DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • Dernières imagesDernières images  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Rowena !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    Aller en bas
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1437

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Mar 26 Juil - 14:14
    Zèle Aveugle... ?
    « Feat Nelchael»
     


    Concernée...

    Le village sévère, l'expression grave... Tu fixais l'horizon noir alors que tu arpentais ces terres que tu ne connaissais que trop bien. Ces terres qui t'avaient vu grandir, t'avaient vu t'émanciper... Pour ces terres tu avais fait couler ton propre sang plus d'une fois, te battant contre des forces sempiternelles, Mortelles comme Titanesques. Marchant d'un pas assuré mais lent, tu t'accompagnais de toute ta prudence ainsi que deux de tes hommes qui avaient rejoint ton combat pour un monde meilleur, un monde sans frontière, sans avoir à craindre la mort ou la souffrance. Une utopie agréable à imaginer, qui ne se réaliserait certainement jamais, tu le savais.

    Cela ne te donnait cependant pas le droit d'abandonner l'idée.

    Il te fallait chérir cet espoir que tu portais en ton cœur. Si tu avais enterré la Ramy que tu avais pu être quelques années auparavant, il restait en toi toute la bonté de son âme. Tu avais simplement grandit, mûrit, pour être capable de faire des choix inévitables. Tu ne courbais plus l'échine, tu ne tournais plus le dos, tu te battais jusqu'à la fin, faisant front de tout ton soûl à l'adversité.

    Mais en ce jour tu n'aurais pas à te battre, tu l'espérais. Tu avais fait escale avec tes partenaires dans un petit village aux frontières de Célestia et de Sancta. Des citoyens, une famille, avaient envoyé une requête jusqu'à votre campement pour les aider à partir du pays. Ceux-ci avaient suivi le Nouvel Ordre pensant trouver un nouveau chez soi mais apparemment la désillusion fut grande. Et même si le Nouvel Ordre prônait le bien de Shoumei, du moins de ce qu'il en restait, il valait mieux ne pas s'opposer à leurs considérations. Tu avais en déjà payé les frais plus d'une fois, contrainte de te battre contre des membres qui comme toi avaient été dans l'Ancien Ordre. Le même dont tu tentais de restaurer les valeurs avec plein d'autres.

    Si beaucoup craignaient les foudres du Nouvel Ordre, ce n'était pas votre cas. Après avoir vécu l'émergence des Titans et s'être battu contre, ils ne restaient plus grand chose à redouter... D'autant que tu connaissais parfaitement leur manière de fonctionner, leur mentalité. Après tout, tu étais toi aussi une civile de l'ancienne Shoumei. Tu avais vécu ses conflits, ses horreurs. Tu étais la mieux placée pour lutter contre le fanatisme qui avait inondé l'esprit des membres du Nouvel Ordre.

    - Nous nous arrêterons à cette auberge, c'est le point de chute qui a été donné. Une fois qu'ils seront avec nous, nous rentrerons. Faites vous discret et sillonnez le village.

    Ils hochèrent tous la tête alors que tu investiguais les ruelles étroites du petit village. Dessinant mentalement la géométrie de celui-ci, tu tentais de retenir chaque visage que tu voyais, afin de ne pas te faire surprendre en cas d'une quelconque attaque. Les Titans avaient rendu ce monde encore plus fou et violent qu'il n'avait pu l'être auparavant. Tu n'étais plus aussi naïve qu'autrefois, ici, tout le monde était en mesure de vouloir ton mal.

    Finalement tu rentrais dans l'auberge, portant des habits épais, il aurait été compliqué de te reconnaître aux premiers regards. Cependant un œil inquisiteur aurait rapidement percé ton déguisement de surface. Bien que tu ne crépitais plus comme autrefois, ton visage commençait à devenir connu, surtout sur les frontières d'une nation qui ne voulait majoritairement plus de toi. Tu t'installais alors sur une des tables un peu plus reculées, observant avec attention chaque allé et venu, sirotant une boisson simplement pour te perdre dans la masse.




    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 27 Juil - 9:21

    Un jour de marche s’était déroulé depuis votre dernière étape, qui avait vu vos provisions s’amenuiser à vue d'œil. Tu étais là, sage et stoïque, détaillant tes compagnons qui engloutissaient les dernières rations que tu leur avais aimablement données. Il vous fallait trouver de quoi vous nourrir au sein du village que vous pouviez apercevoir du haut de la colline, et pourtant, un sentiment protecteur semblait te prévenir d’un danger probable.

    La condition de Maître du Nouvel Ordre ne s’annonçait pas des plus aisés, du moins en ces débuts, où vous visiez avant tout la reconstruction d’une nation entière. Tu n’avais jamais été un grand meneur non plus, toi qui sillonnais seul les plaines de ce monde depuis longtemps. Pourtant, tu comprenais le sens qu’avait donné le Haut-Prêtre à ta nomination, aussi comptais-tu t’efforcer de faire respecter les idéaux que vous partagiez, lui et toi. Toute construction débutant par de solides fondations, fallait-il rassembler les fidèles, convertir les impurs et chasser les hérétiques de vos terres autrefois chéries.

    Le village, situé à la frontière des territoires de Célestia et de Sancta, figurait au cœur du champ d’action que vous aviez préalablement établi. L’ancien bastion du culte des ombres regorgeant de morts-vivants, il vous était nécessaire de rassembler les rescapés ayant fui le désastre qui souhaitaient encore être sauvés. Arrivé aux abords du hameau, tu fis scinder la troupe en deux parts, ordonnant à trois chevaliers, non sans mal ni témoignages de réprobation, de monter la garde en périphérie, n’amenant à tes côtés qu’une petite elfe gracieuse dont tu savais les compétences utiles quant à votre mission.
    Sinueuses étaient les ruelles, sombres étaient les allées en cette fin d’après-midi. Le sol essuyait les bavures d’une fine pluie embrunie par le ciel grisâtre, et les habitants paraissaient maussades, le regard perdu dans les méandres des événements récents.


    « La taverne, là. » lanças-tu en t’arrêtant.


    En quelques pas discrets, l’elfe, dont le capuchon de sa large cape recouvrait presque entièrement son visage, se faufila jusqu’à l’enceinte du bâtiment, jetant un œil à l’intérieur par le biais d’une fenêtre au verre orangé. Une fraction de secondes plus tard, elle emprunta la direction opposée, réalisant un tour complet de l’auberge. Elle te revint silencieusement, acquiesçant d’un léger signe du menton, indiquant que la voie était libre. Bien entendu, tu avais pris soin de mentionner ton inquiétude à ton équipe, qui avait reçu pour ordre de faire profil bas au moindre insigne reikois apparent, le temps de mener votre mission à bien.

    Marchant seul vers la taverne, ta large cape boueuse flottant au vent, tu détaillais les allées et venues des passants. Personne ne semblait vous être hostile, pas même les quelques-uns portant aux yeux de tous une courte dague attachée à la ceinture. La méfiance était devenue monnaie courante depuis peu ; pour toi, elle l’avait toujours été. Sans frapper, tu poussas la lourde porte, qui, selon ton examen, avait bien vécu, et entrepris d’atteindre le comptoir, écartant çà et là les personnes accumulées dans les allées.
    Un individu de ta corpulence ne pouvait plus passer inaperçu à la lueur des chandelles et du lustre miteux pendant au plafond. Tu approchas du tenancier et te penchas sur le comptoir, sentant des regards braqués vers toi.


    « Le Nouvel Ordre est en mission, chuchotas-tu. Veuillez apporter suffisamment de vivres pour deux jours, pour cinq personnes. Pour votre service, voilà votre rétribution. » finis-tu par dire en posant une pièce d’or sur le bois déformé.


    Le tenancier finit d’essuyer la chope fissurée qu’il tenait en main, attrapa la pièce scintillante et grommela un semblant de remerciement. Tu te retournas alors, redressant ta posture et prenant une grande inspiration.


    « Habitants, le Nouvel Ordre vient à vous, clamais-tu alors. Nous faisons partie d’une mission de reconnaissance chargée d’évaluer le nombre de rescapés de ce village. Dans quelques jours, un service de recensement arrivera afin de secourir ceux qui souhaitent rejoindre Célestia dans la plus grande sécurité. Tout individu ayant été en contact avec des citoyens du Reike au cours de ces dernières semaines est prié de venir nous en informer. Tout individu étant en mesure de signaler un quelconque incident d’origine non naturelle est également prié de venir nous l’indiquer. Un emplacement du village sera désigné demain matin par nos soins afin de préparer l’arrivée du service de recensement. »


    Tu t’étais fait ferme, et la majorité des survivants t’avaient écouté. Le message étant passé, tu comptais désormais sortir du bâtiment afin de trouver la personne en charge des affaires du village, quand un détail retint ton attention. Tu te stoppas net et pivota lentement la tête, tandis que les conversations avaient repris leur cours.

    Ce regard n’était pas comme les autres.

    D’un ton décidé, mais non alarmant, préférant rester diplomate plutôt qu’agressif, tu t’approchas de la table du fond, où une silhouette habillée d’épais vêtements avait pris place. Tout juste arrivé, tu attrapas la chaise à son opposée de ton énorme patte et la tiras vers toi, avant de t’asseoir délicatement. Ton regard était interrogateur.


    « Je commence à être habitué à me faire dévisager de la sorte. Déclinez votre identité. »


    Tu aurais pu t’en tenir à une simple question, mais c’était un ordre que tu avais prononcé là. Ta rudesse restait l’unique témoignage de ta maudite condition, bien que la plupart l’ignorent, et, au fil des ans, c’était, fallait-il l’avouer, l’un des rares moyens que tu avais déniché pour te défendre du monde extérieur.
    Citoyen du monde
    Citoyen du monde
    Ramy
    Ramy
    Messages : 14
    crédits : 1437

    Info personnage
    Race: Elémentaire de Foudre
    Vocation: Guerrière - Combattante
    Alignement: Loyal Bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
  • Mer 27 Juil - 10:24
    Zèle Aveugle... ?
    « Feat Nelchael»
     


    La guigne...

    Tu avais fixé le nouveau venu tout en retenant un profond soupir. Évidemment, même dans un lieu aussi reculé que celui-ci, bien loin des places de pouvoir de ce monde, il fallait que quelque chose vienne à dérégler ton plan bien huilé. Un homme... Une bête... Une chimère, avait pénétré dans la pittoresque auberge avant de s'annoncer à travers une autorité autoproclamé. Si tu ne l'avais jamais rencontré auparavant, tu avais pu très vite mettre un nom sur cette apparence atypique. Nelchaël... Autrefois un Croisé de l'Ancien Ordre, celui-ci avait souffert d'une mauvaise rencontre et avait été touché par une malédiction le frappant en plein cœur, déformant son apparence à tout jamais. Le nouvel hybride avait alors mit un certains temps à s'adapter à sa nouvelle condition si bien que jamais tu n'eus l'occasion de le croiser un seul instant.

    Une chance pour toi à la vue de ta situation actuelle.

    Malheureusement, ton regard fut trop insistant, et l'homme te remarqua bien rapidement. Celui qui était devenu le porte étendard du Nouvel Ordre en devenant son Grand Maitre avait l'envergure des plus grands. Il transpirait de chez lui une autorité et un charisme que l'on aurait pu retrouver chez ses prédécesseur comme Selranis... Cependant, il n'avait clairement pas la même sagesse ni la même générosité de cœur que ceux qui t'avaient formé. Cerise, Calder, Graam... Des gens dont ce monde souffraient cruellement de leurs disparitions. Mais tant que tu étais en vie, tu continuerais à partager leurs valeurs.

    Là était un de tes devoirs.

    Alors tu restais en premier lieu silencieuse, inspectant la démarche assuré du Grand Maître. Il ne manquait pas d'assurance, avec une carrure comme la sienne, il devait certainement se penser au dessus de toute chaîne alimentaire. Et si on enlevait les Titans de l'équation, il n'avait certainement pas tord. A n'en point douter, tu étais en danger, mais tu ne paniquais pas un seul instant. Tu te contentais de l'observer, de l'écouter alors qu'il prenait position en face de toi, te coupant au passage une quelconque retraite éventuelle.

    - Pardonnez ma maladresse. Mon intention n'était nullement de vous manquer de respect.  


    Tu relevais légèrement ton visage marqué par la guerre, toisant du regard l'homme qui te surplombait de presque un mètre. Tu parlais et agissais avec une assurance qui faisait écho à la sienne, peut-être était-elle encore plus grande  ? Etait-ce folie ou pur arrogance ? Qu'importe. Dans tout les cas, tu ne courberais pas l'échine face à une autorité que tu jugeais irraisonnée. Alors dans un ton très calme, un visage radieux appuyé d'un sourire honnête et suffisant, tu venais à lui tendre la main.

    - Je m'appelle Ramy, Croisée de l'Ancien Ordre.  


    La main toujours tendue, tu savais le danger que représentait ce simple geste accompagné de cette phrase pourtant des plus banales. Tu n'étais pas là pour te battre, et t'en prendre à un homme de son gabarit n'était pas une option enviable. Que cela soit pour toi ou pour le bien être du village et de ses habitants. Cependant, s'il n'était pas malin de s'en prendre au Lion, il serait peu avisé que de se penser plus grand qu'un Avatar de la Foudre. Tu portais les stigmates de plusieurs millénaires de sélection génétique. L'on t'avait fait naître pour être une machine de guerre, seul ton esprit retenait la puissance qui circulait dans tes veines. Tu étais celle qui s'était faite connaître par ses actions que ce soit au sein d'un champ de bataille ou en dehors. Parfois l'on t'accablait même du surnom d’Éclair de Jade, bien que tu détestais avoir à porter un quelconque sobriquet.  

    - Je suis simplement ici en visite, j'apporte mon aide à ceux qui le désire. N'est-ce pas là aussi votre objectif ? J'ai toujours voulu rencontrer l'homme au sommet des chevaliers de Seagan.  


    Toujours souriante, vous pouviez entendre les premières gouttes tomber à l'extérieur de l'auberge avant que le tonnerre ne se mette à toner à son tour. Tu n'y étais absolument pour rien, mais cela ne faisait que souligner la tension ambiante qui venait de s’installer entre toi et le Grand Maitre du Nouvel Ordre.




    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum