DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    La magie du jeu feat. Eliëndir InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    Validations RP d'Isolde / Reike Aujourd'hui à 15:03Isolde Malkyn
    Ciel nuageuxAujourd'hui à 15:01Zelevas E. Fraternitas
    [Challenge] La fleur du nordAujourd'hui à 14:51Qwellaana Airdeoza
    Dénicher un champignon étoilé [PV Dimitri]Aujourd'hui à 14:48Isolde Malkyn
    Le Renouveau de Liberty [Zelevas]Aujourd'hui à 13:42Zelevas E. Fraternitas
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:07Verndrick Vindrœkir
    Demande de rerollAujourd'hui à 8:16Zaïn Tevon-Duncan
    Pour la gazette estivale (Takhys)Aujourd'hui à 6:44Takhys Suladran
    pour la future gazette d'étéAujourd'hui à 2:53L'Âme des Cendres
    [Validé] Les Martyrs (Pnj évolutif de Malazach)Aujourd'hui à 2:44L'Âme des Cendres
    Aller en bas
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 60
    crédits : 566

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Sam 21 Oct 2023 - 21:27
    La magie du jeu
    feat. Eliëndir

    La magie du jeu feat. Eliëndir Separa10


    "Que dis-je ! Vous étiez pour moi le plus majestueux de tous, mais misérablement vous m'avez abandonnée... Et vous revoilà à mes pieds ! Que le destin est malin, dois-je vous tendre une nouvelle fois la main ? Car la disgrâce dans laquelle vous m'avez plongée... !"

    Qu'il était facile de jouer ce genre de personnage. Tant de femmes se comportaient ainsi avec pourtant de sacrés connards ; Zenaka en connaissait assez pour les imiter, sa voix sensuelle modulée sur un ton pleurnichard et implorant, plaintif et surjoué. Le public semblait happé par la prestation, suspendu à ses lèvres pour connaître vite la suite de cette tumultueuse histoire. L'amante délaissée allait-elle reprendre celui pour qui elle avait tant donné ? Ledit élu allait-il enfin assumer sa dulcinée à ses côtés, la choyer et lui prodiguer ce qu'un homme devait donner à sa femme ?

    "Ma mine, j'ai été en effet misérable ! Je vous en prie, pardonnez mon affront qui fut des plus vulgaires..."

    Derion, l'elfe charmant qui jouait le rôle du salaud, incarnait également très bien son personnage. Il était en vérité un homme vulgaire ne mâchant aucun de ses mots, parfois d'une cruauté sans égale. C'était sûrement pour ça que la fae le comptait parmi ses rares amis: elle appréciait ce côté franc et tranchant, qui ne cherche pas à ménager ses sentiments. Elle n'en était jamais outrée: elle savait que c'était sa manière d'être et qu'il savait apprécier sincèrement autrui. Il la respectait et elle le respectait en retour. Le plus possible, elle évitait de se servir de lui et de le tromper, même si des fois elle en était bien tentée. Leurs régulières relations charnelles étaient bien ce qu'elle souhaitait le plus préserver.

    "Je crains hélas être trop bonne pour vous, Alandir. Il en est assez de ces sacrifices, de ces édifices de souffrance que votre démence m'impose jusqu'à m'en ôter la prose, étouffée par des larmes. Vos propos ne sont que lames éhontées, tranchantes et affligeantes. Je ne souhaite plus offrir ma présence à telle engeance."

    Le public applaudit. Une femme qui savait se respecter ! C'était presque navrant qu'il faille souligner la prestation sortant de l'ordinaire. Point de romantisme mystique et rêvé, enfin un personnage que Zenaka prenait plaisir à jouer malgré la faiblesse certaine de celui-ci côté émotionnel. Difficile à juger quand on en a un peu rien à faire de ce genre de chose.

    Quelques répliques plus tard, la fae reconnut un visage aux traits doux parmi la multitude de spectateurs. Depuis combien de temps ne l'avait-elle pas vu ? Des dizaines d'années, vingtaines, quarantaines ? Quel âge avait-elle alors, à quel point était-elle une jeune fae traumatisée pratiquant les obscures arcanes ou une femme fatale reine de la manipulation ? Elle ne s'en souvenait plus précisément, mais des sorts qu'il lui avait appris, des connaissances diverses qu'il lui avait prodiguées, des contacts à Melorn... Elle ne pouvait l'oublier. Elle qui, issue des catins de Shoumei, n'avait certainement pas bénéficié de l'éducation permettant la culture et la connaissance du monde. Il était décidément agréable de revoir ce mentor.

    Alors, après les salutations, la fae retira son costume et se glissa subtilement dans le public, qui déjà, se levait, discutait de la pièce jouée ou s'en allait... Derrière le dos de l'elfe, une voix charmeuse se glissa:

    "Eliëndir. Vous aviez besoin d'un peu de distraction dans votre quotidien, je suis certaine, toujours aussi prenant ? Êtes-vous venus constater mes progrès artistiques ?" Elle leva un sourcil, esquissa un sourire. Imité, lui aussi. "Cela me fait un moment il me semble que nous n'étions plus en contacts. Qu'est-il dont arrivé dans votre vie depuis... 50 ans ? 70 ? Je ne sais plus."




    La magie du jeu feat. Eliëndir Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 28 Oct 2023 - 15:00
    La magie du jeu
    Feat Zenaka
    Profitant du spectacle depuis une place privilégiée au sein d'un petit balcon privé du premier étage du bâtiment, tout près de la scène où performent les comédiens en ce moment même. Captivé par toute la tension dramatique qui se dégage de cette scène, ainsi que par la justesse du jeu des comédiens dont il perçoit une certaine volupté avérée. Il y a une sensualité envoûtante dans leurs échanges et une alchimie évidente entre les deux protagonistes, de celle qui ne se développe pas uniquement sur les planches mais également en coulisse. Certains signes ne trompent pas. Un observateur assidu saura certainement reconnaître le caractère subtil se cachant derrière les quelques regards lascifs et complices qui trahissent malgré eux, les deux amants. Par ailleurs, cela faisait bien longtemps qu'Eliëndir n'avait pas renoué avec l'une de ses grandes passions si chère à son cœur. En tant que spectateur, à défaut d'avoir du temps à consacrer au métier d'acteur, bien qu'il ait un don inné pour jouer un rôle. Il n'aurait aucun mal à débuter sa carrière et à se faire un nom à travers le continent, s'il lui venait l'envie absurde de se reconvertir. Le théâtre est un art sophistiqué dont la véritable compréhension n'est pas à la portée du premier venu et son amour des planches ne s'est jamais vraiment estompé. Outre l'affligeante banalité de cette pièce qui souffre tout particulièrement du manque d'originalité flagrant de son dramaturge dont les idées sont dépassées, elle est largement sublimée par le talent indéniable de sa tête d'affiche. Elle est la principale, si ce n'est l'unique, raison de sa présence ici ce soir et ce serait mentir que de prétendre le contraire.

    Zenaka est absolument subjuguante sous la lumière des projecteurs, d'une beauté scandaleuse et d'une élégance ensorcelante. Elle n'a aucun mal à s'accaparer l'attention des spectateurs et à voler la vedette aux autres membres de la troupe, réduits à servir de faire-valoir pour la véritable star du soir. Qu'il est ironique de la voir jouer un rôle aussi fade et cliché que celui d'une femme fragile émotionellement, blessée dans son honneur par un vil baratineur, quand on sait que Zenaka est tout l'inverse en réalité. D'autant plus amusant pour Eliëndir, qui connaît assez bien le véritable tempérament imprévisible de cette Fae dont la duplicité n'a d'égale que sa dangerosité. À travers Zenaka, il a parfois l'impression d'observer son propre reflet dans un miroir tant ils se ressemblent sur de nombreux points. C'est peut-être pour ça qu'il s'est pris d'affection pour elle, il y a quelques années en arrière, au point même de la prendre sous son aile et de lui apprendre ce qu'il savait. Indépendamment du fait qu'il ait décelé chez la Fae un véritable intérêt pour la magie noire et un potentiel à exploiter chez une apprentie talentueuse, cette main qu'il lui a tendu n'était en rien un acte désintéressé de sa part. Ce serait bien mal le connaître que de prendre sa générosité pour acquise car le fait est qu'il s'est servi d'elle autant que l'inverse est vrai. Une relation très ambiguë qui leur convenait à tous les deux, tant qu'ils y trouvaient chacun leur compte.

    L'ambassadeur finit par se lever de son siège pour se joindre aux applaudissements lors des salutations des artistes qui semblent avoir pleinement conquis leur auditoire. Rien d'étonnant à cela. À présent, toute la question est de savoir qui va trouver l'autre en premier. Après tout, le jeu ne fait que commencer. Zenaka l'aurait-elle remarquée parmi ses nombreux admirateurs ? Évidemment qu'elle l'a vu, il jurerait même avoir croisé son regard tout à l'heure. Doit-il la prendre de court et se glisser discrètement dans les coulisses ? L'idée est tentante, c'est vrai. En revanche, il n'y a pas d'urgence. Et puis, elle finira bien par pointer le bout de ses ailes, tôt ou tard. Le suspense sera de courte durée, alors que Zenaka le rejoint dans l'intimité de son balcon surplombant les tribunes inférieures. Eliëndir est là, debout face à la rambarde, un verre de vin à la main en observant calmement le théâtre se désemplir. Difficile de le manquer tant il rayonne d'excentricité en détonnant dans le décor. Ceci dit, rien d'inhabituel pour quelqu'un qui connaît son goût très prononcé pour le raffinement des beaux vêtements. Toujours aussi élégant, aucun doute, Eliëndir n'a pas changé depuis la dernière fois qu'ils se sont vus.

    « Tu sais aussi bien que moi que le temps ne s'écoule pas exactement de la même façon pour des gens comme nous, n'est-ce pas ? Je crains que cela fasse un moment que j'ai perdu la notion du temps, quelle tragédie dont nous souffrons. »

    Qu'est-ce qu'une cinquantaine d'années pour deux races, Elfe et Fae, à la longévité aussi grande ? Un battement de cil, assurément. Il se met également à la tutoyer, jugeant que leur relation a depuis longtemps dépassé le stade des usages de bonnes conduites. Eliëndir pivote finalement sur ses talons pour venir saluer comme il se doit son interlocutrice en dévoilant son doux visage d'ivoire encadré par sa longue chevelure immaculée qui retombent proprement dans son dos et sur ses épaules. Déposant ses deux iris améthystes sur la fine silhouette de la Fae qu'il n'a pas vu depuis plusieurs dizaines d'années, maintenant. Un de ces sourires enjôleurs sur les lèvres. Constatant qu'elle n'a pas tant changé que ça et que les affres du temps ont au moins autant d'effet sur lui que sur la sublime comédienne.

    « Zenaka. Tu as l'air de te porter à merveille, toujours aussi ravissante. En effet, tu me vois sincèrement navré que nous n'ayons pas pu garder contact, ces dernières années. J'ose espérer que nous puissions remédier à ça, dorénavant. »

    Pliant légèrement le buste dans une brève révérence, enjoignant la bonne conduite à ses belles paroles alors qu'il vient déposer un baiser sur le dos de la main de Zenaka. Il se redresse et dans une initiative tout à fait calculée de sa part, Eliëndir dépose sa main gauche par dessus celle de la Fae, sur laquelle on y trouve différent bijoux mais surtout une alliance en or autour de son annulaire. Dans un geste gracile de la main, le mage noir invite la jeune femme à s'installer sur l'un des sièges prévus à cet effet. Une petite table en bois installé entre deux chaises, sur laquelle repose un grand cru et un deuxième verre à l'intention de son invité. Eliëndir n'a pas su résister à la tentation et à son amour inconditionnel pour un bon vin.

    « C'est vrai, j'étais curieux de voir tes progrès de mes propres yeux, entre autres choses. Et j'admets être agréablement surpris, en dépît du fait que ce n'était pas ton meilleur rôle, tu étais rayonnante sur les planches. J'imagine que des félicitations sont de mise. Pourquoi avoir accepté ce rôle en particulier ? Tu peux faire mieux. Beaucoup mieux. »

    Eliëndir remplira le verre de sa partenaire si celle-ci souhaite l'accompagner dans la dégustation de cette savoureuse bouteille au parfum tout à fait envoûtant. Ensuite, il s'installera sur l'un des sièges en laissant le temps à la Fae de formuler une réponse si elle le souhaite, avant qu'il ne puisse reprendre la conversation.

    « Si tu savais, je n'ai pas une minute pour moi. Alors quand c'est le cas, j'en profite. Par où commencer ? Cela fait quelques années que je suis venu m'installer durablement à Melorn, la vie sur les routes commençait à me lasser et le climat de tension à l'étranger n'était pas non plus ce qu'il y avait de plus agréable. Quelle période sordide dans laquelle nous vivons. J'ai continué d'enseigner aux nouvelles générations de l'Académie pendant un temps, avant de devenir ambassadeur il y a quelques mois. »

    Une sacrée promotion, une dernière marche avant d'atteindre les sommets tant convoités. Son rôle lui permet également de continuer de voyager à travers le continent dans un rythme moins soutenu certes, mais amplement suffisant pour entretenir ses relations et ses actifs aux quatre coins du monde. Eliëndir lève son verre pour venir trinquer avec Zenaka, à un avenir radieux pour nos deux protagonistes.

    « Et toi, très chère ? Raconte-moi tes aventures et tes déboires de ces dernières années. Je veux tout savoir ! Comment est-ce de vivre de sa passion ? La vie d'artiste est-elle aussi palpitante qu'on le dit ? Je suis curieux de savoir ce que tu en penses. D'ailleurs, es-tu de retour à Melorn ou simplement de passage ? »

    Demande-t-il, en amenant son verre à ses lèvres en se délectant de son liquide à la robe carmin.

    « Je suis content de te revoir, Zenaka. »

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 60
    crédits : 566

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Mer 1 Nov 2023 - 18:49
    La magie du jeu
    feat. Eliëndir

    La magie du jeu feat. Eliëndir Separa10


    Gracieux dans ses mouvements, raffiné dans ses manières, le ton éloquent et clair, Eliëndir était l'incarnation-même de l'archétype elfique, lui et sa longue chevelure chatoyante.

    "Une tragédie, en effet, nous sommes tous les deux déjà à la moitié de notre existence." Après le baiser prodigué sur le dos de la main avec grâce, s'installant sur le siège indiqué par son ancien mentor, le ton monocorde de la fae donna quelque chose d'inhumain à son attitude alors même qu'elle n'était que ce qu'elle était: fidèle à elle-même et sans un masque social collé au visage. "Même si je ne trouve rien de tragique à la mort."

    Pourquoi s'attrister de disparaître, de quitter ce monde de cendres ? Elle n'aspirait pas à la vie, ni à la mort, mais puisque l'existence lui avait été imposée, Zenaka se contentait de mener ce qu'on lui avait confié déjà dans les mains.

    "Je sais que je peux mieux faire. La troupe m'a proposé cependant une belle somme pour jouer ce rôle grotesque et apitoyant les midinettes délaissées. Et mon compagnon de jeu est bon parti au lit." Aucun filtre, la réalité sortait de la bouche parée de rouge sombre telle qu'elle était. "Nous pourrions en effet remédier à cet éloignement si Melorn présente assez de profit pour moi. Par ailleurs, splendide alliance sur votre doigt. Qui donc a gagné le cœur d'un grand être comme vous ?"

    La fae trempa les lèvres dans le verre de vin proposé par Eliëndir, le ton modulé sur quelque chose de plus joueur. Elle ne cherchait pas tant à le flatter, son mentor savait parfaitement ce qu'il valait et ils n'avaient besoin ni à l'un ni à l'autre de se prouver quoique ce soit ou de se gonfler l'ego mutuellement. Ils connaissaient leur valeur respective et combien ils étaient au-dessus de la plèbe morne que représentait les trois quarts des habitants de ce monde.

    "Personnellement, ce climat sordide ne me déplaît pas. J'y trouve quelque chose de distrayant, mais peut-être jugerez-vous ici que c'est mon attrait naturel pour le chaos qui me fait dire ça". Bien qu'il la tutoyait, la fae vouait encore trop de respect pour lui, ou tout d'une moins une forme de, pour se permettre cette qualité. "Ambassadeur ? Voyez-vous cela. Vous incarnez bien les valeurs elfiques portées à bout de bras par la cité-état. J'imagine également que l'élue de votre cœur est une bonne raison de demeurer ici. Est-ce une magnifique elfe comme vous ? J'espère que vous avez choisi quelqu'un de votre acabit. Cela serait fort dommage autrement."

    Zenaka pensait sincèrement ce qu'elle disait. Sûrement la connaissait-il assez pour savoir que la psychopathe ne mentait pas, pour dire le meilleur et le pire de sa pensée.

    "Je suis ravie également de vous revoir. Quand à ma vie, ah... Je ne jouerais plus de rôles aussi stupides si elle était ce que j'aurais voulu. Je me suis installée ici dans un logement moyennant raisonnable finance, mais mon cœur m'envoie encore chercher les aventures, l'argent et les connaissances autre part qu'ici. J'ai extorqué des républicains, trompé des reikois, couché avec des guerriers pour voler leur plus sombre secret, vendu des âmes perdues à la pègre... Rien de tout cela ne doit vous surprendre. Je vais là où mes envies du moment se forment et où je peux tirer quelque chose de l'existence que je mène. Peut-être qu'un jour je me lasserai et me trouverai un but encore un peu plus ambitieux. Par ailleurs..." Ses yeux rouge vif glissèrent malicieusement vers son interlocuteur. "Vous savez que vous pouvez compter sur moi, quels que soient vos objectifs."




    La magie du jeu feat. Eliëndir Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mer 8 Nov 2023 - 20:44
    La magie du jeu
    Feat Zenaka
    Un sourire un peu plus prononcé naissant sur le visage du bellâtre, passablement amusé par la tournure très directe de certaines phrases de la Fae. Eliëndir avait presque oublié à quel point Zenaka était crûe et décomplexée dans sa façon de parler et de déballer sa vie sentimentale. Rien d'offensant bien au contraire, c'est même assez rafraîchissant de pouvoir converser librement avec quelqu'un qui ne mâche pas ses mots, ce qui est rare au sein des hautes sphères des gens aisés et importants. Il sait parfaitement comment fonctionne Zenaka évidemment et d'une certaine manière, cela le rassure de constater que son ancienne apprentie n'a pas changé depuis le temps. Tant mieux, le contraire aurait été décevant. Confortablement installé sur l'un des sièges, le buste pivoté en direction de la jeune femme à qui il prête une attention toute particulière. Amenant innocemment son verre à ses lèvres en feignant la surprise avec beaucoup de talent, lorsque la comédienne mentionne l'anneau à son doigt.

    « Splendide, n'est-ce pas ? Nous nous sommes connus très jeune mais ma femme n'étant pas Mélornoise d'origine, nous devions vivre avec la distance. Un amour de jeunesse, un amour passionnel. Je te souhaite de vivre quelque chose de similaire, un jour. Et puis, elle avait sa vie et j'avais la mienne, toujours sur les routes et trop occupé pour me poser. Finalement, nous avons pris notre temps et ce n'est que très récemment que nous avons décidé de nous installer ensemble et d'officialiser les choses. Moi, me dévouer à une seule et unique personne. Qui l'eût cru ? »

    Certainement pas lui, en tout cas. C'est à se demander quelle mouche l'a piqué pour prendre une telle décision en sacrifiant une partie de cette liberté qu'il affectionne tant pour se consacrer exclusivement à son amour de toujours. On dit souvent que le cœur à ses raisons que la raison ignore, c'est peut-être le cas. Ça ne fait aucun doute qu'Eliëndir est radieux en ce moment, pleinement épanoui dans sa vie professionnelle et sentimentale mais également dans sa vie très prenante de jeune père de famille. À son tour, le mage noir vient régulièrement tremper ses lèvres dans son verre pour se délecter de ce parfum si particulier et dont il ne saurait se lasser. Partager un verre de vin en bonne compagnie comme c'est le cas ce soir, les petits plaisirs de la vie sont souvent les plus simples. La géopolitique a effectivement ce quelque chose de distrayant, en particulier pour deux égoïstes comme eux qui n'ont pas grand-chose à foutre des malheurs du monde. La famine, les maladies, les guerres. Pourquoi s'en préoccuper ? Tant que les problèmes s'accumulent chez ses voisins, Eliëndir continuera de dormir sereinement sur ses deux oreilles pointues. Un énième sourire plus prononcé étire les traits de son visage, comme bien souvent lorsqu'il est question de sa chère et tendre.

    « En effet, elle est même la meilleure des raisons. Et non, ce n'est pas une elfe ni même l'héritière d'une grande famille et ce n'est pas plus mal. Tu devrais savoir que je n'attache que très peu d'intérêt à la race et au rang social d'un individu, quel qu'il soit. »

    Sa relation avec Zenaka en est la preuve probante. Eliëndir aurait pu choisir n'importe qui pour transmettre son savoir et ses connaissances mais plutôt que de prêter de l'attention à un de ses congénères potentiellement plus prometteur, c'est elle qu'il a choisi comme apprentie. Une fae, une étrangère originaire de Shoumei qui a longtemps côtoyé le bas de l'échelle avant de réussir à s'élever d'elle-même dans cette société peu scrupuleuse. Pourquoi ? Ce ne sont pas ses beaux yeux qui l'ont convaincu mais bien sa détermination et son caractère intrépide, prête à tout pour arriver à ses fins. Zenaka et Eliëndir se ressemblent énormément, à bien des égards.

    « Il s'avère que mon épouse est une fae, tout comme toi. J'ai toujours eu un goût très prononcé pour... l'exotisme. Je pense que je ne t'apprends rien. »

    Le coude enfoncé dans l'accoudoir, le menton déposé dans la paume de sa main pendant qu'il écoute très attentivement Zenaka s'exprimer sur sa vie pendant ses quelques années de vadrouilles aux quatre coins du monde. Pendant un instant, il a presque l'impression de s'entendre et de se voir quelques années en arrière, à travers le récit de son ancienne élève tant cela fait écho à son propre vécu. Que d'aventures et de nouvelles expériences, Zenaka étant toujours fidèle à elle-même et à ses envies changeantes. Intrigué par sa dernière allusion alors qu'il laisse s'échapper un petit ricanement, leurs regards se croisent subitement pendant quelques longues secondes durant lesquelles il plonge ses iris améthystes dans les deux rubis qui ornent le délicat visage de la Fae. Un air songeur sur le visage, tapotant calmement sa joue du bout de son index.

    « Ravi d'apprendre que tu n'as pas perdu la main, au cour de tes voyages. Tu as raison, vis ta vie comme tu l'entends et ne laisse personne te dicter le contraire. Néanmoins, tu ne devrais pas perdre ton temps et gâcher ton talent au sein de réalisations de moindre importance comme celle-ci. Voyons, tu vaux mieux que ça et nous le savons tous les deux. Nulle doute qu'un jour, le monde finira par reconnaître l'immensité de ton talent mais en attendant... tu peux être absolument qui tu veux, Zenaka. Et il ne tient qu'à toi de prendre les choses en main. »

    Dit-il alors que ses doigts viennent gracilement effleurer le visage de la jeune femme avec une sensualité non dissimulée, déplaçant délicatement une de ses mèches de cheveux sur le côté. Il finit par se redresser sur ses deux jambes en quittant son siège. D'un pas lent et élégant, le mage noir s'éloigne et s'approche de la rambarde du balcon surplombant la grande salle principale qui s'est largement vidé depuis la fin de la représentation de la Fae. Quelques lumières persistent malgré tout, bougies et pierres magiques, offrant aux protagonistes un confort intimiste et privilégié à l'abri des potentiels curieux.

    « Alors, dis-moi. Qui veux-tu devenir en ce bas-monde et à quoi est-ce que tu pourrais me servir, en retour ? »

    Pivotant sur ses talons en tournant le dos au vide, déposant un regard inquisiteur sur la jeune femme comme s'il la jaugeait en ce moment même.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 60
    crédits : 566

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Lun 13 Nov 2023 - 15:35
    La magie du jeu
    feat. Eliëndir

    La magie du jeu feat. Eliëndir Separa10


    Zenaka écouta les propos de l'elfe, ceux-ci glissant sur elle comme l'eau d'une rivière. Un amour de jeunesse... qu'était-ce vraiment, ce sentiment ? La fae le savait puissant, capable de faire faire à bien des personnes des choses improbables, en-dehors de leur personnalité initiale. Des détournements du destin, de leur chemin. Elle l'avait sûrement ressenti, à un moment. Ou bien était-ce simplement l'attachement de surface qu'elle offrait à la globalité de ceux qui l'entouraient ? Résultats-là d'une petite fille qui n'avait pas été voulue, pas été aimée et pas été écoutée.

    "Je ne me le souhaite pas, moi", répondit-elle moqueusement. "Me dévouer à quelqu'un et m'installer avec ? Quel non-sens et quelle quantité d'efforts à investir. Pour quoi en retour ? Un peu d'affection ?" Elle remua théâtralement la tête, ses cheveux cendrés et soyeux battant l'air. "Je peux bien obtenir tout cela déjà en m'affranchissant des contraintes d'une union."

    Ah, mais il y avait sûrement quelque chose d'autre à y gagner. Quelque chose qui lui semblait insaisissable, qui glissait entre ses doigts pour toujours. Peut-on désirer ce qu'on a jamais vraiment connu ? Oui, par le fait qu'on désire ce que l'on a pas, mais une fois une personne "possédée", à nos côtés, où va le désir ?

    Réfléchissant personnellement à ces questions existentielles, Eliëndir poursuivit ses réponses.

    "Une fae issue de nulle part, un amour de jeunesse... que c'est poétique, Eliëndir, vraiment." Son ton était monocorde. "Une idylle qu'il serait intéressant de jouer sur scène un jour."

    Mais alors, la fae sentit qu'ils rentrèrent dans un autre registre. L'ancien mentor fit aller une main sur le visage à la peau irisée, mouvante de glyphes magiques de Zenaka tandis que celle-ci se laissait faire, le fixant de ses yeux rubis. Elle n'avait pas confiance en les hommes, mais elle vouait pour celui-ci une sorte d'admiration qui la poussait à vouloir faire à peu près tout ce qu'il lui aurait dit de faire. Quel étrange sentiment, pour un être profondément libre et peu scrupuleux comme elle... certainement avait-elle conscience qu'il y avait là une manipulation évidente, mais elle se prenait au jeu sans regret. Il l'abreuvait de compliments, jusqu'à lui poser une question qui laissa la comédienne songeuse. Qui voulait-elle être, vraiment ? Plus qu'une actrice reconnue ? Que pouvait-elle donner en retour à un des seuls lui ayant tendu la main pour la sortir de la misère ?

    Elle termina son verre de vin sous le regard inquisiteur de l'elfe, puis le déposa calmement sur la table, étendant le silence entre eux inexorablement.

    "Je souhaite être crainte."

    Sa voix s'était élevée. La monotonie de celle-ci était à présent froide, glaciale comme un hiver sans soleil. Un sourire étira les lèvres sombres de la fae aux ailes aux couleurs chatoyantes.

    "Je souhaite qu'on se souvienne de moi non pas comme la comédienne de bas étage qui distrait les petites gens, mais comme une puissante mage capable de soumettre quiconque. De faire ployer les genou à ceux qui me toisent de haut, d'investir leur esprit et de m'amuser de leurs petits rêves pathétiques, de leurs désirs futiles, de leur dérober leurs plus sombres secrets pour les semer au monde."

    Zenaka s'approcha d'Eliëndir et prit une de ses mains dans la sienne, observant la bague qui brillait sur l'annulaire.

    "En retour, je peux être ta main. Temporairement. Celle qui applique les sentences, la justice, les vengeances... ce que tu voudras bien. Celle qui porte la mort ou le mal s'il le faut."




    La magie du jeu feat. Eliëndir Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Sam 25 Nov 2023 - 16:49
    La magie du jeu
    Feat Zenaka
    Pour des esprits libres comme eux cherchant constamment à s'affranchir des contraintes, il y a effectivement quelque chose de repoussant dans le fait de se dévouer corps et âme à une seule et unique personne car implicitement associé à une perte de liberté personnelle. Est-ce vraiment le cas ? Peut-être, dans une certaine mesure et dans certains couples uniquement. Il n'y a pas si longtemps encore, Eliëndir se serait largement rangé de l'avis de son ancienne apprentie sur la question. Cependant, il a eu l'occasion de constater plus récemment que la réponse n'est pas aussi simple qu'on pourrait le croire et qu'un petit sacrifice de soi est assez insignifiant en comparaison à ce que l'amour véritable peut nous offrir en retour.

    « Ma foi, c'est une vision assez réductrice de la chose mais je conçois qu'il faut l'expérimenter pour vraiment comprendre à quel point les sentiments jouent un rôle majeur et déterminant entre deux personnes qui se vouent un attachement réciproque. D'ailleurs, tu pourras te rendre compte à quel point cela rend le sexe bien meilleur entre deux personnes éprises l'une de l'autre. En réalité, c'est une question tout à fait pertinente et la réponse est propre à chacun. Ceci dit, il est peut-être un peu tard dans ton cas pour les amourettes de jeunesse. » Dit-il, passablement amusé par la réaction de la Fae.

    Ils ont tous deux passé l'âge de ces petites fantaisies à l'eau de rose, après tout. Et Eliëndir connaît assez bien Zenaka pour savoir qu'elle n'est pas de ces femmes dont l'ont gagnent les faveurs avec un bouquet de fleurs et un dîner aux chandelles. Remuant délicatement le liquide carmin de son verre translucide avant de venir y tremper généreusement les lèvres, souriant à la possibilité de retranscrire son histoire idyllique à travers une pièce à succès sur les planches du monde entier. Voilà qui pourrait s'avérer être très amusant.

    « Un rôle que tu pourras largement sublimer de tout ton talent, j'en suis certain. Un jour, peut-être. »

    Ils auront certainement l'occasion à l'avenir d'envisager une réalisation théâtrale si l'opportunité se présente à eux. Pour le moment, c'est un tout autre domaine qui accapare l'attention des deux protagonistes et en réalité, ils ne sont pas vraiment là pour se vanter de la tournure de leurs vies respectives. Eliëndir entend mettre les choses au clair car outre les représentations de la troupe au sein de la sublime Melorn, le retour en ville de sa séduisante apprentie est tout sauf un hasard. Tout comme lui, Zenaka ne fait jamais rien de manière désintéressée. Si elle est venue à sa rencontre après sa représentation du soir, ce n'est pas simplement pour renouer avec son passé ou pour les beaux yeux violacés de l'ambassadeur. Eliëndir s'interroge donc sur les véritables motivations de la jeune femme, ayant quitté son siège pour se rapprocher du balcon en terminant à son tour, son verre de vin qu'il dépose sur le rebord.

    Intrigué, plus que véritablement surpris par la réponse de celle qui fut jadis sa protégée car il a toujours eu conscience de l'ambition qu'elle nourrissait dans le plus grand secret. Zenaka est une sublime fleur recouverte d'épines mais également une étrangère dans une ville fort peu accueillante. Dans ces conditions et en tant que minorité, il faut une détermination sans failles et une patience à toute épreuve pour réussir à se faire une place privilégiée parmi les elfes les plus arrogants du continent ainsi que pour atteindre ses objectifs. Profitant de leur nouvelle proximité pendant que la Fae se saisit de sa main, pour détailler les traits de son visage et des runes magiques qu'on peut retrouver sur sa peau.

    « La petite comédienne a donc fini par se lasser de sa petite vie tranquille à divertir les autres. Tu m'en vois ravi de l'apprendre. »

    Prévisible et encore une fois, difficile de ne pas faire un parallèle entre les deux protagonistes. Eliëndir étant également passé par là bien avant elle et Zenaka est bien trop talentueuse pour perdre son temps au service des autres. A ses yeux, elle vaut bien plus que ça. Sa valeur est inestimable.

    « Temporairement donc. Comme c'est dommage. Ma compagnie est-elle si déplaisante que ça ? » Ajoute-t-il sur le ton de l'humour.

    L'esquisse d'un sourire qui se dessine sur ses lèvres alors qu'il vient délicatement poser un baiser sur le dos de la main de Zenaka avant de déposer sa deuxième main par-dessus la sienne dans un geste plein d'affection. Après un bref moment de réflexion, l'Elfe reprend la parole.

    « Je peux t'enseigner ce que tu as toujours convoité avec tant d'ardeur. Je peux t'aider à devenir celle que tu aurais toujours dû être. »

    Sa dextre vient finalement se rapprocher du cou de la jeune femme, déposant son index sous le menton de Zenaka de manière à lever son visage vers lui pour plonger ses améthystes dans ses yeux couleur rubis.

    « Je prône la loyauté et le dévouement par dessus tout le reste, ne l'oublie jamais. Montre-moi que tu es digne de mes enseignements et prouve-moi que j'ai eu raison de te choisir toi plutôt qu'un autre. Montre-toi à la hauteur et j'envisagerais de te laisser prendre ma suite. Reste à mes côtés et je ferais de toi la femme la plus puissante de cette ville, ma très chère apprentie. »

    Il y a ce quelque chose de malsain dans ce regard qu'ils s'échangent mais aussi dans cette relation de manière générale. Outre la manipulation et la corruption évidente qui se dégage de cette conversation, c'est aussi une promesse d'avenir qu'il formule à travers une offre difficile à refusée et l'alléchante réunification d'un duo décadent.

    CENDRES
    Citoyen du Reike
    Citoyen du Reike
    Meradev Vigelfrost
    Meradev Vigelfrost
    Messages : 60
    crédits : 566

    Info personnage
    Race: Élémentaire foudre
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Neutre bon/ chaotique mauvais
    Rang: C
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3589-bow-before-me-meradev-vigelfrost-terminee
  • Mar 19 Déc 2023 - 17:41
    La magie du jeu
    feat. Eliëndir

    La magie du jeu feat. Eliëndir Separa10

    Les sentiments sont si doux et si beaux, on ne peut le comprendre tant que l'on ne l'a pas vécu, l'amour donne des ailes, l'amour rend aveugle, bla bla et bla. La fae aurait presque roulé les yeux au ciel si ce n'était pas Eliëndir en face d'elle. Le sexe en serait meilleur, voilà un argument qui touchait la sublime femme et qui faisait mouche. Elle essayera elle aussi un jour de tomber amoureuse. Peut-être. Si elle y arrive.

    "Détrompe-toi. J'adore toujours divertir les autres. Mais par-dessus tout, j'adore me divertir moi." Un sourire presque maléfique se dessina sur son beau visage. "Ta compagnie n'est pas déplaisante, je ne serais certainement pas là sinon. Tu me connais: je cherche la stimulation avant tout. Cependant... je ne saurais m'asservir trop longtemps."

    Non qu'elle n'avait pas confiance en son mentor qui déposait un baiser, charmant comme il était, sur le dos de sa délicate main, mais elle ne serait certainement jamais trop longtemps une actrice agissant dans l'ombre quand c'est le feu des projecteurs et l'amour de la scène qui la rendait la plus vivante.

    Séduisant dans ses gestes, frôlant le flirt, l'elfe promit à la fae de lui transmettre une nouvelle fois son savoir, cette fois un savoir tout autre, bien plus complexe et subtil en prétendant qu'elle prendrait sa place un jour.

    "Vraiment ? Prendre ta suite ? Dans ce cas, qu'en est-il de toi ?" Quelles étaient donc les ambitions de son ancien mentor ? Quelle vie envisageait-il de mener ensuite, après avoir été ambassadeur ? "Je ne suis ni loyale ni dévouée par nature, mais je peux jouer ce rôle pour toi. Après tout, tu es Eliëndir."

    Elle lui rendit un sourire des plus charmeurs, de ses lèvres teintés d'un rouge si sombre qu'on en aurait dit du noir. D'une noirceur certaine, similaire à l'âme qu'elle portait.

    "J'attendrai tes ordres. Par missives, par messagers, en personne... pour toi, je serai toujours disponible et je me montrerai digne de tes enseignements, une fois de plus. Maître, mentor."

    La dernière phrase était prononcée avec une pointe d'ironie.


    [/b]


    La magie du jeu feat. Eliëndir Signat10
    #ea97b7 - #cc263a
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum