DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    Cendres ᚠ ᛊ ᚢ ᛟ ᚪ ᛊ ᛥ ᛉ
    Relevez-vous, peuple des cendres ! Les Titans existent, la guerre d'il y a 5000 ans résonne davantage dans vos cœurs depuis que ces immortels sont revenus revendiquer leurs droits. La victoire vous est une nouvelle fois acquise, mais à quel prix ? Suite à cette nouvelle guerre plus violente et mortelle que toutes les précédentes, il en va de votre responsabilité de vous accrocher à la vie et de rebâtir sur les ruines. Vers un nouveau futur encore incertain.

    Shoumei, autrefois membre des trois grandes nations régnant sur les terres des cendres et capitale de la religion diviniste, a payé le tribut ultime pour offrir la victoire aux vivants. Désormais, son peuple se retrouve égaré, dispersé. Privés de leur nation, de leurs foyers, les shoumeiens tentent tant bien que mal de retrouver un semblant de paix, mais la tâche est ardue. Le Reike, nation guerrière en proie à une lutte intestine contre le dirigeant s’étant imposé dans un sillage de sang, ainsi que la République, nation de l’ordre et des lois, ont tous les deux beaucoup à gagner avec ces nouveaux territoires à revendiquer. Choisiront-ils la voie de l’alliance et tendront-ils la main aux shoumeiens ? Où feront-ils passer leur peuple avant le reste des cendres ? Seul le futur écrira l'histoire de ces deux nations que tout oppose depuis des temps immémoriaux. Enterrer ou reluire la hache de guerre pour les combats à venir.

    Quoi qu’il en sera, peuple des cendres. C’est à vous de faire pencher la balance. Battez-vous pour le futur que vous chérissez. Entamez votre ultime chant du cygne, et brisez une bonne fois pour toutes ce cycle incessant de guerres contre les titans, ou tentez de poursuivre ce dernier selon vos convictions. Il ne tient qu’à vous d’offrir au monde des cendres la paix qui lui est due ou de le plonger à jamais dans les flammes…
    votez pour nous ♥1234
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu

    derniers messages

    membre
    du mois
    Bravo à Luviel !

    prédéfinis

    +
    Forum RPG Dark Fantasy. Avatars illustrés 300 x 500 px. Cendres est un monde magique où plusieurs puissances économiques et politiques règnent. Ici, les enjeux sont importants et une situation peut changer du jour au lendemain. Incarnez un simple paysan, un talentueux magicien ou même un riche seigneur ! De nombreuses possibilités et combinaisons différentes vous attendent avec impatience !

    from the ashes

    24.07.22
    Ouverture du forum et début du jeu. Bienvenue sur Cendres !
    28.06.22
    Le forum est accessible au public.
    17.06.22
    Début des travaux de construction.
    2 participants
    Aller en bas
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Sam 20 Aoû - 21:51
    Le 24 juillet de l'an 3

    Crac !

    Voilà le bruit que fait mon épée quand la lame se casse, littéralement, en deux. C’est l’œuvre de Fabius, un orc, qui m’enseigne le maniement de l’épée. Il a beau être une véritable montagne de muscle, il a aussi un don certain pour la stratégie, la tactique, bref, tout ce qui permet de tuer le plus possible d’individu en un minimum de perte. Mais il vaut mieux que ce soit un objet plutôt que mon bras, en plus cela signifie la fin de mon entrainement, ce qui est une bonne chose. Mon coach, lui me regarde d’un air mauvais et m’indique :

    Vous auriez dû utiliser votre magie pour renforcer votre arme. Ainsi, elle n’aurait pas cassé et nous aurions pu continuer notre exercice.


    Il doit me soupçonner d’avoir fait exprès, mais ce n’est pas le cas. Je lui monte le bout de lame supérieur où sont présent de très nombreux entailles et je me justifie :

    J’ai eu de fréquents combats et entraînement, et le recours à la magie l'a beaucoup abimée, jusqu’au point de rupture.


    Il me regarde dubitatif, puis finalement me lâche :

    Très bien, je n’en parlerai pas à votre Mère.

    Je suis soulagé et je lui indique d’une voix pleine d’entrain :

    Je pars immédiatement chez le forgeron.

    Je sors donc rapidement de ma demeure, bien content malgré tout de sécher l’entraînement. J’aurais pu demander à un domestique de faire cette course pour moi, mais autant faire durer le plus longtemps mon escapade. En plus, j’adore voir le métal passer d’une masse brute à objet fin et délicat comme une épée.

    J’arrive donc devant l’établissement Ariesvyra, assez ancien puisque mon père avait connu l’ancien propriétaire et ils avaient fréquemment échangé sur divers sujets. Le lieu est grand, avec deux dizaines d’employés, de toute race. Plutôt spacieux, je m’avance parmi les nombreuses armes et armures et je me présente à la personne qui m’ accueil :

    Je suis Tagar Reys, je viens pour une commande spéciale.

    Je montre les deux morceaux de mon épée, précisant :

    Je souhaite une nouvelle lame, mais gardé la poignée. Il faudra également refaire les gravures de la lame à l’identique.


    Je sais que je suis embêtant, mais il s’agit de l’épée familiale, transmis de génération en génération.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 18
    crédits : 865

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Dim 21 Aoû - 2:00
    Cyradil s’occupait du registre des comptes, enfermée dans son bureau. Elle appréciait les endroits sombres et la jeune liche n’avait pas attendu sa transformation pour cela. Jadis, il lui fallait porter des lunettes pour lire et sa vue s’était déclinée au point où elle avait redouté de devenir aveugle. Désormais, elle n’avait plus besoin de se soucier de ce genre de détails, d’autant plus qu’elle pouvait voir dans le noir le plus total. Les affaires allaient bien et les travailleurs étaient payés en temps et en heure et appréciaient tous leur travail. Le gros de la production était essentiellement dirigée vers l’élaboration d’armes et armures pour l’armée du Reike. La vraie force de la forge consistait à toujours fournir des matériaux de qualité. Si la confection pouvait prendre du temps, on était au moins assuré du résultat final.

    En temps normal, les nombreux travails présents dans l’établissement s’occupaient de la majorité des commandes. En effet, Cyradil avait appris à déléguer, notamment lorsqu’elle se déplaçait en dehors de la  capitale. Cependant, lorsque les commandes requéraient plus de maitrise alors elle n’hésitait pas à assister le travail pour que le client puisse repartir satisfait. En l’occurrence, un homme se présenta pour y faire réparer son épée. Il fut pris en charge par un humain d’une corpulence certaine qui jaugea son arme brisée avant de lui demander d’attendre et de disparaitre dans l’établissement. Il alla prévenir sa maitresse de la demande particulière.

    « Excusez-moi de vous déranger madame, mais il vaudrait mieux que vous veniez voir cela par vous-même. C’est que le monsieur respire l’argent alors je préfère que cela soit vous qui vous en occupiez. »

    La jeune liche referma son registre et leva légèrement la tête en direction de son employé.

    « Merci Elyas. J’arrive tout de suite. Vous pouvez retourner à votre travail. »

    Cyradil quitta donc son bureau pour aller à la rencontre de son client. Son diadème ne lui permettait pas de voir mais la jeune femme ne semblait pas avoir de problèmes d’orientation, bien au contraire. Elle effleura les différentes parties de la lames jusqu’à en venir au problème de cette dernière. Pas besoin d’être un expert pour se rendre compte de la cassure nette du métal meurtri. Cette arme était donc plutôt ancienne ou du moins, elle avait beaucoup servi.

    « Enchantée, je me prénomme Cyradil Ariesvyara et je suis la maitresse de cet établissement. Une épée brisée donc…Votre requête n’est pas impossible à réaliser mais cela prendra du temps. Il faut dégager le reste de la lame de la garde. C’est un travail délicat vu que vous souhaitez la garder mais ce n’est pas impossible. A en juger par son état, je dirais que l’épée a beaucoup servi…au moins sur plusieurs décennies je dirais. Peut-être même plus. C’est assez rare de voir une arme qui n’est pas un artefact magique être gardée aussi longtemps mais soit, c’est vous qui décidez. »

    Cyradil le regardait droit dans les yeux. Son expertise n’était pas usurpée et la jeune femme semblait très sûre de ce qu’elle disait.

    « Puisque c’est une commande spéciale, il faudra se procurer un métal de bonne qualité, autrement dit, les processus de fonte sont plus délicats pour en éliminer les impuretés mais aussi pour construire des alliages solides. Mais dites-moi, qu’est-il arrivé au point où votre arme s’est retrouvée sectionnée en deux ? »
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 21 Aoû - 12:18
    C’est un homme assez imposant physiquement, je suppose que c’est le métier qui veut cela, qui m’accueil, m’écoutant sans m’interrompre puis me demande de patienter. Je fronce les sourcils, ma demande étant simple, je pensais avoir une réponse immédiate, mais je suis un petit gars patient et je fais bien, car une personne arrive. J’y gagne au change, car il s'agit d'une jolie jeune femme aux cheveux blancs, habillé tout de noir. Le plus impressionnant est la sorte de bandeau avec une pierre précieuse dessus, qu’elle a sur les yeux et je me demande comment elle fait pour voir avec.

    Elle se présente et j’apprends qu’elle dirige son établissement et je comprends à ses paroles qu’elle possède une grande expertise dans le domaine de la forge, chose assez rare chez une personne aussi jeune. Elle me demande ensuite les raisons de cette cassure et je lui dis en m’inclinant :

    Tout d’abord, laissez-moi me présenter, je suis Tagar Reys. Je suis enchanté de vous connaître, je pense que mon père a dû connaître votre grand-père, un noble du nom de Theobald Ariesvyra, car c’est mon paternel qui m’a conseillé votre établissement il y a quelques années maintenant.


    Je lui souris, puis je continu :

    Vous avez raison sur un point, l’épée à beaucoup servis, mais j’ai changé la lame, il y a seulement quatre ans. Les traces d’usures sont dues au fait que j’insuffle très souvent ma magie à l’intérieur, pour la rendre plus coupante par exemple et que cela vieillis prématurément le métal. Aujourd’hui, mon professeur d’escrime a donné un coup que j'ai réussis à parer au tout dernier moment et malgré le fait que j’ai essayé de la rendre aussi dur que possible, cela n’a pas été suffisant et elle c’est cassé en deux.

    Je conclus donc :

    Je voudrais donc la meilleure qualité possible. La guerre est terminée, donc j’espère moins l’utiliser, mais je continue à faire des voyages fréquents au Shoumei et les terres là-bas sont loin d’être sécurisée.

    Et je reste poli !
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 18
    crédits : 865

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Dim 21 Aoû - 19:01
    Cyradil en oubliait parfois à quel point la construction de la forge était loin derrière elle. Il est vrai que la jeune prétendait maintenant être la petite-fille de celui qui a fondé cet établissement alors qu’en réalité, il s’agissait de son père. Au début, elle avait eu du mal à s’y habituer mais avec le temps, la jeune liche avait appris à réintégrer sa vie sans trop d’encombres. Avec les explications de Tagar, elle comprenait mieux comment son arme avait été brisée. En effet, à force d’y infuser de la magie, le métal s’était fragilisé jusqu’au point de rupture. Assez classique pour une arme qui n’avait pas vocation à être magique.

    « Ah mais oui, c’était il y a bien longtemps en effet. Mon grand-père n’était qu’un roturier à l’époque, vivant de ses honoraires de l’armée. Je crois qu’il a bâti ce lieu pour assurer une vie plus prospère à ses descendants et fort heureusement, cela lui a réussi. Sans doute bien plus que lui-même l’aurait imaginé. D’ailleurs, je me demandais : N’avez-vous jamais songé à reforger votre épée en y incorporant des métaux enchantés ? Ca ralentirait sans doute la dégradation de la matière et vous aurez moins souvent besoin de changer la lame. Bien sûr, le choix reste le vôtre. »

    Cyradil avait bien compris que Tagar n’était pas le genre de personnes à être sur la paille. Rien que le fait de posséder un professeur d’escrime était un luxe que la plupart des gens du bas peuple ne pouvaient s’offrir. Il y avait donc forcément autre chose derrière cette demande assez banale. Elyas avait eu de l’œil en allant chercher sa maitresse puisqu’ici, il s’agissait de reproduire l’épée à l’identique. Ni plus, ni moins.

    « Soyez rassuré. La forge de mon grand-père est restée sur les mêmes principes que lorsqu’il l’a fondée. L’épée sera reforgée selon vos désirs. Je tâcherai de reproduire la lame à l’identique. »

    La jeune femme déléguerait probablement le travail de l’acier à l’un de ses employés. En l’occurrence, ici il s’agissait d’un nain d’une quarantaine d’années. Un vaillant descendant de l’acolyte de son père qui lui avait appris les secrets de la forge. Il était encore relativement « jeune » si l’on considérait la longévité accrue des nains par rapport aux humains mais son savoir-faire n’était pas à négliger. Il était sans doute, lui aussi, de la même trempe que son grand-père demi-homme. D’une voix douce mais ferme, la tenante de l’établissement fit appel à ses services. Sans crier gare, le jeune nain cessa ses activités et accourut vers sa patronne, l’air enthousiaste.

    « Lakhdar, tu vas t’occuper de l’épée de ce cher monsieur. Je veux que tu reproduises la lame à l’identique en la renforçant un peu. Je t’exempte de forger la moindre arme jusqu’à ce que tu aies fini celle-ci, c’est compris ? »


    « Bien entendu m’dame, ça sera fait d’ici trois jours. »

    « Très bien, préviens-moi lorsque tu en auras façonner la forme, je m’occuperais d’y ajouter les motifs moi-même. »

    Un travail d’artiste auquel la jeune liche était étrangement habituée. En effet, durant son ancienne vie, Cyradil s’était passionnée pour tout un tas de runes et sceaux magiques dont certains se trouvent encore sur son corps, cachés sous d’épaisses couches de vêtements. Même si ces derniers étaient désormais privés de magie, la jeune femme n’en conserva pas moins le savoir-faire de cet art si délicat. Durant ses dernières années de mortelle, Cyradil avait perdu en dextérité à cause de nombreux soucis qui étaient apparus du à son grand âge. Néanmoins, son corps de jouvencelle lui permettait de pratiquer à nouveau en pleine possession de ses moyens. Ayant, à priori, réglé les détails, la jeune femme s’assura que Tagar n’omettait rien, le fixant dans les yeux malgré sa présumée cécité.

    « Est-ce que cela vous convient-il ou aimeriez-vous que l’on fasse autre chose ?
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Mar 23 Aoû - 21:43
    J’en apprends plus sur le passé de la forge et de son propriétaire et je lui dis :

    Vous devez être fier de votre grand-père, il devait posséder une sacrée volonté.

    Vient ensuite une remarque sur mon épée et je lui dis, étonné :

    C’est exactement la réflexion que j’ai faite à mon paternel, il y a quelques années ! Et vous savez ce qu’il m’a répondu ?

    Question purement formelle, car elle ne peut pas le deviner et je lui donne la réponse au bout de quelques secondes, en imitant la voix de mon père qui était très grave :

    Mon fils, notre famille ne protège pas le Reike et ses habitants les armes à la main, mais en fournissant les vivres et tout ce dont les combattants ont besoin, car n’oublie jamais, la plume est plus forte que l’épée.

    J’arrête là mon explication, et je lui souris :

    Donc, la tradition familiale nous indique que notre épée doit être composée uniquement d’acier, cela nous rappelle notre mission.

    J’avoue que le symbolisme est fort, mais ce n’est guère pratique en plein milieu d’un combat. La jeune femme me comprend, car elle m’indique bien que la lame sera reforgée à l’identique. C’est d’ailleurs un nain, un certain Lakhdar qui va s’en occuper, mais les gravures seront réalisées par la patronne en personne ! Quand elle me demande si j’ai d’autres demandes, je m’enhardis quelque peu :

    J’ai une question qui va peut-être vous sembler un peu cavalière, mais je suis un grand amateur de magie, même si mes compétences sont assez faibles dans ce domaine. Je voulais savoir, le bandeau que vous avez sur les yeux, à quoi sert-il ?

    J’imagine un objet enchanté capable de protéger ses yeux de la lumière trop intense de la forge, ou encore, à l’inverse, voir dans l’obscurité. À moins qu’il s’agisse d’une sorte de loupe pour réaliser un travail de précision. Bref, il y a tellement de possibilités, c’est cela qui est si captivant avec le Noble Art.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 18
    crédits : 865

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Sam 27 Aoû - 16:10
    Une fois les modalités fixées, Cyradil demanda à son employé de commencer le travail de forge immédiatement. Plusieurs kilogrammes de fer et d’acier étaient nécessaire pour un travail aussi soigné mais tant que les clients y mettaient le prix, ils étaient sûrs de repartir avec un objet de parfaite qualité. Le plus délicat était sans doute de trouver le juste milieu entre la ductilité de la lame et sa résistance à la cassure. Déterminer le nombre de couches nécessaires afin de déterminer l’épaisseur, la largeur ainsi que la longueur de l’épée n’était pas chose aisée, pas plus que le travail de martelage nécessaire pour éliminer les impuretés.

    « C’est un point de vue que je respecte. » Dit-elle simplement

    Lakhdar était un forgeron expérimenté. Il savait gérer son temps pour satisfaire aux moindres demandes de sa maitresse concernant son travail. Il s’occupait majoritairement des grosses commandes lorsqu’il n’était pas affilié à son poste de contremaître ou de formation de jeunes apprentis. Cela dit, lorsque certaines finitions étaient nécessaires, c’était systématiquement Cyradil qui s’en occupait. En effet, pour une raison qu’il ignorait, sa patronne n’avait jamais délégué ce fin travail à quiconque, demandant même de ne pas y toucher si elle ne se trouvait pas à la forge.

    En effet, la forge n’était pas la seule activité de la jeune femme qui travaillait également dans les forces médicales reikoises. Ayant déjà exercé cette occupation par le passé, la jeune liche avait réitéré l’expérience puisque ce travail lui permettait surtout de mener une vie tranquille. Elle connaissait la propension de l’empire à chasser les morts-vivants et autres non-morts, y trouvant sans doute une forme de main d’œuvre à longévité infinie bien plus intéressante que de simples mortels. En aucun cas Cyradil se sentait l’égale de ces êtres réanimés par le Titan de la mort mais elle savait qu’elle pouvait aisément être confondue avec ces derniers. Néanmoins, le statut de la jeune femme faisait que l’on pourrait sans doute pas aisément lui faire subir ces supplices. Ou tu du moins, pas de manière légale. Aussi, lorsque son interlocuteur amena la question de son diadème, Cyradil ne sembla pas être décontenancée.

    « Mes yeux sont sensibles à la lumière alors je les protège de l’éclat du Soleil. Je lis et m’instruis beaucoup alors je fais en sorte de ne pas les solliciter inutilement. N’ayez crainte, je vous conçois parfaitement dans l’espace et je possède la faculté de percevoir les bruits les plus imperceptibles. Chaque fois que vous bougez un muscle ou que vous vous exprimez, je le ressens. En fait, sans vous en rendre compte, vous émettez une multitude de sons que je suis capable de retranscrire en une sorte de…image mentale disons. »

    C’était une capacité assez banale que Cyradil avait appris au cours de sa précédente vie et qu’elle n’avait jamais vraiment utilisée. Elle avait été loin de s’imaginer que cette dernière allait être fort utile une fois sa nouvelle vie entamée. Si l’on faisait abstraction que ses yeux brillaient d’une douce lumière bleutée une fois révélés, la jeune liche avait été totalement franche avec Tagar. Elle trouvait même assez commode désormais d’exploiter d’autres sens que la vue au quotidien. Certaines sensations étaient mieux ressenties et cela permettait même de travailler ses réflexes.

    « Cependant, soyez sans crainte. Je les utilise évidemment pour mon travail à la forge. Je ne me laisserais pas guider au seul son de l’enclume et du marteau pour reconstituer votre épée. »
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Tagar Reys
    Tagar Reys
    Messages : 506
    crédits : 1928

    Info personnage
    Race: Humain
    Vocation: Mage Elementiste
    Alignement: Loyal Neutre
    Rang: B - Coeur
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t113-tagar-reys-terminehttps://www.rp-cendres.com/t160-liens-de-tagar-reyshttps://www.rp-cendres.com/t156-la-vie-de-tagar-reys#464
  • Dim 28 Aoû - 16:09
    Le moins que je puisse dire, c’est que la jeune femme, ne se mouille pas. Elle me sort un truc, du genre chacun fait ce qui lui plaît dans la vie. Quant à son bandeau, je pensais que c’était un objet magique puissant avec une bonne histoire derrière, mais ce sont simplement des lunettes de soleil, un peu stylé. Que de déception dans notre conversation ! J’ai devant moi une simple forgeronne qui aime lire et qui possède des yeux sensibles. Elle essaye d’ailleurs de me rassurer sur ses compétences et je lui réponds en souriant :

    Je n’en doutais pas. Je sais que je peux faire confiance à la famille Ariesvyra.

    Comme aurait dit mon Père, bon sang ne saurait mentir. Je lui indique donc :

    C’est entendu, je reviendrais à la fin du délai que vous m’avez indiqué.

    Je mets l’argent demandé sur le comptoir, payant la moitié de la somme convenu et je quitte les lieux. Sur le chemin du retour, je me demande si je ne devrais pas oser transgresser la tradition familiale et transformer l’épée de mon père par une arme magique. Le monde a changé et aujourd’hui, nous vivons une période dangereuse, avec le retour des Titans. Les Reys ont beau avoir comme principale mission la gestion comptes de l’Empire, ils doivent aussi se rendre sur le terrain et avec des ennemis de nature divine, une simple arme ne suffit pas à me protéger.

    C’est un véritable dilemme pour moi et j’hésite à en parler à ma Mère. Je sais qu’elle fait tout pour protéger l’héritage de la famille Reys, mais à circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Pour le moment, je garde mon arme telle qu'elle est est, mais à sa prochaine réparation, il faudra bien prendre une décision et je penche de plus en plus pour y mettre de l’Electrum.
    Noble du Reike
    Noble du Reike
    Cyradil Ariesvyra
    Cyradil Ariesvyra
    Messages : 18
    crédits : 865

    Info personnage
    Race: Liche
    Vocation: Mage noir
    Alignement: Loyal bon
    Rang: B
    qui suis-je ?:
    https://www.rp-cendres.com/t372-la-premiere-condition-de-l-immortalite-est-la-mort-cyradil-ariesvyra-termine
  • Dim 28 Aoû - 22:30
    La discussion se poursuivit sur des considérations plutôt banales. Il n’y avait rien de plus à dire et Cyradil ne considéra pas qu’il faille aller plus loin. Dans son ancienne vie, la jeune femme avait été plutôt taciturne et recluse, ses interactions sociales se limitant à ses clients ou à son apprentie. Même si elle souhaitait s’ouvrir au monde, il fallait reconnaître qu’il était assez difficile de chasser le naturel. Sur l’immense spectre que constituait la population vivant sur cette Terre, elle devait admettre qu’il y avait peu de gens qui l’intéressaient vraiment. Son explication ne sembla pas susciter plus de réactions et c’était sans doute mieux comme cela. Malgré tout, la jeune liche s’évertuait à faire son travail avec beaucoup de talent.

    Ainsi, durant trois jours, Lakhdar s’occupa de forger l’épée du noble, mettant toute son expertise en œuvre pour respecter les proportions que cette dernière possédait avant sa cassure. D’ailleurs, Cyradil se demandait si le fait que l’arme possédait une valeur sentimentale était la seule raison pour laquelle Tagar voulut la reproduire à l’identique. Ce n’était de toute façon pas ses affaires. Une fois le travail de forge accompli, son employé lui laissa faire les finitions nécessaires. Jadis, elle utilisait son propre feu pour graver les runes dans la lame mais elle n’avait pas encore recouvré ce pouvoir alors Cyradil était restreinte à l’utilisation de celui de la forge. Des méthodes plus mécaniques qu’elle avait du réapprendre.

    S’assurant d’être seule dans la salle qui l’avait vu renaître, c’était toujours avec une certaine nostalgie que la jeune liche retira son diadème, découvrant ainsi ses pupilles bleutées. Pour ainsi dire, elle voyait parfaitement bien mais elle considérait que ses yeux attiraient bien trop le regard. Dans son « mal », Cyradil avait donc décider d’en faire une expérience visant à utiliser ses autres sens pour s’orienter. En cas de danger, elle pouvait toujours avoir recours à ses yeux de toute manière. Le geste assuré, c’est dans une étrange pénombre que la jeune liche finissait le travail de son employé, reproduisant de manière plutôt aisée les motifs demandés. C’était sans doute les seuls moments où la jeune femme pouvait jouir de sa vue pleinement même si c’était pour contempler armures et armes.

    Tagar était un homme de principes et avait déjà déposé la moitié de la somme avant de repartir vaquer à ses occupations. Comme promis, il put venir récupérer son épée trois jours plus tard, celle-ci ayant été reforgée selon ses instructions. Cyradil n’avait aucun doute sur le fait qu’il paya le reste de prix. La jeune blonde ne se perdit pas plus longtemps en connivences avant de prendre congé de lui. Elle avait d’autres obligations au sein des forces médicales reikoises où la jeune liche avait rencontré une femme bien plus intéressante et avec qui elle pouvait échanger sur des sujets plus communs. En tout cas, les affaires étaient au beau fixe et sa réintégration au monde se passait relativement bien.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum