DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    L'intolérance, une malédiction universelle - Halewyn InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 0:11Kilaea Sliabh
    Étincelles Couragéennes | OrifaHier à 22:38Arès Wessex
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 18:22Rêve
    Une Mort Silencieuse - PAHier à 18:16Arès Wessex
    Un regard de capitaine sur l'avenir... Hier à 17:09Altarus Aearon
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornHier à 16:43Valmyria
    Validation de StadzankHier à 16:19PNJ
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 553

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Sam 24 Juin - 9:27
    De nouveaux travaux sur les malédictions avaient été publiés dans les recherches des érudits de Drakstrang. Ce n’était pas des découvertes secret d’État sinon les documents fournis pendant l’étude n’aurais certainement pas fini dans une des bibliothèques de l’établissement de Melorn, là où n’importe quel étudiant étranger ou étudiant tout court en fait pouvait entrer et sortir le document pour être perdu à la moindre goutte d’alcool en trop but ou au son de pièce sonnante dans les bourses qu’elles remplissent.

    La nature exacte des travaux était quelque chose dont la valkyrie ignorait complètement, mais de base rien que le fait que cela touche aux malédictions faisait de cela un sujet des plus intéressant pour encore mieux les comprendre et les retirer par la suite.

    Tout avancer sur les malédictions était important. Même si ce n’était absolument pas un secret d’État. Comprendre aide toujours même si on ne peut pas soigner sur le moment ou même sur du long terme. Trouver des solutions pour soulager sans aggraver peut déjà être une bonne chose. Préparer le terrain pour une future guérison aussi. Connaître son adversaire est la clef pour le vaincre, même dans ce genre de cas.

    C’est donc avec cet état d’esprit là que la valkyrie se dirige vers la bibliothèque en question pour pouvoir récupérer un document du document, quitte à la faire elle-même la copie en question. Le pas sur d’elle, son approche des lieux se fait sans la moindre hésitation. Pantalon noir, haut beige, ailes frémissantes un peu à chacun de ses pas, cheveux blanc pour le moment tressé avec des ornements en fer dedans, un maquillage noir autour des yeux, la même couleur sur ses lèvres, deux bracelets lourdement chargés en gravure représentant les étoiles, la lune et le soleil, voilà ce qu’on pouvait voir d’elle.

    Son dos se courbe parfois pour passer certaines portes un peu trop basses à son humble avis, heureusement ce n’est point le cas de toute. Normalement ce qu’elle à faire ici n’est qu’une simple formalité. Prendre et repartir, rien de plus, mais plus n’approche de sa destination, plus des grognements se font entendre. Un hybride canidé passe à côté d’elle en marmonnant contre la sécurité et cela attire un peu l’attention de la secrétaire, mais sans plus l'inquiéter que cela. Elle aurait peut-être dû, qu’importe, les grognements se s’éloignent avec l’hybride et la bibliothèque est bientôt en vue.

    – Alors, la putain rousse tu ne passes pas. C’est un endroit réservé pour les fiers guerriers du Reike, pas les culs-blancs de la république qui devrait faire la bouffe.
    – Tu es sûr c’est une meuf ?
    – Je m’en branle, au pire c’est un castra qui devrait retourner chanter pendant qu’il se fait prendre par un vieux et c’est tout.


    Des rires gras suivent cette remarque et le sang d’Usha ne fait qu’un tour. C’est qui les cons qui sortent ce genre de merde ? Visiblement un groupe de quatre étudiants, leur apparence laisse plus penser à des ovnis ou des drakyns, peut-être un mélange des deux, face à eux elle peut voir une longue tignasse rousse, vu la carrure et de dos elle pense à un humain ou un elf. Qu’importe, ce n’est pas des propos à tenir et la bibliothèque, en tout cas celle-ci, est ouverte à tous.

    – C’est quoi ce bordel ici ? Tu te crois où pour tenir ce genre de propos petit con ?

    Sa voix porte et elle avance rapidement vers le groupe, de toute façon elle se devait de passer par là vu que c’est l’entrée du lieu. Il y a des gens à l’intérieur, installés à des tables qui parfois jettent des regards vers la porte, mais personne ne bouge le moindre petit doigt pour changer ce qui se passe. C’était peut-être quelque chose d’habituel qui n’étonne plus, mais sert de spectacle. Ça donne presque un sentiment de nausée par dégout de ce genre d’attitude des gens, par la même occasion ses cheveux passent au noir avant de virer à un violet pastel quand la colère revient et que les rires gras de ceux qui pour elle ne sont que des gosses ignares retentissent à la suite de ses mots.

    – Parce que c’est un angelot qui pense me dire ce que j’ai le droit de dire ou non ? Ton illusion de muscle ne change pas ta place de poule pondeuse juste bonne à nous baiser les pieds après la chute de ses maîtres titans.

    Un long soupir sort de la bouche de la valkyrie et c’est l’exaspération qui arrive avec cela ses cheveux prennent une couleur noire. Putain, elle a encore à faire à un con qui pense que forcément ailes ça veut dire ange et qu’ange ça veut forcément dire du côté des titans. Est-ce que l’un d’entre eux sait qui est le directeur de Drakstrang ou ça se passe comment ?

    – Les merdeux, vraiment, vous allez redescendre d’un étage.
    – Sinon quoi ? Tu vas pleurer ?


    Non, juste vous faire renvoyer, mais bon, c’est un détail ça. CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 24 Juin - 15:00
    Alors alors alors... Si il y a bien une chose qui est commune à toutes les nations est la quantité de paperasserie inutile. Un laisser passer pour ci un autre pour cela. Quelques courbettes. Et pour la bibliothèque de l'université, comme pour d'autres, c'est la croix et la bannière. Halewyn avait quand même réussit à mettre la main sur le papier pour trouver des ressources et peut être du savoir sur la malédiction de la sirène.

    Il y avait un truc qu'iel avait oublié cependant. C'est le gros lourd de service. Le fait est qu'iel n''avait pas toute la journée non plus. Iel devait rejoindre ses mortels du moment plus tard dans la journée. Aussi, les prunelles ternies par la plus pure blasitudes, les laisser passer en main, Halewyn n'avait même pas eu le temps de se présenter avant de se faire rembarrer.

    – Alors, la putain rousse tu ne passes pas. C’est un endroit réservé pour les fiers guerriers du Reike, pas les culs-blancs de la république qui devrait faire la bouffe.

    Putain rousse? Dans un geste de la plus pure innocence, le sublime être aux cheveux du plus beau carmin et parfaitement tentretenu regarda derrière iel, intrigué. Mais qui ose se faire interpeller ainsi de si bon matin?
    – Tu es sûr c’est une meuf ?
    – Je m’en branle, au pire c’est un castra qui devrait retourner chanter pendant qu’il se fait prendre par un vieux et c’est tout.


    Les prunelles noires, constellées d'étoiles, se retournèrent avec une grâce inouïe vers le garde chiourme de service. Ferme ta grande gueule halewyn, tu as besoin de cette entrée.

    -Castrat? Moi? Plait-il?


    Dit la voix de soupir, ne relevant pas l'insulte qui l'accuse de prostitution, ayant quand même participé à une orgie pas piquée des vers voilà même pas 4 jours. Le fait est que le Spectre Rouge est amusée tandis qu'iel accentue son côté androgyne à dessein, rendant impossible de le genrer. Son éventail rouge s'ouvre et s'agite devant iel tandis que le démon se déhanche de facon totalement féminine. Jouer avec ces mortels ui passe bien à l'esprit. Les rapporter à Tagar aussi. Il y en a qui vont perdre leur prime. Mais... MAIS.... Cela serait vraiment trop facile.

    Oh... Ce sont les oreilles c'est ca?

    Minaude t'iel outrageusement, faisant exprès de jouer à l'épais dans le plus mince, lui permettant d'irriter les gros lourds de sa seule présence s'amusant de leur grossièreté... Pour avoir le plaisir de les voir se déconfire quand elle leur montrera les documents officiels. Du moins c'était son intention jusqu'à ce qu'une protagoniste inattendue ne se présente à sa défense. Et oui, iel a l'air d'un gamin à côté. Non mais ils mangent quoi les Reikois pour avoir le physique de brutes sanguinaire?  Se demande Halewyn qui. Ce n'est pas compliqué, la cuisse de la femme c'est sa taille, elle le dépasse de cinquante bons centimètres et n'a rien à envier à Brak'Targ. Par chance, elle , sait comment agencer les couleurs... Tiens? Mais ces magnifiques ces ailes!!!! De la plus pure neige qui grisonne délicieusement pour devenir noires au bout des rémiges. Ca doit être sublime lorsqu'ouvertes de toutes leur envergures... Et douces... Iel se demande ce que ca ferait d'être entouré de cette douceur duveteuse. Oh, ce changement de couleur de cheveux est proprement fascinant aussi!!! ʼnoires, améthystes...

    Ce qui amène une question fort incongrue. Est ce que les Valkyries s'accouplent dans les cieux? Tiens, un petit détour par l'allée dédiée aux espèces intelligentes du Sekai est de mise. Mais bon, revenons à nos moutons... Heu... gros cons pour iel, petits cons pour sa nouvelle alliée, ca serait faire insulte aux pauvres quadrupèdes que de les affubler d'un tel nom.  Et ils poussent l'ignorance crasse jusqu'à la qualifier d'ange. Même le démon sait faire la différence. Un ange ne serait jamais interposé entre l'Injustice et iel. Du moins pas d'une facon si musclée. Regardez là enfin!!! Elle est bâtie par la baston!

    Et l'autre qui en rajoute, et soudainement le démon arrête de sourire. Les intentions sous entendues derrière cette remarque, quand même ne lui plaisent pas vraiment. Aussi se décalant un peu, iel range son éventail et sort son carnet, tout yeux et oreilles face à cette joute verbale des plus intéressantes.  

    Ce ne sera pas nécessaire. Dit soudainement la sublime créature aux cheveux carmin, ingenrable, de sa voix de soupir. Tagar Reys, Coeur du Reike et, accessoirement celui qui signe vos chèques de paye. Aura un rapport détaillé sur vos agissement... Alors voyons voir. Obstruction, discrimination envers une citoyenne Reikoise, négligence professionnelle...

    Levant les yeux du carnet, iel a un magnifique sourire ingénu en même temps qu'iel penche la tête sur le côté, une mèche rouge lui balayant le front.

    Ce n'est pas dans mes habitudes de balancer à tout vent mes relations messieurs. J'ai faite toutes les démarches administratives requises et ce, sans faire appel à aucun contact. Compte tenu du fait que j'ai suivi les voies officielles,  votre facon de m'interdire l'accès ici aujourd'hui  nuit à la réputation de l'établissement que vous représentez dans l'exercice de vos fonctions.   Veuillez m'excuser, messieurs, madame, j'ai un rapport à rédiger... Ah oui, intimidation... abus de pouvoir...  Je me demande si il va couper votre budget annuel. En tout cas il sera content que je ne demande pas vos têtes. Ah oui... Ca me rappelle... Putain... Votre mère aurait du en avoir été une. Vous n'auriez peut-être pas le balais du spécisme enfoncé dans le fondement... Bon, ou en étais-je... Ah oui, ce rapport...  
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 553

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Dim 2 Juil - 22:23
    Les mots de la personne rousse arrivent dans ses oreilles et cela attise une forte surprise et curiosité d’un coup. Du noir ses cheveux passent à un blanc des plus cristallin et presque instinctivement elle active pendant quelques secondes détections de mensonge sur la victime du petit groupe d’étudiant avec un peu trop de merde dans le crâne. Ce n’est pas long et tout semble être bon dans les phrases entendues. Donc c’est bien une citoyenne de la république qui se trouve là et qui semble avoir un certain verbe pour se débrouiller.

    Un nouveau regard au groupe des quatre idiots de service et il ne fait aucun doute à leur expression que là tout de suite ils souhaitent faire avaler toute sa chevelure rousse par tous les fondements possibles à leur interlocuteur même si un dans le lot est parfaitement détendu. Un semble ne pas prendre au sérieux la menace, en même temps une part d’Usha arrive à comprendre. Qui pense avoir assez de pouvoir pour faire passer une missive de ce genre au cœur du Reike et qu’il en est quelque chose à faire ?

    – Parce que tu crois connaître ce…
    – Si j’étais toi, je ne finirais pas cette phrase.
    – Mais tu te prends pour…
    – Celle qui vient de t’empêcher de jurer contre un membre de la main de nos puissants souverains petits con. Au cas où tu l’aurais oublié, mais c’est au couple royal que tu dois ton éducation et place ici. Insulter un membre de leur main comme si tu parlais de la première traînée que tu prends dans le fond d’une grange est un acte suffisant pour te faire couper la langue.


    C’est faux. Encore heureux, mais vu la façon dont l’un d’entre eux pâlissait, ils ne sont pas tous au courant. En même temps, tout dans leur façon de faire fait penser à des enfants nobles qui ne sont là que pour la position sociale que ça donnera d’avoir son examen à la fin de son cursus. Le meneur du groupe a son visage qui passe au rouge avant de cracher sur la valkyrie et s’élancer pour armer son poing. Les réflexes d’Usha agissent sans le moindre souci et le drakyn se retrouve au sol, la tête la première rencontrant violemment ce dernier, la nuque maintenue d’une main, le bras qu’il avait armé maintenant dans son dos avec le genou de la secrétaire qui aidait au maintien de cela avec le poids de son corps.

    – Petit con, on va jouer franc jeu. Je ne sais pas qui tu es, mais je sais que tu es une sous merde par rapport à moi et que ce que tu fais est contre le règlement de Drakstrang.

    Il ne dit rien, mais elle sent clairement son corps tendu d’énervement sous elle. Le reste de son groupe ne bouge pas et fixe la scène incertaine de la marche à suivre. Avoir ce genre de pouvoir l’amuse mine de rien, avec ce sentiment ses cheveux passent à un violet clair progressivement.

    – Qu’importe de combien vos familles donnent de l’argent, ça ne sera jamais assez contre une attaque du cœur du Reike ou même des gens qui eux ont su montrer leur valeur à notre pays.

    Cette fois c’est l’effroi qui commence à se lire sur le visage du jeune sous elle. Son cerveau semble comprendre de plus en plus qu’il n’est absolument pas dans une situation où il est le chasseur. Là, il est un déchet, même pas une proie. Elle relâche la pression et les quatre étudiants partent sans demander leur reste ou chercher à dire autre chose. Des lâches. Ce n’est même pas important de les poursuivre, il y a assez de témoins pour que l’on retrouve qui c’est plus tard et jouer avec leur peur quand le temps sera venu. Les yeux hétéroclites se tournent vers la victime rousse du groupe qui est toujours là, cette personne attise un peu la curiosité mine de rien.

    – Tout va bien pour toi petite ?

    Elle s’était genrée au féminin à un moment, au pire si ce n’est pas bon Usha s’excusera après avoir été repris et changera de pronom, ce n’est pas vraiment son souci là tout de suite. Non, là tout de suite ce qui l’intrigue c’est de savoir de comment cette républicaine peu invoquée si facilement le nom et la fonction du cœur du Reike pour se défendre. Finissant de se redresser, puis regardant autour pour voir de comment l’attention est, tout le monde a repris ses activités comme si de rien n’était, l’hypocrisie des êtres vivants que d’agir ainsi, mais passons.

    – Je ne sais pas trop ce que tu venais faire ici, mais je vais rester avec toi si jamais ils reviennent. Ils sont assez cons pour ça, puis, visiblement ont oublié de donner une escorte à une envoyée de la république.

    Elle n’a aucune idée si c’est vraiment le cas, mais autant jouer cette carte. Dans un lieu comme ici un peu trop de diplomatie sera toujours mieux que pas assez. Si on pouvait empêcher de mettre encore plus d’huile sur le feu des relations internationales, ça ne serait pas mal mine de rien. CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 5 Juil - 19:00
    Petite?

    Les prunelles d'encre en amandes et légèrement ourlées de khôl se levèrent vers la dame au cheveux changeants. Les traits de la Shoumeienne s'adoucirent imperceptiblement pour se conformer à ce que la grande Valkyrie avait décidé.

    J'ai eu  beaucoup de qualificatifs dans ma vie, mais petite est une première. Sourit légèrement l'étrangère aux cheveux rouges sans relever quoi que ce soit sur qui L'envoie. En fait, Usha a déduit mais n'a pas demandé, ce qui l'arrange en fait. Dans un léger bruissement aérien de tissus, la Shoumeienne s'inclina et  la belle grande dame aux cheveux changeants de prendre place à ses côtés.

    Et vous, dame aux cheveux d'orage et de ciel clairs, de lumière et de cendres et au coeur de feu, permettez moi de me présenter. ŀ'on me nomme Halewyn Giovinetta Sampiero. Je vous offrirais bien mes services si ces dernier n'étaient déjà pris. Si je puis t'être... Vous permettez que je te tutoie?...

    Se relevant, le démon ouvrit un éventail rouge qu'elle agita lentement devant son visage en souriant d'une facon angélique, tandis que les deux femmes s'engouffraient dans la fraicheur sèche des lieux, des enchantements veillant à la préservation des précieux documents. Même si elle ne l'avouerait pour rien au monde, Halewyn était passablement impressionnée. Peut-être trouverait t'elle une autre pièce du puzzle ici? En quelques années d'emprisonnement involontaire à Sancta, iel avait eu l'occasion d'apprendre et d'affiner sa compréhension de la magie Mortelle, s'en servant parfois en mode hybride avec ses pouvoirs. Halewyn avait compris la puissance des symboles, sigils, runes et incantations. Et créer un sortilège de Magie Noire de toute pièce  n'est  quand même pas une sinécure.  Surtout quand on ne l'a toujours pas expérimenté. De un parce que c'était une magie vivante et que le démon se refusais de poser ne serais ce qu'un ongle sur la nécromancie.C'était moche, dégoutant, plein de dents et ca puait.

    En gros, ca allait être un quitte ou double. C'était étrange tout de même que les développements et la rencontre fortuite avec les deux tourtereaux lui avaient donné une idée supplémentaire. Mais encore une fois, iel s'égare. Un petit éclat intermittent à la limite de sa zone de possession lui indiquant qu'ils étaient suivis.

    Ils vont revenir, tôt ou tard. Leurs quart n'est pas fini de un, et ils me prennent pour une grande menteuse et vous pour une brute...  probablement. C'est dommage, je n'ai point le temps de jouer avec leurs bêtise crasse...   Melorn est une si belle ville. Sans cette xénophobie, je m'y serais installée volontier. Mais je parle, je parle...

    Le démon s'arrêta au milieu du hall, se tournant vers la valkyrie et la regardant dans les yeux, les prunelles d'encre brillant doucement.

    Je pourrais peut-être t'être utile? Prends le comme retour de service rendu.  Parce que je t'en doit une, il m'aurait déplu être incarcérée pour agression d'elfe.
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 553

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Dim 16 Juil - 11:02
    – Il faut bien des premières fois à tout.

    Le ton est clairement amusé. La valkyrie n’a absolument toujours aucune idée de qui est vraiment la personne à qui elle parle, mais ça semble être une personne avec qui ce genre de phrase à double sens fonctionne. Si ce n’est pas le cas, pas grave, ça reste amusant dans tous les cas. En tout les cas ça l’amuse grandement de la voir s’amuser des changements de couleur de sa chevelure qui devient d’un noir des plus intenses avec les nouvelles émotions. Il y a une certaine malice chez cette Halewyn qui fait sourire.

    – Permet-toi complètement le tutoiement, ce n’est pas comme si on était à un événement diplomatique important ou je ne sais quel moment de politesse un peu trop pédant.

    Pas qu’elle soit contre la politesse, mais clairement c’était pour l’heure le dernier de ses soucis. Qu’est-ce que le vouvoiement lui apportait dans ce genre de cas ? Rien, juste rien, donc si cela n’apporte rien autant passé sur quelque chose de plus familier. Plus proche, un peu plus intime.

    C’est tout con, mais avec ce genre d’attitude on en apprend souvent plus sur les gens, puis, soyons réaliste deux minutes, si elle avait été à cheval sur la courtoisie à avoir jamais elle n’aurait commencé à appeler la rousse petite. À quel moment tu te mets à vouvoyer une personne que tu appelles familièrement par un sobriquet de base ! Même si le sobriquet n’est pas insultant et ne se veut pas l’être, ça reste que pour mettre du vouvoiement dessus ça parait un peu con.

    Usha n’aime pas spécialement paraître un peu con. Con tout court la dérange. En même temps ça dérange beaucoup de monde. Est-ce qu’il y a des gens qui apprécient vraiment paraître cons en étant conscient de paraître ainsi ? Surement, mais ce n’est pas son état d’esprit dans tous les cas. Par contre, il y a un détail qu’elle relève dans ce que dit son interlocutrice et qui semble avoir déjà été évoqué un peu plus tôt. Un détail de merde, mais même inconsciemment elle se sent obligée de le souligner.

    – Si la bande d’abrutit c’est présentée comme des gardes en service et utilisée cette justification pour t’empêcher de rentrer sache qu’ils se sont bien foutu de ta gueule. Il n’y a ce genre de sécurité, encore pour la partie publique de la bibliothèque. Ce sont des étudiants qui ne se sentent plus pissés parce que leur famille a un peu d’influence. Rien de plus. Et permets-toi de parler autant que tu es à l’aise avec cela, il parait que pour communiquer c’est plus simple quand on exprime ce qu’on souhaite.

    La touche d’ironie est là pour tenter de mettre un peu plus à l’aise. Une façon de juste s’amuser de la situation. Elle-même parle facilement quand un sujet lui plait. Ce n’est pas comme si elles échangeaient sur des secrets d’État, sinon bordel c’est des secrets d’État vachement nazes à ce moment-là.

    – Tout lieu est beau sans intolérance, mais il semble que cela s’invite toujours à un moment ou à un autre sans qu’on puisse vraiment le canaliser. Il y a toujours une nouvelle merde qui vient remplacer une merde qu’on supprime, voir s’ajoute. Une putain de boucle.

    Une boucle bien chiante pour le coup, mais elle y croit tout de même à la possibilité d’un jour enrayer le système. Cela prendra du temps, ça sera plus que chiant, mais elle continuera à se battre pour cela tout de même. La proposition d’aide l’amuse un peu, un nouveau changement de couleur et c’est maintenant aussi blanc que la première chute de neige d’un bel hiver en montagne.

    – Cela dépend de l’aide. Je viens à la suite à des travaux sur les malédictions qui m'intéressent. Les avancées dans le domaine sont fascinantes. Surtout que de plus en plus de recherches se portent sur celle en lien avec les titans et il serait, a mon avis, mieux d’avoir le plus d’éléments possible sur cela avant de s’en reprendre en plein dans le cul. D’ailleurs, pourquoi es-tu venue à la bibliothèque toi ? Je connais assez bien l’endroit donc si je peux t’indiquer la section qui te sera utile ça sera avec plaisir.

    Il fut un temps elle connaissait mieux l’organisation du lieu que les personnes travaillant sur place, qu’importe, cette discussion est douce même si les liens de l’inconnue avec Tagar lui semblent un peu étranges. Quoi que, vue sa réputation a lui, c'était peut-être complètement normal. Se prendre la tête ne servait à rien de toute manière.
    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 19 Juil - 18:26
    Ahhh, ceci explique cela donc. Nous ne sommes pas encore dans la section réservée. A ma décharge, c'est la première fois que je met les pieds dans cette bibliothèque et ils croyaient vraiment ce qu'ils disaient. Du coup c'est fort ennuyeux.

    Des elfes comme eux, Halewyn en mangeait pour son en cas de minuit. Et s'amusait avec de jour. Il était malheureux que le temps devienne si limité pour Rowena. Si son moine ne l'attendait pas ce soir, iel se serait bien amusé avec les jeunes blancs becs, histoire de leur donner la leçon de ne pas s'attaquer à n'importe qui.  Le mouvement de l'éventail se fit un peu plus vif, manifestant la légère irritation de son propriétaire. Cette bandes d'imbéciles n'en resteront parfaitement pas là. Mais peu importe pour le moment. La grande Valkyrie est juste assez acide pour être du goût du flamboyant visiteur qui se contente d'opiner silencieusement à sa tirade sur l'intolérance tout en regardant les hauts rayonnages emplis de livres du sol au plafond, les tables et les rares lecteurs disséminés un peu partout.   Quand Usha parle de malédictions, la belle oreille ronde du démon se tourne totalement vers elle.

    J'ai déjà fait ce genre de recherche, le coût à payer pour maudire un titan est trop élevé, même pour moi. J'ai calculé à vu de nez qu'il faudrait à minima l'annihilation de l'équivalent d'une ville pour un résultat incertain. Parce que faire mourir tant de gens de facon volontaire pour une magie qui jouera dans la plate bande de Xo'Rath pose quelques problèmes de fiabilités et de logistique pour l'exécution. Sans compter les questions éthiques qui se posent. Après tout, qui voudrait génocider pour simplement maudire cette entité de merde?


    Répond t'iel bonnement comme si  iel parlait épicerie et franfreluches.

    Mais effectivement, si il y a un moyen d'en apprendre plus sur ces connards (le mot résonnait étrangement dans la jolie bouche, étrangement distinguée) Il faut sauter sur l'occasion. D'aillleurs mes recherches sont dans le même domaine a peu de choses près que les tiennes. Je cherche en fait à contrecarrer une magie létale titanesque en passant par ce que je maitrise le mieux, soit la magie noire évidemment, pour l'esquiver et donner au sujet affecté une chance se survie long terme en attendant un remède définitif. Tu t'y connais en magie noire et en malédictions?  Du coup, nous pourrions partager une table et échanger nos connaissances? Cela tiendrait les cafard à distance en plus de nous faire gagner un temps précieux.

    Halewyn sourit adorablement tandis qu'elle continuait du même ton policé.

    Je déteste les bibliothèques. C'est poussiéreux et ennuyeux, pourtant j'adore les livres et le savoir qu'ils renferment .  Ca doit être dû au fait qu'en ces murs gît du savoir qui ne devrait pas être dans les mains des érudits. C'est désolant de voir cette nécropole de vélins et papier laissée à consultation pour les mains impies.  
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 553

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Mer 13 Sep - 14:58
    La naïveté qu’avait pu avoir le jeune elfe quant au propos des étudiants bien trop stupide pour leur propre bien avait presque quelque chose d’attendrissant. Presque. Les enfants avaient besoin d’apprendre et c’était dans les difficultés que les plus grandes forces ressortent. En tout cas c’est comme cela qu’on a toujours appris à Usha à penser. C’est dans les épreuves et difficultés qu’on apprend.

    Puis, rapidement avec la suite de ses propos Halewyn perd tout de sa naïveté et prend un semblant de folie dans l’esprit de la valkyrie. Absolument pas la bonne folie pour le coup. La folie qui fait rechercher des choses bien trop dangereuses et avec bien trop de conséquences pour le reste du monde pour que cela soit une bonne chose a un moment ou un autre.

    – Tu as cherché sérieusement avec des calculs à comment maudire les titans ?

    La surprise est plus que présente dans sa voix alors que ses cheveux viennent de faire un aller-retour entre le blanc et le mauve sans pouvoir empêcher cela. À aucun moment cela ne devrait être vu comme des recherches qu’une républicaine relate sans le moindre souci en plein milieu d’un lieu d’enseignement reikois.

    – Vraiment ? Quand je parlais de malédiction en lien avec les titans, je parlais plus des lycaons ou encore du problème bien plus problématique de la peste obscure en ce moment. Maudire des êtres qui maîtrisent eux-mêmes ce niveau de malédiction alors qu’on ne sait pas soigner ce qu’ils ont créé me semble…

    Elle cherche le mot approprié. Vraiment, le terme le plus poli et convenable dans ce genre de situation. Elle semble être une personne assez importante pour avoir des liens avec le Cœur, ne pas faire d’incidents diplomatiques parce qu’on trouve un sujet de recherche non valable au vu du contexte serait mal placé. De plus, il est possible que ce genre de recherche puisse donner des résultats pour lutter contre les titans, cela ne lui semble simple pas être la bonne méthode.

    – Avant-gardiste ?

    Elle-même n’est pas certaine que c’est le meilleur terme, mais c’est tout ce qui est venu après sa brève réflexion.

    – Enfin, j’ai toujours été dans le soin des mots avant de riposter avec les mêmes maux que notre adversaire. Savoir soigner ce que l’on va provoquer est toujours mieux si jamais cela nous revient en pleine gueule.

    Une illusion est bien trop rapidement mise sous le nez et ce qu’on pense être l’ennemie est en réalité un allié qu’on tue sans vergogne par stupidité. Il lui était déjà arrivé dans ses jeunes années de se faire avoir par ce genre de malice et c’était frustrant en plus d’être culpabilisante par rapport à l’acte commis par erreur.

    – Réduire tous les titans à néant ne poserait nullement souci, mais effectivement un génocide pour faire cela n'est pas forcément la solution.

    Avec ce qu’ils impliquaient, les mortels s’en sortaient bien mieux sans eux dans les parages de son humble avis. En soi, en y regardant bien, leurs deux avis étaient à certains points semblables, le chemin n’était simplement pas du tout le même.

    – Mais il est vrai qu’on peut apprendre d’eux pour défaire ce qui est souvent une dérive de leurs œuvres. J’ai été sous l’emprise d’une malédiction enfant, c’est ce point qui m’a fait m’y intéresser à la base. J’ai pu étudier la magie noire aussi, même si pour le coup je ne pratique absolument pas.

    Pour le moment. Quand elle s’y connaîtrait assez en soin des malédictions peut-être que de toucher elle-même à ce domaine-là la botterait bien, mais ce n’était absolument pas le cas pour le moment.

    – Partager sur le sujet est toujours plaisant, surtout que j’imagine que la république a des connaissances différentes de celle du Reike. Est-ce que tu as déjà fait un tour à Magic pour étudier le sujet ?

    Toute information était bonne à prendre. Si des savoirs de Magic pouvaient lui parvenir, ça serait un réel plaisir, au pire elle trouverait bien un moyen à un moment d’en apprendre plus sur ce qui était enseigné là-bas. Elle avait le temps, clairement le temps, surtout si elle restait sur son projet pour avoir une vie la plus longue possible.

    Elle prend les devants et guide l’elfe à sa suite sans la moindre hésitation dans les rayonnages. Le temps passé en ce lieu pendant sa scolarité et même régulièrement après, l’aidait grandement à savoir où se trouvaient exactement les sujets qui pouvaient l'intéresser.

    – C’est un peu rude. On ne peut savoir si des mains sont impies quant à la consultation de documents avant que cela arrive, puis cela dépendra toujours du point de vue de la personne qui juge les mains en question. D’après certain, les livres ne devraient être à la portée de personne, alors qu’ici au moins ils permettent à continuer à perpétuer le savoir. Même si ce ne sont pas toujours des flèches qui enrichissent leur savoir ou même pour de bonnes attentions, cela permet de ne pas être complètement inutile.

    Peut-être qu’elle avait mal compris les propos de son interlocutrice, c’est ce qu’elle pensa après avoir dit cela. Dans le doute elle ajouta une dernière phrase avait de la fixé et être particulièrement attentive à sa réponse.

    – Pour vous de comment le savoir se devrait d’être transmis ?

    CENDRES
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Lun 9 Oct - 18:36
    – Tu as cherché sérieusement avec des calculs à comment maudire les titans ?

    Au dessus de l'éventail, un oeil de velours noir se porte avec amusement sur la belle valkyrie, notant avec intérêt les changements de couleurs de ses cheveux. C'est tout simplement adorable. Peut-être devrait iel adopter le concept?   Attentif le démon écoute ce qu'elle a à dire. Oh?... Refermant son instrument, l'éphèbe a un charmant sourire ingénu.

    -Evidemment!!! Comme chaque mage noir sensé a bien dû faire les mêmes calculs. Ah oui... La Peste obscure... Il y en a qui n'ont pas encore compris qu'en temps de peste, on s'isole, il faut laver les aliments, griller  le grain pré consommation, contrôler autant les entrées d'eau que la prolifération des  rongeurs ainsi qu'adopter l'hygiène la plus élémentaire. Ca doit être tout écrit ici d'ailleurs.

    Dit iel en balayant l'air devant eux, montrant les lourds rayonnages d'un mouvement particulièrement élégant de l'éventail qui s'ouvre au passage.  

    -Pour ma part, je doute que la Peste Noire soit réellement voulue par ces derniers. Je parlerais plus de dommage collatéral. Les charniers des champs de batailles sont un vrai nid pour les cochonneries. Ajoutez les pilleurs de cadavres, un royaume désorganisé et vous avez le résultat inévitable. Je dis que dans le doute,le bûcher est toujorus la meilleure option... Les Flammes purifient à leur façon.

    Il y eut un léger rire cristallin, ténu et à peine perceptible. La perplexité mêlée d'une ténue désapprobation de la guerrière l'amuse grandement.

    M'enfin, si je ne suis pas sur le dit bûcher.  Evidemment qu'il faut être avant-gardiste. Le monde tourne et change au moment même ou nous discutons. Il faut toujorus avoir un pas d'avance, sinon nous nous retrouvons facilement enlisé dans le bourbier du passé, trouvant des solutions désuètes au problèmes de demain... Ceci dit, je m'emballe facilement. Je discoure, je discoure...  


    – Enfin, j’ai toujours été dans le soin des mots avant de riposter avec les mêmes maux que notre adversaire. Savoir soigner ce que l’on va provoquer est toujours mieux si jamais cela nous revient en pleine gueule.

    Halewyn approuva avec enthousiasme.

    Maheureusement, personne ne peut jamais tout prévoir avec certitude et c'est bien ainsi. Nous pourrions mettre Shoumei en amphore avec des si... L'éthique, c'est à ca que ca sert... Et croyez moi, mine de rien j'en suis pourvue . Dommage qu'eux non. Je me demande si c'est par ennuis qu'ils dévastent le Sekai. Evidemment que connaitre leur motif nous feraient avancer d'un pas de titan. Je ne me vois pas les inviter pour le thé pour leur demander ceci dit.


    Et à la mention de la magie noire, dans une envolée absolument magnifique de soieries, Halewyn pivote vers la valkyrie.

    -Oh... Une consoeur. Mage de guerre je présume? Parce que tu ne tes assurément pas faite ses muscles en soulevant du grimoire poussiéreux. Au fait... Je ne suis point née Républicaine, je suis Shoumeien. Et autodidacte. Japprends ici et là... La magie est une science en mouvemen je ne t'apprends assurément rien... Ce qu'il y a dans les livres peut toujours être remanié et adapté. En fait, dans la magie ʼnoire telle que je la pratique, tout est dans 'intention. Du coup, je pourrais dire que je suis plus un sorcier gris qu'autre chose. J'ai toujours dit que la fin justifiait les moyens.


    Discourait t'iel tandis qu'ils prenaient une allée particulière. Une âme clignota brièvement à la limite de sa perception, amenant un léger sourire du démon qui ne rétorqua rien au fait des mains impies. En fait, les mortels ne devaient pas avoir accès à certaine connaissances, c'était aussi simple mais iel succube avait la sagesse de ne pas renchérir sur ce point. Convoiter l'inacessible et l'interdit était leur apanage après tout.  .  

    -Point de vue intéressant, j'y réfléchirai pour sûr. Pour comment le savoir se devrait dêtre transmis... Je n'y ai pas trop réfléchis, mais ce n'est asssurément pas en laissant des grattes papiers qui ne peuvent concevoir les utilités pratiques d'aujourd'hui et de l'avenir choisir qui y a accès que nous pourrons atteindre la pleine efficience du transfert de savoir arcanique. Donner une éducation magique impersonnelle et aseptisée à des masses de mage en herbes ralentit notablement le progrès en mon sens.  

    La porte de la Section tant convoitée se profilait devant nos deux protagonistes, porteuse de sombre promesses et de secrets antiques, ce qui avait le don de faire briller le regard de votre démon favori. .
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Usha Gavra
    Usha Gavra
    Messages : 87
    crédits : 553

    Info personnage
    Race: Valkyrie
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal neutre
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2076-une-secretaire-exemplaire-usha-termine
  • Mar 23 Jan - 10:34
    C’était peut-être effectivement quelque chose que ceux plus portés dans la magie noire étudiaient avec beaucoup plus d’attention qu’elle. Tout le concept de mage noir venait un peu de cela après tout, cette affection à étudier avec passion ce qui touche aux arts sombre. Logique avec cette appellation. Usha avait très certainement laissé passer une évidence pour une certaine tranche des utilisateurs de mana. Après tout, elle avait bien plus en tête le soin que l’application de la solution.

    Bon, par contre sa compréhension de la chose se stoppe là. L’explication de l’attitude à adopter face à la Peste Obscure comme si cela était une simple peste classique hérisse un peu le poil de la soigneuse. Peut-être que le fait d’utiliser le terme de peste faisait que les gens pensaient juste que c’était la même chose, mais un peu autrement. Après, elle veut bien partir du principe que la personne en face d’elle ne sait absolument rien de concret sur la maladie et se base uniquement sur ses connaissances du moment et ses aprioris.

    Tout comme la valkyrie a fait des suppositions fausse sur les malédictions parce qu’elle étudie leur soin et non forcément leur mise en plus, il est possible que l’elfe ait le souci inverse. Ses sources a-t-elle de recherche indiquait très clairement la volonté de Puantrus lui-même, mais bon. Revenir sur le sujet était-il vraiment important ?

    – Si les flammes purifiaient vraiment tout le Sekai serait dans un immense incendie en continu.

    Cela est dit avec un rire dans la voix. Après tout, c’était un peu ironique comme façon de voir les choses après avoir dit ne pas vouloir faire un immense sacrifice contre les titans. En soi, c'était aussi parfaitement ironique de chercher autant des solutions pacifiques de base de la part de la secrétaire alors qu’elle faisait partie des Serres Pourpres. De toute manière, le dernier mot sur la marche à suivre en cas de souci ce n’est point elle qui l’aura.

    – Aussi surprenant que cela puisse paraître je suis plus dans le soin et l’intendance, les muscles c’est pour conserver les patients aux lits. On a affaire bien trop souvent à des mauvaises têtes qui ne souhaitent pas suivre les indications données pour leur propre bien.

    Bon, il est vrai qu’elle est aussi militaire de base et qu’elle avait de la magie offensive, mais sa spécialisation était dans l’intendance. Après, ce n’était pas un mal du tout d’avoir des remarques qu’elle jugeait comme positives sur son physique. Elle en était fière. Son travail était reconnu d’une certaine manière.

    Le fait d’être face à une shoumeien fait un peu tiquer l’esprit de la valkyrie, mais la façon de parler des titans de sa comparse pour le moment la faisait bien garder pour elle ses remarques sur le sujet. Pas besoin de faire des préjugés maintenant, encore plus quand elle les avait combattus un peu plus tôt en prime. Elle hocha simplement la tête en écoutant la suite des paroles de sa comparse.

    – On est les facettes d’une même pièce visiblement, je suis plus dans le soin des malédictions là où vous cherchez à les créer. Il faut bien que cela soit créer à la base pour pouvoir soigner ensuite. Qu’est-ce qu’un soigneur sans patient qu’une personne inutile ?

    Heureusement d’une certaine façon qu’il y a toujours quelque chose à soigner pour que le fait d’être inutile soit loin. Enfin, loin peut-être factuellement, mais ça reste un risque qui tourmente à plein temps la secrétaire. Il y a un nouveau point qui fait tiquer et légèrement rire Usha, laissant sa chevelure passer à un noir nuit alors qu’elle rebondit dessus.

    – Certes, il est vrai que les livres ne font pas tout, loin de là. C’est en pratiquant, échouant et apprenant de nos erreurs que souvent un enseignement est bien mieux ancré en nous. Seulement, les livres donnent une base avant de commencer la pratique. Toucher en surface un sujet ou chercher à le transmettre par écrit ce que quelqu’un n’aura soit pas le temps, l’envie ou même simplement l’expérience de comprendre n’est pas une mauvaise chose selon moi. Oui, il manquera toujours des explications personnalisées, des approfondissements spécifiques ou encore des justes une approche qui convient pour la personne précise qui lis cela, mais toujours mieux que de ne rien avoir dû tout. Tout le monde n’a pas les moyens d’avoir un précepteur dédié pour apprendre.

    C’était ainsi qu’elle avait compris la dernière partie de sa conversation avec son interlocutrice. Elle devait venir d’une famille assez aisée de base, malgré sa nationalité et avait eu la chance d’avoir un enseignement personnalisé qui lui faisait voir ceux plus généraux comme du pipi de chat. Si le Reike avait les moyens d’offrir une éducation spécifique à chacun des enfants qui sont en son sein, ça ne serait plus une nation guerrière qu’il y aurait, mais clairement une nation portée uniquement sur l’éducation des enfants.

    – Est-ce vraiment ralenti d’offrir cela à chacun ? Enfin, la section publique parlant des malédictions est ici.

    Tout en disant cela, elle indique un des rayonnages dédiés à ce sujet avant de se mettre en recherche sur un ouvrage sur les œuvres de Puantrus très précisément. Gardant un œil de temps en temps sur la rousse autant pour voir ce qui allait retenir son attention que voir si des idiots ne reviendraient pas à la charge plus tard.
    CENDRES
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum