DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mar 22 Nov - 23:54
    - Qu'est-ce qui t'as fait croire que tu avais besoin de te faire violence pour que je passe un bon moment avec toi ?

    Elle secoua la tête, encore légère et poursuivi à son côté vers la berge. Un chemin de promenade avait été consolidé en surplomb de l'eau, fait de pierre et de bois flotté.

    Elle était plutôt contente, guillerette même. En fait, cela tenait à peu de chose, mais la façon dont il lui avait avoué avoir besoin d'air lui mettait du baume au coeur. Elle avait l'impression qu'il avait accepté d'être un peu plus mettre de son destin. Il avait su se préserver lui, sans fuir seul ni se renfermer et souffrir en silence... C'était ça ! Il avait refuser de continuer à souffrir et ça avait dû demander une certaine dose de courage et de confiance. Le voir avec Aelle et maintenant ça, alors qu'il avait reçu une mission bouleversante le matin même.

    Elle ne l'avait jamais trouvé plus attirant qu'à ce moment là, dans la foule, sa voix chaude au creux de son oreille. Une seconde, quelque chose était passé dans l'air, puis l'avait fermement repoussé. Peut-être l'adrénaline. Mais plus probablement parce qu'elle avait enfin vu une étincelle de l'homme qu'il pourrait être... ou qu'il était vraiment. Celui qui allait de l'avant, fort de son propre chemin, connecté et à sa place, faisant le bien par désir et non par culpabilité pour chercher une rédemption qu'il était le seul à pouvoir s'offrir. Quelqu'un avec qui elle pouvait se détendre sans avoir peur de se retrouver seule ou de souffrir.

    Face à l'océan, suffisamment loin du port pour ne pas sentir les relents de vase et de poisson du jour, la brise marine leur parvenait par vagues. Trottinant quelques pas en avant, Rowena s'était étirée de toute sa hauteur, les bras tendus hauts vers les ciels et le dos arqué avant de tout relâcher en un soupire de détente. C'était étrange d'aimer à ce point une odeur, comme si elle était ancrée au plus profond d'elle, alors qu'en soit, elle ne l'avait que peu fréquenter et que l'eau douce lui était bien plus agréable. Respirer à plein poumons, revenir au moment présent, voilà de quoi elle avait vraiment besoin depuis le sous-sol.

    Il fallait dire que Shan faisait surement parti des deux ou trois personnes qui avaient vu Rowena refuser une visite ou le passage devant une quelconque œuvre d'art même vaguement recommandée. Mais elle ne se sentait pas de remettre de l'émotion sur l'intensité qu'elle avait ressenti en bas. Elle avait besoin de temps pour le digérer... Et pour se rendre compte de ce qu'elle avait perdu depuis la horde des morts. Une chose de plus, finalement. Mais une chose qu'elle n'avait pas vraiment réalisé en ces termes jusque là et qui lui rappelait l'intensité de sa nature éphémère... La peur rodait partout et il était peut-être temps qu'elle la laisse passer pour arriver à ses fins suffisamment vite.

    Elle n'aurait jamais découvert cet endroit sans lui.

    Ses cheveux blancs balayés par le vent, elle se tournait vers Shan pour échanger un regard, sans penser à grand chose de particulier, lorsqu'il s'était mis à parler.

    Sa voix n'avait plus rien à voir. Basse. Éteinte. Il buttait de nouveau sur les mots... Et la renvoyait chez Tagar... Et retirait sa proposition pour le lendemain... Et ne lui accordait plus un regard, affichant une distance brutale et froide.

    Elle en tomba des nues.

    Littéralement.

    Elle avait l'impression d'une chute brutale et d'une rencontre tout aussi brusque avec les pavés gelés.

    Elle prenait garde, essayant de ne pas trop s'attacher à Shan qui lui semblait instable et bien trop accroché à elle depuis qu'ils avaient discutés de tout ça à Justice, mais elle s'était malgré tout laissé aller. Un peu. Elle avait eu tort... Et ça la mettait en colère de ne pas avoir su se tenir à ce qu'elle s'était dit le soir où elle l'avait trouvé seul dans cette chambre d'auberge.

    - C'est sûr que j'ai hâaate de m'enfermer dans cette bibliothèque pendant des semaines pour faire des recherches sur ma propre mort.

    Elle avait enfin réussi à se sortir un peu ça de la tête en passant dans ce marcher, en marchant tout simplement, ou en se concentrant sur une autre personne qu'elle-même. Elle était sortie des ronds de jambes de Tagar, de la dureté de ses recherches et de la violence des découvertes et des émotions qu'elles avaient sucités. D'autres tensions. D'autres pensées. D'autres choses à intégrer mais l'impression inconsciente qu'elle pouvait baisser la garde. Une fausse impression.

    Elle détourna le regard pour le pose à nouveau sur l'océan. Il ne fallait pas qu'elle le prenne pour elle... Elle savait qu'il y avait surement derrière une fatigue, ou quelque chose... Et pourtant merde ! C'était dur !

    - Je te jure parfois j'ai vraiment envie de te coller mon pied au cul. Et là, crois moi je fais ce que je peux pour pas m'énerver.


    Avec Dactyle ou Hale, elle les auraient secoués. Elzéar, elle l'aurait rembarré. Mais lui ! Elle sentait une telle fragilité qu'elle avait l'impression d'être responsable du moindre de ses états d'âme. Et en plus de ça, elle se sentait violement rejeté par ses dernières phrases.

    - Mais merde ! Si tu as besoin d'être seul dit le moi franchement, mais ne me fait pas porter la responsabilité de tes propres choix. Si me balader dans le cercle de snob rekois qui entourent le Coeur était plus important pour moi, j'y serai. J'ai vraiment l'air si insensible, pour que tu me rejettes sans même me regarder en face, sans raison ?


    Elle en avait déjà plein les bras avec ses propres émotions alors comment pouvait-elle en plus gérer celles des autres... Si, elle pouvait gérer celles des autres, parce qu'elle le devait. Mais il avait la fâcheuse habitude de trouver la faille.

    - Regarde moi ! Si tu veux que je te laisse cet après-midi ou que je ne vienne pas demain, dit moi au moins pourquoi. Vraiment pourquoi. ... Parce que là je comprends pas. Je croyais qu'on passait une bonne matinée.

    Il l'avait blessée... Et elle ne comprenait pas pourquoi il la congédiait ainsi.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 23 Nov - 0:33
    Il resta silencieux, la laissant parler. Il n'avait pas l'air énervé, ou agacé, ou intimidé. Mais pas totalement neutre non plus. Il évaluait clairement toute les paroles qui sortaient de sa bouche, les assimilants, les notant. Il ne détourna plus les yeux une seule seconde, suivant les pérégrinations de l'agacement, de la colère. Et quand elle acheva, il ne pu masquer son émotion. Il eu un petit tremblement infime de la lèvre inférieur d'abord.

    Puis il lui fit un léger sourire.

    - Une...une bonne matinée ?

    Il s'écarta un peu d'elle. Ils étaient assez proche d'un petit muret donnant sur la jeter pour qu'il y tombe assit, en face d'elle, toujours debout. Il souffla un peu, le vent venant faire bouger légèrement ses cheveux dans une simulation visuelle assez probante de son état d'esprit actuel. Cela le représentait bien.

    - J'ai eu tout faux alors.

    Visiblement il avait vraiment, mais alors vraiment rien compris a tout ce qu'elle pouvait ressentir. Lui qui avait toujours l'impression de voir des choses chez les gens d'un peu profond, caché, il se rendit compte que c’était probablement son ego qui avait parlé. En l’occurrence non, pas son ego, plutôt ses propres peurs. Mais il ne s'en trouva pas moins honteux et un peu hébété.

    - Je...j'avais peur. J'avais l'impression de faire n'importe quoi. J'avais vraiment la sensation que tout allait de travers, que j'avais tout raté et que plus le temps avançait, plus tu étais ennuyé par ce que nous pouvions faire.

    Il n'avait absolument pas envie qu'elle parte, bien au contraire. Même si, au final, contrairement a ce qu'elle avait dit, il lui semblait qu'elle était bel et bien énervé. Mais il n'en fut pas ému comme la fois a Liberty. Non, il l'avait sans doute mérité. Il réfléchissait trop.

    - J’étais un peu jaloux. J'imaginais que Tagar avait pu t'offrir une visite incroyable de la ville et des activités vraiment amusante. Et toi, la bas, tu m'avais montré cet endroit magnifique. Et tous ce que moi j'ai réussis a te montrer, c'est un cimetière, et une requête.

    Et puis il y avait au dela de ça, ses compétences, réelles, mais pas vraiment adapter a ce dont elle avait actuellement besoin, ce qui le rendait encore plus impuissant, et renforçait cette impression qu'il etait un poids, un boulet qu'elle tirait.

    - Il y a Tagar et sans doute beaucoup de gens qui, en plus, te sont vraiment utiles. J'avais la sensation de te tirer vers le bas. Je me disais bien que tu ne serais sans doute pas la si tu n'avais pas envie mais...je ne peux pas m’empêcher de me dire que tu le fais un peu plus par obligation que vraiment par envie.

    Le cadeau au marché, les histoires, le manque d'imagination, le manque de connaissance, les discussions souvent brève et les longs silences. Tout ça c’était son quotidien. Mais au final, il n'avait rien a vraiment offrir. C’était un peu de l’égoïsme, parce qu'au final, il en revenait souvent a ce qu'il voyait de lui même, d'avantage encore de vraiment essayer de savoir ce qu'elle pensait, elle. Mais...

    - Mais.....j'avais peur de finir par lire de la déception dans ton regard.

    Il ne l'avait pas vraiment regardé durant toute la durée, rapide au final, de son explication, et il leva un peu les yeux, plus vers derrière elle qu'elle. Puis il soupira et fit faiblement.

    - Tu as mis de la couleur dans ma vie. Brièvement, mais assez pour que j'ai l'impression que ca m’a un peu changé. Et encore plus, que je n'arrive plus vraiment a imaginer la couleur que pourrait bien avoir cette peinture si tu disparaissais aussi vite. Alors...non...bien sur que non...que je n'ai pas envie que tu t'en aille. Que j'ai envie que tu restes avec moi. Un peu plus longtemps.

    Puis en regardant enfin son visage, il bredouilla d'une façon qu'il voulait assuré, mais qui au final n'acheva pas sa déclaration sur une note différente du reste. Il rougit un peu cependant, d'avoir trop parlé de lui meme.

    - Je suis désolé.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 23 Nov - 20:08
    Elle le regarda se poser sur le muret, à la fois aussi droit et tonique que d'ordinaire et avec quelque chose d'encore las et honteux... Et comment ça il avait tout faux ? Et il évitait toujours son regard, ça la rendait DINGUE !!!

    Respire... Respire...

    ... Elle finit par soupirer pour laisser passer son agacement. Jalousie et mauvaise estime de soi faisaient faire des choses stupides... Elle se glissa à son côté sur le muret, mais les pied côté océan. Peut-être pensait-elle trop.

    - Je vois... Moi, j'ai vu un mémorial et une marque de confiance. Peu importe ce que j'ai fait ou vu avec Tagar. Je ne compare pas les moments que je passe avec mes amis.

    Il avait l'air d'en avoir encore sur le cœur, alors elle le laissa parler, prendre son temps et chercher les bons mots. Après le coup de poing et la vivacité de la réaction de la sirène, comme une vague qui lui était revenue en pleine poire, le vent effilochait des morceaux de ce moment désagréable. Les mains à plat sous ses cuisses, elle l'écoutait en s’apaisant petit à petit. L'obligation était en effet un thème complexe pour elle dans cette relation... Elle même ne savait pas comment gérer ça de la bonne façon. Elle savait seulement qu'elle détestait la complexité et que régulièrement, elle se disait que Shan était quelqu'un de particulièrement complexe.

    Elle baissa la tête pour regarder les vagues, incapable de lui dire franchement que ce n'était pas le cas tout comme elle était incapable de lui dire franchement qu'elle n'était en effet là que par sens du devoir et de la compassion... Mais la déception, ça, elle pouvait en parler avec plus de certitude. Elle se pencha un peu sur le côté de façon à lui donner un petit coup d'épaule et cela sorti sans vraiment qu'elle ne réfléchisse ni qu'elle ne se rende compte de la portée que ses mots pouvaient avoir pour lui, bien moins sur ses gardes qu'elle ne l'avait été.

    - La seule chose qui pourrait me décevoir c'est que tu recommences à te faire du mal à toi-même... Et encore ce serait sûrement plus de la colère.

    Il balaya des yeux l'épaule qui venait de le heurter, remontant jusqu'au visage de la jeune femme, mais pas tout à fait. Toujours fuyant son regard... Et la dernière tirade surpris beaucoup la jeune femme qui, une fois qu'il se fut exposé ne put s'empêcher de lâcher quelques éclats de rire.

    - Pardon. Je ne prend pas à la légère ce que tu viens de dire et j'apprécie tes excuse. C'est juste que... " Elle secoua la tête et libéra ses mains, toujours pressée entre la pierre et ses jambes, pour venir les frotter doucement. " J'allais te conseiller d'être moins dans ta tête et de poser des questions quand tu doutes. Tu sais... De faire un petit peu confiance. Et je pense toujours que ça te ferait vraiment du bien. Puis tu rajoute ça... Ce que tu dis... et ce que tu me montre depuis ce matin... ça me touche.

    Comment lui dire ? ... Pourtant, elle avait vraiment envie de partager ça, surtout s'il pensait qu'elle avait détesté les endroit où ils étaient allé. Tant de choses s'entremêlaient et elle ne savait pas par ou commencer. Le fait que ça avait été un écho fort de la crypte familiale ? L'analogie de la couleur, du battement de cil et de la bulle ? Elle était restée silencieuse quelques instants et finalement, ne trouvant aucune bonne façon de commencer, se jeta dans un récit un peu décousu mais dont elle espérait qu'il comprendrait la finalité.

    - Je vais pas te mentir, la maison que tu m'a montré... Les sculptures... pour pleins de raisons, ça m'a vraiment remué. " Ses bras enlacèrent son propre buste. Elle commença a caresser distraitement son épaule d'une main, au rythme de ses paroles. " Je suis une sirène dans une famille d'élémentaires de métal... L'homme que j'aimais en était un également. Ma petite sœur à deux siècles. Mes amis sont tous au minimum centenaires, parmi mes proches il n'y a que Dactyle, ma plus proche amie, qui à une espérance de vie égale à la mienne. Même toi, tu es si jeune pour ton espèce mais tu as déjà vécu plus longtemps que je ne vivrai jamais, avec ou ma malédiction. "

    Sa voix n'était pas triste, au contrairement. C'était sa vie. Elle l'avait accueillit comme ça et n'aurait voulu la changé pour rien au monde. Changer les moments difficiles, c'était changé la personne qu'elle était devenue et le seul évènement qui lui restait coincé dans la gorge datait de l'année passée.

    - J'ai la chance de marcher au milieu d'être immuables depuis des décennies. J'ai toujours vécu ça comme un honneur. J'avais... cette conscience chevillée au corps. " Sa main retomba sur sa cuisse avec lourdeur. " Cet ancrage qui me permettait de ne pas avoir peur des sursauts de la vie. Dans tout ce que j'ai vécu, j'avais deux points de repères. Ma foi, et la certitude que le monde était coupé en deux. Ceux qui brillent et ceux qui s'en souviennent... Désolée ça doit te paraitre assez... tranché.

    Elle lui sourit, revenant plus exactement sur lui. Elle sentait que ses mots pouvaient être mal interprétés, mais elle peinait à en trouver de meilleur, alors que ça avait été si clair et si simple autrefois.

    - Ce que je veux dire, c'est que le temps n'a jamais été une source d'inquiétude. Peu importe ce qui arrive, c'est passager. Quelques heures, quelques mois ou quelques décennies... Même quelque chose qui durerait la totalité d'une vie de sirène resterait passager, parce que je suis passagère. Je suis née avec peu de temps à vivre alors je n'avais rien à redouter et tout à tenter. J'étais une bulle. Un spectacle éphémère, qui brille, qui captive, qui amuse, qui se laisse porter par le courant. Et un jour ou l'autre, en un battement de cil, il ne resterait rien. Mon rôle est de briller, de transformer les choses, de vivre à fond... et de l'autre côté du spectre, il y a ceux qui soutiennent le monde dans la durée, tel qu'il est, qui apprennent, qui ont le temps et sont la mémoire de ce monde.

    Elle se détourna face à l'océan, abordant quelque chose de bien plus périlleux pour elle après cette envolée presque lyrique.

    - Ce matin, en voyant tout ça, je me suis rendu compte que... depuis la guerre, cette... J'y ai laissé une partie de moi... Et cette sorte d'assise, je l'ai perdue. J'ai peur... " Elle se tut. Sa main remonta le long de son propre bras tandis qu'elle s'enveloppait toujours elle-même. Sa voix mélodieuse aux harmonies riches s'était faite plus basse, plus faible. " J'ai tout le temps peur... Je me pose un millier de questions. Ce que je dois êtres, faire, comment, pour qui, pourquoi... Et je crois que j'ai compris... que... qu'enfin... Je ne me bat pas pour rallonger ma vie... Seulement pour sauver mon âme... Et j'ai l'impression que malgré tout les efforts que je fais pour ne pas passer les mois qu'il me reste dans une sorte de non-vie à la recherche d'une solution, je me perds... Je... Je vis quelque chose de...

    De quoi ? Elle aurait bien aimé savoir. Elle serra les mâchoires et pinça les lèvres. Elle était entièrement ramassée sur elle-même et elle avait l'impression de se perdre dans ses propres mots. D'en faire des caisses pour rien. De s'engluer dans ce faux-semblant d'un cœur qui n'avait pas l'habitude d'une introspection aussi rigoureuse.

    - Alors en plus du coup de massue de ce matin, après des mois passés à ne plus rien voir dans le regard des gens que j'aime lorsque je les croise à nouveau, à être terrifiée à l'idée de voir ma marque s'étendre encore... t'entendre dire que je suis pour toi cette... force de vie capable de mettre quelques couleurs dans un tableau terni...

    C'était trop... Trop d'émotions... Terrifiant. Un Soulagement. Et tout entre les deux. En trop grosse quantité. Elle savait qu'elle devait accepter ça et nager avec la vague plutôt que de luter, mais c'était tellement plus simple d'accompagner les autres là-dessus que de le vivre soi-même. Les larmes débordèrent, sans vraiment de sanglot, seulement un reniflement qu'elle essaya de cacher un peu.

    Elle s'en voulait d'avoir parler et aucun de ses mots ne lui semblait juste.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Mer 23 Nov - 21:45
    Elle n'avait pas dit mot durant toute la durée de son monologue, et il ferma les yeux, sentant simplement sa présence un peu plus forte alors qu'elle prenait place dans le sens inverse de lui. Il se pencha en avant, s'appuyant sur ses cuisses. Zim, un peu chose, s'approcha et se mit assit a coté du mercenaire, posant sa tete sur son genou en le fixant des yeux d'un air inquiet.

    Elle parla a son tour, longuement, et comme c’était a son tour, il décida de ne pas la couper une seule fois. Il se sentait moins honteux. Et elle s'ouvrait énormément a lui. Il ne pu s'empecher d'en être vraiment content. Pas qu'elle soit mal, mais qu'elle lui dise. Et il réalisa que l'entendre parler, plus rot, avait du lui provoquer la même sensation.

    C’était sa première amie. Enfin, il y avait aussi Aelle, mais c’était dans la même veine que Tagar, cela n’était pas la même chose. C’était un peu sa...sa petite sœur. Alors même si elle lui disait qu'elle ne comparait pas, lui le faisait. C’était idiot, mais il voulait juste que tout sois parfait. Il n'avait probablement pas l’expérience et les connaissances pour le faire...mais au moins il en avait prit conscience.

    Et si elle aimait quand même le temps passer avec lui....c’était encore plus ridicule d'ainsi se rabaisser en permanence. Contrairement au matin ou il avait cru qu'elle serait agacé par sa faiblesse...elle n'en avait trouvé qu'un renforcement de leur lien. L’âme humaine était étrange. Enfin...elle n’était pas vraiment humaine.

    Il ne savait, pour autant, pas quoi penser de la partie sur son age et l'age de ses compagnons de vie, de voyage, ses amis. Il ne pouvait tout simplement pas se rendre compte. Meme si le temps etait identique pour chacun, la perception qu'on en avait variait souvent. Il avait l'impression d'avoir vécu dix vies, déjà, et pourtant il en vivrait encore cent, mille. Comment pouvait visualiser la vie des créatures vivants une poignée de décennie. Il n'y avait jamais pensé. Il avait déjà du mal a se gérer lui, sans parvenir a vraiment se mettre a la place d'autres personnes.

    - Je...

    Elle se détourna a nouveau, et des larmes roulèrent sur ses joues. Il les sentait plus qu'il ne les voyait, il ressentait les très léger tremblement de son corps. Chacun avait sa vie, ses épreuves a affronter. Une montagne pouvait être insignifiante pour certain, et gargantuesque pour d'autre. Et les plaines vallonnés pouvaient être aussi bien une promenade qu'une guerre en fonction du regard qu'on posait dessus.

    Il laissa un peu le silence planer. Il n'avait vraiment aucune conscience de...tout ça, d'elle. Et pourtant il avait jugé son existence en la connaissant a peine. Il avait un peu honte. Il était un peu triste d'avoir fait ça. Mais, encore plus, il était particulièrement touché par le fait qu'elle lui ai parlé de ça.

    - Une part de ton âme est peut être vraiment perdue, la bas....

    Il avait dit ça tout doucement, question affirmative qui n'appelait pas de réponse précise. La guerre avait frappé durement un grand nombre de personne. Et sans vraiment connaître tous les détails de sa vie, une âme aussi belle, chaude, aimant autant ses compères qu'elle, alors affronter la noirceur de la guerre devait être une épreuve quasiment insurmontable.

    Lui ne l'avait pas vécu ainsi. Il n'avait qu'éprouver une ligne continu dans la noirceur de son quotidien déjà obscur. Elle avait l'air de croire qu'il pouvait devenir meilleur....et dans sa bouche, ces mots parvenaient un peu a le convaincre. Mais encore plus que tout...encore plus que toute ces histoires qu'il avait fait exister au fil du temps, alors que leurs propriétaires ne foulaient déjà plus ces terres depuis longtemps...

    Elle...

    Il ne pouvait pas la laisser disparaître ainsi, a bout de souffle, fanée par des intempéries trop absurdes pour être encaissé par une seule créature. Aussi honteux, inutile, hideux, coupable, qu'il pouvait se trouver, il se sentit pendant un instant prêt a oublier tout ça l'espace du temps qu'il faudrait pour qu'elle puisse retrouver la lumière. Pour qu'elle puisse vivre pleinement ces années qui lui étaient destinés.

    - ….Mais la mer, elle, est toujours ici. Devant toi.

    Il se leva soudainement, faisant basculer Zim sur le coté qui se ramassa un peu maladroitement dans un petit couinement surpris. Et se pencha au dessus de la Sirene. Sans crier garde une seule seconde, sans prévenir, il passa les deux mains sous les fesses de Rowena, les glissant entre ces dernières et le muret, et la souleva dans ses bras, avec une facilité certaine.

    Et avant même qu'elle ai eu l'occasion de tout a fait se rendre compte de ce qu'il venait de faire, de comment il la tenait ainsi contre lui, il leva la jambe, grimpa debout sur le muret....

    Et plongea dans la mer, les entraînant ainsi tous les deux dans une chute brève, intime, brutalement stoppé par le silence. Le silence total.

    Ils furent soudainement seul. Vraiment seul. Tout les deux. Dans l'obscurité acqueuse.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Mer 23 Nov - 23:32
    - T'es vraiment nul pour rassurer les gens, tu sais ? " avait-elle rit jaune lorsqu'il avait souffler à voix basse qu'une part de son âme était peut-être bien restée là-bas en effet.

    Vraiment, cet homme pouvait être d'un sinistre et d'un fatalisme quand il n'y prenait pas garde. Malgré le sourire qu'elle essayait de remettre et la main qui venait sécher ses larmes en silence, c'était un sale coup. Si elle n'avait plus l'espoir de retrouver la paix une fois guérie à quoi tout cela servait-il ?  Oui, elle pouvait encore voir de jolies choses comme la mer... A qu...

    QUOI ?!

    - Aaah m- qu'est-ce qu...

    Repliée sur elle-même comme si Raven avait tenté de la prendre par surprise pour la chatouiller, mais les bras écartés pour garder son équilibre, elle s'était sentie soulevée de terre. Un quintal et demi de sirène piailla de surprise, attrapant par réflexe le cou de l'elfe tout en longueur qui venait de la hisser comme si elle ne pesait rien. Ce... Hein ?

    Un pas, elle montait.

    Un pas...

    - Aaaaah !!!

    Elle avait encore la bouche ouverte lorsqu'ils entrèrent dans l'eau, d'un seul coup. La première chose qu'apprit Shan fut qu'effrayer une sirène qui a la bouche très près de sa propre oreille pouvait être une expérience surprenante. La voix non retenue de la créature aquatique avait pris une profondeur et une intensité improbable et impossible à reproduire par une voix humaine. Puis, lorsque l'eau l'avait entouré, avant de s'éteindre, la vibration s'était répercuté dans l'onde encore bien plus nette que dans l'air.

    Lorsque le cerveau de la jeune femme parvint à analyser ce qui se passait, elle était entourait d'eau et une violente douleur la fit se tendre. Une brulure indicible partait de sa poitrine pour descendre jusqu'au bout de son corps, ravageant tout sur son passage. Par réflexe, elle se cramponna à ce qu'elle tenait déjà : Shan'aël. Elle inspira profondément, l'eau faisant vibrer les tracés rouges de ses ouïes de chaque côté de sa gorge. ça passerait... Dans un instant ça passerait. C'était toujours comme ça. un léger bruit de déchirure lui parvint lorsque ses sandales coulèrent. Puis la douleur s'évanouit, aussi soudainement qu'elle était venue. A la place des jambes de la jeune femme, une longue queue aux écailles opalines bordées de membranes diaphanes apparaissait sous les remous bleu vif de sa robe. La transformation n'avait durée qu'une poignée de secondes. Shan n'avait encore donné le coup de talon qui les ramènerait à la surface.

    Dans la demie obscurité de l'eau légèrement trouble du bord de mer, entre l'ombre projeté de la promenade et l'épaisseur d'eau au-dessus de leur tête, une certaine pénombre les entourait. Sur la peau pâle de la sirène le manque de lumière laissait deviner timidement la présence d'étranges marques luminescente, comme des tatouages religieux sur son visage et le haut de son corps et ses bras pendant que ses pupilles dilatées rendait une uniformité à son regard noir. Ses oreilles s'étaient effilée et ses mains palmée semblaient plus longues et délicates.

    L'espace d'un instant, elle se retrouva face au visage de Shan, l'observant à travers les bulles d'air qu'ils avaient entrainé avec eux dans cet espace qui ne leur était pas favorable.

    Il avait sauté...

    Il l'avait soulevée et il avait sauté à l'eau. Juste... Il avait sauté ! Et elle n'avait plus à tenir cette forme qu'elle arborait si souvent dans sa vie.

    L'incrédulité fit place à un rire, un vrai rire de joie franche, juste alors qu'ils remontaient vers la surface. Il crachota un moment, le temps qu'elle se vide le gosier une fois de retour à l'air libre, mais elle se sentait bien ! Un petit rien, quelque chose de plaisant et d'inattendu... Tout le contraire de la discussion à cœur ouvert qu'ils étaient en train d'avoir, et pourtant elle ne le prenait pas comme un manque d'écoute ou de respect. Elle avait envie de vivre... C'était exactement ça.

    Les bras enlaçant les épaules de l'elfe, elle riait encore à demi lorsqu'il eut retrouver son air. Au dessus d'eux, penchés par dessus le muret, quelques inquiets qui les avait vu plongés vérifiaient qu'ils n'étaient pas en train de se noyer, mais elle n'avait pas une pensée pour eux.

    - Shan ! Tu es complètement fou !

    Avec une voix pareille, étrangement plus riche et saisissante à présent que la belle avait retrouvé sa véritable forme, difficile de prendre ces quelques mots pour un reproche, mais ajouter à ça le rire rayonnant dans sa gorge, c'était tout bonnement impossible. En fermant les yeux, elle inspira à fond et vint poser son front contre la tempe de l'elfe, son nez appuyant sur le côté du sien, ses lèvres effleurant la joue soigneusement rasée d'un soupir souriant.

    - ça fait du bien...


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Jeu 24 Nov - 0:38
    Le silence etait palpable, et pourtant raisonné encore dans sa tete le son qu'avait produit la voix de la sirene sous l'effet de la surprise. Pour le coup, si il avait voulu la surprendre, c'etait clairement reussit, il n'avait jamais entendu un tel son sortir de la bouche de Rowena. Bon. En meme temps ils ne se fréquentaient pas depuis si longtemps, mais il n'avait pas cru qu'elle puisse faire ça. Sa vraie nature avait fait surface, comme l'on retire un masque du quotidien pour révéler sa vraie nature.

    - Blblbl.

    Il n'avait pas du tout réfléchis. Juste au moment ou il avait eu en tete cette analogie avec la mer...tous c'etait éclairé dans son esprit. Oui. Elle etait tellement campé sur la terre ferme, qu'elle etait en train de s'y enfoncer. De s'y noyer, dans un trop plein de larmes et de tourment. Alors il n'y avait aucune autre solution, pour une fille de la mer comme elle. Elle devait retourner respirer.

    Ainsi, dans l'obscurité, il l'a tenait, et la serra encore plus fort en sentant les vibrations de son corps qui se contorsionnait dans une douleur bestiale. Il savait. Il n'avait jamais vu, mais il connaissait les effets de la mer sur elle. Alors il l'avait etreinte le temps que ca passe, et il avait sentit le changement, sans le regarder. Parce qu''il ne fixait qu'une chose, meme sous l'eau.

    Ses yeux.

    Et finalement, quand il comprit que c’était fini, il frappa un coup sec des jambes pour remonter a la surface. Il pouvait tenir en apnée un bon moment, quatre ou cinq minutes. Dérisoire pour elle, mais assez honnête pour un être de la surface. Le retour du son fut en écho avec le rire angélique, iréel et solaire de sa partenaire de plongée. Elle s'accrochait autant a lui que l'inverse, et malgré sa rougeur, et contrairement a toute la conversation, il ne décrocha pas son regard du sien.

    - Je n'ai pas réfléchis.

    C'etait tout ce qu'il pouvait dire pour avouer son méfait. Oui, il l'avait fait, mais il n'avait aucun remord. Voir son sourire etait le plus grand trésor, la plus grande joie qui pouvait relancer cette matinée, cette journée, eux.

    - Mais je suis content de te voir ainsi. Tu es magnifique comme ça. Tu es rayonnante. Tu es vraiment toi.

    Comme elle devait l’être. Il en était sur, c’était la véritable Rowena qu'il avait sous les yeux, et personne d'autre. Elle était simplement sa vraie personne, dans son élément naturel.

    Il la tenait au niveau du dos, n'ayant de toute façon plus aucune prise plus bas pour que sa main soit utile. Et il se rendit bientôt compte qu'il n'avait pas a faire d'effort pour rester a la surface, elle faisait globalement tout le travail. C’était presque comme étant attaché a une bouée.

    - Tu vois, j'avais tord. Il ne reste plus rien ailleurs. Tout est ici contre moi. Ton corps et ton âme.

    Il eu un petit sourire. Sans le définir clairement, c’était pourtant clair. Sa phrase précédente, c’était juste une feinte. Pour tout ça. Pour la dernière syllabe qu'il venait de prononcer. On aurait presque pu dire qu'il l'avait prévu a l'avance. Finalement, il n’était peut être pas si nul pour ça.

    - On aura donc bel et bien vu la mer ce matin.

    Il sentit une petite réaction physiologique naturelle a la chaleur féminine contre lui. Quelque chose qu'il n'avait pas vraiment anticipé et qui acheva de rougir ses joues. Les levres contre sa joue, contre sa peau, c'etait quasiment une attaque unilatérale contre tous ses sens. Il souffla distraitement, et parvint a rester globalement maître de lui, mais de sa main libre, il tira sur son kimono pour l'ouvrir en grand et libérer sa poitrine, afin de mieux respirer. Ça le soulagea.

    - J'ai bien peur, cependant, de nager moins bien que toi...
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Sam 26 Nov - 1:23
    Bien sûr, il n'avait pas réfléchi... A d'autres.

    Le fin sourire qu'il avait semblait à la sirène cent fois plus sincère que toutes les légères tentatives de demi rictus qu'elle lui avait vu aux lèvres. Toujours un peu pensif, regardant ailleurs, percevant seulement un peu ce qui l'entourait. Là, il la regardait droit dans les yeux avec une franchise qu'il avait rarement, surtout étant donné leur proximité. Ses iris émeraudes ressortaient d'une façon surprenante, on aurait presque dit qu'un éclat infime de son sourire remontait jusqu'à eux pour une fois.

    Elle s'était doucement redresser, ondulant lentement pour se maintenir à la surface sans le moindre effort, sa nature s'entremêlant en plus avec sa maîtrise de l'eau. Lorsqu'il l'avait complimenté sur sa véritable apparence, taquine, elle avait sourit tout grand, laissant voir ses crocs de requins attestant de sa nature de prédateur, avant de refermer la bouche pour laisser le temps à sa dentition de reprendre une allure humaine. Ce détail faisait généralement un choc, mais il l'avait dit avec une simplicité qu'elle n'avait pu s'empêcher de lui montrer, comme une sale gosse.

    - On l'a vue et on l'a goûtée. Je retire ce que j'ai dis, tu es plutôt doué pour remonté le moral. " rit-elle, les bras toujours sur les épaules. " J'en reviens pas... Tu sais, pourtant, j'ai presque toujours vécu dans l'eau douce. Je la trouve plus douce sur la peau. Et plus limpide aussi... Plus froide peut-être. Mais ça fait vraiment du bien. C'est... Merci.

    Lorsqu'il avait insinuer sa main entre eux, elle avait reculer sans trop interprété son geste. Il ouvrait sa veste, certes. Le tissus était lourd et ne semblait pas particulièrement agréable au contact une fois mouillé. Elle en aurait fait autant. Elle l'aida d'une main en miroir de la sienne, amenant le col à tomber de son épaule sans s'y attarder.

    - Mieux ?

    La réflexion sur la nage la fit sourire plus fort et elle se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas lâcher une réflexion potache à laquelle n'importe quel soldat d'un jour aurait pensé. En terme de taille de queue, il en pouvait pas rivaliser avec la sirène.

    - Oh je suis sûre que tu ne nage pas si mal... Pour un bipède. " et comme si elle avait à nouveau quinze ans, elle tourna la tête de droite et de gauche jusqu'à repérer un point suffisamment proche et éloigner  à la fois. " Le premier au bout de la jeté ! Prêt ?

    Protestation ou pas, elle avait l'air bien décidé à le convaincre sans le moindre argument valide. Son corps longiligne brillait dans le soleil de midi, ses écailles scintillant comme des diamant dès qu'elles approchaient de la surface, produisant parfois des irisations surprenantes. Elle restait à fleur d'eau, nageant sur le dos en respirant l'air du ciel et, une fois arrivée au bout de la jeté, plongea en arrière pour inspecter le fond... mieux valait ne pas remuer la vase dans ce coin. Heureusement, elle ne devait pas être la seule à se baigner parce qu'aucun cadavre ne sommeillait au fond de l'eau. Ils devaient faire ça du côté des docks de marchandise... Oups... Vieux réflexes.

    Par en dessous, elle glissa en sens inverse, retournant vers Shan, passant à une petite distance sous lui. Il nageait bien le bougre. Tout le contraire de Tagar... Une vrai brique lorsqu'ils avaient commencé leurs cours de natation. Il avait une certaine grâce dans l'eau malgré son vêtement ample. Bien sûr, il ne respirait pas sous l'eau mais... Le totem naga revint à l'esprit de Rowena. Bon sang pas cet objet répugnant... Mais en même temps cela aurait peut-être permis de faire émerger un peu de bien de cet race exécrable. Il faudrait qu'elle y réfléchisse, peut-être pourrait elle lui montrer quelques petites choses intéressantes sans qu'il ne risque sa vie.

    En ombre blanche, elle le suivit depuis le fond, un sourire amusé aux lèvres et lorsqu'il s'immobilisa, elle remonta fluidement derrière lui. En arrivant à la surface, elle sorti tout doucement la tête et lui souffla sur la nuque.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Sam 26 Nov - 2:14
    Il avait baissé les yeux sur la main l'aidant a ouvrir son col, de l'autre coté, mais ne pipa pas un mot. Il souffla a nouveau, pour reprendre le contrôle totale de ses émotions, et se calmer un peu. Si on pouvait le considérer comme « actif » actuellement ce qui n’était pas particulièrement le cas. Juste plus que d'habitude. Intérieurement, il bouillonnait.

    Avant même de pouvoir dire quelque chose de plus, voilà qu'elle le défiait a une course. Il baissa les yeux vers l'eau, comme pour confirmer ce qu'il avait sentit. Elle voulait démontrer sa force ? Sans doute plutôt s'amuser, même si c’était comme faire un bras de fer entre un guerrier confirmé et un enfant de trois ans. Il n'y avait pas beaucoup d'autres enjeux que celui de transpirer un peu. Enfin, pour lui, surtout.

    - Si ça peut t'amuser...

    Elle se sépara de lui pour partir sur le dos, a une vitesse proprement inhumaine. Et elle ne devait probablement pas faire le moindre effort. Il l'observa un petit moment s'éloigner, et leva les yeux sur le coté. Ils étaient visiblement une petite attraction de repas pour quelques badauds. Surtout elle. On ne voyait pas une sirène nageant dans les eaux d'Ikusa tous les quatre matins.

    Il n'avait clairement pas une tenue propre a la natation, le tissu étant gorgé d'eau et l'attirant vers le bas. Il contracta ses muscles et souplement commença a nager dans la direction indiqué. La jeté donc. Avec la technique d'un habitué de la nage, il prit la même direction qu'elle. Il ne fit pas de remarque ou d’arrêt quand elle passa sous lui, et détourna son attention de sa présence pour s'abandonner a l'eau.

    Ce n’était clairement pas son élément favoris. C’était plus un outil de travail. Il avait fait en sorte de pouvoir s'en servir a son avantage quand cela était nécessaire a la bonne réussite de ses contrats. Il se concentra sur ses mouvements histoire de ne pas être trop ridicule, et la perdit un peu. Il la sentait sous l'eau se déplaçait, sans pouvoir exactement définir ou elle était. Il n'avait pas ses sens a l’affût comme dans un affrontement, après tout.

    Il déboucha de l'eau en arrivant a bon port, bien éloigné de la jeté d’où ils étaient partis, maintenant. Il fit quelque mouvement pour se stabiliser et s'habituer a garder son poids précis accentué par ses vêtements a la surface. Il la remarqua juste avant qu'elle ne sorte de l'eau. Elle était bien une créature de la mer. Il sentit son souffle et cela acheva de relancer les rouages mécaniques de son corps. Il rougit en se retournant un peu, de profil, pour la regarder.

    - Si j'arrive a faire un tour quand tu en fais dix, je considérerais que je suis plutôt doué.

    Il avait un peu occulté le voyage en bateau, de sa mémoire, et il songea a présent qu'elle était semblait nettement mieux dans son élément. Vivre ainsi hors de l'eau devait naturellement lui imposait un poids psychologique supplémentaire. Pas du genre a la réveiller la nuit, mais une présence invisible qui marquait son corps constamment, lui rappelant qu'elle ne venait pas de la.

    - Je suis...vraiment content de te voir comme ça. De te voir ainsi épanouit. Tu es...magnifique.

    Le dire ainsi une seconde fois devait avoir une signification un peu différente que la première ou cela avait pu être prit pour un compliment sur son apparence véritable. Ça l’était encore, toutefois. Ça le serait toujours puisque c’était ce qu'il pensait d'elle. Il baissa un peu les yeux, vers l'eau, et se secoua légèrement la tête, comme pour libérer ses cheveux toujours attaché d'un peu du poids de l'eau.

    Plus le temps passa, plus il prit conscience, la, dans l'eau, qu'il l'aimait vraiment. La voir ainsi sous son vrai jour physique ne faisait que renforcer cet etat. Ce n'etait pas vraiment physique. Il l'a trouvait bien sur belle, mais il y avait plus que ça. Elle avait...quelque chose en plus. Qu'il avait l'impression de voir autour d'elle. Comme si il percevait les aura des gens, et qu'en la regardant, la sienne avait tapé une partie de ses émotions.

    Ne sachant pas quoi rajouter, il resta silencieux, ainsi dans l'eau, et hésitant a s'accrocher a elle, bougea simplement légèrement les bras pour ne pas couler.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Sam 26 Nov - 12:09
    - Si j'arrive a faire un tour quand tu en fais dix, je considérerais que je suis plutôt doué.
    - Et tu aurais raison. " répondit-elle, sentencieuse. Puis, facilement radoucit, elle glissa en arc autour de lui, son corps produisant de lents mouvement fluides. " Blague à part, tu es doué. Surtout en prenant en compte que tu as ce truc sur le dos.

    Magnifique... Cela faisait deux fois qu'il le répétait. Elle sourit plus doucement, flattée par cette sincérité qu'elle avait l'impression de recevoir pour autre chose que son physique. Épanouie... Après ce qu'elle venait juste de lui dire sur cette jetée. C'était vrai qu'elle s'était sentie bien... Vraiment bien. Elle s'était senti vivante au moment de heurter l'eau. Pas de choix. Pas de passé. Pas de futur. Pas de règles. Juste une folie passagère. Elle n'avait pas envie que cela s'arrête d'ailleurs, mais l'inconscience de cette interruption ne pouvait durer éternellement.

    - Merci. " se répéta-t-elle, moins hilare.

    Au dessus d'eux, un groupe de gamins s'était agglutiné au bout de la jeté et les pointaient du doigt avec des mines incrédules, des sourires, des rires ou des gestes grossiers. Peu à peu, leurs voix aigrelettes envahissaient l'espace rappelant aux deux baigneurs qu'ils étaient finalement loin d'être seuls au monde sous le zénith.  

    - Je fais rarement les présentations sous cette forme. Question d'habitude. En fait, avant le trajet en bateau de la semaine dernière, cela faisait très longtemps que je n'avais pas passé autant de temps sous ma véritable forme. Au début, l'eau salé me limait un peu les écailles mais finalement ça va. Je m’habitue plutôt bien. " Elle réfléchissait à voix haute, s'accrochant maladroitement à cet état de légèreté qui filait en lambeaux de fumée entre ses doigts.

    Elle disparut à nouveau de la surface, se laissant sombrer pour prendre une grande inspiration et profité de la sensation de l'eau sur son visage. Elle avait vraiment besoin de cette halte... Peut-être revenir aux sources ?C'était complètement hors de propos en vérité et particulièrement désinvolte par rapport à ses recherches. Elle remonta rapidement, un peu plus près de Shan, glissant le bras sous son épaule en signe de soutient.

    - Tu risque de vite fatiguer. On devrait trouver un endroit moins abrupte et moins... bondé, pour sortir de l'eau. Il y a surement une plage ou quelque chose comme ça, pas trop loin.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 27 Nov - 0:30
    Le public n’était vraiment pas pour lui plaire. Il était même quasiment sur d'avoir déjà vu certains des gamins qui balançaient des golibets. Des marmots de la rue, cherchant un moyen de s'occuper comme ils pouvaient. Et la présence d'une divine créature de la mer ne pouvait que émuler leurs instincts les plus bas. Et puis Rowena était tout particulièrement gracieuse a observer. Enfin, c’était du point de vu de Shan, ça.

    - Tu sais, je ne fatigue pas aussi facilement...je suis assez endurant.

    Il avait surtout un peu peur de l’hypothermie. Peut importe a quel point il pouvait résister, le froid s'engouffrait déjà sous ses vêtements. Il faisait beau, mais ça restait le mois d'octobre. Mais elle avait raison, il y avait un endroit tranquille ou ils pourraient débarqués, qu'il connaissait. Ce n'etait pas un lieu secret, mais personne n'allait jamais la bas, quasiment, a cause d'une sale histoire qui remontait a longtemps.

    - Je connais un endroit. Si tu veux me suivre, il n'y aura personne la bas.

    Ce n’était pas sans raison d'ailleurs, mais il garda l'histoire du lieu pour quand ils y seraient. Il baissa les yeux vers elle un instant, pour être sur d'avoir capter son attention. Presque comme un cadeau qu'il lui faisait, totalement involontaire, mais assez pour être agréable. Il prit son inspiration et plongea la tête sous le niveau de l'eau, pour nager plus vite, et, en fait, être plus proche d'elle. Il tendit a un moment légèrement la main, comme pour essayer de la toucher, plus mu par un réflexe de son cœur que d'une véritable envie, mais il reprit ses mouvements.

    Ils dépassèrent plusieurs plages, alors qu'il nagea pendant prêt de vingt minutes. Mais a chaque fois il ne s’arrêta pas, reprenant très brièvement sa respiration toute les deux bonnes minutes, montrant également la puissance de ses poumons. Il avait eu plusieurs fois l'occasion d'avoir de l’entraînement sous marin, en situation réelle. C'etait d'autres histoires qu'il aurait peut être l'occasion de lui raconter. Pour l'instant, toutefois, il retourna finalement vers la surface, les cheveux a moitié collés sur le tour de sa tête, lui donnant un vrai air de chien mouillé.

    C’était une petite parcelle de sable, quasiment a la limite est de la ville. L'endroit n’était vraiment pas grand, ne pouvant accueillir que quelques personnes en simultané, et il y avait un petit ponton de bois, clairement destiné a un ou deux bateaux de pécheur, tout au plus. Il nagea jusqu'à avoir pied et se retourna, la cherchant du regard.

    - Cet endroit a une sinistre réputation. On raconte qu'il est maudit. Gorgé de sang. La vérité c'est qu'il y a eu une époque ou c’était un coin ou les membres d'un clan du desert venait attrapés des rivaux se cachant a Ikusa, et les amenait ici pour les torturer. On raconte qu'ils ont du arrêté quand un soir ils se sont trompés de personnes et ont poursuivi un vagabond dans toute la ville. Ils étaient persuadés que c’était la personne qu'ils cherchaient. Ils ont abandonnés l'idée de l'attraper quand, en revenant ici aprés plusieurs jours de traque, bredouille, ils sont tombés sur leur boss morts, entourés de ses plus proches hommes de mains.

    Il sourit légèrement, en sortant lentement de l'eau. Son kimono ne dissimulait plus grand chose du haut de son corps et il s'étira légèrement. La pilosité sombre plaqué sur son torse, en moyenne quantité, lui donnait un air plus humain qu'elfique, mais c’était bien le seul détail qui pouvait le sortir de l'aspect longiligne de ses comparses du nord. Il souffla, sa poitrine se soulevant encore a un rythme un peu plus élevé qu'a l'ordinaire, aprés l'effort fourni. Il avait clairement forcé pour essayer de ne pas etre trop lent par rapport a elle.

    - Depuis, on raconte que si on s'approche trop prêt de cet endroit, le vagabond va réapparaître et attraper les membres de sa famille pour les tuer et les laisser se décomposer sur la plage. Ce n'est qu'une légende bien entendu.

    Il resta tout proche de l'eau, pour pouvoir lui parler sans qu'elle n'ai a sortir. Il voulait lui laisser le plus de temps possible dans son habitat naturel.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 27 Nov - 2:01
    - Bien sûre que je te suis !

    Quelle question ! nager en bonne compagnie, elle ne demandait que ça ! Voyant qu'en plus, il plongeait entièrement, elle gloussa un peu, sa voix se répercutant sans déformation sous l'eau, en une mélodie surnaturelle. Elle se plaça près de lui, mensurant sa nage sans effort comme on marche doucement pour ne pas presser un ami au pas chancelant.

    - C'est fou, tu connais vraiment très bien les alentours. Les légendes, les recoins. Tu dis ne pas aimer la ville et je ne remets pas ça en cause, mais on sent quand même que tu es ici chez toi.

    Oui, le léger soucis c'est qu'elle conversait aussi comme si elle marchait dans la rue au côté d'un ami. Elle disserta un moment sur ce qu'elle avait vu de beau ce matin là mais également la veille, le palais surtout. Lorsqu'elle sentit ses doigts glisser dans les pans vaporeux de sa robe, elle s'écarta un peu pour ne pas risquer de le gêner, mais pas trop non plus. C'était un plaisir particulièrement rare de ne pas être seule sous l'eau. Mais d'un autre côté, la conversation était plutôt limité. Elle failli se mettre à fredonner pour ne pas déranger Shan, mais s'arrêta juste à temps.

    Ils nageaient ainsi depuis dix bonnes minutes au moins lorsqu'elle aperçu un peu plus profond vers le large, un récif de coraux magnifiquement bariolés entourés de toute une faune bigarrée. Elle poussa une exclamation de surprise et s'éloigna de quelques brasses pour examiner le bouquet de couleurs aquatiques. Les poissons s'éparpillèrent. Une tortue la frôla de près, lui laissant la possibilité plaisante de passer les doigts sur sa carapace légèrement mole. Du orange, du rose, du violet. Un gros plan, comme un arbre arborant un dégradé de l'orange pâle, presque rosé, au rouge sang. Elle en trancha net une branche et ramassa une coquille nacrée juste à côté avant de revenir vers Shan.

    - J'ai trouvé un morceau de corail et un joli coquillage, je te les montrerai quand on sera arrivé.


    Machinalement, elle porta la main à sa sacoche pour ranger ses biens... Sacoche en tissus qui se trouvait gorgée d'eau alors qu'elle contenait non seulement ses achats du jour constitué de deux nouveaux carnets de papiers, mais également son grimoire rempli des notes de ses recherches. Sa gorge se serra. Non... Finalement, elle n'ouvrir même pas le sac et respira un bon coup. De toute façon, il n'y avait plus rien à faire pour l'instant. Il faudrait le sécher avec précaution une fois rentrer. Ce n'était pas la première fois qu'elle récupérait un carnet trempé. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait pris l'habitude d'écrire à la mine de plomb ou au crayon plutôt qu'à l'encre. Elle pourrait voir tout ça plus tard... oui. Ce serait bien plus tard. Elle serra un peu plus les deux objets qu'elle tenait et regarda au loin, profitant du paysage en encourageant de temps en temps Shan ou en le complimentant sur ses capacités d'apnée.

    Enfin l'elfe obliqua vers la rive. Une petite plage entre deux flancs rocheux à l'abri des regards mais pas tout à fait caché non plus. Lle temps qu'il parcours les dernières distances et reprennent pied, elle fit demi-tour pour taper un sprint. Un vrai sprint. Droit devant. Nageant de toute la vitesse de sa caudale. Une vrille, une roulade dans l'eau plus froide des fond qu'elle avait atteint. Un soupire de contentement et quelques secondes de plénitude à n'entendre que son cœur battre et à regarder les maigres filets de lumières qui ruisselaient en goutes mouvantes à travers les couches d'eau turquoise. Puis elle revint vers la plage.

    Shan avait eu le temps de retrouver le sable sous ses chaussures, même s'il était encore dans l'eau. Tournée vers l'horizon, il la cherchait des yeux et la trouva proche, laissant sa tête émerger pour l'écouter. C'est qu'en plus il se payait le luxe de ne pas être essoufflé pour deux sous !

    C'était une sombre légende... Mais qu'elle imaginait facilement comme vrai. Les clans n'étaient pas tendre entre eux et ceux qui commerçaient en masse avec les villes n'étaient pas ceux qui avaient meilleur réputation. Enfin... S'ils s'étaient fait coupé la tête, c'est qu'ils n'étaient pas bien malin non plus.

    En légères oscillations, Rowena le suivait vers la rive au fur et à mesure qu'il quittait l'eau. D'un mouvement de la main, son pouvoir créa un monticule de sable et vin s'y échouer sur le flanc, la queue dans l'eau et le corps remontant en pente douce pour pouvoir regarder Shan sans se contorsionner... Un Shan très différent du souvenir qu'elle en avait après la pluie torrentielle de Justice.

    Débraillé. Si son kimono formait un nuage sombre autour de lui lorsqu'il était sous l'eau, il laissait entièrement voir son torse mis en valeur par l'eau à présent. Mais surtout, le jeune homme avait l'air plus posé. Plus... heureux ? Le voir ainsi faisait plaisir en tout cas.

    - Les légendes ont la peau dure. Certaines perdurent des siècles ou des millénaires... Mais je trouve cette plage parfaite. Parfois, une bonne légende est plus utile qu'une mauvaise vérité il parait.

    Le corail et le coquillage nacré volèrent doucement vers le sable sec pour s'y déposer en plein soleil, suivi par la sacoche détrempée de la jeune femme.

    - Tu devrais défaire tes cheveux, sinon le sel va les rendre impossible à démêler.

    Elle aurait du lui proposer de le sécher... Elle aurait du. Un vague un peu plus épaisse lui remonta jusqu'aux épaules et elle sourit naturellement, totalement exposée au soleil à présent. Sa robe bleue-d'eau au tissus trop léger ne cachait plus la moindre courbe de son corps et donnant la certitude qu'elle ne portait absolument rien en-dessous. L'une de ses fausses manche avait disparue, l'autre était à moitié démise et ne tarda pas à se retrouver sur la plage avec les autres affaires de la jeune femme. Elle continuait de le regarder paresseusement.

    - Tu es un homme surprenant parfois... Personne ne m'avait surpris comme ça depuis pffff... C'est peut-être la première fois qu'on me fait un coup comme ça... Et qu'on me soulève sans prévenir. Enfin si, un soldat m'a soulevé au-dessus de sa tête une fois mais c'était un défi entre deux Limier un soir bien trop arrosé pour notre bien à tous... Et je ne suis pas certaine que ça compte. Tu es bien plus fort que tu en a l'air... Et le vagabond de la légende, c'était toi n'est-ce pas ?


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 27 Nov - 15:22
    Il eu un petit air pincé, en haussant les épaules devant sa dernière question. Il ne savait pas si il était fort. Ou faible. Mais la réalité c’était qu'il paraissait très souvent comme quelqu'un d'assez inoffensif. Surtout en travaillant dans un secteur très prisé des races ayant un physique plus avantageux que le sien pour l'affrontement. Et il entretenait cet aspect. Il valait mieux ne jamais faire de vagues, plutôt que d’être suspecté a tout instant et perdre l'effet de surprise.

    Il leva les mains et détacha ses cheveux qui tombèrent en cascade humide le long de sa tête. Il commençait a se dire que ce serait utile de les couper. Il l'avait fait plusieurs fois au cours de sa vie, mais a chaque fois il ne se rendait meme pas compte de la vitesse a laquelle ils repoussaient. Un matin il les coupait, et un autre, soudainement, il se rendait compte qu'il devait les attachés a nouveau. Un cycle sans fin. Mais oui, c'etait peut etre une bonne période de sa vie pour le faire. Pour marquer un changement.

    - C’était de vrais idiots. Ils étaient a la recherche d'un elfe cleptomane qui leur avait volé le butin gagné lors d'une attaque de caravanes. Un gros magot, d'aprés ce que j'avais compris, mais je ne me suis pas attardé pour avoir des details. Alors leur boss, pas beaucoup plus malin qu'eux, les as envoyés a Ikusa, « discrètement » selon ses dires, pour l'attraper. Et forcément, le premier elfe qu'ils ont vu, c’était moi.

    Il les pressa comme une serviette, laissant l'eau retomber dans la mer, son habitat naturel. Il souffla un instant, comme pour prendre totalement conscience de la situation improbable qu'il vivait. Un mois et demi plus tot, il n'aurais jamais cru rencontrer quelqu'un avec qui il avait vraiment envie de passer du temps, et voilà qu'ils etaient en train de se baigner tous les deux. Impossible.

    - Je me suis planqué pendant deux jours et comme ils ne lachaient pas l'affaire, j'ai pris les devant. Je connaissais de loin qui ils etaient et je n'ai eu aucun soucis a m'infiltrer chez eux pour parler avec le boss. Il a considéré que peut importe que ce soit moi ou non, je devais mourir par « respect » pour eux. Alors j'ai du tous les tuer. Ca a calmer les autres encore en ville et je n'ai plus entendu parler d'eux. Ni du clan, d'ailleurs.

    Il avait dit ça négligemment, mais il était clair qu'il n'aimait pas spécialement tuer. Il le faisait quand il le jugeait nécessaire, et ce n’était pas si rare que ça, mais il ne prenait aucun plaisir a le faire. C’était une part de son travail, pas un hobby ou un passe-temps, comme cela pouvait l’être pour un grand nombre de mercenaire qui prenait cette voix justement pour pouvoir assouvir des besoins incontrôlables en la matière.

    Il la regarda de nouveau, après avoir observé l'horizon pendant qu'il parlait, songeant qu'en effet, il pouvait la soulever aisément. Et il se retenait encore, histoire de ne pas trop la bousculer. Oui, il était fort, physiquement et résistant. Il pouvait soulever sans problème plusieurs centaine de kilo, ce qui était utile quand on tombait dans un combat en un contre, a main nu, avec un énorme griffon. C’était aussi déjà arrivé.

    - C'est pour ça que je ne bois pas d'alcool, ca évite les pari un peu stupide.

    Non, ce n'etait absolument pas la raison, mais il n'allait pas relancer le sujet. Il recula un peu pour sortir totalement de l'eau, cette fois, et resta ainsi debout sur la plage, laissant sa peau se réchauffer au soleil. Il fallait faire attention, cependant, car il pouvait etre traitre et il n'avait pas spécialement envie d'attraper des coups de soleil.

    - Ca te paraît étrange ? Que je puisse faire ça ?

    C'etait une vrai question. Il n'y avait jamais réfléchis mais maintenant, peut etre que ca pouvait etre effrayant. Il le savait bien, de toute manière. Il avait forgé son corps pour etre une arme vivante, et il n’était pas grand chose d'autres dans la vie. C’était peut être un peu gênant.

    - Tu n'as pas froid ainsi a demi dans l'eau ?

    Inquiet sans doute pour rien, il se laissa tomber assit dans le sable en continuant de l'admirer dans le soleil du début d'aprés-midi.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Dim 27 Nov - 19:12
    Évidemment, c'était bien lui le vagabond. Elle l'écouta, de plus en plus détendue sur son banc de sable, l'air du large lui caressant les cheveux. Elle posa la tête sur ses bras croisés, imaginant les brutes sûres de connaitre l'intégralité du monde ramper hors de leurs grands espaces tant aimé pour retrouver un voleur sans avoir la plus petite notion de ce qu'était la ville... Et Shan qui s'était évidemment retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. Il était définitivement pire qu'elle.

    - Deux jours ?!

    Il avait eu de la patience. Elle-même n'aurait surement pas tenu aussi longtemps... en même temps, elle ne serait probablement jamais confronté à une situation pareille sans pouvoir taper un grand coup sur la table et aller voir les milices locales. ... Et le combat qui s'en suivit tomba comme un couperet, bref et sec. Inéluctable. Shan'aël n'était pas tout à fait un conteur né... Ou un conteur qui aimait choqué.  

    Alors qu'elle n'avait absolument rien contre l'idée de défendre sa vie et qu'elle se doutait que l'affaire n'avait pas du être si simple au moment de le faire, la façon dont il le laissait tomber, comme s'il avait mis à mort des adversaires désarmés, avait quelque chose de saisissant. Aucune mise en beauté, aucune façon d'enjoliver ce qui avait eu lieu.

    - Malin pour t'en sortir. Certains des clans ne révèrent rien davantage que la force physique. Surtout les clans drakyn et onis du désert de roche.

    Elle l'avait laissé échapper comme ça, suivant ce que le jeune homme racontait avec intérêt.

    - Je vois... Mais je te rassure, il y a rarement mort d'homme pour un pari aviné. Le pire que j'ai vu c'est quelques os cassés. ça se remet vite.

    Elle lui raconta quelques concours de bras de fers et un imbécile de fey qui avait voulu prouvé qu'il pouvait volé en portant l'un de ses camarades qui faisait deux fois sa taille. Le malheureux s'était écrasé au sol, les ailes froissées et les côtes en compotes, mais il trouvait encore le moyen de rire, anesthésié par son état d'ébriété.

    - Non, c'est même plutôt agréable de rester comme ça. Je suis sensible à la température de l'air mais l'eau c'est différent. De nature, les miens se sont adaptés à des eaux très froides et sans lumière, je pense que ça vient de là. Mais si tu en as assez, je peux sortir. Je ne voudrais pas que tu attrape un coup de froid.

    Elle s'étira et sa nageoire blanche clapota à la surface, s'arquant jusqu'au dessus de sa tête comme une ombrelle diaphane, avant de retourner dans l'eau.

    - Et non, je ne trouve pas ça étrange. Surprenant, oui, mais je devrais commencer à avoir l'habitude avec toi. "
    rit-elle en laissant son bras pendre dans l'eau, sa main ondulant sous la surface et créant de petits courants pour s'amuser. "  c'est... Certaines personnes sont comme ça. En tant que mage, on apprend à sentir et manipuler l'énergie éthérée qui nous entoure. On en perçoit les couleurs, les sensation sur la peau. Pour certains ce sont des odeurs ou des sons. Notre propre énergie s'approprie le monde qui nous entoure et en change l'état, les règles. Chez les non-mages, l'énergie est au repos. Mais chez certaines personnes, par entrainement ou parfois de façon innée, le mana, l'énergie vitale, vibre de façon pure dans leur corps qu'elle le renforce de toutes sortes de façons. De cette façon, leurs prouesses dépassent de très loin la seule capacité d'un corps physique, mais d'un autre côté, ils ont bien moins d'énergie disponible s'ils souhaitent apprendre la magie traditionnelle.

    Elle sorti le bras de l'eau, et des perles d'eau suivirent son geste, voltigeant autour de sa main.

    - Moi, par exemple, la magie de l'eau est instinctive pour moi. Je sens sa présence, ses mouvements, et je peux la manipuler avec ma volonté, comme si je ramassait un outil. Mais même si je m'entrainais dix fois plus que toi chaque jour jusqu'à la fin de ma vie, je serai surement incapable de déployer une force comme la tienne... Ou une résistance suffisante pour encaisser un tire de flèche. " ajouta-t-elle en repensant à l'échauffourée avec le groupe de gangsters à Liberty.

    Les bulles d'eau retombèrent

    - Même énergie, utilisation différente. Développer ça sans maître est particulièrement difficile il parait.


    Un tour de poignet et une bulle un peu plus large s'élevait au-dessus de la surface, contenant un petit poisson vaguement vert qui sembla s'affoler un peu avant qu'elle ne le laisse replonger dans la mer en sifflant un éclat de rire. Lorsque les yeux asymétriques de la sirène revinrent sur Shan, elle les posa sans se cacher sur le torse du jeune homme. Non... Décidément il ne semblait pas avoir la musculature nécessaire pour soulever un drakyn adulte de 2m20.

    Elle remonta sur son visage, ses cheveux noirs faisant paraitre son visage plus pâle.

    - rappelle moi de ne jamais te proposer un entrainement à la lutte, je me ferais avoir à tous les coups à moins de tricher. " rit-elle.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Shan'ael Lipswyrm
    Shan'ael Lipswyrm
    Messages : 276
    crédits : 1587

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Guerrier Combattant
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t346-shan-ael-lipswyrm
  • Dim 27 Nov - 22:51
    Il sourit légèrement, suivant des yeux tous les gestes qu'elle faisait avec les mains, avec sa queue, les mouvements de l'eau, la réaction qu'elle pouvait offrir en terme d'émotion transmises par son visage. Il la scrutait peut être même un peu trop pour être tout a fait honnête, mais au moins, il s’était un peu calmé de ce coté ci. Il croisa les bras.

    - C'est fascinant cette façon que tu as d'intellectualiser tout...tout ça. Pour moi c'est juste...comme ça. Ce que je peux faire, rien de plus. Je n'y réfléchis pas du tout. Je n'ai jamais voulu apprendre véritablement des techniques précises dans n'importe quel domaine. Je renforce simplement mon corps, et je le laisse agir quand j'en ai besoin.

    Il était a un stade ou il laissait totalement son corps réagir avant son esprit. Voila pourquoi, comme elle avait sans doute pu le voir, son style de combat n'etait absolument pas conventionnel. Il n'utilisait aucun style de combat connu tout simplement parce qu'il n'avait jamais eu personne poour lui apprendre. Il avait simplement une base dans l'art martial militaire traditionnel Reikois, qu'il avait apprit de son père, et tout ses déplacements et ses mouvements étaient basés la dessus, jusqu'à un certain point.

    - Je...hum...j'ai souvent eu envie que quelqu'un m'apprenne mais...enfin bref.

    On en revenait toujours au même problème. Sur ses apprentissages divers. Il n'avait jamais voulu s'approcher assez de quelqu'un pour oser le demander comme professeur. Pour lire et écrire. Pour se battre. Et si dans ce dernier cas, il avait réussit en total autodidacte, c'etait plus difficile pour le reste. Mais il avait peut etre enfin mis la main sur un professeur.

    - Tu as faim ? Nous pouvons aller manger, ensuite.

    Il se releva. Il avait les cheveux déjà secs avec le vent et le soleil. Mais impossible de refermer son haut sans etre vite frigorifié. Il allait devoir rester comme ça ou bien passer se changer.Et elle aussi d'ailleurs. Une fois dans sa version humaine, il n'aurait vraiment plus aucune possibilité de poser ses yeux n'importe ou sans pouvoir voir autre chose que sa féminité. Et il etait bien trop heureux de la voir pour ne pas etre totalement mal a l'aise.

    - Si tu veux, avant d'y aller, on peut repasser par l'auberge, ce n'est pas si loin et on pourra se sécher. Enfin, autrement qu'avec ta magie, ce sera plus lent mais on pourra mettre des vêtements secs.

    Il ne doutait pas qu'il y aurait vraiment de quoi se changer, même pour elle, mais il ne s'avança pas trop pour autant, pour éviter qu'elle pense qu'il n'aimait pas la tenue actuelle. Il l'aimait trop et c’était bien le même problème. Si il ne voulait pas finir par psalmodier son amour, il valait mieux qu'elle soit un peu plus sobre. Encore une ou deux étreintes et il ne pourrait plus se retenir de dire la vérité...
    Noble de La République
    Noble de La République
    Rowena Ironsoul
    Rowena Ironsoul
    Messages : 460
    crédits : 1449

    Info personnage
    Race: Sirène
    Vocation: Mage Soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t115-rowena-ironsoul-la-banshee-oubliee-terminehttps://www.rp-cendres.com/t133-je-n-oublie-pas-rowenahttps://www.rp-cendres.com/t131-journal-d-une-vagabonde-rowena
  • Hier à 0:30
    - Tu vis avec tes tripes. Moi avec mes connaissances. C'est pour ça que sur mon temps libre j'aime pouvoir poser un peu ma tête sur le côté pour me retrouver toute entière. L'art ne passe que peu par la tête... enfin pas l'art que j'aime.

    La gastronomie. La danse. La musique. La sculpture. La luxure. La poésie. La décoration. Le théâtre. Tout cela résonnait dans les tripes et la tête suivait pour essayer d'expliquer, de comprendre et parfois de rationaliser. Les chef d’œuvre prenaient leur racine dans le ventre et dans le cœur, pas dans le cerveau.

    - Si tu es capable d'apprendre seul, je n'imagine même pas les progrès que tu peux faire avec un maître qui sait te correspondre. J'ai hâte de voir ça. " rit-elle.

    Sur ces entre-faits, un nouveau clapotement se fit entendre. Une tête poilue, s'approchait de la rive en agitant férocement les pattes, l'air fatigué. En distinguant le nouvel arrivant, Rowena replongea pour se porter jusqu'à lui et un courant doux suivi d'une vague lente et tout sauf naturelle l'aidèrent à atteindre le rivage. Zim s'ébroua, la langue pendante et la truffe tentant de se débarrasser du sel qui obstruait surement son odorat... Ce qui ne l'empêcha pas de se précipiter vers son maître enfin atteint. Le spectacle de la bête dégoulinante d'eau et heureuse comme tout fit rire la sirène, trop loin pour être éclaboussée par son séchage express contrairement à l'elfe.

    - Tu veux bien qu'on reste encore un peu avant d'aller manger ?

    Un peu pour permettre à Zim de récupérer. Beaucoup pour elle. Pendant un moment, ils discutèrent de choses futiles. De l'attitude d'Aelle, d'anecdotes de l'auberge. Du patron. Un peu de Tagar aussi, comment et où elle était installée. D'Azulon pour donner des nouvelles du grand gaillard silencieux. Elle lui montra le morceau de corail qu'elle avait ramassé, ses couleurs flamboyantes encore plus vives sous la lumière du soleil. Puis, alors que l'après-midi commençait à avancer, la faim se fit un peu plus sentir malgré le petit déjeuner copieux et la brochette de poulpe.

    Shan se leva, les cheveux au vent, son lourd vêtement ayant du mal à sécher.

    - L'un empêche pas l'autre.

    Un mouvement emporta le plus gros de l'eau dans la veste de Shan. Un peu froide et un peu humide, elle restait également raidie par le sel mais collait un peu moins.

    - Changer de vêtement sera plus agréable.

    Elle s'assit sur le sable, au milieu des vagues, tournant le dos à la plage, et prit une profonde inspiration. Ainsi placé, son dos-nu dépourvu des pans vaporeux qui passaient au niveau de ses bras, il n'y avait plus rien pour cacher la grande brulure circulaire sur son épaule gauche. Elle était vieille, surement de plusieurs décennies avec cette teinte à peine plus rosée que sa peau. Elle semblait avoir été faite en plusieurs fois, certains parties d'une teinte légèrement différente. Quelques tâches plus bas sur ses côtes étaient également visibles, maladroites.

    Tout ce qu'il vit de son point de vue, ce fut le dos droit de la jeune femme se raidir d'un coup. Ses deux mains étaient enfoncées dans le sable meuble. Il n'y eut pas un son, mais elle se courba soudain en avant, comme si elle s'effondrait à demi après un effort intense. Avec le temps, la transformation était plus courte, une dizaine de secondes, tout au plus, mais la douleur ne diminuait jamais. La lame qui lui coupait le corps en deux, muscles, os et viscères, était toujours la même.


    ! Attention malédiction !
    Ce personnage est atteint d'un syndrome magique qui fait que les gens l'oublient peu à peu.
    Vous pouvez l'intégrer à vos RPs de la façon que vous souhaitez. Votre personnage peut très bien se souvenir de tout, oublier totalement Rowena d'une rencontre à l'autre, seulement des morceaux de leurs lointain passé ou ce qu'ils se sont dit quelques minutes plus tôt.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum