DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Forge du Porte-Mort [Ouvert] InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 28 Avr - 16:29
    Forge du Porte-Mort [Ouvert] 1510

    Le soleil se couchait sur les terres arides de l'Empire du Reike, baignant les rues de la cité d'une lueur dorée et apaisante. Dans l'atelier du jeune forgeron, le feu crépitait doucement, illuminant les symboles ésotériques qui ornaient les murs de pierre brute. Le damoiseau, absorbé dans son art, méditait sur le mystère de la forge des âmes, cherchant en vain la solution à son énigme. Encore et toujours, il demeurait obsédé par l'idée de lier une âme au fer, de donner vie à une simple lame de métal et de lui offrir une existence propre.

    L'endroit était vaste, rempli d'outils de toutes sortes et de matériaux bruts auxquels on pouvait reconnaître quelques ressources animalières de la RSAF. Le sol de pierre était couvert de copeaux de bois, de poussière de métal et de cendres qu'il n'avait pas encore balayé. Les murs étaient couverts de symboles ésotériques et de dessins complexes, témoignage de ses connaissances approfondies en matière d'alchimie et de magie. Des étagères étaient disposées le long des murs, contenant des dizaines de fioles, de potions et de bouquins anciens, témoignage de ses recherches incessantes et de son insatiable soif de savoirs, aussi communs que cabalistiques. Pourtant, malgré cet état de désordre apparent, pour qui ouvrait les yeux l'atelier était en vérité singulièrement ordonné et soigné, c'était un faux bazar ou chaque appareillage, bidules, matériel et outil avait uneplace assignée et due et où chaque zone de travail était soigneusement décrassée et nettoyée.

    Au centre de l'atelier, trônait la forge, une immense construction de pierre et de métal qui semblait presque vivante, tant les flammes dansantes semblaient avoir leur propre personnalité. Mordred avait passé des années à perfectionner sa technique et son lieu de travail, à apprendre des secrets des maîtres forgerons, et sa forge était devenue un lieu de pure création sacrale à ses yeux. Il avait installé un système sophistiqué de ventilation, permettant de réguler la température et le flux d'air pour obtenir les conditions de travail idéales.

    Mordred aimait travailler seul, plongé dans son art, coupé du monde extérieur. Il trouvait en ce berceau un refuge, un lieu où il pouvait se concentrer sur sa tâche sans être incommodé. Les heures passées devant la forge semblaient s'écouler en un instant, chaque création devenant une œuvre d'art, chaque arme forgée prenant vie sous ses mains expertes.

    Mordred, s'affairait donc comme à son habitude dans sa forge, son visage impassible caché derrière ce casque de crâne de cerf qui le représentait en tant qu'artiste. Les bois de cervidé s'étendaient majestueusement de chaque côté de son heaume, ajoutant ainsi une mesure colossale à la stature pourtant fine du jeune de Boktor. Sa combinaison en cuir et en métal, ornée de plaques d'acier, semblait avoir été confectionnée sur mesure, offrant une mobilité exceptionnelle pour ses mouvements de forge.

    Le jeune forgeron avait toujours été passionné par l'art de la métallurgie et avait toujours cherché à repousser les limites de son art. Pour lui, battre le fer était plus qu'uen simple industrie, c'était une expression de soi, une façon de communiquer avec le monde à travers ses créations. Et pourtant, même avec tout son savoir-faire, il savait en son for qu'il n'était qu'aux balbutiements de son potentiel, il y avait encore beaucoup à apprendre.

    En silence, il martelait ainsi l'acier, cherchant à trouver la solution à un problème qui lui taraudait l'esprit. Comment pouvait-il donner vie à l'acier ? Cette question le hantait depuis longtemps, et il avait consacré toute son énergie à la recherche d'une réponse. Mais malgré tous ses efforts, ses tentatives occultes demeuraient des échecs. Il s'interrogeait sur la nature de l'âme, sur sa place dans l'univers et sur sa signification pour le commun des mortels.

    Dans cet état de contemplation, Mordred était plongé dans une réflexion profonde sur l'essence même de son ambition. Pour lui, la forge était plus qu'une simple création, c'était une fusion entre la beauté et la fonctionnalité. Il était convaincu que son art aussi obscur soit-il donnerait un jour vie à l'inanimé et que ses armes exprimeront ainsi le patronyme qu'autrui lui avait octroyé : des Porteurs de Mort.

    Ainsi, le jeune forgeron continuait son travail, concentré sur sa recherche de la perfection, cherchant à trouver la clé pour donner vie à ses créations. Son casque en crâne de cerf, symbole de sa quête pour atteindre la perfection, était devenu une partie intégrante de lui-même. Et tandis qu'il poursuivait sa recherche, il se rappelait toujours les paroles de son père : "Le travail de l'artiste est de créer quelque chose d'exceptionnel qui transmettra une émotion à celui qui le regarde." Et ces mots résonnaient en lui comme un écho, lui rappelant l'importance de son travail, de son art.

    Vous êtes tous conviés à rejoindre ce RP que ce soit pour tailler une bavette ou pour faire une commande. Viendez donc !
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 366
    crédits : 2914

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Sam 29 Avr - 22:49
    Brak venait de teminer sa journée de travail et c'est l'esprit et les neuneuils frolant doucement le debt de l'envie de someiller bien au chaud dans son nid. Que Brak se laissait guider par ses papates dan sles rues d'ikusa un peut au hasard. Même si il était un peu fatigué le début de la soirée était enchanteur de par les aromes de la cité savament come savait le faire le vent avec ceux du desertet de la mer et les couleurs du coucher de soleil mangifique invitait a s'atarder un peut.

    C'est donc au cours de cette balade du soir spontanée que Brak s'égara dan sun nouveau quartier pour ses papates pas très loin de lui (enfin a pas de grand monstre ). Brak entendit soudian de ses noreille de dragon l'harmonie du marteau sur l'enclume typique du travail de la forge et à l'oreille Brak pouvait dire que c'était un travail important. En grand monmonstre curieux qu'il était surtout après l'heure de fermeture des ateliers et autre forges. Brak était curieux de voir quelle forge était encore en activité se soir et si possible quelle belels pièces il y forgeait.

    C'est donc après quemque pas suplémentaires que Brak arriva en vue de la forge ou s'activait un gars vétu de cuir savament ajusté et coifé d'un crane de cerf, original se dit Brak tout comme la forge elle même qui semblait de conception savante et tres étudié même si brak ne connaissait pas grand chose dan sle forgeage a proprement parler, il savait jugé de la qualité des armes et armures. et kà totu semblait indiquer un artisant doué dan sson travail.

    Brak ne retenant pas plus longtemps sa curisoité de le connaitre davantage ljui et sa forge originale il toqua doucement à la porte sufisament pour se faire entendre mais pas assez pour abimer la porte.

    puis faisant un kikou amical de sa paluche il dit tout haut de faon enjouée.

    "bonoisr monsieur le forgeron, je n'avait pas encore vu jusque ici de forge comme la votre, et étant à la recherche d'un nouveau forgeron suite au départ en retraite de celui que j'allait voir jusque ici. je me demandait si vous pouriez reviser et reparer certaines de mes armures s'il vous plait. a moins que vous ne soyé totalement prit de comandes a venir. "

    termina Brak un grand sourire amical sur sa verte frimousse, a l'adresse du forgeron.


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    Forge du Porte-Mort [Ouvert] W84111
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Dim 30 Avr - 20:08
    Journal du Porte-Mort
    Forge du Porte-Mort [Ouvert] 3110

    Forge du Porte-Mort [Ouvert] Signas

    L'esprit emplie de pensées, Mordred continuait de mûrir sa réflexion occulte, son idée de l'immatériel au matériel. Plume sur le papier, il striait d'encre les feuilles de son journal, mettant à plat idée après idée sans que l'une d'entre-elle ne vienne trouver un semblant de réussite dans sa tête. "Hmpf..." mugit-il, insatisfait qu'il était. Soudain, la porte crissait sous le poids d'un nouvel entrant qui passait le pas. Intrigué, le forgeron portait son oeil sur cette silhouette aux allures de bâtisse qui apparaissait alors sous ses yeux. "Un orc ?" se demandait-il, tant la chose semblait correspondre aux caractéristiques de la race sans pour autant y ressembler totalement.

    Sous sa cape blanche déchirée, Mordred semblait aussi mystérieux que la forge dans laquelle il travaillait. Les cliquetis de ses outils, les crissements des bois de son masque ainsi que quelques sons étranges ajoutaient une aura de mystère à sa personne. Mais malgré cette apparence peu accueillante, Mordred était un homme passionné et consciencieux, qui ne laissait jamais le moindre détail au hasard.

    A l'écoute de la commande du jeune guerrier, il ne pouvait s'empêcher de s'attardait sur la voix rauque de ce dernier. Si les capacités martiales du colosse était à la hauteur de son timbre de voix, alors avait-il devant lui une véritable bête de la nature. Portant un oeil sur son attirail, il comprenait cependant que même si ce dernier était fourni, il n'était certainement point à la hauteur des plus grands guerriers. Avisé était alors le belliqueux qui avait toqué à sa porte.

    Sans réponse dans un premier temps, il invitait son convié à s'installer sur une chaise qui jonchait une tâble en bois que l'on pouvait supposé être le bureau de l'artisan, même si celui-ci manquait terriblement d'articles, si ce n'est quelques feuilles et plans dispersées ici et là.

    Le jeune forgeron s'approchait alors de Brak pour mieux comprendre ses désirs. Il observa les armures et les armes du guerrier avec attention, examinant chaque détail avec une minutie sans égale. Son regard était plongé dans la contemplation de l'art de la forge, un art qu'il connaissait mieux que personne.

    "Que souhaitez-vous exactement ?" mandait-il d'une voix caverneuse filtrée par le crâne de cerf qui lui servait de heaume. "Je peux m'occuper de votre arsenal ou tout simplement vous en façonner un nouveau. Je vois que vous avez quelques pièces rares, permettait moi de les fondre et je rendrai honneur aux métaux qui les composent."

    Son souhait était clair, plus que simplement venir réhaussé les œuvres d'autrui, il voulait lui faire porter ses propres créations. C'était là une simple vue de l'esprit orgueilleux du maître-forgeron aliéné. Et malgré ses paroles brèves et concises, il dégageait une aura de confiance et de compétence qui ne laissait aucun doute quant à sa capacité à réaliser des armes et des armures de la plus haute qualité.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 366
    crédits : 2914

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Sam 6 Mai - 18:39
    Brak'Trarg en grand monmonstre curieux qu'il était, était de plus en plus intrigué, et à la fois fasciné par le forgeron fort atypique devant lui. Même si Brak'Trarg ne connaissait rien à l'art du forgeage en tant que guerrier et gladiateur d'élite expérimenté (et même vétérant de guerre ). Brak savait juger de la qualité d'une arme et ou d'une armure, et même si les sienne n'était pas les meilleures il y tenait vraiment beaucoup, chacune étant représentative d'une tranche de sa vie. Ainsi si Brak sut apréccier le regard plus qu'expert du forgeron sur ses différent équipement il afficha une frimousse de colère instinctive, et d'un mouvement de recul Brak reprit rapidement ses biens des mains du forgeron quand ce dernier parla de les faire fondre. Les neuneuils de Brak tout tristoune tel un petit nenfant a qui le prère parlerait de détruire son doudou, et ses jouets.

    Brak après une courte respiration pour retrouver son calme et gentillesse habituelle, (mais serant toujous dans ses paluche loin du forgeron fondeur ses équipements), Brak lui répondit la voix affecté d'un léger trémolo, avant de finalement s'asseoir sur le sol pour a la fois se calmer, et que son interlocuteur n'atrappe pas de torticoli a lui parler.

    "il est ABSOLUMENT HORS DE QUESTION DE FONDRE OU DETRUIRE LA MOINDRE PIECE DE MES EQUIPEMENT, comprennez monsieur le forgeron, que chacune de ses armes, chacune de ses armures, est à la fois un équipement mais aussi et surtout un souvenir précieux, une tranche de ma vie. ce marteau Crackpum et une arme fort ancienne remontant à la fondation du reike, et transmit de gladiateur en gladiateur dans la grande arène d'ikusa, je l'ai gagné a l'issue de mon premier et dernier combat à mort sur le sable de l'arène, depuis je ne fait que les combats non a mort ha ha. ce marteau ci Brisecrane me fut offert par mon ancien maitre le seigneur Golrthra quand j'était esclave. cette épée Titan slayer fut porté par le capitaine Bjornolf avec qui je fit une misison mémorable pour la gloire du reike, avant que je ne la récupère après sa disparition, et j'ai grandement fait honneur a son nom durant la guerre contre les titans sa vous pouver me croire, ce marteau il ne paye pas de mine mais il s'appelle Titan, je l'ait récupérer près du corps encore chaud du titan forgeron après avoir combatu auprès de Tensai en tant que guerrier d'elite lors de la bataille finale de la guerre. et est l'exact marteau du titan qu'il utilisait enfin dans sa version materiaux du monde des mortels.

    Mes armures c'est pareil JAMAIS, au gtrand Jamais je n'en déteriorerait, et encore moins les faire fondre, ma tenue de Gladiateur me fut offerte également par mon ancien maitre et j'ai mené tout mes combats de gladiateur avec y compris le grand tournoi et le grand schlem. cette armure d'acier me fut offerte a l'université pour la validation de mon diplôme de guerrier d'élite, et reprend l'aspect exact d'une gentille élémentaire d'acier que j'ai un jour croisé. Et enfin mon armure en justice solide, que j'ai constitué moi même sur les champs de bataille du shoumei, morceau après morceau arraché à nos ennemis, il m'en a fallut du temps pour la terminer de mes paluches. l'état major ne pouvait pas me fournir d'équipement à ma taille il a bien fallut que je me dépatouille.

    Cependant vous m'avez tout l'air d'un excelent forgeron et votre proposition de me forger de nouveaux équipemet me plait beaucoup, j'ai tout l'or qu'il faut pour acheter le minerait brut n'éccessaire, et une nouvelle armure et arme pour mes heure de service en tant que garde royal au palais me dirait bien. de même qu'une nouvelle armure pour l'arène quand je retournerait y combatre sur le sable. je combat essentiellement aux marteaux de guerre, mais avoue avoir un faible pour les épée de grande taille ou batarde. J'ai aussi une grande fascination pour les dragons alors une armure qui me donnerait l'aspect d'un dragon antropomorphe pourait être une idée sympatoche. et .... "


    Continua Brak de plus en plus calme et enjoué au fil de ses mots, sa peine, chagrin et colère s'étant aussi vite dissipé qu'ils était apparu. Quand soudain ses neuneuil remarquèrent l'oeil présent sur la tête du marteau posé sur l'enclume, qui semblait bien vivant et regarder Brak, ce qui inspira des idées à Brak et ainsi de poursuivre.

    "... et hum pour l'armure dragon pouriez vous usez de votre magie affin que le casque en forme de tête de dragon ait des yeux de dragon aussi vivant et expressif mais gentil, que celui de votre marteau sur l'enclume. De même que je ne dirait pas non a une épée avec un gros neuneuil au niveau du début de la lame et le bout de la lame avec des genre de cros de dragon, affin qu'ell morde les vilaisn et méchant ennemi mais épargne les gnetils et les amis. si l'épée pouvait parler et être a la fois guerriere et gentille se serait un plus amusant pour l'arène et les combats. "

    Termina enfin Brak affichant maintenant une frimousse verte souriante et amicale au forgeron protant le crane du cerf.



    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    Forge du Porte-Mort [Ouvert] W84111
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 19 Mai - 23:03
    Journal du Porte-Mort
    Forge du Porte-Mort [Ouvert] 3110

    Forge du Porte-Mort [Ouvert] Signas

    Au fur et à mesure que Brak'Trarg partageait avec ardeur les histoires qui animaient ses trésors guerriers, le jeune de Boktor écoutait attentivement, laissant son regard se perdre dans les lignes de chaque pièce. Chaque arme, chaque armure, était un morceau de destin, un fragment de vie forgé dans l'acier. Parmi eux, le marteau nommé "Titan" éveilla un éclat d'intérêt chez le forgeron, ses yeux s'illuminant d'une fascination contenue. Bien qu'il fût conscient que c'était certainement une réplique de la grandeur originelle, il pressentait qu'elle pouvait dissimuler par sa forme calquée sur l'outil du Dieu-Titan, un fragment de son aptitude de forgeron,, une clé ténue vers les mystères enfouis.

    Dans le halo des légendes séculaires, les contes murmurés à l'oreille des initiés, Mordred se rappela les récits qui tissaient la trame de son dieu-titan, celui dont le nom devait rester muet dans les méandres du silence. Le titan, combattant intrépide aux prouesses divines, avait écrit une épopée d'héroïsme et de tragédie, avant que le crépuscule de sa destinée ne s'abatte sur lui par la main d'héros Reikois, dont Brak'Trarg avait pu faire parti. Cette réplique du marteau, une lueur d'énigme dans la nuit, pouvait offrir des fragments de vérité, un écho fugace des secrets célestes.

    "Ô jeune et preux va-t-en-guerre, je suis enclin à te remercier d'avoir partagé avec moi les récits qui s'entrelacent autour de tes armes et de tes armures, car chacune d'entre elles incarne une parcelle de ton passé, une relique vibrante de triomphes et de défis surmontés", déclara Mordred d'une voix empreinte de respect, choisissant ses mots avec une délicatesse envoûtante. "Je perçois désormais la valeur inestimable qu'elles revêtent à tes yeux. Permets-moi de t'offrir mes plus profondes excuses pour ma proposition imprudente de les fondre. Je comprends à présent qu'elles transcendent le simple statut d'armes de guerre, elles sont les gardiennes de ton histoire, les témoins imperturbables de tes victoires et de tes revers."

    Un instant suspendu dans l'éther, Mordred s'efforça de trouver les mots pour expliquer avec empathie pourquoi les demandes singulières de Brak'Trarg ne pouvaient être pleinement réalisées.

    "Cependant, ton aspiration à voir un casque doté d'yeux de dragon vivants et une lame qui respirerait d'une vie éthérée, je crains que cela ne puisse être accompli", confessa Mordred avec une sincérité empreinte de douleur. "Un jour, dans un élan d'audace, j'ai tenté de conférer une âme à mon propre marteau, une expérience périlleuse qui s'est hélas conclue par un tragique accident. Une part de mon être s'est déchirée, condamnée à errer à même les particules de cet outil. Cet œil que tu vois-là, c'est le mien, enfin, une partie de ma personne que je ne pourrais certainement jamais récupéré. Cependant... nous pouvons "tricher" en quelque sorte et enchanter certaines parties de ton attirail afin qu'ils semblent bien vivants comme tu le souhaites. Ce ne sera pas réel, mais pour sûr ça y fera réfléchir à deux fois ceux qui souhaiteront se confronter à ton ire."

    Alors, le forgeron se redressa avec détermination, ses yeux étincelants d'une lueur nouvelle.

    "Ainsi,, je te propose un pacte qui pourrait te séduire. Si tu me confies la confection d'un nouvel attirail, un équipement digne des légendes, je te promets que chaque pièce sera forgée avec une passion sans égale, une maîtrise incomparable. Je puiserai dans les ressources des matériaux les plus rares, je manipulerai les flammes divines pour donner forme à des armes et des armures qui dépasseront tes plus hautes aspirations. Cependant, j'ai une requête à formuler en retour, si tu daignes l'accepter mon jeune ami."

    Une brève pause s'installa, le souffle du temps dansant entre eux, avant que Mordred ne reprenne, sa voix vibrant comme une symphonie d'espoir.

    "Si tu me permets de récupérer le marteau nommé "Titan" pour l'étudier de plus près, afin d'acquérir une compréhension plus profonde de la grandeur originelle dont il tire son essence. Je pressens que malgré le fait qu'il ne soit pas l'originel, sa puissance entière ne puisse être exprimée contre le crâne de tes ennemis mais bien contre l'acier, contre l'enclume. C'est un marteau de forgeron que tu tiens là, et j'ose imaginer combien il serait utile pour glorifier l'Empire avec des armes et armures encore plus puissantes et cinglantes, notamment les tiennes. Je te promets de t'honorer à travers ce marteau à chacune de mes frappes. Acceptes-tu ce marché, cher guerrier ?"

    Mordred tendit la main, le souffle suspendu entre les notes d'un accord inédit, laissant le voile du destin se tisser entre eux.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Brak'Trarg
    Brak'Trarg
    Messages : 366
    crédits : 2914

    Info personnage
    Race: Oni/Drakyn
    Vocation: Guerrier - Combattant
    Alignement: Chaotique Bon
    Rang: B - Garde royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t104-brak-trarg-la-creature-du-reike-termine
  • Dim 18 Juin - 3:21
    Brak quand il eut terminé d'exposer ses idées et propos guettait attentivement les réactions et mots de son interlocuteur. Dans un premier temps, le forgeron sembla receptif et respectueux dans ses propos envers l'histoire des armes et armures de Brak, mais Brak bien que flaté était pas tout a fait à l'aise son insctinct d'Oni lui disant que quelque chose n'allait pas sans pouvoir mêtre le doigt dessus. de même que quand il présenta "titan" le marteau du titan forgeron, enfin la replique exacte, le forgeron en face de lui n'était plus tout a fait le même. la encore Brak avait du mal a discerner en quoi mais son instinct était maintenent en eveil.

    par la suite après une petite pause qui semblait méditative le forgeron répondit à Brak pour ce qui était de sa commande ou plutôt de son idée d'armure anthro dragon et épée a neuneuil. et le moins que Brak put en penser c'est que la réponse fut à l'essentiel tout en étant cordialement diplomatique. le forgeron en face de Brak avait il déjà et a faire par le passé a des monstres et client fort dificelle très probable. Mais en substance il expliqua a Brak que son idée n'était pas possible et que lui même en essayant y perdi un peut d elui même. Ce qui fit imediatement changer le regard de Brak sur le neuneuil présent sur le marteau sur l'enclume, quel horeur songeait t'il si une partie de lui se retrouvait enfermé dna su objet pendant que le reste continuait de profiter de la vie. Enfin le forgeron evoqua une "triche" possible pour donner l'aspect du vivant à la future épée et armure. ce qui au final était un excelent compromis auquel Brak hocha affirmativement la caboche ponctuant son gest d'un souire sur sa verte frimouse et tapotement de mains entousiaste mais silencieux.

    Par la suite le forgeron se redressa le regard ardent disant et promettant a Brak de fabuleuse réalisations, dan ses materriaux les plus rares et d'une qualité deppasant les rêves et aspirations de Brak en l'echange d'une faveur. a ce moment precis pendant que le forgeront reprenait son soufle avant de repredrne la parole. Brak de son coté eut un sourire mi rictus mi amusé penchant la tête en arrière et un soupir amusé, une faveur pour une armure voilà qui lui rappelait un souvenir bien précis et qui semblait appartenir a une autre vie que la sienne aujourd'hui come si c'ets son grand père qui l'avait vécu et non lui même come se fut pourtant le cas. Cependant Brak ne ferait pas la même imprudence que son ex maitre Golrthra ( Brak connaissant la ruse). il luui dit dan sun soufle amusé.

    "parlez et dite de quoi il s'agit PRECISEMENT et je vous dirait ensuite ma réponse."

    Et la faveur demandé ne tarda pas a se faire entendre, en fait le forgeron n'était pas seulement intrigué par le marteau "Titan" il en était totalement fasciné, et le voulait pour travailler sur les armure et armes de Brak, il resortait de ses parole un grand espoir d'acceptation de la part de Brak. et cela serra grandement le coeur de Brak dont la frimousse devint tristoune et les neuneuil humide. JAMAIS il ne cederait "titan" même si ce 'nétait pas le marteau dont il se servait le plus, il était le souvenir et el trophée le plus précieux que Brak possédait, celui de sa plus épique bataille dont une pareille ne se représenterait probablement plus. (en effet comment une horde de zombis pourait elle attaquer et mettre a afeu et a sang un ville du reike fort peut probable, pour ne pas dire impossible ).

    Mais ne même temps pour un diviniste, et cela Brak pouvait le comprendre pour avoir cru lui aussi aux titan avant la guerre. le marteau était LA RELIQUE suprème pour un forgeron diviniste mêem si il ne s'agissait que de la copie exacte du vrai marteau. et cela faisait mal vraiment mal au coeur de Brak de refuser l'exausement d'un rêve a quelqu'un. ausi c'est presque les larmes aux neuneuilla frimousse toute tristoune et tourné vers el sol qu'il dit d'une voix grave et résolue au forgeron entrecoupé de grongement bref trahissan tle profond conflit interne dans sa caboche.

    "vous ne vous rendez pas compte de ce que vous me demandez, vous me demander de me sepparer du souvenir de ma plus ilustre bataille, de la seulle pièce que je puis en ramener de cet épique combat, de la seulle trace tangible qui dit "Brak était là auprès de son roi pensant le combat ". Pour le guerrier et gladiateur que je suis c'est impossible, cependant je comprend bien plus que vous ne pouriez l'imaginer votre position, pour moi "titan" est l'un de maes enfant marteaux et trophé de guerre le plus important, pour vous il est l'artefact certe copie qui vous relierait sur l'enclume au titan forgeron. "

    Puis après une pause de tenir frebilement san ssa paluche "titan et une larme tombé du coin du neuneuil sur la tête du marteau "titan" Brak pousa un petit soupir pour reprendre sa respiration il encahina plus calme et résolut.

    " Je ne peut pas et ne veux pas vous le donner a aucun prix, MAIS j'ai en même temps grandement envie de voir cos création et que vous puissez ateindre vos objectif et rêve de forgeron. Alors LE SEUL compromis que puis vous offrir se serait de revenir demain acompagné d'un notaire et d'un témoin de confiance pour rediger un pacte de location prêt temporaire de "Titan", en clair et plus simple je pourait consentir a vous prêter mon marteau "titan" le temps de forger mes commande mais je le récupérerait ABSOLUMENT ensuite. et bien que je vous pense honête et homme d'honneur et avec le respect et l'humilité du a un artisant, je vous defand de garder mon marteau "titan" en me rendant une copie à la place quand je reviendrait prendre mes comandes.

    sur un registre plus léger je serait curieux d'en svoir plus sur la solution de "triche" que vous avez évoqué précedement pour donner l'aspect du vivant aux armes et armures "


    Termina Brak le plus cordialement et diplomatiquement possible


    hors rp :

    je propose de faire une elipse entre ce tour ci et le prochain tour dans le rp au lendemain ou Brak reviendrait avec le notaire et le témoin.


    voix et thème de Brak'Trarg:


    Bric à Brak (inventaire de Brak'Trarg:


    Forge du Porte-Mort [Ouvert] W84111
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum