DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Shan'ael

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Battons le fer tant qu'il est chaud. [FT Gerda] EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Erit sanguinem
    2 participants
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 39
    crédits : 716

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Ven 20 Jan - 16:42
    Melorn, académie de magie, un endroit que Draeidh connait que trop bien. Mais même avec une centaine d’année à avoir foulé ses couloirs, il n’a pu lire tout les ouvrages et tester toutes ses théories, aussi nombreuses et folles sont-elles. Et aujourd’hui, il a une nouvelle théorie qu’il a décidé de faire passer avant toutes les autres, et pour ça il revient dans cet endroit solennel où des milliers d’ouvrages se trouvent disponibles.
    Après avoir essayer des centaines d’expériences pour connaitre la nature exact des éléments, ainsi que l’interaction que ceux-ci peuvent avoir entre eux. Les plus basique comme la terre ne conduit pas la foudre, à la plus particulière comme l’eau et la glace peuvent réfracter la lumière en fonction de son placement, sa densité, sa forme etc… Il veut aujourd’hui voir après avoir pu tester différentes magies se concentrer sur l’énergie pur qui permet tout ceci, le Mana.

    Draeidh a établi la théorie que le Mana est une source d’énergie démiurgique qui a la capacité de se transformer au grés de l’imagination de l’être qui la contrôle. C’est pour cela que seule une grande compréhension de la magie ou un instinct inné permet de maitriser une magie.
    C’est également avec cette théorie et ses interactions avec certains mage avancé qu’il a pu établir que certaines magie sont « primaires » et d’autres « secondaires » surtout pour les éléments. Un mage du métal doit forcément avoir une bonne compréhension de celle de la terre et de l’air. C’est seulement ainsi une fois que, tels les couleurs, il mélange les deux types de mana d’une façon précise pour un créer un nouveau.

    Tout cette introduction technique pour dire quoi au fond ? Que cette théorie il veut la démontrer avec la magie du sable. Mais pour ça il a besoin de se renseigner sur celle-ci. Mais pour le moment aucuns ouvrages qu’il peut trouver ne fait mention d’autre chose que « Elément praticable uniquement par les êtres composés de celui-ci. »

    - N’Y A-T-IL DONC AUCUN MAGE QUI A EFFLEURÉ LE SUJET ?!

    La voix de Draeidh résonne dans la grande bibliothèque de l’académie. Nombreux regards se tournent vers lui légèrement agacés. Mais il n’y prête aucune attention. Agacé par cette situation, il n’a alors qu’une seule idée qui lui vient en tête. Si aucun livre n’existe réellement sur le sujet, il n’a qu’à créer le sien. Et comme il est énervé, il devient impatient, il va donc dés maintenant tenter quelque chose.
    Il se faufile donc dans les allées pour être un peu à l’écart et commence à manifester la magie de la terre et de l’air. Tout du moins seulement sous une forme de mana, il tente tant bien que mal de mélanger les sources pour créer la magie de métal… Mais sa propre maitrise reste encore trop faible, et cela ne mène qu’à un épuisement inutile.

    - Rah ! Ça ne mène à rien… Il me faut une meilleure technique pour arriver à prouver le théorique ! Mais je n’ai pas le temps d’améliorer la technique, la recherche n’attend pas ! Il me faut des pions… Tagar serait un bon sujet d’expérience mais sa fonction le rend peu accessible… Si seulement j’avais eu une appétence pour la sociabilité plus tôt j’aurais pû avoir plus de personnes prête à prouver mes théories. Peut être me faut-il plus d’influence ? Mais cela me demanderait de prêter allégeance à une nation, et donc m’enchainerais à celle-ci…

    Et voilà, il est reparti pour un long monologue. Sa réflexion sur la prise de pouvoir n’est pas mauvaise, mais dans tout les cas, comment un simple vagabond aurait la prétention d’avoir ne serait-ce qu’une influence minime ? En tout cas, si il ne s’arrête pas de parler, et de crier, il risque de se faire éjecter de la bibliothèque.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Gerda
    Gerda
    Messages : 208
    crédits : 719

    Info personnage
    Race: Naine
    Vocation: Mage Elementaliste
    Alignement: Neutre Bon
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t128-gerda-le-comptoir-grisepierre-est-ouvert-terminee
  • Mer 25 Jan - 12:23
    Retour à la case départ pour la nomade que je suis. Et oui ! Ca m'arrive de rentrer à la maisons parfois. La fille prodigue revient au bercail, chargée de nouvelles connaissances, de vins du sud (prisés par les connaisseurs) et d'un bon paquet de monnaie. (Que je donne de bon coeur à nos ambassades, c'est utile pour intéragir avec l'extérieur !). De quoi continuer à prouver l'utilité de mon entreprise pour les intérêts de la cité et continuer d'être considérée comme une citoyenne méritante même si je ne passe qu'une fraction de ma vie en ses murs. Ca me fait un bien fou de pouvoir parler de nouveau en elfique dans ma langue natale. Mon accent que j'ai tendance à perdre quand je voyage revient très très vite.

    J'ai profité de ma visite pour visiter des connaissances, prendre des nouvelles de tout le monde, vider mon chariot pour le reremplir de nouvelles choses. (La carbonite ! J'en ai un besoin constant et on en trouve beaucoup dans le Nord !). Et puis évidemment ... je suis passée par l'académie. Au moins pour voir mon vieux maître Hoesterill et pour consulter, sur son conseil, des ouvrages sur les métaux rares dont j'ai besoin pour avancer sur un travail particulièrement délicat. ( Le transfert d'enchantement à partir d'un masque réalisé dans un alliage particulièrement complexe de métaux peu communs. Ce n'est pas un travail facile du tout ! ).

    J'en suis du coups à parcourir les rayonnages les plus anciens, me promenant avec l'indispensable escabeau à roulette qui me permet d'atteindre les livres inaccessibles en raison de ma petite taille. (Tout est à taille elfe ici. C'est normal). Quand soudain, j'entends une exclamation pleine de colère émanant d'un des travailleurs. Un éclat suffisamment rare et inattendu pour me faire lever la tête et pencher sur le côté, pour zieuter entre deux rayonnages en direction du bruit incongru.

    Une silhouette ailée et engoncée dans une grande robe semble être à l'origine du bruit. Les grandes ailes qu'il porte dans le dos l'identifient sans peine. Draeidh. Un diplômé qui est présent à l'académie depuis que je suis ici. Ni professeur, ni étudiant. Le genre un peu solitaire et renfermé. J'ai souvenir d'avoir tenté le rapprochement à une époque, imaginant que la solidarité entre "non elfes" ici à Melorn auraient pu faciliter les choses. Peine perdue. J'en suis venue à la conclusion que c'est plus facile de chatouiller une huitre pour la forcer à ouvrir sa coquille que de faire causer ce spécimen. Mais je ne désespère pas !

    Je le suis des yeux pendant qu'il se lève et fait les cent pas. Tout son langage corporel exprime la frustration et ses marmonnements résonnent dans l'austère lieu dédié au savoir. Ses pas, incidemment finissent par le mener pas loin de moi. Intriguée par son comportement et par les dégagements de mana que je sens émaner de lui, je fais un petit pas de crabe qui me permet "comme par hasard" de me trouver sur son chemin ce qui le forcera en toute logique à s'arrêter (ou à me trébucher dessus).

    - Hey coucou. Ca roule Draeidh ?

    J'adresse au timide scientifique un sourire que j'imagine engageant. Je tiens (hasard du sort) sous mon bras plusieurs ouvrages très spécifiques sur la nature des métaux magiques tirés de la section métallomancie dont un ouvrage en nain, issu des ouvrages collectés par maître Hoesterill au cours de sa vie.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Draeidh
    Draeidh
    Messages : 39
    crédits : 716

    Info personnage
    Race: Elfe (Mi-Ange)
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Chaotique Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t692-une-soif-insatiable-de-magie-terminee
  • Jeu 2 Fév - 17:26
    Draeidh plongé dans ses pensées et sa frustration ne fait attention à rien autour de lui, il finit même par avoir quelques spasmes au niveau des ailes, faisant presque tomber certains livre des étals. Il en vient alors à sentir un choc léger au niveau des hanches. Il vient littéralement de renter dans une petite personne. Heureusement, ce choc lui fait reprendre légèrement ses esprits et il se hâte à vérifier sa bourde, pensant avoir heurter un enfant.

    - Hey, ça va peti…

    Il s’arrête alors avant la fin de sa phrase d’un coup net. Il voit bien qui il vient d’heurter, et ce n’est pas un enfant. Effectivement, certes l’être de petite taille devant lui est imberbe, mais ce n’est nullement dû à son jeune âge, c’est car c’est une femme, et pas n’importe laquelle vue que celle-ci par les proportions de son corps, est clairement d’ascendant nain.

    - Ne m’a-t-elle pas adressé la parole ? Se demanda-t-il. Je suis quasiment sûr d’avoir entendu mon nom à moment…

    Et oui, son nom a belle et bien était prononcé. Mais du fait de sa profonde obstination, il ne s’en rend vraiment compte que lors du moment ou il rencontre physiquement la personne. Lui qui faisait la réflexion plus tôt sur ses capacités sociales, celles-ci ne sont pas encore vraiment totalement développé semblerait-il.
    Autrement le fait que ses salutations ont besoin d’être améliorées, il se baisse pour aider la naine à se relever et l’aider à ramasser ses livres. En se rapprochant, il peut alors se dire la chose suivante…

    - Je l’ai déjà vu quelque part nan ?

    Il cherche alors à une grande vitesse dans sa mémoire où est-ce qu’il a déjà pû l’apercevoir. Heureusement il ne met pas longtemps vu que la jeune naine est l’une des rares personnes à avoir tenté de l’approcher à une époque où il ne voulait quasiment aucun contact avec d’autres êtres vivants. Il en garde un souvenir amical bien que très éphémère. Il ne l'a pas repoussé fortement comme il pouvait avoir l'habitude de le faire, mais il resta tout de même de marbre face à ses multiples tentatives de copinage. Cependant, son nom…

    - Ger… trude ? Alda ? Ah oui ! Da ! Gerda !

    Voilà, les présentations sont faites avec la douceur d’un éléphant solitaire chassant une cariole. Elle ne peut pas voir son visage celui-ci caché derrière son voile noir habituel, mais si les deux lueurs jaunes dessinant ses yeux pouvait prendre une forme, alors on pourrait croire qu’il sourit d’une satisfaction d’avoir retrouvé son prénom. Il n’y a pas de petit bonheur il faut croire.

    - Désolé, je ne t’avais pas vu… sans offense hein ! J’étais très concentré sur un sujet complexe mélangeant formulation magique inconnus et incompétence d’une génération entière de mage.

    Il finit donc d’aider de ramasser les livres, posant ses yeux sur les ouvrages, voyant que ceux-ci sont étrangement en rapport avec le métal magique. Une coïncidence qui est fort bienvenue. Après tout, certes il se cantonne à l’aspect purement magique, basant ses recherches sur le mana, mais un regard plus… minéral.

    - Oh l’études des métaux magique ? Un art noble, bon pas autant que la magie élémentaire, mais noble tout de même. ( LE TACT !) Peut être une vision d’on-t-il faudrait que je m’abreuve un peu plus pour qui sait, déchiffrer plus facilement la composition de la magie du métal.

    Il se rend alors compte d’un coup, qu’il est reparti dans ses grandes expositions magiques avant toutes choses. Il fait alors un petit « tsk ! » signifiant son mécontentement avec lui-même. Il reprend alors pour tenter d’avoir une conversation « normal ».

    - Pardon, je voulais dire à tout ça… Tu vas bien ?

    C’est un début…
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum