DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Ssisska

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le destin croise le chemin ( FT  Empy ) EFZvhIHe_o
    Gazette des cendres
    Hiver 2022-2023
    Lire le journal
    #1
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Titre du rp
    2 participants
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Akuma
    Akuma
    Messages : 18
    crédits : 366

    Info personnage
    Race: ONI
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1151-akuma-le-guerrier-aux-cicatrices-d-acier-termine
  • Lun 23 Jan - 4:34
    Il faut savoir que lorsque akuma avait un peu de temps libre  aimait se rendre régulièrement dans la forêt pour se recueillir sur la tombe de sa femme, Yumi. Cette forêt était pour lui un lieu de méditation , un endroit où il pouvait se rappeler son histoire et honorer sa mémoire. Il effectuait ce rituel régulièrement pour ne jamais oublier pourquoi il se battait aujourd'hui. Cette forêt était aussi son havre de paix, un moyen pour lui de ne pas sombrer totalement dans la folie, de garder une certaine forme de sérénité malgré les horreurs qu'il avait vécues.
    La forêt était plongée dans une lumière tamisée, filtrant à travers les feuillages des arbres qui s'élevaient haut dans le ciel. Les rayons du soleil perçaient à travers les branches, formant des motifs lumineux sur le sol recouvert de feuilles et de mousse. L'air était frais et vivifiant, rempli des parfums des fleurs sauvages et des feuilles humides. Il y avait un léger bruissement des feuilles et des branches, accompagné par le chant des oiseaux et des insectes. C'était un temps paisible et tranquille, idéal pour la méditation et la réflexion.

    Akuma se frayait un chemin à travers les arbres de la forêt, son épée à la main, les souvenirs de son passé l'assaillant à chaque pas. Il s'enfonçait dans la forêt, suivant le sentier qu'il avait tracé au fil des ans. Il passait devant les arbres centenaires, sentant leur odeur boisée et leur énergie apaisante. Il écoutait les oiseaux chanter et les ruisseaux couler. Il appréciait cette sensation de liberté et de paix qu'il ne trouvait nulle part ailleurs. La forêt était calme et paisible, les arbres immenses laissaient passer juste assez de lumière pour éclairer le sentier qu'il empruntait. Il pouvait entendre le doux murmure de l'eau d'un ruisseau qui coulait non loin, et sentir l'odeur de la mousse et des feuilles humides sous ses pieds . Il s'arrêta un instant pour humer l'air, l'odeur des feuilles humides et des pins lui rappelant les moments passés ici avec Yumi. Il se rappelait de chaque détail de son visage, de son sourire, de sa voix, de son odeur. il marchait en dirrection de la tombe et c'est alors qu'il sentit quelque chose qui lui fit accélérer le pas. C'était une odeur très familière, qui lui rappelait celle de sa femme meme si elle semblait différente . Il se figea, son coeur battant à tout rompre, alors qu'il se demandait s'il était en train de devenir fou. Il se rappela alors de l'ultime moment où il avait vu Yumi, le visage illuminé par les flammes de l'incendie qui avait ravagé leur maison.
    Akuma possédait un odorat particulièrement développé, capable de détecter et différencier les odeurs à des distances considérables. Il pouvait sentir les parfums subtils des fleurs sauvages, les effluves humides de la terre et de la pluie, et même les traces de passage d'autres créatures dans la forêt. Cette capacité lui permettait non seulement de se repérer dans la nature, mais aussi de détecter les dangers potentiels avant qu'ils ne l'atteignent. Il était également capable de reconnaître les odeurs de ses proches

    Il reprit sa marche, le coeur lourd et  arriva finalement à une petite clairière caché, où se trouvait la tombe de Yumi. elle était entouré de fleurs sauvages et de branches d'arbres qui formait un abri naturel, protégeant la tombe des intempéries. Celle ci était un simple monolithe de granit noir, surmonté d'un symbole en forme de flammes, en hommage à la mort tragique de cette derniere.
    Il se mit à genoux devant la tombe , son épée, Faucheuse, à ses côtés, les mains jointes en prière, le coeur lourd de tristesse. Il ferma les yeux et se remémora les moments passés avec Yumi, la douceur de son sourire et la chaleur de son regard. Il pria pour qu'elle repose en paix et pour qu'il continue à se battre pour la justice en son nom. C'est alors qu'il sentit à nouveau cette odeur familière, celle qui lui rappelait Yumi ,le ramenant brutalement à la réalité. Il se figea, les yeux écarquillés, se demandant si c'était un tour de son esprit ou bien la réalité. Il respira profondément, tentant de discerner les nuances de cette odeur, mais elle semblait se dérober à lui. Il se releva, le coeur battant à tout rompre
    Il se demanda d'abord si c'était un mirage olfactif, une illusion de son esprit qui lui rappelait celle qu'il avait aimé tant ? si c'était un signe de l'au-delà ? ou simplement le prélude à sa propre folie.C'était une odeur florale et sucré, rappelant celle des roses sauvages et de la cannelle. Cependant, il y avait quelque chose de différent dans cette odeur, comme si elle avait été mélangée.
    Akuma, comme à son habitude, se mit à parler à son épée , Akuma avait une voix profonde et grave, avec des intonations teintées de tristesse et de colère. Il parlait lentement et posément, chaque mot était prononcé avec une grande précision et une intention claire. Il y avait une certaine solennité dans la façon dont il s'adressait à son épée, comme s'il parlait à un vieil ami ou à un mentor respecté. Il y avait également une pointe de détermination et de défi dans sa voix, comme s'il s'adressait à un ennemi redoutable qu'il devait vaincre

    Akuma: "Faucheuse, est-ce que tu sens cette odeur étrange ? C'est comme si j'avais déjà senti cette fragrance auparavant, mais elle est différente cette fois-ci. Est-ce que c'est mon imagination qui me joue des tours ?"

    Faucheuse semble réagir à la question d'Akuma, en frémissant légèrement dans sa main

    Akuma: "C'est comme si elle était si proche et pourtant si loin, comme si Yumi était là, juste devant moi, mais que je ne pouvais pas la toucher

    Faucheuse reste silencieuse, mais Akuma a l'impression qu'elle lui donne une réponse en lui offrant une sensation de chaleur  dans sa main.

    Akuma passe ses doigts sur le tranchant de la lame qui était  faite d'un métal noir et luisant, comme si elle avait été trempée dans les ténèbres, caressant les gravures qui ornent la poignée. Il a l'impression qu'elle lui offre un certain réconfort, comme si elle lui disait que tout irait bien. Il saisit la poignée de son épée, ressentant le poids  de la lame entre ses mains. Il la leva lentement au-dessus de sa tête, tenant fermement celle ci avec les deux mains. La lame était si lourde qu'il pouvait sentir ses bras se contracter sous l'effort. Il laissa échapper un grognement  en la glissant sur son épaule, les muscles de ses bras se tendant sous l'effort. Il entendit les oiseaux effrayés s'envoler des arbres à cause du bruit sourd que la lame avait produit en heurtant son armure. Il était maintenant bien décidé à enquêter sur cette étrange odeur
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Empyrean
    Empyrean
    Messages : 9
    crédits : 142

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre (Juge)
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1179-presentation-d-empyrean-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1225-liens-d-empyrean
  • Lun 23 Jan - 11:12
     
    Lever le voile sur un funeste destin
    pv Akuma
    Quel était le pire, d'après l'ange, entre croire en un culte païen et ne croire en rien ? C'était la question qu'elle s'était posée lorsqu'elle avait enfin atteint les remparts de Courage, il y a de cela deux jours. Elle avait passé les dernières quarante-huit heures à se reposer, profitant des thermes de la ville fortifiée, mais aussi d'une couche qu'elle avait payé le prix fort. Son sommeil avait été réparateur et elle ne regrettait pas son choix. Un tel repos avait été nécessaire, après la traversée du continent qu'elle venait d'effectuer... Cette dernière n'avait guère été tel un long fleuve tranquille, au contraire.
    Ce jour, elle s'était décidée à aller explorer les alentours de la cité. Elle avait cette nécessité de toujours avoir au moins un coup d'avance, quoi qu'il puisse advenir. Peut-être était-ce également dû à sa récente paranoïa. L'ange avait de nombreuses appréhensions à propos de ce qu'elle s'apprêtait à découvrir sur le territoire républicain. Les réfugiés de Shoumei ayant effectué la traversée avant elle, avaient été sûrs d'eux et surtout de ce qu'ils avaient vu. Quelque part plus au Sud de Courage existait un ancien mémorial (?), où Empyrean avait été représentée. Pour quelle raison l'ange aurait-elle laissée sa trace si loin des terres saintes par le passé ? C'est ce qu'elle souhaitait découvrir et c'est également ce qui était devenu une véritable obsession pour elle.

    C'est ainsi qu'un peu plus tôt, vêtue d'une tenue chaude de voyageur et d'une cape en fourrure à large capuche, elle avait quitté l'enceinte de la cité fortifiée pour explorer ses environs, faits de forêt de pins et d'autres conifères. [Ici, Empyrean cache sa véritable nature (ailes et marque sur le front). Elle ressemble simplement à une elfe à cause de ses oreilles en pointe.] Elle avait tout d'abord emprunté les chemins les plus foulés, là où la couche de neige était la plus fine et où la boue s'y était mélangée. Puis, elle s'était engagée dans l'inconnu, dans la poudreuse. Son avancée avait été plus lente, mais cela n'avait pas eu d'importance. Il s'agissait pour elle d'un simple repérage, presque routinier et elle errait désormais dans cet unique but. À deux reprises, elle avait évité les pièges de chasseurs de petit gibier. Force était de constater qu'ils n'avaient pas eu de succès... Se repérant à la position du soleil et à la mousse sur les troncs d'arbres, elle s'enfonça d'avantage dans la forêt dont elle ne connaissait le nom exacte. Avant de s'y engager, elle avait entendu dire qu'elle était plutôt sûre à cause de la proximité avec la ville, emblème des forces de la nation. C'était également ce qui la fit partir seule, plutôt qu'accompagnée...

    Dans cette partie paisible du massif forestier, à maintenant presque trois quarts d’heure de marche, l'ange avait entamé un demi-tour par l'Est pour prendre connaissance des environs du flanc côtier de Courage. Elle ne comptait pas se rendre jusqu'à l'océan, seulement le longer à plusieurs lieues. En cet hiver, le soleil se couchait avant la fin de l'après-midi et mieux valait qu'elle ne tarde pas plus que nécessaire. Si la forêt était plutôt sûre en journée, cela ne signifiait pas qu'elle le serait une fois la nuit tombée. L'ange avait déjà été confrontée à des créatures viciées par la puissante magie de ses pères et mères et ne voulait renouveler l'expérience, volontairement...
    Une vingtaine de minutes plus tard, elle sentit quelque chose à proximité qui lui donna la chair de poule. À dix mètres environ sur sa droite, émanait la mana d'un puissant sortilège. L'ange était prudente, mais certainement pas une froussarde, alors elle s'en approcha en prenant garde à se faire la plus discrète possible. Elle passa une main sous sa cape pour empoigner le manche de sa dague elfique, accrochée horizontalement dans le bas de son dos, à sa ceinture. Bien que l'émanante mana ne semblait pas provenir d'un être, quel qu'il soit, elle s'en méfia tout autant que si ce fut le cas.
    Très vite, elle arriva devant une arche.

    La construction de nature magique était faite de branches, de brindilles et son sommet était couronné de fleurs : de giroflées, de pavots et d'œillets. L'ange relâcha sa poigne sur son arme et s'avança pour regarder le portail de plus près. Elle avait l'impression qu'il s'agissait d'une sorte de magie d'illusion, mais elle n'en était pas certaine. Se pourrait-il que le lieux où se trouvait le monument, dont les réfugiés de Shoumei lui avaient fait part, ait été aussi proche de la ville de Courage et qu'ils se soient trompés ?
    Poussée par sa curiosité, elle franchit l'arche d'un pas déterminé. Ce qu'il se passa ensuite releva du miracle : tout autour d'elle, la neige disparaissait et laissait éclore une flore similaire à celle d'un jardin éternel. Le paysage s'était métamorphosé en quelques secondes à peine, sous ses yeux ébahis et rendant à la forêt toute sa vie. Elle pouvait entendre le chant des oiseaux, sentir les odeurs caractéristiques de la mousse et du humus... Même le froid semblait s'être dissipé.
    L'ange avança jusqu'à ressentir une présence, elle n'était pas seule. Que faire ? Avait-elle pénétré dans un sanctuaire secret ? Dans ce cas, il serait plus judicieux de faire demi-tour pour ne pas être prise pour une profanatrice. La présence s'approcha, de plus en plus vite. L'être de lumière entendait les racines craquer sous son pas lourd. Elle allait être prise la main dans le sac. C'est à ce moment qu'elle aperçut derrière les arbres, une créature massive au teint vert. Elle ne devait certainement pas être la bienvenue, alors elle recula. Lorsque son regard croisa celui, entièrement noir, du géant en armure et qu'il se mit à la charger, elle se retourna et prit ses jambes à son cou.

    L'ange franchit à nouveau l'arche et le paysage redevint celui qu'elle avait foulé pendant plus d'une heure avant cela. Ses bottes s'enfonçaient dans la neige poudreuse, tandis qu'elle courait vers la direction de la cité fortifiée. Quoi ou plutôt qui que cette bête soit, elle avait eu l'impression de l'avoir énervée et ce n'était pas bon pour ses affaires à la République.

    1

    CENDRES




    Le destin croise le chemin ( FT  Empy ) 3hAbYDs
    - Vous vous revendiquez sans foi et vous mettez en travers de notre chemin, mais une fois face à une mort certaine, vous vous mettez à prier pour avoir la vie sauve. Qui priez-vous ? Quelles divinités implorez-vous, vous qui vous tournez vers la foi en dernier recours ? Vous autres mortels n'êtes que des hypocrites, que nous pourfendrons sans aucune pitié.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Akuma
    Akuma
    Messages : 18
    crédits : 366

    Info personnage
    Race: ONI
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1151-akuma-le-guerrier-aux-cicatrices-d-acier-termine
  • Lun 23 Jan - 14:53
    Il ne fallut pas longtemps au oni pour appercevoir une silhouette fine à distance. comment quelqu'un avait pu s'égarer autant ?. Était-ce assassin qui le suivait? Les enquêtes d'Akuma au sein de la pègre avaient-elles alarmé les mauvaises personnes? Il savait qu'il posait beaucoup de questions en ce moment, mais il avait toujours été très prudent pour ne pas éveiller les soupçons sur ses recherches

    Mais il y avait quelque chose d'étrange, cette odeur si particulière qui lui rappelait Yumi émanait de cette silhouette. Maintenant il en était sûr, il décida de se rapprocher de cette ombre, déterminé à comprendre ce qu'elle faisait ici. Cela ne pouvait pas être un simple hasard, le lieu plus l'odeur ? Akuma était visé. Mais alors qu'il s'approchait , cette dernière se mit à fuir tout à coup. L'oni se mit à la poursuivre, se demandant qui elle était et pourquoi elle fuyait ainsi. Il était déterminé à l'attraper pour obtenir des réponses.
    Il était perplexe et sur ses gardes. Il se demandait si cette rencontre était un piège, car il ne pouvait pas ignorer les similitudes entre cette personne  et Yumi. Son cœur battait à tout rompre alors qu'il se rapprochait de la silhouette, son odorat lui indiquant clairement que cette silouhette dégageait la même odeur que sa défunte épouse a quelques variations pret . Il était conscient que sa raison avait quitté son corps, car tout ce qui touchait de près ou de loin à Yumi le faisait entrer dans une frénésie folle, laissant son jugement se faire consumer par les ténèbres. Il était tiraillé entre la curiosité et la méfiance, mais il savait qu'il devait découvrir la vérité sur cette rencontre étrange. Il se mit à courir derrière l'elfe, tout en restant sur ses gardes, prêt à tout moment à dégainer son épée pour se défendre
    Il remarqua qu'elle était rapide et agile, esquivant habilement les arbres et les rochers qui se dressaient sur son chemin. Il était impressionné par sa capacité à courir dans la neige profonde, mais il était déterminé à la rattraper. Il accéléra le rythme de sa course, sentant son cœur battre fort dans sa poitrine

    Il se stoppa quelques secondes pour analyser les traces de pas de l'elfe, cela lui donna une indication sur la forme physique de sa proie. Il pouvait déjà deviner qu'il s'agissait d'un individu plutôt léger, soit un jeune garçon, soit une femme. Le doute s'insinua encore plus profondément dans son esprit., en tout cas il y avait une chose qui était certaine, c'est que contrairement à Akuma, l'elfe semblait ne pas connaître cette forêt, elle n'empruntait clairement pas la bonne route pour créer de la distance avec le géant à ses trousses.
    Une chance pour Akuma, elle semblait rapide mais ce dernier savait comment il allait la rattraper. La fuyarde se dirigeait en direction de la ville, il fut simple pour le guerrier d'anticiper une trajectoire pour tenter de couper la route à cette dernière. Il changea alors de direction, se guidant uniquement à l'odeur de cette dernière. Il parcourait la forêt comme une bête déchaînée, le bruit de ses pas résonnait à travers la forêt enneigée. Il était comme un animal sauvage, bondissant d'arbre en arbre, sautant par-dessus les rochers et les buissons. La neige volait en tous sens à chaque fois qu'il atterrissait, créant un nuage blanc qui le suivait dans sa course frénétique. Le bruit sourd de son armure frappant contre sa poitrine accompagnait chacun de ses bonds, résonnant à travers la forêt comme un battement de tambour. Il était comme une force de la nature, sa masse imposante semblant faire trembler le sol sous ses pieds alors qu'il se rapprochait de plus en plus de sa proie. L'elfe était rapide, mais Akuma était plus rapide encore. Il pouvait sentir l'adrénaline monter en lui à mesure qu'il se rapprochait de sa proie, Akuma se mit à courir de plus en plus vite , saisissant son épée Faucheuse d'une main ferme. Il se déplaçait à travers la forêt avec agilité, bondissant par-dessus les arbres et les rochers avec une grâce animale. Il sentait la chaleur de la poursuite l'envahir, la sensation de la course lui donnant l'impression de vivre de nouveau. Il était à la fois chasseur et proie, un prédateur implacable sur les traces de sa cible.

    La forêt défilait à toute vitesse autour de lui, les branches lui fouettant le visage alors qu'il se frayait un chemin,Les branches les plus fragiles se brisèrent sous son passage. Il entendait le bruit des pas de l'elfe qui fuyait devant lui, sachant qu'il se rapprochait de plus en plus de sa proie. Il sentait le danger dans l'air, l'adrénaline se propageant dans ses veines alors qu'il se rapprochait de plus en plus de sa cible. Il pouvait presque sentir la peur de l'elfe, sentir sa respiration haletante alors qu'elle tentait désespérément de s'échapper.Il vit la silhouette devant lui, courant à travers les arbustes, le geant  bondit alors en criant " Trop lent "  , atterrissant avec une précision mortelle devant elle, bloquant sa route, atterrissant avec une telle puissance que la neige s'éleva en un nuage éclatant autour de lui, cachant sa proie de sa vue. Il se tenait là, son épée à la main, son corps couvert de sueur, son souffle haletant

    Alors que la neige retombait autour d'eux, il se rendit compte que la personne qu'il poursuivait depuis le debut ressembler, enormement a Yumi , comment etait possible ? Akuma se retrouva presque paralysé devant la vue de l'elfe . Il se demanda si la folie avait totalement envahi son esprit, il avait le souffle coupé et les muscles tétanisés. Il ne savait pas si cela était réel . Il n'arrivait plus à réfléchir et était submergé par des émotions contradictoires. peur , joie , colère ...  Il se demandait s'il était en train de devenir fou, s'il était victime d'une illusion magique ,un tour de passe-passe de mage ou s'il était témoin d'un miracle. Il se sentit étourdi par ces émotions qui l'envahissaient, il ne savait pas comment réagir face à cette situation. Le geant fut ébloui par l'apparence d'Empy , Elle portait une capuche qui cachait ses cheveux de la couleur du feu, qui brillaient d'un éclat magnifique. Ses yeux étaient deux orbes de lumière de couleur ocre qui lui donnaient un air mystérieux et sauvage. Ses traits étaient fins et délégants, son nez droit et ses lèvres pulpeuses lui donnait un air espiègle et enjoué avec une peau diaphane et des traits harmonieux

    Hormis la couleur des yeux , tout était la , en une fraction de seconde il fut transporté dans un autre monde, Il se rappela les jours heureux passés à ses côtés, les nuits étoilées où ils se promettaient l'éternité. Il se rappela la douleur insoutenable qui l'avait envahi lorsqu'elle lui avait été arrachée, l'injustice de cette perte cruelle. Il se sentit comme un naufragé qui aperçoit enfin un rivage après des jours de tempête. il lâcha son énorme épée qui tomba à ses pieds avec un bruit effroyable, faisant écho dans la forêt enneigée. La lame s'enfonça dans la neige dure, créant une petite avalanche de flocons blancs, qui s'élevèrent autour d'elle comme une nuée de papillons. Le bruit métallique résonna dans l'air glacial, réveillant les échos des montagnes environnantes. Il resta là, immobile, comme figé par l'émotion de cet instant, était ce un signe de l'eau dela ?

    Akuma : " Yu .... Yu ...Yumi ? "
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Empyrean
    Empyrean
    Messages : 9
    crédits : 142

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre (Juge)
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1179-presentation-d-empyrean-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1225-liens-d-empyrean
  • Lun 23 Jan - 17:06
     
    Lever le voile sur un funeste destin
    pv Akuma
    Elle courrait à en perdre haleine, suivant une trajectoire qui se voulait imprévisible, mais qui était finalement assez linéaire. Ses cuissardes s'enfonçaient dans la neige immaculée, tandis qu'elle fournissait plus d'efforts qu'à l'accoutumée pour se déplacer. Parfois, elle manquait de glisser sur la fine couche de verglas qui, sous la poudreuse, recouvrait le sol jadis humide. Elle changeait de direction lorsqu'elle sentait que le géant se rapprochait dangereusement de sa position, adoptant des trajectoires courbes, mais rien n'y faisait. Elle ne le voyait pas, ne prenant guère le risque d'être ralentie si jamais elle tournait la tête pour regarder derrière elle. Pourtant, elle le sentait et surtout, elle l'entendait. Les arbres craquaient, la neige tombait, suivie de branches parfois entières qui cédaient sous le poids du géant. Dans la forêt de pins jadis silencieuse, résonnait désormais un vacarme assourdissant. Quelle bête était donc à sa poursuite ? L'ange avait du mal à croire que cela lui arrivait. La créature était dotée d'une force phénoménale, qu'elle utilisait pour se propulser entre les troncs massifs des arbres pluri-centenaires qui les entouraient, à ses trousses. Les poumons d'Empyrean étaient saturés d'air gelé et l'adrénaline de sa course lui donnait le tournis. Elle devait trouver un moyen radical de se débarrasser de son poursuivant, car à ce rythme, il serait sur ses talons en un rien de temps.

    Elle sentait son cœur battre dans sa propre poitrine, ainsi que dans sa gorge, tandis qu'elle usait de ses instincts primaires pour distancer la créature. Elle était ralentie, en proie aux forces de la nature contre lesquelles elle ne pouvait rien. Si elle avait pu faire usage de ses ailes, elle aurait déjà été loin, mais cela avait été compromis, pas avec toute cette fourrure sur le dos et dans ces conditions. Quand bien même elle aurait essayé de prendre son envol, elle aurait certainement fini sa course dans la masse de conifères de la vaste forêt... Elle remerciait son créateur de l'avoir faite aussi endurante, mais malheureusement, cela n'allait guère suffire. L'ange se mit alors à réfléchir à toute allure. Quelles étaient désormais ses chances d'échapper à cette bête obsédée par elle, comme si elle n'était qu'une vulgaire proie ? Elles étaient faibles. Pourquoi la poursuivait-elle ? Elle n'en avait en réalité, pas la moindre idée. Sa meilleure chance de s'en sortir indemne résidait dans sa capacité à analyser la situation et surtout, à savoir à quoi, à qui peu importe, elle avait à faire. Tandis qu'elle continuait sa course folle en direction de Courage, elle se concentrait sur ses sens et surtout sa propre magie. En premier lieu, elle établit que si elle parvenait à ressentir la présence de son poursuivant, ce qui était le cas, c'est qu'il était très proche d'elle. Ce n'était pas bon signe, mais fort heureusement, cela lui permit de sonder ses flux de mana pour déterminer sa nature. Un mortel, de taille imposante comme elle l'avait d'ores et déjà constaté. Était-il un démon ? Non, elle aurait reconnu son essence entre milles si cela avait été le cas. Il ne pouvait pas non plus s'agir d'un lycanthrope. Alors un drakyn ou bien encore, un oni. Dans un cas comme dans l'autre et elle priait tout de même pour que ce ne soit guère le second, ils étaient connus pour leur brutalité.
    L'ange perdit soudainement le fil de ses pensées.

    Une ombre géante la survola et l'instant d'après, elle dû s'arrêter net car devant elle, la créature venait d'atterrir en causant une puissante onde de choc qui souleva la neige tout autour d'elle. L'ange dans son élan, avait réussi à se protéger le visage à l'aide de ses avant-bras. Lorsque les flocons terminèrent leur descente jusqu'au sol retourné, elle resta sur ses gardes et resta dans le silence. L'ange était entrain d'analyser le géant qui, par ses yeux caractéristiques, devait être un oni. D'aussi près, elle réalisait à quel point il était immense et surtout à quel point elle ne s'était pas trompée sur sa puissance. S'il mettait la main sur elle, dès à présent, il pourrait l'écraser entre ses grandes mains calleuses ou encore pire, la démembrer sans sourciller. L'être de lumière prit une position défensive et saisit rapidement le manche de sa dague, cachée par sa grande cape. Son assaillant tenait quant à lui dans sa main, une immense épée que son arme n'aurait eu -strictement- aucune chance de parer. Une nouvelle fois, quelles étaient ses chances de lui échapper et tout bonnement de lui survire ? Elle chassa la question de son esprit, dont la réponse ne lui plaisait absolument pas.
    Défiante, elle assista toujours en silence à la multitude d'émotions qui venaient de transparaître sur les traits du géant. Il ne semblait pas enclin à la combattre, mais plutôt fort troublé. Lorsqu'il lâcha son arme et que celle-ci se planta dans le sol enneigé, l'ange sursauta et fit un pas en arrière. Comment... mais qui était donc cet oni ? Une sorte de protecteur de la forêt dont elle avait pénétré le sanctuaire, comme elle l'avait imaginé au départ ? Il semblait prêt à parler.

    Yumi ? Enfin, de quoi parlait-il ? Il semblait soudainement désemparé, ce qui laissa l'ange perplexe. Elle arqua un sourcil, en proie aux questionnements autant qu'à l'inquiétude. Il l'observait, avec une telle intensité qu'elle en avait la chair de poule. Le malaise dura encore quelques longues secondes, avant qu'elle ne prenne enfin la parole.

    - Écarte-toi de mon chemin, oni. Je ne souhaite pas te combattre, mais si tu ne me laisses pas le choix, alors je me défendrai avec tout ce que j'ai.

    Empyrean s'était montrée forte et surtout autoritaire. Sa voix avait relayé le message de cette émotion qui la rongeait : la haine. Cela n'était guère dans son intérêt de se faire remarquer sur les terres de la République, mais jamais elle ne ploierait le genoux face à telle abomination, face à un mortel issu du Sekai... Les sourcils froncés, elle plia sensiblement les genoux, cette fois dans une position offensive. Elle détailla son adversaire des pieds à la tête. Plus de deux mètres de haut, une montagne de muscles, dont la vitesse et l'agilité de déplacements n'étaient néanmoins pas à sous-estimer, vêtu d'une armure et ayant pour seule arme -visible- une claymore dont il émanait une aura sombre comme la nuit. Malgré la situation, il ne semblait toujours pas prêt à la combattre et la regardait de ses deux orbes aussi noirs que les abysses. Ce mâle était-il sourd ? L'ange le menaça à nouveau, ses iris s'illuminant désormais tel un brasier.

    - Que décides-tu ?

    2

    CENDRES




    Le destin croise le chemin ( FT  Empy ) 3hAbYDs
    - Vous vous revendiquez sans foi et vous mettez en travers de notre chemin, mais une fois face à une mort certaine, vous vous mettez à prier pour avoir la vie sauve. Qui priez-vous ? Quelles divinités implorez-vous, vous qui vous tournez vers la foi en dernier recours ? Vous autres mortels n'êtes que des hypocrites, que nous pourfendrons sans aucune pitié.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Akuma
    Akuma
    Messages : 18
    crédits : 366

    Info personnage
    Race: ONI
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1151-akuma-le-guerrier-aux-cicatrices-d-acier-termine
  • Lun 23 Jan - 18:57
    Elle pouvait donc répondre? La créature qui se tenait devant Akuma, avait une odeur , une apparence et maintenant une voix similaire à celle de Yumi, comment cela était ce possible ? même si c'était une illusion de métamorphose, comment savoir et copier à l'identique le timbre de voix et l'odeur de cette dernière. Avait-il tellement sombré dans la folie que réalité et fantasme se mélanger dans son cerveau à ce point ? après quelques secondes d'égarement quand cette dernière insista avec sa seconde question il reprit alors ses esprits  , mais toujours un peu sous le choc de cette rencontre. Le géant secoua légèrement la tete comme ci ce simple mouvement pouvait suffire à chasser le surplus d'émotion qui l'envahissait, il se ressaisit, il devait y avoir une explication à tout cela , c'était une ruse qu'on lui infliger pour briser ses défenses mentales, mais dans quel but ? en tout cas cela avait fonctionné.

    Il ne répondit pas tout de suite à Empy, il prit d'abord le temps de bien observer cette dernière  , il pouvait entendre son coeur battre à la chamade ce qui trahissait son faux manque d'assurance, elle se sentait donc par en sécurité, ce qui perturba l'Oni , si c'est elle qui avait peur, elle n'était donc pas là pour le défier ? Mais alors qui était-elle ? que faisait-elle pret de la tombe de Yumi ? tellement de questions, il fallait hiérarchiser tout ca
    Il remarqua ensuite sa posture offensive et fit le raccord avec ces propos " Je ne souhaite pas te combattre, mais si tu ne me laisses pas le choix, alors je me défendrai avec tout ce que j'ai. " en temps normal Akuma aurait sans doute explosé de rire devant ce spectacle, mais là, il n'était pas en proie au rire.
    Malgré tous les grandes ressemblances que l'ange avait avec Yumi, il y avait à présents deux signes qui les différencié  l'une de l'autre, la couleur des yeux, Yumi avait les yeux bleus comme le ciel un soir d'été, et le caractère rebelle de cette dernière. La créature qui se tenait face au géant n'avait clairement pas l'avantage de la situation ni du terrain , et pourtant elle lui tenait tete ? petit à petit un voile de mystère se dissipait, et elle ne semblait pas particulièrement le reconnaitre non plus ce qui pour lui retirer toute hypothèse de folie. Il semblerait que la femme devant lui était belle et bien réelle .
    Il se baissa lentement pour ramasser son épée, saisit la poignée, puis  la leva en l'air ,  laissant les reflets du soleil refléter sur la lame, les couleurs étaient tellement changeantes qu'elle semblait presque vivante, avant de la laisser lourdement retomber sur son épaule dans un bruit sourd. il fixa alors Empy dans les yeux avant de rétorquer

    Akuma : " si tu ne me veux aucun mal, tu n’as rien à craindre de moi, cependant, avant de te laisser passer, j'ai quelques questions à te poser "

    sa voix était profonde et grave, Il parlait lentement et posément, chaque mot était prononcé avec une grande précision et une intention claire.

    Akuma : " qui ..... est .... TU ? "

    Il fronça légèrement les sourcils en signe d'interrogations , il s'efforçait au maximum de cacher ce qu'il ressentait actuelement,  depuis la mort de sa femme, la vie du Oni n'avait plus de sens, plus de valeur, il se battait comme s'il désirait mourir mais la mort ne voulait apparemment pas de lui, sa seule raison de vivre résidait en une quête de vengeance. Et là, après tout ce temps perdu dans le blizzard de la solitude, cet ange a l'apparence de yumi éclairait sa route comme un phare qui éclaire un bateau englouti dans une mer brumeuse
    il était encore tellement intrigué par cette dernière, qu'avant même de lui laisser le temps de pouvoir répondre, il avança vers elle, et tenta avec un geste calme et doux de poser sa main qui était libre sur la joue de cette dernière, comme s'il voulait retrouver la sensation du toucher. Elle était tellement ressemblente, il fallait qu'il essaye , il semblait presque hypnotisé, le temps autour de lui semblait figé au fur et à mesure que son énorme main approchée du visage d'Empy . La posture offensive de cette dernière laissée pourtant prétendre à une contre-attaque de la part d'une telle agression , mais le geste de Akuma était tellement sincère et spontané, qu'il faisait totalement contraste avec la situation actuelle, un geste tendre de la part d'une créature a l'allure bestiale , un geste rempli d'attente.
    Arrivé quasiment à hauteur de son visage, il se stoppa, comme s'il avait repris conscience, il se rendit compte qu'il avait l'allure d'un marin hypnotiser par le chant envouteur d'une Sirène au large de l'océan , c'était ridicule. Le geant secoua la tete l'air idiot et recula d'un pas sans rien dire sur ce qu'il venait de se passer, il baissa les yeux comme un enfant géné et déçu de son cadeau de Noël, c'était une sorte d'excuse pour son geste inconsidéré. il était à présent totalement conscient , qu'elle n'avait pas par l'air de partager ses interrogations . il se racla la gorge, puis, serrant très fort la poignée de son épée comme quelqu'un qui se pince très fort pour se réveiller, il ajouta d'une voix un peu plus autoritaire

    Akuma : " répond ! créature ....."
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Empyrean
    Empyrean
    Messages : 9
    crédits : 142

    Info personnage
    Race: Ange
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal neutre (Juge)
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1179-presentation-d-empyrean-termineehttps://www.rp-cendres.com/t1225-liens-d-empyrean
  • Mer 25 Jan - 12:27
     
    Lever le voile sur un funeste destin
    pv Akuma
    À observer le géant se baisser pour ramasser son épée et la brandir haut dans le ciel comme si elle ne pesait rien, puis à le voir la poser sur son épaule, un grand nombre de personnes se serait pissé dessus de peur. S'il ne s'agissait guère de son intention, l'oni savait pourtant comment se montrer intimidant. L'ange, loin d'être une fragile, n'en démordit néanmoins pas. Si elle était inquiète, ce n'était pas en raison du danger potentiel que représentait son interlocuteur vis-à-vis d'elle, mais du danger qu'il représentait pour sa mission. Elle n'avait pas tant peur de la mort que d'échouer. Son commanditaire avait pris la peine de répéter ô combien de fois, qu'elle devrait rester discrète et ne pas provoquer le premier enragé de la forêt, qui créerait des cratères dès lors qu'il taperait un peu du pied... Elle avait besoin d'être certaine que, si tout se passait "bien", elle pourrait revenir se balader tranquillement dans les parages sans risquer qu'une meute toute entière lui tombe dessus. Elle déglutit tout en conservant sa posture, prête à attaquer si son poursuivant se montrait un tant soit peu menaçant envers elle -du moins plus qu'il ne l'avait déjà été-.

    Lui... vouloir du mal ? En plus d'être à moitié sourd, était-il fou ? N'était-ce pas lui qui l'avait poursuivi en retournant la moitié de la forêt sur son passage ? Empyrean sentait son pouls battre dans sa tempe. Quelle que soit cette mascarade, elle commençait à l'irriter. Ses lèvres formaient une ligne droite tandis qu'elle s'efforçait de ne pas rétorquer que cela ne le regardait pas et qu'il n'avait qu'à aller se faire voir.
    Soudainement, ce dernier s'approcha d'elle et l'ange tourna sa tête d'un quart sur le côté, tout en observant la main calleuse du géant. Bon sang, il était donc fou ! Elle rencontra à nouveau son regard d'encre, un rictus de dégoût passant sur ses propres traits. Elle compta les secondes avant d'intervenir, concentrant sa mana dans ses jambes fléchies et resserrant sa poigne sur le manche de sa dague. ... trois, quatre, cinq- Juste avant qu'elle ne passe à l'action, l'oni retira sa main de devant son visage. Une sueur froide parcourut l'échine de l'être du lumière qui s'était crispée avant de se détendre. Elle ne savait guère encore à qui elle avait à faire, mais elle était sûre d'une chose : la créature devant elle ne pouvait en aucune sorte faire partie des forces de la nation. Un représentant -quel que soit son grade- de l'ordre de la République, ne se serait jamais trouvé seul en ces lieux, n'aurait jamais poursuivi une étrangère de la sorte et n'aurait de toutes les façons jamais agi de manière aussi impulsive. Elle détendit sa mâchoire et se redressa légèrement lorsqu'il lui ordonna de répondre.

    L'ange réfléchit un court instant avant de lui donner ce qu'il voulait. En premier lieu, elle n'avait rien à se reprocher et en second, il n'avait aucune autorité sur elle. Pourtant, si cela pouvait suffire pour qu'il la laisse partir -comme il l'avait lui-même suggéré-, alors elle allait parler. Les vices de l'être de lumière lui permettaient de garder la face, face à ce qu'elle allait lui dévoiler.

    - Cela ne te regarde pas, mais puisque tu ne me laisses pas le choix... Je suis une voyageuse.

    Elle observa les traits du mortel, qui sondait ses mots. Quant à elle, elle le sondait lui et plus particulièrement son flux d'énergie qui en disait long sur ses futures interactions. Lorsqu'elle jugea que le gros du danger était passé, elle relâcha son arme et fit plusieurs pas en arrière pour ne plus être à portée de main immédiate de son interlocuteur. La créature vile qu'elle était, savait très bien jouer avec les mots et les tournures de phrases pour en dire assez, tout en n'en disant pas trop.
    Elle alla chercher le long de sa cuisse, dans la pochette qui y était accrochée, un petit carnet de la taille de deux paumes. Elle s'arrêta lorsque l'oni tressaillit comme s'il y avait vu les prémices d'une menace de sa part.

    - Ne sois pas sot. Si j'avais voulu agir, je l'aurais déjà fait.

    Dit-elle en laissant son irritation prendre le pas et en claquant sa langue contre son palais. Elle ouvrit ensuite le carnet devant elle et en montra deux pages à son interlocuteur. Sur ces dernières figuraient des dessins au fusain de paysages et de flore diverse. Un simple passe-temps pour l'ange, mais qui avait toujours été une fantastique couverture. Une érudite ou une cartographe qui ne faisait que se promener pour remplir son carnet de croquis. Elle le rangea dans sa pochette, puis elle continua, sûre d'elle.

    - Je suis tout bonnement tombée sur cette arche, que j'ai eu la brillante idée de traverser. Ma curiosité a eu le dessus sur ma raison et comme le paysage était magnifique, je voulais l'immortaliser dans mon carnet... et c'est ce que j'aurais fait si tu ne t'étais pas mis à me poursuivre.

    Déjà, elle commençait à vouloir lui retourner le cerveau et en ses attouts d'ange, son image pure et son aura lumineuse, elle n'avait guère du mal à se faire passer pour une pauvre victime présente au mauvais endroit, au mauvais moment. Néanmoins, subsistait chez elle ce regard enflammé -bien que la lumière l'ait quitté lorsqu'elle s'était calmée- et cette fierté qui transpirait de chacun de ses pores.

    - Tu as eu ce que tu voulais, oni. À présent, j'ai du chemin à faire avant que la nuit ne tombe. Me laisses-tu passer ?

    La tête haute, elle songeait déjà à ce qu'elle dirait, ou ne dirait pas, à son retour à Courage. Elle avait le don pour s'attirer des ennuis, un véritable désastre lorsqu'elle était sollicitée pour être discrète.

    3

    CENDRES




    Le destin croise le chemin ( FT  Empy ) 3hAbYDs
    - Vous vous revendiquez sans foi et vous mettez en travers de notre chemin, mais une fois face à une mort certaine, vous vous mettez à prier pour avoir la vie sauve. Qui priez-vous ? Quelles divinités implorez-vous, vous qui vous tournez vers la foi en dernier recours ? Vous autres mortels n'êtes que des hypocrites, que nous pourfendrons sans aucune pitié.
    Noble de La République
    Noble de La République
    Akuma
    Akuma
    Messages : 18
    crédits : 366

    Info personnage
    Race: ONI
    Vocation: Guerrier combattant
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1151-akuma-le-guerrier-aux-cicatrices-d-acier-termine
  • Mer 25 Jan - 18:35
    Pendant que l'ange était en train de lui répondre , akuma n'écoutais pas vraiment, il était toujours abasourdi par la ressemblance frappante de cette elfe avec Yumi, son épouse défunte. Il sentit son coeur se serrer et sa poitrine se comprimer alors qu'il la dévisageait, comme si le temps s'était arrêté. Il se sentit soudainement transporté dans le passé, lorsque Yumi était encore en vie, et il lutta pour reprendre pied dans la réalité.Mais alors qu'il se tenait là, face à cette elfe insolente qui ne semblait pas intimidée par sa présence imposante, il se rendit compte qu'il ressentait autre chose également. De la colère. Il était frustré qu'elle ne semble pas comprendre l'impact qu'elle avait sur lui, qu'elle ne semblait pas se rendre compte de la douleur qu'elle lui causait en lui rappelant ainsi sa perte.

    Akuma se crispa lorsqu'elle se dirigea vers sa cuisse, où était accrochée une pochette.  Il arborait un air sévère et concentré, son regard était intense, ses sourcils étaient froncés, sa mâchoire serrée, sa respiration était rapide et profonde. Il saisit la poignée de son épée à deux mains,ses mains agrippant fermement l'arme, ses doigts s'enfonçant dans le bois prêt à tirer son arme au cas où elle sortirait une lame cachée. Il sentit une aura sombre commencer à l'entourer , comme une manifestation physique de sa méfiance et de sa colère. ont pouvait presque voir l'énergie noire qui crépitait autour de lui, prête à être libérée en cas d'attaque et ce défendre avec toute la force qu'il avait. Il pouvait sentir son épée vibrer dans sa main, comme si elle avait soif de combat. Il pouvait presque entendre le cri silencieux de l'arme, réclamant le sang de ses ennemis. puis lorsqu'elle en sortit un petit carnet, il relâcha la poignée de son épée et l'aura sombre qui l'entourait s'estompa. Il se sentit soulagé et un peu honteux de s'être montré si méfiant pour rien.  Elle avait une expression calme et déterminée sur son visage, ses yeux étaient rivés sur lui, elle n'avait pas l'air effrayée par son aura sombre ou par la présence de son épée en tout cas en apparence. Elle bougé avec assurance et fluidité, ses mouvements étaient calculés et précis. Elle avait un air de défi dans son regard, comme si elle était prête à relever tout ce que Akuma pourrait tenter.
    Il n'u pas le temps se détendre totalement qu'elle ajouta avec une assurance a couper le soufle " Ne sois pas sot. Si j'avais voulu agir, je l'aurais déjà fait " ... BLAGUE ?! Akuma fut surpris par les mots de l'ange, son expression changea instantanément. Il avait les yeux écarquillés, sa bouche formant un "o" de surprise. Ses sourcils étaient levés, sa mâchoire relâchée, sa respiration s'était ralentie. Il avait l'air incrédule, comme s'il ne pouvait pas croire ce qu'il entendait. Il semblait perplexe, comme s'il ne savait pas comment réagir à cette révélation inattendue. Il était manifestement déstabilisé, ses émotions étaient en train de changer rapidement. Il semblait être en train de ressentir un mélange de confusion, de doute et d'incertitude.
    Le geant se rendit compte rapidement que la femme devant lui n'était pas une simple représentation de Yumi. Il pouvait sentir qu'elle était différente de la femme qu'il avait aimée. Il remarqua des détails dans son attitude, dans sa façon de se tenir, de parler, de se mouvoir qui la différenciait de Yumi. Il se dit qu'elle aurait jamais eu un tel comportement dans une situation similaire, elle aurait été plus réservée, plus effacée, moins provocatrice. Il se dit qu'elle aurait certainement été plus effrayée, moins sûre d'elle, plus hésitante. Il se rendit compte que cette femme était plus forte, plus confiante, plus démancipée que Yumi ne l'était jamais été. Il se rendit compte qu'elle était à la fois semblable et différente de Yumi, qu'elle avait des traits de ressemblance mais aussi des nuances qui la différenciaient de celle qu'il avait aimé. Il se dit qu'il devait être prudent, qu'il devait rester sur ses gardes, qu'il ne devait pas se laisser berner par son apparence. il devait absolument découvrir qui elle était réellement pour pouvoir comprendre ce qui se passait.
    D'après le carnet et les explications de la femme, cette dernière semblait avoir atterri dans l'arche de façon totalement hasardeuse. Elle disait n'être qu'une simple dessinatrice à la recherche d'inspiration pour ses croquis. Son histoire tenait la route, et en soi, elle était plausible. Cependant, le problème était que cette femme avait l'apparence de la femme qui était morte à cet endroit. Cela devenait alors une explication beaucoup moins plausible.

    Quand cette derniere rangea son carnet, elle lui demanda s'il pouvait enfin la laisser passer. Akmua, qui commencé a etre agacé par son attitude arrogante, sourit intérieurement de la situation. Elle lui semblait jouer de lui , avec son histoire de croquis, Il se mit donc à jouer la comédie, affichant un sourire avenant et courtoi.

    Akuma : " Oh !..... Mille excuses... J'ai peut-être réagi de manière excessive. Mais vous comprendrez, madame, vous êtes entrée au mauvais endroit à un mauvais moment et j'ai cru que vos intentions, elles aussi étaient mauvaises.

    Son ton était devenu rassurant, il parlait d'une voix calme et régulière. Il se tourna alors de 3/4, affichant une expression plus amicale, comme pour lui indiquer qu'il ne lui bloquait plus la route à présent. Il fit un geste avec sa main pour lui montrer le chemin derrière lui. Mais avant qu'Empy ait le temps de le dépasser, il laissa tomber sa lourde épé juste devant elle.  
    le bruit fut légèrement amorti par la neige, mais on était encore très loin d'une discrétion absolue, l'ange du presque faire un pas en arrière pour ne pas voir son nez tranché en deux . L'Oni avait alors repris une expression neutre . C'était certes un peu brusque comme façon de dire " allez on arrête les betises " mais ça avait le mérite d'être efficace, avec ce geste il savait que la conversation aller prendre un autre tournant. D'un autre côté, il était intérrieurment content d'avoir bien analysé les reflexe de cette dernière, il ce serait tranché lui-même les yeux s'il avait fait ne serait-ce qu'une égratignure au reflet de yumi. le temps joué contre eux, l'hiver, les nuits son vite arrivé, Akmua décida alors de lui en dire un peu plus sur sa réaction, il ne savait toujours pas à qui il avait à faire, il devait rester méfiant, mais la situation n'aller clairement pas changer si aucuns des deux ne faisait pas part d'un peu plus de franchise . Il fixa alors Empy et dit avec une voix très sérieuse

    Akuma " l'endroit que tu as aperçu juste avant , il y a la bas une tombe,... la tombe d'une personne qui était très chere pour moi, et voit tu ...."

    Le géant, prit une profonde inspiration avant de saisir son arme maudite avec fermeté. Il fixa la lame, qui reflétait les flammes vacillantes de son coeur, pendant un instant avant de la plonger dans la neige immaculée. Il se tint là, les mains toujours enroulées autour de la poignée, les yeux fermés, comme s'il était en train de se concentrer sur quelque chose de profondément enfoui en lui. Il resta silencieux pendant un moment, comme s'il était en train de rassembler ses pensées avant d'ajouter.

    Akuma " La femme qui est entérré labas .... "

    Il prit à nouveau une pause, comme ci son souffle était coupé, comme s'il venait de faire le plus gros sprint de sa vie. Il inspira profondément l'air glacé, remplissant ses poumons d'une bouffée d'air frais. Il sentit son coeur se serrer, une douleur familière l'envahir. Il avait passé des siècles à essayer de fuir ses souvenirs, mais ils étaient là, devant lui, plus vivants que jamais. il ouvrir les yeus et tourna le regard vers l'ange se demandant si c'était un signe, un avertissement ou une seconde chance. Puis  il se força à parler, sa voix tremblant légèrement

    Akuma " tu lui ressemble trait pour trait .... comment fait tu ? qui est tu ? que me veux tu exactement ?

    Il la regarda droit dans les yeux, cherchant à percer les mystères qui se cachaient derrière cette apparence si semblable à celle de sa bien-aimée défunte. Il pouvait sentir son cœur battre la chamade, la colère et la confusion se mêlant en lui. Il se sentait comme un animal traqué, pris entre deux feux. Il devait rester sur ses gardes, mais il ne pouvait s'empêcher de se laisser envahir par un flot d'émotions contradictoires. Il sentait son esprit vaciller, tiraillé entre la raison et la passion. Il savait qu'il devait rester calme, mais il ne pouvait s'empêcher de sentir sa poitrine se serrer. Il ne pouvait s'empêcher de ressentir un immense vide en lui. Il fallait qu'il sache, il fallait qu'il comprenne. Il devait savoir qui se cachait derrière cette apparence, il devait savoir pourquoi elle lui rappelait tant sa bien-aimée. Il devait savoir si c'était une cruelle moquerie de la destinée, ou bien une chance de pouvoir revoir son amour perdu. Elle arborait une expression arrogant et sûre d'elle, comme si elle était habituée à être admirée et/ou vénérée. Elle se tenait droite, le menton levé, le regard perçant, comme si elle était prête à défier quiconque oserait s'opposer à elle. Cette attitude de supériorité cachait mal sa méfiance et son inquiétude face à l'Oni qui l'avait pourchassé dans la forêt. Elle semblait également avoir une certaine familiarité avec les armes,  mais cette dernière semblait tout aussi perplexe que lui, il ne voulait pas un nouveau mensonge de sa part la sentant elle-même hésitante sur sa réponse il ajouta rapidement

    Akmua " Veux-tu retourner voir cette tombe ? peut-être que...quand tu auras tes réponses , ....j'aurais peut etre également les miennes ?"

    Le geant tira d'un coup sec pour retirer la lame de la terre glacée. La neige qui recouvrait la lame se brisa en petits morceaux qui tombèrent en crissant sur le sol. Il sentit le froid envahir ses mains, mais il l'ignora, se concentrant sur la sensation familière de la poignée de son épée dans sa main. Il la leva devant lui, admirant la lame étincelante qui était encore recouverte de petits fragments de neige. Il la fit tournoyer une fois, laissant la neige voler dans tous les sens, avant de la poser sur son épaule.
    Il se mit en marche en direction de la tombe, Il était persuadé que l'elfe le suivrait, intriguée par ses derniers propos , malgré le froid glacial qui régnait dans la forêt enneigée. Le vent glacé soufflait légèrement, faisant voltiger les flocons de neige autour d'eux, tandis que la nuit s'approchait doucement. Il se retourna brièvement pour lui jeter un coup d'œil, et vit qu'elle était belle et arrogante, avec des traits fins et des cheveux de feux. Elle le fixait avec une expression hautaine, comme si elle se croyait supérieure à lui. Il fallait faire vite , la nuit, ici, les dangers peuvent sortir de n'importe où , Kokot sauvage , loup , Rindo ou pire encore... troll et behemoth ce partager également ce territoire de chasse , et sa Akuma le savait très bien
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum