DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Les cicatrices de Belcreux - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 23:25Galen Torvalds
    Vraden Turif | ChronologieAujourd'hui à 21:55Vraden Turif
    L'Aube du Chaos [Divinistes]Aujourd'hui à 21:22Lodvik
    Passation de pouvoir [PV - Arès]Aujourd'hui à 20:22Arès Wessex
    Demande TC de TulkasAujourd'hui à 19:19Tulkas
    Retour par les vents arides | [Enkara] Aujourd'hui à 19:14Kieran Ryven
    Souvenirs déchirésAujourd'hui à 18:26Vaenys Draknys
    Validation des RP de Zéphyr [Reike]Aujourd'hui à 18:15Zéphyr Zoldyck
    Modif Lycane por favorAujourd'hui à 17:13L'Âme des Cendres
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 10 Mar 2023 - 9:07
    Lorsqu'il passa près d'elle, Rowean pivota naturellement et au lieu d'être lui devant et elle, il se retrouvèrent dos à dos en travers de l'allée. La posture lui était venu naturellement, ce n'était pas la première fois qu'elle explorait un lieu dangereux et offrir ainsi la garde de son dos dans un endroit restreint entouré d'ennemis était le plus évident signe de confiance qu'elle partageait avec ceux qu'elle considérait véritablement comme des frères et sœurs d'arme auxquels elle pouvait confier sa vie en toute sérénité. Son esprit analysait rapidement la situation alors que son regard essayait de ne pas être happer par l'étrange sculpture.

    - Je peux les brûler, ça les ralentira mais ça prendra du temps pour les détruire. Les non-mort sont lents et ne sont attirés que par nos tête. Ils n'ont pas de réflexe. Si rien d'autre ne se cache parmi eux, nous n'avons pas grand chose à craindre.

    Elle savait qu'avec son expérience, il avait du rencontré plus d'un zombi. Ce n'était pas pour le rabaisser, mais un réflexe salutaire lorsqu'elle travaillait avec des personnes aux profils divers : dire ce qu'elle savait et qui pouvait sauver des vies. Les créatures créées par la magie noire étaient les spécialité de nombre de Limier. Pas la sienne vu qu'elle sortait du cursus d'émeraude et non du cursus d'onyx, mais à force de cotoyer des mages noirs, d'assister à des cours complémentaires à Magic, de poser des questions au pléïades et d'arrêter des non-mort, elle finissait par avoir quand même une sacrée expérience sur le sujet.

    Et plus important, cet autel était le centre de la magie qui lui ponçait les sens, même alors qu'elle s'en tenait le plus éloigner possible.

    - Je ne partirai pas sans un de ces livres et un échantillon. " Elle saisit la manche de Shan pour ne pas risquer de le voir partir comme une flèche vers le fond de la salle. " Je ne peux sentir aucune autre magie. Celle de l'autel est trop puissante. Soit tu cours, soit on y va à deux.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 10 Mar 2023 - 20:03
    Il n'avait pas du tout analysé l'endroit comme elle, et n'avait quasiment pas d'informations sur ce qu'il devait réalisé. La seule chose dont il était sur, c'est que plus vite ca irait, mieux ce serait. Un livre, des échantillons ? Il n’était même pas sur de ce dont elle parlait. Mais si elle devait le faire, soit.

    - Attends, j'ai besoin d'information précise. Sur ce que tu veux, et sur ce que nous devons faire.

    Les plaintes morbides commençaient a se multipliés tout autour d'eux, et ils allaient bientôt etre rattrapés par le nombre. Peut être pas un énorme danger, mais assez pour qu'il n'ai pas envie de rester la trop longtemps. Il pouvait tenir seul, mais il n'aurait de cesse de surveiller Rowena du coin de l’œil, diminuant naturellement sa concentration, meme de façon infime.

    - Y'a t'il un moyen de stopper la magie, de détruire sa source ?

    Ils étaient la pour ça, et a vrai dire, il n'avait pas du tout en tete le moindre bénéfice qu'ils pourraient tirer d'échantillons ou peut importe ce qu'ils pourraient trouver ici. Il était en mode survit, et n'avait que ça en tête.

    - Si tu ne sens pas d'autres magies, tu peut dire, cependant, si il n'y en a qu'une globale ?

    Il aurait également bien voulu avoir des indices sur les personnes entretenant cette antre des enfers. C'etait peu probable qu'elles s'alimentent toute seule, et de toute façon, précédemment, ils avaient bien entendu quelqu'un passer dans le couloir, venant depuis cette direction. Peut etre un nécromancien. A moins qu'il se soit arrété dans la piece précédente. Pour une réponse obscure.

    - Je peux te gagner le temps qu'il te faut pour récupérer ce dont tu as besoin, du moment que tu me donne des ordres précis.

    Il etait prêt a obeir a la professionnelle du milieu, les yeux fermés.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 10 Mar 2023 - 20:59
    - Y'a t'il un moyen de stopper la magie, de détruire sa source ?
    - C'est n'est pas un sort de pacotille lancé par un magicien dans une foire. ça ne se dissipe pas comme ça. La source est là-bas, au niveau de l'autel.

    Mais elle avait acquiescé. Finalement, s'occuper de cet endroit était la raison de leur venue... Et elle l'avait oublié, soudain obnubilé par le savoir qu'elle pouvait obtenir. Outre la culpabilité, elle devrait remercier Shan de l'avoir remise sur le droit chemin. Mais en attendant, vu qu'il voulait discuter, elle passa son bras sous le sien et le tira le long de l'axe principal, toujours dos à dos, afin qu'ils ne perdent pas cette précieuse fenêtre de tire.

    - Si tu ne sens pas d'autres magies, tu peut dire, cependant, si il n'y en a qu'une globale ?

    - Si je me plonge dans la trame maintenant, je ne pourrais plus bouger physiquement. La seule chose que je discerne, c'est une magie... d'une nature semblable celle de Sancta. Pour savoir comment la gérer il faut qu'on s'en rapproche.

    Une magie affilié à la Guerre contre les Titans. Issue d'eux si elle n'était pas directement leur. Elle devait comprendre. Elle le DEVAIT.

    - Ok... Vise leur tête et ne te laisse pas mordre. Ils sont lents. Donne mois autant de temps que tu estimes pouvoir m'en donner tout en nous gardant une chance de retourner à l'entrée.

    Ils arrivaient près de l'autel et les zombis peinaient à sortir de leurs tombeaux. Pourtant aucun cercueil n'était fermé, ressemblant davantage à des berceaux de pierre qu'à des sépultures. Ils se mettaient doucement sur pied, éructant et ne se dirigeant qu'à la présence de ceux cerveaux frais, livrés à eux même sans présence d'un mage noir à l'horizon. Ils s'approchaient peu à peu, droit sur eux. En tout, ils devaient être une vingtaine dans la crypte.

    Rowena se tourna vers l'autel. En l'espace de quelques secondes, elle avait déjà une idée générale de ce à quoi ils étaient confrontés. Elle avait écrit trop de carnets de recherche pour ne pas en reconnaitre un, aussi évolué soit-ils.

    - Ils font des recherche sur les maladies... Des... Vecteurs ? Qu'est-ce que c'est que ces vecteurs ? "

    Au moment où elle commençait à parler, le premier non-mort arrivé à porté de l'elfe, entortillé dans son linceul pâle... et suivit de bien des copains. Elle se contenta de marmonner encore un peu, cherchant quelques points de repères, titres flagrants. Puis elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule pour voir comment Shan s'en débrouillait, avant de prendre l'un des racks de fioles, cherchant une indication, une gravure, une étiquette. Sa main frôla l'un des contenants de verre et elle frémit.

    - ça vient de là... " souffla-t-elle, surprise, manquant de lâche les échantillons. L'impression qui venait de la traverser de part en part était brûlante et poisseuse. Elle n'avait rien à voir... " La magie vient de l'une des fioles. Il faut que je trouve laquelle. Tu tiens le coup ?

    Parce qu'il y avait plusieurs dizaines de fioles rangées dans leurs supports en bois... Cette fois, elle n'avait pas jeté un regard, lui confiant entièrement son dos pour se concentrer sur ce qu'elle cherchait. De toute façon, seules les oreilles de Shan étaient suffisamment sensible pour entendre la grille grincer malgré les râles des non-morts. " Y a quelqu'un ? " lança une voix désormais reconnaissable, dans le tunnel de l'entrée. Quelqu'un approchait à petits pas rapides, la démarche de Minaria.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 10 Mar 2023 - 23:28
    Il grimaça une brève seconde a sa façon un peu hautaine de parler, bien sur qu'il savait que ce n’était pas n'importe quoi, mais il fallait bien poser la question. Si ils n'avaient aucun espoir de briser la source, alors autant battre en retraite maintenant. Elle lui semblait légèrement déconcentré, au moins au début de l'échange. Comme soudainement perdue dans une obnubilation légèrement malsaine.

    Il n'avait pas le temps de la secouer, cependant, et lui crier dessus n'aurait pas forcément un effet bénéfique. Il y avait cet état de grâce qu'on qualifiait parfois de « zone », ou tous devenait facile, logique, et ou son corps bougeait plus rapidement que son esprit. Il le vivait souvent, ou même toujours, lors de ses combats, ou il réfléchissait que vaguement a sa prochaine action. Si elle était dans un etat identique, il valait mieux ne pas l'en sortir.

    - Fonce alors, et ne regarde pas derrière.

    Quand elle avança, lui se dirigea droit vers la zone ou le plus de créatures pouvaient potentiellement « poussés ». Tant qu'elles n’étaient pas sorti, c’était simple. Il chercha du regard un objet pouvant l'aider, et le trouva en la matière de petite poutrelle de bois soutenant certain pilier. Il en prit un qu'il arracha sans que l’édifice ne bouge le moins du monde. Ce genre de lieu était particulièrement bien renforcé au niveau de la pierre. Il alla ensuite jusqu'à l'une des alcôves, et enfonça le pieu dans la poitrine de la créature pas encore relevé, le plantant sur place et le laissant se débattre de façon vaine.

    Il répéta l'opération cinq fois avant que la première créature ne parvienne a sortir de son antre protectrice. Il avait pu réduire d'un quart les potentiels assaillants, et rien qu'avec ce résultat, il pouvait gagner beaucoup plus de temps pour la sirène.

    - Ne te retourne pas j'ai dis !

    Il avait balancé la phrase sèchement, en la voyant jeter un coup d’œil en arrière. Chaque détails comptait, chaque seconde pouvait faire la différence. Elle devait les passer a réfléchir, pas a s’inquiéter pour lui. Tout en disant ça, le premier zombie accéléra vers lui, ce qui restait tout de même sacrément lent, et balança ses bras de façon désordonnés vers l'elfe.

    Il sauta sur le mur et prit cet élan pour exécuter un coup de pied sauté sur le zombie, dans la tete, lui décrochant les fils de chair pourrit qui maintenant sa tete en partie et l'envoyant rouler dans la poussière. Il l'avait éloigné le plus possible, pour gagner du temps, alors que la créature gesticulait déjà dans un mouvement visant a se redresser.

    - Tout vas bien, focus.

    Il avait dit ça en bougeant pour attirer l'attention des créatures. Il espérait qu'aucun dispositif magique n'allait pousser les morts a se retourner vers celle qui était en train visiblement de chercher une solution magique a leur existence.

    Un coup de couteau trancha dans le vif, ainsi qu'un coup de coude violent et sec, qui aurait brisé la boite crânienne de n'importe qui. Une main se referma sur son bras, le griffant de toute sa longueur...et n'eut pour effet que de briser les doigts de la créature. Sa peau, durcit par le mana et l’entraînement, ne pouvait pas subir d'estafilade aussi aisément.

    - Tu as le temps, tu as le temps.

    Plus il disait ça, plus le temps semblait raccourcir. Ils étaient de plus en plus sur lui, et a un point, quatre ou cinq commencèrent a l'ensevelir sous leur poids. Il disparut un bref instant sous la masse de chair putréfié, et soudainement, sa veste les entoura, les emprisonnant comme dans un filet, et il les tira pour les éloignés de la sirène, contre le mur opposé, les jetant au sol, emprisonné dans le tissu et perdant du temps a essayé de s'en échapper.

    Désormais torse nu, il entendit la voix de l'elfe quand cette dernière fut bien avancée dans le couloir. Merde, ca c’était une mauvaise nouvelle. Alors que sa peau violette a cause de sa blessure recommençait a le lancer, il tourna la tête vers Rowena.

    - Civil !

    Il espérait qu'elle était bel et bien innocente, et qu'il n'allait pas devoir user d'une toute autre méthode. Il rassembla son souffle, et cria, sans doute d'une façon que Rowena, l'entendit faire pour la premiere fois, sa voix, puissante et grave, se repercutant sur les paroies de la crypte, jusque dans le couloir, par la ou venait la malade/

    - FUYEZ!!!
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 0:13
    Il lui avait dit de ne pas se préoccuper de lui. De rester focus. Et malgré quelques premières secondes difficiles, c'était ce qu'elle avait fini par faire. Une respiration régulière. Des gestes fluides qui s'enchainaient sans interruptions. Elle avait organiser l'autel en deux d'un côté ce qu'elle avait déjà testé, ce l'autre ce qui venait de lui passer entre les mains. Et une à une, elle prenait chaque fiole au creux de ses paumes pour sentir la nature de son contenu sans céder à l'aura immonde dans laquelle ils baignaient. Elle allait vite, fermait même les yeux lorsqu'elle avait un doute, se coutant toujours plus des sensations physiques.

    Elle avait prévenu Shan, elle était absolument incapable de bouger et même si une lame s'était dirigée vers sa gorge, elle n'aurait pas eu le moindre réflexe pour se défendre. Lutter contre la résonance de la magie en elle, et contre la sensation de se faire passer la peau au papier de verre lui prenait toute l'énergie qui n'était pas focalisée sur son examen.

    Elle allait vite... Mais la bonne fiole se dérobait encore pour l'instant. Elle entendit à peine Shan prévenir de l'arrivée d'une civile et passa une autre fiole en revue, jusqu'au moment où un cri l'avait déconcentrée net. Un ordre profond et qui ne souffrait aucune indiscipline. Heureusement qu'elle n'avait pas tant que cela l'habitude de la hiérarchie militaire classique parce qu'elle se serait sans doute figée au garde à vous comme à l'appel directe d'un supérieur. Pour l'heure, elle s'était contenté de jonglé un peu, la fiole qu'elle avait dans les mains manquant de lui échapper.

    Fuir ? L'ordre venait d'atteindre son esprit. Quelqu'un venait !

    Elle reposa la fiole.

    Dans son dos, Minaria avait hésité. Le cri lui avait fait froid dans le dos et l'avait pris aux tripes. Fuir ?! Elle devait prévenir les autres... Mais les prévenir de quoi ? Pourquoi y avait-il des gens dans la crypte ?! Et les râles... Tremblante, elle s'était approché des bruits de combats, des grondements et des coups. Elle avait à peine dépassé le coin du couloir et s'était figée.

    Là, à quelques pas, Aviel se tenait au milieu d'une dizaine de cadavres pâles qui se mouvaient vers lui et qu'elle reconnaissait trop bien. Le peu de couleur qu'elle avait quitta ses joues. La femme la plus proche était morte deux jours plus tôt.

    - Liliana... ? " Le son n'avait pas vraiment quitté sa gorge, ne formant qu'un bref glapissement. Des non-mort... Et l'elfe torse nu avait l'air déjà blessé.

    Deux des créatures, plus proches que les autres, semblèrent hésité sur la cible à poursuivre. Elles s'arrêtèrent, tournant leurs yeux vitreux vers la guérisseuse moribonde. Elle croisa un bref instant le regard du mari transi d'amour pour une malade, avisa la dite "femme" derrière lui... et détala aussi vite que son état de faiblesse le lui permettait, bientôt suivie par les deux zombis.

    - Je l'ai ! " claironna Rowena en se retournant brusquement, le teint verdâtre à cause des hauts le cœurs. Elle tenait dans sa main une petite fiole fermée d'un bouchon de liège, exactement identique à toutes les autres. La main de la jeune femme s'illumina un bref instant... et rien ne se passa. les zombis continuèrent à les prendre pour cible.

    Elle eut un moment de flottement... P-pourquoi... Elle n'était pas assez puissante pour couper cette magie ? Elle tendit la main vers la lampe la plus proche et un lange de feu parti du petit brulot vers la main de la sirène, y formant une boule rugissante dans laquelle elle plongea la fiole qui se craquela, se brisa et fit réduite en poussière comme sous l'effet d'une extrême pression. Une odeur de sang cuit puis de brûler et enfin de cendre se succédèrent rapidement. En un battement de cil, l'atmosphère s'allégea sensiblement... mais les Zombis ne tombaient pas.

    - Merde... ça évitera que d'autres apparaissent, mais ça n'a pas d'effet sur ceux-là.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 1:30
    Une longue goutte de sueur roula sur son front, alors que son souffle etait un peu plus saccadé par l'effort. Il n'avait pas tant donné que ça, et cela ne faisait qu'une poignée de minutes que l'affrontement avait débuté. Mais il avait un handicap qui le rendait forcément moins performant. La blessure etait toujours la, ses cotes cassés semblaient appuyer contre le coté de son torse, et la douleur était revenu comme lors du combat contre l'ours garou. Puissante, lancinante. Il allait aggraver son cas.

    - Tu l'as ?

    Elle avait quoi ? Il n'avait pas vraiment suivi toute l'affaire mais elle pouvait de nouveau bouger. Parfait. Les deux zombies avaient disparu dans le couloir, a une bonne allure, alors que l'autre, malgré la peur, était très fortement affaiblit. Il avait cru plusieurs fois, durant la visite, qu'elle était a deux doigts de s'écrouler. Elle allait se faire avoir.

    - Vite, suis moi. On part d'ici ! Maintenant !

    Son ton ne pouvait tolérer aucune contradiction. Il bondit en avant a mi-hauteur, et envoya ses deux jambes balayer l'air pour repousser les obstacles entre eux et la porte. Il jeta un bref coup d’œil en arrière, mais elle n'avait qu'a courir tout droit. Et au pire il ne serait pas loin. Il y avait quelqu'un d'autre proche de se faire attraper plus loin. Il parti en trombe dans le couloir.

    Il serra les dents en accélérant. Sa vitesse basse était tenable, mais plus il faisait office de son explosivité, plus il allait souffrir et aggraver sa blessure. Pas le choix, cependant. Il entendait les pas devant lui, et pouvait évaluer qu'ils étaient assez proche l'un de l'autre.

    « Merde, merde, ne me lâche pas maintenant »

    Sans son corps il n’était littéralement plus rien, de son point de vu. C’était pour cela qu'il l’entraînait comme une machine depuis tous jeune. Pour pouvoir toujours compter dessus. Ce n’était pas le cas aujourd'hui. Il avait dépassé ses limites depuis longtemps, avant même que Rowena ne le retrouve. Et il n'avait pas récupéré comme il aurait du avant de se lancer dans un périple pareil. Il avait l'impression que tout son squelette était en train de vibrer. Sur le point de rompre.

    Il tendit l'oreille. Rowena était derrière lui, dans le couloir. Sans doute plus loin. La vitesse n’était pas la qualité première de son amie, mais elle était assez puissante pour échapper a la vitesse des morts. Et il entendait que les zombies allaient attraper l'autre femme, a l'avant. Elle avait faiblit. Elle allait même peut être chuter. Son rythme cardiaque était haut, il entendait son cœur battre a tout rompre. De panique, d'incompréhension, elle qui dormait encore quelques minutes avant, se retrouver aux portes de l'enfer.

    Il lâcha un rugissement en accélérant encore, sentant clairement craquer les cotes qui n’étaient jusque la que fêler. Si il en avait deux de casser a la base, il allait sans doute revenir a l'auberge dans un état bien pire. Mais si elle mourrait, il n'allait pas s'en remettre facilement. Il n'avait pas le droit d'échouer.

    La, la grille, qu'il dépassa, elle etait juste devant. Les zombies furent finalement dans son champ de vision, l'elfe tombée au sol, pleurant de terreur, la bouche close. Les yeux braqués sur une femme, morte si peu de temps auparavant, qui avait été son amie, et qui revenait la chercher pour l'emmener avec elle.

    - Minaria !

    Il se jeta en avant, entre les créatures, sentit un coup de bras lui taper dans le dos sans que cela ne provoque la moindre blessure. Coup qui aurait lascéré la peau de l'elfe. Il la recouvrit de son propre corps, encaissant encore une tentative de grippe sur lui. Il passa les bras autour d'elle comme il pu, et recommença a avancer en la portant.

    - T...tout vas bien. La mort est derriere nous !

    Il ne pouvait pas encore etre soulagé. Il devait l'emmener assez loin pour pouvoir la déposer a terre, et revenir pour aider Rowena. Elle avait sa magie, mais pas d'armes pour s'aider, et avait deux zombies sur son chemin, sans compter ceux qui devaient s'entasser derriere elle, a sa suite.


    Jet de sauvetage::
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 2:34
    - Qu-Qu'est-ce qui se passe ?!

    Terrifiée, cramponnée à son sauveur, Minaria n'arriva pas à comprendre ce qu'elle avait vu. Le visage mort et affamé de son amie restait gravé sur ses prunelles mais... COMMENT ?! Lorsqu'il la déposa sur le sol, une fois revenu dans le couloir principal, elle l'empêcha de repartir de suite en s'agrippant à son bras.

    - Que s'est-il passé ? Qui les a... Les... ça ne devait pas se passer comme ça... " Elle bafouillait sans mesurer le volume de sa voix.

    Encore loin derrière, entre la meute de zombi qui s'approchait derrière elle et les deux qui s'étaient retournés vers leur plus proche cible, Rowena s'appliquait à courir, tenant contre elle le livre qu'elle parcourait un peu plus tôt.

    Libérée du plus gros de l'aura nauséabonde, elle respirait mieux et n'avait plus à s'en faire pour son endurance. La fatigue était bien là. L'utilisation intense qu'elle venait de faire de sa magie, entre la rapidité et les utilisations successives dont elle avait eu besoin avec une grande précision, tout cela ne l'avait pas épargné et son corps lui semblait encore un peu flotter, dépourvu de précision. Elle n'avait pas eu le temps de retrouver les limites de son être de façon parfaitement définie. Se battre physiquement était hors de question. Elle aurait risqué un faux mouvement, et en plus, elle n'était pas pressée de vérifier si détruire un zombi comptait comme une mort infligée de ses mains aux yeux de la malédiction qu'elle portait.

    Malgré le danger et l'avertissement de Shan, elle avait pris du retard. Si quelqu'un décidait de passer la crypte par le feu, elle ne pouvait se résoudre à laisser toutes ces recherches se perdre ! Elle avait attrapé deux fioles au hasard et le livre le plus proche avant de faire le moindre mouvement pour suivre son compagnon. Elle avait fait une erreur... Et elle sentait le piège se refermer sur elle.

    Ses pouvoirs psychique n'avaient aucune utilité sur des créatures dépourvu d'esprit ou d'âme. Pas d'eau à l'horizon. Il ne lui restait que la télékinésie vu la difficulté qu'elle avait eu à bruler un peu de sang avec la faiblesse des lampes, elle doutait que se servir de leur feu servirait à autre chose que d'être mangée par un cadavre aux cheveux incandescents.

    Avant d'arriver à la grille et aux deux zombis lui barrant la route, elle avait encore quelques foulées. Quoi faire ? Quoi faire ?

    La veste ! Elle lança un regard au livre, son cœur se déchirant... Mais elle n'avait pas le choix. Elle savait que c'était stupide de s'accrocher ainsi à un savoir qui en plus n'aurait sans doute que peu avoir avec elle. D'un mouvement ample aidé de magie, elle balança le volume sur les non-morts qui la suivait, l'objet virevoltant un moment pour les ralentir, en jouant aux quilles avec leurs jambes... avec un succès mitigé. Mais le plus important, c'était qu'elle ait le temps de retirer son manteau. Elle l'étendit tout grand mais ne pouvait pas le projeter, trop proche des deux êtres qui lui barraient la route.

    Alors elle fonça de tout son poids, l'épais velours doublé de loup marin la protégeant de leurs griffes et de leurs mâchoires. L'important c'était qu'elle les passe assez vite pour refermer la grille, mais dans son élan, elle bascula au sol avec eux. Ils gesticulaient sous le tissus alors qu'elle rampait par dessus, se remettant vaguement à quatre pattes pour les dépasser. Les mouvements sous le velours la firent trébucher. Elle retomba en avant, sa jambe dérapa vers l'arrière et l'une des deux tête se trouva découverte. Les dents claquèrent sur son pantalon de grosse toile sombre, s'enfonçant dans son tibias sans parvenir à en arracher une bouchée ni même à vraiment percer la toile gorgée de sang, avant qu'un coup de pied lui décroche la mâchoire.

    La sirène serra les dents, ne s'occupant que de ce qu'elle devait faire pour se sortir du pétrin avec un sang froid qui ne pouvait pas s'improviser. Le temps qu'elle gère la première créature, la seconde avait sorti une main putréfiée et saisit son bras, enfonçant ses ongles griffus dans sa peau. Il glissa du coude au poignet avant de lâcher priser lorsqu'il se retrouva immobiliser par son propre linceul qui venait de s'entortiller autour de ses membre.

    Appuyée sur la grille, elle recula encore sans se redresser et la referma d'un brusque mouvement de bras. Sa respiration rapide restait profonde et régulière. Elle ne pouvait pas reverrouiller la grille, alors elle n'avait pas d'autre choix. Elle posa les pieds sur le métal et poussa malgré les mains qui se tendaient vers elle, le temps de passer outre l'aura magique. Si elle parvenait à plier le barreau et à le coincé dans l'e chambranle, elle ne s'ouvrirait plus mais pour ça, il fallait y aller plus fort... Elle fixa le barreau plus intensément. Encore plus... D'étranges marques sur sa peau s'illuminèrent, formant des courbes mystiques sous sa chemise blanche partiellement tâchée de sang. Le bas de son pantalon avait enfin craqué et les mains des zombis lui entamaient le bas des jambes, tentant de l'attirer vers les dents ravagées des non-morts dont le nombre croissait.

    La grille ne bougeait toujours pas... Elle inspira plus profondément, entièrement dévolu à cette putain de bar d'acier.

    - BOUGE !

    Sous la tension, sa voix avait déployer le potentiel de son espèce, mélodieuse, portant loin, semblant riche de trop d'harmonies pour une seule voix. Mais surtout un cri d'effort qui n'avait rien de joli. Les irisations colorées de ses marques s'intensifièrent et dans un grincement strident, la grille se tordit sur le côté, empêchant toute réouverture.

    A bout de souffle, Rowena se traina précipitamment vers l'arrière. Son pantalon et ses vieilles bottes de marches étaient lacérées et mâchés. Le bas de ses jambes était en sang... Et les deux fioles dans son manteau avaient éclatés dans le processus. Une sueur froide lui empoissa immédiatement le dos.

    - Recule !  " lança-t-elle en se retournant au sol dès qu'elle entendit des pas. " Il y avait des échantillon de maladie. Certains se sont ouverts. N'approche pas.

    Elle pouvait encore se lever... Même si le simple fait de se mettre à quatre patte était douloureux vu l'état de ses mollets trempés de rouge.




    Jet de fuite:
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 2:55
    Il allait se retourner, ou plutot, il etait déjà de profil, quand elle l'attrapa par le bras. Le seul contact de sa main effectuant une pression involontaire sur son corps lui arracha un rale de douleur, tandis qu'une violente décharge de douleur éclatait dans son corps, remontant le long de son torse, se déchargeant dans ses membres, produisant une sorte de bref malaise qui lui donna l'impression que le couloir tournait autour de lui.

    Il se souvenait parfaitement de cette sensation. Il l'avait déjà connu environ un mois plus tot, aprés avoir eu la moitié du corps trancher par les griffes d'un griffon. C’était pareil, cette fois aussi. La douleur était difficilement tenable, pire que lorsqu'il s’était fait la blessure de base, dans la foret. Mais elle était vivante.

    - Cal...calmez vous. On est la pour vous protéger, mon...amie, et moi. Ecoutez moi, ne bougez pas d'ici. Cet endroit n'est pas le havre de paix que vous croyez. Mais nous allons arranger ça. Compris ? Je reviens, je dois aller m'assurer qu'elle...

    il s'appuya contre le mur, prit a nouveau de court. Il ne serait clairement plus capable de fournir un effort physique aussi intense que l'utilisation de sa vitesse quasiment maximale, dans l'etat actuel des choses, et de blessures de son corps.

    Il jeta un dernier coup d'oeil vers l'elfe, qui semblait avoir obeit, et fit demi tour pour de bon, retournant sur ses pas. Il entendait toujours distinctement le bruit des zombies, mais comme précédemment, il n'arrivait pas a bien différencier les bruits venant d'au dela la grille.

    Heureusement, elle sembla y être arrivée, car sa respiration, haletante, son odeur, enivrante, lui parvinrent finalement et lui retira une pointe de stresse de la poitrine. Elle allait bien, elle était juste en plein cœur de l'action. Il se hâta de revenir a son niveau.

    Non, elle n'allait pas bien. Elle était blessée également. Comment cette journée avait pu ainsi tourner ? Pourquoi fallait il toujours qu'il se préoccupe des affaires des autres ? Si elle mourrait, il s'en voudrait pour le reste de son existence.

    - Je...je suis la.

    Elle s'exclama presque violemment qu'il devait rester éloigner. Des fioles ? Les fioles. Ah, ce pour quoi elle avait mit sa vie en danger. Éclaté sur le sol un peu plus loin, entre eux. Tout ça pour ça. Au moins elle allait bien, l'elfe était sauve, et ils allaient potentiellement pouvoir sauver des vies ici. Ce n'etait pas si mal.

    - Tu...tu saignes beaucoup. Tu peux me rejoindre ? Dis moi quoi faire.

    Une brève pointe de panique qui ne lui ressemblait pas du tout passa dans sa voix de façon incontrôlable. Lui qui etait toujours imperméable a ce genre d'émotions. Le stresse de la voir blessée ou pire, additionné a la douleur désormais permanente, et a la fièvre qui commençait a le gagner, en était la principale cause. Restait qu'il était un être vivant, doué des mêmes émotions que tous le monde. Il n’était pas une machine. Pas encore.

    - L'elfe va bien. Tous vas bien...mais je veux quitter cet endroit....nous réfléchirons dehors...S'il te plait.

    Il l'implora presque. Elle devait trouver une solution pour le rejoindre. Elle devait venir contre lui.

    Il avait besoin d'elle.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 3:21
    - J'arrive.

    Elle était en sécurité... Si on oubliait les miasmes qu'elle espérait ne pas être volatiles. Du moment qu'elle ne touche pas le liquide avec la peau et qu'il ne touche pas ses plaies, ça devrait aller. C'est ça; Elle devait simplement y aller doucement sans trop respirer.

    ... Et ne surtout prêter aucune attention à l'angoisse et à la douleur qui pointaient dans la voix de Shan.

    Elle prit le temps de se relever en s'appuyant sur le mur et avança par petits pas, le nez enfoui dans la manche de sa chemise qui n'était pas encore couverte de sang. Il lui fallut un petit temps pour gravir les marches de l'escalier, mais elle fini par remonter à la hauteur de Shan arrivant à sa porté en quelques pas flageolants.

    Elle lui sourit et passa ses bras autour de lui, avant même de l'observer vraiment. Avant même de sentir sous son étreinte qu'il n'allait pas bien du tout... Elle tenta de mettre de l'espace entre eux, allégeant ses bras et le poids qu'elle faisait peser sur lui aussi vite qu'elle s'était réfugier dans son contact.

    - Tes côtes...

    L’inquiétude était largement visible sur son visage, mais elle ne fit que caresser sa joue avant de lui prendre doucement le bras, encore trop consciente de leur mission, des zombis, de l'elfe et de ce qu'il y avait à régler pour s'autoriser à retourner à sa véritable émotivité. Ils devaient en finir avant de craquer.

    - On sort d'ici, vient... Je te suis.

    En haut de l'escalier, Minaria s'était relevée et plusieurs moines l'avaient rejoint. Lorsqu'ils virent l'état des deux étrangers, ils eurent l'air aussi horrifiés qu'elle, mais comme elle, ils se précipitèrent à leur rencontre pour les soutenir.

    - Un instant. " Rowena les coupa en plein élan et prit un pas d'avance sur Shan. " Il y a des zombis en bas. Les échantillons que vous y gardiez étaient trop puissants. Ils ont créé une aura néfaste qui a relever les corps alentours... Mais la grille et le fait même qu'ils ne soient pas réduit en cendre, l'un de vous l'a forcément fait exprès. Alors pour le moment, vous n'approcherez ni de moi, ni de lui.
    - Comment ça... Fait exprès ? " souffla Minaria en regardant ses confrères et consoeurs.

    Malgré l'heure tardive, le monastère se réveillait peu à peu.

    - Lequel d'entre vous a créé l'enchantement de camoufflage sur la grille et pourquoi n'avez vous pas brulés les corps des malades comme vous l'avez dit  ?


    Elle aurait aimé pouvoir ne pas avoir à régler ce problème maintenant, mais si elle s'arrêtait, elle ne repartirait pas et vu son état, Shan non plus. Elle les observait, toujours dans l'encadrement de l'accès à la crypte, l'air féroce... Mais chacun se regardait avec suspicion sans vraiment comprendre.

    - C'est moi. "
    Derrière le groupe, la voix de frère Léonin se substitua aux chuchotements. Plusieurs moines se poussèrent pour le laisser passer. " J'ai ensorceler la grille. J'ai demandé à ce qu'on garde les corps. Nous avons besoin d'étudier ces nouvelles maladies pour trouver un remède... Et si vous ne nous aviez pas menti pour aller là où vous ne deviez pas, vous ne seriez pas blessé... " ajouta-t-il, réprobateur.
    - Mais Les non-morts... !
    - Un mal qu'aucun de nous n'aurait pu prévoir.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 4:18
    Elle avait parlé, et le sang qui dégoulinait de ses chevilles semblaient etre superficielle. Elle avait peut etre meme déjà commencé la phase de soin avant meme de revenir vers lui. Elle arrivait. Elle allait etre dans son champ direct, pénétré dans sa bulle, etre juste contre lui. Il n'attendait vraiment que ça. Il la suivi du regard durant toute sa phase de retour, qu'elle effectuait avec précaution. Elle avait peut etre mal.

    Ses bras furent douloureusement plaisant. Il etait content de la sentir ainsi, mais en même temps, la bref portion de poids qui vint reposer sur lui lui arracha une nouvelle vague de douleur qui lui infligea un grognement incontrolable. Elle recula aussitôt, l'air de comprendre, en le regardant a la fois de son air doux, mais également un peu accusateur. Oui, il avait trop forcé.

    - Ca va, j'ai connu pire. Je vais juste avoir besoin de m'asseoir bientôt.

    Il accepta son bras avec reconnaissance, en essayant de marcher le plus adroitement possible sans reposer trop sur elle. Elle n'etait pas au top non plus, et il ne savait jamais exactement jusqu'à quel point elle avait souffert magiquement ou psychologiquement. C’était souvent des questions un peu abstraites pour lui. Mais il avait envie d'apprendre, pour pouvoir l'aider d'avantage.

    Il fut légérement satisfait de voir qu'elle n'etait pas seule. L'elfe etait entouré de moine qui semblait etre dans une incompréhension tout aussi grande que cette derniere. Deux voyageurs égarés, malades, perdu, qui ressortaient de la crypte couvert de sang et de blessures, aprés un combat, ou l'un des deux avaient memes sauvés l'une des leurs.

    - Ro...

    Il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que c'est elle qui prenait les devant. Elle se plaça d'autorité entre lui et le groupe de moines, les défiant aussi bien du regard que verbalement. Il avait voulu intervenir mais il ne trouva rien supplémentaire a dire. De dos, ainsi, il l'a trouva plus magnifique que jamais. Il ne l'avait vu aussi désirable qu'en cet instant. Ou bien il se rendait juste compte de cette envie qu'il avait de l'avoir contre lui a tout instant.

    Quand Leonin approcha, Shan planta ses yeux sur lui avant meme qu'il parle. Il avait le rythme cardiaque trop calme, l'air trop serein. C'etait lui. Il etait déjà au courant de tout. Et quand il prononça ses premières paroles, il n'essaya meme pas de se dédouaner. C'etait normal, encore une fois. Il l'avait fait pour les malades.

    - Espèce de fou...

    Il avait laissé le dialogue s'installer, mais s'en etait trop pour lui. Alors qu'il etait jusque la resté en retrait, appuyé sur le mur le plus proche, sa main se crispa soudainement autour de la lame qu'il n'avait jamais laché jusque la. Il fit deux pas difficilement jusqu'à se retrouver a la hauteur de la sirene, et planta ses yeux sur le prêtre. Son aura etait impressionnante, sa présence, malgré son etat, écrasante. A cet instant précis, plusieurs reculèrent par réflexe de survie.

    - Vous n'avez fait que provoquer d'avantage de maladie et de mort. Vous ne l'avez pas soigné, vous l'avez aggravé. Ces gens sont morts a cause de ça. Et ceux qui sont ici sont les prochains. Minaria, particulièrement, n'en a plus pour longtemps en restant la.

    Il fit de nouveau un pas supplémentaire, dépassant Rowena, obligeant les moines les plus proches a reculer pour ne pas étouffer.

    - Mais tout est normal pour vous n'est ce pas ? Ils sont morts dans un but plus grand, ou ce genre de choses que tous les cultistes dans votre genre disent pour se donner bonne conscience ou justifier leur folie ? Je vais mettre un terme a cette histoire.

    Il n'avait meme pas envie de lui laisser le champ pour parler. Il voulait simplement en finir.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 11:57
    Rowena regardait le moine qui venait de se dénoncer. Shan s'était avancer, lame à la main, et elle ne faisait rien pour l'arrêter. Ce monde, le monde de son compagnon, elle y était novice. Jusqu'ici, ils étaient dans une portion commune. Trouver un mal, l'identifier, le contrôler. Mais elle, elle ne s'occupait jamais des responsable. Ils venaient d'arriver à ce moment où leurs métiers et leur vision du monde divergeait drastiquement, et avant d'être face à la colère de Shan et à la fatalité de Léonin, elle l'avait encore oublié.

    Ici, il n'y avait nulle part ou ramener le coupable. Nul juge pour décider la juste punition. Nul geôle à garder. Alors, le visage sévère et froid, elle observait la scène. Derrière le masque, elle était désemparée. Elle... Elle comprenait le raisonnement de cet homme. Le livre et les échantillons, elle les avait pris pour elle, même si c'était dangereux. Peut-être en cet instant, était-elle devenu une source de maladie prête a faire de trop nombreux morts, mais elle n'arrivait pas à regretter son geste. Seulement la stupidité qui lui avait fait utiliser son manteau sans retirer les fiole de ses poches.

    Peut-être son sens de la morale avait déjà trop souffert et qu'elle ne pouvait voir le bien et le mal que dans des situations simplistes. Peut-être qu'elle n'était plus une bonne personne mais en mimait les actes quand elle y pensait. Mais elle ne pouvait ni arrêter Shan, ni l'approuver. Son cœur s'y refusait.

    Elle n'était pas juge, seulement bourreau.

    - Alors c'est pour ça que vous ne vouliez plus que nous descendions depuis la mort de Liliana ? ça ne devait pas se passer comme ça, Léonin. "
    Minaria s'était relevée, la colère et la douleur de la trahison se lisant sur son visage. " Il ne devait pas y avoir de victime dans ces murs. Pourquoi n'avoir rien dit ? Peut-être pas à moi mais à des membres plus anciens de notre ordre ? Nous aurions pu trouvé une solution !

    Un frémissement passa dans le groupe de moine, mais si complice il y avait, ils ne se trahirent pas et Léonin ne les obligea pas à tomber avec lui. Il avait les traits tirés et ses cicatrices ne parvenaient pas à cacher la légère tristesse dans son expression. Lui n'avait pas détourné les yeux de l'étranger qu'il avait reçu le matin même.

    - Nous touchions au but. Sa maladie était si puissante qu'elle restait active même dans la mort. Il y a quelques jours, je suis descendu pour continuer les tests sur son corps, et elle s'est relevée. J'ai fait ce que j'ai pu pour endiguer la chose, mais il me fallait du temps pour trouver comment récupérer les recherches tout en détruisant les non-morts. C'était l'affaire de quelques semaines.
    - Avec un millier d'occasion de mourir aux mains de ces choses, d'empêcher nos patients de trouver le repos et de laisser cette magie les ronger de l'intérieur... Qu'allons-nous faire à présent ? Sans recherche, sans échantillon, avec celle magie incontrôlée !
    - Nous avons détruit l'origine de la magie. Il n'y aura plus de zombis. " laissa froidement tomber Rowena derrière l'elfe, toujours incapable de prendre position.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 13:52
    La tête lui tourna un peu, et un bref mal de tête le prit quand la voix un peu aiguë, et surtout porté par l'émotion de l'elfe lui vrilla l'oreille. Il avait poussé ses sens fortement, et comme souvent, désormais, les bruits forts lui étaient difficilement supportables a cette distance. Mais il fallait regler cette histoire une bonne fois pour toute.

    - C’était égoïste. Vous n’êtes pas bête. Moins que moi. Vous saviez ce que vous faisiez et les risque que ca engendrait.

    Il posa les yeux sur l'elfe, puis sur les autres moines. Le regard qu'il leur lança fut assez équivoque. Il savait très bien que le moine ne s’était pas dépatouiller seul de cette affaire. Il avait forcément eu des complices. Et cela n'allait absolument pas consoler Minaria.

    - Je comprend la volonté. La finalité. Mais vous savez pertinemment que cela était en train d'avoir un effet néfaste sur les patients encore en vie, n'est ce pas ?

    Il n'en était pas sur lui même, et Rowena n'avait rien dit dans ce sens, et pourtant, il avait ce sentiment qu'encore un peu, et Minaria serait morte comme son amie, puis d'autres auraient suivi. Elle semblait si faible dorénavant, et la colère qui l'animait ne faisait rien pour changer cet état.

    - Vous n'avez pas les compétences pour faire ce genre d'étude. Il faut les réaliser dans des endroits éloignés des gens, pour ne pas les impacter. Dans des endroit adaptés. C'est indispensable pour les découvertes futures, je suppose. Mais pas comme ça.

    Il soupira, et rangea sa lame. Il n'allait pas l'égorger devant tous le monde non plus, non ? Enfin, pour le tuer, il n'avait pas besoin de dague de toute manière, ses mains nus auraient suffit. Il avait envie d'aller voir l'homme de plus prêt pour le confronter, mais il n'en avait pas la force. Il avait l'impression que tous son corps allait s’effondrer d'un moment a l'autre.

    - Il faut continuer a étudier les maladies, a essayer de trouver des remèdes pour le futur, mais pas de cette manière si dangereuse. Il faut réfléchir et trouver un endroit sécurisé, et loin des malades.

    Il fronça un peu les sourcils. La seule chose qui pouvait faire tomber l'idée, ce serait qu'il avait délibérément effectué les test ici afin d'utiliser les vivants comme cobaye. Et la, ce n'etait plus du tout la même chose. Mais a bien y réfléchir, et en le regardant dans les yeux, il n'avait pas l'air d'un fanatique. Juste d'un homme désespéré.

    - Qu'est ce que vous en pensez, frère Leonin ? Est ce que vous allez essayer de faire les choses correctement, pour aider tous ces gens ? Ou vous allez continuer de n'en fait qu'a votre tête en aggravant le mal que vous essayer de combattre... ?

    Pour les détails, ce serait plutôt a Rowena de voir, mais ils ne pouvaient pas non plus rester plusieurs semaines pour la mise en place d'un « laboratoire ». De toute façon, Rowena avait détruit la source principale d'étude de l'homme. Ils ne pourraient pas reprendre les recherches aussi sec.

    - Il faut faire évacuer les malades, et aider les moines comme Minaria a retrouver de l'énergie. Vous etes en train de dépérir. Mais ce sera votre décision, aprés tout. Pas la notre. C'est votre vie, vos choix.

    Ses jambes eurent un tremblement qu'il parvint a grand mal a dissimuler, et il recula. Il n'avait plus grand chose a dire. Des eglises comme ça, il y en avait des tonnes, dirigés par des groupuscules malsains. IL ne pouvait pas leur courir aprés une par une, telle une hydre a qui on tranche la tete pour les voir finalement repousser. Mais peut etre qu'un jour, il y aurait une possibilité de frapper le corps....
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 15:10
    - Nous pourrions établir le laboratoire et la crypte de l'autre côté du Lac. Loin de l'eau pour ne pas risquer l'infection. Avec l'aide d'un mage nous pourrions conscrir une zone.

    Minaria s'accrochait aux mots de Shan'aël, elle s'y cramponnait même comme à la vie elle-même, cherchant le regard du vieux moine dans une tentative désespérée de le convaincre. Elle s'approcha d'un pas.

    - Nous pouvons continuer sans mettre en danger les patients. Nous savons ce que nous risquons et je suis prête à cela. Mais pas eux, Léonin. Nous pouvons encore aller au bout de nos conviction tout en protégeant nos patients.

    L'homme au visage ravagé ne semblait pas farouchement opposé à l'idée, il donnait surtout l'impression d'être fatigué et hésitant. Après ce fiasco qu'il avait essayé de couvrir et dont il portait la charge, la suite lui semblait obscure. Son regard passa plusieurs fois de Shan à Minaria avant de soupirer.

    - Oui... Nous pourrions continuer à l'écart, avec seulement des volontaires... Je ne savais pas que la magie qui s'en dégageait était néfaste pour les vivants. Si l’aggravation incontrôlée de ton état est du à ça, j'en suis désolé Mina.


    Trop fatiguée pour rester en colère et trop soulagée pour lui en vouloir à ce moment précis, la guérisseuse malade sourit et agita négativement la tête.

    - Il y a toujours des risques. Mais nous ne pouvons pas ignorer ce que nous savons.

    Autour du bref échange, les moines s'étaient aussi polarisés et physiquement, les uns et les autres s'étaient postés de telle façon que Léonin semblait faire à nouveau partie du groupe. Rowena, elle, s'était contenté de s'approcher de Shan pour passer son bras intacte sous le sien à défaut de pouvoir enlacer sa taille, craignant de lui faire mal. Mais elle avait besoin du soutien silencieux de ce contact, aussi neutre restent ses traits. La douleur de ses propres coupures pulsait fort à chaque battement de cœur et les coupures étaient trop nombreuses pour que ça s'arrête de saigner aussi rapidement.

    - Avant toute chose, il faut passer la crypte par le feu. Je sais que cela représente une grande perte pour vous, mais les non-morts ne sont pas facile à exterminer et plusieurs échantillons de maladie ont cassés. Je ne sais pas lesquels... Je suis désolée.

    Les yeux se tournèrent vers elle avec un certain choc inquiet, mais Minaria, tout en s'asseyant contre le mur pour économiser ses forces, prit les choses en mains de sa voix fluette. Elle avait vu les créatures qui se trouvaient en bas et connaissait l'horreur de la maladie. Ni l'un ni l'autre ne devait en réchapper.

    - Allez chercher toute l'huile qu'on a en cuisine et dans les salles de soin. Même les huiles médicinales. Ouvrez les jarres et jetez les sur ces monstres. Nous brulerons le couloir et ces créatures avant d'aller voir en bas ce qu'il reste. Ces personnes sont peut-être contaminée. Jusqu'à ce que nous sachions à quoi nous avons affaire, tous ceux qui m'ont touché ne doivent pas être en contact avec nos pensionnaires. " Elle se tourna alors vers Shan et Rowena. " Nous devons aller dans le réfectoire et le condamné en attendant d'avoir plus de détail. Vous avez besoin de soin, nous allons nous en occuper.  

    La sirène sourit, le visage tendu par la douleur. Quelques instants plus tard, le monastère était allumé de toutes part et grouillait d'une vie aussi intense que silencieuse. Chacun semblait respecter le sommeil de leurs patients sans même s'être entretenu à ce sujet. Rowena était assise sur l'une des longues tables du réfectoire, les jambes étendues sur le bois et les lambeaux de son pantalon remontés jusqu'à mi-cuisse. Elle n'avait pas voulu s'éloigner de Shan dont d'autre vérifiaient les blessures tout en faisant baisser la fièvre. Installés sur la même table, elle était assise près de lui, ses doigts mêlés aux siens. ... Elle était soulager que tout ça se termine mieux qu'elle ne l'aurait pensé, mais également coupable à l'idée d'avoir laisser Shan rouvrir ses blessures alors qu'elle s'était promis de veiller à ce que ça n'arrive pas, et aussi troublée... Parce que ses recherches à elle serait peut-être néfastes comme celles de Léonin et si six mois plus tôt elle jurait ses grands dieux qu'elle ne laisserait personne souffrir pour sauver sa vie, elle n'était plus autant en paix avec ça.

    Les dents serrées pour ne pas gémir, elle contemplait le profile de son compagnon depuis l'ombre de son masque de contrôle. ... Elle ne voulait pas le perdre... Elle ne voulait pas disparaitre dans le néant, effacer des mémoires et du temps... Et pour ça, elle savait au plus profond d'elle-même qu'elle serait prête à mettre bien des innocents en danger.

    Un sourire tendre fleurit enfin sur le visage soudainement fatigué de la sirène. Elle avait envie de dire quelque chose d'injuste et de profondément stupide, mais tant pis. Elle le prononça à voix basse, adressé à l'homme avec lequel elle était contente d'avoir affronter tout ce qui s'était passé ce jour là.

    - Je t'avais dit de faire attention à tes côtes. Je t'interdis de mourir bêtement même quand c'est pour une bonne cause.

    Elle serra un peu plus ses doigts autour de ceux de Shan'aël.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 18:04
    Il y avait parfois des moment ou il n'y avait d'autre choix que de faire parler la violence. Mais pas aujourd'hui. Cette fois, il avait fais son possible pour régler la situation pacifiquement. Car il etait persuadé que ce n'etait pas des mauvaises personnes. Tout etait dépendant de son instinct, de ses propres analyses, et certains auraient considérés ça comme une mauvaise chose. Mais dans la vie, jusqu'à aujourd'hui, il n'avait pu compter que sur lui même.

    Une fois que le calme fut de retour, Il n'eut d'autres choix que d'accepter d’être examiné. Si Rowena n'avait pas eu de blessures, il aurait décidé de faire demi tour sur le champ pour regagner le village. Cet endroit le mettait extrêmement mal a l'aise, mais parfois, il n'y avait d'autres choix, de prendre sur soi. Alors qu'ils s'occupaient de Rowena, il etait adossé a un coussin, le torse entier désormais violet, s'étendant jusqu'aux cotés de son dos de chaque coté. Ça commençait a noircir.

    - Pour commencer, faites en sorte de prendre du repos, tous. Ça ne sert a rien de repartir sans avoir la tête froide. Installez les patients, occupez vous de vous clarifier l'esprit. Et une fois que Minaria sera un peu mieux, laissez la prendre d'avantage d'importance. Elle a les épaules et la motivation pour être un atout important pour votre communauté.

    Il discutait a voix basse avec Leonin. Il ne voulait pas faire les donneurs de leçon, il avait juste l'espoir qu’après cet événement, ils allaient atteindre un statut différent, plus sain, et donc plus efficace. Si ils pouvaient aider a soigner des gens, autant en profiter.

    Il le regarda s'éloigner pour mettre en place la suite des événements avec les autres. Shan leva la main et refusa qu'on touche son corps. De façon catégorique. Il accepta simplement de quoi faire descendre la fièvre.

    - Ce n'est pas bêtement.

    Il tourna légèrement la tête vers elle en acceptant volontiers l’étreinte de ses doigts. Ca allait bien plus loin que simplement aider une cause juste. Le concept entier le rapportait a elle.

    - Si je n'avais pas réussis a agir pour eux, comment je pourrais le faire pour toi ?

    Il avait totalement fais le rapprochement entre les deux styles de maladies. Ils n’étaient pas dans le même état, mais la finalité était la même. Ils avaient besoins d'aides, besoin d'etre soignés. Si il avait fermé les yeux, comment aurait il pu prétendre pouvoir l'aider elle, ensuite ?

    - C'est ce en quoi je crois.

    Il la fixa un instant, avant de tourner la tete de nouveau vers le petit groupe, et de commencer a glisser de la ou il etait assit pour essayer de se lever. Il voulait partir maintenant. Il voulait quitter ce domaine, cette atmosphere. Il avait vraiment envie de dormir.

    - Tu peux m'aider...a retourner vers les chevaux ?

    Ils n'avaient meme pas donnés leurs noms, et c'etait mieux comme ça. Ils allaient repartir, disparaître, sans doute sans jamais y remettre les pieds. Ils n'avaient pas besoin de plus d'aides. Ils devaient etre capable d'avancer par eux meme, dorénavant.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 11 Mar 2023 - 19:27
    Elle aurait voulu lui dire de se rallonger, de ne plus bouger et de dormir. Ici. Dans la chambre qu'ils avaient occupé cet après-midi. Mais elle savait qu'il n'y arrivait pas. Il avait besoin de solitude, d'une tanière, de sécurité. Pour elle, il suffisait. Un ou frère d'arme en qui elle avait confiance suffisait. Dormir dans les pires endroits était une habitude à prendre, même hors de sa maladie. Une habitude qu'il n'avait pas. Et de tous les remèdes qu'on pourrait lui offrir, le sommeil serait de toute façon plus plus précieux. Alors quand les moins leur avait annoncé que les deux fioles brisées ne contenaient rien qui ne se soigne avec deux prises d'une banale macération de plantes communes, elle n'avait plus aucun moyen de le tenir en place.

    Lorsqu'il lui avait répondu très sérieusement qu'il ne pouvait pas les abandonner parce qu'il ne pouvait pas l'abandonner elle, elle était restée pétrifiée face à son expression simple d'évidence. Ni tendre, ni caressant, ni même particulièrement affecté. C'était seulement le raisonnement qu'il avait suivi et il avait fallu un temps de silence pour que la sirène le digère.

    Malgré les protestation de Minaria qui les avait surpris en train de quitter discrètement la grande salle alors que tout le monde s'occupait de ses affaires, le moment du départ avait sonné, en pleine nuit alors que la neige se remettait à tomber. Les jambes bandées des pieds aux genoux tout comme son bras droit du poignet au coude, la jeune femme n'avait plus rien pour la protéger du froid et la guérisseuse elfe lui avait donner une épaisse couverture de laine dans laquelle elle s'était enroulée comme dans une cape.

    - Tu sais qu'on ne saura sans doute jamais si c'était vraiment cette magique qui a rendu Minaria aussi malade ? " souffla-t-elle à Shan tout en le soutenant pas à pas vers leurs montures serrées l'une contre l'autre dans le champ jouxtant le hameau. La jument de Shan était tout naturellement venu vers eux, les crains déjà mouchetés de blanc, alors que l'autre cheval loué au village était resté en arrière, placide et indifférent.

    Rowena aida son compagnon à monté en selle, puis jeta un coup d’œil au ciel couvert et à l'obscurité des sous-bois qu'ils devaient empruntés. ... Elle n'en revenait pas elle même de faire quelque chose d'aussi bête que de reprendre la route de nuit alors qu'ils étaient tous les deux épuisés. Un soupire lui échappa et malgré le boitillement que la douleur entrainait à chaque pas, elle alla saisir les rênes de l'autre cavale, les allongea au maximum comme une longe qu'elle attacha au pommeau de la selle de Shan sans lui demander son avis, avant de monter derrière lui, encore une fois, sans prendre en compte son avis.

    - Dans une heure, on sera en sécurité dans un lit chaud. "
    souffla-t-elle plutôt à son oreille. " Je suis trop fatiguée pour pouvoir te soulager pour l'instant... Désolée. "

    L'épaisse couverture de laine sombre se referma sur eux deux alors qu'elle faisait de son mieux pour lui servir d'appui sans lui faire mal.

    - Dit moi comment t'aider, d'accord ?
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum