DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Sauvée par le preux Vagabond [+18] - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Validations RP d'Isolde / Reike Aujourd'hui à 15:03Isolde Malkyn
    Ciel nuageuxAujourd'hui à 15:01Zelevas E. Fraternitas
    [Challenge] La fleur du nordAujourd'hui à 14:51Qwellaana Airdeoza
    Dénicher un champignon étoilé [PV Dimitri]Aujourd'hui à 14:48Isolde Malkyn
    Le Renouveau de Liberty [Zelevas]Aujourd'hui à 13:42Zelevas E. Fraternitas
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:07Verndrick Vindrœkir
    Demande de rerollAujourd'hui à 8:16Zaïn Tevon-Duncan
    Pour la gazette estivale (Takhys)Aujourd'hui à 6:44Takhys Suladran
    pour la future gazette d'étéAujourd'hui à 2:53L'Âme des Cendres
    [Validé] Les Martyrs (Pnj évolutif de Malazach)Aujourd'hui à 2:44L'Âme des Cendres
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 18 Juin - 16:27
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol




    Ce moment, elle en rêvait depuis un long moment. Secrètement, honteusement. Comment était-ce possible d’être à ce point attirée par quelqu’un tout en sachant que c’est irréfléchi et qu’il n’y aura sans doute aucun avenir ? Fatalement, il finira par lui glisser entre les doigts, à nouveau… Pourtant elle était incapable de faire machine arrière.

    Quoi qu’il advienne, elle voulait seulement lui appartenir.

    Rien d’autre ne comptait.



    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 21 Juin - 18:40
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 1 Juil - 11:15
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 4 Juil - 18:45
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 18 Juil - 16:31
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 20 Juil - 12:03
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 22 Juil - 19:09
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 23 Juil - 18:00
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 25 Juil - 21:14
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 27 Juil - 23:26
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 1 Aoû - 10:54
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol


    Une légère rougeur avait coloré les joues de la jeune femme. Après tout ce qu'ils avaient vécu et l'étreinte passionnée qu'ils avaient partagé… comment trois petits mots avaient un pouvoir si grand sur elle ? Peut-être parce que la guérisseuse ne pensait plus jamais revivre l'amour et encore moins avoir la chance de les entendre à nouveau, ces trois petits mots.

    « Moi aussi, je t'aime. Je… » la phrase flotta en suspens quelques instants avant que sa lèvre ne s'étire d'un sourire discret. « Je vais te dire un truc débile mais ne te moque pas. Je crois… qu'on était destinés. »

    Embarrassée par son aveu, elle fit signe à Lórindol de ne pas répondre. Au lieu d'en rester là, elle s'empressa de lui expliquer.

    « Je ne sors pas ça de nulle part, je t'assure. Tu sais… Je t'en avais un peu parlé la dernière fois… Après la guerre contre les Titans, j'étais dévastée. J'avais tout perdu et le peu de proches qu'il me restait m'avaient tourné le dos à leur tour. »

    Parler de cette période n'était jamais aisé. Malgré tout, elle ne ressentait pas cette boule amer coincée dans sa gorge, pas avec lui. C'était plus naturel de lui en parler. Il ne la jugerait pas. Lui, il savait ce que c'était de tout perdre.

    Rizka s'était tournée, le dos contre le matelas et le regard perdu entre les lattes du plafond, mais elle avait laissé ses doigts enlacés avec ceux de son compagnon, ne rompant pour rien au monde le lien tendre et rassurant.

    « Pourtant » avait-elle poursuivi. « depuis mon départ, je n'ai jamais cessé d'envoyer des nouvelles. J'écrivais à mes parents tous les mois. Sans réponse, évidemment… mais cette fois-ci… Je n'ai pas supporté le silence. J'avais pris ma décision et je voulais seulement leur dire au revoir, pour de bon. » Elle regarda un instant la cicatrice à son poignet. « Mon grand-père à carrément surgit de nulle part pour m'en empêcher et ensuite il m'a forcé à me rendre au temple. Il y avait une divinatrice là-bas. Je crois qu'il espérait que j'ai un déclic… »

    Dans un sens, ça à suffit, au moins pour redonner un semblant de vie à la jeune femme. Pas assez, cela dit, pour qu'elle ne comble le vide en elle. Encore maintenant elle ne comprenait pas pourquoi il l'avait sauvée pour disparaître à nouveau. Orgueil familial ? Rizka refusait de revenir et sa famille préférait faire comme si elle n'existait pas tant que ce serait le cas. Mais, ce n'était pas là où elle voulait en venir.

    « Et donc, j'ai reçu une prophétie : « C'est dans la foi que tu trouveras la rédemption. Ce que tu croyais perdu à jamais te reviendra alors, plus fort et plus sincère. » J'ai juste trouvé ça ridicule. Je ne voyais pas ce que j'étais censée retrouver. » A nouveau, elle se tourna vers Lórindol, déposant sur lui un regard infiniment tendre. « Je crois que je commence à comprendre, finalement. »

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 5 Aoû - 13:49

    L’exilé n’était pas une personne versée dans le jugement, excepté quand cela concernait des raclures de chiottes, ce qui faisait pas mal de monde tout fait. Lorsque la belle guérisseuse s’exprima, il l’écouta attentivement, il buvait presque ses paroles.  
    Lórindol savait qu’évoqua le passé n’était pas facile pour la belle elfe, il était d’ailleurs très bien placé pour comprendre ce qu’elle pouvait ressentir en s’ouvrant ainsi à quelqu’un. Le regard du mage noir suivit celui de sa belle, glissant à son tour sur la cicatrice qu’elle avait au poignet. Il ne lui a fallu qu’un instant pour comprendre et aussitôt il a eu l’impression de ressentir comme une sorte de picotement de la poitrine, rien de mortel, mais rien d’agréable pour autant.

    Pendant quelques instants, il réalisa qu’il s’en était fallu de peu pour qu’il ne la rencontre jamais, cette pensée raviva en lui une profonde tristesse qu’il avait mis des années à enfouir en lui… Il avait déjà tellement perdu… jamais il ne laisserait qui que ce soit lui faire le moindre mal, jamais.

    - En cherchant la rédemption tous les deux, nos chemins se sont finalement croisés.

    D’une certaine façon Lórindol croyait au destin, pour lui certaines choses ne pouvaient pas être expliquées, c’était ainsi et rien n’aurait pu être capable de défaire le destin. À quoi tenait leur rencontre au juste ? Un doute, une erreur de jugement, quelle chance avait-il eu de survivre à sa blessure suffisamment longtemps pour finalement chuter inconscient dans la cour d’une guérisseuse, il y avait bien trop d’éléments pour simplement croire à des coïncidences. Ici même, à Ikusa, il était parvenu à reconnaître son bijou et à la sortir d’une très mauvaise passe… ce n’était pas qu’une histoire de hasard, d’une manière ou d’une autre ils étaient liés.

    L’elfe se tourna sur le flanc, laissant main libre glisser délicatement sur la peau de la belle elfe, caressant la ligne de son ventre, remontrant doucement sur ses côtes

    - Pour une fois que les prophéties sont agréables…

    L’elfe se pencha légèrement, venant déposer un baiser sur le front de sa belle. La suite des évènements ne serait peut-être aussi agréable que ce qu’ils venaient de partager, mais l’exilé n’était pas du genre à dissimulé les choses, encore moi à une personne qui faisait battre son cœur.

    - Rizka… tu penses rester longtemps à Ikusa ?

    Imrith s’en était sortie et ça… ça, l’elfe n’arrivait pas à passer outre, tant que ce salopard de mage de la peste restait en vie, il préférait voir la guérisseuse loin de la cité, juste au cas où.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 8 Aoû - 7:33
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol


    Agréable, oui. Ce n'était pas souvent que le destin se montrait conciliant. Il était plutôt d'y genre facétieux, avide de péripéties tenant en haleine. Deux elfes brisés réunis pour faire battre leur coeur à l'unisson était un tantinet trop mièvre pour cette entité impalpable. Mais pour cette fois, il pouvait bien s'attendrir quelques instants.

    « Un jour ou deux, tout au plus. Je n'avais pas prévu de m'attarder… mais je peux le faire si tu en as envie. » ajoute-t-elle avec un tendre sourire. « D'ailleurs, qu'est-ce qui t'as mené à Ikusa ? »

    S'il est bien un endroit où la jeune femme ne pensais pas le trouver c'était bien à la capital. N'y avait-il pas pris trop de risques ? Un assassin se baladant dans le territoire chasse gardé de leurs majestés impériales… quoique l'on voit rarement le bout de son propre nez, mais un petit point dessiné dessus…

    « Nos dirigeants ne sont pas connus pour être miséricordieux… quoi que tu sois venu faire ici, fais attention à toi. Si tu te faisais attraper… » Elle ne put réprimer un léger frisson, se reprit toutefois. « Enfin… Désolée, je ne t'ai pas laissé le temps, tu veux bien me raconter ? »

    Se taisant finalement, la jeune femme plongea ses prunelles dans celles si clairs de son compagnon et l'écouta sagement sans l'interrompre. A vrai dire, elle buvait presque ses paroles. Tout ce temps sans se voir, il y avait, au fond, beaucoup à raconter. Ma dernière fois Lórindol était pourchassé, cette fois-ci était-ce lui qui poursuivait une chimère ?

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 27 Aoû - 14:46
    Étonnement, la capitale n’était pas un endroit aussi dangereux que l’on aurait pu croire. Il y avait beaucoup de gardes certes, mais aussi beaucoup de monde, des centaines de visages défilant dans les rues… Lórindol n’était finalement qu’un visage de plus dans la masse déjà grouillante, qui le connaissait ici ? Personne. Un des premiers avantages de vivre en solitaire, c’est que l’on ne risquait pas de croiser un visage connu. Bien sûr il avait croisé des tas de gens durant ses différentes visites, certains étaient sans doute morts de vieillesse depuis, d’autres ne se souvenaient certainement pas de lui.  Cependant, lorsque sa belle lui demande la raison de sa visite, il ne sut pas vraiment quoi lui répondre. Entre les têtes explosées, les égouts, le mage de la peste et l… et… L’elfe se maudissait intérieurement, il avait comme l’impression d’avoir un trou de mémoire, cette idée n’avait rien d’agréable et il espérait ne pas être en train de devenir fou.

    Elle s’inquiétait pour lui et cela le touchait véritablement, même si d’une certaine manière il n'était pas certain de vraiment aimer cela. L’elfe restait parfois pragmatique, même dans les situations où il aurait été préférable de ne pas trop l’être. Ce qu'il ressentait pour la belle guérisseuse était plus fort que tout ce qu'il avait pu ressentir jusqu'à présent, savoir qu'il pouvait la faire souffrir en se mettant en danger ou en allant à l'autre bout du monde... Cela laissait un certain vide au plus profond de son être.

    - J'avais deux ou trois a réglé en effet... Rien d'extraordinaire ne t'inquiète, et puis de toute manière ici personne ne me connait, et puis, même si c'était le cas, d'ici cinquante ans la plupart de ces gens seront morts de vieillesse alors que nous n'aurons pas pris une ride.

    La remarque était peut-être cruelle, mais terriblement réaliste. Ce n'était pas pour rien que les elfes ne se liaient pas vraiment avec les autres races, cela n'avait rien d'agréable de voir les amis disparaître un à un, emporter par le temps. La jeune femme connaissait bien ce sentiment. Après avoir passé son enfance isolée, le concept de la mort lui avait été difficile à accepter une fois qu’elle s’était enfin ouverte aux autres. Au moins, sa nouvelle amie ne risquait pas de s’affaiblir au fil des années. Mais l’elfe noyait le poisson dans l’eau en évoquant des faits évidents. Il préférait détourner la question plutôt que d’y répondre clairement.

    - Honnêtement, je préfère que tu ne t'attardes pas trop à Ikusa... Cette ville est pourrie.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 29 Aoû - 19:28
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol


    Imrith était toujours vivant, là, quelque part... et tant que ce fils de chienne respirait, l'elfe préférait voir sa compagne loin de la cité. Cependant, Rizka n'en avait aucune idée. Elle se redressa sur un coude, la moue pincée. Malgré ce qu'il lui était arrivé quelques heures plus tôt, la guérisseuse savait qu'il ne s'agissait que d'un incident isolé et se doutait que ces "choses à régler" y étaient pour quelque chose. Et elle avait bien l'intention de mettre les pieds dans le plat.

    « Je viens à peine de te retrouver que tu veux déjà que je m’en aille ? » le questionne-t-elle d’une voix tendue. « Lór, je n'en ai pas l’intention, pas sans une vraie raison. Tu as l'air beaucoup trop inquiet pour faire autant de mystères… Qu'est-ce que tu ne me dis pas ? Tu cherches à me protéger, mais de quoi exactement ? »

    L'exilé se retrouvait malgré lui dans une position plus ou moins délicate, pouvait-il la regarder droit dans les yeux et lui mentir sans sourciller ? Bien sûr qu'il pouvait. Mais entre vouloir et pouvoir il y avait un gouffre que même-lui n'ose pas sauter, pas avec elle du moins. C'est une chose dont Rizka avait conscience. Son vagabond avait la fâcheuse tendance à rester énigmatique mais il ne lui avait jamais menti.

    « J'ai fait une mauvaise rencontre à Ikusa, un mage noir originaire de Melorn. Une espèce de tordu adorateur de la peste et tout ce qui va avec. »

    L'elfe ne savait pas s'il devait trop entrer dans les détails, alors il se contenta de résumer brièvement ce qu'il savait et ce qu'il avait vu. Reparler des monticules de corps pourrissant dans les conduits du vieux réseau d'égout n'était peut-être pas utile.

    « Lui et sa bande de dégénérés vivaient dans l'ancien réseau d'égout de la cité... J'ai tué des gens qui se battaient pour lui, le comparant à un dieu vivant, louant la providence de ses paroles, j'ai connu des fanatiques mais ça, c'était pire encore. J'ai failli l'avoir mais il a réussi à s'enfuir. Te savoir ici alors qu'il rôde encore dans les parages ça... »

    Ca quoi au juste ? C'était une drôle de sensation, quelque chose de dérangeant, un semblant de peur qui lui retournait l'estomac. Des innocents poussant leur derniers soupirs il y en avait de nouveau tous les jours, mais elle... jamais elle ne ferait partie de ce lot là. Jamais il ne laisserait quoi que ce soit lui arriver, plus maintenant. Malheureusement pour cela il allait devoir partir pour une durée encore indéterminée, le temps de se débarrasser du mal qui le rongeait de plus en plus. Une fois cela terminé, alors il pourrait la retrouver, peut-être même rester près d'elle.

    Loin de connaître l'entièreté des préoccupations de son compagnon, l'elfette prenait malgré tout la mesure de la situation. Lórindol avait un don pour aller à la rencontre des ennuis et cette fois-ci il n'y était pas allé de main morte. Chercher des histoires à un mage noir disposant d'un réseau… Rizka n'avait pas besoin de rentrer dans les détails pour comprendre que l'idée que ce dingue veuille se venger sur elle s'il avait vent de son existence devait être une angoisse terrible pour le vagabond.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum