DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Seraphin

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Cogner sur des clients. [Ft Hale] - Page 3 InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Lever de Lune
    Derniers sujets
    La mascarade de minuit. [PV Gwynneth De Evelune]Aujourd'hui à 0:23Gwynneth De Evelune
    Le feu de la forge. (Pv- Cyradil)Hier à 23:00Kilaea Sliabh
    [PA] - Un coup que MAGIC ne verra pas venirHier à 22:13Capitaine Saumâtre
    RP's de Mortifère [République]Hier à 17:47Abraham de Sforza
    [PA] Le Chant des RoncesHier à 17:43Résiliente & Crow
    Echappée Belle [PV Kilaea]Hier à 16:46Kilaea Sliabh
    Validation des rps de KassandraHier à 16:30Kassandra Whype
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 15 Aoû - 20:10
    « Mais, t’es un mec. Pourquoi t’as changé d’apparence ? » S’étonne Zama, définitivement trop naïf pour son propre bien.

    Raufoss a un fou rire que Scarda l’escargot s’efforce d’étouffer. Les deux onis se demandent comment ils ont pu en arriver à une telle situation et du côté de Hale, ça ne doit pas être très glorieux non plus. Le numéro de séduction qui ne marche pas, c’est un classique, mais de cette manière, le crocodile ne s’y attendait vraiment pas.

    « Tu vas pas donner la couronne à Njale quand même. » Ah, ça redevient intéressant dans le cadre de l’enquête. « Cette fille va essayer de te doubler je suis sûr. Je suis un receleur, j’ai l’habitude des bijoux volés. Si tu savais le nombre de fois où elle a menacé des types. C’est une valkyrie aux dents longues. Tu peux avoir la couronne, mais seulement si tu la vends aux Oni. Sinon, autant te jeter directement en pâture aux chiens et aux cochons, la connaissant, elle serait chiche de te faire étriper pour l’avoir. C’est pas une fille commode. »

    L’ambiance se tend de nouveau en coulisse. Avec les subordonnés qui écoutent attentivement la suite du dialogue et se préparent à une éventuelle confrontation physique, même s’il est difficile de se battre en serviette face à des gens qu’on connaît un peu. Surtout maintenant.
    Raufoss serait curieux de voir ce que Scarda vaut au pieux, mais c’est un hybride, il a déjà une réputation de dégénéré. S’il la regarde trop longtemps, nul doute que ça va le poursuivre pour le reste de sa vie. Alors, en attendant, il se tient prêt comme lui a demandé Hale.
    Enfin, autant qu’on peut l’être avec une serviette autour de la taille.
    Plutôt que de jouer au lieutenant sinistre, il préfère clarifier tout de suite la situation.

    « Hale, on donne la couronne à Gozen et on se partage la paie : une moitié pour la bande à Zama, une moitié pour la nôtre ? Ça paraît plus sain que de se fritter contre Njale si les rumeurs sont vraies. J’ai pas trop envie de finir dans une panse de cochon. »
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 16 Aoû - 1:10
    Je t'ai demandé de me laver le dos , pas de me péter la rondelle. Rétorque la voix de soupir avec une profonde note d'irritation dans l'intonation.

    Il commençait à lui courir sur le système et pas que commencer en fait. Cet individu, démon ou pas, était ignoble. Et si Halewyn était d'une patience d'ange (selon iel) et il osait ne pas lui rendre la pareille? Les prunelles noires luisirent d'un éclat aussi carmin que ses cheveux sous l'injure accentuée par les rires des deux hybrides.

    Les prunelles de nouveaux noires se tournèrent vers le colosse.

    -Hors de moi de la refiler à la hache ambulante. Je te l'ai dit que l'or et les diamants ne sont pas ma motivation. Cette couronne, je la veux sur la tête de mon Roi elfe, nu de préférence, quand il me surplombera de toute sa superbe... . C'est l'héritage de son peuple mais encore là.
    Dit elle en faisant face à Zamar, en mode femme, la poitrine arrogante fièrement dressée et tout l'outillage rangé pour ne laisser que la plus alléchante féminité de visible au travers de l'eau pure. Tant qu'à se faire chier, autant le lui faire payer un maximum. Elle avait été gentille tout plein... Les oreilles finement pointues de la belle était baissées sous l'irritation. Tu es peut-être un receleur, mais tu es indubitablement d'une bêtise crasse. Ais-je l'air d'une personne que l'on intimide?

    « Hale, on donne la couronne à Gozen et on se partage la paie : une moitié pour la bande à Zama, une moitié pour la nôtre ? Ça paraît plus sain que de se fritter contre Njale si les rumeurs sont vraies. J’ai pas trop envie de finir dans une panse de cochon. »


    Les prunelles noires rougirent pour de bon tandis qu'iel lui lanca un regard d'avertissement en coin très bref. La paie sa se mérite.

    Non, JE VOUS paie, JE garde la couronne et je mangerai la bijoutière pour mon quatre heure si elle me fait chier... Mon Chevalier décidera bien si Gozen et son père sont dignes d'en être les gardiens, mais après l'avoir recue. Je vais lui faire ce cadeau
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 16 Aoû - 17:59
    « Ton chevalier ? Hein ? » Demande Raufoss et levant un index chargé d’autorité pour inciter Zama à le laisser parler. « Hale, on est en train de chercher une couronne pour se faire du pognon, tu pouvais pas nous dire dès le début que t’avais la maille pour la racheter ? C’est qui en plus le roi des elfes ? Et l’héritage de quoi ? De la défaite ? »

    Il est pas dans la tête d’Hale, il n’arrive plus à suivre et honnêtement, il voulait se bastonner aux thermes et voilà qu’il doit empêcher les deux de se chamailler.

    « C’est bon je peux te masser le dos bro, no homo juste. » Poursuit Zama dans une tentative de calmer le jeu.
    « C’est quoi ces problèmes de gonzesse ? Pourquoi je découvre une moitié du scénario maintenant. » S’insurge l’Oni bleu.
    « Gonzesse ? Hale est…
    -Oh, le lézard, je sais reconnaître une meuf quand j’en vois et tu vas pas me faire croire que cette démone est autre chose qu’une nana qui se travestit en mec. »
    Reprend le schtroumpf dopé sans laisser le temps à Raufoss de réagir.
    « Bref, Zama, » débute l’hybride crocodile. « Donne s’il te plaît la couronne à madame avant qu’elle ne fasse une crise de nerfs, c’était déjà bien assez complexe de te retrouver après ce que Gozen a fait. Donc maintenant, pour le bien de tous, s’il te plaît, la couronne. »

    Zama plisse des yeux et c’est au tour de Raufoss de passer pour un débile léger. Enfin, un être d’une indubitable crasse comme dit si bien Hale.

    « Tu crois que j’ai la couronne sur moi ? Que je l’ai dissimulé entre mes fesses ? C’est une couronne, pas une clef l’aligator. Elle est dans mon casier dans les vestiaires, et c’est la secrétaire qui a la clef de mon casier. Donc essaie de me casser la gueule, et on verra en combien de temps la garde rapplique.
    -Bien sûr, je vais faire un numéro d’arts martiaux en serviette sur le rebord des bassins. On va à l’accueil, on récupère cette clef et…
    -On donne la couronne à mon père, qui paiera un bon prix pour cette dernière. Ensuite Hale sera libre de la racheter s’il le souhaite.
    -Oh du calme Gozen, t’es bijoutière, pas banquière, mollo sur le parler-pognon. On s’en tient au plan initial : on récupère la couronne, on se fait du pognon. Ensuite, chacun ira de son petit conflit pour la récupérer et en faire ce qu’il veut, mais moi, je veux mon argent à la fin de toute cette histoire et surtout, sans trahir qui que ce soit. »


    La conversation s’envenime de nouveau.
    La fine équipe républicaine et la fine équipe reikoise n’ont besoin de personne pour s’embrouiller entre eux.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 16 Aoû - 22:48
    Ca change quoi que je la garde  si je vous paient? Rétorque Halewyn en soustrayant le savon de la portée de Zama... Ah et bien oui... Vendons la pour que je la rachète. Le double du prix que  nous serons payés... Nous en parlerons plus tard Raulkoss, Gozen. J'ai à causer au monsieur avant.

    *Laisse les détails, t'inquiète pour la clef, on aura la couronne et pour la paye occupe toi des deux zigotos et fais moi confiance.*

    Ordonne Halewyn dans la tête de Raufoss, ne prenant même pas la peine de parler télépathiquement à Gozen.  

    D'un geste car étant tout près, elle empoigna les bijoux royaux d'une main on ne peut plus ferme...et laissa pousse ses ongles jusqu'à ce qu'elles menacent de percer la chair des bourses. D'ailleurs un testicule glissa entre deux doigts fin tandis que Zama couina comme un cochon qu'on mène à l'abattoir. Il n'a pas voulu d'iel?Il va s'en mordre les doigts. C'est une affaire personnelle désormais.

    Ne jamais se mettre entre deux démons qui se disputent en fait.  C,est une lecon maintes fois apprise et on s'entend qu'il y en avait un qui tenait l'autre littéralement par les couilles en le fixant du regard, sa soyeuse peau pâle caressant l'épiderme du volcan de facon indécente, y instillant des frissons forts délicieuses, contradictoires avec ses sensations actuelles. .

    J'ai été gentille tout plein, je t'ai fais deux offres que tu as refusé, tu m'as ridiculisée en public et je déteste le mensonge mon mignon. Sache aussi que j'ai beau être d'une patience d'ange Roh le vilain jeu de mot Il n'y a pire vengeresse qu'une femme éconduite. ... Gronda la voix de soupir, son intonation distinguée et égale transportant un ton glacial qui s'insinue sous la peau des gens présents. Halewyn, en agissant ainsi, voulait s'assurer de trois choses. Que Zama ne lui mentait pas. Que la couronne était bien dans le vestiaire. Et qu'iel mettrait la main dessus.

    -Maintenant, je veux les deux... La fausse et la vraie. Je ne suis pas née de la dernière pluie non plus. Sinon il y a de fort risques que tu devienne le premier démon que j'aurai jamais occis.

    Un sourire souleva les coins de la bouche trop large, dans un adorable sourire à glacer le sang, révélant les dents trop aiguisées pour être humaines, la main resserrant son emprise impitoyable. Et elle prévint toute velléité  de riposte en prenant le contrôle de cet esprit simple.

    Tu ne feras point tes trucs de volcans ou d'user de ta magie mon cher? Non? Bıen, bon garcon... Maintenant, allons récupérer notre dû.  Je te relâche et tu nous mène aux couronnes. Point barre.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 17 Aoû - 14:42
    « Mais non, si c’est le père de Gozen qui nous la rachète… Bref, on en reparle plus tard. » Se justifie Raufoss avant de se tourner vers l’Oni bleu et… Où est passé l’hybride escargot ? « Où est Scarda ? » S’alarme le lézard, « schtroumpf dopé, où est ta copine ?
    -J’en sais foutre rien. »
    Déclare avec une sincérité désarmante l’oni bleu.
    « Au fait collègue ! » Fait remarquer à voix haute Raufoss, « je m’appelle Raufoss, pas Raulkoss ! »

    Mais du côté d’Hale et Zama, la conversation est autrement plus tendue, avec le démon des volcans qui se fait tenir par les couilles, littéralement.

    « La fausse et la vraie sont dans mon casier. » Transpire le démon des volcans alors que ses couilles sont à quelques newtons de pression de devenir des noix écrasées. « Je vais vous mener aux couronnes.
    -C’était pas dans le plan Zama.
    -Mes noix valent plus qu’une ferme en bordure de Liberty. »
    Le subordonné oni du démon a un long soupir blasé.

    Il tourne la tête vers Raufoss.
    Dix secondes plus tard, l’oni est projeté dans les airs suite à un coup de pied sauté. Les lois de la physique obligent, la puissance d’un corps tout entier qui se détend comme un ressort, pour délivrer toute cette énergie en un double coup de pied à la poitrine, permet à un hybride de balancer un oni dans le bassin derrière lui.
    Il vivra, normalement.
    S’il arrive à joindre la surface avec la cage thoracique en morceaux.

    Dix minutes plus tard et une situation très gênante pour la tenancière des thermes, les voilà devant le casier.
    Raufoss qui s’est rhabillé et a son épée courte entre les mains, Hale et Zama qui sont toujours en serviette au vu de l’urgence de la situation et l’oni qui vient tout juste d’arriver et comptait enfiler quelque chose de plus décent avant d’assister à la scène. Mais compte tenu des circonstances, il reste à moitié nu comme une bonne partie de l’équipe.
    Zama ouvre son casier.
    Il y a ses fringues, ses bottes et sa dague (dont Raufoss s’empare prestement) et une seule couronne.
    A en juger par l’expression stupéfaite de Zama et de son subordonné démon des forêts, c’est pour eux aussi une surprise.

    « Votre casier ? J’ai ouvert à votre amie escargot tout à l’heure. Elle disait que vous en aviez besoin. » Explique la tenancière.
    « Vous êtes en train de me dire, que la dame mollusque a embarqué la couronne.
    -Les escargots sont des gastéropodes terrestres, pas des mollusques, mais oui. »


    Crise de rage en arrière fond tandis que Raufoss s’empare de la couronne. Est-elle vraie ? Est-elle fausse ? Considérant que les autres ne sont pas bien malins, il y a une nette possibilité que Scarda se soit trompée.
    Le lézard raye la couronne de la pointe de son épée et en voyant la trace laissé dans l’or, c’est la vraie.

    « Scarda s’est faite la mal avec la fausse. La vraie est là. Attrape collègue. » Dit-il en la lançant à Hale. « On les laisse en poursuite de Scarda ? Où on se charge d’elle pour récupérer l’imitation ? »
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 18 Aoû - 0:35
    Eh bien... En serviette, les nichons à l'air sans aucune pruderie, Halewyn tapait du pied impatiemment, l'oeil aussi rouge que sa chevelure opulente. Il n'a pas fait ca. Pense t'elle, de plus en plus furieuse. Et ... oui il l'a fait. C'est pas possible vivre une totale éternité en étant si con!!!! Il a mis non juste le double, ce qui aurait été un magnifique leurre, mais y repose, sur la pile de vêtement, une couronne on ne peut plus proprette. Raufoss teste d'ailleur cette dernière , passant l'épée sur la surface intérieure. Halewyn en grince des dents...

    -Zamar, tu devrais réellement arrêter la vie de crime mon chou, elle ne te réussis pas du tout. C'tait ton premier gros coup et tu as pensé à toute cette magouille seul?

    Le démon contempla la couronne sous le regard du trio. Une magnifique facture à la valeur historique. Raufoss la lui avait donnée, alors elle lui appartenait. Les longs doigts caressèrent chaque gravure et ornement pendant qu'un plan pouvant potentiellement contenter provisoirement tout le monde prenait forme dans son esprit. Ce joyau des elfes était sien. Il n'y avait plus à tergiverser... D'ailleurs Il fallait calculer. une ferme valait dans les deux cents crédits. Donc il comptait la vendre un six cent balles à un bijoutier qui la fondrait ou la revendrait le double, voir le triple à un collectionneur ignorant. Soyons franc, le démon n'a pas autant de crédit à gaspiller sur un crétin notoire.

    Donner deux cents à Raufoss, ca allait. A Gozen... Si ca avait été la couronne impériale, iel la leur aurait laissée de bon coeur. Le démon ne voulait pas d'un truc maudit sur les cheveux de son amant. Mais celle là c'est de l'histoire elfique à l'état brut. De plus, elle n'était pas vilaine du tout. En fait c'était même le critère premier de sa convoitise. Et, soyons franc, Halewyn buterait tout ceux qui contrarierait ses plans... Le problème n'en n'était pas un pour le moment.

    -Je te le prête. Dit elle à Gozen en tendant l'artefact, sachant parfaitement que si elle partait avec pour tenter de les doubler, ca ne serait pas un problème. Puis elle alla a sa propre case qu'on lui ouvrit et entreprit de se rhabiller avec une aisance qui n,avait rien de noble.

    -Evidemment qu'on coure après, je n'ai pas encore latté une gueule de la journée et la mauvaise foi m'exaspère. Zama, tu ne laissera pas un de tes associés te doubler non? Je vais t'assister, entre démon on se serre les coudes. Donc. D'après toi, vous qui partagez la même psychée, je pencherais pour madame à la hache pour s'en débarrasser rapidement vu que nous sommes les représentant officieux de monsieur l'Oni. Me trompé je?


    Le démon soupira... finalement, il y allais avoir du sang ce soir et ce n'était fichtrement point pour lui déplaire.

    Mais avant, direction ligne droite chez monsieur papa pour déposer le trésor. Si ce que vous me dite est exact, elle en a peur. Et préparez vous, messieurs dames, J'ai l'impression que le retour ne sera point de tout repos. Si nous avons réellement la bonne, nous allons avoir une valkyrie furax sur les bras.


    Parfois, pendant qu'ils marchaient vers la bijouterie de l'Oni, Halewyn tenant avec désinvolture une couronne illusoire, la vraie étant cachée, bien enroulée dans une serviette, dans un sac de Gozen, ils faisaient le quatuor. Le démon le plus petit semblant un pur noble entouré de ses trois gardes du corps. Et, comme si citer l'évidence était gage de mauvais augure, au détour d'une rue un peu plus calme, ils se firent bloquer le chemin...

    -Laissez moi deviner, c'est une embuscade non?

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 18 Aoû - 15:36
    « On se jette en poursuite de Scarda ! » Déclare Raufoss avec une certaine rage dans la voix.

    Et forcément, on douche ses espoirs avec l’option la plus raisonnable : déposer la couronne chez le père de Gozen. Ce qui lui va à peu près, quand bien même le paternel Oni l’intimide un peu, beaucoup, au point de se cacher sous une table en attendant que l’orage passe. Ce qui est encore une fois l’occasion de marcher en ville en ayant un débat plus ou moins pertinent. Cette fois-ci, ce sont sur les monnaies plaqué or afin de maîtriser l’inflation et surtout, sur les imitations de bijoux.

    « L’intérêt d’une pièce plaqué or, est surtout de contrôler l’inflation en donnant une illusion de contrôle. Ca marche pour quelques temps, mais les ravages du bi-métallisme se font toujours sentir. Pour être honnête, au vu de la banque des chaînes et de l’expertise des ironsouls, mais aussi de d’autres maisons financières en République, je ne comprends pas pourquoi elle n’a pas déstabilisé la monnaie du Reike. Il y a de quoi les couler économiquement. » Au début, Raufoss ne comprenait pas. « Les phénomènes d’inflation et de déflation sont connus et maîtrisés en République et vous arrivez à en jouer, vous avez eu le culot de faire des bons OTIR : Obligation Textile des Ironsouls Renouvelables, pour générer de l’armement via les armureries Wessex, tout en ayant comme garants la maison Ironsouls, quand bien même ils sont en froid, le tout pour éviter que les armureries Wessex prennent trop de valeurs suites aux achats de masse d’armes qui auraient trop fait monter leur valeur à la bourse de Liberty. » Mais s’il s’avère que Zama ne réussirait pas à baiser une prostituée qui s’offre à lui, « Imagine, être capable de revitaliser ton industrie de l’armement, sans l’exposer à des risques de spéculations, sans la nationaliser. » Mais en fait, Zama a consacré toute sa puissance cérébrale aux finances et à l’économie.

    Le pire c’est que ça a du sens, Raufoss en a un peu entendu parler. Mais même avec des analystes cerveaux à nœuds spécialisés dans les intelligences économiques, les manœuvres conjointes des Ironsouls, de la banque des chaînes et des Wessex avaient été interprétés de façon assez trouble.
    Zama doit avoir un QI à trois chiffres, qu’importe ce qu’en dit la scène du bain.

    Pus Hale les interrompt, au motif qu’il y a une embuscade.

    « Oui c’est bien une embuscade. » Déclare Njale qui les attend au bout de la ruelle. « Maintenant, donnez-moi cette couronne et peut-être, je dis bien, peut-être, que je ne balancerais pas dans un four de boulanger votre camarade escargot. »

    Et la valkyrie, apparemment toujours fidèle aux titans, siffle les renforts.
    Une seconde plus tard, c’est une autre valkyrie qui débarque par derrière, vêtu d’une armure lourde et d’un masque de fer sur lequel a été peint une gueule de requin. Il faut croire que les femmes guerrières des divins sont communautaristes.
    Sans compter la troisième connasse qui est perchée sur une corde à linge, dix mètres plus haut avec de longs couteaux et un air ténébreux, dans la plus pure tradition des assassins. C’est quoi ce bordel ?

    « C’est quoi ce bordel ? » S’énerve Raufoss. « Dans la même journée : un oni bleu camé aux stéroïdes, un démon du désert, une hybride escargot et maintenant, trois valkyries qui veulent nous dépouiller. Tout le bestiaire rare, voire rarissime de la capitale s’est donné le mot pour nous faire chier aujourd’hui. » Il se racle la gorge. « J’ai pas envie de donner cette couronne. Je parle pas aux femmes qui me choppent dans des ruelles, surtout quand elles sont jolies. » L’assassin perchée rougit, la valkyrie guerrière ricane, Njale a une moue déçue, ne souhaitant pas participer à l’ambiance sanguinaire-goguenarde. « En plus j’en ai marre de devoir me battre avec des femmes, déjà Gozen il y a quelques temps. Maintenant je vais devoir encore me fritter avec des nanas. » Il fait le tour des poitrines du coin : Njale et la fan de requins en ont trop. Reste l’assassin qui a moins de relief, donc moins de risque d’avoir une main qui dérape lors de la lutte au sol.

    Sérieusement.
    Il aime la violence physique, par contre, mettre une main au panier en plein combat, c’est non. C’est déplacé et c’est un truc de goujat. Déjà que le coup de pied à l’os pubien c’est pas super cool, alors profiter de la proximité pour glisser, c’est sale.

    « Chat perché ? » Demande Raufoss.

    Et d’un commun accord, ils s’élancent dans la bouteille.
    Ou plutôt, elle lui tombe dessus au sens propre du terme et le lézard esquive de justesse. S’ensuit un duel d’assassins où l’on semble plus préoccupé par montrer ses talents martiaux et son agilité à un confrère, plutôt qu’une véritable tentative de meurtre.
    Du côté de Gozen et Zama, la valkyrie fan de requin jouent des poings et il faut l’admettre. Le combo plate et gambison amortit une bonne partie des coups, et surtout, la valkyrie, forte de plusieurs décennies de conflits, jouit d’une force extraordinaire qui fait trembler l’oni à chaque frappe. Zama n’étant pas mage, il essaie de venir en aide mais s’en prend régulièrement des violentes, sur l’échelle du ressenti, on est à peu près au même niveau que les coups de ceinture que le père de Raufoss délivrait quand il faisait une (énorme) connerie.
    Et la ceinture, c’était un gros morceau avec trois broches pour la boucle en fer.
    Autant dire que démon ou oni, les deux sont en train de se prendre une dérouillée de l’enfer.
    Reste Hale et Njale qui s’échangent un regard et la valkyrie de marcher avec sa hache en préparant une attaque mentale.

    « Viens, on va régler ça dans ton esprit, et quand je me serais servi de ton visage comme paillasson dans tes pensées, je vais t’ouvrir en deux d’un coup de hache et je me servirai de ton crâne comme presser papier, connard de païen hérétique. »

    Et le duel mental commence.


    Sharkface:

    Valkyrie's creed:

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 18 Aoû - 16:45
    Zama avait une intelligence ciblée. C'est ce qu'appris Halewyn et son opinion du démon remonta sensiblement même si iel n'en avait que faire de ces discours monétaire. En iel même cependant, elle se nota de se mettre quelques barres d'or pur de côté quand l'occasion se présentera. On apprenait tout les jours en fait. Et pour assurer son éternité, il fallait à minima un peu de bon sens.

    Le discours de Raufoss plu au démon qui garda un silence d'ange... Qui ne lui était fichtrement pas coutumier. En fait, iel se préparait.

    Un rire clair résonne face à la bravade de la valkyrie, Halewyn bougeant la main, la couronne s'évanouissant, laissant la place à un éventail de métal noire sur lequel est peint dessus des spectres dansant sous une lune rouge. Iel ne regard ni derrière ni en l'air. Directement Njale.

    Se redressant comme une danseuse de flamenco, les deux prunelles rougeoyantes affrontèrent le regard haineux tandis que derrière l'instrument, le démon souriait, simplement heureux. l'attaque mentale de Njale s'enfonca sans peine dans l'esprit du démon, filant à toute allure dans un désert sans fin. Il n'y avait nulle verdure, qu'un sable noir sous les pieds et un ciel vide, rouge sang au dessus de la tête. L'attaque mentale de la valkyrie porta loin pourtant... Mais il n'y avait rien... rien à détruire, rien à se raccrocher. La guerrière Valkyrie tenta bien de retraiter, mais les murs de l'esprit d'Halewyn se refermèrent sur elle comme un piège à ours.

    Dans le réel, la guerrière tressaillit, aspirée par la volontée du démon. Dans la tête d'Halewyn, c'était un autre combat qui s'entamait.

    -Alors, on s'enjaille?

    Demanda la voix éthérée d'Halewyn qui se matérialisa derrière elle. En pagne, les pieds et les mains qui avaient trempés dans le sang frais... Des traces de mains un peu partout sur le corp androgyne souligné par des rangées et des rangées de minuscules pierres précieuses. Ses longs cheveux flottaient derrière iel et sous ses pieds apparaissaient des crânes tandis qu'iel changeait d'apparence au fil des pas, prenant exactement celle de Njale... En un parfait miroir de la Valkyrie, les deux forces mentales s'affrontèrent, les guerrières psychique qui se battaient, même si cela ne paraissait pas vraiment de prime abord, aussi férocement que ceux du dehors. C'était esquive et danse, Halewyn jouait parfaitement avec sa cible. C'était amusant en fait, la voir charger l,insaisissable, la sentir ferrailler et tressaillir sous ses caresse pendant que l'esprit du thaumaturge psychique l'investiguait tranquillement, s'insinuant le long de son âme, se servant de sa rage pour agrandir la faille en elle.

    Parce que la valkyrie ne s'était pas encore apercue qu'elle se battait en fait avec elle-même.



    *********

    La valkyrie surnommée gentiment gueule de requin suait, mais à peine. Ces deux là étaient costauds certes, mais ils ne savait pas se battre ensemble. En fait, elle gagnait plus de temps qu'autre chose, du moins jusqu'à ce qu'un coup particulièrement bien placé de Gozen qui reprit ses habitudes de frapper au visage, ne fasse tintinabuler le casque, sonnant quelques cloches et la faisant perdre l'équilibre, Zama en profitant pour la plaquer au sol comme un joueur de rugby extrême... L'oni était particulièrement forte...


    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 19 Aoû - 15:08
    La Valkyrie s’interrompt un instant, doit se rendre compte de quelque chose et fixe Hale du regard dans le monde réel. Elle aussi peut jouer à ce jeu là et en voyant ses pupilles noircir d’un seul coup pour griller l’esprit du démon, Raufoss manque de vouloir venir en aide de son compagnon.
    Mais problème : l’assassin manque de le décapiter d’un coup de dague longue et le lézard a un « oh » de surprise. Il ne s’attendait pas à une frappe aussi incisive alors qu’ils passent leur temps à voltiger tels des acrobates elfes pour la technique.
    La riposte ne viendra pas néanmoins, surtout lorsqu’une Gozen vole dans les airs et atterrit sur Raufoss qui en a le souffle coupé. Elle est lourde et si en amazone ça passe, quand il sert de coussin humain, c’est plus dur de supporter son physique d’Oni. Il faut vraiment qu’il passe plus d’heures à la salle.
    Qu’importe comment la valkyrie au masque de requin ait pu se relever aussi vite (probablement à cause de Zama, trop occupé à parler plutôt qu’à cogner), elle a fait part de son mécontentement à l’Oni de la plus physique des manières.

    Une seconde plus tard, la valkyrie requin concentre ses pouvoirs et souffle un torrent de flammes sur le démon des volcans, qui finit gorgé d’enfers, dévoré par les flammes, prisonnier d’un brasier incandescent.

    Et lorsque son adversaire reprend son souffle, c’est pour le découvrir indemne.

    « J’ai un anneau qui me protège de la magie. » Explique Zama, plus pour lui-même, surpris que le fameux gris-gris ait fonctionné, plutôt que ses alliés.
    « Mais Zama, je ne vois nul bague ni anneau qui orne tes deux mains. » Objecte Gozen.
    « Qui a dit qu’il fallait des mains pour porter un anneau ? »

    Silence, soupir.
    Raufoss et la valkyrie-assassin ferment les yeux en comprenant où veut en venir l’autre. Gozen s’empourpre et maugréé une insulte. La valkyrie-requin détourne le regard, blasée.

    « J’ai le droit d’avoir quelques accessoires pour les… » Zama est interrompu par un coup de poing qui l’étale au sol, KO. Manifestement, gueule de requin n’est pas intéressée par les détails mode.

    Gozen se relève prestement et y retourne.
    Raufoss bondit sur ses pieds et fait de même.

    L’affrontement entre le lézard et la valkyrie-assassin passe de l’escarmouche à un véritable duel aux lames. Les échanges sont violents, emprunts de malveillance et surtout, riches en technique. Chaque attaque fait l’objet d’une contre-offensive, on feinte, on esquive d’un cheveu et on se projette de toutes ses forces hors des frappes de l’autre. Certains échanges se transforment en une fuite mutuelle lorsque l’issue devient trop incertaine.
    Raufoss est objectivement moins bon, d’un rien, mais c’est ce rien qui va signer sa perte.
    Mais ses sens sont plus affutés, il reste une bête sauvage avec un esprit vaguement drakyn sur les bords.
    Il s’accroupit pile quand la requin tente une attaque en traître. Elle balance un coup de poing qui froisse le meilleur mithril et par l’esquive in extremis de Raufoss grâce à son ouïe surdéveloppée, cogne dans sa camarade.
    Tir allié.
    Une valkyrie KO.

    « Skuld ! » S’écrie la gueule de requin en se rendant compte de son erreur. « Skuld ! Réveille-toi putain ! T’as pas esquivé une mandale qu’un crocodile à éviter alors qu’il me tournait, tu l’as vu venir. Réveille-toi bordel de merde ! »
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum