DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Shan'ael

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Event République - Demons to some, angels to others EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Erit sanguinem
    +2
    Quikkit
    PNJ
    6 participants
    Aller en bas
    PNJ
    PNJ
    Messages : 54
    crédits : 450

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mer 18 Jan - 23:15

    Event République - Demons to some, angels to others

    @"Kebossa - Stheno - Ssisska - Quikkit"

    image rpimage rp

    Les rumeurs concernant de mystérieuses célébrations se déroulant dans les catacombes de la capitale couraient au sein de ses ruelles sombres et de ses tavernes malfamées depuis des décennies. La Maison Bleue elle-même voyait de temps à autres quelques ragots à ce sujet ce colporter dans ses couloirs sans fin, sans que jamais on ne sache si les politiciens étaient au courant. Et on pourrait comprendre que bien peu osent les partager auprès des augustes dirigeants de la Nation Bleue, car si cela devait s'avérer vrai, alors ce serait l'entière réputation de la République qui s'en verrait balafrée. Des histoires de monstres se rassemblant pour laisser libre cours à leurs désirs les plus décadents serrait un coup dure porté à la crédibilité politique et diplomatique des Goldheart. Avaient-ils activement agit pour s'assurer de l'inexistence de telles festivités ? Nul ne pouvait en être certains. Ce qui l'était, en revanche, c'était l'existence de la curiosité et de la peur qui avaient poussées un certains nombres d'aventuriers parmi les plus courageux (ou les plus fous) à se rendre à l'entrée des catacombes, pour les trouver fermées, sans aucune trace de vie à l'intérieur. Certains, au fur et à mesure des années, en avaient forcés le passage et c'étaient lancés à la recherche du lieu où se tiendrait cette légendaire fête, mais personnes n'était jamais sorties des catacombes avec autres choses que du vents et des maladies. Ainsi les rumeurs, sans forcément s'atténuer, ne firent que rentrer dans les légendes urbaines de Liberty, à tel point qu'elles en perdirent toute crédibilité.

    Les pauvres bougres ... Les habitants de la capitale étaient loin de se douter que, caché dans les recoins les plus profonds des catacombes, se déroulait en ce moment même un banquet de plaisir sombre. Des monstres de toutes formes et de toutes tailles, hérétique mélange entre l'humain et l'animal, étaient réunis autour de grandioses tablées, se régalant de la chair de leurs serviteurs humains, consumés par un plaisir qui dépassait les limites de la moralité. Illuminées par les lueurs de centaines de chandelles, des scènes d'une décadence sans aucune mesure se déroulaient, uniquement rythmées par les rires des hybrides et les cris de leurs victimes, tandis qu'une légère et douce musique venait les bercer.


    Le centre d'attention, cependant, était l'élégante silhouette qui présidait aux réjouissances. Elle se déplaçait gracieusement d'un bout à l'autre de la pièce, sa présence attirant l'attention des autres créatures et s'assurant, avec un sourire malicieux, que tout le monde participait aux festivités, nourrissant leurs désirs les plus sombres et les plus tordus..Sa peau était teintée d'une délicate couleur émeraude, et ses cheveux blancs étaient soignesement coiffées en un savant et aristocratique chignon. Elle était vêtue de robes fluides en velours sombre et parée de bijoux étincelants, ce qui lui conférait une beauté éthérée qui fascinait tous ceux qui la regardaient. Cependant, ce qui frappait le plus, c'était le plaisir évident avec lequel elle présidait cette monstrueuse assemblée, alors qu'elle les regardait mangeaient sans compter, boire à cœur joie et danser dans un abandon frénétique.


    La nuit semblait durer éternellement et les réjouissances ne connaissaient aucune limite. Au fil du temps, de plus en plus de créatures se joignaient aux festivités. Pourtant, tout cela n'était que le début et la femme qui avait tout organisée en avait pleinement conscience. Après tout, tout cela n'était qu'un bref aperçu de ce qu'elle avait à offrir, ce soir.


    En hôtesse de marque, elle se tenait pour l'heure près de l'entrée, accueillant avec élégance ceux qui osaient pénétrer l'enceinte de l'antique salle d'une voix cristalline, tendant sa main en leur direction. Après tout, il était d'usage de baiser la main de celle que l'on appelait "La Mairesse".



    Règles ::
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Quikkit
    Quikkit
    Messages : 13
    crédits : 160

    Info personnage
    Race: Hybride (Rat)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1180-termine-rats-we-re-rats-quikkit-tw-violence-torture
  • Jeu 19 Jan - 1:56
    Après avoir parcouru un énième dédale de couloirs, Quikkit tomba finalement sur la fameuse salle où on l'avait convié. S'il avait l'esprit déjà bien embrumé par l'aether et ne se rappelait même plus vraiment comment il était arrivé là, le rat savait ce qui l'attendait: un festin digne de l'élu qu'il était. Alors, pour faire bonne mesure, il s'était paré de sa plus belle tenue. Ce qui revenait, en vérité, à des vêtements propres aux teintes rougies, parsemés de ses quelques protections habituelles. Ce qui changeait, en vérité, c'était la grande capuche qui venait se déposer sur sa tignasse, et le léger "masque" en tissus qui recouvrait son museau. Si cela gênait quelque peu son odorat développé, ce n'était pas un handicap pour autant, car c'est grâce à lui qu'il s'était orienté. C'était grâce à lui qu'il sentait déjà les délicieuses odeurs qui émanaient du banquet tandis que ses oreilles délicates entendaient les râles de plaisirs et autres sons de décadence. Un sourire sur les moustaches, l'hybride se retrouva bien vite devant l'hôte de la soirée. Fixant la silhouette, Quikkit reconnaissait bien la beauté de la personne sans pour autant s'y attarder outre mesure. Ce qui l'intéressait, pour le moment, c'était de pénétrer dans ce lieu de débauche.

    Prenant énormément sur sa propre fierté, le rat baisa la main de celle qui régissait la soirée. Lui qui était si grand, devait se réduire à cela. Encore une coutume de grandes pattes. Même dans cette soirée qui était pourtant dédiée aux élus des titans! Quelle infâmie! Enfin, ce n'était pas si grave au final, car une fois cette stupide subtilité passée, on lui ouvrait enfin les bras. Et quel spectacle! Des cris à peine étouffés des grandes pattes dévorées, aux autres monstres hybrides qui laissaient échapper leurs plus bas instincts... C'était une représentation merveilleuse. Fasciné, il fallut quelques secondes au rat pour se remettre en marche, manquant de gêner la progression d'autres créatures plus pressées que lui. Dans un rire agacé, le rat retint ses pulsions meurtrières. Après tout, ils étaient tous là pour s'amuser et festoyer.

    Esquivant les tablées principales, auxquelles ils se joindraient sans doute plus tard, Quikkit s'installa contre divers oreillers aux teintes violacées, presque à même le sol. Ainsi étalé, le rat commença à boire les nombreux liquides alcoolisées que quelques personnes tout aussi anormales que lui venaient lui proposer, tandis qu'il déposait contre sa paume un peu de poudre d'aether qu'il renifla d'une traite. Ahhhh, quel doux plaisir! Ainsi posé, le rat eut alors une idée. Et si, pour une fois, il brûlait la poudre pour en faire une fumée que tous pourraient respirer? Claquant des doigts pour attirer l'attention d'un domestique, l'hybride commença alors son œuvre, riant presque aux éclats entre deux gorgées de vin.

    résumé:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Stheno
    Stheno
    Messages : 41
    crédits : 1085

    Info personnage
    Race: Hybride (Serpent)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1033-stheno-ssssssss-est-tou-termine
  • Jeu 19 Jan - 19:27
    Stheno n'avait pas croisé d'autres moitiés auparavant. Conséquence de ses habitudes nomades, à errer sans jamais vraiment s'installer durablement quelque part. Et puis elle avait croisé un molu, aux habitudes de poilu ET d'animal. Et elle avait été contactée pour... pour... elle ne savait pas trop. On lui avait dit qu'il y aurait quand même des trucs biens. C'était écrit dans le même language que celui que son fils onirique utilisait pour lui parler. Une fête hybride? Remplie de... de... bah d'hybrides ? Fascinante opportunité pour elle que de se détendre et de voir de plus près ceux nés avec sa condition. Union interdite entre un poilu et un animal. Le choix fut rapide : Stheno passa juste dans un repaire poilu isolé près de la ville, tuant un meuh-meuh noir et blanc, et passant quelques heures à extraire son coeur de tête, eau rouge, filets rouges et autres parties de son corps, après lui avoir un peu enlevé la tête, d'ailleurs.

    Elle se rétrécit un peu la tête, de ses pouvoirs, et puis appela à elle son fils onirique pour la déposer dans un endroit bien différent de son habituel terrain de chasse : des couloirs et des couloirs avec des murs durs-froids. L'exact opposé de ses sanctuaires végétaux libres et ouverts. Dur dur de savoir si cette boule dans son ventre était de la peur. Ou de l'excitation à voir des Poilmés, des Molus, des Poimeuh-meuh, des Poilongs ou des Longlus. Ou encore mieux : des hybrides Serpents comme elle. Oh, qu'elle aimerait pouvoir rencontrer un frère ou une soeur d'écaille. Et quand elle atteignit la Maîtresse, arrivant peu après quelques autres hybrides, sa fantaisie vint se confronter au mur de la réalité.

    Masque sur tête, cachant son visage derrière le visage froid de la mort, Stheno regarda alors que la maîtresse exigeait de ses invités un bisou tout mou à la main. Que de quoi ? Quel était donc cette habitude poilue ? Stheno ne pouvait t-elle pas simplement renifler les fesses de la maîtresse et vice-versa et puis tout irait bien ? La blonde se tint interdite, confuse sur comment faire, déçue avant d'avoir commencée par cette interaction lui rappelant un putride poilu. Mais elle restait curieuse : elle ne serait pas sûre de revoir de sitôt un autre hybride avant un moment. Étirant ses lèvres par ses capacités d'allongement précis du corps, elle vint les poser sur la main de l'autre, par un petit trou au centre de sa mâchoire, et puis entra vite fait.

    Les masques ça fait bcp 2020 non ?:

    Un peu écoeurée, Stheno progressa en silence dans la salle, payant peu d'attention à ses congénères, surprise qu'elle était de l'immédiate poilusité de cette soirée. Elle se cala juste dans un coin.

    résumé:
    Mairesse de Courage
    Mairesse de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 239
    crédits : 453

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Jeu 19 Jan - 23:10
    image rp

    Son bec scélérat s'éloignant de son repas, l'hideuse créature qu'était à présent Koraki éclata d'un rire extatique, agitant sa tête de droite et de gauche dans une ivresse que seule la plus débridée des célébrations pouvait lui apporter. Sur la table à laquelle elle c'était assise, son repas émit quelques faibles gémissement, ses yeux emplis de larmes et de désespoir ne pouvant que regarder la plaie béante que l'hybride corbeau venait d'infliger à son flanc. Impuissant, l'humain tenta d'opposer une ridicule résistance en levant son bras en direction du monstre qui le dévorait, mais ce dernier le gifla d'un simple revers de la main, qu'accompagnait un nouveau rire dédaigneux.

    • Allons, allons, commença t-elle à dire d'une voix nasillarde et doucereuse, toi pas te plaindre. Toi pleurer pour cochon abattu ? Non, toi dévorer chair du cochon, tout comme moi dévorer chair toi. Ca être naturel.


    Le jeune homme ensanglanté n'eut que le temps de fermer les yeux en criant péniblement avant que les dents de la Reine des Catins ne se referme à nouveau sur son corps, l'arrachant lambeaux par lambeaux. Ce ne fut qu'une fois qu'elle put constater que de vie, il ne possédait plut, qu'elle s'en détourna, similaire à un enfant se détournant d'un jouet caché. De sa démarche aussi dodelinante que fière, Koraki se rapprocha doucement d'un petit être à allure de muridé, sis sur quelques couffins violacés, qui semblait grandement s'amuser à l'aide de ces poudres dont la République avait bannis l'usage sur la voie publique. En cette nuit de tout les excès, ne serait-ce pas de bon ton que gouter à tout les plaisirs que les convives comme les organisateurs pouvaient proposer ?


    Aussi s'assit-elle près de lui, ses yeux jaunes perfides l'observant avec avidité alors qu'il reniflait avec passion une nouvelle ligne de cette poudre. Elle put alors observer les quelques effets physiques que la substance semblait provoquer sur et dans le corps de l'hybride rat, entre râle de plaisir et dilatation des pupilles. Cela semblait aussi savoureux qu'amusant. Elle devait essayer. C'est alors qu'elle constata qu'il s'apprêtait à en faire partager les bienfaits à l'assemble de l'assistance, ce à quoi elle réagit vivement, de sa voix toujours aussi doucereuse :


    • Non, non, ami ! Toi pas gâcher poudre magique. Ca, réservé à ceux qui veulent tester, qui veulent apprendre. Ca, doit être partagé avec ami, oui ?


    Le plaisir n'était complet que lorsqu'il était unique. Si tout les monstres ici réunis étaient drogués par les fumées du rat, alors il n'y aurait plus de plaisir. Il fallait que ce ne soit reservé qu'à un petit nombre.


    • Toi apprendre à moi ? Demanda t-elle avec envie alors que son bec se rapprochait de la substance, comme pour l'examiner.


    Event République - Demons to some, angels to others 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Kebossa
    Kebossa
    Messages : 41
    crédits : 238

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1128-kebossa-la-devoreusehttps://www.rp-cendres.com/t1154-liens-de-kebossahttps://www.rp-cendres.com/t1153-chroniques-de-kebossa
  • Ven 20 Jan - 12:04

    Musique:
    Quelle pauvre fou irait ce perdre en un tel lieu de perdition ? Mythique pour les peaux nues, ô combien connus pour les mal-nés, une insulte à la République, dans les entrailles même de sa bien-aimée Liberty. Comme le voyage dans les souterrains était doux, en chemin pour savourer bien des plaisirs interdits, en toute impunité. Nul petit reptile pour accompagner le moindre pas de l'hybride à cette occasion : le sbire était bien trop reconnaissable, et incapable de se métamorphoser. Plus étonnant encore, point de porte détruite sur la voie de Kebossa, nulle écaille encastrée dans la pierre mal placée. Au milieu des inhumains, c'est humaine que la géante allait se montrer. Changer d'apparence était toujours une affaire complexe, peu naturelle, alors... Autant revêtir une peau qui lui était familière.

    Au fil des années, Kebossa avait 'adopté' la coutume : il n'était ni question de lécher, de mâchouiller, ni de mordre la main tendue de la maîtresse des lieux - chose surprenante pour une créature qui, d'ordinaire, de part sa taille inhumaine et sa gueule animale, n'avait guère l'occasion de serrer des pognes, encore moins d'y déposer une bise -. Elle approcha donc son faciès - si lisse ! - de la main tendue, et s'y cogna le nez en guise de salut.

    La métamorphosée était aussi raide dans sa démarche et ses mouvements que la dame était élégante et à son aise; aussi austèrement vêtue que l'autre aurait pu parader merveilleusement; aussi petite et maigre que la Mairesse était opulente et radieuse. "L'humaine" frêle vêtue de laine grossière, au derme sombre et terne, alla ensuite dans l'antre des monstres, d'une démarche maladroite et déterminée. Au milieu des odeurs de musc et de fauve, des poils et des muscles, suintait la merveilleuse odeur d'hémoglobine. Pourtant, avant d'atteindre l'une des hurlantes tables de la glorieuse assemblée, Kebossa fit une rencontre intéressante, sous la forme d'un hybride taureau. Vibrant hommage à certains mythes lointains, l'animal s'attarda un peu trop sur la petite "humaine" : était-elle un met si traumatisé qu'elle croyait pouvoir aller ainsi à sa guise ? Naseaux vibrants et cornes lorgnaient avec un amusement brutal son interlocutrice.

    "Ce n'est pas... De la chair que tu cherches ici, taureau. réfléchit à voix haute Kebossa, avec sa lenteur habituelle, avec une voix claire, quoique marmonnée. Quoi, alors ?
    - Comme si tu avais de quoi allécher ! se marra l'hybride en se baissant, bien que son ton indiqua un semblant de doute face au stoïcisme de l'"humaine".
    - De la violence... Peut-être ?"

    La main fine vint gifler le large museau... Et la bête faisant bien deux fois la taille de la "fille", et encore plus son poids, musclé comme l'hybride était, partit à la renverse dans un meuglement de surprise, s'effondrant sur deux autres convives, en faisant sursauter et râler bien d'autres.

    Résumé des actions:
    CENDRES


    Kebossa parle en #999933
    Lyu parle en #66ccff
    Noble de La République
    Noble de La République
    Ssisska
    Ssisska
    Messages : 79
    crédits : 675

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t549-ssisska-la-gorgone-terminee
  • Ven 20 Jan - 17:48
    La légende n'en est pas une, la rumeur bien réelle, les fantasmes bien fades face à la réalité crue de ce qui se passe réellement une fois par an dans les catacombes suintantes d'humidité de la fière Liberty.

    Nous sommes des hybrides, des demi-êtres pour les races pures quand nous ne sommes pas de simples animaux aux yeux des dédaigneux et des gens "normaux". Alors pour nous fondre dans la masse de ceux qui dictent leurs lois, nous devons mettre de côté une partie de nous-mêmes, cet être animal qui ne demande qu'à assouvir ses bas instincts dans un torrent de sauvagerie enfin libérée. C'est pour lui qu'est fait cette nuit de débauche insensée, pour que la bête puisse se repaître librement avec ses congénères, pour qu'elle accepte une autre année durant de rester sage.

    Une excitation malsaine s'est emparée de moi depuis que j'ai reçu l'invitation tant attendue. Ma démarche ondulante est bien plus pressée qu'à l'habitude alors que je navigue dans les sous-sols de cette ville avec l'aisance d'une créature qui y a élu domicile depuis longtemps. Je ne sais pas grand chose de notre hôte, ni des autres invités, car telle est la règle principale de cette rencontre, l'anonymat.

    J'ai troqué mon habituelle robe pour une combinaison moulante qui souligne ma silhouette toute en longueur et aux formes peu marquées, une silhouette presque androgyne, gracile et à l'apparence fragile. Le tissu est d'un rouge flamboyant pailleté d'or qui attire invariablement le regard. Car en cette nuit je n'ai pas peur que l'on me voit, je n'ai pas peur de montrer ce que je suis aux autres monstres qui partagent mon fardeau. Je veux que les regards se posent sur ma serpentine beauté pour l'apprécier dans toutes son animalité. J'ai noué les tentacules rétives qui ornent ma tête pour les dompter et les couvrir d'un châle dorée les faisant ressembler une chevelure à la blondeur scintillante qui descend jusqu'à ma taille si fine. Un loup en dentelles noires couvre mon visage au centre duquel brille mon regard jaune fendu de noir qui ne cille jamais. L'attentif pourra voir cependant les écailles qui remontent sur mon cou et qui couvrent mes mains. Des écailles vertes aux reflets bruns qui brillent de mille feux sous la lueur des candélabres.

    En cette nuit, je me sens belle et je n'ai pas honte de ce que je suis.

    Un baiser fugace sur la main qui se tend d'une créature trop parfaite pour être réelle, notre hôte, la Mairesse. Je sens mon cœur qui s'emballe dans ma poitrine alors que mes yeux se posent sur ceux que les gens normaux qualifient d'abominations. Ceux de ma race, mes frères et mes sœurs. Nous ne sommes pas la somme de deux moitiés, nous sommes bien plus que cela, des êtres uniques addition impossible de deux espèces. En cela nous sommes supérieurs aux autres.

    Ma bouche s'ouvre dans des proportions inhumaines alors que je gobe d'un seul coup une cervelle délicieusement gluante. Un met délicat que je n'aurai aucun mal à digérer et surtout qui ne provoquera pas de bosse disgracieuse en s'aventurant sur toute la longueur de mon appareil digestif. Le temps de remarquer une hybride-corbeau qui s'acoquine avec un hybride-rat. Ce dernier semble disposer d'une substance à même de rendre cette soirée encore plus mémorable. Alors je me glisse vers eux pour demande d'une voix sifflante.

    - Puis-je me joindre à vous ?

    Spoiler:
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Quikkit
    Quikkit
    Messages : 13
    crédits : 160

    Info personnage
    Race: Hybride (Rat)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1180-termine-rats-we-re-rats-quikkit-tw-violence-torture
  • Dim 22 Jan - 19:05
    Alors qu'il était assis et s'amusait à préparer sa mixture, l'homme-rat s'arrêta quelques instants en observant la figure corbine qui venait d'arriver près de lui. En temps normal, Quikkit aurait sûrement hurlé et tenter de chasser l'hybride afin de garder toute la poudre pour lui mais... Ce soir, il se sentait partageur. Et puis, de plus, elle le dominait de sa hauteur. Elle avait une prestance, et une voix qui lui donnait un charisme naturel que le rat eut envie de respecter. Quand elle l'arrêta dans sa manœuvre, il la fixa quelques secondes de ses deux yeux verts. Elle marquait un point. C'est vrai que les autres imbéciles n'auraient pas apprécié à sa juste valeur la poudre verte. Décidemment, les corvidés étaient vraiment des créatures intelligentes!

    - Plumes-noires a l'esprit vif-rapide en plus d'avoir une apparence jolie-somptueuse! Rat veut bien lui apprendre-expliquer et même partager-donner un peu de poudre!

    Invitant donc la femme-corbeau à venir s'installer près de lui, le rat se lança dans une longue explication sur le procédé d'écrasement de la poudre, ainsi que l'importance de sa qualité. Il tut cependant volontairement quelques petits détails, afin de garder le secret de la fabrication. Après tout, il fallait d'abord accrocher le client potentiel! Alors qu'il préparait un peu de poudre et en diluait une autre dans son calumet, le rat remarqua la figure serpentine qui venait d'approcher le duo. Un nouveau prédateur dans l'ordre naturel des choses, que les titans avaient permis d'approcher sans crainte véritable. Ou, tout du moins, pour cette délicieuse soirée. Un large sourire se dessina sur la gueule masquée de l'hybride qui, d'un geste de la tête, invita la nouvelle arrivante à elle aussi s'installer. Elle aussi, dégageait un grand charisme et une beauté que le rat analysa de ses yeux de jade. Décidemment, beaucoup de belles créatures ce soir!

    - Bien sûr bien sûr! Venez vous asseoir-reposer près de nous. Rat à pleins de poudre à partager-donner oui-oui!

    Sortant de sa bourse un peu plus de poudre, l'homme-rat étala un tissu sur lequel il déposa la poudre, et acheva de la concentrer dans un calumet qu'il alluma à l'aide d'une pierre à sylex. Tendant le tissu et le calumet à ces deux nouvelles amies, un léger rire s'échappa de sa gorge.

    - Alors... Vous voulez renifler-sentir, ou bien inspirer-savourer?
    Noble de La République
    Noble de La République
    Kebossa
    Kebossa
    Messages : 41
    crédits : 238

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1128-kebossa-la-devoreusehttps://www.rp-cendres.com/t1154-liens-de-kebossahttps://www.rp-cendres.com/t1153-chroniques-de-kebossa
  • Lun 23 Jan - 13:36

    Comme autant de chiens attirés par l'odeur du sang, il y en eu pour prêter attention à l'altercation : y allait-il avoir combat ? Des dents seraient-elles plantées ? Une chair saignerait-elle dans la frénésie d'une lutte animale ? A leur grande déception, non seulement le taureau mit du temps à se relever - nombreux purent entendre le craquement de s amâchoire remise en place -, mais la petite 'humaine' s'en désintéressa et ne donna pas suite au premier coup. Au contraire, elle préféra s'attabler au milieu des sang-mêlés à face poilus et croupions emplumés. Là où les becs transperçaient et les crocs arrachaient, ses quenottes auraient dû donner un piètre résultat. Et pourtant. Le souffreteux qui vit, dans une brume de souffrance et d’atrocité, une 'enfant' lui saisir le bras, crut à une hallucination... Jusqu'à ce que sa cheville soit broyée, par une mâchoire ridiculement petite.

    Cependant, la métamorphosée avait commis une erreur. Alors qu'elle luttait avec un repas geignant dont elle n'aurait d'ordinaire fait qu'une bouchée, une pogne vint la tirer brutalement en arrière. Le taureau cherchait donc bien un peu de violence, semblait-il.

    A l'écart de la masse animale grondant et mâchant avec un enthousiasme vile, divers créatures étaient aller chercher quelques plaisirs plus subtils, requérant discrétion et tranquillité, allant de la discussion quant à des plaisirs inédits - les faucons et leurs 'airs ascendants', les caprins défiant la gravité à flanc de montagne, les chiens traquant sur des miles et des miles leurs cibles - à quelques parades sensuelles qui ne mèneraient qu'à des affaires stériles, ou l'exploration de leurs sens atypiques par des voies 'transcendantes'. Tant de subtilités, qui connurent une soudaine intervention en la personne d'une petite silhouette projetée à travers la foule, allant s'écraser sans douceur au coeur d'un curieux regroupement, de rat, corbeaux et écailleux. Loin d'afficher la moindre douleur, Kebossa se redressa avec raideur, avant de cracher le pied humain lui étant rester en gueule sur l'une des 'amies' du rat.
    Si la force était au rendez-vous avec ce corps, il en allait autrement pour retenir la charge d'un hybride remonté. Être dans le corps d'une frêle humaine réservait toujours quelques surprises.

    Le nez titillé par quelque poudre étrange, l'hybride fit face à l'autre invité...

    "Échange de politesse, 'humaine'...!" cracha avec un amusement revanchard le taureau.

    ... Sans avoir conscience de la trace 'farineuse' sur ses mèches noirâtres, dans son dos.

    Résumé des actions:
    CENDRES


    Kebossa parle en #999933
    Lyu parle en #66ccff
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Stheno
    Stheno
    Messages : 41
    crédits : 1085

    Info personnage
    Race: Hybride (Serpent)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1033-stheno-ssssssss-est-tou-termine
  • Lun 23 Jan - 14:47
    Elle était entourée d'hybrides, de gens comme elle, de sang-mêlés nés de l'union entre un noble animal et un poilu qui font crac-crac dans les buissons. Autour d'eux étaient des poilus mourants, nourrissant les siens de leur chair et les abreuvant de leurs sang et larmes. Personne ne semblait pouvoir les arrêter : Ils pourraient donner libre cours à leur cruauté sans que personne ne vienne s'interposer. Mais alors donc pourquoi est-ce qu'elle avait autant de mal à se fondre dans la masse ? Pourquoi fallait t-il qu'elle reste là, hésitante, regardant les molus et les plumés et les poipents comme-elle sans se joindre à la partie, elle qui était si curieuse de voir les siens en plus de ça ? D'autres enfants des écailles, forcés de vivre dans un monde de gens avec des bâtonnets d'os. Et pourtant, elle n'avait aucun intérêt envers eux

    Ils étaient tous trop poilus. Car sans doute, elle se disait, une scène pareille se déroulait ailleurs, avec les rôles inversés. Pas "sans doute", d'ailleurs. Et elle n'ourdissait pas une pensée philosophique sur comment ils n'étaient pas mieux que les poilus. Ils l'étaient de base, physiquement, mais moralement, elle voyait vraiment comment les siens prenaient du plaisir en agissant comme des poilus. Fêtes extravagantes, consommation de jus de colère -son père en buvait souvent-. Personne ne semblait chasser.

    C'était un peu dur de se dire que même entouré des siens, on pouvait être seule. Et un peu par revenge, Stheno se dirigea vers une petite consécration, à l'odeur familière. Sans même trop le réaliser au début : l'odeur qui en venait lui était familière et alléchante. Au loin, elle voit un molu tendant de la poudre verte à un plumé et une... poipent, comme elle. Mais différente. Elle avait des bâtonnets d'os, elle. Plus poilue que serpent, en soit. Stheno aurait pu l'étudier, mais son attention était concentrée sur la poudre. Et aussi sur l'altercation entre ce qui semblait être un meuhlu-meuhlu et une poilue. Qu'elle observait de près.

    De très près bientôt, car elle fut envoyée sur la table, vers le groupe. Beaucoup paniqueraient, mais Stheno vit une occasion. Utilisant sa grande vitesse, couplée à son agilité, elle tenta de se glisser rapidement vers le molu pour lui arracher la poudre des mains, sa main se jetant en avant avec une dextérité supérieure. Si elle venait à réussir, alors elle se dépêchera vite de porter la poudre au trou de son masque, son mouvement rapide en déversant sur le dos de la poilue échappée, essayant de se ficher le reste sur sa tête à elle, sous le masque. Son corps convulsa, sa voix rauque gémissant de plaisir, alors qu'elle jeta le tissu au dessus de l'épaule.

    Puis elle dévisagea le groupe, sourire dissimulé par son casque, contente.

    résumé:
    Mairesse de Courage
    Mairesse de Courage
    Koraki Exousia
    Koraki Exousia
    Messages : 239
    crédits : 453

    Info personnage
    Race: Hybride (Femme/Corbeau)
    Vocation: Mage Noire
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: A
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t109-koraki-exousia-mairesse-de-courage-terminehttps://www.rp-cendres.com/t143-clients-et-detracteurs-de-l-ambrosiaque-koraki-exousiahttps://www.rp-cendres.com/t142-koraki-exousia-mairesse-de-courage
  • Lun 23 Jan - 20:19
    image rp

    En ce monde comme en bien d'autre, le rassemblement au même endroit d'un rat, d'un corbeau et d'un serpent n'aurait put conduire qu'à une conclusion : l'autodestruction des trois protagonistes. Et pourtant, en ce lieu, en cette heure, ils partageaient un moment de convivialité, placé sous l'auspice du narcotique. En elle-seule, cette scène résumait l'extraordinaire pouvoir de ce genre de festivités, celui qui permettaient à des ennemis et des adversaires antédiluviens de s'apprécier et de faire la paix, le temps d'une nuit.

    Et cette paix, l'ignoble hybride-corbeau aux yeux perfides eut bien raison d'en profiter, car à peine eut-elle le loisir de voir l'homme-rat déverser une ligne de cette étrange poudre sur sa main et qu'elle la porta à son bec qu'elle fut bousculée par l'atterrissage impromptue d'une frêle humaine. La précieuse substance s'envola dans les cieux pour atterrir sur la nouvelle intruse en une brume narcotique, cette perte provoquant irrémédiablement l'ire de la corvidé.


    Croassant de rage de sa voix sifflante, elle darda son regard en direction de l'imbécile qui était responsable de la chute de la petite créature. Elle se leva doucement, se positionnant entre l'homme-taureau et le reste du groupe, aveugle à la tentative de vol qui se déroulait dans son dos. Elle n'était ni grande, ni imposante et pourtant l'aura sombre qui naissait autour de sa silhouette ne fut accueillit par son adversaire que par un léger recul. Il savait qu'il venait de commettre une faute grave en perturbant la soirée de la Reine des Catins.


    Cette dernière siffla, puis pointa lentement son doigt en direction du bovidé. L'espace d'un instant, ses yeux luire d'un éclat rouge carmin, avant qu'elle ne prononce ces mots :


    • Viens à moi ...


    Mut par une volonté plus forte que la sienne, il obéit docilement, semblant soumis à quelques charmes maléfiques. Et tel était le cas. Une fois arrivée à hauteur de l'hideuse hybride à plume, elle n'eut qu'un seul ordre à lui donner.


    • A genoux !


    Une nouvelle fois, il s'exécuta sans sourciller. Sans lui accorder la moindre attention, Koraki se tourna en direction de Kebossa.


    • Lèches-lui les pieds, esclave !


    Une fois encore, il se plia aux ordres de sa maitresse. C'est ainsi qu'à quatre pattes, il s'avanca en direction de la frêle créature qu'il avait frappé, commençant à s'exécuter dans la plus absolue des indignités. Son énorme langue suffisait à elle-seule à recouvrir les chausses de la crocodilienne. Pendant ce temps, Koraki riait à gorge déployée, se délectant de ce spectacle qui, s'il n'avait pas la saveur que promettaient les poudres de Quikkit, avait au moins le mérite d'être tout aussi divertissante.


    • Ami, prépare nouvelle poudre pour renifler-sentir, reprit-elle à l'adresse de rat, avant de continuer à l'adresse de Kebossa. Et toi, faire quoi tu veux à lui. Ca être cadeau !


    Résumé:


    Event République - Demons to some, angels to others 98e0

    Pouvoir de la Reine des Catins:
    Noble de La République
    Noble de La République
    Ssisska
    Ssisska
    Messages : 79
    crédits : 675

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Mage Noir
    Alignement: Neutre Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t549-ssisska-la-gorgone-terminee
  • Mer 25 Jan - 21:27
    La poudre verte est étalée sur le tissu avant d'être proposé par le rat à ses deux nouvelles amies. Quel étrange trio, là où l'ordre naturel des choses voudrait que le serpent gobe le rat et que l'oiseau emporte le serpent dans des cieux mortels. Mais il faut croire que tout est possible dans cette nouvelle cour des miracles où le rat, le serpent et le corbeau s'apprête à s'enivrer de poudre hallucinogène.

    Fracas et tremblement alors qu'une frêle silhouette vient perturber le bel ensemble, comme une boule lancée au milieu d'un jeu de quille. La poudre s'envole en de jolies volutes émeraudes et un sifflement sinistre s'échappe dans mes lèvres closes. Mon regard jaune fendu de noir et qui ne cille jamais se pose sur l'outrecuidante qui vient d'atterrir au beau milieu de nous. La corvidé, elle, semble vouloir se défouler sur le lanceur plutôt que sur le projectile. Mais cela est bien connu, il faut être deux pour provoquer une telle cohue et la frêle silhouette faussement humaine couverte de poudre est tout aussi fautive que l'autre.

    Sauf que... sauf qu'elle sent l'écaille et j'en viens à me demander pourquoi elle a choisi un déguisement aussi grotesque pour dissimuler sa vraie nature. Quoiqu'il en soit, entre écailleuses civilisées, on se soutient. Finalement, c'est surement plus de la faute du lourdaud taurin auquel la femme corbeau vient d'imposer sa volonté pour en faire un gentil toutou. Impressionnant et piteusement grotesque alors que le pauvre minotaure lèche les petits petons de Kebosa.

    Mais je ne suis pas au bout de mes surprises et je perçois un mouvement familier, une reptation ondulante à la vivacité surprenante mais qui trahit tout de suite la nature reptilienne de la voleuse de poudre verte. Encore une écailleuse, mais encore plus proche de moi car il est indéniable qu'elle est elle aussi l'engeance maudite du serpent et de l'humain. L'hybridation a cela d'exceptionnel qu'un mélange de mêmes espèces conduit à un résultat toujours différent.  Ce qui rend les scientifiques de tout bord perplexes et démunis devant les frasques de Mère Nature. J'ai deux jambes, elle n'en a pas, des tentacules grouillent sur ma tête, là où des cheveux ornent la sienne. Semblables et pourtant si différentes.

    - SSSssss.

    Un sifflement s'échappe d'entre mes lèvres, à la fois curieux et accueillant à l'attention de ma presque sœur.

    - Tu n'as pas besoin de voler.

    Un gloussement étrange s'échappe d'entre mes lèvres.

    - Isssi tout ssse partage car nous sssommes entre nous. Il sssuffit jussste de demander. Et Maître Rat est d'humeur prêteuse ce soir.
    PNJ
    PNJ
    Messages : 54
    crédits : 450

    Info personnage
    Race:
    Vocation:
    Alignement:
    Rang:
    qui suis-je ?:
  • Mer 25 Jan - 23:13
    image rp

    La Mairesse - Hôtesse de la soirée

    Qu'elle était belle, cette créature qui alliait à la perfection les courbes féminines et insectoïdes. Elle se tenait là, sur un trône d'ossement, surplombant de sa superbe l'assemblée de monstres sur lesquels elle semblait régner. Un échanson à allure chevaline se tenait à sa droite, portant une carafe de cristal emplit de vin, se dévouant à la seule et unique mission de s'assurer que jamais la coupe de sa maitresse ne soit vide. Elle n'avait qu'à écarter délicatement sa main en sa direction qu'il la remplissait avec vénération, son regard n'osant se porter sur la perfection qu'il servait. C'est en portant le breuvage à ses lèvres qu'elle observa la scène qui se déroulait plus loin, un sourire s'affichant dès lors que le taureau eut succombé à la magie du corbeau. Bien qu'elle ne connaissait pas le nom de l'hybride en question, et qu'elle s'en moquait éperdument, la femme-insecte montra un intérêt grandissant au petit groupe qui se trouvait là. Un rat aux substances hallucinogènes, un corbeau qui dévoilait sans discrétion sa magie, un alligator qui se faisait passer pour une frêle humaine et deux serpents, un voleur et un généreux. Voila qui promettait un dénouement pour le moins ... Intéressant.

    L'affaire était à suivre, à n'en point douter.


    Cependant, pour que la suite des évènements soit réellement plaisant à suivre, ils allaient avoir besoin d'un peu d'aide. Une simple rixe ne saurait la divertir à la mesure de sa propre grandeur. Elle méritait un spectacle grandiose, quelque chose qui rendrait cette soirée réellement mémorable et qui entrerait définitivement dans les annales secrètes de l'histoire des Hybrides.


    L'heure de la véritable célébration avait sonnée.


    C'est ainsi qu'elle se leva de son siège régalien, descendant élegamment les quelques marches qui la séparait de cette plèbe de plume, de poil et d'écaille, avant de s'arrêter au centre de la pièce. De son dos émergèrent des ailes chitineuses qui l'amenèrent quelques mètres en hauteurs. Elle claqua trois fois dans ses mains, provoquant une détonation si puissante qu'elle attira immédiatement à elle l'attention de l'ensemble des convives et des serviteurs encore en vie.


    • Mes amis, commenca-t-elle, je partage avec vous l'allégresse de ces retrouvailles annuelles. C'est d'ailleurs avec grand plaisir que je vois de nouveaux visages. Nous sommes chaque année plus nombreux, signe évident de notre prospérité.


    Une clameur non-feinte accueillie ces premières paroles. Les plus rustres des monstres frappaient les tables massives de leurs poings puissants, quant d'autres rugissaient, piaillaient, croassaient, sifflaient ou aboyaient. Combien étaient-ils ce soir à la regarder ? D'un premier regard, on pourrait aisément atteindre la centaine. Seulement, pour garantir la sécurité de tous, aucun décompte n'était fait. Moins on en savait, mieux cela valait.


    • Pourtant, il est des êtres en ce monde qui voit en notre félicité un blasphème, une hérésie qui doit être purgée de ce monde. Vous savez de qui je parle : de ces fanatiques du nouvel ordre !


    A nouveau, l'assemblée monstrueuse réagit à ces propos. Toutefois, il n'y avait plus aucune once de joie dans les cris, uniquement remplacée par la colère et le dédain le plus absolu.


    • La République à toujours été un havre pour notre race. Malheureusement, avec le chute de Shoumeï, les religieux y ont également trouvé refuge. Ils ont investis nos villes, nos entreprises, nos quartiers, accompagnés de leurs idées et de leur puritanisme. Ils sont un danger pour chacun d'entre nous. Nous en avons tous fait les frais !


    En effet. Quels hybrides ici présent pouvaient se targuer de ne jamais avoir subis une seule violence de la part d'un religieux ? Brimades, coups, tentatives de meurtres, le tout justifié par une soi-disant volonté de purification du monde.

    • Ce soir, nous nous vengeons de l'un d'eux, acheva t-elle dans un sourire énigmatique.


    A nouveau, elle frappa deux fois dans ses mains. Dans l'instant qui suivit, la salle entière fut secouée de légers tremblements, alors que les périphéries s'élevèrent et que le centre s'affaissait. Bientôt, ce fut une véritable arène qui prit la place de la salle des fêtes. Un nouveau claquement de doigt de la part de la femme insecte qui se faisait appeler "la Mairesse" et une cage apparue en son centre. A l'intérieur, un simple humain, uniquement vêtu d'un pantalon déchiré. Malgré les nombreuses ecchymoses qu'affichait son corps, la musculature qu'il offrait à voir et son regard aguerri témoignaient de la profession qu'était la sienne.


    • Un soldat du Nouvel Ordre, annonça la Mairesse alors qu'elle prenait place sur son trône. Cet homme est responsable de la mort de trois d'entre nous, tués car "aberrations" à ses yeux. Je vous le demande donc : qui parmi l'affrontera à mort ? Qui sera notre champion ? Qui ferra s'abattre la justice de notre race ?


    La cage s'ouvrit et alors qu'il en sortait, une lame tomba à ses pieds. Il s'en saisit immédiatement avant de porter son regard autour de lui, prêt à défendre chèrement sa vie contre ces horreurs qui avaient la prétention de se définir comme "civilisés".

    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Quikkit
    Quikkit
    Messages : 13
    crédits : 160

    Info personnage
    Race: Hybride (Rat)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1180-termine-rats-we-re-rats-quikkit-tw-violence-torture
  • Mer 25 Jan - 23:26
    Tout était allé très vite. Tout d'abord, la femme qui avait été projetée à travers la pièce, et qui était venue s'écraser quasiment contre le rat. Dans un mouvement de recul, ce dernier avait sacrifié un peu de poudre pour éviter de lui même servir de coussin à la nouvelle arrivante. Puis, ses oreilles avaient capté un glissement qu'il avait déjà entendu. Alors, il avait laissé ses regards passer de la nouvelle arrivante au dos couvert de poudre, à celle qui venait de renifler sans son accord la poudre projetée. Dans le fond, il ne lui en voulait pas. Il avait proposé de partager, après tout. Mais... Il y avait eu du gâchis, et cela, ce n'était pas pardonnable.

    Alors qu'il se préparait à hurler et invoquer sa foudre, l'homme-rat assista à l'ire de la femme-corbeau qui réduisit littéralement le taureau à l'état de légumineuse soumise. Un grand rictus parcourait la gueule de Quikkit qui, sans demander son reste, vint frotter légèrement le dos de la fausse grandes-pattes. Car, il en était certain grâce à son nez, elle n'était pas grandes-pattes.

    - Pas gâcher-gaspiller. Il faut tout récupérer-reprendre.

    Observant ensuite toutes les personnes autour de lui, et écoutant la délicieuse plumeuse l'invitant à préparer de nouveau de la poudre, un grand rire échappa de la gorge du petit rat.

    - Oui-oui! Rat toujours avoir-détenir plein de poudre! Il veut bien vous en donner-offrir de nouveau mais pas de gâchis-gaspillage cette fois oui-oui?

    Sortant donc de sa sacoche un nouvel échantillon, l'homme-rat se replia presque sur lui même, séparant les tas de poudres en plusieurs lignes pour ses nouvelles amies quand la mairesse fit son discours. D'un sourire, la gueule du rat se mua en une expression confuse. Nouvel Ordre? Détestant les hybrides? Les méninges du rat tournèrent pendant quelques secondes, ne comprenant pas réellement pourquoi, s'ils étaient si vindicatifs à l'égard de ses semblables, ils le laissaient tranquille lui. La poudre? La contrebande? Sûrement. Enfin... Cela l'intéressait peut en réalité. Le fanatisme de ses pairs étaient, généralement, en alignement avec sa propre vision des choses et, si tel n'était pas le cas, il se contentait d'ignorer les remarques-commentaires de ces derniers et, si les choses tournaient mal, il se n'hésitait pas à user de ses talents. Alors, quand elle proposa à l'un des invités de se charger de l'étranger, le rat ricana de nouveau, terminant d'installer la poudre pour les hybrides l'entourant.

    - Amusant-curieux le discours de notre hôte. Si vous désirez-voulez vous occuper de ce grandes-pattes, le rat vous a préparé-installé un peu de poudre. Pour donner courage-force, ou bien plaisir-hilarité!

    Et, comme précédemment, il tendit le tissu aux femelles l'entourant. Et puis, si personne ne se décidait pour le type. Lui, plus tard, n'hésiterait absolument pas.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Stheno
    Stheno
    Messages : 41
    crédits : 1085

    Info personnage
    Race: Hybride (Serpent)
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1033-stheno-ssssssss-est-tou-termine
  • Jeu 26 Jan - 5:47
    La poudre verte était très marrante mais ça faisait quand même bizarre pour Stheno de se la prendre au nez, bam, comme ça. Surtout quand son irruption dans la fête avait attirée l'attention d'une hybride, celle de tout à l'heure. Femme aux écailles et à la peau verte, se tenant sur deux jambes et aux cheveux tentacules. Stheno aurait été curieuse de voir comment la vie pouvait donner moult formes à ses enfants si elle avait été un peu moins déçue de la fête : à l'instant, des particules vertes flottaient partout en son cerveau. Une conversion pratique, rapide et utile de sa déception en une énergie positive, cadeau du gros rat qui s'était vu subtilisé sa drogue. Et qui, sans surprise, se contenta d'en tirer un peu plus de sa poche. Et sans doute que si elle reniflait tout ça aussi, alors il en sortirait encore plus. Ce qui la décevrait en temps normal, mais, hé bien, en temps normale, elle n'avait pas de la drogue plein les narines.

    Et si la drogue aidait un peu avec ses déceptions sentimentales, Stheno se retrouva comme piégée, avec quatre sources d'intérêts : plus de drogues mais aussi une hybride comme elle qui lui parlait et aussi un piaf ennuyant qui soumettait un humain pour le compte d'une autre et aussi une autre voix ennuyante, plus au loin, parlant de rien d'intéressant pour l'hybride. Bah ! Elle préférait les râles de douleurs des animaux blessés ou l'horreur surprise des humains à la mélasse auditive qui lui coulait le long des oreilles. Et en dépit de tout ça, de toute cette description, hé bah elle était pas si énervée que ça : tranquille, même. Son esprit voulait être fâché mais son corps, ou la drogue en train d'en prendre le contrôle, ne voulait pas.

    Elle se tint totalement interdite, son masque dissimulant l'expression de joie irritée -ou de colère contente ?- sur son visage, puis se contenta ssssssssSSSsss d'imiter cette étrange fixation sur cette... cette "lettre". Des méandres de sa mémoire, la poudre du rat inséra sa longue griffe, extrayant d'innombrables heures de chasse un seul et unique mot, entendu au cours d'une conversation, d'une humaine digérée à un humain décédé. SsssseeeeeeeeeeeeX! pfeuhahahahfhahhah fit t-elle, son corps s'agitant comme si une partie voulait violemment se détacher de l'autre. Et un instant, elle s'arrêta net de rire, terrifiée à l'idée que son côté animal ne prenne vie et parte, ne la laissant que bête torse et tête avec deux bras pour se déplacer.

    Quand ça n'arriva pas, Stheno se caressa le bout de la queue, puis se tourna simplement vers l'autre hybride, la tête penchée vers la gauche, tentant de déduire quelques différences, s'approchant pour la regarder de près, yeux bleus à peine visible au travers des orbites vide de son crâne de vache.

    Et si cette hybride était... ?

    Résumé:


    Noble de La République
    Noble de La République
    Kebossa
    Kebossa
    Messages : 41
    crédits : 238

    Info personnage
    Race: Hybride
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1128-kebossa-la-devoreusehttps://www.rp-cendres.com/t1154-liens-de-kebossahttps://www.rp-cendres.com/t1153-chroniques-de-kebossa
  • Jeu 26 Jan - 22:45

    En quelques mots, son imposant - du point de vue d'une petite humaine - adversaire fut réduit à l'état de larve couvrant ses frêles petons crasseux de bave, à grand coup de langue douce et bovine. "Quelle touchante... Attention." La masse emportée par un tumulte furieux avait courbé l'échine, sa grande tête plate à portée de la menue menotte de la métamorphosée... Presque maladroitement, le petit pied frappa la tempe sombre. Avec un sursaut, le taureau s'effondra, coupé du sort comme du monde par une soudaine inconscience. De dépit, un hybride souris agita le museau : il eut davantage joué avec la brute, lui. Mais Kebossa elle, était déjà passée à autre chose : on lui avait gratté le dos.

    En faisant de même, elle renifla ce que lui ramena ses doigts... Et éternua un bon coup, l'odeur piquante lui agressant les narines. Tout près, une écailleuse susurrait des gentillesses à une semblable, et se faisait répondre une bêtise par celle-ci. Étrangement, cela fit sourire la métamorphosée, avec un air idiot. Lyu, s'il avait été là, aurait ouvert des yeux ronds.

    Quand la Mairesse déclama, Kebossa se surprit à vibrer aux sons de ses mots. Etait-ce l'exaltation de la masse ? La véracité de ses propos ? Ou tout simplement, la promesse d'une violence débridée qui fit son petit effet ? Dans tous les cas, la métamorphosée s'était peu à peu plus agitée, perdant de sa raideur pour mieux vaciller et frissonner sur ses pieds, manquant perdre l'équilibre quand des pans de salle s’élevèrent. Et puis... Ce fut un tout petit pas.

    L'"humaine" tomba et s'étala de tout son long dans l'arène, déclenchant l'hilarité de certains hybrides, la colère d'autres, la perplexité chez une minorité. Que faisait-elle ? Il était question d'un 'champion', pas d'un 'bouffon' ! Reniflant, la bipède maladroite se releva avec un sourire stupide sur un faciès d'ordinaire stoïque et austère. Enfin, elle se releva... A vrai dire, elle se redressa sur ses bras, faisant quelques 'pas' à quatre pattes, son ventre frottant la pierre, avant qu'elle ne se relève tout à fait.

    "Qu'est-ce que c'est ?! clama le condamné, furieux et troublé à la fois, entouré de créatures inhumaines, faisant face à l'une des rares ayant un faciès plus familier que le groin d'un babouin. Une farce ! Bêtes immondes, n'avez-vous aucun...!
    - Ton nom... Humain. La voix était humaine, mais étrangement lente, les mots mal articulés.
    - Bah ! Monstre ! fut-il craché.
    - Non... Ton nom... Pas celui... Que tu me donnes... s'agaça mollement Kebossa.
    - Crève-le ! gueula-t-on depuis les gradins. Qu'est-ce qu'elle fiche ?! dit un autre. Chique-le, chique-le tout pleeeeein ! s'excita une énième. M'ont crevé un oeil, morbleu ! glapit-on dans le fond.
    - Trois... Tu nous dois... énonça la métamorphosée, montrant trois doigts - euh non, deux - au condamné. Alors, dis-moi... Combien des tiens l'on t'a... Tué... ?
    - Quoi ? L'homme se rembrunit, sous les huées de ceux qui voulaient plus de sang que de parlotte. Comment oses-tu... ?!
    - COMBIEN ? tonna une voix sourde et grave, sortant de la petite bouche ouverte de l'humaine au sourire idiot, brandissant deux doigts.
    - Mon amour.... Et notre fille. lâcha l'homme d'une voix tendue, sa main blanche crispée sur sa lame. Et mon frère. Et mon cousin..."

    Les deux doigts brandis avaient été repliés... Et deux autres furent levés sur l'autre main.

    - Deux...
    - Et mes camarades... continuait l'homme, vibrant de rage et de détresse.
    - Deux coups. Deux coups... Pour tes morts. l'arrêta Kebossa. Frappe-donc..."


    Résumé des actions:
    CENDRES


    Kebossa parle en #999933
    Lyu parle en #66ccff
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum