DiscordDiscord  
  • AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • bienvenue
    ×
    navigation rapide
    lore
    général
    systèmes
    jeu

    menu
    Top-sites
    Votez!
    top sitetop sitetop sitetop site

    Derniers messages

    Avatar du membre du mois
    Membre du mois
    Pancrace

    Prédéfinis

    PrédéfiniPrédéfiniPrédéfini
    A l'intérieur du Grimoire ♦ Là où les cauchemars règnent I7Vm50z
    Gazette des cendres
    Hiver 2024
    Lire le journal
    #5
    RP coup de coeurCoeur

    RP coup de coeur

    La marche du vent d'acier
    Derniers sujets
    Mon Voisin Du DessusAujourd'hui à 20:20Nut Shidhi
    Le sens des prioritésAujourd'hui à 20:09Ben le Bouc
    [Challenge] Le Cercle Solaire de l'ArdentAujourd'hui à 19:36Lyra Leezen
    [Challenge] Salut, ça va ?Aujourd'hui à 18:32Leif Brynjolf
    [Flashback] Le Pilon et le MortierAujourd'hui à 17:53Orion Yamveil
    [PA] Le Chant des RoncesAujourd'hui à 17:46Lune & Crow
    Killing in the name | Feat LeonoraAujourd'hui à 17:40Leif Brynjolf
    Le démon du masque [Ouvert à tous]Aujourd'hui à 17:03Erwin Staal
    Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Jeu 15 Sep - 17:31
    A l’intérieur du grimoire
    18 Septembre an 3

    A l'intérieur du Grimoire ♦ Là où les cauchemars règnent Rzove_11

    Je dors rarement néanmoins, il m’arrive de m’assoupir et de tomber dans d’étranges phénomènes. Mon corps est raide, mes muscles sont crispés et toute ma peau est en sueur. J’allume une bougie, sans avoir recours à la magie de lumière car je me sens endolorie et stressée. Mon être est chamboulé, bouleversé par ce que je venais d'expérimenter. Est-ce ce que l’on nomme un rêve ? Un cauchemar ? Je respire profondément, prenant le temps de récupérer mes esprits et réfléchis à tous les détails de la scène que je venais de vivre. Me levant en direction du petit bureau en bois, je m’assoie sur la chaise et ouvre le tiroir en y sortant un magnifique livre à la couverture étrange. Je n’ai pas touché au grimoire que m’a offert la femme liche depuis notre rencontre. Prenant l’encrier, je commence à y inscrire les premiers mots sur le papier et décrire mes pensées.

    Nous sommes le 18 Septembre de l’an 3.

    J’ai bien cru que mon existence allait s’arrêter. Je ne saurai décrire ce que j’ai vécu dans mon esprit. Un acharnement spirituel me scandant de me battre et d’arrêter de fuir. Mon manque de confiance me trahit, des chaînes me retiennent, suis-je prisonnière de mes propres peurs ? J’y ai aperçu des flammes, beaucoup de flammes, j’ai vu des gens fondre sous la chaleur ardente, j’ai vu les montagnes pulvérisées et la ville se briser telle des éclats de verre. Ces cris me hantent encore, encore plus quand j’ai cru y voir des visages. Je pense qu’il s’agit de ceux de mes pères pourtant, je ne suis pas bien certaine.

    Et si tout cela était un message ? Comment puis-je l’interpréter ? Je ne suis point spécialiste des rêves et à qui puis-je en parler ? J’ai bien peur que cela reste incompréhensible. Il est vrai que je dors rarement mais, c’est peut-être bien là une idée du pourquoi je ne souhaite pas m’assoupir. Il n’y a pas si longtemps, on a essayé de me mettre sur un chemin bien plus violent pour comprendre que je peux accomplir de grandes choses. J’ai eu peur. Tellement peur.

    Je crois que je suis encore impacté par ce qu’il s’est passé. Dans mon rêve, je crois que cela m’indique que je vivrai certainement des moments de cette trempe. Aussi douloureux. Toutes ces flammes, cette chaleur ardente, cette couleur rougeoyante qui se mouvait au rythme du vent. La neige a fini par laisser place à cet élément. A trop s’approcher du feu, on s’embrase les plumes. J’ai envie de m’en méfier seulement, je dois arrêter de fuir. Si je refais un rêve avec des flammes, j’essaierai de m’en approcher et d’y voir ce qu’il s’y passe.

    Je vais aller vaquer à mes occupations et aller voir si quelques habitants pourraient avoir besoin d’aide. Après tout, je suis ici pour leur bien et même de nuit, je suis certaine que des fidèles sont encore en train de prier. Je reviens vers toi quand j'aurai d'autres occasions comme celles-ci, cher grimoire.


    Je referme le livre et le range très précieusement dans mon bureau. Vêtue d'une tunique blanche et noire, je m'en vais me balader dans la grande bâtisse.
    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Mar 11 Oct - 21:07
    10 Octobre an 3

    Invité
    Invité
    Anonymous
  • Ven 10 Mar - 7:54
    20 Décembre an 3




    Noir.
    Si sombre.
    Seule.
    Poussière d'étoiles.

    Ah...

    Entourée de noirceur, je m'écroule.
    plongée dans la pénombre,
    Je me noie,
    Ma voix s'éteint.
    Je suis si frêle.
    Si fragile.

    Seagan se tient devant moi, son regard rempli de haine et il pose sa main sur mon front, sondant mon âme.
    Ses yeux lumineux s'embrasent et ses mains deviennent chaudes, me faisant fondre comme de la cire.
    Puis me ressuscitent avant de reproduire la même action, encore, encore et encore.

    Ah.

    Changement de scène, me voilà prise dans un voile d'ombre et de sang,
    Des cris perçants qui inondent la pièce dans laquelle je me trouve,
    Puis je trouve le chevalier aux sombres armoiries tenant une arme au glas sinistre,
    Il élève l'arme et me lacère, mes hurlements sont inaudibles. A l'aide.
    Puis lorsqu'il reprend conscience, il est trop tard.

    Petite chose si fragile.

    Ah.

    Rêve apparaît, tel le changeforme, il prend différentes apparences et me blottit dans ses ailes célestes.
    La fin du monde approchera tôt ou tard. Je me change en fœtus à l'aube d'une nouvelle ère, d'un nouveau monde.

    D'un tout.
    Je m'élèverai.
    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum