DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Mégère

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Echec ou réussite ? [Halewyn] I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Chant des Ronces
    Derniers sujets
    Un palais de sable [Pancrace - Rêve]Aujourd'hui à 16:16Rêve
    Un départ en MerAujourd'hui à 16:16Kris Whistlestorm
    Descente au Marsouin BlancAujourd'hui à 15:43Takhys Suladran
    Les Premières Braises de l'AuroreAujourd'hui à 15:38Zelevas E. Fraternitas
    Beaux quartiers | Mortifère & SiameAujourd'hui à 15:35Siame
    [FB] Aïe ça commence mal [PV Soren]Aujourd'hui à 15:24Orifa Sigrior
    Le Dilemme du MonstreAujourd'hui à 15:00Zelevas E. Fraternitas
    Discussion pimentée (PV Brak'Trarg)Aujourd'hui à 14:21Brak'Trarg
    Le Vent des AffairesAujourd'hui à 13:59Soren Goldheart
    Un morceau d'une vieAujourd'hui à 12:49Dimitri Chagry
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 14 Mar - 10:30
    - Bien. Madame ne respecte pas les contrats.

    - Et Monsieur me ment.

    L'homme marqua un temps d'arrêt. Bingo. Eh oui, la vérité faisait souvent mal. Après un moment, il reprit :

    - Bien, pour me faire pardonner, est-ce que je peux vous indiquer un nid de racistes ? Vous aurez l'occasion de bien vous amuser. Et je ne vous donne pas une cible spécifique, vous pourrez choisir... Ou vous occuper de tous. À vous de voir. Mais soyez prudente. Des personnalités publiques qui disparaissent, ça fait jaser.

    - Publiques ?

    - En fait... Il s'agit d'une troupe. Enfin, pas tous ses membres, mais certains d'entre eux. Quoi qu'il en soit, il faudra faire partie de la troupe si vous voulez les atteindre. Mais vous avez de la chance : ils recrutent. Voici le lieu, l'heure et le thème des auditions.

    Et il la planta là, le papier dans les mains. Du théâtre, hein ? Comment dire que... Elle ne savait pas jouer. Certes, certains pourraient dire que son côté "lumineux" était un rôle qu'elle s'était créé pour mener ses enquêtes, mais il n'en était rien. Et puis, il était apparu AVANT le côté "sombre", qu'elle arborait pourtant bien plus souvent. Alors, qu'est-ce qui était vrai, qu'est-ce qui était faux ? Pour elle, tout était vrai. Et donc, puisqu'elle ne jouait pas, comment pourrait-elle s'infiltrer dans le monde de l'illusion et des faux-semblants ?

    D'un autre côté, avait-elle vraiment le choix ? Si elle voulait répondre à cette soif de vengeance qui vivait en elle depuis une décennie, elle devait atteindre ces personnes. Et tant pis si elle se faisait prendre, cette fois. Au moins, elle aurait contribué à rendre ce monde plus juste.


    À l'heure dite, elle apparut donc au lieu de rendez-vous. Elle était loin d'être la seule candidate. Alors qu'elle détaillait ses concurrents du regard, elle voyait parfaitement en chacun d'eux ce qui leur permettrait de mieux s'en sortir qu'elle. Résultat, elle sortit de cette petite analyse visuelle encore moins confiante qu'au moment d'arriver. D'un autre côté, il était encore possible de renoncer, non ?

    - Bonjour à tous ! D'abord, je vous remercie de vous porter volontaires pour nous aider. Pendant que je vous parle, d'autres membres de la troupe sont en train de vous distribuer le texte que vous interpréterez pour notre petit test. Vous avez une demi-heure pour l'apprendre, après quoi, les auditions pourront commencer.

    Que... Pardon ? Une demi-heure ? Elle observa le papier qu'elle venait d'obtenir. Si l'on ne comptait pas le fait qu'elle n'était pas la lectrice la plus rapide, elle n'avait jamais rien appris par coeur. Et puis, visiblement, il ne s'agissait pas seulement d'apprendre... Interpréter ? Elle le savait, elle allait échouer.

    Néanmoins, elle n'avait plus le choix. Elle était engagée, à présent. Et lorsque ce fut son tour, le trac la saisit à peine quelques secondes après qu'elle soit montée sur scène. Elle débita son texte de manière mécanique, sans interpréter quoi que ce soit. L'animateur ne la laissa même pas terminer avant de la renvoyer :

    - Je ne savais même pas qu'il était possible d'être aussi peu expressif, du balais ! On ne veut pas de créatures sans émotion, ici. Le théâtre, c'est un art ! Le public doit être transporté ! Il ne doit pas s'ennuyer comme cela a été mon cas en vous écoutant. Alle chercher votre vocation ailleurs !
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Mar 14 Mar - 16:03
    Quelque part dans les gradins, une fantasque créature qui n'est pas de ce pays se prélassait tranquillement en assistant aux auditions. Autour d'elle, une panoplie de vamps de de bellâtres en manque de gloire, magnifiques représentant de l'ambition Reikoise dans toute sa splendeur. Le Shoumeien n'avait aucunement envie de participer aux auditions en tant que tel, ressentir toute la fausseté du jeu d'acteur des autres était déjà pas mal divertissant.

    Mais aucun ne sonnait aussi faux que celui de la dame aux cheveux de bronze qui déclamait son texte sans même n'y mettre ne serais qu'une once de vaillance. Au moment ou elle avait mis le pied sur la scène, il y avait une telle résignation mêlée de confusion dans sa posture et son intonation que s'en était risible. Autour d'iel, il y eut quelques reniflements de dérisions qui firent froncer les sourcils rouges. Et les éclats de rire à la tirade du producteur qui ne déclencha aucune réaction de détresse chez la jeune femme finit d'attirer la curiosité du pseudo acteur.

    -Je ne savais même pas qu'il était possible d'être aussi peu expressif, du balais ! On ne veut pas de créatures sans émotion, ici. Le théâtre, c'est un art ! Le public doit être transporté ! Il ne doit pas s'ennuyer comme cela a été mon cas en vous écoutant. Alle chercher votre vocation ailleurs !

    -Mathilde... Mathilde, ou êtes vous?

    Appela, dans les gradins, un homme à la chevelure couleur de sang frais en se levant au milieu des aspirants. Sans être outrageusement musclée, sa silhouette fine et élancée n'était pas frêle et mise en valeur par un habit typiquement shoumeien, ingenrable. D'ailleurs, il y avait quelque chose dindéfinissable, de mystérieux en lui. Se tenant le flanc comme si il était blessé, il bouscule légèrement les autres vers la jeune femme. En s'approchant, l'assassin peut voir ses prunelles noires comme les ténèbres les plus pure délicatement soulignées de khôl et sa peau d'albâtre, sans aucun défaut et qui pourrait rendre jalouse la plus fraiche des jeunes filles présente.

    -Mathilde!!!!

    S'étrangle t'il en arrivant à sa hauteur, se laissant carrément tomber dans les bras de la pseudo actrice du dimanche dans un bruissement de soieries noires, son éventail tombant au sol à côté d'eux dune facon particulièrement dramatique.  

    Ce fut plus par réflexe que par réelle instruction scénaristique qu'elle le rattrapa, se mettant à genoux pour se donner plus de chances de supporter son poids. Non qu'il soit particulièrement lourd, après tout, elle avait l'habitude de supporter des poids morts, mais étant vivant, il pourrait réagir de manière inattendue. Et, pendant un moment, elle resta là, à l'observer. Euh... Elle devait sûrement dire quelque chose, non ?

    Dans un mouvement théatral, Halewyn porta une main tremblante aux lèvres de la belle qu'il effleura, instillant une confiance en soi en la jeune femme.  

    -Vas-y... Tu es capable... Lui murmura t'il tout bas, audible d'elle seule.

    Halewyn présumait qu'elle connaissait le texte. Et même si elle ne le connaissait pas, le directeur voulait voir de la chimie avant tout... Le script était nul à chier de toute facon. Il repris de facon parfaitement claire pour l'audience...
    -Ne dit rien... Je... j'ai réussis... Tu es désormais libre, ma lune....

    Le texte... Se concentrer sur le texte. Inconsciemment, elle resserra sa prise sur l'être. Il voulait lui sauver la mise alors qu'elle avait déjà été recalée ? Si elle s'écoutait, elle refuserait simplement. après tout, elle savait ne pas être faite pour le théâtre. Mais... Elle le devait. Elle devait faire de son mieux pour être acceptée. Bon, alors, ce texte.

    Elle prit la main tendue, et parla à voix basse, sans pour autant murmurer :
       
    - Fuis avec moi.

    Il eut une toux particulière, mimant à la perfection un agonisant ....

    -Je ne le peux... Je vais mourir... Au moins j'aurai pu te revoir une dernière fois... Vıs... Vis pour nous deux... Eleve notre fils et dis lui...

    Inspirant profondément, il toussa encore légèrement... Le souffle atrocement court, la belle grande main blanche cherchant une mèche de bronze de la jeune femme pour pouvoir s'y emmêler avec douceur.

    Elle le serra un peu plus contre elle, et versa des larmes... Qui lui semblèrent étrangement réelles.

    - Non! Rien ni personne ne nous séparera !

    Lorsqu'elle reporta son attention sur l'être dans ses bras, ce n'était plus cette personne inconnue... Enfin, si, c'était une inconnue, mais elle voyait un visage plus jeune, encadré de boucles brunes... Elle s'en sentait proche, mais était certaine de ne jamais avoir rencontré une telle personne...

    Halewyn sentit bien qu'il se passait un truc, l'image de la personne aux boucles brunes lui traversa l'esprit en même temps que Kilianna. Le faible sourire qu'il fit, la main qui s'intinua jusqu'à la nuque de la jeune femme pour la faire se pencher d'une étreinte ferme et douce. Il y eut une tension dans l'air, ou tout et chacun se demandait si ils allaient s'embrasser, mais le démon lui fit appuyer leur front ensemble.

    -Je serai toujours avec vous... Je ... pas un traitre... Dıs lui... Je ...

    Les prunelles noires devinrent ternes et vitreuses, et le corp du protagoniste pris cette lourdeur typique des cadavres ont ne peut plus mort....

    - Non... Si tu n'es pas un traître, ne m'abandonne pas...

    La main d'Halewyn, insensible à la supplique s'échappa des boucles brunes pour tomber lourdement au sol, inerte.

    Elle ferma les yeux, ce qui pouvait passer pour une immense tristesse, mais elle tentait de se défaire de cette vision troublante. Il y eut alors un sanglot dans la salle, avant qu'elle n'explose sous els applaudissements. Kilanna releva la tête, surprise. Ah ? Il y avait un public ?

    -Bravo mademoiselle. Tu as parfaitement récité ton texte. Lui dit son partenaire d'audition encore au sol, un immense sourire sur sa grande bouche si expressive.

    Se relevant, elle lui tendit la main pour lui proposer son aide pour en faire autant. L'acceptant, il se releva avec grâce et élégance.

    - Merci à vous. Mais... Pourquoi vouloir aider une si piètre comédienne ?

    Se penchant, il lui fit un baise-main de gentleman parfait, avant de la relâcher.  Elle détourna le regard, gênée.

    -Je crois qu'ils ne sont pas de cet avis. Rétorqua t'il en pointant le directeur qui s'en venait en trottinant comme si il avait un rucher complet au cul.

    Soudain timide face à cette figure d'autorité, elle se dégagea de son aide improvisée et baissa les yeux.

    - Hum... Je... Je peux vous demander votre verdict ?
    L'homme chauve la pris a bras le corp avant de la trainer vers les coulisses
    -Jouez comme ca tout les jours et nous feront salle pleine... Oubliez tout ce que j'ai dit. Venez monsieur, nous allons négocier et signer votre contrat.

    S'Arrêtant un instant, il se tourna vers les autres qui attendait

    -LES AUDITIONS SONT TERMINÉES!!!!
    -Pas tant, lui répondit Halewyn. placide en s'éventant tranquillement dans une attitude ambigue. -Vous devez toujours lui trouver un partenaire. Je ne suis pas acteur de métier voyez vous.

    Leur futur employeur se décomposa comme neige au soleil.

    Pendant un moment, elle ne dit rien, observant l'échange, puis, son regard fit la navette entre les deux hommes. Puis elle revint vers celui qui l'avait accompagnée :
       
    - Mais enfin, vous avez bien vu quelle incapable je suis lorsqu'on me laisse seule... Accompagnez-moi, ou je refuse le contrat !

    C'était quitte ou double. En effet, sa mission entière reposait sur le succès de son admission. Mais elle était prête à prendre le risque. Elle regretta peut-être ce choix de vie quand les prunelles noires se posèrent sur elle, énigmatiques, et qu'un sourire de matou matois souleva le coin de la grande bouche.

    C'est intéressant, se dit Halewyn...

    -Ma présence est t'elle absoluement nécessaire pour que vous puissez exploiter votre plein potentiel mademoiselle?

    Elle haussa les épaules :
       
    - Ce que je sais, c'est que vous êtes la seule personne à avoir montré de la bonne volonté. Alors... J'imagine que non, vous n'êtes pas indispensable. Mais je serai sûrement plus efficace avec vous qu'avec n'importe qui d'autre ici.

    Cette dernière réplique fut accompagnée d'un regard de défi adressé aux fameux "autres". Qu'ils osent tenter de démentir ses paroles ! Le directeur en ajouta une couche, citant le montant du cachet qui, pour une production de cet acabit, étant quand même intéressant pour deux acteurs en devenir.

    Pour ce qu'iel en avait à foutre de l'argent en fait.

    D'accord. .Soupira le succube à fendre l'âme comme si on lui demandait de s'écorcher vif, tout en s'éventant lentement . Vous mademoiselle, vous me devez une sortie en compensation et vous, monsieur, je vous averti qu'il est hors de question que l'on ne me coupe les cheveux comme le protagoniste de l'oeuvre originale. .
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 15 Mar - 5:02
    - Quel genre de sortie ?

    - Pa... Pardon ?

    Ils avaient parlé en même temps, Kilanna en haussant un sourcil suspicieux, le directeur en affichant une expression choquée qu'elle pensait feinte. Et elle en eut bien vite la confirmation lorsqu'il se reprit :

    - Euh, mais nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un acteur comme vous, comme vous voulez, le texte sera réécrit ! Hum... Je voulais vous faire visiter, mais... Je ferais mieux d'aller organiser cette réécriture avant que les autres ne connaissent trop leurs rôles.

    Kilanna hocha la tête. Mais, dès que l'acteur fut hors de portée, déterminée, elle saisit le bras de son partenaire de scène.

    - Venez par là.

    Elle l'entraîna dans un coin isolé, hors de portée de vue des autres, et révéla sa paire d'ailes secondaire, la couronnant d'une allure qu'elle ne saurait définir, et qu'elle avait gardée cachée jusque-là.

    - Voilà. Maintenant, est-ce que vous voulez toujours passer du temps avec moi ? Qu'est-ce que vous pensez des hybrides ?

    Elle le fixait. Sa réponse déterminerait son attitude future. Si elle était satisfaisante, Kilanna le suivrait sans faire plus d'histoires. Dans le cas contraire... Il serait certainement sa cible la plus facile.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Jeu 16 Mar - 17:37
    Je n'ai pas encore décidé... Répondit Halewyn en posant son éventail sur son avant-bras gauche, caractériel. -J'hésite entre du magasinage pour dépenser notre cachet d'avance, un diner ou une balade au clair de lune... Non, une bonne beuverie dans une taverne potable serait bien mieux, oui... ŀever le pot pour célébrer me semble convenant. Mais ého!!!...

    S'exclame iel succube, soudainement trainé sans aucune délicatesse loin des autres, sous les regards envieux.... Bien tiens, une rousse qui tire une merveille aux cheveux carmins, on ne vois pas ca tout les jours.

    -Déjà le placard?

    Rigola t'iel tandis que le battant de la porte les dissimulent soudainements aux regards curieux. Les prunelles noires d'ħalewyn scintillèrent comme celles des chats dans la pénombre, révélant sa nyctalopie. Les prunelles s'embrasèrent devant le fabuleux spectacles des ailes délicates magnifiant et rendant logiques les proportions de la jeune fille. i

    -Oh mademoiselle. Vous êtes magnifiques...
    Lui assura t'il d'une voix de velours toute basse, adoucissant son aura pour la rendre séductrice tandis qu'il s'avanca de quelques centimètres sans entrer dans sa zone de confort. L'haleine du démon fleurait la cannelle... A ailes, cornues ou non, à fourrures, à poils ou à écailles,... chaque hybride est unique et parfait en son genre... Et puisque nous en sommes aux confidences, en guise de bonne foi, je vais vous révéler que je ne suis pas mortel... Et qu'il ne tient qu'à toi que je ne sois à ton service pour accomplir ton but, quelqu'il soit...
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 17 Mar - 4:23
    Hum... Toutes ces propositions, c'étaient des sorties dignes d'amis de longue date... Au moins. Mais ils venaient de se rencontrer ! Qu'il n'aille pas se faire de fausses idées, surtout. Mais ce n'était pas le moment de lui répondre. Elle devait d'abord s'assurer de sa sincérité. Elle tiqua à la remarque que sa manière quelque peu cavalière de leur chercher un abri suscita. Mais peu importait. L'être pouvait bien penser ce qu'il voulait... Tant qu'il n'en faisait pas trop.

    Et voilà qu'il lui répondait par un compliment... Une fois de plus, elle détourna le regard. Ce n'était pas ce qu'elle lui avait demandé ! Lorsqu'il se mit soudain à la tutoyer, elle reporta son regard sur lui. Pardon ? S'était-il passé quelque chose ? Et... De l'aide pour accomplir son but ? Plusieurs images défilèrent à toute vitesse dans son esprit. Mais celles de sa mission étaient les plus présentes... Mais non, elle ne pouvait pas se permettre de lui demander cela. Il pouvait être de son côté, l'assassinat ne lui plairait certainement pas. Ou alors, elle pourrait lui demander de lui servir de professeur de jeu de scène. Oui, ça, c'était plus sûr. Mais d'abord, elle l'observa, malicieuse :

    - N'importe quoi, vraiment... ? Faites attention à ce que vous proposez, je ne crois pas que vous accepteriez "quoi que ce soit". D'ailleurs... Pas mortel, très bien. VOus avez de la chance, oui. Mais en quoi est-ce une confidence ?

    Soudain, elle fut prise d'un flash. Attendez. Les immortels... Ils existaient donc réellement ? Qu'étaient-ils, d'ailleurs ? Ange, démon... Mort-vivant... Vampire... Instinctivement, alors qu'elle pensait à cette dernière possibilité, elle recula. Quelle idiote ! Pourquoi s'était-elle enfermée avec quelqu'un qui pourrait possiblement en finir avec elle ? Certes, elle n'avai pas peur de la mort. Après tout, elle avait plusieurs fois imaginé sa fin. Elle serait achevée par un proche de l'une de ses victimes, un proche assoiffé de vengeance. Elle ne résisterait pas. Au moins, elle aurait fait sa part pour participer à la création d'un monde meilleur. Elle mourrait ainsi. Ou de vieillesse. Mais jamais elle ne cèderait à un potentiel vampire !

    - Je vais être honnête, j'allais vous proposer ma propre sortie. J'allais vous proposer un voyage dans les airs, j'en ai trop peu l'occasion. Mais si vous voulez que cela reste une possibilité, vous allez devoir me convaincre que je ne risque rien avec vous.

    Et s'il échouait... Elle effleura son vêtement pour sentir la dague qui s'y trouvait, cachée sous le tissu. Evidemment, lui ne pouvait pas savoir à quoi correspondait ce geste subtil. L'avait-il seulement remarqué ? Dans tous les cas, il avait intérêt à se dépêcher. Et à être convaincant. Autrement, il connaîtrait sa vraie nature, et ce serait la dernière chose qu'il découvrirait. Immortel, hein ? Il ne fallait pas la tenter ainsi. Elle comptait bien vérifier cela.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Sam 18 Mar - 10:19
    Avec un amusement certain, iel succube suivit sur les traits et dans les yeux de son interlocutrice le cheminement de pensées de la jeune femme. C'étais adorable, pense t'iel, l'oeil noir s'égarant sur la main qui caresse son vêtement... Avant de revenir à la mortelle qui, sans le savoir, a recquiert son assistance.

    C'est un peu prématuré de dire que tu ne risque rien avec moi... Rétorqua Halewyn, affable -On me dit ouvent que j'ai un talent certain pour susciter le chaos. Et ton petit doigt m'a dit que c'est ponctuellement ce que tu recherche. Ce que tu ferais de ce chaos par contre ce sont des choix et tes oignons. Mon petit doigt à moi m'a dit par contre que tu ne tenais pas particulièrement à être prise dans la production, et c'est pourquoi je t'ai accordé mon soutien lors de l'entrevue. Ceci dit...

    Iel se redressa, toujours le même sourire au visage, comme si il avait bu le lait et bouffé le canari sans que personne ne le sache. Les prunelles noires envisagent avec amabilité la mortelle, c'est mignon tout plein ces petites ailes, pense t'iel, momentanément distrait par leur allure et leur couleurs.

    C'est toi même qui a requis mes services pour tes plans, en ne me laissant pas me retirer des auditions... Par le fait même, tu as ouvert la négociation pour user de mes services. Ceci dit, il n'y a rien de scellé encore, je peux me retirer sans problèmes. Il me tarde de voir si cette pièce va se retrouver à l'affiche ou va mourir dans l'oeuf.

    Les prunelles noires irisées dans la pénombre semblent hypnotique, laissant parfaitement aller son charisme, Halewyn ne cherche à l'influencer ni d'un côté ni de l'autre, ca risque de teinter les émotions qui vont épicer le drame en préparation. Son instinct lui dit qu'iel ne sera pas décu non plus avec la charmante mademoiselle qui le dévore du regard, semblant prise entre l'envie de fuir, de l'embrasser ou de le tuer. Probablement la troisième option, iel effrait beaucoup de gens qui ont peur d'eux même.

    Parce quils sont autant leur meilleur amis que leur pire détracteur.

    Si tu as changé d'idée, je me retire... Excuse moi, mais je vais aller aviser le directeur et acheter des billets pour la première, je veux être au premier rang
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 18 Mar - 14:14
    Qu'est-ce qu'il n'avait pas compris dans ses paroles ?

    - Je n'ai jamais dit que je ne risquais rien. Mais que vous allez devoir me le prouver. Vous voulez coopérer, non ? Eh bien, je pense, moi, que c'est impossible sans confiance mutuelle.

    "Mutuelle", hein ? Elle avait donc brisé l'accord avant même qu'il ne soit trouvé... Mais pouvait-on vraiment la blâmer pour garder un moyen de se défendre, juste au cas où ? Néanmoins, son attention fut soudain détournée. Le chaos ? Voilà qui pourrait être intéressant, en effet. Mais... Attendez un instant. Il l'avait aidée parce qu'elle ne le voulait PAS ?

    - Mmmh... Nan, trop vicieux pour un vampire. Démon, peut-être ? Je ne sais pas si c'est plus sûr pour moi...

    Ces paroles n'étaient adressées qu'à elle-même. Mais, dans un espace si réduit, était-il vraiment possible de ne parler qu'à soi-même ?

    Attendez, attendez... Et voilà qu'à présent, elle devait prendre la responsabilité de leur situation actuelle ? Oui, décidemment, c'était digne d'un démon. Enfin, de ce qu'elle en savait. Elle n'était pas non plus une experte des races de ce monde. Elle connaissait les hybrides et les humains, et n'en demandait pas plus.

    - "En ne vous laissant pas vous retirer" ? De quoi parlez...

    Soudain, elle se souvint. Ce n'étaient pas les auditions qu'elle l'avait empêché de quitter... Mais le projet tout entier. Donc... Ce n'était pas si vicieux. C'était vrai. Elle était coupable. Et à présent, elle ne pouvait pas terminer sa phrase.

    Néanmoins, il y avait quelque chose qu'elle pouvait faire. Oh non, très cher, vous n'alliez pas vous en sortir comme ça ! Déployant ses ailes, enfin, cela était un bien grand mot, un tel déploiement étant impossible dans un espace aussi réduit, elle les referma autour de l'être. Oh, elle ne l'immobilisait pas, non. Simplement, elle l'empêchait de sortir de son envergure :

    - Pas si vite.

    Puis, prenant son temps, elle étira ses ailes, l'une après l'autre, celle qui se trouvait en état de repos s'assurant de garder son captif pendant que sa jumelle n'était pas disponible. Après tout, dans un tel espace, on finissait vite par se sentir à l'étroit...

    Sa gymnastique terminée, elle daigna enfin s'expliquer :

    - Vous ne fuirez pas. Du moins, pas avant qu'on n'aie trouvé un accord.

    Il fallait donc négocier. Très bien. Elle était prête. Prenant appui sur le mur derrière elle, sentant au fond d'elle que tout cela risquait de durer un certain temps, elle lança :

    - Recommençons, d'accord ? Voudriez-vous répéter vos conditions ?
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Lun 20 Mar - 11:01
    Fuir, moi? Non, je ne fuis jamais, je fais toujours de la retraite stratégique. presque personne n'est plus pugnace que moi


    Répondit l'interpellé alors que les deux grandes ailes se refermaient autour d'iel, créant un cocon dans le placard. Ah la bonne heure, nous y arrivons, pense ħalewyn en regardant le visage de l'hybride se chiffonner mignonnement, les ailes sur la tête se replier en une posture qu'iel devine réflexive. Patiemment, parce qu'iel a toute l'éternité devant iel ne l'oublions pas, il la laisse faire son petit bonhomme de chemin tout en suivant le tout avec un plaisir certain.

    Je ne les ai pas encore formulées, rétorqua le démon amusé en caressant du bout du doigt le cuir d'une aile si douce. Comme si cela pouvait l'empêcher de se libérer si iel le souhaitait. Un bref instant. le regard bifurqua, à la recherche d'une queue hypothétique, mais iel succube n'y trouva rien. Tant mieux ou tant pis? Iel ne réussissait pas à se fixer en tant que tel.

    . Alors, puisque vous êtes prête négocions. Je vous donne ce que vous voule, et en échange vous me donnez quelque chose que je veux. Maheureusement, en cet instant précis, j'ai tout ce qu'un être de mon acabit peut rêver. Alors dites moi votre besoin mademoiselle et j'y fixerai un prix. Ne vous en faites pas pour votre âme, je ne suis pas de ces démons là. Le prix sera fixé en fonction de votre besoin. Ne vous souciez pas pour moi, le secret professionnel est gratuit dans mon cas, c'est offert par la maison. Est ce que nous en discutons dans le placard ou préféreriez vous un endroit plus intime

    Sourit t'iel, l'air chafouin du chat du Sheshire au visage.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 20 Mar - 13:51
    Ainsi, il ne pensait pas fuir ? Vraiment ? Elle hésita. S'il ne comptait pas partir, elle pouvait donc le libérer. Mais n'était-ce pas une nouvelle manière de tenter de la manipuler ? Pourquoi, d'abord ? Elle était certaine qu'en cas de réel besoin, ses ailes ne seraient pas une très grande barrière. Et puis, elles n'étaient pas habituées... Alors que cette pensée la traversait, ses membranes se détendirent, ouvrant une brèche. Jusqu'à ce qu'elle sente ce toucher, qu'elle n'avait encore jamais connu. En réaction instinctive, cette aile se contracta, resserrant sa prise... Qu'elle desserra immédiatement, cherchant à maîtriser ses réflexes.

    - Quelque chose me dit que c'était fait exprès.

    Elle lui glissa un regard faussement outré. Après tout, elle le savait, cela ne trahissait aucune mauvaise intention. Alors, elle ne voyait pas pourquoi elle lui en voudrait. Mais si elle pouvait obtenir une réaction, ce serait intéressant... Sûrement...

    Puis vint le moment des négociations. Elle écouta avec attention. Néanmoins, elle fut vite distraite. Comment ça, il avait tout ce qu'il voulait ?

    - Impossible. Personne n'est jamais complètement satisfait. Sinon, à quoi bon vivre ?

    Ou alors, elle était la seule à penser qu'on ne vivait que pour accomplir un objectif. Après tout, elle le savait, la vie des hybrides était courte. Alors... Peut-être que c'était simplement une conséquence de cette courte longévité ? Elle remplissait son objectif, après quoi, elle pourrait mourir de vieillesse ? Est-ce que l'immortalité changeait ce point de vue ? Certainement. D'ailleurs...

    - Ah, j'y pense. L'immortalité... Ce n'est pas ennuyant, à la longue ? Enfin, j'imagine que je ne pourrai jamais comprendre.

    Enfin. Le moment n'était pas aux conversations philosophiques. Ils auraient tout le temps pour cela plus tard.

    - Je suis d'accord, il va falloir sortir d'ici dans peu de temps, notre absence risque de devenir suspecte. Mais d'abord...

    Elle hésita. Si elle était tombée dans un piège, c'en serait fini d'elle. Mais tant pis. Elle n'y arriverait pas toute seule, de toutes façons. Alors, prenant une grande inspiration, elle se lança, lui montrant sa dague fétiche, toujours bien à l'abri dans son fourreau. Puis ce fut en fixant ses prunelles dans les siennes, soutenant son regard sans flancher, qu'elle exposa sa demande :

    - J'ai quelques cibles dans cette troupe. Mais j'avoue que ça m'arrangerait que les autres ne me voient pas au travail. J'aimerais pouvoir les garder en vie. Mais inutile d'agir tout de suite. Voici la raison de ma présence à cette audition. On ne m'a pas dit qui étaient mes cibles exactement. J'apprendrai à les connaître, jusqu'à avoir pu diviser tout le monde en deux catégories : "doit mourir" et "doit vivre". Je ne pense pas avoir besoin d'aide avant ce moment. Mais une fois arrivée là... J'avoue que je ne cracherais pas sur une diversion. Je peux vous promettre de ne pas faire de bruit ni quoi que ce soit qui puisse les inquiéter. Qu'est-ce que vous en dites ?

    S'il ne la condamnait pas. Après tout, elle avait avoué très clairement être une criminelle, et de la pire espèce. De ceux qui ne s'arrêtaient pas à une victime. Enfin non, ce n'étaient pas les pires. Elle, elle travaillait proprement et, si on lui en laissait la possibilité, ne laissait pas de trace derrière elle.

    - Mais si vous voulez respecter la loi, libre à vous. Il vous faudra juste me convaincre que vous ne me trahirez pas. Autrement...

    Elle fit le geste de dégainer sa lame. Il se disait immortel ? Qu'il fasse très attention, ou elle testerait cette théorie.
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Mar 21 Mar - 9:33
    Face a l'étreinte de l'appendice, le sourire d'Halewyn se fit entendu quand iel répondit à la question philosophique. .

    -Et j'ai l'impression qu'elles devraient se dégourdir plus souvent. C'est une honte cacher de telles splendeurs. L'immortalité ne devient ennuyeuse que quand nous ne savons pas nous amuser. Une capacité que j'ai bien envie d'exploiter à fond.... Je ne compte m'ennuyer que quand il ne restera que moi sur le Sekai. Perspective étrange à laquelle je n'aime trop penser. Par comparaison, vous flambez comme un clin d'oeil, parfois  tranquillement, parfois votre mèche est courte...  Mais vous apprenez et vous évoluez. Je présume que je ferai de même mais que ca sera étalé tout le long de mon éternité.


    Décu? Halewyn l'est un peu quand elle expose le tout de but en blanc. Iel aurait pensé que la jeune hybride aurait, au moins,fait semblant de négocier. Elle restait maligne, s'étant apercue que ses options étaient limitées.

    - J'ai quelques cibles dans cette troupe. Mais j'avoue que ça m'arrangerait que les autres ne me voient pas au travail. J'aimerais pouvoir les garder en vie. Mais inutile d'agir tout de suite. Voici la raison de ma présence à cette audition. On ne m'a pas dit qui étaient mes cibles exactement. J'apprendrai à les connaître, jusqu'à avoir pu diviser tout le monde en deux catégories : "doit mourir" et "doit vivre". Je ne pense pas avoir besoin d'aide avant ce moment. Mais une fois arrivée là... J'avoue que je ne cracherais pas sur une diversion. Je peux vous promettre de ne pas faire de bruit ni quoi que ce soit qui puisse les inquiéter. Qu'est-ce que vous en dites ?

    La grande bouche s'étira, dévoilant les perles blanches, tandis que les pruneles noires étincelaient de facon légèrement inquiétante.

    Range ta lame, tes lois et ta morale, c'est un raisonnement de mortel particulièrement linéaire si tu pese que j'en ai quelque chose à faire. Mes tarifs pour toi sont simple... Sı je tue finalement, c'est une vie pour une vie, telle est la loi immuable. Ensuite... Pour l'assistance pour tes projets. Chaque cible à laquelle j'aurai contribué à éteindre par complicité te coutera une faveur future par tête...  Cette faveur n'ira pas contre tes intérêts personnels du moment quand je la ou les réclamerai.  Pour ce pacte, en informer une tierce partie est , évidemment, exclus. Le contrat prendra fin dès la représentation finale de la dite pièce compétée. J'empêcherai toute représentation supplémentaire, c'est cadeau de la maison. Pour moi un contrat c'est sacré, si tu change d'idée ou que tu abandonne, il ten coutera le double...

    Dit iel en tendant une main blanche et fine, paume vers le haut, son bracelet de minuscules pierres rouges, bleues, blanches et d'acier miroitant légèrement dans la pénombre.  

    Si tu accepte ce Pacte, il me faut une goutte de ton sang, une de tes larmes ou ton acier favori.

    Oui, simplement parce que bon, elle est vivante, iel lui demandera quand même pas un os. Quoique.....
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 21 Mar - 10:41
    Il... Appréciait ses ailes ? Etait d'accord quant au fait qu'elle ne les utilisait pas assez ? Tourchée, ne pouvant lui faire face plus longtemps, elle détourna le regard.

    - Je... Merci. Peut-être qu'un jour, je pourrai vous faire visiter le ciel... À moins que vous ne voliez aussi, ou que vous n'ayez le vertige ?

    Puis il disserta sur le thème de sa question qui n'attendait pas réellement de réponse. Néanmoins, cela la fit réfléchir. Apprendre ? Evoluer ? C'était indéniable. Rien que le simple fait de rencontrer des personnes différentes vous permettait de voir le monde d'une manière différente. Après cela, vous vous y adaptiez, que vous le vouliez ou non, et modifiez un peu votre propre vision. Elle était d'accord avec lui... Jusqu'à ce que ses principes lui soient renvoyés au visage. Pardon ? Qu'avait-elle fait de mal ? Son attitude avait tellement changé, d'un coup, qu'elle ne pensa d'abord pas à répondre, abasourdie. Puis elle répliqua, piquée au vif :

    - Vous pourriez être un peu plus diplomate, au moins ! Oui, je suis mortelle, je ne l'ai jamais caché, et alors ? Si ça ne vous plaît pas, vous pouvez toujours partir !

    Ce qui entrait en contradiction avec ses actions précédentes. Mais elle était vexée. Quel dommage que dans un tel endroit, elle ne puisse pas s'éloigner plus que ce n'était déjà le cas... Et même partir lui était impossible : cet être faisait barrage, volontairement ou non. Donc, qu'elle le veuille ou non, elle devait se calmer. Personne ne la regretterait si elle faisait une erreur de trop. Alors, elle prit un moment, fermant les yeux, s'isolant dans sa tête, pour reprendre le fil de la conversation de manière neutre. Il était donc question de tarifs. Elle n'avait rien besoin de dire, ils lui semblaient juste.

    Lors de la conclusion de son monologue, au moment du paiement, elle saisit sa lame, qu'elle secoua pour la débarrasser de son fourreau.

    - Vous pouvez toujours rêver pour que je vous la cède.

    Néanmoins, elle tendit le poing et, d'un geste rapide et précis, trancha l'artère qui passait là. Lorsqu'elle serra un peu plus le poing, le sang s'écoula joyeusement hors de la plaie.

    - Je ne sais pas comment vous comptez le prélever, mais allez-y. Mon sang est à vous. Et n'hésitez pas à prendre plus qu'une goutte, de mon côté, ça ne changera rien.

    À quoi cela lui servirait-il à lui ? Elle n'en avait aucune idée, mais ne poserait pas la question. Elle espérait simplement ne pas reproduire leur petite "dispute" de plus tôt...
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Mar 21 Mar - 11:02
    Je pourrais oui... Dit iel, laissant planer qu'iel n,en n'avait aucune envie, froncant les sourcils alors qu'elle se tranche l'artère. Indifférent, iel leva alors les yeux pour essayer de trouver quelque chose de propre pour boucher l'allfux de sang. Une artère, mais en voilà une jeune femme enthousiaste!!!!

    -Je n'en demandais pas tant, mais puisque c'est si gentiment offert, je me dois de ne pas laisser cette générosité se perdre.

    Dit Halewyn aimablement, mettant un chiffon propre dessous pour qu'ils ne se tache ni l'un ni l'autre. D'une ain délicate, iel en extirpa une goutte qu'iel faisait rouler entre son pouce et son index au moment même ou dans un léger froissement, iel se pencha pour embrasser la plaie d'abord pour nettoyer le plus gros de l'offrande avant de terminer de la nettoyer de léchouilles consciencieuses, s'amusant des émotion qui passent chez la mortelle. Ce n'est même pas par nécessité, ni avidité. Kilanna lui rappelle le bon vieux temps ou ses suivantes s'ouvraient le bras pour lui donner leur quart de chair. Pour iel, ca serait un immense irrespect que de ne pas toucher ce précieux fluide.

    Quand iel se redresse, la blessure est proprement bandée et il se rapproche encore, afin qu'ils ne voient que leurs yeux réciproque pendant qu'iel escamote rapidement le nouveau rubis sombre qui ornera ses bijoux de naissance.

    -Je ne m'alimente pas de sang... dit il d'une voix de velours, les prunelles noires douces comme de la soie, le grand corp chaud et magnétique sans être envahissant, la grande bouche parfaitement propre. -Mais il ne fallait pas laisser de trace non? Si tu as d'autres désirs, je suis désormais à ton service en tout lieu et en toute heure. Permet moi de me présenter, les hommes ne nommnt Halewyn Giovinatta Sampiero, pour te servir en cette période de ta vie.

    Bon, il en beurre pas mal, mais un pacte ca le rend toujours toutes chose ou presque.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 31 Mar - 9:02
    Elle se contenta de hocher la tête à la remarque suivant son offre. Aucun mot n'était nécessaire. Ils savaient probablement tous les deux. Il était plus simple pour elle d'agir ainsi. Après tout, c'était ce qu'elle avait l'habitude de faire. Enfin, d'ordinaire, elle visait plutôt le cou et appuyait beaucoup plus fort, pour s'éviter de s'y reprendre à plusieurs fois, même si faire souffrir ceux qui s'en prenaient aux siens lui plairait bien plus qu'il n'était permis... Mais elle ne pouvait pas se le permettre. Pas alors qu'elle devait s'efforcer de laisser aussi peu de traces que possible.

    Enfin, là n'était pas le sujet. Elle ouvrit de grands yeux face à sa réaction plutôt inattendue. L'espace d'un instant, elle fut tentée de retirer son bras. Mais ce serait certainement bien trop rude... Néanmoins... Etait-elle finalement vraiment à la merci d'un vampire ? Un vampire très doué pour lui faire croire autre chose...

    Soudain, son esprit fut de nouveau attiré ailleurs... Il la... léchait ? Vraiment ? ça chatouillait... Oui, étrange, certainement, de penser ainsi dans une telle situation. Néanmoins, elle fixait se cheveux avec impatience, attendant que cette tête se relève, mettant fin à cette expérience dont elle ne savait que penser. Lorsqu'enfin cela eut lieu, elle commença :

    - Je n'avais pas prévu...

    Puis elle oublia la suite de sa phrase, le regard perdu dans celui de son vis-à-vis. Qui aurait cru que ces ténèbres seraient si profondes, si envoûtantes... Non. Elle secoua la tête. Ce n'était pas elle, elle ne devait pas se laisser faire. À tous les coups, il essayait de l'ensorceler. Elle ne pouvait pas le permettre. Pas en mission. Tiens, c'était vrai, ça. Elle n'était pas là pour s'amuser.

    Et il acheva de semer la confusion dans son esprit en affirmant ne pas être un vampire... Décidemment, elle ne savait plus que penser. L'espace d'un instant, elle ne trouva pas les mots pour lui répondre. Pendant cette hésitation, elle devait très probablement offrir une représentation parfaite d'une carpe, ouvrant et fermant la bouche sans qu'aucun mot n'en sorte.

    - Je... Non. Vous n'êtes pas mon esclave.

    Elle avait simplement voulu un allié, et, elle devait bien l'avouer, s'était prêtée au jeu sans vraiment penser que cette histoire de pacte soit vraiment sérieuse. Mais à présent... Elle s'était visiblement piégée toute seule. À présent, elle n'avait plus le choix, elle devait s'y soumettre. Après tout, elle prenait tout ce cérémonial comme un jeu, mais, même sans être formelle, une promesse était une promesse. Elle connaissait la valeur de la parole donnée. Déjà, elle pouvait commencer par lui rendre la politesse en lui donnant elle aussi son nom.

    - D'accord... Halewyn, je peux vous appeler simplement comme ça ? Moi, c'est Kilanna.

    Pas de nom de famille. Tout cela lui semblait bien trop formel. D'ailleurs, autant tester quelque chose...

    - Et est-ce qu'il serait possible de parler plus... Normalement ? Je ne voulais pas que nos relations deviennent si formelles...

    N'était-elle pas en train de s'enfoncer encore plus au lieu de résoudre quoi que ce soit, en fait ?
    Citoyen de La République
    Citoyen de La République
    Halewyn G. Sampiero
    Halewyn G. Sampiero
    Messages : 1026
    crédits : 877

    Info personnage
    Race: Démon
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t111-halewyn-des-ombres-au-sang-terminehttps://www.rp-cendres.com/t245-carnet-d-adresses-d-halewyn-g#793https://www.rp-cendres.com/t244-agenda-secret-de-halewyn#792
  • Lun 3 Avr - 9:26
    Bien évidemment que non!!! S'exclame Halewyn avec un grand sourire. Prends-moi plutôt comme un partenaire  

    Amusé par l'hybride qui lui faisait face dans cet espace exigu, le démon ne bougea pas cependant. Plusieurs question lui venait à l'esprit dont la première l'identité de ses cibles. CÆ ne pouvait être les acteurs, ces derniers étant auditionnés aujourd'hui et à part eux deux, personne ne sais qui va etre pris. Le ou les scénaristes? þeut-être. Le Directeur? CÆ serait drole à voir. Les accessoiristes? ... Et comment va t'elle s'y prendre. Une série d'accidents maheureux?

    Tant d'options et de scénarios différents, les prochains jours allaient etre trèes enrichissant. De plus, il y avait surement quelque chose à faire avec le texte qui s'annoncait horriblement ennuyeux et convenu. Mettre du drame, des larmes!!!  De l'avant-gardisme!!!! Un pli satisfait se dessina sur a grande bouche du magnifique visage tandis qu'il lui tendit une main galante comme si ils étaient en pleine salle de bal.

    Maintenant que nous nous sommes entendus, encore partante pour cette envolée? Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas dégourdi les ailes.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 4 Avr - 3:00
    Un partenaire ? Elle sourit. Voilà qui lui convenait.

    - En effet, je préfère. C'est donc décidé !

    Il ne fallut pas longtemps avant que l'idée d'enfin sortir de ce recoin exigu soit prononcée. Elle hocha la tête et se saisit doucement de la main offerte.

    À peine furent-ils de nouveau exposés à la lumière de l'extérieur, les yeux de l'hybride peinant à s'habituer à la soudain luminosité, qu'une voix qu'elle commenàait à connaître les apostropa :

    - Ah ! Où étiez-vous ? J'espère que vous avez bien visité, qu'est-ce que vous pensez de ces lieux ? Et je voudrais vous suggérer quelques idées pour le scénario...

    Elle soupira. Non, elle n'était pas prête à discuter. Elle avait une promesse à tenir. Alors, elle prit son envol... Ce qu'elle n'aurait sûrement pas dû faire, car le directeur partit de plus belle :

    - Oh ! Vous me donnez des idées ! Vous pourriez être la fille du seigneur dragon...

    - Trop classique.

    - Alors une princesse transformée pour rester prisonnière de...

    - Pour attendre d'être sauvée par un chevalier inconnu qu'elle devra épouser après ? Et les droits des femmes, vous connaissez ?

    - Euh, alors, vous pourriez aussi....

    - Stop. Une autre fois, d'accord ? Je n'ai pas la tête à ça en ce moment.

    - Mais... Mais... On doit commencer les répétitions au plus vite...

    - Vous avez déjà décidé de qui d'autre sera embauché ?

    Touché. Elle lui avait visiblement rabattu le caquet.

    - J'espère que vous ne comptez pas faire une pièce avec seulement deux acteurs... Allez donc réfléchir aux autres, on reviendra... Plus tard.

    Sans lui laisser le temps de répondre, elle prit de l'altitude, entraînant à sa suite son compagnon, dont elle n'avait pas pensé à lâcher la main. Ce ne fut qu'une fois au-dessus des toits qu'elle s'en rendit compte. Euh... Oups ? Avisant le toit le plus proche, elle se hâta d'aller s'y poser, pour pouvoir le lâcher sans lui infliger une chute probablement mortelle, à cette altitude. Une fois ce souci hors de sa tête, elle put se concentrer sur autre chose. En effet, elle venait de se faire la réflexion qu'elle tenait là une très bonne occasion d'identifier ses cibles. Si elle survolait, à faible altitude, chacun des membres de la troupe, en jugeant leurs réactions, elle pourrait facilement les classer... En tous cas, elle savait au moins une chose : le directeur devait vivre. Certes, ses remarques avaient été maladroites, mais il ne semblait pas malveillant. C'était un auteur passionné... Et très cliché, voilà tout.

    - Désolée. J'aurais dû vous laisser choisir si vous vouliez décoller maintenant ou non. Mais je suis curieuse : vous aviez parlé d'ailes ?
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum