DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Siame

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Le Miroir Brisé JvNj4PH
    Gazette des cendres
    Été 2024
    Lire le journal
    #7
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    Le Coeur de Melorn
    Derniers sujets
    Le Musée du Courage - LibreAujourd'hui à 22:19Ruby Draglame
    Le passé au présent | Altarus Aujourd'hui à 18:13Altarus Aearon
    Quand la Caravane passe... [PV Kassandra]Aujourd'hui à 16:37Alaric Nordan
    [Groupe 2] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 16:29Savoir
    Réunion de l'État-Major du 21 Février, An 5Aujourd'hui à 9:55Vandaos Fallenswords
    [Groupe 1] Le Cœur de MelornAujourd'hui à 3:18Koraki Exousia
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesHier à 23:41Ayshara Ryssen
    La couleur du sable I Kieran RyvenHier à 21:55Arkanon Ikhilosho
    Validation RPs normaux de Vern J. V.[République]Hier à 21:34Verndrick Vindrœkir
    Aller en bas
    Noble de La République
    Noble de La République
    Seraphin du Razkaal
    Seraphin du Razkaal
    Messages : 253
    crédits : 144

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3067-terminee-seraphin-du-razkaal-d-elusiehttps://www.rp-cendres.com/t3164-liens-de-seraphin-d-elusie#27376https://www.rp-cendres.com/t3162-chronologie-du-limier-seraphin-d-elusie#27373
  • Mer 27 Déc - 4:17
     
    Journal du Limier
    Ruelles de Justice, une nuit quelconque
    Dans le dédale silencieux des ruelles de la République, sous le voile étoilé d'une nuit que même les Titans eux-mêmes semblaient avoir abandonnée, le Limier hanté, démarrait une marche solitaire.

    Les murmures de ses trois bourreaux, Phantasme, Envie et Cabale, faisaient écho aux récits anciens des "très-grands", tissant des liens entre la grandeur éphémère de la République et les failles de son âme.

    Le Miroir Brisé Rv2xrr

    "ጮዐክ የቹፕጎፕ ልክፏቹ, les Titans ont-ils dessiné ton chemin, Seraphin, ou n'es-tu qu'un grain de sable dans l'immensité de leur création ?"

    ... susurra Phantasme, sa voix flottant comme un écho des époques révolues.

    Le Miroir Brisé 1yl9wx

    Envie lui, avec sa malice habituelle, le poussait à envisager des possibilités plus sombres, des aspirations cachées à la hauteur des Titans eux-mêmes.

    "Pourquoi te contenter de chasser dans les ombres de la République ? Tu pourrais être un Titan à ta manière, redéfinissant les règles de ce monde chaotique."

    ... incita-t-elle, son murmure insidieux comme un venin doux.

    Le Miroir Brisé Keufgs

    Cabale, quant à lui, rappelait à Seraphin l'ordre fragile de la République, un équilibre toujours menacé par les forces obscures et les conspirations cachées.

    "Chaque décision que tu prends, chaque secret que tu dévoiles, chaque vie que tu éteins... c'est la danse du pouvoir, un jeu d'échecs avec les Titans en spectateurs"

    ... gronda-t-il, sa voix un rappel constant de la gravité de chaque acte. Seraphin marchait, perdu dans ces réflexions, se voyant comme un guerrier dans un conflit éternel, un combat à la fois contre les forces extérieures et les tourments intérieurs. Les Titans, la République, Zelevas, tous étaient à la fois les pièces mais aussi les joueurs dans le grand échiquier qu'était son existence, et lui-même, un Limier, était à la fois chasseur et chassé, lié à un destin qu'il cherchait encore à comprendre.

    La figure de son oncle revenait de nouveau dans son esprit. Là encore la dualité, il était à la fois mentor et énigme, un reflet de la complexité de la République, avec ses idéaux nobles et ses vérités cachées.

    "Que représente-t-il vraiment pour toi ? Un guide, un obstacle, un reflet de ce que tu pourrais devenir ?"

    ... se demandait Cabale, tandis que les ombres de la nuit enveloppaient les pas du Limier. La nuit s'épaississait autour de lui, et les ruelles sombres de la cité devenaient le théâtre de sa quête intérieure, un mélange de réflexions philosophiques sur le pouvoir, le destin, et la nature de l'existence sous le regard des Titans. Dans cette quête qui durerait une nuitée, chaque pas était un dialogue avec lui-même et ses démons, une recherche d'une vérité qu'il n'était pas sûr de vouloir trouver... du moins, pour le moment.


    Disclaimer : Ouvert à tout dans mes RPs :
    torture, blessure, infirmité, supplice psychologique, mort etc...

    Liens :
    Troupes - Démons - Présentation de base
    Noble de La République
    Noble de La République
    Seraphin du Razkaal
    Seraphin du Razkaal
    Messages : 253
    crédits : 144

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3067-terminee-seraphin-du-razkaal-d-elusiehttps://www.rp-cendres.com/t3164-liens-de-seraphin-d-elusie#27376https://www.rp-cendres.com/t3162-chronologie-du-limier-seraphin-d-elusie#27373
  • Mer 27 Déc - 12:31
     
    Journal du Limier
    Ruelles de Justice, une nuit quelconque
    Et il continuait sa marche... les voix de ses démons intérieurs se mêlaient alors à ses réflexions sur les Grandes Familles qu'il haïssait au plus haut point.

    "Elles tissent leur toile, Seraphin, comme des araignées patientes dans l'ombre des Titans"

    ... murmurait Envie, sa voix empreinte de convoitise.

    "Et toi, tu es leur jouet, leur pion... à moins que tu ne brises leurs chaînes..."

    Les échos de ses pas résonnaient sur les pavés, chaque foulée un rappel de son existence solitaire, à la frontière entre l'ombre et la lumière. Un frisson parcourut son échine à la pensée de son oncle, Zelevas, dont l'influence et les manipulations semblaient transcender même le pouvoir des Grandes Familles.

    "Est-il ton mentor ou ton maître ? ቹነርረልህቹ ነዐፕ."

    ... questionna Cabale, sa voix grave réveillant de brefs flashbacks de conversations sous-tendues de non-dits et de tensions cachées entre le neveu et son oncle.

    Une lutte intérieure s'engageait alors, Seraphin contre ses démons, un combat de volontés où chaque murmure, chaque suggestion, chaque insinuation était une lame affûtée dans les ténèbres de son esprit. Phantasme jouait sur ses peurs, lui rappelant les ombres du passé, les échos des Titans, ces forces titanesques dont le moindre caprice pouvait faire basculer le monde.

    "Rappelle-toi le jour où tu as compris pour la première fois ta réelle nature, Seraphin. Le jour où tu as su que tu n'étais qu'un grain de poussière, un simple sbire dans le jeu des puissants"

    ...susurra-t-il, ses mots une caresse glacée sur l'âme du Limier.

    La tension psychologique montait, le nobliau oscillant entre la réalité de sa marche nocturne et les abîmes de son esprit tourmenté. Ses bourreaux le poussaient à se questionner, à douter de tout ce qu'il avait cru savoir sur lui-même, sur la République, sur X'o-rath, sur Zelevas. Chaque question devenait un coup porté contre les murs de sa raison, chaque doute un pas de plus vers un abîme dont il craignait de ne jamais revenir.

    Soudain, une silhouette encapuchonnée émergea des ténèbres, un reflet de lui-même dans un miroir brisé. Seraphin s'arrêta net, fixant l'ombre qui semblait le narguer.

    "Tu n'es rien, le comprends-tu seulement ?" défiait-elle, sa voix un mélange des timbres de ses démons. Le chasseur de la pénombre, était maintenant la proie, traqué par les spectres de sa propre existence.

    Dans cet affrontement métaphysique, le d'Elusie se tenait à la croisée des chemins, son âme en balance entre la lumière et l'obscurité, entre la vérité et l'illusion. Les murmures de ses diables étaient à la fois son fardeau et sa boussole, le guidant à travers les méandres de son être intérieur. La nuit, témoin silencieuse de son combat, s'étendait autour de lui, un voile sombre sur le théâtre de son âme déchirée.


    Disclaimer : Ouvert à tout dans mes RPs :
    torture, blessure, infirmité, supplice psychologique, mort etc...

    Liens :
    Troupes - Démons - Présentation de base
    Noble de La République
    Noble de La République
    Seraphin du Razkaal
    Seraphin du Razkaal
    Messages : 253
    crédits : 144

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3067-terminee-seraphin-du-razkaal-d-elusiehttps://www.rp-cendres.com/t3164-liens-de-seraphin-d-elusie#27376https://www.rp-cendres.com/t3162-chronologie-du-limier-seraphin-d-elusie#27373
  • Jeu 28 Déc - 16:51
     
    Journal du Limier
    Ruelles de Justice, une nuit quelconque
    L'air était saturé d'une tension presque palpable alors que Seraphin tentait péniblement de continuer sa marche dans les ruelles désertes de la République, son esprit en proie à une tempête déchaînée par les murmures incessants de ses démons intérieurs.

    La benjamine démoniaque ne se lassait point de se moquer du maigre désir de paix qui subsistait fébrilement dans le for intérieur du Limier. Son ton ironique résonnant comme un glas dans la nuit.

    "Je sais que tu doutes parfois, ጮዐክ የቹፕጎፕ ልክፏቹ . Tu cherches à imposer un ordre dans un monde régi par le chaos, Seraphin. N'est-ce pas une vaine entreprise ?"

    Le cadet lui comme à son habitude débitait indubitablement ses palabre de désir et de convoitise, d'une voix suave qui se glissait sous sa peau.

    "የቹፕጎፕ ነዐፕ !! Imagine le pouvoir que tu pourrais exercer si tu embrassais "enfin" ton vrai potentiel et que tu lâchais ces attaches merdiques. La République n'est pas ta maison, C'EST NOUS, ne l'oublie pas !"

    D'expérience, le neveu savait qu'il coûtait à la maîtresse de l'illusion de se mettre en antagoniste contre Zelevas. Tout était plus facile quand il n'était point là.

    Cabale, dans un grondement profond, parlait de la fragilité de la République, un royaume de cartes prêt à s'effondrer au moindre souffle.

    "Chaque acte que tu poses, chaque secret que tu dévoiles, tu danses avec le destin, un jeu d'échecs où les Titans sont les spectateurs... Ne vois-tu pas l'ironie de la chose ?"

    Ces voix le tourmentaient, chacune tirant sur un fil différent de son âme, jusqu'à ce qu'une rencontre fortuite vienne briser la routine de sa marche nocturne.

    Dans l'obscurité, une silhouette se dessina soudainement devant lui. Un enfant, seul et perdu, les yeux emplis de peur. Seraphin s'arrêta net, son cœur se serrant devant cette image inattendue. Dans cet instant, il vit un reflet de lui-même, un jeune garçon perdu dans les ténèbres de son propre esprit.

    Phantasme ricana.

    "Voilà une distraction intéressante.
    Vas-tu l'ignorer, ou bien.. ?

    ...Fusait-elle avant de se laisser aller à son ricanement perfide habituel.

    Mais avant que le démon ne puisse finir, Seraphin s'avança vers l'enfant, poussé par un élan de compassion qui surmontait le chaos de son esprit. Alors qu'il s'agenouillait devant le garçon, il sentit une vague de chaleur l'envahir, un feu qui brûlait les chaînes de ses démons.

    "Ne crains rien, je suis ici pour t'aider" murmura-t-il d'une voix douce, un contraste frappant avec la dureté habituelle de son timbre, hésistant tout de même à voir en cette figure un réel marmot ou encore une illusion de Phantasme. L'enfant, hésitant au début, se blottit finalement contre lui, cherchant un réconfort en cette nuitée cruelle. Le d'Elusie, dans cet acte de bonté, ressentit une clarté inattendue. Pour la première fois depuis longtemps, il se sentait en paix avec lui-même, même si ce n'était que pour un instant fugace.

    Envie et Cabale se turent, surpris par ce geste inattendu de leur hôte. Phantasme, cependant, chuchota,

    "J'en viens encore une fois à me demander s'il y a réellement encore un espoir pour toi, ጮዐክ የቹፕጎፕ ልክፏቹ..."

    Dans la nuit silencieuse, il avait enfin un but, au moins pour un petit moment. Il voulait guider l'enfant perdu vers son foyer, désirant ardemment que tout ceci n'était point une farce de la diablesse mais une réelle entracte dans cette putain de nuit, qui n'était fatalement qu'une autre nuit comme les autres...


    Disclaimer : Ouvert à tout dans mes RPs :
    torture, blessure, infirmité, supplice psychologique, mort etc...

    Liens :
    Troupes - Démons - Présentation de base
    Noble de La République
    Noble de La République
    Seraphin du Razkaal
    Seraphin du Razkaal
    Messages : 253
    crédits : 144

    Info personnage
    Race: Lycanthrope
    Vocation: Guerrier assassin
    Alignement: Chaotique Mauvais
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t3067-terminee-seraphin-du-razkaal-d-elusiehttps://www.rp-cendres.com/t3164-liens-de-seraphin-d-elusie#27376https://www.rp-cendres.com/t3162-chronologie-du-limier-seraphin-d-elusie#27373
  • Ven 29 Déc - 18:38
     
    Journal du Limier
    Ruelles de Justice, une nuit quelconque
    La nuit enveloppait Seraphin de son silence, un témoin discret de sa lutte intérieure. Sous un ciel noir de jais, dans les dédales tortueux de la cité, le Limier ne se dérogeait pas de l'enfant, fragile et tremblant qui se tenait là, perdu dans l'obscurité. Ses yeux implorants cherchaient secours, ses lèvres frémissantes articulaient un appel muet à l'aide. Le cœur de Seraphin, malgré les ténèbres qui l'habitaient, se serra. Il s'avança, tendant une main hésitante vers la silhouette juvénile.

    Mais, alors que leurs doigts étaient sur le point de se frôler, la figure de l'enfant se dissipa en un brouillard fantomatique, révélant le subterfuge cruel de Phantasme.

    "Ah, la douleur de l'espoir évanoui ! Comme c'est exquis ጮዐክ ፕቹክጋዪቹ ልጮዐ፱ዪ !"

    ...s'exclama la voix narquoise du démon, résonnant dans l'esprit torturé de Seraphin.

    Submergé par une colère dévorante, Seraphin hurla dans le vide nocturne, sa voix portée par une rage inextinguible. "Damnation sur vous, ombres de mon âme ! Vous n'êtes que tourment et désolation !" Ses mots, teintés de désespoir et d'indignation, rebondirent sur les murs de pierre.

    Envie s'insinua, suave et perfide.

    "Allons... Pourquoi résister, Seraphin ? Embrasse ton obscurité. Tu es né pour régner sur le chaos, non pour en être la victime."


    Cabale, d'une voix grave et impérieuse, ajouta :

    "Tu es lié à notre destin ህዐዪ'ኡቹፕⶴዪል, inéluctablement. Nous sommes les seigneurs de ton âme, les architectes de ton existence tourmentée."

    À genoux, le visage levé vers un ciel abandonné par les étoiles, les yeux rougis par la fureur, marqué par le combat intérieur, le nobliau n'en avait alors plus rien à foutre. Alors que la colère l'envahissait, une langue étrangère et ancienne jaillit de ses lèvres, des mots tordus et gutturaux qui résonnaient avec une autorité démoniaque.
    Le Miroir Brisé 1703871472-3fd5f8f3-06c6-4b9f-a0ad-647b82d4987a-copie
    "ፓቹ ህዐ፱ነ ⶴልጎነ, ፓቹ ፪ዐጎዪልጎነ ህዐፕዪቹ ነልክፏ ጋቹ የ፱ፕቹ ! ዓ፱ቹ ረቹነ ፕቹክቹ፪ዪቹነ ህዐ፱ነ ቹክፏረዐ፱ፕጎነነቹክፕ, ርⶴጎ፱ዪቹነ ጋቹጮዐክጎልዓ፱ቹነ !"

    C'était le Nevi'im, la langue des démons, un dialecte que ses propres tourmenteurs utilisaient pour communiquer leurs sombres desseins.

    Ses paroles, empreintes d'une puissance brutale, étaient un chant de rage et de révolte, une mélodie infernale qu'il ne reconnaissait pas comme sienne, dévoilant un écho de l'abîme qui sommeillait en lui.

    Dans le tréfonds de son âme, Phantasme, Envie et Cabale exultaient, leurs voix se mêlant dans une cacophonie grotesque.

    "Regarde, il devient l'un des nôtres ! Il embrasse enfin sa véritable nature !"

    ... riait Envie, sa voix onctueuse emplie de malice.

    Phantasme, avec un rire mordant, ajouta :

    "Son esprit se plie à notre volonté. La barrière se brise, il est désormais l'émissaire de notre volonté !"

    Cabale, d'une voix grave et satisfaite, conclut :

    "Sa résistance s'effondre. ህዐዪ'ኡቹፕⶴዪል, tu es le chaînon manquant, le pont entre notre monde et le tien !"

    Mais, réalisant l'horreur de ce qu'il venait de prononcer, Seraphin se figea, une terreur glaciale le saisissant. "Non;.. Non ! Non ! Ce n'est point moi !" cracha-t-il, repoussant avec dégoût l'influence insidieuse de ses démons.

    Le Limier se tenait là, tremblant de rage et de répulsion, conscient de la proximité troublante avec la noirceur qu'il combattait. "Je vous en prie... arrêtez..." jura-t-il, sa voix ébranlée par la peur et le dégoût, sa nature lâche reprenant le dessus.

    Bien qu'accompagné par la trinité, c'est dans ces moments là qu'il se sentait le plus seul, avec les échos de sa colère et de sa répulsion. Les mots démoniaques qu'il avait prononcés résonnaient encore dans son esprit, un rappel constant de la lutte éternelle qu'il menait non seulement contre ses démons, mais aussi contre lui-même.


    Disclaimer : Ouvert à tout dans mes RPs :
    torture, blessure, infirmité, supplice psychologique, mort etc...

    Liens :
    Troupes - Démons - Présentation de base
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum