DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Sauvée par le preux Vagabond [+18] - Page 4 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 0:11Kilaea Sliabh
    Étincelles Couragéennes | OrifaHier à 22:38Arès Wessex
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 18:22Rêve
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 18:16Arès Wessex
    Un regard de capitaine sur l'avenir... Hier à 17:09Altarus Aearon
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornHier à 16:43Valmyria
    Validation de StadzankHier à 16:19PNJ
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 30 Aoû - 13:21
    « Il ne m'arrivera rien, je t'assure. Là où je vais, même ce genre de cinglé n'oserait pas y mettre les pieds. » rassura-t-elle, caressant du bout des doigts la joue de son compagnon.

    Le contact fit légèrement sourire l'elfe, ce n'était pas un grand sourire, mais c'était bien plus agréable à regarder qu'une mine renfrognée.

    « L'amie dont je te parlais. Elle vit dans les hauts quartiers et non seulement c'est une magicienne extrêmement puissante, mais elle… » Mince, même à Lórindol il était compliqué de confier ce secret. « ... disons que c'est la personne la plus effrayante que j'ai rencontrée. Je plains sincèrement les fous qui auraient l'idée de tenter d'approcher. »

    - Ah ce point ? Eh bien on dirait que je ne suis pas le seul à fréquenter des personnes pour le moins... étrange et peu recommandable.

    L'exilé n'avait pas eu l'occasion d'entendre la belle elfe utiliser le mot « effrayant » pour décrire une personne, c'était d'ailleurs un terme assez fort, inspirant à la fois une forme de crainte, mais aussi de respect. Est-ce qu'il était rassuré de la savoir avec ce genre de personne ? Difficile à dire... mais c'était sans doute mieux que de la savoir seule et vulnérable...

    « Que veux-tu, j'ai l'art d'amadouer la mauvaise graine. » plaisante-t-elle avec une expression entendue.

    Cyradil était une humaine ayant passé sa vie entière dédiée uniquement à la magie avant de devenir une liche. Le résumé restait plutôt fidèle bien que terme utilisé avait été grossier pour la qualifier, certes, mais au moins cela avait le mérite de souligner son propos sans risquer de rompre sa promesse. Elle serait en sécurité.

    « Une fois que j'aurai réglé mon problème, je m'en irai, c'est promis. Mais… Je m'inquiète pour toi aussi. Qu'est-ce que tu comptes faire maintenant ? Il vient de Melorn, c'est ça ? C'est… Il fait partie de ta vengeance ou c'est seulement un hasard malencontreux ? Dans tous les cas, je suppose que tu vas vouloir y remédier et encore disparaître... »

    Ça sonne comme un reproche. Ça n'en est pas un, si ? Peut-être bien. La guérisseuse avait mal vécu sa disparition quelques mois plus tôt et maintenant qu'elle avait pleinement conscience de l'importance que Lórindol avait à ses yeux, l'idée qu'il puisse lui arriver quelque chose lui était d'autant plus insupportable. Elle n'avait pas envie de ressentir à nouveau ce vide, cette inquiétude permanente qui plongerait son esprit dans une tornade de questions sans réponses.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 31 Aoû - 16:37
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol


    Doucement, l'exilé enserra la main de sa belle, comme un cocon sensé la protéger, il se voulait rassurant, confiant dans ce qu'il avait encore à faire mais... ce n'était pour autant pas simple à avouer.

    « Non mais... cette pourriture mérite la mort pour le tout le malheurs qu'il a pu causer, qui s'occupera de lui ? Nous sommes deux à connaître l'histoire et si je ne me charge pas de son cas qui sait ce qu'il pourrait faire... Personne ne l'empêchera de recommencer, ici, à Melorn ou même à Kyouji... »
    « C'est vrai mais... »

    Et oui, il allait de nouveau devoir partir, pour combien de temps ? Difficile à dire. Reviendrait-il ? Il l'espérait. Doucement il embrassa le dos de la main de la guérisseuse.

    « Cela ne sera pas long, un mois tout au plus ensuite... ensuite tout sera différent je te le promets. »

    Plus de vengeance, plus de pacte, cette sensation de perdre peu à peu le contrôle de son corps allait disparaître pour de bon... oui tout allait être différent.

    « Différent ?... » reprend-t-elle, peu sûre de comprendre.
    « Oui, plus de vengeance, plus de... tout ça. »

    Plus de tout ce qu'il était lui, il pourrait enfin vivre comme il l'entendait... Bien sûr, en apparence tout semblait sous contrôle de son côté, c'était comme si la présence du démon n'avait aucun effet, mais à l'intérieur, au plus profond de son être... il était là. C'était un mal qui ne se reposait jamais, qui s'insinuait lentement mais sûrement dans son esprit, allant même jusqu'à parfois influencer ses pensées. Pacte ou non, jamais il ne pourrait oublier ce qu'il était arrivé à sa famille mais... mais ne pas oublier ne pouvait pas l'empêcher de tourner la page non ?

    « Tu peux me faire confiance Rizka. »
    « D'accord. Je te fais confiance. Ça ne sert à rien que j'essaie de te convaincre du contraire, tu n'en feras qu'à ta tête de toute manière. » admit-elle d'un soupir. « Mais si tu ne reviens pas… J'aimerais au moins avoir une chance de pouvoir te retrouver. »

    L'elfe hocha la tête, un accord silencieux suivi d'un regard, il attendait.

    « Je vais tenter quelque chose. Si j'arrive à lier nos esprits, ça devrait nous permettre de ressentir la présence de l'autre et que je puisse te contacter par la pensée. La portée n'est pas infinie mais c'est toujours mieux que de semer des indices. »

    C'était peut être un peu tôt pour en plaisanter cependant la situation présente faisait office de bon exemple pour illustrer le problème.

    « N'ayant pas de connaissance en matière de télépathie, cela sera à sens unique. »
    « Je sais. C'est peu mais ça sera toujours mieux que rien. »

    Lier leurs esprits n'était sans doute pas grand chose malgré tout ce serait un repère pour elle, quelque chose auquel se raccrocher pour ne pas sombrer si jamais Lórindol ne parvenait pas à tenir parole. L'exilé ne mentait pas quand il disait vouloir revenir, simplement... il avait de choses à faire et il n'était pas capable de dire combien de temps cela prendrait, certainement quelques mois, il espérait moins..

    La jeune femme se redressa, s'asseyant pour être plus à l'aise et l'invita à en faire de même. Une fois fait, la magicienne se concentra pour faire glisser sa magie dans ses paumes avant de les joindre à celles de son compagnon. Là, elle ferma les yeux pour se concentrer, suivre les mouvements de sa magie traversant son être, utilisant le pont de leurs corps enlacés pour glisser doucement, s'imprégner de l'aura personnelle de l'elfe. La sensation n'était pas désagréable, c'était... comme si une sorte de chaleur agréable traversait son corps et son esprit. L'elfe n'était pas certain de ce qu'un tel lien pourrait créer à l'avenir, n'était-ce pas un risque avec ce qui le rongeait de l'intérieur ? Il n'en savait rien, pas plus qu'il ne savait s'il devait en faire mention ou non... De toute manière, il aurait bientôt terminé ce qu'il avait à faire, ensuite il n'y aurait plus de problème. Elle trouva un point d'ancrage dans un souvenir commun tout en restant en retrait du reste. Se connecter, tout en douceur, sans empiéter dans ce territoire qui n'était pas le sien.

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 3 Sep - 11:43
    Sauvée par le preux Vagabond
    Feat Lórindol


    Lorindol resta silencieux durant toute la manipulation, c'était de loin une des choses les plus délicates qu'il avait pu expérimenter en termes de magie d'habitude c'était... moins doux et plus incisif. La jeune femme agissait avec son esprit telle une chirurgienne, par des impulsions précises mais également avec la douceur qui lui était propre.

    « J'aimerais savoir faire preuve de la même douceur, magiquement j'entends, je ne m'inquiète pas pour le reste. »
    « Shhh, tu me déconcentre. » le gronda-t-elle sans y mettre les formes. Elle y était presque.

    Une bouffée de chaleur l'envahit soudain, suivi d'un sentiment de plénitude partagé. Le lien s'était établi. A présent, la jeune femme ressentait l'aura de son compagnon. Pourtant, quelque chose n'allait pas. Un frisson lui parcourt soudain l'échine, comme si elle venait de perturber une entité sombre et que celle-ci l'observait en retour, la sondant avec intérêt. Rizka rompit le contact, hoquetant de surprise. Qu'avait-elle perçu au juste ? Son regard balaya la pièce avec nervosité mais il n'y avait rien. Elle était en sécurité, tout allait bien, mais pourquoi cette sensation persistait ?

    « Il… Je… J'ai cru… » balbutie-elle, incapable de poser des mots sur cette impression étrange. « L'espace d'un instant, j'ai ressenti quelque chose d'autre… ça m’a vu, ça… Je... »

    Indépendamment de sa volonté, son corps s’était mis à trembler et elle dû se faire violence pour ne pas céder à la panique. Non. Ça n'avait pas de sens. Il devait y avoir une explication logique. La journée avait été longue et particulièrement éprouvante. Peut-être même était-ce un résidu de la magie noire dont elle avait été victime. Quoi que ce soit, réel ou non, Lórindol ne montrait rien d’étrange, il semblait simplement inquiet de voir sa compagne aussi troublée.

    « Tout va bien Rizka, il n’y a que moi. » rassura-t-il la jeune femme en venant l’enlacer.
    « Je… Oui, je dois me faire des idées. »
    « Tu as peut-être dû percevoir un souvenir. J’en ai pas de très joyeux, malheureusement. »
    « Tu as sans doute raison. Mais… Pourtant… Ça m'a paru tellement réel. » elle secoue doucement la tête, chassant cette pensée parasite. « Ca doit être la fatigue, l’émotion. »
    « C’est vrai, il est tard.Tu devrais t’endormir, je veillerai sur toi. »

    Oui, c’était forcément ça. La jeune femme n’avait rien à craindre. Pas maintenant, pas avec lui. Retournant se lover contre son compagnon, elle commença à se détendre à nouveau et ses paupières ne tardèrent pas à se faire lourde. Il ne s’agissait que de ça… Son corps et son esprit était épuisés après une telle journée. Après tout, elle avait bien le droit de se laisser aller, pour une fois. De profiter de sa présence rassurante, avant qu'il n'aille encore risquer sa vie. Elle s'abandonne alors, sans craindre le lendemain, à ce lourd sommeil réparateur, bercée par de douces caresses et la présence de l'homme qu'elle aimait.

    Si seulement elle avait su qu’à son réveil il ne serait déjà plus là…

    Et qu'elle ne le reverra plus jamais.

    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum