mains sur la grande serviette de tissus laissée par le patron et tendit le bras vers la liasse pour la tendre à Shan. " Glà.

    Il repoussa la papier bien vite et sans faire attention. Deux feuilles glissèrent au sol alors qu'il saisissait l'assiette de viande. Rowena se contorsionna pour les ramasser, l'épaule contre la jambe de son voisin.  

    - Voilà. " Elle les reposa du côté de son sac, sous son carnet, avant de revenir s'asseoir.

    L'ambiance avait rapidement changée. Elle jeta un regard vers son complice qui regardait avec obstination la nourriture. Une apparence calme et neutre mais qui n'avait rien de détendue. Elle attrapa le panier de fruit un peu plus loin et se réinstalla un peu plus correctement en lui tendant pour qu'il évite de manger quelque chose qu'il regretterait plus tard simplement pour donner le change.

    - Pardon. Je n'aurais pas du poser la question. Tu saurais me dire ce que c'est comme fruit ce truc ? "
    continua-t-elle en lui offrant une porte de sortie sous l'aspect d'une grosse boule rose comme couverte d'écailles.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 285
    crédits : 1880

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 13 Nov - 19:11
    Le temps qu'elle se penche, il resta un peu dans la lune, l'air songeur. Puis quand elle se redressa, il observa son mouvement quand elle les déposa plus loin avec le reste des affaires. Il ne répondit pas directement a sa question, sursautant plutôt en constatant qu'il avait faillit manger de la viande. Une qu'il n'avait pas chassé. Il le repose fébrilement.

    - H...hum ?

    Il tourna les yeux vers le fruit en question. Pas étonnant qu'elle ne connaisse pas si elle n'etait jamais vraiment venue par ici, meme pour les Reikois, c'etait un fruit assez difficile a se procurer. Il en prit un demi quartier et le retourna entre ses doigts :

    - C'est un...hum...un Pitaya. Le fruit du dragon. Il provient d'un cactus. Il est intéressant car il contient beaucoup d'eau et de fibre. C'est un bon partenaire en cas de voyage dans le désert.

    Il avait dit ça distraitement, l'air pas vraiment a la conversation. Il jeta un nouveau coup d'oeil vers le papier. Et tenta de relancer la conversation a son tour :

    - Alors tu euh...tu comptes commencer tes recherches ? Ou te reposer un peu ? Je compte effectuer un ou deux contrats, mais si tu as besoin de moi pour quelque chose...je connais bien le coin. Mieux que beaucoup de gens. Le désert, notamment. Ah euh, je l'avais déjà dis, ça.

    Il repoussa l'assiette devant lui, le ventre vrillé, n'ayant plus faim, et prit plutôt une gorgée de jus d'orange. Non, définitivement, il ne pouvait pas en rester la. Alors il se pencha en avant, passant contre Rowena, et attrapa les papiers. Pour ne pas l’embêter, il tenta vainement de lire a nouveau le papier en question. Mais impossible. L'écriture un peu bâclé couplé a son manque de concentration actuel l’empêcha de déchiffrer quoi que ce soit.

    - ..Excuse moi tu...tu pourrais me lire ce qu'il y a marqué sur celui ci ?

    C’était bien évidemment le papier qu'Aelle avait mit de coté. Rowena ne le savait pas, mais elle l'avait entouré ainsi pour se souvenir de ne le donner a Shan sous aucun prétexte. A chaque fois, ca finissait plutôt mal pour son humeur et ses émotions.

    - C'est hum...il vient de la ou je suis né.

    Il n'avait aucune idée de comment quelqu'un de la bas avait bien pu décider de le contacter lui, mais ce n'etait pas la premiere fois. Et a chaque fois, il n'avait pas répondu. Seul, il n'aurait jamais le courage de remettre les pieds dans ce petit patelin. Qui avait du totalement changé depuis trois cents ans.

    - Pardon, j'ai cassé l'ambiance.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum