DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Rendez-vous prévu par le Destin [PV Eliëndir] EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dahlia
    Dahlia
    Messages : 20
    crédits : 266

    Info personnage
    Race: Fae (sang pur)
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1111-dahlia-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1188-ce-qui-nous-lie-dahlia#9128https://www.rp-cendres.com/t1187-chronologie-de-dahlia#9127
  • Jeu 12 Jan - 18:00
    Printemps de l'année -336

    Ce matin-là, Dahlia s’était levé du pied gauche. Ronchonnant dès l’aurore, la Fae grommelait à chaque pas, se traînant de pièce en pièce avec lenteur et agacement profond. Son air mélancolique se transformait petit à petit en une grimace d’irritation, et pour cause : aujourd’hui, son groupe devait sortir de l’orphelinat pour se promener dans Liberty. L’enfant abhorrait ces sorties obligatoires qu’elle considérait comme une pure perte de temps : les commerçants les regardaient avec pitié, les jeunes gens changeaient de trottoir… Ce qui devait être une insertion dans la société ressemblait pourtant plus à une exhibition de tout ce qui les différenciait du monde extérieur. Enfin, elle se posait sans doute trop de questions, et cette journée passerait tout aussi vite que les autres. Cela faisait déjà quelques mois qu’elle se trouvait à l’orphelinat et contre toute attente, elle s’y plaisait. Être entourée l’aidait à oublier ce qui l’avait fait atterrir dans ces lieux, aussi, il n’était pas dans son intérêt de faire la difficile.

    La petite se glissa dans une robe légèrement trouée et laissa la nourrice nouer sa chevelure dans une longue et épaisse tresse. Elle franchit la porte avant de rejoindre ses petits camarades qui attendaient, rangés deux par deux comme de bons petits soldats. Tous connaissaient les règles de ces promenades : rester calme, ne parler que lorsqu’on s’adresse à vous ou à la directrice et être d’une politesse exemplaire. Dahlia n’éprouvait aucune difficulté à les respecter, ses émotions restant la majeure partie du temps confinées dans son petit cœur. Malgré son début de journée, elle allait s’efforcer de garder la face. Pour être tout à fait honnête, ces excursions donnaient également de la visibilité à l’orphelinat et à ses pensionnaires, mais la Fae n’espérait pas être adoptée par un riche habitant. Elle sortait bien trop du lot, et si quelques-uns s’étaient déjà intéressé à son cas, cela n’avait pas duré très longtemps. La jeune fille portait ses traumatismes sur le visage, et une enfant a l’air morose n’augurait pas une relation très prolifique.

    Située au bout de la file, Dahlia était seule, enfin tout du moins, elle ne tenait pas la main d’un de ses camarades. La promenade commença avec douceur dans les jardins de l’orphelinat, dans lequel elle cueillit quelques fleurs, avant de poursuivre sa route. Aujourd’hui, le but était de découvrir quelques monuments historiques, d’en apprendre plus sur l’histoire de la capitale. Aussi, ils allaient parcourir les beaux quartiers en tentant de ne pas trop se faire remarquer par ceux qui la peuplaient. Cela n’aurait pas été la première fois qu’on leur jetait des regards noirs s’ils avaient le malheur de lever la tête vers les fenêtres des habitations. La Fae avançait, la tête dans les nuages, se demandant si elle pourrait se faufiler dans la bibliothèque à leur retour. Elle y avait repéré un livre aux reliures dorées qui, contrairement aux autres, ne dégageait pas de poussière quand on en parcourait les pages. Elle espérait pouvoir se plonger dans son contenu assez rapidement, de peur qu’il ne soit emmené par la directrice dans ses quartiers. Elle aimait s’approprier tout ce qui était beau, alors cet ouvrage était sûrement dans son collimat… BAM.

    Secouée par le choc, Dahlia tomba sur les fesses, écorchant ses mains sur les pavés. Une fois son grognement de douleur poussé, elle rouvrit les yeux et se rendit compte que son groupe n’était plus du tout devant elle. Son regard passa de la droite à la gauche tandis qu’elle tentait vainement de se repérer dans Liberty. Sans une carte, c’était peine perdue. Elle se redressa lentement sur ses jambes encore tremblantes et laissa passer une dizaine de secondes dans un silence complet avant d’enfin s’intéresser à la cause de sa chute. Sans émoi, elle articula calmement, posant ses yeux orangés sur la silhouette de l’Elfe qui lui faisait face. « Navrée, je ne vous avais pas vu. Peut-être avez-vous croisé le groupe dont je faisais partie ? Il semblerait que je me sois… ». Elle fit une pause pour laisser s’échapper un long soupir de l’entre ouverture de ses lèvres. Elle détestait l’admettre, mais elle était bel et bien « perdue. ».


    Rendez-vous prévu par le Destin [PV Eliëndir] YXyOAPI
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Eliëndir
    Eliëndir
    Messages : 143
    crédits : 608

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t781-embrasse-les-tenebres-une-fois-de-plus-terminehttps://www.rp-cendres.com/t802-repertoire-d-eliendir#5395https://www.rp-cendres.com/t801-recit-d-une-ame-depravee#5394
  • Sam 14 Jan - 15:50
    Rendez-vous prévu par le Destin
    Feat Dahlia
    Ce matin-là, Eliëndir s'était levé particulièrement de bonne humeur. Chantonnant dès l'aurore, cela fait quelques jours qu'il est arrivé à Liberty. C'est temporaire évidemment, il accompagne son père pendant un voyage d'affaire avec l'université Magic en tant qu'ambassadeur de l'école jumelle de Melorn. Son père étant un professeur assez réputé dans le nord du Sekai, ce n'est pas la première fois qu'il fait le voyage vers la capitale Républicaine. Et puis, Eliëndir ne rechigne jamais à quitter un peu la cité Elfique de temps à autres. C'est une ville absolument splendide si ce n'est la plus belle du continent mais lorsqu'on a la longévité d'un Elfe, on a vite fait le tour. C'est aussi l'occasion pour lui de profiter de la chance qu'il a de pouvoir échanger avec d'autres élèves de Magic. Voir d'échanger avec des professeurs. Quoi que pour le moment, il a surtout l'irrésistible envie de profiter pleinement de son temps libre pour parcourir les artères de la ville. Les études peuvent bien attendre une petite journée.

    De toute façon, son père allait être occupé jusqu'à relativement tard ce soir. Ce qui devrait lui laisser suffisamment de temps pour se balader l'esprit tranquille. Il enfile une quelques vêtements qui pourraient être assez inhabituel en République, la mode n'est pas exactement la même dans ce pays. Optant pour une tunique assez ample aux couleurs claires et aux manches longues. Les yeux améthystes de l'Elfe se reflètent parfaitement dans le miroir de sa chambre pendant qu'il coiffe lui-même ses cheveux immaculés de la manière la plus simpliste possible, peignés et complètement relâchés tombant de toutes leurs longueurs dans le bas de son dos. Il s'éclipse donc dans la matinée, passant le portail de Magic où il loge pendant son séjour et disparait dans le labyrinthe à ciel ouvert qu'est Liberty. Il n'a pas trop de mal à se repérer, on peut dire qu'avec l'habitude, il connait plutôt bien certains de ses quartiers.

    Le printemps est relativement agréable dans ce coin du Sekai, le Soleil brille et illumine les grands parcs fleuris du centre-ville. Il fait ni trop chaud, ni trop froid. Une belle journée en perspective, il repasse même par hasard devant la célèbre Maison Bleue de la présidente qu'il a eu l'occasion de découvrir pour la première fois quelques années auparavant grâce à Neera. Encore plus splendide que dans ses souvenirs. Il emprunte une rue pavée qui descend légèrement, se souvenant qu'il avait connu une magnifique bibliothèque très réputé à l'angle du boulevard. Peut-être pourrait-il emprunter un livre intéressant à feuilleter pour le reste de sa journée. Il dévie brièvement le regard sur la rue d'en face, notant qu'il attire sans grand mal certains regards intrigués. Pas qu'un Elfe soit particulièrement rare mais sa tenue singulière et l'aura éblouissante de l'apprenti mage passent rarement inaperçus. Sans parler du fait que la nature semble avoir fait un travail admirable sur le visage délicat de l'adolescent. Un passant le salue, très humblement il lui rend d'un hochement de tête.

    Une petite seconde d'inadvertance qui a manquée de finir en catastrophe alors qu'il percute involontairement une jeune fille d'à peu près son âge. Il faut dire qu'elle non plus, n'avait pas l'air très concentrée sur sa route mais difficile de lui en vouloir, il était tout autant fautif. De son côté, il se réceptionne plutôt aisément même s'il manque de peu de tomber à son tour. Il pose son regard sur la jeune fille en question qui n'a pas eu autant de réflexe que lui visiblement, très gêné par ce qu'il vient de se passer. Il se penche rapidement au-dessus d'elle pour s'assurer qu'elle ne se soit pas fait mal. Il lui propose sa main et l'aide à se remettre sur ses jambes alors qu'elle a même l'amabilité de s'excuser avant lui.

    « Ne vous excusez pas, c'est de ma faute. Est-ce que tout va bien ? Rien de cassé ? »

    Il lève la tête et pivote la tête de gauche à droite pour essayer de repérer le groupe qu'elle mentionne sans trop savoir de quoi il s'agit exactement. Aucun signe des autres enfants de l'orphelinat, le voilà dans de beaux draps. Dahlia semble effectivement complètement perdue comme elle vient de le préciser, il ne peut pas simplement la laisser seule ici. La bibliothèque devra donc attendre un peu alors qu'il reporte son attention sur sa récente rencontre.

    « Je ne crois pas avoir croisé les personnes que vous recherchez. Mais je connais plutôt bien la ville, laissez-moi vous aider à retrouver votre chemin pour me faire pardonner. »

    Un grand sourire sincère illumine le visage de l'Elfe pour appuyer ses mots, se voulant rassurant et sûr de lui. Ils finiront bien par retrouver la route qui mène à l'orphelinat et à deux ils auront plus de chance d'y arriver.

    « Je suis Eliëndir, enchanté de faire votre connaissance. Et vous êtes... ? »

    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dahlia
    Dahlia
    Messages : 20
    crédits : 266

    Info personnage
    Race: Fae (sang pur)
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1111-dahlia-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1188-ce-qui-nous-lie-dahlia#9128https://www.rp-cendres.com/t1187-chronologie-de-dahlia#9127
  • Mer 18 Jan - 17:58
    Si Dahlia avait pu disparaître à cet instant précis, elle l'aurait fait sans la moindre once d'hésitation. Encore sonnée, elle tendit machinalement la main vers celui qu'elle avait bousculé sans vergogne. La Fae détestait attirer l'attention et si son groupe se trouvait encore dans les parages, elle se serait empressée de les rejoindre en glissant un rapide « désolée » au jeune homme. Malheureusement ce cas de figure ne semblait pas vouloir se présenter aujourd'hui, et elle se devait de faire une bonne impression à l'inconnu. Une sensation de douceur l'envahissait doucement alors qu'elle prenait appui pour se redresser, reprenant ses esprits par la même occasion, alors que ses yeux se plantèrent dans les siens.

    « Non, ne vous en faites pas, je vais bien. J'aurais du regarder devant moi, vous n'y êtes pour rien... »
    . Elle marqua une pause de quelques secondes avant de poursuivre « messire. ». L'Elfe, en tout cas d'apparence, n'était pas si éloigné de son propre âge, pour autant un monde entier les séparait. Elle ne put que remarquer ses vêtements de haute qualité, ainsi que sa longue chevelure soignée et ordonnée. Tout ceci témoignait d'une certaine aisance, et à côté de l'Elfe, Dahlia se sentait bien ridicule. Tel était le sort réservé aux orphelins et aux pauvres gens en règle générale. Attrapant un pan de sa robe déchirée, l'adolescente se mit à regarder les pavés fixement. Il n'était pas dans ses habitudes de prolonger les échanges de regards et elle craignait d'offenser le jeune homme. Elle ne devait pas abuser de la générosité des autres, après tout, il l'avait déjà aidée à se relever. Elle devait s'éclipser et ne pas l'importuner plus longtemps.

    Pourtant l'inconnu n'avait pas l'air décidé à la laisser partir aussi facilement. Elle écarquilla lentement les yeux. Il se sentait... redevable ? Ses sourcils se froncèrent. Etait-elle victime d'une mauvaise farce? D'un rapide coup d'oeil elle alla se quérir de ses environs, plus particulièrement de ce qui se passait dans son dos, si personne ne se tenait dans son angle mort pour la pousser à nouveau. Toutes ces années de moqueries l'avaient décidémment rendue méfiante. Dahlia ravala sa salive. « Je.. Je m'appelle Dahlia, sire Eliëndir. Je suis ravie de faire votre connaissance également ». Pendant un bref instant elle hésita à refuser son aide, mais l'obligation de politesse se tenait au dessus d'elle telle une épée de Damoclès. Auprès d'un noble, la moindre erreur pourrait lui coûter cher.

    Eliëndir faisait des efforts considérables pour mettre la Fae à l'aise, et bien qu'elle l'eut remarqué, c'était probablement peine perdue. Elle aurait pu aisément lui confier qu'elle venait de l'orphelinat, lui qui connaissait bien la ville n'aurait eu aucun mal à la diriger vers ce dernier. Cependant pour une raison qui lui échappait encore, Dahlia ne désirait pas lui révéler sa situation tout de suite. Comme si l'espace de quelques minutes, elle appréciait d'être considérée comme n'importe qui, d'être regardée avec les mêmes yeux que les autres. La Fae abhorrait les sorties, mais elle sentait que celle-ci avait plus à lui apporter que de l'embarras et de l'ennui. Replaçant une boucle de sa chevelure dorée derrière son oreille, l'adolescente balbutia quelques mots. « Je ne voudrais pas vous embêter, enfin, vous avez sûrement beaucoup mieux à faire. ». Son regard parcourut l'accoutrement d'Eliëndir. « Surtout habillé comme vous l'êtes, messire. ».

    Lentement, sa curiosité commença à prendre le dessus sur sa raison. Elle voulait en apprendre plus sur Eliëndir, connaître sa vie et ses habitudes, s'il avait des amis, des parents, à quoi ressemblait un jour comme un autre dans sa vie. Ses lèvres se mirent légèrement à trembler tandis qu'elle peinait à décider ce qui était le mieux à faire. Son angoisse était perceptible, ce qui rendait la situation encore plus dérangeante. Un long soupir s'échappa de l'entre ouverture de ses lèvres lorsqu'un élément du décor attira son attention. Dans sa chute, un de ses livres s'était échappé de sa sacoche et avait trouvé sa route directement dans une flaque d'eau. Toutes ses règles de bienséances volèrent en éclat, tandis qu'elle se précipitait pour le récupérer, espérant pouvoir le sauver de son triste sort. « Oh non non non non non... ». Elle prit sa tête dans ses mains, le souffle court. « Qu'est-ce que je vais faire ?! Ils vont me tuer, oh c'est une catastrophe, il faut que je.. ». La panique commença à s'installer dans son esprit et à envahir ses pensées, et alors qu'elle parcourait les pages trempées dans une tentative désespérée de les faire sécher par magie, elle avait complètement oublié la présence de l'Elfe.


    Rendez-vous prévu par le Destin [PV Eliëndir] YXyOAPI
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Eliëndir
    Eliëndir
    Messages : 143
    crédits : 608

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t781-embrasse-les-tenebres-une-fois-de-plus-terminehttps://www.rp-cendres.com/t802-repertoire-d-eliendir#5395https://www.rp-cendres.com/t801-recit-d-une-ame-depravee#5394
  • Sam 21 Jan - 19:59
    Rendez-vous prévu par le Destin
    Feat Dahlia
    Il tiqua des yeux une première fois et il récidivera une deuxième fois un peu plus tard à chaque fois pour la même raison. C'est un noble, c'est vrai. Pas de cette ville mais qu'importe. Néanmoins, le titre que lui accorda la très réservée jeune fille devant lui était particulier même pour lui. Rares sont les personnes qui l'appellent "messire" malgré son rang. A-t-il tant l'air d'une personne de haute stature que ça ? Bien évidemment que oui mais, Eliëndir ne s'en rend pas vraiment compte. Ou plutôt il ne fait pas attention à ce genre de choses. Il ne s'est pas spécialement attardé sur les vêtements de la Fae d'ailleurs, quelle différence s'il avait malencontreusement bousculé une jeune noble ou une fille d'humble naissance ? Il aurait été coupable dans les deux cas et aurait été gêné de la même façon. Il s'est plutôt éternisé face aux splendides yeux oranges de la Fae lorsqu'elle plante son regard dans le sien. Ils lui rappelèrent la couleur du ciel lorsque l'astre solaire se lève à nouveau afin d'éclairer le Sekai, confrontation métaphorique avec le violet crépusculaire qu'on peut retrouver dans le regard de l'Elfe. Comme si pour la première fois, le jour et la nuit pouvaient enfin se contempler l'espace d'un instant aussi court qu'éphémère.

    Voilà maintenant qu'elle tente d'éviter son regard, se tenant la robe et le regard fixé sur le sol. Les pavés de cette rue n'ont pourtant rien de très spécial. Eliëndir l'aurait effrayé malgré lui ? On peut utiliser bien des mots pour décrire Eliëndir mais, terrifiant serait une première surtout qu'il ne cherchait qu'à être affectueux. Dahlia car c'est le nom qu'elle finit par lui donner, semble être particulièrement timide aux premiers abords. Aux antipodes d'un Eliëndir assez extraverti de nature.

    « Juste Eliëndir, les titres ne sont pas nécessaires. Tu peux me tutoyer d'ailleurs. Ravi de faire ta connaissance, Dahlia. »

    Il lui sourit à nouveau afin de renouveler sa sympathie, sentant que la jeune fille est encore sur la réserve et dubitative face à sa main tendue. Il entrouvre la bouche pour répondre quelque chose, juste avant qu'elle fasse un petit commentaire sur sa façon de s'habiller. Il cligne innocemment des yeux, un petit air surpris sur le visage alors qu'il abaisse le regard pour observer ses propres vêtements. Il marque un petit silence, cherchant naïvement à comprendre ce que voulait dire exactement la Fae. Avait-il besoin d'une raison particulière pour porter ces vêtements ? Il est vrai qu'il est bien loin de la mode en vogue en République mais était-ce vraiment si troublant pour les autres de voir un Elfe en tunique déambuler dans la très urbaine Liberty ? Il laisse s'échapper un petit rire nerveux avant de répondre.

    « Oh. Tu n'aimes pas mes vêtements ? Peut-être que j'en ai trop fais, tu as raison. »

    Il avait déjà commencé à tutoyer son interlocutrice. En réalité, il trouvait ça presque stupide de s'embêter avec les formes et des titres pompeux alors qu'ils ont, jusqu'à preuve du contraire, approximativement le même âge. En apparence en tout cas, la vie et la croissance d'un Elfe est sensiblement plus longue que la majorité des autres races du Sekai surtout comparé aux humains dont il suppose que Dahlia fait partie. A défaut de savoir qu'il s'agit en réalité d'une Fae, elle risque d'ailleurs d'être la première puisqu'elles sont particulièrement rares voir absentes à Melorn comme on peut l'imaginer. Il relève le regard vers Dahlia alors que celle-ci semble soudainement en proie à la panique. Il cherche la raison de toute cette agitation et remarque ce livre qu'elle extrait d'une flaque d'eau, une véritable tragédie il en convient et Dahlia semble particulièrement soucieuse de ce qu'il va advenir de cet ouvrage. Et ce qu'il va advenir d'elle par la même occasion.

    Il s'approche à nouveau et dans un silence presque religieux, dépose sa paume de main sur le dos de celle de la Fae. Sa paume de main pâle dégage ironiquement une énergie chaleureuse. La présence de l'Elfe se veut rassurante au possible. La Fae n'y verra peut-être rien de surnaturel mais l'Elfe se met à interagir directement avec ses émotions les plus vives, réduisant son angoisse et sa panique passagère afin de l'aider à reprendre son calme et son souffle par un simple contact de la peau. Ses yeux dévies sur la couverture du livre en question, curieux de savoir ce qu'il a de si important pour elle. D'un ton calme, il reprend.

    « Tout va bien, Dahlia. On va trouver une solution. Je suis sûr que ce n'est rien de grave. A qui appartient ce livre ? »

    Il comprend que le livre ne lui appartient pas puisqu'elle semble avoir peur de se faire tuer pour ce malheureux accident. C'est assez curieux d'ailleurs, qui pourrait bien lui en vouloir autant pour ça ? Décidément, heureusement qu'il n'était pas pressé. Dahlia en plus d'être perdue a frôlée de peu la crise d'angoisse mais il espère que sa présence a pu être utile d'une quelconque manière. Il fait délicatement glissé sa main sur la sienne dans une brève caresse avant de la retirer. Malheureusement, il n'a aucune compétence en magie élémentaire de l'eau et il est bien incapable de faire sécher les pages trempées.

    « Viens, nous allons retrouver ton chemin. Fais-moi confiance. »

    Il lui sourit une énième fois, loin d'être avare à ce niveau. Paume ouverte, il lui tend la main en l'invitant à s'en saisir et à le suivre à travers les grandes rues de la capitale. Naviguant à l'aveugle pour le moment, il se contente de chercher aux alentours un "groupe" de personnes qui semblent avoir oublié Dahlia sur leurs passages.

    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dahlia
    Dahlia
    Messages : 20
    crédits : 266

    Info personnage
    Race: Fae (sang pur)
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1111-dahlia-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1188-ce-qui-nous-lie-dahlia#9128https://www.rp-cendres.com/t1187-chronologie-de-dahlia#9127
  • Mer 25 Jan - 1:22
    La gentillesse de l’Elfe, aussi sincère pouvait-elle être, ne ressemblait qu’à une vaste fumisterie aux yeux d’un être aussi brisé que Dahlia. Elle l’observait, comme un scientifique observe une nouvelle expérience se dérouler devant ses yeux, un nouveau spécimen s’échapper de sa coquille. Qu’en était-il des habituelles remontrances dont faisaient preuve les nobles à son égard lorsqu’elle daignait mettre un pied en dehors de l’orphelinat ? Il devait y avoir une raison pour cet élan de bienveillance à son égard. Peut-être désirait-il bien se faire voir en plein milieu de la capitale, être considéré comme un bon samaritain. La Fae secoua la tête. L’heure n’était pas aux débats intérieurs sur la nature de la relation qu’ils allaient devoir entretenir le temps de retrouver son chemin. La priorité se trouvait ailleurs, et à cet instant précis, elle se trouvait dans le fait de sauver l’ouvrage qui dégoulinait d’eau et de boue entre ses petites mains.

    Lorsqu’il posa sa main sur la sienne, un soubresaut la secoua toute entière. Pouvoir profiter d’un contact physique avec quelqu’un d’autre que ses parents ou la directrice de l’établissement n’était pas arrivé depuis des lustres. Son premier réflexe fut de vouloir reculer d’un bond et de s’excuser à nouveau. Cependant, pour une raison qui lui échappait, et alors que ses yeux orangés se plantaient à nouveau dans les deux améthystes hypnotisantes de l’Elfe. Elle qui sombrait face à ses émotions, dont le cœur ne connaissait point le repos, venait de le trouver aussi aisément ? Cela ne faisait aucun sens, mais Dahlia ne put s’empêcher de serrer sa main doucement, comme si elle craignait que ce sentiment de calme qui l’envahissait progressivement ne s’envole dans la brise qui envoya sa chevelure blonde dans le visage d’Eliëndir. « Oh vous… enfin… je… ». Elle secoua la tête, peinant à reprendre ses esprits. « Je suis désolée de vous… enfin de t’importuner à ce point… ». Elle avala sa salive nerveusement. « La vérité c’est que… ». Elle devait trouver un mensonge, vite. Tout sauf admettre ce qu’elle était réellement, d’où elle venait.

    « J’ai emprunté ce livre dans une bibliothèque, et si je n’arrive pas à le rendre rapidement, ils vont s’en rendre compte et je risque d’avoir… de gros soucis. ». La fin de sa phrase sonna étrangement plus sincère que le reste. Dahlia s’imaginait le regard désapprobateur de la bibliothécaire, ses deux yeux la fusiller et ajouter le coût de ce livre à une dette déjà très longue. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait preuve d’une maladresse qui allait lui coûter très cher, mais impliquer quelqu’un d’autre dans sa bêtise la gênait profondément. « Je ne peux pas non plus leur rendre dans cet état, c’est… ». Elle poussa un long soupir. « Catastrophique. ». La Fae prit le soin de s’essuyer les yeux avec sa manche avant de se redresser sous l’impulsion d’Eliëndir.

    Ses yeux s’illuminèrent lorsque sa main prit à nouveau la sienne. Encore une fois, ce sentiment de quiétude et de sécurité vint s’emparer de tout son corps. Dahlia ne croyait personne sur parole, surtout pas les inconnus, mais tout son être lui hurlait d’accorder sa confiance au jeune homme. Était-ce son charme naturel, l’effet d’un sort, ou tout simplement elle qui perdait l’esprit, à vrai dire, elle n’avait plus vraiment envie de se poser la question sur l’origine de cette émotion qui la galvanisait. Elle voulait uniquement s’en imprégner. Elle devait mettre en place ce qu’on lui avait appris pour transformer cette brève interaction en une éternité.

    « Tu es toujours aussi gentil avec les inconnus, Eliëndir ? ». Un léger sourire s’empara de son visage mélancolique. « C’est… ». Elle fit une pause pour chercher ses mots. « Rafraîchissant. ». C’était le meilleur adjectif qu’elle avait pu trouver pour définir l’Elfe dans son ensemble. Eliëndir respirait la spontanéité et l’altruisme, tout ce que Dahlia désirait un jour inspirer à autrui. Elle l’admirait, déjà, si vite. « Je pense qu’ils sont partis se promener près de l’Université, mais je ne peux pas être sûre. Est-ce que tu penses qu’on pourrait y jeter un coup d’œil ? ». Un mensonge éhonté venait de franchir ses lèvres. Dahlia avait vu son groupe s’éclipser dans la direction opposée, mais s’enfoncer dans la ville en direction de Magic voulait également dire s’éloigner de l’orphelinat et moins il en savait, mieux elle se portait. Elle devait attirer son attention et la maintenir, peu importe les moyens utilisés.

    La Fae laissa le jeune Elfe la guider dans les grandes rues de la capitale, faisant mine de ne pas savoir où elle devait tourner pour arriver à destination. « Est-ce que tu penses qu’ils pourraient faire quelque chose pour mon livre, là-bas ? ». Dahlia ne connaissait rien des professeurs et des élèves qui se trouvaient dans ce somptueux établissement. À vrai dire, elle pensait plutôt qu’en arrivant proche des lieux, elle se ferait jeter des cailloux, mais ce sentiment de sécurité perdurait et lui donnait des ailes. Littéralement. Deux belles ailes transparentes et légèrement rosées vinrent orner son dos tandis qu’ils poursuivaient leur route. La jeune fille ne s’en rendit pas compte, trop préoccupée par la présence de l’Elfe, son attention tournant presque à l’obsession. Ils allaient devoir se quitter à un moment où à un autre, mais elle était prête à tout pour en retarder l’échéance.


    Rendez-vous prévu par le Destin [PV Eliëndir] YXyOAPI
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Eliëndir
    Eliëndir
    Messages : 143
    crédits : 608

    Info personnage
    Race: Elfe
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t781-embrasse-les-tenebres-une-fois-de-plus-terminehttps://www.rp-cendres.com/t802-repertoire-d-eliendir#5395https://www.rp-cendres.com/t801-recit-d-une-ame-depravee#5394
  • Ven 27 Jan - 18:32
    Rendez-vous prévu par le Destin
    Feat Dahlia
    Il plisse un moment les yeux afin de survivre à ses mèches blondes qui s'envolent au vent en lui attaquant le visage sans remords. Il penche légèrement la tête sur le côté, s'amusant de la situation et de la jeune fille qui peine à trouver ses mots face à lui. Eliëndir n'a aucun moyen surnaturel ou magique pour repérer les mensonges mais il est assez familier avec l'art de l'éloquence, baignant dedans depuis qu'il est tout petit comme on peut l'imaginer du fils d'un mage et politicien de Melorn. Alors il ne dit rien mais, ce qu'elle appelle "vérité" ne sonne pas vraiment comme telle. Pourtant, il n'a pas besoin d'une quelconque justification sur la provenance de ce livre ou sur le véritable statut de Dahlia. Après tout, ils viennent à peine de se rencontrer et elle n'a aucune raison de se confier à lui. Si elle lui cache volontairement quelque chose, alors soit. Ce n'est certainement pas Eliëndir qui va lui faire un commentaire à ce sujet, tout le monde a ses secrets et il en sait quelque chose. Il se contente de lui adresser un sourire plein de bienveillance.

    Il reporte son attention sur l'état du livre, raison de toutes les inquiétudes de la jeune Fae et acquiesce lentement l'air songeur. Il choisit de croire au mensonge Dahlia et effectivement, il ne serait pas très malin de retourner un livre dans cet état. Catastrophique est un mot adapté. Il se met à réfléchir à une solution, il n'y a pas beaucoup des tracas du quotidien que la magie n'est pas capable de régler surtout à Liberty. En attendant, ils pourraient toujours se mettre à la recherche du groupe de l'orphelinat. Un énième sourire illumine le visage de l'Elfe, le compliment de la Fae venait de le toucher droit au coeur. On ne l'avait jamais qualifié de "rafraîchissant" mais honnêtement, ce n'est pas pour lui déplaire.

    « Non, seulement avec les inconnus qui perdent leurs chemins ! »

    Il ricane afin de détendre l'atmosphère et tenter de faire encore un peu plus disparaitre les angoisses de Dahlia. Celle-ci en profite pour suggérer de jeter un oeil aux alentours de l'université, il écarquille un moment les yeux et entrouvre la bouche comme s'il s'agissait là d'une idée de génie. Non pas pour retrouver son groupe comme elle le sous-entend à travers un autre mensonge mais plutôt pour régler son problème d'ouvrage dans un état déplorable. Il se sent même assez bête de ne pas y avoir pensé directement, comme si ça n'était pas évident. Puisqu'il n'avait pas prévu de retourner à Magic avant au moins la fin de l'après-midi, il avait simplement retiré de sa tête l'existence de l'établissement. Il pivote la tête à gauche puis à droite, cherchant déjà le moyen le plus rapide de retrouver l'université. Il sait déjà à qui s'adresser là-bas.

    « Absolument, je connais bien l'Université Magic. Je sais comment y aller et par la même occasion, je suis sûr qu'on trouvera une solution pour ton livre. Viens avec moi ! »

    Prenant la main de Dahlia, refusant de la lâcher comme s'il avait peur qu'elle disparaisse et se perde à nouveau, il guide le chemin d'un pas assuré en empruntant quelques rues un peu moins fréquentées à cette heure de la journée. Plus le temps passe et plus l'Elfe semble ravi de partager cette aventure avec quelqu'un d'autre, lui qui comptait rester seul aujourd'hui, en démontre ce sourire radieux qui lui est propre et qui ne quitte plus son visage. Sur le chemin vers l'école, il s'amuse à lui présenter quelques endroits de la ville assez connus dans les beaux quartiers évidemment, principalement des rues et des avenues marchandes incontournables. Quelques minutes de marche plus tard, ils arrivent enfin en vue du grand portail de l'Université. Eliëndir se retourne soudainement vers Dahlia et il se fige un moment. Ses deux yeux se posent inévitablement sur cette paire d'ailes qui est apparu dans le dos de la Fae, comme s'il observait une véritable oeuvre d'art. Il reste bouche-bée devant cette découverte des plus consternante. Le mage de Melorn bafouille alors que l'obsession vient de changer de camps.

    « Tu es une Fae ? Une vraie ? Je n'en avais jamais rencontré avant toi. Tu es... » Il peine à trouver le mot le plus juste pour décrire ce qu'il voit. « Resplendissante. »

    Une expression adéquate pour qualifier cette Fae aux ailes presque transparentes et aux couleurs vives. Il cligne des yeux et dans un élan de lucidité, il met fin à sa contemplation pour reporter son attention sur l'entrée de Magic qui n'est plus qu'à quelques pas. Ce livre ne va pas redevenir comme neuf tout seul, oubliant au passage qu'ils étaient à la recherche du groupe dont faisait partie Dahlia. Alors comme si de rien n'était, il entre dans l'enceinte de l'établissement le plus mythique de la ville avec une facilité déconcertante. Le gardien ne semble pas surpris de voir Eliëndir, contrairement à la jeune Fae qu'il dévisage. Mais puisqu'elle est en bonne compagnie, le gardien se contente de continuer de lire son journal. Le campus est immense et est largement à la hauteur de sa réputation, les bâtiments et les jardins sont parfaitement entretenus. Il est difficile de voir jusqu'où s'étend le campus entre ses nombreux édifices et ses espaces très verts, surtout en cette saison printanière.

    « C'est la première fois que tu vois l'Université de l'intérieur ? Je connais quelqu'un qui pourra nous aider avec ton livre, c'est par là. »

    Ils y croisent surveillants, élèves et professeurs très souvent en uniforme. Autant dire que l'Elfe et la Fae n'ont pas trop de mal à se démarquer dans le paysage, attirant quelques regards. Neutres pour certains, désapprobateurs pour d'autres. Eliëndir ne semble pas faire attention aux autres et file sans détour à travers les grands jardins fleuris rayonnant sous la lumière du Soleil. Une grande bâtisse circulaire montre le bout de son nez, indiquant d'un geste que c'est là-bas qu'ils se rendent.

    CENDRES
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Dahlia
    Dahlia
    Messages : 20
    crédits : 266

    Info personnage
    Race: Fae (sang pur)
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Chaotique bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1111-dahlia-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1188-ce-qui-nous-lie-dahlia#9128https://www.rp-cendres.com/t1187-chronologie-de-dahlia#9127
  • Aujourd'hui à 17:02
    Face aux paroles de l'Elfe, Dahlia sentit le poids qui pesait sur ses frêles épaules se soulever légèrement. Eliëndir était doux, prévenant, attentionné, le coeur sur la main. Tant de qualités que la Fae avait également possédé il y a quelques années, avant le drame ayant détruit sa vie. L'appréciait-elle car il lui rappelait ce qu'elle était auparavant ? Non, cela aurait été bien trop simple. L'ampleur des sentiments qui l'envahissaient ne faisait absolument aucun sens à ses yeux. Elle prendrait le temps d'y réfléchir plus tard, entre les murs froids de l'orphelinat qui l'attendaient à la fin de cette journée. La Fae tentait tant bien que mal de ne pas se voiler la face sur la suite des événements. Elle devait en profiter le temps que cela durait. Elle cligna des yeux. Décidemment, il n'avait pas fini de la surprendre.

    Un noble qui connaissait bien l'université Magic, dans les faits cela n'avait rien d'étonnant. Ce qui la surprenait déjà plus c'était sa volonté à l'accompagner plutôt que simplement lui montrer le chemin et la laisser se débrouiller seule. Dahlia serra la main d'Eliëndir à plusieurs reprises, comme si elle désirait s'assurer régulièrement de sa présence. L'Elfe avait beau lui montrer les beaux quartiers, les monuments, la jeune fille n'avait d'yeux que pour lui. La douceur qu'il lui portait valait tout l'or du monde à ses yeux. Quand bien même elle fit un effort pour donner l'impression de s'y intéresser, il était relativement évident que son coeur n'y était pas. « C'est une très belle ville. Je ne l'avais jamais vue sous cet angle. Merci de m'avoir emmenée... ».

    Tout à coup, l'Elfe s'arrêta et sembla regarder derrière elle. Dahlia se retourna légèrement sans comprendre ce qui attirait son attention à ce point, avant que ces mots ne vinrent pointer l'évidence. La Fae vint poser ses mains sur ses ailes pour les rabattre dans son dos pour les cacher tant bien que mal, manifestement gênée. Combien de fois lui avait-on répété de ne pas créer de mouvements de foule en se baladant ailes sorties ? La rareté de sa nature pouvait lui attirer bien des ennuis, d'autant plus en plein milieu de la capitale. Le compliment d'Eliëndir résonna dans tout son être, secouant les fondements de ce qu'elle était, de ce qu'elle pensait être.

    Resplendissante, elle ? Dahlia était une orpheline meurtrière, un véritable monstre. Elle ne méritait pas une telle dénomination, encore moins de la part d'un coeur aussi pur que celui de l'Elfe. Le soleil vint caresser ses joues légèrement rougies et elle chassa les larmes qui lui montaient aux yeux. « Je suis désolée, je n'ai pas fait exprès.. Je.. Je ne sais pas encore les contrôler.» . Après tout l'adolescente ne savait pas même voler. « Mais .... ». Elle marqua une pause, tout à coup incapable de soutenir le regard d'Eliëndir plus de quelques secondes. « Merci. Je... je suis ravie de te plai.. enfin qu'elles te plaisent. ». Ainsi elle lutta contre son réflèxe premier qui fut de les masquer à nouveau. Si elles lui plaisaient, alors elle les arborerait le temps de leur balade.

    Dahlia écarquilla les yeux devant la bâtisse immense qui la surplombait de plusieurs dizaines de mètres. L'Université Magic était bien plus impressionnante que dans ses ouvrages, et se trouver si proche, ne serait-ce que penser à y entrer la rendait complètement surexcitée. Elle trépignait d'impatience et se mit légèrement à trotter une fois rentrée dans l'établissement. « Oui, c'est la première fois ! Oh c'est si beau, si grand, si entretenu...» Dahlia ne pouvait que comparer avec son orphelinat vieillissant, véritable tâche dans le magnifique paysage de Liberty. Tout ici respirait le neuf, la qualité, la richesse, la connaissance. « C'est.. c'est..». Elle se retourna vers l'Elfe, un sourire ornant son visage d'ordinaire si fermé. La Fae s'était laissée emporter par ses émotions, et celle-ci la submergeait complètement. « C'est magique, Eliëndir ! »

    Elle s'arrêta à plusieurs reprises pour sentir les fleurs présentes dans les jardins, s'attardant sur les arbres parfaitement taillés, sur l'herbe méthodiquement coupée. Tout était beau, tout était réfléchi au centimètre près, et cette perfection, cet acharnement sur les détails la galvanisait. Dahlia peinait à se rappeler du but de leur excursion, manifestement perdue dans sa propre excitation. Heureusement, l'Elfe était là pour la guider, encore une fois. La Fae s'approcha de la bâtisse circulaire, notamment de sa grande porte en bois massif, et hésita quelques instants. Elle ne connaissait pas les lieux, mais si Elïendir l'avait emmenée jusqu'ici, elle pouvait au moins faire l'effort d'essayer de prendre les devants. Elle saisit la poignée et la tira vers elle avant de s'enfoncer dans un nouveau couloir avec l'Elfe.

    Rapidement, la confiance de la Fae vint à disparaître. Pourquoi une telle université ferait preuve de charité envers une pauvre orpheline et un livre trempé ? Dahlia avala sa salive, serrant un peu plus fort la main du jeune homme. Sa peau encore rosie par le compliment prit des teintes plus blanchâtres, son coeur se mit à s'emballer. « Je.. je ne devrais pas être ici Eliëndir, je ne suis pas étudiante.. ». Plusieurs passants s'arrêtèrent pour observer la Fae quelques secondes avant de reprendre leurs chemins, et à chaque regard désapprobateur, elle s'accrochait un peu plus au bras de l'Elfe. Tout à coup, elle fit le lien. Si Eliëndir connaissait si bien l'Université, était-ce parce qu'il y était étudiant également ? Serait-ce pour cela que le gardien les avait laissé passer si aisément ? Elle ne connaissait rien de lui si ce n'est son nom. Elle l'avait suivi sans se poser la moindre question. Tout se mélangeait dans son esprit.

    Elle se retourna, son visage n'étant qu'à quelques centimètres de celui de l'Elfe, et prit une grande inspiration. « Eliëndir, qui... qui es-tu ? ». Sa voix tremblait. « Est-ce que tu étudies ici ? Qui allons-nous voir?.. ». Dahlia posait bien trop de questions et ne s'attendait pas réellement à recevoir une réponse. Il ne lui devait rien, encore moins des explications. Elle aurait du simplement être reconnaissante, mais le manque d'informations la paralysait. « Je.. Je ne suis personne. Pourquoi des grands professeurs m'aideraient à récupérer mon livre ? Qu'est-ce que ça pourrait bien leur apporter ?..». Pendant un bref instant elle hésita à lui poser la même question. Qu'est-ce que cela pouvait bien apporter à Eliëndir de lui rendre service ? Chaque fois qu'elle posait ses yeux sur lui, un grand sourire étirait ses traits. L'Elfe était heureux. Et si Dahlia devait être honnête, elle aussi, et cela l'effrayait grandement.


    Rendez-vous prévu par le Destin [PV Eliëndir] YXyOAPI
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum