DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Gunnar Bremer
    Gunnar Bremer
    Messages : 12
    crédits : 32

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t908-gunnar-bremer-terminehttps://www.rp-cendres.com/t926-fiche-de-liens-de-gunnarhttps://www.rp-cendres.com/t925-chronologie-de-gunnar
  • Lun 14 Nov - 0:28
    Gunnar Bremer
    Race : Humain
    Sexe : Masculin
    Age : 34 ans
    Métier : Officier Républicain officiellement, truand officieusement
    Taille & poids : 1,97 pour 98 kilos
    Alignement : Chaotique Neutre
    Faction : République
    Rang : C
    Religion : Kaiyo
    Avatar : Charles Freemane par Cookie

    Pouvoirs et objets

    Vocation Guerrier, sous-spécialisation Assassin

    4000 Crédits à la présentation

    Pouvoir appartenant à la sous-spécialisation Assassin (-50% au coût)
    Agilité et précisions augmentées :
    Palier 1 (1000 crédits => 500 crédits) : Atteindre une cible peu mobile à distance, agilité au-dessus de la moyenne.
    Palier 2 (2000 crédits => 1000 crédits) : Mouvements extrêmement fluides et aucun geste inutile, capable de réaliser des esquives surprenantes, possibilité de toucher un point précis peu importante la distance, atteindre plusieurs cibles séparées d’un seul coup.

    Invisibilité : Capacité à rendre votre corps transparent et invisible à l'œil nu. Attention, les autres sens fonctionnent contre vous et l’invisibilité ne vous immunise pas aux dégâts, idéal pour espionner ou se faire discret.
    Palier 1 (500 crédits => 250 crédits) : Permet de devenir invisible comme indiqué dans le descriptif, le pouvoir a une durée maximale de 1H avant qu’un repos soit nécessaire.

    Vue augmentée : Voir sur une longue distance les moindres détails de quelqu’un où quelque chose, analyse visuel rapide de certaines scènes, capacité à faire un “zoom” jusqu’au niveau cellulaire.
    Palier 1 (300 crédits => 150 crédits) : Vision augmentée jusqu’à 100m

    Nyctalopie :
    Palier 1 (300 crédits => 150 crédits) : Voir parfaitement dans les endroits sans lumière.

    Odorat augmenté : Sentir, différencier et traquer certaines choses/personnes sur une longue distance
    Palier 1 (300 crédits => 150 crédits) : Quelques heures de distance
    Palier 2 (600 crédits => 300 crédits) : Jusqu’à 1 jour de distance

    500 + 1000 + 250 + 150 + 150 + 150 + 300 = 2500.

    Pouvoir n’appartenant pas à la sous-spécialisation Assassin (Prix fort)
    Immunité (1000 crédits) : Poison/Venin (Faiblesse Foudre/électricité)

    Télékinésie :
    Palier 1 (500 crédits) : Lever et contrôler des petits objets (couteaux, pierres, vases) ou des éléments basiques (ex : petites flammes, quantité limitée d’eau) à proximité (~10 m), possibilité de les utiliser comme armes ou boucliers.

    1000 + 500 = 1500.

    Total : 4000 - 2500 - 1500 = 0.

    Description physique et mentale


    Il y a une chose que l’on remarque rapidement chez Gunnar, c’est sa haute taille, mais c’est de sa moustache dont on se souvient le plus. Imposante et bien disposée, elle embellit le regard espiègle de Gunnar et son petit sourire en coin qu’il arbore souvent. Avec sa taille, c’est un bon gars, solide, façon grand con de tout groupe qui se respecte. La vie à battre le pavé, à se faufiler dans les ombres loin des grands de ce monde, à côtoyer la crasse et le danger, ça vous forge une stature pour vous imposer contre pas mal de ces ennuis, même si parfois, on se laisse aller à boire quelques coups trop souvent et à cacher ses abdos sous un peu de gras ; c’est bon pour l’hiver. Gunnar ne cherche pas à être au premier rang de la scène. Il passe plutôt pour un suiveur, sympathique et séduisant au demeurant, mais pas suffisamment charismatique pour être au centre de l’attention.

    La plupart de son temps, il le passe dans les quartiers obscurs de la ville, à côtoyer la criminalité où ça parle mal et où ça menace facilement. Gunnar est comme un poisson dans l’eau, comme si le danger permanent et les regards de travers nourrissaient sa confiance. Même sa propension à passer pour officier républicain efficace mais instable l’aide à créer un climat de défiance envers sa hiérarchie qui l’aide à rester maître de lui et de son double jeu. A l’inverse, auprès des gens normaux, des quartiers populaires, des voisins pauvres mais braves, Gunnar fait preuve d’un certain altruiste, presque contre sa volonté. De par l’éducation que lui a fourni sa mère, il a bien du mal à dire non aux gens innocents et fondamentalement bienveillants, voire même de les blesser, ce qui provoque quelques emmerdes à l’occasion. Ces principes, ce sont ceux aussi de son père et c’est pourquoi il ne s’attaque qu’à ceux qui ont réussi : entre ceux qui ont trop réussi et ceux qui ont réussi en étant pourri jusqu’à la moëlle, il y a du choix. Il ne fait pas ça par bonté d’âme, pour redistribuer aux pauvres ou ce genre de truc, ça reste la loi du plus fort, mais il n’y a pas plus grande honte que d’écraser quelqu’un qui rampe déjà au sol. Il ne pourrait soutenir le regard de sa mère en le faisant. Et la famille, c’est important.

    Gunnar Bremer le jour, il est “La Moustache” la nuit, car c’est ce qui dépasse seulement de sous sa capuche pour dissimuler ces traits et c’est bien connu, le crime se fait la nuit.. Le nom est devenu “Eustache” au fil des années, agissant dans l’ombre à l’abri des regards pour parvenir à ses fins. Discret, mais capable de rentrer dans le lard quand le besoin s’en fait sentir. A vivre auprès des délinquants, il en a adopté des tics de langages et des comportements. Clairement, Gunnar n’est pas homme à sortir en soirée mondaine, un cheval serait moins rustre. On le dirait niais sur certains aspects, ces amis diront juste qu’il est con, parfois. Il n’est pas rare qu’il se fasse des mauvaises réflexions. Il alterne le très bon et le très mauvais avec une certaine facilité, mais tout est une question de zone de confort, généralement.

    Enfin, en plus de ces principes, Gunnar est quelqu’un de fidèle. A sa famille et ses origines en premier lieu, mais aussi à ceux qu’il considère comme ses amis. Même si parfois, ça attire les emmerdes, on aide toujours les copains qu’importe la façon. Ce n’est peut-être pas forcément la meilleure, mais le moindre geste compte. Gunnar ne compte pas prendre un coup de couteau à la place d’un copain, faudrait quand même pas déconner.


    Histoire ou test-rp


    Il y a bien une chose que l’on ne peut retirer à l'île de Kaizoku, c’est que c’est véritablement l’île de la liberté.
    Et de la piraterie, entre autres.

    Il existe un grand nombre de familles, de clans ou de regroupement de pirates, s’alliant et se trahissant au fil des années, s’imposant par la ruse, mais souvent par la force qui résume bien le Code des Affranchis. Parmi ces nombreuses sous-entités qui ne tiennent pas la comparaison avec les Frères-des Côtes. Les Brock sont l’un de ces regroupements. Brock n’est qu’un nom de famille parmi d’autres, mais c’est celui qu’on retient quand on veut faire court. Et c’est celui qui froisse le moins de personnes, ce qui n’est clairement pas un mal dans ce milieu où les rancunes peuvent sauter des générations. Les Brock, donc, sont formés de plusieurs familles associés au fil des années au grès des mariages et des alliances de circonstances pour des grosses prises. Refaire l’arbre généalogique serait une sacrée sinécure, et ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant. Comptant plusieurs navires pirates, se regroupant sporadiquement autour du lien familial pour quelques raids, se soutenant mutuellement contre d’autres familles, les Brock sont soudés et portent la famille et la liberté de leur île dans leur cœur.

    Une des filles Brock, appelée Ardee, s’amouracha d’un criminel de la République, de passage de l’île, dénommée Caul, qui avait pour lui sa belle gueule et ce parfum d’exotisme du continent. Si Caul faillit crever plusieurs fois de la froide empathie des Brock, il sut obtenir la bénédiction familiale pour séduire Ardee.. Mais en plus de planter la graine d’une progéniture, Caul planta celle de s’expatrier dans la République, là où Caul avait laissé des amis fidèles au cours d’un séjour sur l’île de Kaizoku qui ne devait être que temporaire. Il fallut d'âpres négociations pour qu’on les autorise à quitter l’île, mais les ponts n’étaient pas rompus pour autant. Si le jeune couple souhaitait vivre sur le continent, Caul avait adhéré aux principes de la piraterie et comptait vraiment servir les intérêts des Brock. Une fois de retour dans la République dans la cité portuaire de Courage avec sa douce Ardee, il reprit ses activités délictueuses, les dirigeants d'avantages vers la mer, obtenant régulièrement des informations sur des routes marchandes et les offrant aux Brock, les conduisant à mener des raids bien loins de Kaizoku, mais plutôt lucratifs, dans des eaux qui ne voyaient pas souvent des pirates et où les marchands se sentaient relativement en sécurité.

    De Caul Bremer et de Ardee Brock naquit alors Gunnar.

    Il n’y a pas grand chose d’exceptionnel à raconter de cette vie. Ardee avait certaines dispositions de par ses origines pirates pour soutenir les actions de Caul dans des cercles criminels, vivants de quelques larcins, de liberté et de quelques gros coups à l’occasion, visant particulièrement ceux pas trop riches pour avoir trop de poids, histoire de se faire remarquer le moins possible. De son père, Gunnar en tira ses facilités à se confondre dans les ombres, aux milieux des ruelles sombres et sordides, à traverser sans efforts la crasse de ce monde et à garder la pleine maîtrise de soi dans les pires situations. De sa mère, il apprit à respecter les braves gens, ceux du bas de l'échelle, les derniers de cordée, à les préserver et à leur donner des coups de main quand c'était possible, au diapason de la nature très altruiste de Ardee Brock. Un garçon sympa pour les jeunes de son quartier, un petit gars serviable pour les mamies du coin, un bon-à-rien pour les officiers républicains en patrouille, Gunnar Bremer étaient relativement sans histoire. Pas plus haut que les autres, sauf pour la taille, héritage de Caul qui était lui-même un sacré gabarit. Il leur arrivait une fois de l’an, de voyager jusqu’à Kaizoku, pour rencontrer la famille et assister même, à quelques occasions, à des raids pirates. C’était le temps de l'insouciance, comme si rien ne pouvait perturber leur vie de liberté.

    Evidemment, les choses ne sont jamais un long fleuve tranquille quand on traîne du mauvais côté de la loi et il faut bien que la Justice Impartiale abat son courroux vengeur sur les âmes damnés qui corrompt l’idéal de société des grands de ce monde. Il a fallu que Caul transmette des informations aux Brock sur un convoi marchand d’un type un peu trop influent pour jeter cette belle histoire dans le caniveau. Si le coup a réussi, la colère du type spolié de ces biens a été suffisamment grande pour embaucher des enquêteurs privés et débusquer un coupable. Caul Bremer. Rien n’a jamais été prouvé, mais il fut particulièrement assassiné dans une ruelle déserte, électrifié à mort. L’élément devint une de ces hantises et faiblesses par la suite.

    A ce moment-là, Gunnar n’était pas loin d’être majeur. Si ne pas continuer l'œuvre de son père semblait hors de propos, Gunnar sut qu’il serait mal avisé de ne pas tirer les enseignements du destin tragique de son paternel. En ce monde, on peut faire ce que l’on veut, mais on finit toujours par le payer. Il lui fallait une sécurité, une sorte de couverture qui pourrait lui permettre de mener ces actions clandestines tout en gardant une image plutôt propre sur lui. C’est ainsi qu’il décida de rejoindre les officiers républicains. Ainsi, sous couvert d’enquêtes et de maintien de l’ordre, il pourra jeter des regards indiscrets et lancer pendre ses oreilles à la recherche d’informations utiles, toujours au profit des Brock, mais aussi d’amis d’enfance qui n’ont pas forcément bien tourné, pas toujours avec les mêmes idéaux que Gunnar, mais les amis restent les amis. La fidélité est quelque chose d’important.

    Le jour de sa majorité, Gunnar signa les papiers pour réaliser son service militaire de deux ans. Au-delà des aspects long-termistes de cette action, il voyait et il vécut l’expérience comme une mise à l’épreuve. La philosophie militaire n’est vraiment pas celle à laquelle ces parents l’ont habitués, faite de hiérarchie gonflantes et de théories militaires assommantes. Encore plus en formation, le respect des règles est essentiel, dans le but évident d’inscrire très tôt dans l’esprit des volontaires les valeurs de la Grande Armée Républicaine. Si Gunnar a eu tendance à s’enfermer derrière un masque d’impassibilité sardonique durant ces deux ans, il put compter sur des amitiés de bons augures, même si le fond de pensée de Gunnar a rendu forcément ces amitiés un peu fausses, alors que ces camarades de classes croyaient fermement dans un cadre de valeur moral de la République que Gunnar ne partagée que très peu. Ils furent d’un bon secours pour tenir. Et encore aujourd’hui, il est encore en contact avec certains d’entre eux, comme des vieux camarades d’un temps jadis qui sont passés à travers toutes les corvées ensemble.

    De son côté, privé de l’amour de sa vie et constatant que sa progéniture prenait son destin en main, Ardee retourna peu de temps après le décès de Caul sur l’île de Kaizoku retrouver la chaleur familiale afin de faire son deuil qui la affectait tout particulièrement.

    De par sa nature générique, le service militaire n’est pas des plus intéressants. C’est au terme de ce service que Gunnar rejoignit l’Office Républicains, plutôt que la Grande Armée Républicaine qui ne correspondaient surtout pas à son profil. Il eut la surprise d’apprendre que la formation durait cinq années, mais le cursus avait l’avantage d’être beaucoup plus intéressant, notamment sur les capacités d’enquêtes des officiers républicains. Connaître les moyens d’identifier les coupables, c’est savoir sur quoi il faut faire attention pour ne pas être rattrapé. Outre une formation en matière d’intervention qui le vit se spécialiser dans l’infiltration ; et où il avait certaine disposition familiale ; il apprit les différents moyens d’aider les braves gens et de naviguer au sein de la bureaucratie républicaine avec une certaine habileté, malgré sa réputation de monolithe indigeste même pour ces experts. Il apprit toutes les petites vices de procédures utiles pour aider ou pourrir des affaires. Le genre de petites choses qui paralysent tous les rouages de la Justice avec une certaine efficacité. Gunnar aurait pu faire une année de plus pour devenir Capitaine, mais c’était beaucoup lui demander. Au terme de sa formation, il ne désirait qu’une seule chose : être libre. Alors, une fois officiellement intronisé au sein des Officiers Républicains de la cité de Courage, Gunnar reprit la vie de son père, comme une sorte de passage de flambeau.

    Grand connaisseur des ruelles, des quartiers populaires et des gens du crû, il est un très bon atout pour mener certaines affaires. Si au cours des années, certains de ses supérieurs ont eu la velléité de le promouvoir, Gunnar a toujours décliné, pour rester libre et pour rester le plus discret possible. A être trop haut, on surveille trop facilement ses actions. L’important est d’avoir une bonne estime de ses pairs pour le rendre insoupçonnable. Parfois, il a fait semblant d’avoir des gros accès de violence pour museler les desideratas de promotion. Ainsi, malgré ses états de service, son comportement parfois instable le tient loin des promotions éventuelles jusqu’à aujourd’hui. Quand il en a l’occasion, Gunnar récupère des informations sur des transports marchands pour servir à ses cousins Brock. ça n’arrive pas souvent, mais les Brock ne traquent pas tout le temps dans ces eaux-là. Le reste du temps, il est le brave Gunnar, officier républicain de Courage, défendant la veuve et l’orphelin avec un caractère difficile qui ne montera jamais en grade, pauvre de lui. Et officieusement, il est “La Moustache” comme on l’appelait au début, puis il s’est appelé lui-même “Eustache”, afin de dissocier sa vie publique de sa vie de l’ombre et de brouiller les pistes, menant une vie entre petit larcin, services à des amis et bon temps. Une petite vie tranquille, libre et discrète, comme l’aurait aimé son père.

    Sa seule ombre au tableau, c’est évidemment l’annexion récente de l'île de Kaizoku qui va à l’encontre de tous les principes mêmes de liberté de l'île. Il est évident que les Brock visent assez mal l'expérience et si une partie est restée sur l’île pour préserver les anciens et les enfants, les plus hardis ont pris la mer, continuant d’être une épine dans le pied dans le commerce maritime, comme d’autres pirates. Il devient difficile pour Gunnar de communiquer ces informations à ses cousins, ce qui lui donne matière à réfléchir. Il ne sait pas s’il peut être utile, mais au fond de lui, il sait qu’un jour viendra où les gens libres de Kaizoku voudront reprendre leur indépendance et ce jour-là, il sera sûrement présent pour défendre le nom des Brock.

    Groupes d'intérêts


    Divinisme - Les origines de sa famille s’enracinant sur l'île de Kaizoku, il est assez évident qu’il est important d’avoir les bonnes faveurs de Kaiyo. Si Gunnar n’est pas le plus marin des humains de ce monde, ni le plus pratiquant des fidèles, il se passera bien de mal se faire voir de la divinité qui a toujours protégé ses ancêtres.

    Piraterie - Quand on a des cousins qui sont encore pirate, malgré l’annexion, dans les Vrais Frères, forcément, on s’y intéresse un petit peu, surtout que pendant des années, Gunnar a tâché de faciliter  leur prise depuis son boulot d’officier de la République bien acquis.

    La Pègre - Même s’il a des intérêts dans la piraterie, Gunnar reste un type majoritairement au sol et quand il s’agit de mener des actions illégales, on est jamais très loin du milieu de la Pègre.

    Citoyens de Kaizoku - Annexer l'île de ses origines, réputée pour sa liberté ? Quelle idée saugrenue. Gunnar est contrarié par cette annexion. Et si pour l’instant, il ne sait pas trop de quoi l’avenir sera fait, il s’intéresse de plus en plus à ce qui se dit au milieu des gens de l’île.

    derrière l'écran

    Pseudo : Totoroboy
    Comment avez-vous connu le forum ? Par (St) Pancrace
    Avis sur le forum : Dense. Et j’arrive pas à distinguer la couleur des comptes République et Reike, daltonien que je suis
    Fréquence de connexion :Trop fréquent
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Gunnar Bremer
    Gunnar Bremer
    Messages : 12
    crédits : 32

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t908-gunnar-bremer-terminehttps://www.rp-cendres.com/t926-fiche-de-liens-de-gunnarhttps://www.rp-cendres.com/t925-chronologie-de-gunnar
  • Mer 16 Nov - 11:46
    Salut,

    Je viens signaler que ma présentation est terminé.

    Merci à vous.
    PNJ
    PNJ
    Messages : 34
    crédits : 306

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mer 16 Nov - 22:45
    Hellou, jeune corrompu.

    Cela fait plaisir de constater que non-seulement tu as lu le lore, mais que tu as surtout su te l'approprier avec élégance. L'histoire est intéressante, en plus de te laisser pas mal de possibilités en terme de gameplay.

    Je ne vois aucune incohérence, ni aucune erreur.

    Du coup, j'ai le plaisir t'annoncer officiellement que tu es Validé !
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum