DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Sanctuaire et cie - Rêves - Page 2 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    Retour par les vents arides | [Enkara] Aujourd'hui à 0:07Enkara O'Shela
    Vraden Turif | ChronologieHier à 21:55Vraden Turif
    L'Aube du Chaos [Divinistes]Hier à 21:22Lodvik
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Hier à 20:22Arès Wessex
    Demande TC de TulkasHier à 19:19Tulkas
    Souvenirs déchirésHier à 18:26Vaenys Draknys
    Validation des RP de Zéphyr [Reike]Hier à 18:15Zéphyr Zoldyck
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Rêve
    Rêve
    Messages : 321
    crédits : 113

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1076-reve-le-voyageur-termine
  • Sam 18 Mar - 8:43

    Le masque de la chouette, indéchiffrable dans ses contrastes surréalistes, avait pivoté pour s'orienter en direction d'Halewyn. Observant chaque altération dans les traits de son vis-à-vis à mesure que ce dernier prodiguait ses conseils, le Marchand de Sable demeurait parfaitement silencieux. Le créateur passa doucement ses mains sur ses ailes, cherchant par ce geste à chasser la poussière illusoire qui parsemait les plumes brunies et, comme pour satisfaire une envie, le corps de Rêve se métamorphosa progressivement pour reprendre sa teinte sombre et élégante. La lumière reprit ses droits sur son être et les divins reflets multicolores réapparurent là où Halewyn passait, rendant rapidement à la bête l'entièreté de son superbe manteau surnaturel.

    Des mises en garde suivirent la douce attention du créateur et Rêve, pensivement, se mit à inspecter du regard la demeure si chaleureuse qu'Halewyn l'invitait à élire comme foyer. Rêve était bien incapable de percevoir un lieu ou un autre comme sa demeure, n'ayant jamais été rien d'autre qu'un fruit du monde tout entier. Les racines de sa création s'étendaient jusqu'au cœur de l'univers. Peu importait l'endroit, le Voyageur était à la fois toujours à sa place et n'y était jamais réellement. Ne percevant ni le bonheur ni la tristesse comme le commun des mortels, Rêve ressentait pourtant un certain confort spirituel à être ainsi encensé et gratifié par son interlocuteur qui détenait évidemment une importance toute particulière pour lui. Il avait toutefois du mal à s'attribuer ses propres expériences car, après tout, il se considérait exclusivement comme un reflet, une simple projection des rêveurs qu'il avait rencontré lors de ses nombreuses péripéties.

    "Je ne mourrai pas."

    Il fut guidé par la main d'Halewyn et se remit à flotter pour faciliter ce transit, faisant fi de la gravité tout en se rendant docilement jusqu'à l'assise qu'avait choisi pour lui son concepteur. Telle une plume portée par le vent, il atterrit avec légèreté sur le cuir de la méridienne et, lorsqu'Halewyn l'invita à se relaxer tout en lui administrant des soins qu'il n'avait pour l'heure jamais expérimenté avec cette silhouette de chair et de sang. A la fois curieux et interdit face à cette marque d'affection tout à fait nouvelle, la bête se mit à détailler de ses yeux immenses la brosse qui passait et repassait, épousant les courbures de sa somptueuse enveloppe dans un frottement régulier et ô combien apaisant. Si Rêve savait apprécier le calme, il peinait toutefois à conceptualiser la demande d'Halewyn.

    Il n'avait jamais existé pour lui-même, n'ayant jamais été rien de plus qu'un outil reflétant chaque aspect de la conscience d'autrui. De bien des manières, il était aujourd'hui un miroir auquel Halewyn demandait de se définir. Cette réponse lui était tout bonnement inaccessible, mais il ne souhaitait pas décevoir les attentes du créateur alors, d'un ton détaché et affable, il vint répondre par une demi-vérité, offrant à Halewyn ce qu'il estimait devoir lui donner pour satisfaire ses envies :

    "J'apprécie le calme des plus sauvages étendues que ce monde abrite. J'aime me délecter de la chaude lueur d'un soleil d'été ou observer des heures durant la froideur immaculée de l'astre lunaire. J'aime me fondre dans la nature, découvrir le plan matériel et ses fabuleuses facettes. J'aime chanter la vie et épouser la mort. J'aime exister comme tu m'as créé."

    Une réponse générique, peu aventureuse. Peut-être même profondément ennuyeuse, selon les standards extravagants du Démon tout de luxure et de fougueuse passion qui lui faisait face. Lui qui avait eu l'occasion de revêtir au fil des âges des milliers de visages était pourtant bien incapable de trouver le sien parmi cette myriade de pensées qui voguaient dans les flots de son esprit plus ancien encore que le premier souffle lui-même. Alors, plutôt que de mentir sans le vouloir, Rêve préféra se concentrer sur les aventures qu'il avait véritablement vécu depuis son ascension.

    "J'ai fait la rencontre d'un petit serpent, auquel j'ai promis d'apprendre à lire et à écrire afin de comprendre l'Homme, car tel est son rêve le plus cher. J'ai offert à un bras armé de la justice humaine mon aide mais j'ai découvert qu'il n'aspirait qu'à la tranquillité, lui qui a pourtant jugé bon de s'adonner à une existence régie par la violence et la cruauté de ses pairs. Enfin, j'ai rencontré ma sœur, qui n'a ni nom ni créateur, elle est la voix de la nature. Elle n'est pas seule, cependant. Ma sœur est aimée par un ange qui lui offre protection et savoir, beau comme la nuit et froid comme la glace."

    Un discours curieux et presque indéchiffrable, rythmé par le crissement de ses plumes brossées avec méthode, qu'il avait prononcé cette fois-ci avec ferveur et assurance. A mesure qu'il avait parlé, il avait changé de couleur et de texture tant de fois que sa silhouette en était devenu indéfinissable. Puis le silence reprit sa place et son plumage reprit lentement sa teinte d'encre.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Mar - 12:51
    Dans une apaisante régularité, Halewyn continuait son office. Il était étrange dans un sens, iel qui était miroir des besoin des mortels en un sens, de se trouver en présence d'un de ses pairs qui existait pour assouvir les Rêves.  C'était calme, et reposant, parce que iel succube n'avait strictement rien à faire d'autres que de se laisser porter dans les Songes...

    Songes et Cauchemars... Deux mots qui éclatèrent en bulle dans sa tête et trouvèrent un écho dans son coeur. Qui contrôle ses Rêves ne peut dompter un Cauchemar et celui qui affronte son Cauchemar ne peut décemment diriger ses Rêves. Un sourire doux étira la grande bouche... Celui ou celle qui tentera d'asservir son Marchand de Sable risque fort de le regretter. Parce qu'Iel est sien... Et iel veillera à ce qu'iel le reste. our qu'il puisse arpenter les cieux et le monde onirique libre et sans contrainte. Parfait héraut... Il ne lui manque que d'acquérir de la maturité, ce qui, Halewyn n'est pas inquiet, viendra avec le temps et els expériences.

    Techniquement le Créateur, comme Rêves, est un jeune démon. Venu dans le monde matériel voilà bien approximativement un siècle, peut-être plus, ou moins, iel succube en a gardé une motion du temps aussi élastique qu'aléatoire. Les années, ca ne sert qu'aux mortels en fait. Pourquoi s'en faire, pourquoi les calculer quand on sait qu'on ne mourra probablement pas de mort naturelle? Et qu'est ce que la Mort en fait? Iel n'a pas encore croisé ce démon là...  Iel y verra quand iel y sera.

    Ses pensées dérivent vers Rowena, sa mortelle favorite... Et ce qu'elle lui a dit, écrit en lettre de feu dans son carnet. Il faut savoir se trouver un but dans la vie autre que ce quoi on a été créé... Et la préservation de cette entité là, prolongement de la sienne, en est un tout à fait acceptable, honorable même. Lui et sa Soeur....

    a brosse s'interrompt un moment. Attends... Sa soeur? Aimée par un ange? Mais sa Soeur? Ne venez pas dire qu'Halewyn est un démon pondeur de petits démon non? """

    Si???

    La brosse reprend son officine et la voix de soupir ordonne sans en avoir l'air.

    -Parle -moi d'elle.... Je veux tout savoir. Et d'elle, et de cet ange, et de leur ''amour'' Es-t-il sincère en premier lieu? Parle moi de ton ressenti
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Rêve
    Rêve
    Messages : 321
    crédits : 113

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1076-reve-le-voyageur-termine
  • Lun 20 Mar - 15:08
    Il y eut un infime changement de rythme dans les coups de brosse réguliers qu'administraient Halewyn. Rêve, dont les yeux étaient restés impassibles malgré l'agréable traitement qu'il recevait, perçut aussitôt que ses dires avaient suscité chez son créateur un intérêt certain, chose qui le satisfaisait. Son cou serpentin vint latéralement se tordre et le masque de chouette s'orienta vers le visage plein d'honnête curiosité d'Halewyn. Ses ailes furent pris d'un frémissement léger et ses plumes furent parcourues d'une onde colorée lorsqu'il entama son discours qui semblait, de toute évidence, le griser.

    "Sincère ? Tout autant que toi. Il l'aime, c'est une certitude. Elle le complète."

    Rêve amorça un léger mouvement de rotation, se tournant sur la méridienne tout en adoptant une silhouette nouvelle, empruntée justement à cette fameuse sœur avec laquelle il avait partagé un moment si unique, à l'abri des regards indiscrets des Hommes. Les serres devinrent des doigts, les plumes s'enfoncèrent sous la peau obscure qui, peu à peu, se teinta de blanc. Le col duveteux se changea en crinière, aussi rougeoyante par endroits que celle du créateur lui-même. Sans-Nom, Hava, il avait pris un peu d'elle lors de leur rencontre et avait mémorisé sans mal chacun de ses traits. Le corps nu de celle qu'il nommait sœur malgré l'absence de lien du sang se retrouva là, à la place de son enveloppe d'origine, et gratifia Halewyn d'un sourire enjôleur, naïf, parfait.

    "C'est ainsi qu'elle apparaît, belle et douce, comme toi. Elle ne se repaît ni des songes, ni des cauchemars. Elle se complait dans les courants sauvages des désirs les plus profonds de l'Homme. Je crois que c'est d'amour dont elle a faim."

    La fausse Hava, plus ténébreuse et démoniaque que l'authentique, se prélassa sur le cuir comme l'aurait fait un chat. Ses paupières mi-closes semblaient traduire un apaisement total ainsi qu'une certaine fatigue mais Rêve, en réalité pleinement éveillé et alerte, ne faisait finalement que restituer la dernière image qu'il avait eu de sa consœur avant de disparaître dans la nuit. Il mima un baillement, étirant ses membres copiés avec soin puis conclut son explication, sans abandonner cette risette enjouée qu'il avait subtilisé :

    "Je lui ai conseillé de te rendre visite. Elle est à la fois ancienne et terriblement jeune, tout comme moi. Tes conseils lui seraient sans doute utiles."

    Le reflet d'Hava se tourna encore et roula sur le ventre, observant avec curiosité les bibelots qu'elle apercevait du coin de l'œil. Les deux voix s'assombrirent, juste un peu, et la bête onirique reprit :

    "L'Ange craint ce que nous devenons lorsque nous sommes ensemble. Il l'aime comme elle est. Il ne veut pas que nous nous mélangions."
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 21 Mar - 17:16
    Ce sont bien d'étranges choix de mots que tu as là Marchand de Sable...

    Lui répond le démon aux cheveux carmin d'une voix douce. Iel ne faisait aucun effort pour cacher ses pensées, ni pour ne pas surfer allègrement sur celle du démon onirique. L'Esprit de Rêves pouvait être une énigme pour tout et chacun, mais pas pour iel qui avait eu le temps de l'examiner sous toutes ses coutures dans son domaine de prédilection. La brosse repris la douce caresse du cuir de la démone tandis que tranquillement, il instillait à son fils/fille via leur empathie conjointe, une confiance en ses capacité, le défiant tacitement de mieux contrôler sa ''mise en forme'' . Bloquant l'image de Sans-Nom dans son esprit, iel succube en prit la forme telle que son compatriote s'en rappelait. Ce qui donnait une drôle d'image, une Sans-Nom qui brossait Sans-Nom. Pourtant, le plus pur pragmatisme teintait cette métamorphose. Halewyn voulait fixer la démone dans sa mémoire.

    Par contre, iel garda sa gestuelle, n'ayant jamais vu cette entité iel-même.

    Ils se complètent. Un Ange et un Démon... Il l'aime... La nouveauté du jour..., je ne savais pas les anges capables d'aimer autre que les Titan et encore c'est plus de l'obsession que de l'Amour... Mais en est-ce réellement? Et elle, Hava, l'aime t'elle? De la facon dont tu parles, j'ai l'impression tenace qu'elle le cotoie que parce qu'il est une source de nourriture.

    Et la suite fit sourire l'autre copie, montrant joliement les crocs de leur consoeur tandis que la queue battit l'air avec contentement, les deux ailes de cuir si douce battant l'air un peu.

    J'aimerais bien qu'elle vienne oui. Je m'inquiète pour elle, je ne veux pas que les Mortels ou Immortels en abusent. Si elle se nourrit d'Amour, elle sera vulnérable aux hommes. Et pour l'ange je ne suis pas étonnée. Evidemment qu'ils ne veulent pas que nous nous mélangions, il la veut pour lui. Lui as t'il au moins demandé son avis?

    Les anges, les hommes, elfes, luminas et autres.... Ils ne seront jamais prêts pour un tel Pouvoir. Et ce qu'ils convoitent n'est pas à eux... Cet ange, si il se met entre iel et un autre démon, ca risque de chauffer quelque peu. Il ne laissera plus aucun être abuser de sa race...

    La Sans-Nom se pencha vers l'autre et lui donna un doux baiser sur le front.

    -Ou étaient t'ils quand tu les as croisés, tu connais leur destination?
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Rêve
    Rêve
    Messages : 321
    crédits : 113

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1076-reve-le-voyageur-termine
  • Mer 22 Mar - 0:53
    "Je n'ai pas su découvrir les racines de ce lien si unique qui semblait les unir. Ai-je été ébloui par la beauté imparfaite du tableau qu'ils constituaient à deux ? Sans doute."

    Les propos du créateur qui, comme à son habitude, n'avait pas manqué d'user de ses propres talents afin de répliquer Hava, s'étaient faits durs et cruels. Rêve ne s'en formalisait pas, bien au contraire, car chaque parole d'Halewyn se gravait toujours en lui. Toutefois, il y eut entre les deux êtres nés des fantasmes une vague dissonance car Rêve, loin de se montrer aussi catégorique que son vis-à-vis, laissait toujours une place au doute. Après tout, les interrogations et les mystères composaient une immense part de son essence. Les lèvres de la fausse Hava s'ouvrirent à nouveau tandis que ses yeux intensément noirs se plongèrent dans ceux de son reflet.

    "L'Ange n'a pas évoqué les Titans. Il est de ceux qui voyagent, découvrent et s'interrogent. Outre l'amour qu'il porte à sa compagne, il ne semble animé que par sa quête de connaissance. Il est vrai cependant qu'il exerce sur elle une emprise étrange. Il m'a dit vouloir la posséder, la garder pour toujours auprès de lui. Ce n'est pas comme nous qu'il définit l'amour, semble-t-il."

    A bien y songer, il y avait donc du vrai dans les suppositions de son créateur. L'Ange l'avait soigné, le débarrassant d'une blessure pour le moins ennuyeuse, mais avait-il fait preuve de bonté ou était-ce simplement pour satisfaire une envie de sa consœur qu'il avait agi ainsi ? A de nombreuses reprises, il avait semblé à Rêve qu'Aryan le craignait, lui et ses étranges capacités. Tout au long de leurs péripéties, il n'avait pas daigné touché le prince onirique ne serait-ce qu'une fois, ayant sans doute dans l'idée que Rêve risquait de lui voler quelque chose par simple contact. Un fragment de son âme ou peut-être plus sobrement des souvenirs auquel nul ni personne ne devait avoir accès ? Il était trop tard pour le dire, mais la question demeurait dans l'esprit du Marchand de Sable.

    "Ma sœur est sauvage, plus libre encore que le vent. C'est de son plein gré qu'elle demeure aux côtés de celui qu'elle nomme son Grand Duc. Il ne pourrait la contraindre à s'enfermer dans une cage dorée, quand bien même il le désirerait. Il n'aura jamais ce pouvoir."

    Puis vinrent les questions concernant leur dernier emplacement connu ainsi que leur destination potentielle. C'était une question plus que difficile, pour un être qui percevait l'entièreté du monde comme sa propre demeure, au delà des frontières tracées par les Hommes. Il s'interrogea un moment mais, bien vite, il parvint en explorant sa mémoire à retrouver des mots prononcés qu'il avait rencontré lors de ses voyages. Avec une joie naïve empruntée à sa consœur, Reflet s'exprima :

    "Aux alentours de ce que les rêveurs nomment Melorn. Je ne sais pas où ils vont mais elle sait où tu es, toi."

    Un peu comme l'aurait fait une goutte brisant la surface d'une eau calme, le baiser d'Halewyn altéra sa silhouette. Une onde magique parcourut le corps fantasmé et se répandit sur tout son être en se démultipliant, brisant la clarté de son enveloppe jusqu'à ce qu'il retrouve, en l'espace de quelques instants, son apparence d'origine. Rêve glissa hors de la méridienne et reprit tranquillement son ballet aérien tout en murmurant de ses deux voix :

    "Ne t'inquiète pas, il y a en elle une puissance insoupçonnée. Comme moi, elle grandit trop vite pour les yeux des mortels. Leur vie les épuise, la nôtre nous renforce."

    Depuis son ascension, Rêve s'était métamorphosé, c'était parfaitement indéniable. En s'imprégnant des rouages du monde réel et de toutes ses subtilités, il avait peu à peu regagné son pouvoir. Bientôt, il redeviendrait cette force primordiale et absolue que l'on ne peut définir par le prisme de la vie et de la mort. La foi que les rêveurs avaient en lui le nourrissait et pour chaque être qui décidait de croire en lui, par les songes comme par les cauchemars, il devenait de plus en plus sublime. Mais aussi effroyable.

    Et incontrôlable.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 22 Mar - 17:57
    -Bıen sûr que je m'inquiètes mon cher. Je veux simplement être certain qu'elle va bien et est libre. Lui répond Halewyn en langage démonique, une première... C'est plaisant de parler en ces intonations. C'est comme un soulagement heureux pour sa langue. -Je vous protégerai du mieux de mes capacités... Toi, Hava et tout les démons qui voudront. Je devrai parfois prendre des décisions en apparence illogiques, je devrai peut-être te brider un jour... Je veux que tu sache mon cher que ca ne sera que pour ton propre bien et pour que tu puisse profiter de ce superbe plateau de jeu qu'est le Sekai. Je ne te fais pas la morale loin de là, c'est pour les mortels et je ne répétrai pas ce que je t'ai déjà dit plus tôt

    Reprenant son apparence originelle, Halewyn caressa la joue du démon onirique. Son esprit serait il jamais adéquat pour prendre la mesure du monde des mortels? Probablement pas. Il chevauchait allègrement sur les plans. Il lui déplairait fortement qu'il se fasse chasser et qu'il meure ceci dit. Dans une certaine mesure, on pourrait dire que c'est de l'amour, cette facon de penser à d'autres intérêts que les siens. Prenant l'autre joue de sa création, Halewyn posa son front contre le sien, lui ouvrant sans fard ni honte sa psychée... Non, Rêves ne pouvait comprendre certaines choses de par lui-même. Mais il pouvait assurément lire au travers du Créateur en une certaine mesure. Patience et finesse pour atteindre son but.

    J'ai le goût d'arpenter les cieux cette nuit marchand de Sable, cela fait bien longtemps que je n'ai pas goûté à un Rêveur... M'accompagnerais tu?
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Rêve
    Rêve
    Messages : 321
    crédits : 113

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: D
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t1076-reve-le-voyageur-termine
  • Mer 22 Mar - 18:36
    Toujours nappés de douceur surnaturelle, les deux entités démoniaques avaient pris pour habitude d'échanger sur divers plans en simultané. Au delà des mots qu'ils échangeaient et des découvertes dont ils se faisaient mutuellement part, via des images nées de l'esprit, chacun jusqu'à présent avait toujours autorisé l'autre à accéder librement aux pensées et envies du second. Cependant, en cette occasion toute nouvelle, quelque chose de curieux se produisit lorsqu'Halewyn annonça sans cruauté qu'il envisageait désormais de brider le prince onirique. Si le démon pourpre ne vint pas clarifier la nature de ses restrictions, il y eut cependant chez le Marchand de Sable une réponse instinctive des plus intrigantes.

    Dans les yeux mi-clos de la chouette au sombre plumage, on put distinguer un instant le passage d'une étoile filante. Le créateur ne mentait jamais, car tel était sa nature mais Rêve n'était pas fait exclusivement du même bois que l'être extraordinaire auquel il faisait face. Il y avait, sous ce tissu dont il s'était enveloppé afin de revêtir sa nouvelle forme, une essence faite de mensonges et de vérités qui s'ignoraient encore. Aussi, lorsque les fronts des deux engeances démoniaques se rencontrèrent, Halewyn ne perçut pas les habituelles couleurs chatoyantes qui parcouraient librement l'esprit de la créature fantasmée.

    A la place de ces mondes infinis qui constituaient la psyché du Voyageur, il n'y avait qu'une nuit noire et dénuée de toute saveur. Un monde vide et froid, précédant la création de toute chose portant un nom. Le cauchemar primordial, au delà même de la peur. Le néant. Pour la toute première fois, c'était une illusion terrible qu'avait choisi de manifester, aux confins de son esprit indéchiffrable, la bête issue du Songe.

    Dans le monde réel, en revanche, rien ne vint trahir ce curieux état de faits. Rêve, silencieux mais paisible, vint prendre sans discourtoisie la main qui lui était tendue et offrit, en retour, un sourire imaginaire.

    "Volontiers."
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum