DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Alasker

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    Tiens, tiens ! Comment on se retrouve !  InRH1Ti
    Gazette des cendres
    Printemps 2024
    Lire le journal
    #6
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La justice frappe les injustes
    Derniers sujets
    [Flash-event] Le Bal du Reflet des ÂmesAujourd'hui à 20:54Zéphyr Zoldyck
    Achats de pouvoir - ZéphyrAujourd'hui à 20:27Zéphyr Zoldyck
    Les Flammes de l'Aurore | LéonoraAujourd'hui à 16:56Arès Wessex
    L'air du Vent | Feat ZéphyrAujourd'hui à 16:12Zéphyr Zoldyck
    Venez me corrompre, ou pas !Aujourd'hui à 16:00Advorix Eqqegni
    La Traque SauvageAujourd'hui à 14:39Orion Yamveil
    C'est ici le comptoir aquarien ? Aujourd'hui à 13:51Jovnos Atnoth
    [PA] Les Gorges d'Ildrekyhr.Aujourd'hui à 12:38Kieran Ryven
    Une Mort Silencieuse - PAAujourd'hui à 11:19Pancrace Dosian
    [Challenge] Le festin des loupsAujourd'hui à 10:27Lyra Leezen
    2 participants
    Aller en bas
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Dim 10 Mar - 15:09
    L'aube pointait à peine. Un coq était déjà réveillé, terminant de lisser ses plumes avec l'aide de son bec. Cette fois, il sera le premier présent dans la cour. Hors de question qu'on lui vole encore la vedette ! C'était lui qui appelait le monde à s'éveiller à son puissant chant d'accueil pour saluer le soleil. Comme tous les matins... bon, enfin presque. Depuis quelques jours, il y avait des terrestres qui s'activaient dans la zone de la cour réservée à l'entraînement, qui s'agitaient avec des épées en bois, juste avant que le matin ne se pointe en même temps que le disque ardent. Est-ce que cette fois, ces deux ahuris de bipèdes seront restés dans leurs lits ? 

    Le gallinacé quitta son perchoir, dandina de la tête en même temps qu'il s'avançait vers son poste de chant et... cligna plusieurs fois des yeux, dépité d'entendre déjà un affrontement bien bruyant. Il tourna un peu la tête pour lorgner les deux hommes en train de se battre tous les deux. Ils y mettaient plus de cœurs cette fois. Humains de malheur ! il gâchait son entrée ! 

    Alaric grimaça sous l'effort qu'il dut déployer pour contrer et repousser le coup bas que son adversaire venait de lui offrir. Il crut le repousser suffisamment pour lui lancer une offensive... il en fut quitte pour recevoir un coup percutant au genou. Sa jambe manqua de céder sous la douleur et il réussit à contrebalancer son équilibre sur la seconde. 

    "Bon sang, Alaric ! Je t'ai fait le même coup qu'hier ! Faut que cela rentre dans ta caboche. "
    "Je ne suis pas un combattant, je te le rappelle !
    "Ca, on le voit ! Tu t'es empâté avec le temps, mon vieux"
    "Non, et je t'emm... hé ! "

    Le blondin avait tenté de le frapper du plat de son épée en bois vers la tête. Alaric sut reculer juste à temps. 

    "Et tu manques de vigilance. Arrête de causer et... Ah ! Sauvé par le chant de ce foutu coq ! Tu as de la chance. Demain, on remet cela et cette fois, je ne retiendrai plus mes coups. "
    "C'est bon, Darst.... dispense-moi de ces séances... on n'est plus à la formation de notre jeunesse. "
    "Ce sont les ordres. Je ne peux pas faire de favoritisme. "
    "Alors pourquoi tu me fais suer avant chaque aurore ? "
    "Parce que tu... "Le blondin eut un léger air maussade. 
    "N'en rajoute pas… Excuse-moi, je n'avais pas à te parler comme cela. "
    "Ca te passera, juste le temps que tu te sois adapté à.. enfin. Bref ! Va te débarbouiller un peu. Il parait qu'on va avoir un contrôleur royal entre nos murs... "
    "Pour quel motif ? "
    "Aucune idée... on est tous à jour de nos taxes normalement. Sans doute pour faire peur à des citoyens qui ne se sont pas acquittés de leur paiement en leur ordonnant de rejoindre ce contrôleur..."

    Alaric maugréa dans sa barbe. Encore une journée qui sera chiante en perspective. Il alla ranger son arme de bois et s'en retourna aux quartiers qu'il partageait avec d'autres soldats qui étaient au bas de l'échelle, pour se faire plus présentable, s'arranger un peu. Être presque irréprochable, même si on ne croisait pas ce venu là, c'était le maître mot...

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mer 20 Mar - 13:41
     
    Tiens, tiens ! Comme on se retrouve
    Feat. Alaric Nordan

    L’échec ? Une notion inexistante lorsqu’il s’agit de l’Empire ! Une anomalie intolérable qu’il convient d’éliminer dans les plus brefs délais !

    Extrait d’un monologue de Ben le Bouc, entendu dans les couloirs du Palais d’Ikusa


    ***

    « Il y a de la poussière ici »

    Le regard incrédule de l’Adujar se posa sur un coin de la pièce. Il y avait effectivement un tout petit peu de poussière, que seul un œil acéré aurait pu remarquer. L’officier soupira intérieurement, car il savait ce qui allait se passer maintenant :  

    « Adujar, je n’arrête pas de constater le manque de discipline dans cette caserne. Votre contrôle sur vos hommes est-il donc à ce point fragile ? L’empire met à votre disposition des moyens, des infrastructures, et regardez ce que vous en faites ! »

    C’était comme ça depuis ce matin. Chaque minuscule détail se voyait transformé en une affaire d’Etat, et la patience du militaire était à bout. Un dur à cuire, cet Adujar ! Un officier compétent, rompu au combat, capable de commander de manière efficace au beau milieu du chaos de la bataille. Un homme solide, difficile à perturber sur le plan mental. Mais le contrôleur royal en face de lui avait réussi à le pousser dans ses derniers retranchements, si bien que l’officier rêvait de lui enfoncer une épée dans le ventre. Ce foutu chauve qui trouvait des choses à dire alors qu’ils avaient nettoyé la caserne de fond en comble, encore plus que d’habitude, pour préparer son arrivée.

    « Toutes mes excuses, Contrôleur le Bouc ! »

    Ben le Bouc le regarda avec mépris, tout en poussant un sifflement désapprobateur. Son retour de la Marche du Vent d’Acier avait té marquée par une inspection générale des casernes de la capitale impériale, et toutes avaient subi son courroux, comme si le zèle naturel de l’officier impérial s’était amplifié pour une raison quelconque. Le logothète au bouc grisonnant se dirigea vers la sortie de la pièce sans mot dire. Il ne restait plus que les baraquements des soldats, et il en aurait terminé avec cette inspection.

    L’Adujar, sur ses talons, se retenait tant bien que mal de faire un geste obscène avec sa main

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Jeu 21 Mar - 18:38
    L'ex-mage ne mit guère de temps à se rendre présentable. Revenir à la base de tout, cela n'avait pas été si rude que cela à retrouver. Les premiers jours avaient été sans doute les plus difficiles malgré tout. Quand on est habitué à un certain confort de vie depuis ces dernières années, revenir brutalement en arrière, comme du temps de ses premiers jours de formation militaire, piquait un peu. Mais étrangement, les habitudes de vie plus sobre, plus rustiques, lui étaient vite revenues. Peut-être parce qu'il avait gardé un pied dans sa vie d'autan, en restant quelqu'un de simple malgré son rang une fois nommé Mage d'État ? Il n'avait pas étudié la question. Il n'en avait nul besoin. Déchu de sa situation, il ne voyait plus la nécessité de se creuser les méninges sur certaines interrogations.

    Après s'être sommairement débarbouillé à un bac d'eau propre, il avait revêtu son uniforme qui marquait sa position au sein des troupes de bases. Il essaya, comme à son habitude, de placer son insigne d'Ejakh pour qu'il soit visible que des militaires ayant un minimum le sens de l'observation. Ainsi, en cherchant à le rendre moins visible tout en le plaçant de manière réglementaire, on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas être en ordre dans sa tenue tout en ayant un minimum de tranquillité. Oh, il sait que cela ne durera pas. Tant que tout était bon à prendre pour avoir un instant de paix, cela ne coûtait rien d'en profiter sans que cela porte préjudice ; le seul préjudice sera qu'avoir des retours peu agréables de la part d'abrutis qui penseraient avoir la supériorité sur lui par sa place en bas de l'échelle. Bordel, les prochaines semaines ne seront pas de tout repos.

    On ordonna aux résidents de son baraquement de se mettre en rang, dans le couloir qui menait à la sortie. Alaric espérait déjà que cela en soit terminé. Les inspections étaient déjà une plaie en soi quand il avait eu à les accomplir, lors de la visite de certaines casernes ou de certains hospices. Maintenant qu'il se trouvait de l'autre côté de la barrière. Rapidement, il ajusta sa tunique pour la rendre la plus présentable possible. Le moindre mauvais pli pourrait être jugé à la critique si l'officier impérial devait trouver un petit détail pour faire un commentaire négatif, faute d'avoir autre chose à balancer pour se défouler.

    La porte s'ouvrit. Une haute silhouette franchit le seuil, suivie par l'Adjudar, qui beugla son ordre.

    "Garde-à-vous !"

    La ligne de soldats s'exécuta dans une parfaite synchronisation. Alaric, se demandant qui était le contrôleur venu faire chier la caserne, tourna que très légèrement la tête, et se figea, les yeux écarquillés de stupeur, avant de regarder droit devant lui

    *Ne me dites pas que ce n'est pas vrai ! *

    Oui, clairement, la journée était définitivement merdique. Bordel, c'était bien la dernière personne qu'il aurait souhaité ne pas croiser.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mer 27 Mar - 14:45
     
    Tiens, tiens ! Comme on se retrouve
    Feat. Alaric Nordan

    Les baraquements étaient tout ce qu’il y a de plus reikois : Une rangée de lit simple, fonctionnels, le minimum syndical pour que les soldats puissent se reposer quand ils en avaient l’occasion. Le sol avait été nettoyé et le balai passé pour la poussière. Les lits étaient faits, les draps étaient lavés, de manière à pouvoir montrer la bonne tenue des lieux. Les soldats, quant à eux, avaient manifestement fourni un bel effort sur leur présentation : rasés de près ou barbe taillée pour les vétérans, nouveaux uniformes en bon état, position de garde à vous correcte. La majorité des gens ne trouveraient rien à y redire, mais ils avaient affaire à Ben le Bouc, qui ne se fit pas prier :

    « Vous ! Regardez-moi les draps du lit derrière, ils sont tout froissés ! Savez-vous combien cela coûte à l’administration de vous fournir en literie convenable ? Et vous, le grand, n’avez-vous aucun respect pour les nouveaux uniformes que l’Empire vous a distribué ? On dirait que vous revenez d’une tranchée ! [...] »

    Et les critiques continuèrent, toutes plus piquantes les unes que les autres. En vérité, il ne s’agissait pas de choses graves, mais le Contrôleur semblait beaucoup plus pointilleux qu’à l’accoutumée, ces derniers temps. Depuis son retour de la Marche du Vent d’Acier, en fait ! S’était-il passé quelque chose là-bas, quelque chose ayant changé son comportement pour le pire ? Aucun moyen de le savoir, et personne ici n’aurait le temps de le questionner au vu de la cascade de reproches qui s’abattaient sur les troufions.

    Cependant, l’officier impérial s’arrêta de parler en arrivant face à un soldat en particulier, quelqu’un qu’il avait déjà vu. Un énergumène qui n’avait que faire des impôts, un homme qu’il ne pensait pas croiser dans un tel lieu. Le Mage d’Etat responsable du fiasco dans la province du Mont Kazan ! Ben le Bouc alla se planter devant l’homme, le regardant droit dans les yeux. Quelques secondes passèrent, puis le logothète au bouc grisonnant poussa un sifflement désapprobateur, avant de lâcher :

    « Quelle bonne surprise, Shekhikh ! Auriez-vous perdu le chemin de votre bureau ? »

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Jeu 28 Mar - 20:10
    Alaric pensait avoir touché le fond depuis qu'il avait été affecté dans cette caserne, destitué de tous ses privilèges, réduit à servir tel un esclave. Rien que d'y songer encore... Et voilà que là, maintenant, il y avait cet enfoiré de contrôleur. Toujours égal à lui-même d'ailleurs ! Il serra les dents au point que la crispation maxillaire en était douloureuse. Au moins, ça chassait ses états d'âme. Restait encore à savoir tenir sa langue devant cet abruti. Quand il aura sa gueule en face de lui... Il jura intérieurement.

    L'irascible chauve bouquetin prenait ses aises, remontant à son rythme et critiquant la file des militaires toujours au garde à vous. Chacun des hommes qui occupaient ce baraquement s'étaient donnés à fond pour que tout soit nickel au point qu'on aurait pu manger par terre. Mais quand un être aussi vil de caractère que ce contrôleur trouvait toujours quelque chose à redire. À croire qu'il rejetait la frustration d'une vie morne et morose sur les autres. Si c'était cela, servir l'empire... Alaric aurait eu à en dire là-dessus. Mais il n'était plus mage d'État.

    *Faut que je réussisse à fermer ma gueule.*

    Jusqu'ici, il y avait réussi non ? cela avait été assez facile quand on ne croisait pas des gugusses comme Ben le Bouc ! Oh merde, le voilà qui se dirigeait vers lui. Il se tendit légèrement.

    Le contrôleur impérial lui fit face, lui dardant son regard de vicieux droit dans les siens. Alaric ne détourna pas le regard, guettant son couperet verbal de persifleur. Les quelques secondes silencieuses donnaient l'impression d'être les plus longues de son existence. Non loin de ce duo à l'échange muet et glacé, l'Adujar guettait la suite. Son visage ne respirait pas la joie, en raison de la présence du vieux barbu irritant.

    Quand enfin le silence fut tranché de la voix agaçante de Ben, Alaric mourait d'envie de se montrer sarcastique. Il n'oubliait pas quel était son véritable rang... et il eut un sale goût amer en bouche. Bon, il n'avait pas la suite de son inspection à terminer l'agaçant bouc caractériel ?
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Jeu 11 Avr - 15:14
     
    Tiens, tiens ! Comme on se retrouve
    Feat. Alaric Nordan

    La pique du logothète au bouc grisonnant ne fit l’objet d’aucune répartie, ce qui n’était pas du tout le genre de l’homme en face de Ben le Bouc. La dernière fois qu’ils s’étaient croisés, leur altercation verbale avait fait trembler les murs du bureau du Shekhikh, si bien qu’il avait fallu plusieurs semaines pour que les bruits de couloirs s’estompent. Mais ce n’était plus un Mage d’Etat qui se tenait devant l’officier impérial ! A la place se tenait un mage déchu, un idiot démis de ses anciennes fonctions par nul autre que l’Oreille, si l’on en croyait les rapports des événements survenus au sémaphore.

    Après avoir fixé pendant quelques secondes le soldat sans rien dire, Ben le Bouc se tourna vivement vers le reste de la piétaille, lâchant sèchement un ordre :

    « L’inspection est terminée ! Retournez à vos occupations pendant que je m’entretiens avec ce soldat. »

    Les reikois débarrassèrent le plancher, un air de soulagement se peignant sur leur visage une fois sorti du dortoir, comme si les trouffions venaient de s’échapper de la tanière d’une dangereuse créature. D’ailleurs, personne ne semblait éprouver de culpabilité à l’idée d’avoir laissé l’un de leurs camarades dans les griffes du monstre. Même l’Adujar s’autorisa un soupir, content de se débarrasser du contrôleur royal !

    Un silence pesant s’était installé entre les deux hommes restés dans le dortoir, deux serviteurs de l’Empire qui s’étaient quittés en mauvais termes. Ben le Bouc n’avait aucune intention de les améliorer :

    « Je dois avouer que je suis stupéfait de vous voir encore en vie, Shekhikh ! Le fiasco de Kazan, et cette affaire du sémaphore … L’Oreille aurait dû vous exécuter sur le champ, si vous voulez mon avis ! »

    Ben le Bouc avait eu vent de l’arrestation du Mage d’Etat, mais ne s’était pas intéressé outre mesure au sort de ce dernier. Une perte de temps que le logothète au bouc grisonnant ne pouvait se permettre face à la montagne de travail qu’il devait abattre chaque jour ! L’officier impérial reprit la parole, avec une pointe de mépris non dissimulé :

    « Je suppose que votre incompétence vous a finalement rattrapée, soldat »

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Dim 14 Avr - 17:02
    Quand le vieil irascible se retourna pour fixer le reste de la troupe tendue par sa présence, Alaric eut le bref espoir pour qu'il balance un dernier sermon et qu'il se barre. Ce fut une douche froide, très froide même, quand l'autre bouc ordonna au reste des militaires de retourner à leurs tâches du jour pour rester en tête-à-tête avec le soldat qui se trouvait en face de lui. Alaric n'eut guère besoin de tourner sa tête vers ses camarades de la soldatesque pour les entendre soupirer d'aise. 

    *Comment ne pas l'être, quand on connait l'animal... *

    Même l'Adujar fit défection. En même temps, il avait dû se le taper depuis son arrivée dans la caserne... Le mage pourrait croire à une absence totale de cohésion au sein de cette section, en raison de sa présence ici. Dans les faits, personne de suffisamment gradé n'était présent pour tenir tête à cet individu à l'égo surdimensionné. Et quand bien même, y en aurait-il eu un, il n'aurait pas tenu longtemps face à la verve arrogante de Ben. 

    *Et me voilà seul face à cet imbécile, qui va profiter de la situation pour me la mettre bien profond*

    L'envie de répliquer avec un bon mordant lui chatouillait la langue. C'était dur, franchement. Mais pas impossible à résister. Si le ronchon grisonnant venait à avoir la sale idée de continuer à l'asticoter... Il était seul face à un déchu. Qui croira-t-on en cas de pépin ? 

    *Fermer ma gueule... fermer ma gueule...*

    Est-ce que cela deviendrait un mantra. Il le faudra peut-être bien. Toujours son attention tournée sur l'officier impérial, Alaric sut garder ses lèvres scellées, malgré la verve rabaissante de son interlocuteur. 

    *Facile de causer quand on ne sait les circonstances que par les rapports....*

    Il ne put empêcher la contraction de ses muscles maxillaires. Au moins, il n'ouvrit point sa bouche. L'effort portait pour l'instant ses fruits. Mais le vieil homme était loin d'être lassé de lui. Bon sang, voilà qu'il remettait une couche ! Et avec un sale mépris en plus. 

    "Oui, officier... et un soldat qui n'a pas à se taper la besogne d'une inspection juste bonne pour de banaux inspecteurs des finances qui s'ennuient faute de dossiers prioritaires à traiter... "

    Non, finalement, il n'avait pas pu y résister, mais il avait veillé à y mettre la forme, comme une bête militaire du rang... S'il croyait qu'il était totalement anéanti par sa condition actuelle, Ben le Bouc se lourdait.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mer 24 Avr - 10:11
     
    Tiens, tiens ! Comme on se retrouve
    Feat. Alaric Nordan

    Un rictus désapprobateur se peigna sur la figure du logothète au bouc grisonnant. Pas à cause de la réponse en elle-même, mais de son manque de panache. Le Shekhikh déchu avait fait preuve de beaucoup plus de mordant lors de leur charmante entrevue au Palais. A la différence près que l’homme était un Mage d’Etat à ce moment-là, jouissant d’un statut et d’une autorité bien supérieurs. Peut-être qu’il avait accepté sa condition de simple soldat du rang, un minuscule rouage dans l’engrenage de la machine impériale ? En tout cas, Ben le Bouc n’en avait pas fini avec le troufion, qui avait besoin d’être recadré :

    « Vous n’avez toujours pas compris, à ce que je vois ! Quand il s’agit des ressources du Reike, tous les dossiers sont prioritaires ! »

    L’officier impérial leva les avant-bras, mains vers le haut, comme pour désigner la pièce dans laquelle ils se trouvaient actuellement :

    « Prenez cette caserne. Une infrastructure de l’Empire mise à la disposition de ses soldats, dans laquelle vous pouvez vous restaurer, vous entrainer et vous reposer afin d’être prêts à servir les intérêts du Reike sur ordre de la Griffe. Croyez-vous que tout cela vient gratuitement ? L’uniforme sur votre dos ? La nourriture dans votre estomac ? Les matériaux ayant servi à construire le toit au-dessus de votre tête ? »

    Ben le Bouc riva son regard droit dans celui de son interlocuteur :

    « Non, soldat, cela provient des contributions de chaque citoyen de la nation, et chacune d’entre elle est nécessaire pour que l’Empire continue de fonctionner ! Une vérité qu’il convient de rappeler lors d’inspections comme celle-ci, entre autres ! »

    Le contrôleur poussa un nouveau sifflement désapprobateur. Après la leçon, venait le coup de bâton :

    « J’imagine que le bon sens vous a abandonné depuis votre éclatante défaite à Kazan ! L’Esprit doit se réjouir de ne plus vous avoir à son service ! »

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Dim 28 Avr - 18:08
    Oh si, Alaric avait parfaitement compris. Le vieux bonhomme se perdait juste dans son propre égo démesuré, comme d'habitude, se mettant en avant comme s'il était un rouage vital au fonctionnement de tout l'Empire. Et à le voir gesticuler, le mage déchu crut qu'il avait mis le doigt sur une corde sensible. Non, pas une corde sensible... un sujet des plus préoccupants pour l'avenir de l'Empire si on l'écoutait ! Alors, certes, il était nécessaire de contrôler si la distribution des fonds était judicieusement employée, depuis la mise en place du Décret Impérial, pour voir si pas de gaspillage ou de détournement pour remplir la poche des peu scrupuleux, mais de là à s'en foutre une pression monstre comme si l'index d'un Titan menaçant sa vie s'il n'accomplissait pas en personne ces contrôles.

    Toujours silencieux, se faisant violence pour ne pas répliquer, pour ne pas oublier quelle était sa place, il sut supporter ses jérémiades, ne détournant pas le regard. Manquerait plus que cela qu'il regarde ailleurs ou qu'il baisse les yeux vers ses bottes pour complaire à cet imbécile. Et Ben le Bouc approfondit plus encore son asticotage, ramenant sur le devant de la conversation le prétendu échec qu'il aurait eu à Kazan. Alaric sut tenir une grimace quand le vieux péteux réemploya cette arme. Il cherchait à le provoquer, à le pousser à réagir... Le contrôleur royal guettait le moindre faux pas de la part du soldat pour le faire rentrer dans le rang... ou mieux, lui trouver une punition à la hauteur de son manque de respect envers un officier de l'Empire. Alaric ne voulait pas lui laisser ce plaisir.

    "L'Esprit s'occupe de dossiers plus importants, pour le bien de l'Empire et sait employer ses meilleurs éléments pour remplir les exigences du Décret Impérial. Il n'a que faire de revenir sur des dossiers classés. À moins qu'il vous ait demandé en personne de rouvrir cette affaire, tout en demandant au Coeur de mettre d'autres contrôleurs royaux sur la gestion des dossiers vitaux pour le suivi des finances ? "

    Il se retint de sourire niaisement. Quitte à se faire emmerder par Ben, autant lui rendre la pareille, en restant dans les limites. 

    "Et vous voilà, cantonné à des inspections de casernes basiques... Je nne vois pas en quoi c'est un dossier prioritaire... et sans vouloir vous manquer de respect, officier, vous monopolisez le temps qu'un soldat pourrait rentabiliser à s'entraîner, à accomplir ses tâches du quotidien et d'autres encore, qui contribue au bon fonctionnement de cette caserne. "

    Il eut comme un léger rictus. Non, cette fois, il ne put s'en empêcher. 

    "Je coûte à ne rien faire là... pendant que vous me causez...."

    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mar 30 Avr - 16:29
     
    Tiens, tiens ! Comme on se retrouve
    Feat. Alaric Nordan

    Allons bon ! Le mordant du Mage d’Etat déchu était enfin revenu ! Comme quoi, les gens ne changeaient jamais vraiment ! Cependant, le statut actuel de l’homme ne lui permettait pas de telles piques, chose qui n’avait pas échappé à Ben le Bouc. Une fois que l’ancien Shekhikh eut terminé de déblatérer ses inepties, l’officier impérial enchaina :

    « Voilà une requête que le Cœur aurait certainement refusée ! Et quand bien même, l’administration militaire n’a pas non plus pour habitude de rouvrir des dossiers classés ! En particulier les rapports relatant la défaite d’un prétendu expert en magie ! Vous, l’un des meilleurs éléments de l’Esprit ? Ne me faites pas rire, soldat ! »

    Le logothète au bouc grisonnant poussa un long sifflement, signe que son mépris pour son interlocuteur atteignait de nouveaux sommets. Ce raté se permettait des traits d’esprit en sa présence ? Après le casse-tête monumental créé par sa défaite aux mains d’une vieille chouette fanatique ? Le fait que ce misérable soit encore en vie, avec un toit au-dessus de la tête, un estomac rempli et une solde était une véritable aberration pour le contrôleur royal. Une situation ridicule à laquelle il pouvait peut-être remédier :

    « Mais passons ! Passons sur le fait que la responsable ait été appréhendée par de meilleurs éléments que vous ! Vous avez raison, soldat, vous semblez coûter beaucoup plus que ce que vous ne rapportez actuellement ! »

    Ben le Bouc passa sa main sur son bouc grisonnant, dans une vaine tentative pour y remettre de l’ordre :

    « Peut-être qu’une nouvelle affectation serait plus profitable à l’Empire, et une meilleure mise en pratique de vos maigres talents en accord avec les ressources investies ! J’ai pu inspecter de nombreuses installations militaires avant de participer à l’expédition du Vent d’Acier. Des endroits bien moins accueillants que la capitale, mais non moins importants pour le bon fonctionnement du Reike. Une mutation dans l’une des garnisons des Terres du Nord serait peut-être plus adaptée pour vous »

    Un rictus indéchiffrable déforma la figure de l’officier impérial, s’apparentant à … un sourire ? La vie dans les villes minières des Terres du Nord était effectivement bien plus rude que dans les grandes cités de la nation du désert. Un endroit parfait où bannir l’ancien Mage d’Etat, le condamner à patrouiller dans des terres inhospitalières et surveiller des Driv’Zafra pour mériter sa paie.

    Ben le Bouc était impatient d’adresser cette recommandation à son supérieur !

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Ven 3 Mai - 18:28
    Cet arrogant était tellement dans sa verve méprisante de supériorité qu'il parut s'emmêler dans sa réplique... ou était-ce voulu ? Possible. Ben était, malgré son égo puant, un homme intelligent. Sinon, il n'aurait pas été à son poste actuel. Mais cela ne changea pas l'avis du mage vis-à-vis de sa personne pestante. Si ce barbu pensait prendre le dessus sur lui pour l'écraser, il se trompait.

    "Je n'ai jamais affirmé que j'étais l'un de ses meilleurs éléments... Officier..."Il réussit à garder son sérieux, malgré le sourire moqueur qui se dessinait, lui, dans son esprit. Oh qu'il aurait tant pris plaisir à le renvoyer dans sa propre fange verbale. L'envie le titillait tellement !

    À nouveau, le contrôleur impérial essaya à nouveau de l'asticoter sur sa mission précédente, où il avait plus privilégié la vie des survivants de cette sale vieille peau meurtrière que de viser l'arrestation de celle-ci. Il ne doutait pas que ses rapports sur ce qui était jugé par quelques-uns comme un fiasco aient eu un rôle, même très minime, dans la suite de toute cette affaire avec cette engeance malsaine. Lui, il avait répondu à ses convictions et à son devoir premier de Shekhikh, à savoir de sauver des vies, même si sa venue dans cette bourgade était de base pour mener une enquête en tant que Mage d'État.

    Donc, là-dessus, Alaric visa le mutisme. Revenir sur leur première altercation verbale, quand l'autre vioc était venu presque en mode enragé sur la tenue dépensière de cette mission. Il n'était pas tombé sur ses rapports qui établissaient les moyens que le mage avait fait déployer pour apporter l'aide nécessaire à ces citoyens. Le vieux en avalera la barbe le jour où il viendra à le lire... Ou alors, avait-il déjà eu connaissance et qu'il n'y avait rien à redire ? Voilà ce qui aurait été étonnant de sa part.

    Quant au coût qu'il occasionnerait lui-même... Il eut envie de rire jaune. Visiblement, Ben le Bouc n'était pas au courant de toute la situation. Une solde lui ? Risible... Mais il se garda de lui souffler ce détail. Ce serait tendre le bâton pour se faire battre. Puis, il l'écouta, toujours sans rien dire, demeurant toujours droit comme se devait de l'être un soldat de l'armée. Qu'est-ce qu'il en avait à faire de toute l'histoire de ses services et missions... Et quant à cette menace de le faire muter dans le Grand Nord. Il ne frémit même pas. D'autres auraient réagi en écarquillant des yeux de stupeur ou d'appréhension. Le Nord n'était pas une affection facile. Pour y avoir été, il savait très bien de quoi il en retournait et avec le retour des forces reikoises de Vent d'Acier, les choses s'étaient même complexifiées.

    Impavidement, il reprit la parole, malgré le rictus étrangement satisfait à ses lèvres parcheminées par la vieillesse.

    "Au moins, aurai-je la certitude de moins vous recroiser si vous m'affectez là-bas. Le vent mordant, les nuits glacées.. Ce n'est guère bon pour vos articulations. "

    Il avait toujours son regard brun braqué dans les siens, vils et sournois.

    "Prenez le temps de passer voir un barbier. L'humidité froide fait vite friser les poils de barbe."

    Le mannequin d'entraînement va passer un sale quart tout à l'heure... pour peu que le contrôleur finisse par le lâcher... ou pas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Ben le Bouc
    Ben le Bouc
    Messages : 105
    crédits : 331

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage élémentaliste
    Alignement: Loyal mauvais
    Rang: B - Contrôleur royal
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2959-ben-le-bouc-terminehttps://www.rp-cendres.com/t3211-ecritures-comptables#27862
  • Mar 28 Mai - 15:34
     
    Tiens, tiens ! Comme on se retrouve
    Feat. Alaric Nordan

    La tension montait de plus en plus entre les deux hommes plantés l’un en face de l’autre, deux reikois n’ayant pas grand-chose en commun, si ce n’est une précédente entrevue toute aussi désagréable. Deux serviteurs de l’Empire, avec chacun sa vision de comment servir sa nation pour le mieux, et ne partageant décidemment pas le même avis sur la question. Il n’y avait aucune chance qu’une amitié se forme entre les deux énergumènes, aussi sûrement qu’un feu de camp finit par consumer tout le bois lui servant de combustible, ne laissant rien d’autre que des cendres.

    Ben le Bouc venait de constater que le Shekhikh déchu était resté fidèle à lui-même : un idiot qui n’avait manifestement pas appris de ses propres erreurs, et qui n’avait tiré aucune leçon du jugement qu’il avait reçu. En bref, une cause perdue ! Au moins, le logothète au bouc grisonnant n’aurait pas à le croiser dans les couloirs du Palais ! Poussant un sifflement désapprobateur, l’officier impérial, qui soutenait le regard du soldat depuis le début, rompit le contact visuel tout en se dirigeant vers la porte du dortoir sans mot dire, laissant les dernières piques de l’impertinent sans réponse.
    Arrivé sur le pas de la porte, cependant, Ben le Bouc ne put s’empêcher de s’adresser au soldat une dernière fois, sans se tourner vers lui, d’une voix soudainement plus menaçante :

    « Vos vantardises ne me trompent pas, soldat. Vous vous cramponnez à votre fierté tel un homme suspendu au bord d’une falaise, sur le point de tomber. Vos nombreuses erreurs ont jeté l’opprobre sur le Reike et vous ont faire chuter jusqu’ici, et vous continuerez d’en faire, car c’est tout ce pour quoi vous êtes bon ! »

    Le Contrôleur royal finit par se retourner vers l’ex-Shekhikh, la mine sombre :

    « Votre prochaine erreur sera la dernière, soldat, et je viendrai personnellement délivrer le châtiment »

    Une menace à peine voilée, et si l’on en croyait les racontars, on ne peut plus sérieuse. La rumeur selon laquelle Ben le Bouc avait tué plus de mauvais payeurs de qu’ennemis du Reike était-elle fondée ? Quoi qu’il en soit, le logothète au bouc grisonnant ne resta pas pour en débattre, s’engouffrant dans le couloir sans un regard en arrière.


    ***


    L’adujar regarda le contrôleur sortir de la caserne, son visage affichant un air soulagé. Enfin, le calvaire était terminé ! S’apprêtant à retourner à ses occupations, l’homme s’arrêta net dans son mouvement, les yeux fixés sur le gratte-papier : celui-ci venait de se mettre à genoux en pleine rue, menton ramené contre le torse, ses deux mains jointes collées sur son front.

    L’officier secoua la tête d’un air consterné, se demandant quel dieu pouvait bien vouloir des prières d’un tel bâtard.

    CENDRES
    Affilié au Reike
    Affilié au Reike
    Alaric Nordan
    Alaric Nordan
    Messages : 272
    crédits : 2153

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage soutien
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: E
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t2761-alaric-nordan-termine
  • Mer 29 Mai - 15:49
    Quand le vieux ronchon ne rajouta rien à ses répliques, le mage déchu se retint de soupirer de soulagement. Avec ces oiseaux-là, la prudence était de mise. Un rien suffirait à ce qu'il vous fasse croire qu'il en avait fini, gardant son silence qu'il croira superbe pour croire qu'il laissera son autre interlocuteur sur le cul. En tout cas, Alaric fut déjà ravi de plus croiser le regard venimeux son sale faciès en face de lui quand le contrôleur grisonnant se détourna de lui pour rejoindre la porte menant en dehors du baraquement. Il demeura toujours droit, comme un gentil soldat qui n'avait pas reçu l'ordre de vaquer à ses tâches matinales. Tant que Ben ne sera pas sorti de là...

    Il eut bien fait de patienter, car à l'instant, l'officier ne put se résoudre visiblement à laisser les derniers pics de l'ancien mage d'État sans une dernière et ultime réponse. Le ton se fit plus sec, alourdie d'une menace future. L'humain avait tourné sa tête dans sa direction, lui adressant un regard d'une grande froideur. Les mâchoires crispées par le sale rappel du pourquoi de sa condition, Alaric se raccrocha à l'idée que cette enflure n'avait pas dû approfondir le pourquoi de sa destitution, ou alors en avait eu connaissance, mais restait dans la synthèse pour frapper plus vite et fort. Les circonstances liées à un pur hasard avaient surtout conduit l'Oreille à accomplir une avancée certaine dans ses objectifs. Bien évidemment, l'acte d'Alaric, illicite à la base, ne pouvait pas demeurer impuni, même si Zephyr avait su profiter de cette aubaine. Les lois étaient les lois. Il aurait pu être exécuté par de ce que malchance, le Baron avait cherché à abuser de sa position. Mais bref. Il chassa tous ces souvenirs récents. Si ce vieux machin ronchonnant espérait donc le contraindre à replonger dans les conséquences de ses actes, il se trompait !

    Il le toisa quand il le menaça clairement. Avec ce genre de gugusse, personne ne paraissait avoir le droit à l'erreur. Comme si lui, n'était pas un vantard à jouer de ses airs supérieurs. À croire qu'il n'avait jamais commis de faute, peut-être lui ? Le plus haut était le sommet de la gloire, plus dure était la chute. Son zèle financier pourrait lui coûter très cher.

    *Prie la Lune et le Soleil que je ne sois pas témoin quand tu sauras confronter à une belle glissade... *

    Et qu'il vienne donc en personne, le jour où lui-même recommettrait ce que l'autre vieux bouc appellera une erreur impardonnable ; comme d'avoir préféré aider les citoyens que de poursuivre l'autre vieille folle. Qu'il vienne donc. Peu importait ce que serait son rang à l'avenir, le vieux cabri à deux pattes n'était pas intouchable au regard des lois de l'Empire. Cela se trouvait, il avait même quelques squelettes planqués dans ses placards.

    Une fois Ben le Bouc définitivement parti, Alaric prit le temps de détendre ses nerfs, qui frémissaient encore de la décharge de tension qu'il avait dû bien tenir pour ne pas foutre son poing dans la gueule de l'officier impérial. Il ne l'aurait pas volé, c'était certain, mais cela n'aurait pas du tout joué en sa faveur. Faire profil bas était son maître mot. Mais comment l'être quand on recroisait la route d'une sale tique vantarde ?

    Plusieurs minutes passèrent. Il daignait enfin sortir du baraquement, pour rejoindre l'exercice. Il allait encore se prendre une soufflante par son retard. Point d'excuse de toute façon pour lui. Il stoppa quelques secondes, reconnaissant la silhouette à la sortie de la caserne. Qu'est ce qu'il foutait encore ? En voyant sa posture, une idée sordide lui traversa l'esprit. Un petit pic de terre juste sous son derche et.... C'était très tentant, comme ce n'était pas lui. Il jura dans sa barbe et accéléra le pas, pour rejoindre les autres à l'entraînement

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum