DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Atalanta fugiens feat Aryan EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Dorylis de Rockraven
    Dorylis de Rockraven
    Messages : 4
    crédits : 214

    Info personnage
    Race: Elémentaire (sable)
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1112-dorylis-de-rockraven-grand-mecene-de-republique-terminee
  • Mer 11 Jan - 22:05


    Courant Août de l’An 3

    Atalanta fugiens
    Feat Aryan


    Les arts quels qu'ils soient étaient depuis presque trois siècles étaient la plus grande passion de Dorylis. Elle avait toujours eu ses domaines de prédilection mais il en était certains pour lequel elle aurait pu se perdre en contemplation ou en étude et les livres en faisaient parti. Sa famille avait une certaine renommée en République depuis sa fondation mais ils s'étaient toujours montrés discrets au final. Présents, participants à l'histoire mais sans s'imposer et sans se hisser sur le devant de la scène.

    C'était sans compter sur les velléités de l'héritière des Rockraven. Elle savait qu'elle ne pourrait briller réellement en tant que matriarche du clan que dans fort longtemps. Il existait une éventualité que son père renonce à diriger le clan vu son peu d'attrait pour la scène politique ou artistique ou même militaire mais pour l'heure le Patriarche avait beau être vénérable, il n'en demeurait pas moins en parfaite santé. Aussi pour assouvir ses besoins de briller par elle-même et pas uniquement par son nom elle s'était lancée en politique. Elle avait gravi les échelons lentement mais sûrement, ne laissant jamais rien au hasard et en apprenant à connaître tous ceux qui pourraient lui être utile.

    Tout cela pour dire qu'à ce jour elle avait atteint son objectif et la consécration, elle était devenue le Grand Mécène de République. Elle avait l'aura qu'elle souhaitait et le rôle de Protectrice des arts, sciences et des trésors de sa Nation. Patriote, désireuse de bien faire, elle donnait sans compter son temps, son énergie et ses ressources.

    Sa petite lubie, son plaisir personnel restait la collection d'ouvrages anciens dans le but de les exposer. Elle ne les gardait pas pour elle, non le savoir, la beauté, cela devait se partager, se montrer et ce n'était donc pas un plaisir solitaire. Elle de fait réalisé l'acquisition d'un ouvrage dont les pages la fascinaient mais elle ne parvenait pas à en extraire la substantifique moëlle. Quelle agacement que de passer des heures à observer quelque chose sans pouvoir en comprendre l'essence. Fallait il briser un sceau magique, fallait lire derrière les lignes, elle avait essayé de nombreuses choses en vain. Cependant elle avait une certitude l'ouvrage devait être intéressant et porteur d'un message.

    Chaque page était une magnifique illustration peinte et dorée à l'or fin ou ciselée d'argent et d'autres matériaux.
    Les seules écritures se trouvaient sur la première de couverture, les seules qu'elle avait trouvé en utilisant un petit outil provenant de Magic et créant de la lumière via du feu divin. Cela n'avait aucune autre utilité que d'être lumineux mais cela avait suffi à révéler le mystère de la page de couverture.
    Spoiler:

    Dans les flammes de la torche on pouvait lire les inscriptions suivantes "Atalanta Fugiens".
    Un mystère cependant cela se perce n'est-ce pas ? Aussi avait-elle laissé courir la rumeur qu'elle cherchait un expert en langues anciennes et écritures codées. Des crieurs avaient pour tâche de faire savoir cela dans Liberty et elle avait déjà un certain nombres d'érudits mais aucun n'avait réussi quoi que ce soit, pas même à découvrir le titre dissimulé. Elle était quelque peu désappointé et désabusée, était-il si difficile de trouver un esprit assez curieux et inventif pour l'aider à découvrir les mystères de l'ouvrage?

    Son majordome lui avait annoncé qu'après sa journée au Ministère, un nouveau candidat souhaitait tenter sa chance. Elle avait soupiré, n'attendant plus grand chose depuis des jours de ces visites. L'entretien était simple. L'érudit était reçu par le majordome des Rockraven qui menait l'élu dans un petit salon dans lequel se trouvait l'ouvrage sous la protection de gardes familiaux. Elle ne venait qu'après avoir offert une heure d'observation.

    CENDRES
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Aryan Iceshade
    Aryan Iceshade
    Messages : 152
    crédits : 1000

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Mage Soutient
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
  • Dim 15 Jan - 18:34
    Les découvertes et les mystères étaient la base de la vie. Faire chaque jour la même chose était une horreur sans nom, un chemin qu'il ne voulait pas même dans ses pires cauchemars empreintes. Voila pourquoi il était aussi multitâche. Pour pouvoir changer totalement de cercle d'étude du jour au lendemain si il en avait envie. Pour pouvoir, aussi, quand il tombait sur une nouvelle gourmandise, pouvoir connaître assez de chose afin d’être a la hauteur du mystère.

    Il y avait les objets. Un livre ancien, visiblement rare. Il n'avait eu que peu d'informations sur le sujet, mais c’était bien pour ça qu'il était intrigué. Parce que ceux ayant fait le message tout court ne semblait pas en avoir beaucoup plus a lui en donner. Un mystère, une énigme. Ça lui avait aussitôt prit aux tripes et il y pensait sans réelle interruption depuis deux jours. Il aurait voulu s'y rendre sur le champ mais visiblement il fallait un rendez-vous. Il avait du attendre. Et bien entendu, il n’était pas allé discrètement aux portes du domaine pour faire fuir quelques rivaux avec des illusions. Ce n’était pas du tout son genre....

    Il y avait aussi les gens. Il y avait elle. Dame Dorylis de Rockraven. Il n'avait jamais vraiment entendu parler d'elle jusque la. Et comme il avait comprit que c’était elle la demandeuse d'une expertise, il avait fait quelques recherches sur elle. Il n'avait pas été déçu. Un être déjà plusieurs fois centaines, a l'importance majeur dans la République. Elle devait avoir une longue histoire, de nombreuses anecdotes a lui raconter. Rien que d'y penser, sa main tremblait légèrement, comme pour faire marcher un crayon invisible présent entre ses doigts.

    C’était autant pour l'un que pour l'autre qu'il s'etait ainsi déplacé aujourd'hui. Il etait devant les grilles du domaine en question, arrivé une bonne heure en avance. Il avait tout son temps, et il en profita pour détailler l'architecture de l'endroit. Un lieu assez classique des villes de République, et encore d'avantage des manoirs des gens riches de cette partie du monde.

    Un homme vint le chercher, visiblement travaillant ici. Un majordome ou un homme a tout faire, difficile a dire. Il avait une certaine prestance et Aryan supposa qu'il devait etre assez bien placé dans la hierarchie des gens travaillant sur le domaine. Il s'inclina et lui indiqua de le suivre, ce que fit Aryan.

    Comme toujours, et surtout en cette saison, il était vêtu de sa tunique faite d'un tissu assez chére et de très bonne qualité, sans que la tenue en elle soit particulierement ouvragé. Le pantalon était ample et légèrement plus large au niveau des chevilles, léger, permettant une souplesse et une liberté totale. Sa veste de la même couleur etait ouverte sur son torse nu, comme toujours. Certains auraient dit peu présentable, mais il avait d'autres qualité.

    Le salon en question ou il fut déposé était somme toute richement banal. Sans doute mignon et confortable, mais pour lui, un peu trop neutre. Enfin il n’était pas réellement un bon exemple. Il vivait dans une petite carriole et ne se préoccupait pas des possessions terrestres aprés tout. Tout ce dont il avait besoin, se trouvait dans sa tête.

    Il comprit en voyant qu'il n'y avait personne qu'il n'allait pas rencontrer la propriétaire des lieux directement, et ça, pour lui, c’était tout bonnement impossible. A quoi bon étudier quelque chose tout seul ? Et elle était au moins la moitié de la raison pour laquelle il était venu. Alors il se retourna vers le majordome, et sans un mot agita la main. Aussitôt son visage changea un peu, jetant des coups d’œil a droite et a gauche, avant d'incliner la tête et de sortir de la pièce.

    Il monta les marches de la demeure quatre a quatre, dans un état un peu second. Il ouvrit la porte après avoir frappé, la ou se trouvait sa maîtresse. Il transpirait un peu, et avait la bouche un poil tapeuse. Il bredouilla légèrement, les yeux écarquillés.

    - On...on m'a dit que vous deviez aller voir notre invité sur le champ, il est en bas dans le salon. Il vous attends, il veut énormément vous voir.

    Il n'etait définitivement pas dans un etat ordinaire. On lui avait murmuré quelque chose dans l'oreille...
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum